Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 15 ... 25  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Alain Veinstein - Emissions en réécoute avant disparition    Page 6 sur 25

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
Alain Veinstein - Emissions en réécoute avant disparition - le Lun 30 Juin 2014, 17:55

Rappel du premier message :

La nouvelle mérite d'être lue et commentée : "Du jour au lendemain" ne sera pas reconduite à la rentrée de septembre 2014.

L'événement reçoit son écho et pas seulement dans ce forum, mais aussi dans la presse et sur le web. Ce sujet initialement proposé de façon provisoire, reçoit nombre de réactions qui montrent l'attachement des auditeurs à une des dernières émissions subsistant du programme de FC antérieur à la rentrée de septembre 1999. Que les esprits forts et les ricaneurs qui croient que rien n'était jamais mieux "avant" aillent se faire une soupe de fèves et la dégustent en lisant le fil "C'était mieux avant".

Contrairement à ce que j'avais envisagé, ce sujet ne sera donc pas rapatrié ultérieurement en "Art de l'entretien radiophonique" ou en "Le projet culturel du directeur de France Culture".


= = = = =

Pour accéder aux archives de l'émission et pour l'écoute en ligne :
- La saison 2011-2012  
- La saison 2012-2013
- La saison 2013-2014
* * *

Viederland 

51
Répondre en citant  
Réponse au billet de Philaunet - le Sam 12 Juil 2014, 11:38

« Le frein permettait d'avancer plus loin que l'accélérateur »

Belle métaphore en effet. Qui dit bien ce que j'ai tenté de souligner un peu partout, savoir que le problème ne se limite pas à la suppression d'une émission de qualité, voire de haute qualité mais celle d'une émission, d'un geste conséquent allant à contre-courant de l'attitude et des formes médiatiques généralisées. On ne peut pas dire que tout est complètement uniforme - surtout que la donnée Internet a quand même et heureusement redistribué les cartes - mais presque.

C'est à cet égard qu'il y a là une décision scandaleuse, à l'envers, une décision perverse.
Surtout de la part d'un personnage qui donne dans les romans à la noix - je n'ai pas lu mais enfin , qu'est-ce qui pourrait bien sortir d'une tête pareille ?
C'est dramatique.

Viederland 

52
Répondre en citant  
STEAM - le Dim 13 Juil 2014, 20:56

"Quant à l'affaire Veinstein, voilà c'est passé, personne n'en parle plus .
Écrire, réagir, réfléchir et protester donnait l'illusion que ça n'avait pas encore tout à fait eu lieu.
Bénéfice de la distraction, aussi ... Mais là c'est fini - et ça l'était déjà. "

Extrait de lettre.

53
Répondre en citant  
Re: Alain Veinstein - Emissions en réécoute avant disparition - le Dim 13 Juil 2014, 23:32

Puisque vous êtes là je me permets de renvoyer à un billet que vous avez déposé chez Dgeorges, dit L'Ex, homme-âne-yack :

2 extraits bien sentis puis l'adresse pour lire l'entièreté :

1 - << Quant à l’émission censurée, on y apprend surtout qu’Alain Veinstein n’a jamais eu l’intention de mettre fin à ses entretiens. Faut-il expliquer pour les bébés et les esprits malveillants qu’il en a eu mille fois la tentation « pour lui-même », de soi à soi ? Je ne sais pas, gageons que c’est inutile. En tous cas, l’hypocrisie de la direction éclate pour de bon, le doute est levé. Hypocrisie, voire mensonge pur et dur, doublé d’un nouvel affront : l’absence de motif valable à l’éviction de ce programme. >>

2 - << C’est exactement comme si un éditeur disait à un auteur : "écoute, tu as publié une quarantaine de livres, il est temps pour toi de passer à autre chose". Il ne dit pas : "écoute, je trouve que tu te répètes" ; ou encore : "je ne peux soutenir tes nouvelles positions". Non non, il dirait justement RIEN, rien que l’on puisse seulement comprendre. Est-ce seulement imaginable ?
De la même façon, on dirait à Brian Eno, à David Bowie, à Genesis P. Orridge, à Robert Fripp, à Peter Hammill, à Robert Ashley, à Scott Walker : "écoutez les gars, vous avez fait assez de disques, vous avez fait beaucoup de concerts, il est temps de penser à vous reposer, place aux jeunes, il n’y a plus de place dans les ordinateurs, dans les bacs à disques et dans les consciences, plus de désir à votre endroit, stoppez tout, vous avez passé l’âge de la création". Ce truc-là, cette folle idée mais ça n’existe même pas, on le comprend aisément, c’est juste monstrueux, c’est carrément décadent. C’est un peu : "tiens, si je me retirais un poumon pour voir ce que ça fait ? Si j’essayais de le remplacer par une boîte à chaussures - juste pour voir ? Et si je décidais de suicider une des meilleures émissions-radio que la France ait jamais proposée ?" >>

Voila.
Pour lire le tout, c'est ici : http://lexomaniaque.blogspot.fr/2014/07/veinstein-again.html

54
Répondre en citant  
Téléchargement - le Lun 14 Juil 2014, 10:57

Les abonnés au Podcast de Du jour au lendemain auront remarqué la mise à disposition de la dernière émission par ce moyen.

Viederland 

55
Répondre en citant  
France Sépulture - le Lun 14 Juil 2014, 11:08

Merci pour le relais, Mr Nessie. D'autant qu'après l'effet de surprise, je suis entré bel et bien dans la phase déprime.
Si tout a été dit, il reste encore quelques commentaires périphériques à proposer, mais à quoi bon ?
Se distraire d'avantage avec des analyses au vitriol, une amertume empoisonnée, s'abrutir de rage avec un brûlot ?
Comme les intéressés ne prennent pas part au débat, c'est un peu ridicule, ce serait vain.

Le jour où j'aurai surmonté cette humeur, je proposerai peut être de centraliser les archives France Culture mais avec un serveur en dur, pas en passant par Média Fire.
Parvenir à récupérer tous les Jour au Lendemain depuis le début, ce pourrait-être une consolation, vu l'ampleur de la chose.
Ensuite, monter un flux audio type Webradio doublé d'un serveur FTP, pour le téléchargement et l'envoi de nouvelles données.
Je ne sais pas ce que ça donnerait au niveau des droits ?
En tous cas, juste besoin d'un lieu avec la fibre, je me charge du reste.
En effet, je suis déjà passé par ANPR, et ce n'est pas très vivant - à moins que mes codes soient déjà anciens et qu'il existe d'autre fonds ?

Je peux fournir et financer : les disques durs, la DSL et un PC en béton armé.
Au delà des contenus signés Veinstein, on pourrait imaginer refaire un France Culture idéal à partir des archives, vu que le stockage ne coûte plus rien.
Question subsidiaire : si l'on va à l'Inathèque en consultation, peut-on sortir les documents ou faut il la panoplie James Bond ?

56
Répondre en citant  
S'indigner sans preuve de ce que l'on avance - le Lun 14 Juil 2014, 11:32

@Nessie a écrit:Puisque vous êtes là je me permets de renvoyer à un billet que vous avez déposé chez Dgeorges, dit L'Ex, homme-âne-yack :

2 extraits bien sentis puis l'adresse pour lire l'entièreté :

1 - << Quant à l’émission censurée, on y apprend surtout qu’Alain Veinstein n’a jamais eu l’intention de mettre fin à ses entretiens. Faut-il expliquer pour les bébés et les esprits malveillants qu’il en a eu mille fois la tentation « pour lui-même », de soi à soi ? Je ne sais pas, gageons que c’est inutile. En tous cas, l’hypocrisie de la direction éclate pour de bon, le doute est levé. Hypocrisie, voire mensonge pur et dur, doublé d’un nouvel affront : l’absence de motif valable à l’éviction de ce programme.  >>

L'émission ayant été rendue écoutable en ligne quelques jours après la date prévue de diffusion et étant maintenant téléchargeable, le mot "censuré", déjà initialement sujet à caution, peut être remisé dans l'atelier avec les autres outils de l'indignation.

« on y apprend » (dans l'émission). En fait, on y entend Alain Veinstein donner sa version des faits. Quelles sont les preuves que ce qu'il dit est le reflet de la réalité ? D'ailleurs, si l'on écoute sans partialité ce que dit Veinstein (passage à extraire du monologue), on comprend autre chose : oui, il avait accepté, apparemment de manière évasive, de se retirer en juin 2014.  Les bébés n'écoutent pas France Culture (sauf l'émission de Marie Richeux qui est à leur niveau) et les auditeurs qui réclament de la rigueur de la part France Culture  s'appliquent cette dernière à eux-mêmes en n'interprétant pas faussement ce qui est dit.

Sur la crédibilité des propos, réécoutons le passage poétique où Veinstein nous fait traverser un pont parisien après avoir quitté le studio à la fin de son émission nocturne,  ses étoiles au ciel ont un doux frou-frou... Et mettons en parallèle le fait  qu'aucune des émissions d'Alain Veinstein n'était en direct, qu'il enregistrait tous  ses entretiens durant la journée. D'ailleurs, il écrit que pour recréer cette atmosphère d'intimité propice à une diffusion nocturne, la lumière du studio était réduite durant la journée d'enregistrement.

57
Répondre en citant  
Re: Alain Veinstein - Emissions en réécoute avant disparition - le Lun 14 Juil 2014, 13:01

Son départ lui rend une certaine liberté. On devine, par Twitter, qu'il n'est pas le plus ardent des admirateurs de Michel Onfray, cette institution estivale :

A quel âge, Michel Onfray, cesserez-vous de nous infliger votre pseudo philosophie racoleuse plusieurs fois l'an?

https://twitter.com/AVeinstein/status/487716976517988352

Viederland 

58
Répondre en citant  
Soldes - le Lun 14 Juil 2014, 13:21

D'accord, je vais préciser mon propos : je voulais contrer à l'avance une confusion possible ou forcée entre le fait qu'il avait maintes fois pensé arrêter lui même et le fait qu'on l'y oblige. Quant aux bébés, je voulais écharper le manque d'intelligence artistique en général (car cela peut se décliner aussi), remplacé par une certaine mauvaise foi, le goût pour la polémique, et autres arguties qui en disent plus sur la psychologie de celui qui parle que sur le sujet traité. Du reste, mon billet est à replacer dans son contexte, ressentiment ouvrier et analyse marxiste, au lance-pierre, dans les parages. Bref. Toujours est-il qu'il m’apparaît évident que si on l'avait laissé tranquille, Alain Veinstein serait mort le pinceau à la main.

Il aurait accepté de manière évasive ? Faut-il faire une analyse de texte ? Une simple vue d'avion, une écoute même distraite dit clairement qu'il n'a rien voulu mais encore, laisse entendre qu'il a été contraint - puisqu'il ne peut pas le dire frontalement. De grâce, qu'on ne m'oblige pas à repasser le bac de français ...

Quelles sont les preuves que ce qu'il dit est le reflet de la réalité ? Bon, déjà, on navigue dans la possibilité de la preuve d'un reflet ... Ensuite, on sait depuis longtemps que toute réalité est sujette à caution, qu'il n'y a pas de faits détachés la perception qu'on peut en avoir, etc ... Je ne vois pas l'utilité de décrire le décor où la pièce se joue. Surtout quand cela peut nourrir alternativement des avis et des causes opposées. Un coup dans l'eau. Donc, Alain donne "sa" version des faits: très bien, et après ? Il fait pire : il s'ouvre subjectivement, il se met à nu - par exemple en avouant ses peurs - ce qui m'inspire plutôt le sentiment d'une confession sincère et sans fard. J'ajouterais que s'il s'était risqué à donner intégralement sa version des faits, je crois que la censure n'aurait pas été levée - puisqu'on ne sait pas bien si c'est le caractère intime ou les révélations voilées qui ont provoqué ce blocage.

Maintenant, pour vous répondre sur le phénomène de censure, je vais suivre votre conseil : mettre à l'écart les outils de l'indignation. A mon sens, pour une fois les faits parlent d'eux-mêmes, à la façon d'un éléphant dans le brouillard. Pour une fois qu'on peut se dispenser de réfléchir, faudrait en profiter.

Enfin, votre argument final sur la crédibilité des propos, en rapport avec le direct et le différé, est particulièrement loupé. Après les "exigences de rigueur", ça fait tâche.
Voulez que je vous démonte tout ça ou on attend la prochaine fois ?

On va passer tout de suite au résultat. Exactement ce que je disais au départ : quelqu'un a d'abord une certaine orientation (elle même issue d'une opération dont la complexité est probablement abyssale) ensuite, il s'arrange tant bien que mal avec les données prétendument objectives pour justifier cette orientation. Sauf qu'il faut tout de même s'arranger pour que cela soit un minimum crédible. Si vous vous contentez de vous déguiser en Père Noël, ça ne peut pas marcher ! De ce fait, au lieu de voir le Père Noël on ne voit QUE celui qui se cache derrière. Elle est belle la rigueur ...

59
Répondre en citant  
Re: Alain Veinstein - Emissions en réécoute avant disparition - le Lun 14 Juil 2014, 14:49

Viederland a écrit: (...) Enfin, votre argument final sur la crédibilité des propos, en rapport avec le direct et le différé, est particulièrement loupé. Après les "exigences de rigueur", ça fait tâche.

Tâchez donc de nous dire en quoi mentir en décrivant une sortie de studio nocturne après émission quand celle-ci se fait en journée peut ne pas écorner la crédibilité de celui qui présente ainsi sa vie à France Culture.

Viederland a écrit:Voulez que je vous démonte tout ça ou on attend la prochaine fois ?

"Démonte" ou "démontre" ? Si vous avez le temps, ne vous privez pas de nous donner votre point de vue plus en détail.

Si je  n'ai pas bien compris, à la première lecture, une grande partie de ce que vous écrivez, ce que j'aime en revanche, c'est votre passion pour "Alain" et son émission. Il est rare de lire de telles défenses d'un producteur. Il faudrait davantage d'auditeurs comme vous.

Dans votre contribution de ce jour à 11h08 sous le beau titre France sépulture
Viederland a écrit: (...) je proposerai peut être de centraliser les archives France Culture mais avec un serveur en dur, pas en passant par Média Fire.
Parvenir à récupérer tous les Jour au Lendemain depuis le début, ce pourrait-être une consolation, vu l'ampleur de la chose.
Ensuite, monter un flux audio type Webradio doublé d'un serveur FTP, pour le téléchargement et l'envoi de nouvelles données.
(...)
Je peux fournir et financer : les disques durs, la DSL et un PC en béton armé.

Belle idée. En attendant que vous mettiez à disposition les 6800 émissions de Du jour au lendemain, en auriez-vous une à nous conseiller et à nous donner envie d'écouter par quelques remarques critiques ? Qu'avez-vous pensé de celle avec Christian Bobin ?

60
Répondre en citant  
Re: Alain Veinstein - Emissions en réécoute avant disparition - le Lun 14 Juil 2014, 15:36

L'accusation faite à Veinstein d'avoir menti, me semble un peu policière sur les bords. Les auditeurs y compris les auditeurs critiques, sont-ils chargés de traquer les faux pas ? Peut-être bien oui, mais avec discernement svp : il y a des fautes caractérisées, il y a des erreurs sans importance, il y a des lapsus, il y a des arrangements rhétoriques.

L'émission de Veinstein a bel et bien existé en nocturne. C'est seulement dans ses dernières années qu'elle a été pré-enregistrée en après-midi. Le souvenir de Veinstein se rapporte à la période précédente. Par ailleurs dans le monde idéal d'Alain Veinstein l'argent pousse dans les arbres et le coût d'une émission n'étant pas pris en compte, tous les caprices de l'inspiration sont mis au service d'un spontanéisme qui fait sourire. Dans sa radio idéale, on peut toujours faire en direct les émissions que l'on veut à n'importe quelle heure en se foutant bien des contingences, que ce soit le prix du travail de nuit ou la disponibilité (et le niveau de vigilance) des invités.

61
Répondre en citant  
Re: Alain Veinstein - Emissions en réécoute avant disparition - le Lun 14 Juil 2014, 15:55

Par ailleurs il y a bien eu censure. Qu'ensuite la direction ait décidé de faire marche arrière (sous la pression d'Edwy Plenel, peut-être, grand ami du couple Adler-Veinstein), cela répare le fait de censure, mais sans aucunement annuler la première décision. La tache reste. Un peu délavée après réparation et même, le résultat de ce caporalisme mal assuré est finalement un peu plus sale à considérer que l'initial coup de hache. C'est paradoxal, mais c'est ainsi.

Là où je rejoins Philaunet, c'est sur l'indignation et la colère. Deux sentiments qui tombent bien tard, et à contre-temps, même. Comme on l'a rappelé plus haut, Veinstein et ses auditeurs ont largement profité d'un hâvre privilégié pendant des années où tout le reste était progressivement envoyé au placard et à l'égout.

En ce qui me concerne, j'aurai mieux vécu la disparition de Du jour au lendemain que celles de Peinture fraîche et de Métropolitains. Quoiqu'on en dise, et quelle que soit l'absurdité de la mise en retraite, elle est dans l'ordre des choses. S'il n'est pas dans l'ordre des chose d'interrompre subitement son travail alors qu'on se sent pouvoir continuer, eh bien les Cazenave, Gerber, Veinstein sortis de l'antenne alors qu'ils étaient en pleine forme, auraient fort bien pu poursuivre leur activité à domicile et livrer une émission par semaine ou par jour sur un site Web personnel. Pas besoin de posséder un nagra ou d'acheter des heures de studio pour faire une heure d'entretien radio. Pourquoi aucun n'y a-t-il pensé, pas même Cazenave qui pourtant disposait depuis longtemps d'un site personnel où il mettait à disposition chaque semaine "Les vivants et les dieux". Alors pourquoi ? Parce que ces gens ne veulent pas travailler gratuitement ? Et nous ici, vous croyez qu'on est payés ? Allons...

Enfin, au point où en est rendu FC, l'extinction de Du jour au lendemain a le mérite de marquer un point final : qui inspectera le programme n'y trouvera aucune émission conforme à ce qui faisait la grande qualité d'avant 99. S'il y subsiste quelques rares producteurs d'alors, soit ils ont modifié leur formule (Fraïssé), soit en ces temps éloignés ils produisaient déjà la même chose qu'aujourd'hui (Meyer, Angelier). Et s'ils n'ont pas sauté c'est parce qu'à l'époque, ils étaient présents en contrepoint de l'actualité culturelle. Aujourd'hui c'est la culture qui est tolérée, tandis que la contre-culture (même savoureuse) ou le commentaire d'actu (même bien fait) ont la main.

Alain Veinstein - Emissions en réécoute avant disparition     Page 6 sur 25

Haut de page ?   

Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 15 ... 25  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum