Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Atelier de création radiophonique    Page 4 sur 5

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
Atelier de création radiophonique - le Dim 20 Sep 2009, 17:54

Rappel du premier message :

Au moins 2 bonnes raisons et même 3 d'en parler :

1./ A la fois une émission historique de la chaîne, et une émission phare
2./ Diffusera ce soir à 23h la sélection qui sera proposée au Prix Italia 2009
Euh bon ne nous leurrons pas trop hein, c'est probablement plutôt réservé aux amateurs et je suis pas certain d'en faire partie. Mais si on n'annonce pas ça ici, on ne mérite pas autre chose que de fermer la boutique.
On en dit quelques mots dans le fil fraichement ouvert : Prix radiophoniques

Et sinon c'est là :
http://sites.radiofrance.fr/chaines/france-culture2/emissions/acr/fiche.php?diffusion_id=73465&pg=avenir

Et puis il y a une 3ème raison, qui mérite un post spécial...

./..
* * *

31
Répondre en citant  
Atelier de Création (sans ''radiophonique'') - le Ven 11 Avr 2014, 11:24

@Fontaine a écrit:émission du 9 avril 2014 :

sur la page de France Culture :

Dom Juan est, certes, mort, engloutit par le sol, direction les flammes de l’enfer mais Dom Juan a survécu…  Que peuvent être aujourd’hui les nouveaux Don Juan ?

Quelle est leur motivation : la jouissance du corps ? L’orgasme ? Ou plus profondément : l’orgasme de l’âme ? une sorte d’org-âme ?
       miamiam!

C'est le printemps et vive le cul(te) sur France Cul-turlute
Une livraison pour les djeunes  et oui achement libérés les djeunes

Hum, hum, on s'y perd (vert). Et ça se comprend, remarquez. Des Ateliers, il y en a "des douzaines" à France Culture... Suite à votre citation, on fonce à l'ACR espérant... et voilà la photo : Parler aux bêtes. En tous les cas, belle page riche, celle de cet ACR. On y jettera une oreille.

C'est donc la touche infernale Charon qu'il faut enfoncer, numéro... styx ? Euh, non, pardon, votre mention d'Aurélie nous induit en erreur. C'est plutôt cela : Don Juan 2014 le tueur en chérie, un numéro sous la direction d'Irène Omélianenko qui ne se grandit pas en associant son nom à ce texte et à cette production. Sinon, Fontaine, vous nous assassinez en attirant l'attention sur ce français de primaire !

Au fait, apprendre en 5 secondes comment créer un lien hypertexte, do you feel like it? Masterkey en a donné le mode d'emploi dans un des fils, à rechercher.

32
Répondre en citant  
La carte du terne - le Ven 11 Avr 2014, 13:06

D'autant plus nullissime était cette prestation de vestiaires, que le lundi de la même semaine, la petite Aurélie Charon pourtant pas avare de loupés, venait d'enfoncer Irène Omélianenko en traitant 50 fois mieux qu'elle un sujet qui avait été saboté dans Sur les docks : les dominatrices.

C'était en 2007 ou 2008. Cette année-là, Sur les docks obtenait un inexplicable prix radio avec "Le donjon de Maîtresse Cindy" qui mettait en scène dans le rôle de la prêtresse au fouet une connasse immature capable de dominer peut-être des marmots mais certainement pas des hommes mûrs et hommes de pouvoir qui constituent la clientèle de ce genre de lieux. Bref c'était tellement peu crédible, que les seules explications possibles étaient :
- ce "Sur-les-docks" était bidonné
- ou alors c'est un des premiers docu-fiction mais pas déclaré
- ou bien il y a erreur de casting : ils sont pris une mythomane échappée du RSA ?
- ou alors une débutante, stadire une représentante non représentative de la profession, capable d'impressionner seulement un journaliste.

Donc ce lundi 7 avril dans son atelier que j'ai déserté, Aurélie Charon traitait le même sujet en donnant la parole à des praticiennes expérimentées, mûres, crédibles. Si je signale ici ce numéro, c'est pas pour dévoiler une de mes passions secrètes, ni pour aider à décoincer les ceusses que ça démange d'aller se faire fouetter ou enfoncer des clous dans le cul mais qui n'osent pas. Et pas non plus à l'intention de ceux qui vont aux putes et qui voudraient changer de crêmerie, donc les orienter vers l'Atelier Charon du lundi histoire de les aider à faire leur choix. Non c'est simplement pour les auditeurs qui apprécient les documents dotés d'une bonne épaisseur humaine, car là il y en a : on n'est pas chez la Cindy qui avait un peu la voix de Dorothée avant de faire de la télé. Mais quel dommage qu'en haut de la page de l'Atelier intérieur, on trouve une photo nullissime et qui sabote le sujet.

Et ensuite, il faudrait se farcir les histories de chiottes et de vestiaire signalées par notre Fontaine et stigmatisées par Philaunet ? J'y trempe le bout de l'orteil j'ai bien dit de l'orteil pour voir si elle est bonne.... et j'en pense la même chose qu'eux : essayant sincèrement d'écouter le doc, ma foi en entendant cette théorie sexuelle certes recevable mais dé(!)bitée d'une voix terne qui indique une personne fade, franchement là non c'est pas possible au bout de quelques minutes, JE COUPE !!



(pourtant, suis pas client des dominatrices, mais se montrer terne à ce point c'est de la méta-provocation...)

33
Répondre en citant  
laver son linge tsahal en famille - le Lun 02 Juin 2014, 16:35

L'Atelier de la création,(pourquoi un A majuscule pour atelier et pas de C majuscule pour création)

Rediffusion  de "Briseurs de silence" le jeudi 29 mai 2014 à 23h00

un "essai" radiophonique de Simone Bitton

extrait de la page de FC :
Des voix d'exilés israéliens - anciens soldats de Tsahal ( de même que Simone Bitton elle-même) -, disent les mots de la génération actuelle de soldats et de soldates
amis de la belle syntaxe bonjour.

Cette rediffusion a généré un commentaire commençant par ces mots

"Je suis ni juive ni palestinienne ni du FN mais indignée par la diffusion de cette émission dont le but inconscient ou inavoué est de relancer l'antisémitisme et en retour l'islamophobie
Ce n'est pas digne du service public
"  

et moi d'ajouter avec un humour juif ou non juif : heureusement qu'il y a un mur pour protéger  les Palestiniens

 pst  je vous recommande le film documentaire réalisé par Hilla Medalia "DANCING IN JAFFA" sur la rencontre d'enfants palestiniens et israéliens à travers la danse grâce au travail remarquable de Pierre Dulaine quatre fois champion du monde de danse de salon.  

la danse vous tienne en joie

34
Répondre en citant  
L'eau miroir pour non-voyant - le Ven 20 Juin 2014, 21:33

Une séquence qui retient l'attention dans cet ACR Le soleil occupait tout l'espace du jour actuellement en proposition d'écoute (merci à qui l'a faite) :
[son mp3="http://franceculture.fr/sites/default/files/sons/2014/06/s23/NET_FC_138a7bc1-33c6-4c88-8144-af7d3f7f33e3.mp3" debut="23:00" fin="26:40"]

Un ACR intéressant, surtout le début et la première demi-heure (superbe travail du son). On a le droit de couper avant le dernier quart d'heure et de s'interroger sur la radiophonie de la "Chambre évaporée".

Et puis : toute voix à l'accent anglophone (ici des États-Unis) ne fait pas si facilement du Kaye Mortley...

Page riche d'informations pour les amateurs.

35
Répondre en citant  
A bas bruit + Les oubliés du Causse - le Sam 21 Juin 2014, 01:12

@Philaunet a écrit:Une séquence qui retient l'attention dans cet ACR Le soleil occupait tout l'espace du jour actuellement en proposition d'écoute (merci à qui l'a faite) :
[son mp3="http://franceculture.fr/sites/default/files/sons/2014/06/s23/NET_FC_138a7bc1-33c6-4c88-8144-af7d3f7f33e3.mp3" debut="23:00" fin="26:40"]
C'est que nous vivons une assez belle fin de saison dans les ateliers du mercredi et du jeudi. 5 numéros d'affilée ou presque qui m'ont semblé très honorables. Je n'ai pas tiqué autant que vous sur la fin de celui-ci, probablement parce que je me laisse prendre par l'ambiance, qui favorise la rêverie en fournissant un matériau sonore ; puis une fois lancé dans l'écoute, le préjugé favorable se consolide et l'indulgence suit ?  

J'ai bien dit, 5 numéros depuis le début du mois :
- mercredi 4 juin : voir les remarques de Philaunet dans le post précédent.
- jeudi 5 juin : A bas bruit. Extrait : [son mp3="http://franceculture.fr/sites/default/files/sons/2014/06/s23/NET_FC_0136a6ce-1303-4d80-bcbc-97b8472231a8.mp3" debut="12:05" fin="15:03"]
Exploration sonore du monde du sommeil. Enregistrement des dormeurs, en laboratoire (dont un labo souterrain en grande profondeur). Captation sonore, mais aussi enregistrement de leur activité cérébrale. Commentaires de la spécialiste qui décode pour nous en temps réel ce que lui disent ses écrans. Impressionnant.

et
- 12 juin : Les oubliés du Causse. Extrait : [son mp3="http://franceculture.fr/sites/default/files/sons/2014/06/s24/NET_FC_fc7c5238-8536-4593-82f6-daa616e083cb.mp3" debut="02:55" fin="08:15"]
Documentaire sur une colonie pénitentiaire agricole, qui vécut à la fin du XIXe siècle, à Campestre en Margeride. Le principe de la colonie pénitentiaire agricole a laissé la place aux  maisons de correction dont les enfants de la IV République et même du début de la Ve ont entendu parler à chaque fois qu'ils faisaient les cons avec ou sans mobylette. Ce documentaire, enquête d'Annelyse Vieilledent et Anil Bhoslé dans un coin quelque peu désolé du Causse, plaira aux auditeurs qui aiment les bons numéros de la Fabrique de l'histoire ou de Sur les docks quand l'outrance reste dans le tiroir et quand les clichés ne trônent pas au premier plan.

./...

36
Répondre en citant  
Duke Ellington au TNP + (Auto)portraits - le Sam 21 Juin 2014, 01:26

./...
J'avais bien dit 5 :

- mercredi 18 : Duke Ellington et le TNP. Voici un extrait : [son mp3="http://franceculture.fr/sites/default/files/sons/2014/06/s25/NET_FC_8d278fbf-ea6d-4b6d-a3c2-ba6fdb90055d.mp3" debut="05:41" fin="10:36"]
De quoi s'agit-il ? D'une collaboration inattendue et peut-être oubliée, entre le Duke et Vilar qui cherchait une partition originale pour Turcaret. La productrice raconte cette histoire en même temps que son enquête. Hélas, pas un seul document visuel sur cette rencontre, de là pour nous cette chance : pas moyen d'en faire un film, mais un documentaire radio oui. Car des documents d'époque il y en aura tout de même : sonores, dont les répétitions de l'orchestre, et puis la voix de Jean Vilar. Ca s'écoute très bien, avec un peu d'indulgence pour le ton du récit, et un peu d'émotion pour les coeurs d'artichaut en reconnaissant la voix Christiane Minazzoli  dans l'extrait ci-dessus.

- jeudi 19 : Auto-portraits, d'Aurélie Djian, avec Edouard Levé, Yves Chaudouet, et Emmelene Landon :
[son mp3="http://franceculture.fr/sites/default/files/sons/2014/06/s25/NET_FC_e67afe6e-c963-4122-abcf-68027697d3e6.mp3" debut="03:50" fin="09:07"]
Ancienne élève des Beaux-Arts, donc probablement peintre, plasticienne peut-être et artiste sonore certainement, Emmelene Landon a déjà été saluée sur ce forum, dans ce post. Entre autres pour son tour du monde en porte-conteneurs qui avait nourri un triptyque mémorable dans Surpris par la nuit, c'était en 2006 (voir image ci-dessous, ou bien un aperçu ici). Parmi les rares raisons que nous avons de ne pas désespérer tout à fait de l'avenir de cette radio, il y a présence d'artistes comme Emmelene Landon pour déposer ses propositions à France Culture et pour en recevoir des commandes.  

37
Répondre en citant  
Le type au gras fils - le Mar 02 Déc 2014, 23:01

L'atelier de création radiophonique a vécu. Trop longtemps pour certains, pas assez pour ceux dont l'apothicaire se montrait avare en somnifères. A l'auditeur dépendant, la chaîne a royalement laissé un 58 minutes mensuel, dans le cadre des Ateliers de la nuit, au sous-cadre "Ateliers de la création".

A mon sens, l'auditeur y gagne autant qu'il y perd : fini les ambitieux voyages signés René Farabet. Finies les interminables divagations des Deleuze et autres Broodthaers.  La tranche pilotée par Irène Omélianenko abrite des documents d'une heure qui parfois conviendraient à Sur les docks, mais bien souvent ne trouveraient aucune autre place sur FC ailleurs que dans cette case "Création". En fin de compte nous avons retrouvé 2 heures hebdomadaires de création très personnelle, dévolue à des producteurs variés.

C'est donc bien. J'en ai signalé divers numéros depuis 3 ans, de ces ateliers du mercredi et du jeudi. Voici dans cette semaine désespérément inespérée, un doublé dû à Christian Rosset producteur archi-confirmé qui signa nombre d'émissions sur la musique et sur le son et sur le son dans la musique et sur la musique sans le son, dans des créneaux variés : des Opus et des Coda, des Rythme et la raison et des Sonographies d'été. Des Chemins de la musique, et des Chemins de la connaissance (les vrais). Mais aussi des documentaires sur des sujets fort variés dans les séries de jadis ou de naguère, par exemple dans  Cinéclub (Jarmusch, L'errance) ou dans Surpris par la nuit : Michaux, Beckett, Joyce, Rome, le jeu du silence, la musique pas à pas, les objectivistes américains, le dernier souffle des machines, plusieurs sujets du la bande dessinée, enfin on ne peut pas tout citer. Il y eut des Ateliers de création radiophonique, aussi. Comme quoi il y a une logique, les amis.

Alors cette fois de quoi s'agit-il ? D'un bien beau doublé ma foi : voyage en typographie. Deux documentaires d'une petite heure, signés Christian Rosset, et dont on trouvera la trace ici :
- Atelier de création : Balade en typographie
- Sur les docks : La création typographique

En prime, ne loupez pas les 12 short-videos sur quelques polices (Garamond, Futura...). Produites par Les films d'Ici (bonne maison à qui l'on doit notamment la série documentaires Architectures), réalisées par Thomas Sipp, pour les connaisseurs elles ne seront peut-être pas vraiment à tomber à la renverse mais je les crois de fort belles réussites d'initiation pour vous si comme moi vous avez l'oreille mieuxement armée que l'oeil et que votre justement oeil se perd encore quelque peu dans les empattements, les jambages zet les ligatures. Ces 12 clips sont à consommer sans modération sur le site de FC qui en interdit l'archivage personnel, mais vous les retrouverez sur Daily Motion et là ils se laissent attraper par un logiciel adéquat et placidement ranger dans votre disque dur. Ne vous en privez surtout pas .

38
Répondre en citant  
De qui se moque-t-on ? - le Sam 03 Jan 2015, 15:15

Concernant la mutation de l'ACR en Atelier de la création, Nessie a écrit:A mon sens, l'auditeur y gagne autant qu'il y perd

Il n'y a pas que l'auditeur qui y perde parfois : on aimerait bien connaître l'avis des auteurs. Ceux des documentaires de création qui ont été charcutés cette semaine dans l'euphorie des rediffusions de fin d'année :
- L'Atelier de création du juin 1999, Terminus Est, de Paola Lago et Rozen Martinais, réduit à 57 minutes pour l'émission du 31 décembre
- Le lendemain, le même Atelier nous passait le Transcamerounais de José Pivin et Alain Trutat excusez du peu, réduit de 65 minutes à 57, avec en surimpression la présentation d'Aurélie Charon qui est loin d'être la moins bonne sur l'antenne, mais qui en cette occasion ne peut être que de trop.

Mais où est le scandale après tout ? On pourra même s'amuser de voir quelques râleurs se gendarmer parce que la chaîne s'autorise à couper un méchant bout de bande magnétique. Je ne sais pas s'il faut se gendarmer. je ne sais pas s'il faut crier au scandale. Il y a simplement à constater que dans la maison qui prétend s'en faire une bannière, la création radiophonique est aussi peu respectée que l'était le cinéma à ses débuts, et qu'il l'est d'ailleurs toujours dans la cambuse des marchands de soupe : aujourd'hui on n'oserait pas présenter un Chaplin ou un Stroheim en état mutilé alors qu'il y a 100 ans, les découpeurs avaient les ciseaux libres. Cela dit, en début du XXIe siècle on censure tout de même quelques gags de Tex Avery quand les ligues anti-racistes se mobilisent.

Le charcutage est un défaut endémique dans cette baraque, pas tant pour raisons idéologiques que pour de banales raisons d'exploitation : il faut tenir dans le cadre d'une case donnée et basta. On en dira encore un mot dans cet autre post.

39
Répondre en citant  
« Oui, tout à fait... non... c'est intéressant... voilà » - le Sam 16 Jan 2016, 12:35

Dans le fil France Culture avant et maintenant le Jeu 14 Jan 2016, à propos de ACR / CNAP - Le voyage hors
@bergil a écrit: (...) Cherchant un peu de détente sur les ondes de la nuit,  je suis tombé sur la séquence  audio incriminée, qui m’a paru interminable (j’aurais dû me tourner vers FM ou la radio classique locale . .).

Pour autant je ne regrette pas cette péripétie, puisqu’elle m’a permis, grâce à vous, de découvrir un monde que j’ignorais totalement.

En plus de me répondre, vous avez pris le temps de donner quelques pistes de réflexion que je n’ai pas manqué de suivre, et qui m’ont mené plus loin que prévu, et je vous en remercie.

Merci à vous, car les échanges sur RFC ouvrent des pistes très souvent inattendues (autrefois c'était France Culture qui donnait envie d'explorer un domaine, maintenant pour ce qui me concerne, c'est ce Forum).

À propos de ce numéro de Création on air sur la fin duquel vous vous interrogiez, il n'y a pas grand-chose à dire, sinon que son écoute ne semble pas indispensable. J'ai décroché après une quinzaine de minutes et c'était déjà aller au-delà de la patience. On se demande qui écoute ce genre de production présentant des dialogues d'une insondable banalité .

Par ailleurs, en dehors du fond et de la langue (pauvre, si pauvre), le son « Skype » a été considéré par la productrice comme adapté au genre  « Atelier de Création ». C'est confondre  la mauvaise qualité avec une ambiance sonore artistique (mais le trash passe aussi pour avoir sa beauté dans une optique relativiste de l'art). Un exemple à la 6e minute d'un échange qui dure « des plombes » :  [son mp3="http://franceculture.fr/sites/default/files/sons/2016/01/s01/NET_FC_7af505e0-c782-408c-9832-c4c1f8853cea.mp3" debut="06:22" fin="10:11"]

40
Répondre en citant  
Nuit allongé, un concept. - le Dim 22 Mai 2016, 09:28

Tiens Marie Richeux quitte ses vagues pour un tapis : "Voilà plusieurs années que je veux essayer de la radio fabriquée allongé".

"Essayer de la radio fabriquée allongé", déjà tout un programme (linguistique).

"Une tentative avec quelques élèves rencontrés au lycée Suger [de Saint-Denis]". Quand on dit que Marie Richeux n'a pas quitté le lycée, on ne se trompe pas beaucoup. Saint-Denis, voyons voir, dans quel département est donc cette ville chère à France Culture ? Un lycée de Bordeaux, de Tarbes ou d'Annecy n'aurait-il pu aussi faire l'affaire, histoire de changer d'air ?

Le projet culturel pour les auditeurs de la station : "Je les [les lycéens] revois dans le creux de l’hiver et leur propose une veillée : modifier l’espace du studio, le faire à nos corps, à notre heure, à notre aisance, et installer des nuits à la simple force de nos paroles."

On sent que Télérama (radio love) est déjà intéressé...

"Ils sont venus avec deux amis : Lisa et Mackael, ont oscillé pendant près de deux heures de tournage, entre le réel (des souvenirs, des secrets) et l’imaginaire.". Je croyais qu'on tournait au cinéma et qu'on enregistrait à la radio.

"(...) une heure de radio qui retient la nuit autant qu’elle l’invente.". Johnny, l'idole de Marie ?  ! (peut-être est-ce un hasard, en tous les cas, ça donne l'occasion de savoir que l'on pouvait boire du lait et manger en même temps du céleri cru dans les années 1960... Retiens la nuit)

"Il s’agit de notre première veillée, nous étions six, et nous avons tous le désir d’en faire d’autres." France Culture va sûrement en offrir le financement. Tandis que l'auditeur, lui, écoutera les archives nocturnes de ce qu'était la radio culturelle.

Création on air - Une veillée

41
Répondre en citant  
Les assises de la radio. - le Dim 22 Mai 2016, 20:23

"la radio fabriquée allongé", du post-radio debout ?

Atelier de création radiophonique     Page 4 sur 5

Haut de page ?   

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum