Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, ... 10, 11, 12  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

De l'image dans votre radio    Page 2 sur 12

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
De l'image dans votre radio - le Mar 21 Oct 2014, 14:38

Rappel du premier message :

La radio + l'image, qu'est-ce selon vous ?

Un luxe ?
Un idéal ?
De l'inutile ?
* * *

11
Répondre en citant  
Merci - le Ven 11 Sep 2015, 00:33

@Philaunet a écrit:

Dommage qu'on n'ait pas une photo de René Frydman (de Révolutions médicales) qui éclipse son interlocuteur en se mettant quasiment devant lui (cf. Y a photo). Un signe qui ne trompe pas.  Autre exemple récent (du 01 09 15) : La chirurgie bariatrique

Encore bravo pour ce répertoire et pour l'insertion de photos et d'illustrations. Gros travail à saluer.

En effet, il y a de quoi sourire. Ci-dessous, pages du 11 février 2014 et du 01 septembre 2015.

12
Répondre en citant  
Floutage de gueules - le Ven 11 Sep 2015, 09:28

@Jean-Luuc a écrit: (...)  Aujourd’hui on « tease » et a fortiori avec de l’image. Longtemps restée interdite à l’auditeur, elle est aujourd’hui la porte d’entrée vers les émissions. Mais son utilisation relève du hold-up. La création de ce fil est l’occasion de dresser une typologie des images en circulation sur chaque page Internet d’émission (hors émissions d’été).

Portraits d’invités, photos d’enregistrement d’émissions (making-of), photos d’agence de presse, visuels d’œuvres, photos de studio (direct), créations artistiques pour le compte d’une émission particulière, reportage photo par les journalistes en déplacement, cartes/graphiques, constituent le gros du corpus. (...)

Disons d’ores et déjà que très peu d’émissions sont exemptes d’image dans leur descriptif (L’esprit public, Le rendez-vous du médiateur, Répliques, les très courts formats (type lecture), les émissions religieuses, les journaux, les Nuits, n’en ont pas ou quasi pas).

Ci-dessous, quelques émissions sont citées en exemple, et un lien est proposé pour illustrer le propos. Le choix s'est limité à la grille d'émissions ayant cours en 2015.

/// Edit du 10 septembre 2015 : Des copies d'écran ont été ajoutées sous les liens. ///

3/ Les coulisses, la face cachée, les secrets de fabrication, il n’y a plus que ça qui génère du trafic. Donc, F.C. expose son processus de création via des photos de making-of qui documentent le travail porté à l’écoute de l’auditeur (ACR, Fictions/le feuilleton) :
http://www.franceculture.fr/emission-fictions-le-feuilleton-septembre-rouge-45-2015-09-03

Pour votre collection de "making-of" à ranger en même temps dans la catégorie flou et n'importe comment : Sans moi 2/10 de Marie Desplechin.

La taille de la photo et la longueur du descriptif sont inversement proportionnelles à l'intérêt du sujet.

13
Répondre en citant  
France Musique, elle, soigne sa photo - le Sam 12 Sep 2015, 11:03

@Jean-Luuc a écrit: (...) Portraits d’invités, photos d’enregistrement d’émissions (making-of), photos d’agence de presse, visuels d’œuvres, photos de studio (direct), créations artistiques pour le compte d’une émission particulière, reportage photo par les journalistes en déplacement, cartes/graphiques, constituent le gros du corpus. (...)
2/ Parfois, les producteurs s’invitent sur la photo des invités (Les nouveaux chemins, Révolutions médicales). (...)

Pour une bonne photo avec l'invité au premier plan à gauche et le producteur en léger retrait (contrairement à René Frydman, cf. post précédent, qui est toujours à gauche et en avant de son invité) : Entretien exclusif avec Jonas Kaufmann (tout en bas de page)

14
Répondre en citant  
Re: De l'image dans votre radio - le Sam 12 Sep 2015, 16:19

@Philaunet a écrit:
@Jean-Luuc a écrit: (...) Portraits d’invités, photos d’enregistrement d’émissions (making-of), photos d’agence de presse, visuels d’œuvres, photos de studio (direct), créations artistiques pour le compte d’une émission particulière, reportage photo par les journalistes en déplacement, cartes/graphiques, constituent le gros du corpus. (...)
2/ Parfois, les producteurs s’invitent sur la photo des invités (Les nouveaux chemins, Révolutions médicales). (...)

Pour une bonne photo avec l'invité au premier plan à gauche et le producteur en léger retrait (contrairement à René Frydman, cf. post précédent, qui est toujours à gauche et en avant de son invité) : Entretien exclusif avec Jonas Kaufmann (tout en bas de page)

Il s'agit là d'un bon contre-exemple des copies d'écran précédentes (post 11). 1/La qualité de l'image est indéniable et 2/ elle s'insère dans le prolongement de la page sans rupture (la taille du texte, du player et de la photo sont identiques).

(copie d'écran)

Philaunet précise que la photo avec le producteur n'est visible qu'en bas de page après une longue interview. A l'inverse, R. Frydman est, sauf erreur, le seul producteur dont la page Internet (Révolutions médicales) expose le portrait avant l'écoute des émissions. Pas de quoi s'offusquer après tout, mais encore une fois, pourquoi cette exception ? Aucune directive ne semble guider la construction des pages d'émissions de F.C. dans leurs grandes lignes.

(copie d'écran)

Pour les amoureux de poésie, voici une petite image faite d'embruns que nous offre, comme de juste, Les nouvelles vagues.

15
Répondre en citant  
La revue des images - le Dim 13 Sep 2015, 23:44

Au rayon "nouveautés" de cette rentrée 2015, la matinale accueille à 8h52 la rubrique d'H. Delye, intitulée : La revue des images. Remontons donc le fil de la semaine écoulée (la chronique dure 3 mn).

/// En date du 11 septembre, nous trouvons cette curieuse introduction (Mémoires pour Simone) :

Alors que les regards vont être rivés sur Claire Chazal qui va présenter ces derniers journaux télévisés ce weekend sur TF1, nous portons notre attention sur un autre programme : un documentaire sur Simone Signoret, signé Chris Marker qui sera diffusé dimanche soir sur Arte…

En effet, une information de première importance sur F.C., les derniers journaux de C. Chazal. Après le temps qu'il fait (post 40), l'auditeur aura bientôt droit au programme détaillé des premières parties de soirées télévisuelles (je ne croyais pas si bien dire, voir ci-dessous).

La chronique écrite qui suit est informative, sans plus. L'approche opérée par C. Marker sur son sujet (Signoret) est brièvement exposée :

Le film est entièrement et exclusivement constitué d’extraits de films dans lesquels à joué Simone Signoret, d’interviews qu’elle a donné à la télévision au cours de sa vie, et de passages lus tirés de son autobiographie « la nostalgie n’est plus ce qu’elle était » parue en 1975.

/// Le 10 septembre, la chronique est consacrée à une étude comparée de deux photographies. Pour permettre à l'auditeur de s'en faire une idée, rien de mieux qu'une fenêtre Twitter (incorporée à la page Internet F.C.), qui associe les deux images analysées, recadrées en de petites vignettes carrées, par la fonction diaporama dudit Twitter. Est-ce bien sérieux ? Une question de droit peut-être.

(copie d'écran)

Venons-en au texte :

On voit au premier plan trois enfants. Au milieu d’un brouillard jaune dans lequel on distingue un peu plus loin des tentes et des voitures, ils marchent sur un sol de terre et de gravas, tête baissée pour se protéger du vent, pieds nus pour le plus petit. Le grain qui voile cette image pourrait faire croire qu’il s’agit d’une photo jaunie par les années, ou qu’on a posé sur elle un filtre pour créer un effet.

D'où peut venir une telle hypothèse ? La photographie n'est-elle plus réduite qu'à Instagram ?

Mais il est en fait dû à la tempête de sable qui s’est abattue cette semaine sur une grande partie du Liban, de la Syrie, d’Israël, des territoires palestiniens et de Chypre. Spectaculaire, et inhabituel pour l’époque, ce vent de sable brûlant qui s’appelle le Khamsin souffle en général deux ou trois par an au printemps. Depuis le début de la semaine, il a fait près de dix morts et des centaines de personnes ont du être hospitalisées pour des problèmes respiratoires. Comme si la situation dans la région, et notamment en Syrie, n’était pas déjà assez trouble, ce nuage ocre vient comme obstruer encore un peu plus la vision que nous en avons.

La suite est du même tonneau. Le discours peine à se renouveler sur 3 mn :
- Ces deux photos prises à des milliers de kilomètres l’une de l’autre, et à 14 ans d’intervalle semblent effectivement prises sous la même lumière…
- Et c’est un peu ce qui ressort de ces deux images prises dans des contextes bien différents, mais habitées par la même lumière trouble.

/// Le 9 septembre, le chapô est un petit festival :

Cette émission de télé-réalité qui démarre ce soir sur a la particularité d’être adaptée d’un programme américain diffusé sur le réseau NBC il y a une dizaine année et dont le héro n’était autre que Donald Trump, le candidat à la Maison-Blanche, véritable cauchemar des Républicains, dont on ne compte plus les sorties de route.

La dernière phrase : Pour autant, le programme de télé-réalité d’M6, comme le documentaire de Didier Cros ont malgré une chose en commun, ils  montrent combien le travail, sa perte, sa recherche, cristallise nos souffrances, et nos angoisses.

/// Le 8 septembre, cela commence toujours aussi bien (est-ce une phrase ?) :

Alors que sort demain en salle « Human », le nouveau film Yann Arthus-Bertrand, spécialiste de la Terre vue du ciel… Regard tourné en direction opposée, c’est à dire, vers le ciel grâce aux photos de ceux que l’on appelle chasseurs de nuages.

Le sujet est intéressant, les nuages et leurs chasseurs ont naturellement fait l'objet de nombreuses études. Mais au milieu du texte, cette tentative de description me laisse perplexe :

Comme son nom l’indique en latin, l’asperatus est un nuage âpre, violent, il se déploie dans le ciel comme une sorte de mer houleuse, formant des vagues amples et lourdes. Il apparaît comme une espèce de prologue à l’apocalypse,  charge la surface du ciel d’une couverture dont les aspérités ressortent en relief vers le bas, presque comme des montages inversées.

Quant à cet avant-dernier paragraphe, il m'a achevé :

Faire une photo de nuages, c’est capturer l’éphémère. Et puis à la différence de la  lune, par exemple, autre objet de fascination, les nuages sont à portée de smartphones et ne nécessitent aucun téléobjectif ou matériel particulier pour être photographiés. En disposant d’une belle lumière, en choisissant un bon angle, on peut facilement faire des photos de nuages assez spectaculaires qui, lorsqu’en plus, on leur appose un filtre font quasiment de chacun de nous un Yann Arthus-Bertrand en puissance, c’est dire…

/// La lecture de la chronique du 7 septembre est une simple publicité pour le magazine de Fr.2. Désespérant.

16
Répondre en citant  
Re: De l'image dans votre radio - le Dim 13 Sep 2015, 23:57

Laughing  Laughing  Laughing
J'imagine toujours les enseignants de métier, auditeurs de FC, se balader sur le site et faire des crises de stress post-traumatique, avec de vieux souvenirs de mauvaises copies, de dissertations pleines de vide, bourrées de phrases floues et incompréhensibles à la première lecture, rédigées par des étudiants ou lycéens s'escrimant à délayer des banalités sur deux ou trois paragraphes ("notre rapport à l'eau a toujours été humide. Tournez un robinet et c'est son côté mouillé que vous percevez d'abord" - s'il fallait imiter ce style).
On rit  beaucoup en lisant les textes de présentation d'émission sur Facebook :

"En 2012, une équipe faisait l'inroyable et rare découverte d'un squelette de mammouth en Seine-et-Marne. Baptisé Helmut, il n'en finit plus 3 ans plus tard de nous faire découvrir la façon dont vivaient les animaux sur ce territoire."

(et un commentateur sous l'article regrette que l'on aide les mammouths au lieu de porter secours aux êtres humains... Un autre lui répond : "le mammouth était mort depuis 90 000 ans, je sais pas si le but était de les aider." C'est en effet le niveau de la page FB de la station...)

17
Répondre en citant  
Re: De l'image dans votre radio - le Lun 14 Sep 2015, 16:33

Merci Jean-Luuc pour l'insertion des images qui facilite grandement la lecture du message, en particulier lorsqu'il n'est pas aisé de d'ouvrir de nombreux liens depuis le message d'origine (sur tablette par exemple).

Une astuce si vous voulez vous économiser le coup de la capture d'écran : sur le site de France Culture (ou n'importe quel autre), si vous repérez une image que vous voulez insérer dans votre message, c'est très simple à faire avec Chrome ou Firefox : il suffit de faire un clic droit sur l'image puis "Copier l'adresse de l'image" ou "Copier l'URL de l'image", suivant le navigateur. Sur Internet Explorer, c'est un peu plus compliqué, il faut appuyer F12 puis repérer l'adresse de l'image dans le code HTML.

Bref, une fois l'adresse de l'image copiée, insérez-la entre des balises [ img ] [/ img] dans votre message et elle y figurera.

Cela dit, on pourra manquer dans ce cas les ratés dans le dimensionnement des images, comme on peut en voir un baveux exemple sur la page du numéro des Regardeurs du 13 septembre :



L'image d'origine est celle-ci, ce que vous auriez affiché en utilisant l'insertion directe entre balises


Cette image est plus nette, mais sur le site, elle est redimensionnée à la volée avec des longueur et largeurs plus grandes et des proportions légèrement inexactes, laissant faire le navigateur pour ce qui est du redimensionnement, qui est assez mauvais dans l'exercice.

Mais même cette image d'origine est légèrement tronquée et de piètre qualité comparé à celle, à peine plus grande, qu'on trouve sur le site du musée d'Orsay, à un clic de distance depuis la page France Culture :



Bref, l'image finale de la page de l'émission est tronquée, baveuse, de mauvaise qualité car très compressée (66 ko) et c'est attristant pour une émission consacrée au regard d'une oeuvre graphique.

Dans ce genre de cas, la capture d'écran complète vaut le coup!

18
Répondre en citant  
Re: De l'image dans votre radio - le Lun 14 Sep 2015, 20:57

@masterkey a écrit:Cela dit, on pourra manquer dans ce cas les ratés dans le dimensionnement des images, comme on peut en voir un baveux exemple sur la page du numéro des Regardeurs du 13 septembre :



L'image d'origine est celle-ci, ce que vous auriez affiché en utilisant l'insertion directe entre balises


Cette image est plus nette, mais sur le site, elle est redimensionnée à la volée avec des longueur et largeur plus grandes et des proportions légèrement inexactes, laissant faire le navigateur pour ce qui est du redimensionnement, qui est assez mauvais dans l'exercice.

Mais même cette image d'origine est légèrement tronquée et de piètre qualité comparée à celle, à peine plus grande, qu'on trouve sur le site du musée d'Orsay, à un clic de distance depuis la page France Culture :


Merci Masterkey pour cet excellent exemple qui fait état des problèmes rencontrés par F.C. pour la mise en ligne d'une image. On en viendrait presque à souhaiter n'avoir qu'un lien renvoyant au site du musée d'Orsay plutôt qu'une image dénaturée de tous côtés.

Connaitre le poids d'une image, sa définition, ses dimensions en pixels (voire sa retouche sur photoshop) n'est peut-être pas du ressort d'un producteur de radio. Alors, déléguer cette tâche aux infographistes ne serait pas du luxe.

Prolongeant Masterkey, N.B. : procédure pour importer une copie d'écran (ou toute image non issue d'un site Internet) dans ce fil :
1/ S'assurer que l'image ne dépasse pas 850 px de large (un redimensionnement sur Photoshop peut être utile, sinon la visibilité de l'image est entamée).
3/ Héberger l'image sur un site dédié (souvent gratuit, et sans création de compte), et copier le lien du téléchargement.
2/ Dans le corps du message, cliquer sur l'icône : Insérer une image.
3/ Des balises  apparaissent, il suffit de coller le lien copié dedans.

@masterkey a écrit:Bref, l'image finale de la page de l'émission est tronquée, baveuse, de mauvaise qualité car très compressée (66 ko) et c'est attristant pour une émission consacrée au regard d'une oeuvre graphique.
(...) "

Je dirais même plus au regard d'une oeuvre picturale !

19
Répondre en citant  
Le photographe au centre du cliché - le Lun 14 Sep 2015, 23:37

Merci Masterkey pour les conseils d'insertion de photos. Antoine Arnoux nous renvoie vers le site de Marie Richeux avec un excellent titre : La fille de Duras et de Poivre d'Arvor. Nous y trouvons cet intéressant spécimen de photo : le cliché flou (what else?) avec reflet du photographe dans la vitre. Un classique. Amateurisme vaincra !

20
Répondre en citant  
Richeux's pictures (à la poubelle, vite) - le Ven 18 Sep 2015, 11:24

Heureusement qu'ils sourient ! « On est bien chez soi, non ? »

Ni mauviettes, ni mauvais, mais « mauvés » par la grâce du filtre.



Légende proposée : « À contre-jour, c'est mieux »

Le patrimoine (4/5)

21
Répondre en citant  
+1 - le Ven 18 Sep 2015, 12:23

@Philaunet a écrit:
Légende proposée : « À contre-jour, c'est mieux »

Excellent exemple de "cas particuliers" de la photo à F.C. prise dans la plus grande ignorance (revendiquée ?) de savoir-faire technique (- Mais non, c'est un style) ajouté avec votre permission à mon post. Il est vrai que ce contre-jour court sur un bon nombre de pages Internet d'émissions.

De l'image dans votre radio     Page 2 sur 12

Haut de page ?   

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, ... 10, 11, 12  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum