Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 10, 11, 12  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

De l'image dans votre radio    Page 4 sur 12

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
De l'image dans votre radio - le Mar 21 Oct 2014, 14:38

Rappel du premier message :

La radio + l'image, qu'est-ce selon vous ?

Un luxe ?
Un idéal ?
De l'inutile ?
* * *

31
Répondre en citant  
Retrait bienvenu - le Mer 23 Sep 2015, 08:23

Message a dû lui être envoyé, c'est mieux. Mais l'invité placé à gauche sur la photo, puisqu'on lit de gauche à droite, ce serait encore mieux, s'il faut que le producteur soit absolument sur le cliché (pour quelle raison ?). La photogénie de Frydman est évidente, raison de plus pour lui, qui n'a plus rien à prouver, de s'effacer pour que l'invité soit pleinement mis en valeur (si photo il doit y avoir, ce qui est une autre question...)



Un titre factuel n'aurait pas été plus approprié pour cette émission ?  : Faut-il avoir honte de l’herpès génital ?

32
Répondre en citant  
Du peu de rigueur à France Culture - le Sam 26 Sep 2015, 09:05

Je ne voyais pas Étienne Klein si jeune...


P. Baudouin et E. Klein © Radio France

(qu'il faut légender de nouveau en E. Klein et P. Baudouin)

Et quel besoin a-t-on de voir les intervenants, producteurs et invités ? Leur corps, leur vêture ne nous apprennent rien, ne nous disent rien sur le sujet traité.  La « selfisation » de l'antenne avance à grands pas.

Thomas Edison ou la quête des sonorités de l’âme, ce 26 septembre 2015

33
Répondre en citant  
Un oiseau - le Lun 28 Sep 2015, 23:05

Heureusement que la légende nous éclaire :


Un oiseau sur des barbelés. © See Ming Lee

Que saurait-on sans France Culture ?

Redéfinir le le concept de Nature Le texte présentant l'émission vaut son pesant de cacahuètes...

34
Répondre en citant  
Alexandra Laignel-Lavastine - le Jeu 01 Oct 2015, 16:20

Dans quelle catégorie la mettre, Jean-Luuc ?



Hors-Champs Alexandra Laignel-Lavastine

35
Répondre en citant  
Re: De l'image dans votre radio - le Jeu 01 Oct 2015, 16:39

@Philaunet a écrit:Dans quelle catégorie la mettre, Jean-Luuc ?



Hors-Champs Alexandra Laignel-Lavastine

Une photo (citons son auteur : C. Amar) qui fait sans aucun doute allusion à celle d'un certain président prise par R. Depardon, reculant dans les jardins de l'Elysée, pendant que son hôte y avançait vers le vieux Rolleiflex. Ce qui explique le cadrage bancal, le flou général (le mouvement du photographe l'exige), ce brouillard qui voile l'image et ces lumières qui crèvent l'oeil. Du grand art. Mais pas assez d'argent pour se payer un malheureux numérique.

36
Répondre en citant  
Re: De l'image dans votre radio - le Jeu 08 Oct 2015, 22:46

Marie Richeux que l'on voit dans la vitre (quand on n'est pas parmi les invités il faut quand même être au milieu d'eux, mais en reflet) est-elle juchée sur une caisse ? À classer dans la catégorie (rarement représentée) de la vue plongeante ? Des cartes (4/5)

37
Répondre en citant  
Re: De l'image dans votre radio - le Ven 09 Oct 2015, 20:49

@Philaunet a écrit:Marie Richeux que l'on voit dans la vitre (quand on n'est pas parmi les invités il faut quand même être au milieu d'eux, mais en reflet) est-elle juchée sur une caisse ? À classer dans la catégorie (rarement représentée) de la vue plongeante ? Des cartes (4/5)

Oui, la vue plongeante, qui "écrase" ses invités est toujours du meilleur effet, et donne encore l'occasion à sa productrice de surplomber son monde. Mais nous noterons en ce cas particulier la recherche d'un nouvel angle, qui n'hésite à couper le pied gauche de Monsieur, ni même à garder dans le champ le sac de Madame sur la chaise. La petite typologie d'images s'augmente ainsi de cet exemple mais également de deux autres : - l'image interactive et - l'image réseaux sociaux. A retrouver dans le post 8 (page 1) de ce fil.

38
Répondre en citant  
Re: De l'image dans votre radio - le Ven 09 Oct 2015, 21:10

A moins que, subtilement, elle nous fasse savoir que lorsque nous mourons d'ennui à l'écoute de son émission, nous voyons ses invités en surplomb, au moment où notre âme quitte son enveloppe charnelle.

39
Répondre en citant  
La vacuité des mots, la séduction des photos - le Mar 13 Oct 2015, 11:25

Voilà un reportage d'Omar Ouahmane dont on sent qu'il va nous éclairer sur les enjeux de l'émigration syrienne en Europe : Le périple d'une famille syrienne réfugiée en Europe (ce titre ne serait-il pas mal construit ?).

« La petite Lotus, 3 ans et demi » souriant, jouant, dormant,  et son « petit frère Mohamed » en sont véritablement les vedettes. 148 photos en tout de la famille (je vous aime) et une vidéo.

Omar Ouahmane en baby-sitter (ainsi se définit-il en légende d'une photo) ou qui fait le V de la victoire est aussi une des grandes stars de cet album.

40
Répondre en citant  
Re: De l'image dans votre radio - le Mar 13 Oct 2015, 14:19

On pourrait donner un nom à cet exercice antidéontologique, "l'informercial humanitaire".

41
Répondre en citant  
Re: De l'image dans votre radio - le Ven 16 Oct 2015, 20:06

@Philaunet a écrit:Voilà un reportage d'Omar Ouahmane dont on sent qu'il va nous éclairer sur les enjeux de l'émigration syrienne en Europe : Le périple d'une famille syrienne réfugiée en Europe (ce titre ne serait-il pas mal construit ?).

« La petite Lotus, 3 ans et demi » souriant, jouant, dormant,  et son « petit frère Mohamed » en sont véritablement les vedettes. 148 photos en tout de la famille (je vous aime) et une vidéo.

Omar Ouahmane en baby-sitter (ainsi se définit-il en légende d'une photo) ou qui fait le V de la victoire est aussi une des grandes stars de cet album.



@Yann Sancatorze a écrit:On pourrait donner un nom à cet exercice antidéontologique, "l'informercial humanitaire".

Le compte-rendu Twitter d'O. Ouahmane pose en effet question. Il faudrait avoir un coeur de pierre pour ne pas être ému par le périple de cette famille en Europe (de la Syrie jusqu'en Suède en bus, train, à pied, en canot). A quoi cela tient-il ?

D'abord, arrêtons-nous une seconde sur l'importation des messages (photos et commentaires) du compte Twitter d'O. Ouahmane sur la page Internet de la chronique : Le choix de la rédaction. Sommes-nous en présence d'informations visant à compléter le reportage (comme peut l'être la carte géographique située en dessous et intitulée : Migrants et demandeurs d'asiles en Europe) ? Ou bien du témoignage personnel d'un reporter "au coeur" d'une famille syrienne relayant jour et nuit les étapes de leur déplacement ?

Le problème vient du brouillage de ces deux pistes. O. Ouahmane fait aussi bien part des conditions difficiles dans lesquelles hommes, femmes et enfants voyagent que de ses impressions toutes subjectives à la limite de la sensiblerie (on appréciera les smileys). Le compte-rendu, tel que découpé dans le temps, s'étend du 21 septembre au 10 octobre 2015, pour un total de 81 tweets et 151 photos (148 selon Philaunet, possible, je n'ai pas le courage de recompter), et une vidéo, le tout à scroller pendant 3 km. Un nombre de messages conséquent donc comme autant d'"épisodes" d'une "histoire" vécue en "temps réel" (différé pour nous) sur trois semaines (ce que quatre minutes de reportage ne peuvent restituer). De quoi construire l'émotion.

L'auditeur curieux se reportera à une version longue commandée par France Inter dans le magazine Interception, intitulé : 12 jours dans la vie d'un réfugié, dont la diffusion est prévue le 18 octobre 2015. Là encore, il est d'ores et déjà permis d'interroger le titre. "Dans la vie de", comme on pourrait entendre "dans la peau de", et autres émissions qui cherche à se mettre à la place de. Jouer la carte de l'identification pour illusionner un gain de réel, c'est se moquer du monde, et il y a fort à parier que nous retrouverons là une grande part de mise en scène (à l'oeuvre dans les photos) incluant toute une palette d'émotions.

En attendant, on ne peut être que gêné devant les photos d'O. Ouahmane. Puériles dans le texte ((...) personne ne devrait vivre ce que ces familles vivent depuis des jours ou Lotus, d'une vitalité incroyable, ne comprend pas ce qui se passe mais comprendra quand elle sera plus grande) et sentimentales sur les bords (nombreuses sont les photos des deux enfants relatives à la fatigue et aux difficultés rencontrées, hé oui, leur innocence n'est pas un prisme innocent), ces images légendées en appui du reportage radiophonique sur le site de F.C. auraient dû se circonscrire au factuel.

Inutile de s'attarder sur la qualité des images, O. Ouahmane n'est pas photo-reporter.

Ci-dessous, quelques tweets :





De l'image dans votre radio     Page 4 sur 12

Haut de page ?   

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 10, 11, 12  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum