Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 9, 10, 11  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

De l'image dans votre radio    Page 10 sur 11

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
De l'image dans votre radio - le Mar 21 Oct 2014, 14:38

Rappel du premier message :

La radio + l'image, qu'est-ce selon vous ?

Un luxe ?
Un idéal ?
De l'inutile ?
* * *

91
Répondre en citant  
Re: De l'image dans votre radio - le Jeu 23 Juin 2016, 22:04

Nessie(http://www.regardfc.com/t681p80-de-l-image-dans-votre-radio#26097) a écrit:Du côté des caméras en studio, en quelque sorte embarquées dans la traversée de la sottise, elles pourraient être une excellente chose si elles nous permettaient de mieux comprendre pourquoi France Culture est aussi mauvais. Et notamment en trahissant parfois la façon dont on y travaille. Par un mélange de bon sens et de prudence, d'avarice aussi, elles ne montrent que les invités et c'est bien sûr pertinent. Paradoxalement, c'est en se tournant vers la télé que l'on pourrait mieux percevoir quelle comédie se joue sur cette radio. Et pas seulement parce que les intervieweurs de France Culture soucieux d'imiter ce qu'ils croient être des modèles de la profession, ont attrapé  comme des virus contagieux absolument tous les vices qui pullulent à la télé. Mais aussi parce que la télé, elle n'est pas avare d'images. C'est là son moindre défaut. (...)
Quand on a vu comment les journalistes (f) se comportent à France Inter (cf. ci-dessous), on a déjà une bonne idée de l'ambiance dans les studios de France Culture (La Dispute, les Matins, Ping-Pong, etc) : La grossièreté et la crétinerie à leur sommet

92
Répondre en citant  
Re: De l'image dans votre radio - le Jeu 23 Juin 2016, 22:12

France Culture à son meilleur  (dans certains créneaux) :



"En raison d’un appel à la grève émis par plusieurs organisations syndicales  portant sur le retrait du projet de loi Travail et par une organisation syndicale portant sur la modification de ce projet de loi, nous ne sommes pas en mesure de diffuser l’intégralité de nos programmes habituels. Nous vous prions de nous en excuser." Y pas d' soucis...  

Et comme à chaque fois qu'il y a une grève, Richeux a fait son émission en direct sans être dérangée :  "Tous ensembleuuuu", c'est pour les autres...

93
Répondre en citant  
Re: De l'image dans votre radio - le Jeu 30 Juin 2016, 18:45

Les prescriptions de Sandrine Treiner appliquées à la lettre : dans ses récentes communications au Monde et à Télérama (voir iciet ), la directrice de France Culture entendait notamment faire rimer la réflexion avec le plaisir, également (...) induire plus de plaisir dans la réflexion et la culture. Ce n'est pas tombé dans l'oreille d'un(e) sourd(e) :



La page d'accueil de France Culture ne juge pas utile de mentionner l'auteur de la sculpture. Et pour cause, retrouver son nom relève de la gageure. L'oeuvre est localisée sur l'île de Jeju au sud de la Corée dans un parc nommé Jeju Love Land réunissant des sculptures sur le thème de la sensualité et l'érotisme par vingt artistes, diplômés de l’école d’art de l’université Hongik, sans plus de précisions. La présente sculpture peut faire penser à cette autre, réalisée par Marc Quinn, intitulée planet (2008).

Le plus curieux dans cette image sans titre, si ce n'est celui donné par le thème de l'émission : « Eloge du plaisir solitaire », est la page des nouveaux chemins de la connaissance à laquelle elle est associée : on ne peut plus sage. franceculture.fr cherche du clic. Était-ce l'intention de Géraldine Mosna-Savoye ?

94
Répondre en citant  
Flou et reflet - le Mer 06 Juil 2016, 14:29

La prise de vue en été, dans les studios de France Culture...


Pascal Amoyel • Crédits : Hannah Barron - Radio France

La Grande table d'été du 5 juillet 2016

95
Répondre en citant  
Re: De l'image dans votre radio - le Mer 06 Juil 2016, 16:18

Fidèle à sa ligne, France Culture nous propose encore une belle chronique d'Aurélie Charon intitulée Jeunesse 2016, où le mercredi 06 juillet 2016, nous pouvons notamment voir ceci :



(montage de copie d'écran de France Culture à gauche / dessin de J. Howard Miller : We can do it, 1942, à droite)

Ne manquez pas le passionnant récit de la communication manquée entre l'interlocutrice et Mélenchon par l'application mobile Whatsapp.

Tous les voyants sont au vert : jeunesse, féminisme, immigration réussie, révolution, critique des élites.

96
Répondre en citant  
Re: De l'image dans votre radio - le Dim 10 Juil 2016, 20:10

Rien à dire, rien à montrer, mais toujours dans le coup = le nouveau site de France Culture :

97
Répondre en citant  
Promotion pour qui pour quoi ? - le Lun 11 Juil 2016, 13:38

Voici l'occasion, Jean-Luuc, de vous remercier pour le parallèle que vous faites dans ce montage (post 95 plus haut) avec un nouvel exemple d'une des obsessions de France Culture :



accueil • Théâtre :  "Avez-vous déjà vu... "Les Fragments du discours amoureux" de Roland Barthes réinterprété à l'aune du féminisme ? Dans la série "Le spectacle le plus", rencontre avec quatre comédiennes survoltées qui, dans "L'Âge Libre", se réapproprient le désir et l'amour au féminin."

"à l'aune du féminisme/ se réapproprient le désir / et l'amour au féminin" : combien de dizaines de fois a-t-on pu voir ces éléments de langage sur le site de France Culture ?

Et ça, entendu et vu combien de fois chez les Richeux, Charon et consorts ? "Il ne s'agit pas tant, ici, de remettre en question l'amour, inévitable, que le couple et par extension, le désir, la sexualité. "

Ici on admire la qualité de la langue (no pun intended) : "Il y a, dans "L'Âge Libre", un questionnement générationnel : s'il s'agit de se réapproprier l'amour et le désir, c'est en interrogeant la condition de la femme, quitte à confiner à l'autodérision, à moquer Disney ou à se questionner, provocatrices, sur sa sexualité et celle des générations précédentes ("Est-ce qu'on faisait des cunis à ma grand-mère ?")."

Pour faire cette promotion (quel rapport avec la radio France Culture ?), il fallait puiser dans les ressources budgétaires pour payer Pierre Ropert.

Ce n'est pas nouveau, l'argent ne manque pas à France Culture qui le dépense dans nombre d'activités n'ayant rien à voir avec sa mission.

Autre question : qui dirige réellement France Culture et dans quelle perspective ?  L'impression générale est celle d'un ensemble d'activités disparates non maîtrisées laissant à diverses personnes l'occasion de s'approprier les moyens de la radio pour faire leur publicité ou celle de leurs amis.

98
Répondre en citant  
Nus mauves - le Dim 17 Juil 2016, 11:10

@ Jean-Lucc  : vous loupâtes celle-ci



Faire corps avec l’animal

Hum hum, le petit texte humoristique du jour :

"La Meute est un protocole de performance du Corps collectif. Depuis décembre 2010, date de la première Meute en public, il y a eu une trentaine de Meutes monochromes. Le processus, depuis l’élaboration du protocole, a suivi diverses évolutions. Il trouve tout d’abord son origine entre 2006 et 2009, dans la recherche d’exploration somatique de Nadia Vadori-Gauthier. Puis, cette pratique est devenue collective. La Meute est née de la joie partagée, de la liberté vitale trouvée au sein de l’expérience. Aujourd’hui, elle continue de générer ses métamorphoses. L’expérience individuelle a fondé l’expérience collective, et le collectif qui en est issu continue de fonder une part des individuations particulières.

Le Corps collectif présente dans cet ouvrage le processus sous l’angle de thématiques, dans le texte de Nadia Vadori-Gauthier, directrice des recherches du Corps collectif : représentation, couleur, nudité, intervalle, rituels, vibration, corps collectifs, conscience. Les regards de Jérémy Damian, anthropologue et danseur, et d’Isabelle Klein, chercheuse en études de genre, viennent élargir la réflexion artistique sur cette performance.
"
La meute

99
Répondre en citant  
Re: De l'image dans votre radio - le Lun 01 Aoû 2016, 22:58

La nouvelle version du site de France Culture accorde une place de choix à l'image, nous l'avons maintes fois écrit. Sur la page d'accueil, les blocs réservés aux illustrations sont plus grands, la définition dorénavant adaptée, la qualité devenue professionnelle. Tout se passe bien quand l'image est de format horizontal dit « paysage » dans la mesure où l'espace alloué est un rectangle panoramique. Mais cela se gâte quand il faut ajuster une image de format vertical dit « portrait » dans une case orientée en sens inverse... Voici le genre d'aberrations que l'on a pu voir aujourd'hui (depuis corrigé) :



Page d'accueil de France Culture le 1er août 2016.



Page de l'émission sur les conférences du Collège de France.

100
Répondre en citant  
De l'autoportrait au « selfie » - le Jeu 11 Aoû 2016, 12:28

La grande table d'été de Maylis Besserie m'offre l'occasion d'enrichir un peu la typologie des images en circulation sur le site de France Culture (post 8 de ce fil, 9 septembre 2015). Pour mémoire, les premières catégories concernaient les photos d'invités, classées comme suit :

1A/ L'invité ou son attaché de presse fournit lui-même son portrait photographique à la page Internet de l'émission (photographie souvent professionnelle).

1B/ L'invité est pris en photo par le producteur ou attaché d'émission : (a) à l'intérieur du studio (photographie rarement professionnelle à l'exception du travail réalisé par Samuel Bernard Blatchley pour Hors-champs). Ou (b) à l'extérieur du studio.

1C/ Nouveauté de l'été 2016 : l'invité fournit son auto-portrait photographique (le sacro-saint selfie) à l'intérieur du studio, le tout crédité par Radio France !

Ci-dessous, un montage des autoportraits publiés sur la page de La grande table d'été avec de gauche à droite : Jérémie Elkaïm, Anaïs Vaugelade, Valeria Bruni Tedeschi :



De la belle ouvrage.  C'est un pas de plus vers cette illusion de proximité invité-producteur/auditeur tant recherchée par la chaîne : la récupération d'une pratique à l'origine destinée à un cercle plus ou moins privé, ici transposée sur le terrain médiatique.

De nouveau : mise en scène de soi + artifice du procédé (téléguidé par la productrice Maylis Besserie) + indigence « arty » (le noir et blanc est chic) = 0 réflexion critique sur les pratiques contemporaines (voir le récent post de Yann Sancatorze).

101
Répondre en citant  
La photo de traviole - le Mer 17 Aoû 2016, 20:47

Nouveau cas particulier de photos sur le site de France Culture : La photographie bancale, au sens propre du terme. Située à mi-chemin entre le format paysage (horizontal) et le format portrait (vertical), cette esthétique photographique est pour l'heure uniquement pratiquée par Virginie Mourthé, dont vous pouvez voir un montage ci-dessous :



Les photographies sont issues des Nuits rêvées de France Culture, avec de gauche à droite : Noël Véry (24 janvier 2016), Jean-Philippe Guérand (17 janvier 2016) et Valérie Jouve (31 janvier 2016).

De l'image dans votre radio     Page 10 sur 11

Haut de page ?   

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 9, 10, 11  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum