Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Décembre 2014, un gadget de plus : Le répondeur de l'Avent    Page 1 sur 1

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
Décembre 2014, un gadget de plus : Le répondeur de l'Avent - le Mer 03 Déc 2014, 09:12

L'auditeur saturé de chroniques, soulagé depuis un trimestre pour en avoir vu disparaître quelques unes, aura tout le mois de décembre pour déchanter : chaque jour dans la matinale voici le répondeur de l'Avent. C'est l'occasion de féliciter la direction de France Culture pour son sens de la laïcité, mais c'est aussi l'occasion d'ouvrir une bouteille de champagne pour célébrer l'invention d'un nouveau gadget à France Culture.

Et quel gadget : chaque jour à 7h59 le coup de fil d'un producteur qui commence ainsi "Bonjour c'est Xavier / c'est Marie / c'est Raphaël" eh bien nous voila servis.

Comme si on ne croulait pas déjà sous l'afflux de brèves brèvissimes, de récurrentes annonces de programmes, en rappels d'identification et en pubs pour les produits culturels estampillés France Culture, toutes pubs serinées par des voix sirupeuses. Il ne nous manque plus que les résultats du foot et pourquoi pas aussi la pub pour Mediapart, explicite et non plus seulement clandestine à longueur de journée ? Mais je m'égare...

2
Répondre en citant  
Re: Décembre 2014, un gadget de plus : Le répondeur de l'Avent - le Mer 03 Déc 2014, 09:53

Le lundi c'est Raphy : une voix douce nous susurre (eh oui Achille Perraud nous a rappelé qu'il n'y faut pas doubler le "s") avec des accents CarlaBrunesques : "Ouiii c'est Raphaël Commentallévous - A moi d'ouvrir le bal". Un bal ou un trou de bal, une histoire cucul-la-praline : un méchant égoïste qui ne pense qu'à sa gueule ne peut que se réjouir à la nouvelle de l'entrée des chars soviétiques dans sa ville. Ah bon et d'où ça sort cette ânerie ? On n'en saura rien, d'ailleurs il manque la moitié de l'histoire : pourquoi l'homme tait-il inquiet ? Qu'avait-il donc à se reprocher cet homme "évidemment coupable" (?). On n'en saura rien et d'ailleurs ça vaudra mieux, on aurait préféré entendre n'importe quoi d'autre à la place, enfin n'importe quoi sauf une pub pour un produit idéologiquement correct made in France Culture. [son mp3="http://franceculture.fr/sites/default/files/sons/2014/12/s49/NET_FC_9cef9676-85ff-40f5-8015-f710c754925e.mp3" debut="00:00" fin="60:00"]

La morale de l'histoire sera empruntée à Hume qu'on devine très qualifié pour "décrypter" cette histoire du rideau de fer. la morale la voici : plus il est mesquin, plus l'égoïsme est immense. Il s'agissait donc ici de fustiger "le moi, le tout petit moi" , variante de l'ego (le cliché des clichés pour les faux dévots de notre temps).

Enfin, voila donc l'historiette sans queue ni tête que Raphaël a trouvée lundi pour servir sa leçon de morale. Notons bien que quand il parle d'un "tout petit moi", Raphaël ne fait évidemment pas allusion au sien, qui est gonflé comme une citrouille phénoménale dépassant en volume l'opéra de Pékin construit par Paul Andreu (le plus grand bâtiment du mooonde).

Eh bien ça va durer jusqu'au 24 décembre. Belle trouvaille en vérité.
Mercredi en troisième épisode (par charité on ne dira rien du deuxième, sirupeux, livré par Marie Richeux) nous avons un Xavier de la Porte bien éteint, atteint du syndrôme Kronlund entendez qu'il n'a franchement pas la patate, fini la diction branchée sur l'alternatif, finis les chantantes, fini les accents d'attaque énergique, visez moi un peu la dégringolade :

Oui c'est nul, comme prévu, mais surtout c'est d'un triste. Si c'est

Et atassion les amis, pas de joie mauvaise hein : si Xav'e se ramasse une bûche à rue 89, on risque de le voir revenir sur France Culture ! Et comme son créneau a été piqué par Freinric Martel qui n'a aucun pmal à faire mieux, que restera-t-il à Xav'e ? Eh oui, il n'y aura que deux options : le sport ou la littérature. IL est tout juste bon pour le premier , quant au second, malgré son agrègue de lettre moderne trouvée dans une pochette surprise de l'ENS, ça serait la garantie

Non non la seule solution pour l'auditeur de France Culture serait que la greffe prenne et que Xav'e reste ad vitam aeternam dans la presse subventionnée, comme un tout petit fonctionnaire distribuant sa feuille de chou sur le monde moderne à une nation entière qui s'en moquerait comme d'une guigne si elle

3
Répondre en citant  
13e jour de consternation - le Mer 17 Déc 2014, 17:58

Comme chaque jour ou presque depuis bientôt 3 semaines complètes, il y a de quoi être consterné en écoutant cette séquence pauvrissime que Voinchet a le toupet de nous présenter comme "un petit cadeau sous le sapin". Et comme il n'a pas peur d'user une formule, il l'a sortie ce matin pour la 13e fois nous sommes à mi-parcours de... de quoi au fait ? D'une plaisanterie coûteuse, peut-être bien.

Car c'est un cadeau pour qui, cette séquence qui ne dit rien, qui 'na rien à dire ? Certainement pas un cadeau pour l'auditeur qui doit se farcir cet interlude entre deux pub sirupeuse pour un produit "culturel" (ah bon ?) parfois un film, parfois un livre, parfois un spectacle on ne sait plus mais de toutes façons c'est toujours le même goût, toujours affreusement répétitif et bien collant non pas aux gencives mais au paradigme de la maison donc c'est en général une oeuvrette tiers-mondo-genro-écolo-fémino-anticolo-anticapitalo-superprobio-développement durable.

Cadeau pour les pigistes plutôt, non ? Un petit supplément pour Noël. Ben à part Etienne Klein qui pressure la réserve inédite de sa collèque d'anagrammes dont on n'a que faire, on peut pas dire qu'ils se cassent beaucoup nos pigistes. Combien ils touchent pour envoyer leur message sur répondeur ?

Parce qu'il est à redouter que de telles infra-chroniques soient rémunérées, à la pige. Bel exemple de gaspillage, non seulement parce que c'est mauvais tout simplement mauvais, mais aussi parce que le genre se meurt. France Culture n'a pas encore compris que de telles rubriques n'ont plus leur place, n'ont plus ni poids ni impact : l'air du temps en pastille, le billet en forme de clin d'oeil sont des genres journalistiques morts. Il suffit de traîner sur Facebook le matin entre 7 et 9, et si vous êtes abonnés à une cinquantaine de poètes ou de rigolos surtout non professionnels vous en récoltez une bonne douzaine et qui sont autrement inventifs et un peu plus savoureux que ces insipides de 7h58 .

La palme revient à Xav'e, l'homme du mercredi, qui n'a toujours rien à dire sauf que sa voix d'outre-tombe nous fait bigrement redouter que déjà mis au placard à Rue 89, il ne prépare son retour dans cette baraque à qui il doit tout enfin presque tout à part son agrègue de lettres modernes (agrègue en chocolat ou pitètre en nutella)

4
Répondre en citant  
Avent - le Jeu 18 Déc 2014, 10:41

@Nessie a écrit:Comme chaque jour ou presque depuis bientôt 3 semaines complètes, il y a de quoi être consterné en écoutant cette séquence pauvrissime que Voinchet a le toupet de nous présenter comme "un petit cadeau sous le sapin". Et comme il n'a pas peur d'user une formule, il l'a sortie ce matin pour la 13e fois nous sommes à mi-parcours de... de quoi au fait ? D'une plaisanterie coûteuse, peut-être bien.

Car c'est un cadeau pour qui, cette séquence qui ne dit rien, qui 'na rien à dire ? Certainement pas un cadeau pour l'auditeur (...)

Cadeau pour les pigistes plutôt, non ? Un petit supplément pour Noël. Ben à part Etienne Klein qui pressure la réserve inédite de sa collèque d'anagrammes dont on n'a que faire, on peut pas dire qu'ils se cassent beaucoup nos pigistes. Combien ils touchent pour envoyer leur message sur répondeur ?

Parce qu'il est à redouter que de telles infra-chroniques soient rémunérées, à la pige. Bel exemple de gaspillage, non seulement parce que c'est mauvais tout simplement mauvais, mais aussi parce que le genre se meurt. France Culture n'a pas encore compris que de telles rubriques n'ont plus leur place, n'ont plus ni poids ni impact : l'air du temps en pastille, le billet en forme de clin d'oeil sont des genres journalistiques morts. Il suffit de traîner sur Facebook le matin entre 7 et 9, et si vous êtes abonnés à une cinquantaine de poètes ou de rigolos surtout non professionnels vous en récoltez une bonne douzaine et qui sont autrement inventifs et un peu plus savoureux que ces insipides de 7h58 . (...)

« Avent ». Il fallait être d'une imbécillité abyssale pour nommer « Répondeur de l'Avent » cette série quotidienne d'enregistrements téléphoniques dont tout est dit ci-dessus.

Décembre 2014, un gadget de plus : Le répondeur de l'Avent     Page 1 sur 1

Haut de page ?   

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum