Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Pourquoi encore écouter France Culture ?    Page 2 sur 3

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
Pourquoi encore écouter France Culture ? - le Dim 15 Mar 2015, 11:18

Rappel du premier message :

Mais pourquoi écoutez- vous encore France Culture ?

Ce trait envoyé aux auditeurs mécontents, c'est la réponse que reçoivent assez régulièrement nos remarques critiques depuis septembre 99.

Pourquoi en septembre 99 ? Parce que c'est le moment où s'amorce la mutation du programme de France Culture qui a mené la chaine où elle est actuellement : inécoutable.  

A quoi bon/ pourquoi l'écouter encore ?

_________________
A l'intention de ceux qui prennent mon pseudonyme pour un bouclier : mon identité n'est ni affichée ni dissimulée.
Pour la trouver il suffit de suivre le fil de mon profil.
* * *

11
Répondre en citant  
Re: Pourquoi encore écouter France Culture ? - le Lun 09 Nov 2015, 08:25

Bien souvent, dans la journée, compulsion de répétition peut-être, « j'allume le poste », j'écoute quelques secondes FC, puis, las d'entendre la nième interview de loubard de banlieue ou de sociologue bien sous tous rapports, j'éteins.

De temps en temps, une occasionnelle petite surprise, par exemple, l'autre jour, une interview de Paul Veyne, à propos de son livre récent sur Palmyre, intéressant, stimulant, même si cela s'intègre à merveille dans l'idéologie courante de FC (le multiculturalisme, l'inévitable multiculturalisme, de l'antique Palmyre et de la reine Zénobie).

12
Répondre en citant  
Le monde d'hier - le Sam 14 Nov 2015, 09:35

Cette année 2015 pour ceci : Stefan Zweig - Journal d'un européen (1941-1942) (et posts suivants jusqu'au 163).

13
Répondre en citant  
Re: Pourquoi encore écouter France Culture ? - le Sam 30 Jan 2016, 20:47

Quelle est la réponse pour le mois de janvier 2016 ?

14
Répondre en citant  
Re: Pourquoi encore écouter France Culture ? - le Sam 30 Jan 2016, 20:57

Je ne sais pas si "télécharger les Nuits" rentre dans la catégorie de l' "écoute de France Culture". C'est une écoute sauvage et buissonnière, à l'abri des casse-pieds qui nous vendent leurs inquiétudes et leurs consignes de vote. Quiconque a la malchance, par exemple de passer de l'écoute du "Sur la route" d'aujourd'hui ("Sur la route... d’une zone commerciale XXL, dans les Bouches-du-Rhône") à Tout un Monde ("Le goût de la guerre, Jeter un éclairage cru sur cette "libido virile" et sur les actuelles "mutations radicales de la violence" à l'échelle de la planète toute entière, permettra-t-il des les éradiquer, ou a minima de les canaliser?") n'a plus envie de se laisser prendre à l'écoute de France Culture en direct. C'est un long tunnel de militance pénible et soporifique.

15
Répondre en citant  
Re: Pourquoi encore écouter France Culture ? - le Sam 30 Jan 2016, 21:32

@Yann Sancatorze a écrit:Je ne sais pas si "télécharger les Nuits" rentre dans la catégorie de  l' "écoute de France Culture". C'est une écoute sauvage et buissonnière, à l'abri des casse-pieds qui nous vendent leurs inquiétudes et leurs consignes de vote. Quiconque a la malchance, par exemple de passer de l'écoute du "Sur la route" d'aujourd'hui ("Sur la route... d’une zone commerciale XXL, dans les Bouches-du-Rhône") à Tout un Monde ("Le goût de la guerre, Jeter un éclairage cru sur cette "libido virile" et sur les actuelles "mutations radicales de la violence" à l'échelle de la planète toute entière, permettra-t-il des les éradiquer, ou a minima de les canaliser?") n'a plus envie de se laisser prendre à l'écoute de France Culture en direct. C'est un long tunnel de militance pénible et soporifique.

Oui, comprenons ici France Culture comme les émissions produites actuellement par la chaîne et non les archives ou les diffusions de produits culturels fabriqués par d'autres (le Collège de France, par exemple).

Pour le mois de janvier, je retiens pour ma part un Répliques ("Alzheimer"), un Salon noir ("La vie quotidienne de l'homme de Néandertal"), un On ne parle pas la bouche pleine ("Le café") et un Tout un monde ("La chevauchée des Bakhtyâri - la plus grande société tribale d'Iran").

Des suggestions d'émissions de ce mois-ci à retenir pour une écoute différée ?  Littérature, poésie, sciences, cinéma, spiritualités, etc ?

Merci Y 114. Oui, Guillebaud et la guerre avec cette présentation, qui en veut ?

16
Répondre en citant  
Re: Pourquoi encore écouter France Culture ? - le Sam 30 Jan 2016, 22:02

Suite aux instigations de Philaunet, qui me reprochait une négativité excessive, je voudrais recommander l'écoute de La Suite dans les Idées de ce jour. Je sais, ça vous étonne. L'invitée était sans doute une militante ( mais existe-t-il des chercheurs en sciences sociales qui ne soient pas aussi des militants ? ) Toutefois, exceptionnellement, on s'en est tenu globalement aux faits, et j'ai donc appris des choses.

17
Répondre en citant  
Re: Pourquoi encore écouter France Culture ? - le Sam 30 Jan 2016, 22:46

Rowan a écrit:Suite aux instigations de Philaunet, qui me reprochait une négativité excessive,
Where and when ? Il faut que j'examine cette poutre !
Rowan a écrit:je voudrais recommander l'écoute de La Suite dans les Idées de ce jour. Je sais, ça vous étonne. L'invitée était sans doute une militante ( mais existe-t-il des chercheurs en sciences sociales qui ne soient pas aussi des militants ? ) Toutefois, exceptionnellement, on s'en est tenu globalement aux faits, et j'ai donc appris des choses.

Le descriptif est bon. France Culture pourra arguer d'une croissance des podcasts de cette émission (grâce à RFC...). Merci d'avoir partagé votre intérêt.

Ra-X-Thèque 

18
Répondre en citant  
Re: Pourquoi encore écouter France Culture ? - le Mar 02 Fév 2016, 02:56

@Yann Sancatorze a écrit:Quiconque a la malchance, par exemple de passer de l'écoute du "Sur la route" d'aujourd'hui ("Sur la route... d’une zone commerciale XXL, dans les Bouches-du-Rhône") à Tout un Monde ("Le goût de la guerre, Jeter un éclairage cru sur cette "libido virile" et sur les actuelles "mutations radicales de la violence" à l'échelle de la planète toute entière, permettra-t-il des les éradiquer, ou a minima de les canaliser?") n'a plus envie de se laisser prendre à l'écoute de France Culture en direct. C'est un long tunnel de militance pénible et soporifique.

J'ai eu cette infortune, mais mon opinion diffère de la vôtre.
Je concède que les thématiques abordées dans ces émissions n'étaient pas vraiment culturelles. Encore que dans le cas de la seconde, au sujet d'un livre récemment publié, on puisse considérer qu'il s'agissait d'actualité culturelle ? Disons que je reconnais que ces thématiques étaient dans la lignée des obsessions de France Culture telles qu'elles ont justement été soulignées maintes fois ici.

Cependant, ces deux émissions  ont laissé entendre des discours qui tranchaient avec ceux des producteurs.
Je ne nie pas qu'en apprenant que Julie Gacon consacrait son émission hebdomadaire à la première grande zone commerciale de France, au sens chronologique, je m'attendais à un festival de bien-pensance altermondialiste, mais cette édition de Sur la route n'a pas comme ce fut le cas donné à entendre la vulgate antilibérale comme ce fut le cas lors de l'émission consacrée à Montpellier, il me semble. L'entrevue avec l'éleveur bovin en fin d'émission m'a parue culcul la praline à souhait, mais les autres intervenants étaient : l'un des fondateurs de l'affaire (archétype de l'homme d'affaires pied-noir), son fils, le président de l'association des commerçants, et un urbaniste confessant être fasciné par l'endroit malgré ses a priori défavorables.
Je n'en ferai pas mon émission de l'année, mais je veux dire que j'ai été surpris de l'absence de biais dans le traitement du sujet auquel je m'étais attendu pour avoir écouté d'autres émissions de cette productrice. Je suis néanmoins d'accord pour dire que ce n'était pas un grand moment de radio.

Cependant, l'émission de Tout un monde du même jour me paraît valoir l'écoute. Les citations que vous en tirez proviennent, je suppose, du descriptif de l'émission (j'ai la paresse coupable de ne pas m'en assurer maintenant - c'est après rédaction fait)
Pour avoir écouté cette émission, je dois dire avoir pris grand plaisir à écouter Jean-Claude Guillebaud dont la parole est d'un niveau de correction sur lequel nombre de producteurs de France Culture devraient prendre exemple.

De surcroît, son propos est venu contredire le discours dominant de la chaîne.
Exemples :
Doxa France Culture : La guerre c'est caca.
Guillebaud : La guerre est excitante.
Doxa France Culture : Les religions monothéistes impliquent la violence.
Guillebaud : C'est une énorme sottise (voyez la guerre du Pélopponèse).

Peut-être est-ce perversité de ma part mais j'ai été amusé d'entendre la vision du monde de Mme Fraïssé mise en perspective par M. Guillebaud. Le passage où ce dernier déclare être chrétien et ne pas devoir s'en cacher avant de critiquer la critique simpliste des religions comme mères de toute violence m'a paru amusant.
Mon intention est surtout de dire que le discours de M. Guillebaud ne saurait se réduire à la problématique imposée par la page de présentation de l'émission. A mon sens sa teneur est que la guerre procure à l'homme des sensations extrêmement intenses, le fascine, et qu'il convient de prendre en compte ce fait plutôt que de le nier au nom de principes humanistes abstraits, sans quoi nous passons à côté du problème.
Quant au choix des intermèdes musicaux, il m'a ravi (moins que leur troncation après soixante secondes, mais c'est toujours moins pire que les dix secondes en fin de Grande Table, en quoi vous reconnaîtrez en moi l'auditeur de moins de 35 ans qui n'a pas connu la grande époque de la station et dont les exigences sont hélas à la baisse).

Ceci étant dit, j'ai constaté en cherchant à retrouver l'origine de vos citations que Guillebaud a été également invité à la Grande Table quelques jours après. Je n'ai pas écouté cette émission mais je suis tenté de déplorer un certain matraquage publicitaire...

(Pour la petite histoire j'habite dans la région Sud-Ouest où paraît le quotidien du même nom où contribue hebdomadairement  Guillebaud - après avoir été catapulté correspondant de guerre par le directeur M. Amouroux dans les années 70 qui en a fait son poulain pour obtenir le prix Albert Londres, jusqu'alors chasse gardée des grands quotidiens parisiens, ce que j'ai appris en écoutant tout un monde. Jusqu'alors je ne le connaissais que comme ce chroniqueur du dimanche, centriste et chrétien, dont les contributions m'ont toujours parues singulières et intéressantes, tout en étant moi-même pas nécessairement des mêmes bords. Bref pas fâché d'avoir entendu le bonhomme in vivo).

Je profite de ce message pour remercier tous les contributeurs de ce forum pour leurs interventions qui donnent du grain à moudre, si l'on peut me passer l'expression.

19
Répondre en citant  
Re: Pourquoi encore écouter France Culture ? - le Mar 02 Fév 2016, 14:42

J'avoue n'avoir plus la patience ou l'indulgence d'aller plus loin que les dix minutes de test que je m'impose. Malheureusement, même l'idée du combat pro et anti doxa ne m'intéresse plus, et après avoir coupé, je préfère penser aux nombreux sujets que telle ou telle émission pourrait traiter si cette fichue station n'était pas aussi obsédée par ses petits catéchismes politiques.

20
Répondre en citant  
On se le demande - le Mer 30 Mar 2016, 23:18

Iplayer Radio : Arts, Culture & the Media, 18,958 available.

Près de vingt mille émissions disponibles ? Et pour l'histoire, près de 5000 ; pour les documentaires, près de 10 000 ; pour les lectures près de 300, etc.

Et si l'on revient on the Continent à France Culture, les archives diffusées la nuit et proposées au téléchargement suffisent largement à nourrir l'auditeur exigeant.

Le jour, la station est une radio d'ambiance avec beaucoup de rires (la palme revenant à Caroline Broué, dont les hennissements ponctuent les interventions quand elle n'a rien à dire), beaucoup d'injonctions à la pensée unique et au conformisme esthétique. Exemple, fin de la Grande table de ce 30 mars 2016 :  [son mp3="http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/12360-30.03.2016-ITEMA_20949025-1.mp3" debut="31:55" fin="34:26"]

Allons donc voir ailleurs si la culture y est.

21
Répondre en citant  
Re: Pourquoi encore écouter France Culture ? - le Mer 06 Avr 2016, 11:41

Par delà les critiques que l'on peut opposer à F.C. et,  surtout, le tournant détestable qui a été pris il y a quelques années sans que je puisse dire à quel moment précis, cette radio représentait malgré tout une sorte d'Oasis où reprendre son équilibre. Dans un paysage médiatique (j'ai encore dans l'oreille ce lamentable homme politique annonçant  l'arrivée du PAF) où les moyens d'information sont privatisés et foncièrement malhonnêtes en dépit du travail de qq journalistes dits "sérieux", le quidam n'a pour seule alternative que la virée sur la Toile sans qu'il puisse décider s'il se trouve dans le pays du gadget ou celui du piège pour les malheureux insectes humains que nous sommes, F.C. représentait, oui, cette Oasis tranquille. Je viens de me rappeler à la faveur d'une annonce  sur la publicité désormais applicable au service public, pourquoi, il y a très longtemps j'avais décidé de m'y réfugier : il n'y avait aucune publicité commerciale. Ce message pour vous dire que je suis désemparé. Quand on vient vendre des biens et des services sur un moyen d'information, le message réel n'est plus ce qui arrive ailleurs dans le monde mais la vente de ces biens et services et je sais bien que ça, ça tue la vie.

Pourquoi encore écouter France Culture ?     Page 2 sur 3

Haut de page ?   

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum