Annonce :

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Regards sur France Culture » LES FORUMS » France Culture » Pourquoi encore écouter France Culture ?

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Accueil / France Culture

Pourquoi encore écouter France Culture ?    Page 4 sur 4

Bas de page ↓   

Alceste 


Invité

31
Répondre en citant  
Parce que... - le Mar 21 Nov 2017, 08:36

Je réponds direct à la question : parce que je suis autodidacte, curieux et que j'aime me laisser porter par les voix qui sourdent du poste. Parce qu'Inter, que j'ai longtemps écouté en tandem avec FC, est devenue RTL. Parce que quelle que soit l'heure où on allume sa radio, il se passe quelque chose qui semble provenir d'un univers parallèle à celui où l'on patauge (en tout cas, c'est mon cas) quand on déteste la variétoche, le foot, la politique et les polytocards, la pube, les peoples, bref ! l'écume du siècle.  Parce que j'aime bien rigoler in petto en entendant pontifier les chantres de la peste libérale, Ockrent, Finkelkraut et le panel représentatif de la bobocratie parisienne qui s'excite avec 2 de tension dans L'Esprit public, comme je me bidonnais naguère en entendant les chantres de l'idéologie opposée s'empêtrer dans leurs contradictions historico-hystériques. Parce qu'il m'arrive souvent, en ayant écouté FC, de me coucher en ayant appris quelque chose.

Quelques hics, cependant. Ras-le-bol des bondieuseries dominicales, et par-dessus tout de la messe radiophonique, survivance de l'autre siècle, un non-sens. Ras-le-bol des Papous dans la tête qui sévissent depuis l'ère des postes à lampes, petit cénacle d'intellocrates et bas-bleus Rive-Gauche qui pourraient aussi bien échanger leurs bons mots qui n'amusent qu'eux dans quelque arrière-salle huppée de Saint-Germain-des-Prés.  Je me souviens, à l'époque où Panorama sévissait entre midi et deux, avec la voix maniérée de l'ineffable Gilbert Lascault, m'être dit qu'au fond, les braves gens qui occupaient cette tranche horaire auraient aussi bien pu s'installer autour d'une choucroute à la brasserie Lipp, et nous permettre, à la place, de passer un bon moment avec Averty ou André Francis. Il en va de même des Papous dans la tête, de l'Esprit public et de certaines sessions de La grande table, où l'on se complaît à s'écouter parler, cela n'apporte rien, c'est un fond sonore qui à tout prendre, reste préférable au radiophile que je suis, à ce qu'est devenue Inter.

32
Répondre en citant  
Qu'est-ce qu'un ''radiophile'' ? - le Mar 21 Nov 2017, 15:07

Alceste(http://www.regardfc.com/t701p20-pourquoi-encore-ecouter-france-culture#29476) a écrit: (...) Il en va de même des Papous dans la tête, de l'Esprit public et de certaines sessions de La grande table, où l'on se complaît à s'écouter parler, cela n'apporte rien, c'est un fond sonore qui à tout prendre, reste préférable au radiophile que je suis, à ce qu'est devenue Inter.
Tout est dit : un "radiophile" qui écoute de la radio qui "n'apporte rien" parce que c'est "un fond sonore qui à tout prendre, reste préférable (...) à ce qu'est devenue Inter"...

Un "radiophile" qui ne connaît que France Inter et France Culture tout en ayant accès à Internet, mais qui préfère un fond sonore sans intérêt... Peut-être bien le public idéal pour la direction de France Culture.

Oui, l'ouverture et la curiosité culturelle chez les prétendus "radiophiles", mais réels prêcheurs politiques, ce n'est pas encore pour aujourd'hui.

Soit dit en passant, les discussions lues ici ou là ces derniers temps sur le forum ne montrent pas un grand intérêt pour la culture. En revanche quand il s'agit d'exprimer ses détestations pour telle ou telle figure médiatique, ça carbure.

Voir le profil de l'utilisateur

Alceste 


Invité

33
Répondre en citant  
Radiophilie... - le Mar 21 Nov 2017, 15:58

Chez moi la passion date des soirées où ado, j'écoutais Claude Villers, Blanc-Francard et José Artur. De Pas de Panique à Marche ou rêve, du Pop Club aux émissions de Bouteiller, avec de petites échappées nocturnes sur Europe où le regretté Gonzague Saint-Bris inaugurait avec sa Ligne ouverte un concept qui devait connaître l'avenir que l'on sait ; sur RTL Londres qui diffusait une soul music encore peu programmée en France. Sur une radio périphérique italienne que j'aimais écouter à la plage, où le ton était nettement plus vivant et fun que sur son équivalent francophone où sévissaient J.P. Foucault et ses blagues de potache. Des Ateliers de Création Radiophonique aux longs reportages de terrain de Françoise Estèbe et Jean Couturier. Des diffusions simultanées de concerts à la télé et sur France-Musique.
J'ai découvert, à l'âge où comme les gens de ma génération j'écoutais de la disco, la musique de Duke Ellington, Count Basie, Wayne Shorter, Weather Report grâce à des gens comme André Francis, Pierre Bouteiller, Jean-Christophe Averty. Si je devais énumérer toutes les découvertes littéraires, musicales, artistiques que je dois à la radio, en tant qu'autodidacte, cela me prendrait des heures et je n'ai pas envie d'être ennuyeux.
Donc, je n'ai pas attendu internet pour découvrir FC et Inter. Et je pense avoir assez de recul pour savoir "écouter la différence" entre ce qui est et ce qui fut.
Il y avait naguère une liberté de ton qui a disparu, et il suffit pour s'en convaincre de réécouter certaines sessions du Tribunal des Flagrants Délires. Une Anne Gaillard se ferait aujourd'hui coller sous les verrous après deux émissions. Un Desproges serait voué à devenir un pilier des chambres correctionnelles.
Inter depuis Philippe Val m'est inécoutable. Ce n'était déjà plus ça depuis que certains ont voulu gommer "la différence" pour conquérir les parts de marché des vieilles stations périphériques, RTL et Europe, elles-mêmes détrônées par ces vestiges de l'époque des radios libres que sont Fun, Skyrock et Nostalgie. FC ressemble à présent à ce qu'était Inter avant son "virage vers la normalisation". Mais il demeure quelque chose de ce qu'était cette station du temps de ses voix académiques. Non un charme désuet, mais un souci de transmettre, de témoigner d'une époque.

34
Répondre en citant  
''C'est complètement extraordinaire, les voix dans la nuit, la radio'' - le Mer 22 Nov 2017, 22:26

Extrait de l'émission Blaise Cendrars (3/4) Ecrire la guerre* dans le cadre de l'émission La Compagnie des auteurs     [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/15537-22.11.2017-ITEMA_21502449-1.mp3" debut="51:15" fin="51:52"]

"C'est complètement extraordinaire, les voix dans la nuit, la radio", dit Gisèle Bienne. Une bien belle déclaration d'amour à la radio nocturne que l'on ne contestera pas dans ce forum.

Merci à Anselme pour le tuyau d'écoute. La voix de Gisèle Bienne capte l'attention, une émission à écouter dans son intégralité ?  

* Depuis le jour où elle déniche un exemplaire de "La Prose du Transsibérien et la Petite Jehanne de France", Gisèle Bienne chemine avec et sur les traces de Blaise Cendrars. Ce cheminement l'a menée à la ferme de Navarin, où Cendrars perdit son bras droit; ce qu'elle raconte dans deux de ses romans.



Gisèle Bienne est romancière et essayiste, et grande lectrice de Blaise Cendrars.  Il figure souvent aux côtés des personnages de ses romans, et occupe parfois, comme dans La ferme de Navarin (Gallimard, 2008), une place de premier plan. Il apparaît aussi dans son dernier roman, Les fous dans la mansarde (Actes Sud, 2017).

Voir le profil de l'utilisateur

35
Répondre en citant  
Si ''Tout est possible'', faut-il encore écouter ? - le Lun 05 Fév 2018, 12:41

Samedi matin, l'interview d'une artiste-performeuse nous "interpelle quelque part", comme on dit. Elle annonce pourtant la couleur, mais cependant on ne se méfie pas même en lisant cette présentation sur le site : Phia Ménard : "Avec la musique de Jean-Philippe Rameau je me suis dit : Tout est possible !"
Effectivement, au milieu de l'évocation des nounours, doudous et autres gris-gris, voilà une métaphore culturelle possible à propos des fleurs :[son mp3="http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/16740-03.02.2018-ITEMA_21577038-1.mp3" debut="15:20" fin="15:45"]
Sur le moment, j'ai incriminé un laxisme de C. Broué, malgré son petit rire gêné seul indice que peut-être, là, l'invité culturel est allé trop loin...
Mais après réflexion, si l'écoute de FC est parfois décevante voire choquante, ce n'est pas la station qu'il faut incriminer, mais la dérive de la Culture, qui est d'ailleurs la nôtre, qu'on le veuille ou non. Dérive sous l'influence du langage des réseaux sociaux, et de ce bruit général qui noie tout, même les nounours et les doudous, contraignant les artistes à l'excès verbal pour se faire entendre. Quant à la musique de Rameau...
France Culture doit-elle être autre chose que le thermomètre de l'évolution de notre culture ?
Finalement, samedi matin, C. Broué m'a informé de l'état de notre culture.

Voir le profil de l'utilisateur

36
Répondre en citant  
Oui, pourquoi ? - le Jeu 22 Fév 2018, 16:38

Il suffit de prendre connaissance du programme pour être repoussé, tant par le portail que par le programme de la journée. Tout a été dit, on le répète de temps en temps, pour la forme.

Ici le portail de ce jeudi 22 février. Bon vent !

Daniel Zagury : l’expertise de l’horreur
A voix nue

Pour comprendre ce qui pousse certains hommes à commettre des actes monstrueux, la justice fait appel à l’expert psychiatre Daniel Zagury, ainsi amené...

Savoirs
Le français “petit-nègre”, une construction de l'armée coloniale française
Le langage “petit-nègre”, celui de “Y'a bon Banania” ou des dialogues de “Tintin au Congo”, était une sorte de français approximatif parlé par les peuples...

Actualités
Recul de la mixité sociale : la faute aux riches ?
La Question du jour

Hier, la Fondation Jean Jaurès publiait une note sur la manière dont le fossé s’est creusé en France, entre les élites et les classes populaires. Un fossé...

Actualités
Salaires, taxes, inégalités : tout augmente ?
L'Invité des Matins

Tandis que le gouvernement s’enorgueillit de la mise en place de mesures censées améliorer le revenu des Français et augmenter leur pouvoir d’achat, l’opposition...


Textes inédits de Jürgen Habermas
Le Journal des idées

Alors que paraissent chez Gallimard deux volumes de textes inédits ainsi qu’une biographie intellectuelle du philosophe allemand, par Stefan Müller-Doohm,...

Conférences
"Bartleby" d'Herman Melville, l'incarnation de la résistance passive
Institut français de la mode

Bartleby est un équilibriste du refus qui ne dit pas son nom, un non "en suspension". Incarnation de la résistance passive, il révèle l’idée selon laquelle...

Actualités
L’intégration peut-elle se passer de politiques ?
Du Grain à moudre

Le rapport « Pour une politique ambitieuse d’intégration des étrangers arrivant en France » a été remis ce lundi au premier ministre. Qu’est-ce qu’une...

Paul Eluard, "Un hiver tout en branches"
Jacques Bonnaffé lit la poésie

Un hiver tout en branches et dur comme un cadavre / Un homme sur un banc dans une rue qui fuit la foule / Et que la solitude comble / Place à l'appareil...

Documentaires
Mon pays colonisateur, journal à deux voix : arriver en France
Les Pieds sur terre

Ils sont Ivoiriens, arrivés en France il y a neuf mois après un séjour traumatisant en Libye.

Les métamorphoses de la guerre avec Jean-Baptiste Jeangène Vilmer
La Grande table (2ème partie)

Jean-Baptiste Jeangène Vilmer est philosophe et politologue, directeur de l'Institut de recherche stratégique de l'Ecole militaire. Il a récemment codirigé.

Alcools : la planète de la soif (4/4) : Du Salut à la bonne moralité : islam, judaïsme et christianisme au fond de la bouteille
Cultures Monde

Si la Bible regorge de références au vin, la promotion de l’alcool ou son interdiction au sein du monde musulman revient régulièrement sur le devant de...

Voir le profil de l'utilisateur

37
Répondre en citant  
Pourquoi pas ? - le Jeu 22 Fév 2018, 17:27

Philaunet(http://www.regardfc.com/login?redirect=%2Fpost%3Fp%3D30174%26mode%3Dquote#30174) a écrit:
Il suffit de prendre connaissance du programme pour être repoussé, tant par le portail que par le programme de la journée. Tout a été dit, on le répète de temps en temps, pour la forme.
Ici le portail de ce jeudi 22 février. Bon vent !
(...)
Conférences
"Bartleby" d'Herman Melville, l'incarnation de la résistance passive
Institut français de la mode
Bartleby est un équilibriste du refus qui ne dit pas son nom, un non "en suspension". Incarnation de la résistance passive, il révèle l’idée selon laquelle...
Avez-vous lu cet ouvrage de Melville ?
si non, je vous suggère de tout abandonner pour lire cette nouvelle philosophique, petit bijou de construction allusive, avec cette phrase célèbrissime, ce mantra : « I would prefer not to » ;
si oui : que lui reprochez-vous, pour l'insérer dans votre liste de déploration ?

Voir le profil de l'utilisateur

38
Répondre en citant  
Re: Pourquoi encore écouter France Culture ? - le Jeu 22 Fév 2018, 17:33

Lvstvcrv(http://www.regardfc.com/t701p30-pourquoi-encore-ecouter-france-culture#30176) a écrit: (...)
Avez-vous lu cet ouvrage de Melville ?
si non, je vous suggère de tout abandonner pour lire cette nouvelle philosophique, petit bijou de construction allusive, avec cette phrase célèbrissime, ce mantra : « I would prefer not to » ;
si oui : que lui reprochez-vous, pour l'insérer dans votre liste de déploration ?
@ Lstc Le post précédent est un copié-collé du portail, pas une manipulation de texte (see what I mean, by the way?), je n'ai rien retiré. Chacun peut se faire une idée de ce qui y est présent.

Il faut être aveugle pour ne pas voir (mais vous faites l'innocent, ce qui est assez transparent) l'instrumentalisation de Bartleby et son intégration dans le tableau habituel de la "résistance" (comme Thoreau, grande mascotte de FC encore à la une aujourd'hui, quelle misère, surtout quand on connaît bien l'histoire de Walden et la bio de l'auteur...).

Voir le profil de l'utilisateur

39
Répondre en citant  
Littérature ou politique - le Jeu 22 Fév 2018, 17:58

Philaunet(http://www.regardfc.com/login?redirect=%2Fpost%3Fp%3D30177%26mode%3Dquote#30177) a écrit:

Le post précédent est un copié-collé du portail, pas une manipulation de texte (see what I mean, by the way?), je n'ai rien retiré. (...)
Chacun peut se faire une idée de ce qui y est présent. (...)
Il faut être aveugle pour ne pas voir (mais vous faites l'innocent, ce qui est assez transparent) l'instrumentalisation de Bartleby et son intégration dans le tableau habituel de la "résistance" (comme Thoreau, grande mascotte de FC encore à la une aujourd'hui, quelle misère, surtout quand on connaît bien l'histoire de Walden et la bio de l'auteur...).
Ce serait effectivement dommage de se priver de la lecture de Bartleby, ou d'en dissuader d'autres contributeurs de ce forum... On peut toujours en faire une lecture politique et l'instrumentaliser, mais tout de même !
Par contre, s'agissant de Thoreau, je suis étonné que vous déploriez ses mentions sur FC, lui le chantre du vrai libéralisme, pur et dur, à l'ancienne ? La lecture de "La désobéissance civile" est par exemple passionnante pour qui veut comprendre la mentalité nord-américaine d'aujourd'hui, sa vraie nature, et on peut en faire également une lecture philosophique.
Bonnes lectures à tous, toutes opinions politiques confondues. La littérature, la vraie (Thoreau ou Melville et tant d'autres) est largement au-dessus de cela.

Voir le profil de l'utilisateur

40
Répondre en citant  
De la radio culturelle (dévoyée) - le Ven 23 Fév 2018, 13:22

Rubrique "Les conseillés" :

1/Explorer la Chine du Nord-Est
Carbone 14, le magazine de l'archéologie

10 000 ans de civilisations en plaine de Mandchourie

2/L’énigme des Pauliciens, avec Anahide Ter Minassian.
Chrétiens d'Orient

Le récit de l’une des plus étranges sectes du christianisme née dans l’Anatolie arménienne, au tournant du VIIIe siècle, sur les cendres du dualisme manichéen.

3/La lettre écarlate de Nathaniel Hawthorne
Fictions / Samedi noir

Boston, au temps des premiers colons puritains. Pour avoir mis au monde un enfant illégitime, une jeune femme est condamnée à porter sur son corsage une...

4/Les Samedis de France Culture - Le Casanova de Fellini (1ère diffusion : 03/03/1977)
Les Nuits de France Culture

5/Nadia Boulanger (1887-1979), la Musique en personne
Une vie, une oeuvre

Chef d’orchestre, organiste, pianiste, pédagogue, Nadia Boulanger demeure bien l'un des maîtres de musique les plus remarquables du XXème siècle.

*************************

Non, cette sélection n'était pas sur le portail du site de la station.

Ce qui était réellement sur le portail de la radio dite culturelle, le 23 février 2018 sous  "Les plus consultés" :

28 min

Daniel Zagury (3/5) : L’expertise de l’horreur

A voix nue

1

Simone de Beauvoir : "Personne n'est plus plus méprisant envers les femmes, qu'un homme inquiet pour sa virilité"

Université de Nantes

2

Pourquoi il faut relire "Le Petit Prince" d'Antoine de Saint-Exupéry

Université de Nantes

3

Le français “petit-nègre”, une construction de l'armée coloniale française

4

Comprendre l'empathie

École normale supérieure

5
29 min

La paresse est l’avenir de l’homme (2/2) : Cherchons F/H paresseux pour un poste de directeur

Une histoire particulière, un récit documentaire en deux parties

6

Les esclaves oubliés de l'île de Tromelin

Palais de la découverte et Cité des sciences et de l’industrie

7
59 min

Henry David Thoreau (4) : Journal d’une vie ordinaire

Les Chemins de la philosophie

8
29 min

Daniel Zagury (4/5) : Le procès pénal

A voix nue

9
6 min

Recul de la mixité sociale : la faute aux riches ?

La Question du jour

10






Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé 


41
Répondre en citant  
Re: Pourquoi encore écouter France Culture ? -

Pourquoi encore écouter France Culture ?     Page 4 sur 4

Haut de page ↑   

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Accueil / France Culture

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum