-->
Forumactif
Annonce : Le forum change d'adresse. Désormais, elle devient http://regardfc.fr
L'adresse regardfc.com sera indisponible sous peu et ne fonctionnera peut-être plus à l'avenir.

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Regards sur France Culture » LES FORUMS » France Culture » Pourquoi encore écouter France Culture ?

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Accueil / France Culture

Pourquoi encore écouter France Culture ?    Page 5 sur 5

Bas de page ↓   

41
Répondre en citant  
Re: Pourquoi encore écouter France Culture ? - le Lun 04 Juin 2018, 09:52

Dans "Les Nuits de Regards sur France Culture", archives de notre forum, la contribution ci-dessous qui ne date que d'un an. À défaut de posts de nouveaux contributeurs, revenons au meilleur de ce qui fut fait en matière de constat sur la chaîne et que l'on s'évertue avec une bien moindre verve à prolonger aujourd'hui.
Nessie(http://www.regardfc.com/t43p70-ce-forum-et-les-responsables-de-france-culture#28228) a écrit:
Fontaine(http://www.regardfc.com/t43p60-ce-forum-et-les-responsables-de-france-culture#28145) a écrit:Participer à ce forum donne parfois le sentiment de pisser dans un Stradivarius, aucun répondant, électroencéphalogramme plat.
Que se passe-t-il vous avez la trouille du résultat des élections ou bien considérez-vous que l'Inculturelle Station est tombée aux abîmes ?  
Ta dernière hypothèse est la bonne : globalement cette radio me dégoûte. Le mot n'est pas trop fort. A chaque nouvelle tentative d'écoute je vois se répéter invariablement le même scénario : avant la fin de la première minute le surgissement de l'un ou l'autre thème obligé, puisé au catalogue de la maison, me rappelle qu'après maintenant presque 20 ans d'un acharné travail de mise aux normes idéologiques la version radiophonique d'un condensé de L'obs, de Libé et de Téléramages est au point. L'inévitable mention des mots-clés du chic idéologique, la non moins inévitable sur-présence des mêmes quinze ou vingt sociologues bourdieusiens et politologues de Terra Nova, montrent comme la radio culturelle achève sa mue en agence  dévolue à la com' d'un parti par ailleurs moribond, quelle ironie !

Je pourrais y ajouter la terrifiante niaiserie dont témoignent ces voix jeunes, le sentiment d'imposture médiatique qui se dégage de l'animation des plus énergiques parmi les militants qui jouent aux journalistes (sans posséder le métier beaucoup plus que les journalistes politiques de la télé, c'est à dire pas du tout). J'y ajouterai encore un effet pervers redoublé : à force de snober France Ex-Culture, quand il me revient le souvenir ou l'envie de chercher un peu de radio supportable dans les rares créneaux qui ne sont pas encore complètement pourris par la niaiserie jeuniste et l'enthousiaste participation au paradigme maison, j'ai vite fait de m'enliser dans les deux seuls programmes qui peuvent m'aider à farfouiller aux archives récentes : aussi bien I-Tunes que le déplorable site de France Culture m'apparaissent comme des pièges ergonomiques redoutables en même temps que voraciques consommateurs des maigres ressources de mon ordinateur de prolétaire. Résultat : une demi-journée de boulot pour inspecter quelques semaines de programme après une courte diète, et pendant ce temps-là toutes les autres applications de ma bécane sont bloquées notamment pas question de passer en forum pour y déverser un peu de bile. Le bilan n'est pas médiocre, il est calamiteux. Il est à l'image de cette radio, dans l'état où l'ont mise ses 5 derniers directeurs.

Ma dernière tentative d'écoute en direct, il y a un peu moins d'une heure, m'a décidé à revenir en forum pour y déposer un billet critique, mais tel l'auditeur de Buridan, j'hésite entre plusieurs pages : vais-je placer ma critique dans le fil de l'émission considérée, ou bien en fil "L'ânerie du jour ?". C'est qu'au niveau où elle se traine maintenant, cette radio, il nous est impossible de parler simplement radio : nos critiques ne sont plus qu'un journal de la bétise. France In-Culture s'est tellement effondré sous le poids de la niaise vanité qui anime ses animateurs, qu'on n'y entend plus la radio mais seulement le bruit sourd de la connerie humaine.

Comme mon ordinateur patine quelque peu (pas encore remis du dernier blocage que lui a fait subir ma folle tentative d'inventorier quelques semaines de 'Conversation scientifique') je ne suis même pas certain d'avoir la patience nécessaire pour produire un deuxième billet aujourd'hui. Pourtant, vu le niveau de connerie sondé il y a une heure dans le studio d'Etienne Klein, c'est pas l'envie qui m'en manque...

Voir le profil de l'utilisateur

42
Répondre en citant  
Une radio anticapitaliste attachée à vendre et à se vendre - le Dim 24 Juin 2018, 09:01

Sanyi(http://www.regardfc.com/t701p10-pourquoi-encore-ecouter-france-culture#25388) a écrit:Par delà les critiques que l'on peut opposer à F.C. et, surtout, le tournant détestable qui a été pris il y a quelques années sans que je puisse dire à quel moment précis
En 1999, pour ce qui concerne la station comme instrument d'influence idéologique.
cette radio représentait malgré tout une sorte d'Oasis où reprendre son équilibre. (...) Je viens de me rappeler à la faveur d'une annonce  sur la publicité désormais applicable au service public, pourquoi, il y a très longtemps j'avais décidé de m'y réfugier : il n'y avait aucune publicité commerciale. Ce message pour vous dire que je suis désemparé.
Ce n'est pas l'ex-médiateur qui aurait pu vous rasséréner, il défendait l'inclusion de la publicité commerciale dans les podcasts de France Culture (sans parler de la publicité déguisée pour des produits et événements affublés du nom de manifestations culturelles). Ç'avait été une décision de Mathieu Gallet, ex-PDG de Radio France, dont le journaliste de France Info a été un soutien inconditionnel lors de son éviction. Le léchage de bottes (voir les dialogues d'une extrême complaisance avec Sandrine Treiner) était une de ses spécialités. Une autre était d'engueuler les auditeurs critiques.

Voir le profil de l'utilisateur

43
Répondre en citant  
Pour écouter Éric Poindron - le Dim 11 Nov 2018, 21:07

Dans un autre fil,
Disalvo(http://www.regardfc.com/t56p30-l-economie-en-question-2005-2017-entendez-vous-l-eco-2017#31627) a écrit: (...) Préambule, je n'écoute quasiment plus France Culture.
J'en suis au même point et ce n'est pas grave.
Parfois, poussé par la curiosité j'ouvre une application pour voir ce qui est diffusé en direct et le titre de l'émission en cours suffit 9 fois sur 10 à me détourner. J'hésite parfois entre m'esclaffer ou pousser un soupir d'exaspération.
Ici, le choix (ou l'évidence) est plutôt du côté de la seconde proposition, voir les rubriques (derniers billets, remonter dans le fil) Vu sur le site et dans le programme de France Culture & La Direction de France Culture et son projet culturel ou encore Les sujet obsessionnels de France Culture et ses icônes  
Ceci dit, en traînant dans une bouquinerie la semaine dernière je suis tombé sur des ouvrages d'Eric Poindron. En poussant la curiosité sur internet je vois qu'il vient de faire un saut chez Etienne Klein dans la Conversation Scientifique. Plaisant bavardage sur un thème pas vraiment actuel donc rafraîchissant: les cabinets de curiosités.
Figurez-vous que votre recommandation vient en renfort du même conseil d'écoute du savant contributeur Anselme qui s'est lancé il y a quelque temps dans un jeûne de longue durée de France Culture pour les mêmes raisons que vous. Votre suggestion est donc un must (anglicisme obsolète, apparemment).
En remontant un peu plus loin Eric Poindron apparaît également dans un épisode de la compagnie des auteurs consacré à Stevenson (30 juin 2016).  Pas désagréable. (...)
À qui le dites-vous ! Le 08 juillet 2016 :
Philaunet(http://www.regardfc.com/t747p10-la-compagnie-des-auteurs#26277) a écrit:Une belle maîtrise de l'entretien, une évidente préparation et un intérêt non dissimulé, voilà les qualités de Mathieu Garrigou-Lagrange (outre son beau timbre de voix) dans le dernier numéro de la Compagnie des auteurs consacré à Robert-Louis Stevenson : "En première partie, nous voyageons dans les Cévennes, sur les traces du roman Voyage avec un âne dans les Cévennes, premier récit de voyage de R.L. Stevenson publié en 1879, qui l'initiera à la marche et qui fera date au point de devenir une randonnée célèbre, intitulé Le Chemin de Stevenson avec Eric Poindron, écrivain, auteur de Belles étoiles, avec Stevenson dans les Cévennes, Flammarion (2001), il vient d’écrire la préface de l’ouvrage 76 Clochards Célestes ou presque aux éditions Curiosa & Caerera"

J'ai beaucoup aimé le propos d'Eric Poindron même s'il surévalue quelque peu la qualité littéraire du récit de voyage du jeune écrivain. Il a réellement approfondi le sujet littéraire et humain et ne joue pas au vain imitateur. Sont ajoutées des réflexions intéressantes sur l'art du récit de voyage, notamment sur l'écart ou non entre la réalité vécue et le récit. (...)

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé 


44
Répondre en citant  
Re: Pourquoi encore écouter France Culture ? -

Pourquoi encore écouter France Culture ?     Page 5 sur 5

Haut de page ↑   

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Accueil / France Culture

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum