Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 11 ... 21  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Hors-champs par Laure Adler    Page 2 sur 21

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
Hors-champs par Laure Adler - le Mar 22 Sep 2009, 14:25

Rappel du premier message :

J'aurais pu déposer cet avis dans le fil "on ne dit que du bien", mais le personnage de Laure Adler mérite sans doute un fil à part étant donné les controverses qu'elle suscite.
En fait, je ne la connais pas. Je me souviens vaguement l'avoir aperçue un soir à la télé dans les années 80, impression plutôt séduisante. Par la suite, l'image que je me suis formée a été influencée par les commentaires des auditeurs critiques. Je l'ai vue comme une femme un peu superficielle et mondaine, moderniste à tout crin. Je l'ai entendue une fois chez Emmanuel Laurentin, pour un livre qu'elle avait écrit sur Hannah Arendt. Je n'ai pas lu le livre, mais ce qu'on en a dit et sa façon de s'exprimer dans cette émission allait dans le même sens, celui d'une forme agréable et d'un manque de fond.
Depuis, j'ai commencé à changer. Je la connais à peine mieux: j'ai entendu deux épisodes de l'Avventura, à chaque fois très prenants et profonds (un réalisateur catalan et un allemand); cet été, j'ai capté sur l'autoroute une ou deux heures d'émission sur Duras très bien faites; et hier soir, cinq minutes de bonheur.
Je vous raconte ça à la façon de l'inspecteur Colombo (parce que les circonstances appartiennent aussi au jugement global): on venait, avec ma femme, de regarder The big sleep sur Arte, et pendant que je lui préparais un petit lait chaud, j'ai mis FC. J'ai vérifié depuis que c'était bien Laure Adler avec son invitée. Celle-ci, pendant ces cinq minutes, a parlé de sa vie: camp de concentration, hôtel Lutetia, retour impossible dans sa famille, vie de bohème à Saint Germain des Près, premiers travaux dans le cinéma... avec une force d'évocation et un humour impressionnants. Mais, ce qui me fait écrire ici, c'est qu'il m'est apparu clairement que ce bonheur d'écoute tenait autant à la personnalité de l'invitée qu'à l'art de l'interview de Laure Adler. Rien à voir avec un simple "question/réponse", c'est plutôt le sentiment de partager une expérience, de retisser un parcours vital, dans une expression à la fois directe, spontanée, et mise en forme (guidage par L.A. selon sa connaissance et sa perception, inclusion naturelle d'un extrait de film complètement raccord avec ce qui vient d'être dit).
Je n'ai quand même pas oublié mon lait, et j'ai éteint le poste. Mais, pour les amateurs d'art radiophonique, je voulais signaler cette petite expérience. Qui montre aussi que je suis très influençable, mais si vous dites encore du mal de cette artiste du micro je me laisserai moins facilement convaincre.
* * *

11
Répondre en citant  
Alerte poilade - le Sam 07 Nov 2009, 13:48

Si vous voulez passer un bon moment d'hilaritude, ne ratez surtout surtout pas sa participation de ce jour au journal de treize heures de France Inter, où elle intervenait en qualité de directrisse de la Foire de livre de Corrèze. C'est là :

http://sites.radiofrance.fr/play_aod.php?BR=10491

(c'est à 2mn 38s)

Vous aurez le récit des tendres embrassades entre Chirac et Hollande (qu'elle présente comme l'éventuel prochain président), des tendres embrassades entre Chirac et elle-même ("qui m'a embrassée comme du bon pain")("qui m'a, que je, que j'ai, que moi etc.").

A écouter de tout urgence!! Laughing Laughing Laughing

12
Répondre en citant  
Re: Hors-champs par Laure Adler - le Dim 08 Nov 2009, 11:37

Ha ha ha ! désopilant. On se demande comment cette femme peut dire sérieusement autant de sottises, tout passer, même Chirac et Hollande, par le filtre de l'amûr, de la tendresse, des grands sentiments à l'eau de rose. Une midinette qui a la prétention, de plus, de prédire l'avenir politique. Ce passage est ahurissant de niaiserie.

Bon finalement, je vais peut-être ouvrir un fil sottisier de Laure Adler, pour ne pas gâcher ce fil plutôt positif, ouvert par Vincent.

Sa dernière perle sur les I love you I love you zamoureux-zamoureuses I love you I love you
mercredi dernier:
"votre ancien beau-frère qui devient votre amoureux, André Malraux..."
Je vous dis, c'est infaillible, il y en a un à toutes les émissions.
Laughing Laughing Laughing

13
Répondre en citant  
Le coup de poignard final - le Mer 11 Nov 2009, 23:05

Ce soir il a vraiment fait mal, le défilé de questions préparées fabriquées dans un creuset de nunucherie, tombant comme autant de cheveux dans le potage de la discute. Ce soir une belle série, ce fut pitoyable.
Cette fille ne sait pas faire une interview sans essayer de nous faire sortir le tire-jus. Elle a vraiment a besoin d'apprendre le B-A-BA de l'interview : l'écoute et la pertinence.

La dernière question (pour les initiés)
<< Y a-t-il un livre qui vous mette au bord des larmes Fréderick Wiseman ? >>
(évidemment sans aucun rapport avec ce qui venait d'être dit... )
Et le Z'man qui ne peut pas s'empêcher de se marrer, puis de dire "je sais pas pourquoi je ris". Et il répond "Bartleby".

Quand donc Laure Adler se verra-t-elle répondre, à une invite d'interview, "I would prefer not to" ??

14
Répondre en citant  
Marie-Claude Pietragalla - le Sam 28 Nov 2009, 18:16

Tiens tiens... pas mal du tout hier soir le passage de Laure Adler chez Marie-Claude Pietragalla.

Presque pas de question nunuche, pas d’amoureux ni d’imaginaire, pas de coup de poignard ni de bord des larmes. Tout juste au début un "rêve de petite fille" mais l’invitée confirme. L’invitée qui parle assez longuement, un peu agaçante avec quelques tics de l’époque un peu les mêmes que xavier delaporte en moins grave mais on les oublie vite enfin ils ne m’ont pas géné, parce qu’elle parle de son art assez clairement et de façon instructive pour quelqu’un comme moi qui n’y connais rien.

Bref le Hors-Champs d’hier soir fait partie de ceux qui s’écoutent... Et -ça c’est rare-, je l’ai archivé celui-là quasi sans retouche (juste raccourci une question au début).

A part ça je n’ai pas bien compris la tentative de cabale lancée récemment contre Laure Adler en l’accusant d’avoir pompé le titre et le concept de son émission, qui seraient piqués dit-on à une revue en ligne. Pour le titre je ne sais pas, mais pour l’idée, elle est tellement banale et tellement triviale, qu’on se demande comment quelqu’un peut s’en dire propriétaire. C’est même le contraire : on peut regretter qu’il y en aient pas encore davantage sur FC, des émissions tournant le dos à l’actu même culturelle. Déjà Enthoven se vante régulièrement de pas se laisser trop attirer sur les chemins de l’actu (et là il veut dire : la vraie actu des journaux). D’ailleurs pour qu’il y ait plagiat de Laure Adler, il faudrait qu’elle aye piqué au même spolié le type et le style de l’entretien. Or là y a pas d’erreur : son bréviaire d’intervieweuse est toujours le même, avec les toujours mêmes questions obsessionnelles depuis des années (sauf hier, précisément).

Pour ceux que ça intéresse, c’est dispo en podcast mais seulement jusqu’à lundi soir, gare !
http://sites.radiofrance.fr/chaines/france-culture2/emissions/hors-champs/index.php

15
Répondre en citant  
La chance manquée de FC - - le Jeu 28 Jan 2010, 22:45

Hors-champ: Où l'on apprend que Laure Adler a rêvé de devenir hôtesse de l'air.
Mais pourquoi ? pourquoi ? pourquoi ? a-t-elle choisi France Culture ???? Pourquoi cette malédiction ?
Elle aurait fait merveille sur Air Flagada, elle aurait pu servir des sandouiches en plastique, faire la démonstration des consignes de sécurité : "veuillez redresser votre cigarette et éteindre votre siège... Euh, non, pardon, attendez...
En lieu de quoi, elle a préféré saccager FC... Porca miseria.

16
Répondre en citant  
L'exemple de la fausse bonne idée - le Mer 17 Fév 2010, 08:47

Tous les soirs Laure Adler accueille son invité par une première question qu'elle ouvre toujours de la même façon : le prénom de l'invité. C'est le type même de la fausse bonne idée, et de la fausse note. Rien de sonne plus faux que d'entendre la productrice appeler "Daniel" le militant-résistant-auteur de mémoire Daniel Cordier agé de 90 ans, puis le lendemain d'appeler "Dominique" la chercheuse du CNRS, spécialiste du travail. Faites l'inventaire sur une semaine d'affilée, vous verrez : ça sonne faux, archi-faux, et c'est la faute de goût typique.
Et comme ça en ouverture de l'entretien, ça donne plutôt envie de couper.

On me dira que c'est un détail, soit.
Mais il y a des détails révélateurs.
Faut-il analyser celui-là ?

17
Répondre en citant  
Re: Hors-champs par Laure Adler - le Mer 17 Fév 2010, 21:15

Ah oui, c'est parfaitement horripilant. Mais il me semble qu'elle tient surtout à bien montrer que ses invités sont des gens qu'elle peut recevoir à dîner, avec Alain, quand elle veut, qu'elle connaît et peut tutoyer. Elle se permet donc cette fausse familiarité, qui est de la pure pose. "Voyez la grande dame de la radio que je suis et que mes invités respectent".

Quelqu'un a dû lui signaler qu'elle disait un peu trop "amoureux-amoureuse" et elle ne le dit plus. Dommage car dans mon sottisier de Lolotte, "Daniel, à 20 ans, vous aviez une amoureuse, la Résistance"... Ou alors " Dominique, les travailleurs, ce sont vos amoureux"... ça aurait eu de l'allure.

Hier, quelqu'un a eu la bonne idée de lui passer l'antenne en disant " Et maintenant, Laure Adler, qui est charmante..." . Arg.

18
Répondre en citant  
Re: Hors-champs par Laure Adler - le Mer 17 Fév 2010, 21:43

Ce qui est cruel, c'est que cette semaine, A Voix Nue est produit par JM Vacher, et la comparaison est rude : maturité et intelligence à 20h contre abêtissement embarrassant et promiscuité dégoulinante à 22h15...

19
Répondre en citant  
Juste un Hors-champs de bien - le Sam 27 Fév 2010, 14:23

Un Hors-Champs plutôt réussi hier soir, à mon humble avis.
C'est tellement souvent à hurler de bétise et de complaisance, qu'avec le sujet d'hier on pouvait s'attendre au pire.
De mon point de vue c'est tout le contraire : l'émission de Laure Adler enfonce le Sur les docks d'avant-hier sur le même sujet, qui n'échappe pas au mélo limite-graveleux. Le sujet est difficile mais hier soir dans le studio ça sent le bonheur et le sucès.
Les questions ne sont pas exemptes de cliché mélo ou roman midinette, mais c'est plutôt light en comparaison de bien des fois. Et puis avec l'intensité apportée par l'invitée, on les entend à peine ces clichés.
http://sites.radiofrance.fr/chaines/france-culture2/emissions/hors-champs/fiche.php?diffusion_id=81598

20
Répondre en citant  
Marc Riboud - Dana Rappoport - le Mer 28 Avr 2010, 13:42

Avec le temps l'émission ressemble de plus en plus à l'ancien "Jeux d'archives" d'Antoine Perraud, avec en moins la très dense culture générale de Perraud (et en moins son humour archi-pesant aussi). Autre différence : les extraits d'archive qui sont maintenant dans le principe de Hors-Champ, ne semblent pas être le fait de souhaits de l'invité. Ca n'empêche qu'ils sont plutôt bien choisis, me semble-t-il.

Ce mot pour signaler 2 bons hors-champs récents, tous deux dispo en podcast (encore 2 jours pour Riboud) :

- jeudi dernier : Marc Riboud, un photographe qui sait parler de son art de façon éclairante comme un artisan : avec des mots simples, sans chichis, en allant à l'essentiel. Questions pas trop cucul-la-praline par la productrice.

- et hier soir : Dana Rappoport, musicienne de formation classique, partie dit-elle "à l'origine du geste artistique". Dans ces 45 minutes d'entretien on croise de nouveau les Torajas qu'on nous avait balancés par erreur dans la nuit du 26. Les archives : outre des extraits musicaux, les voix de Lévi-Strauss, Bernard Surugue, Jean Schwartz : un grand modèle intellectuel + un théoricien de la discipline + un technicien-inventeur , pour parler de la collecte sonore c'était pas du luxe. Bon sang si seulement Laure Adler pensait à inviter Jean-Dominique Lajoux ! On en aurait autant pour l'image. Dana Rappoport, violoniste née en 1968, élevée au conservatoire de Ville d'Avray, puis transfugée vers l'ethnomusicologie, raconte a minima son parcours, et commente les documents. C'est sans amertume ni complaisance, mais avec réalisme, qu'elle évoque, à côté du choc vécu sur le terrain, les frustrations du chercheur : le terrain, au mieux connu sur quelques points, et tant de choses à faire mais qui resteront à faire car le travail de recherche est ciblé et épais mais au mieux connu par une demi-douzaine de lecteurs. L'entretien est clair, parlant, quasi sans tics de langage et non plus sans trop de tics intellectuels. C'est explicite et instructif, c'est bien, c'est même meilleur, il faut l'avouer, qu'un documentaire qui serait produit par un ignorant, car FC nous en fait quelques uns hélas. Même quand le système de production trahit l'auditeur, il restera l'invité venue parler de son travail et de sa discipline. C'est déjà plus qu'une banale introduction didactique et basique à sa discipline. Ca donne envie de reprendre et de reclasser quelques années de radio stockée dans des cassettes de jadis (en la matière il y a un très bon fond à la RSR/TSR).

On dirait que Laure Adler a rajeuni de 30 ans : si certaines de ses questions sont d'une incroyable naïveté, au moins met-elle au tiroir ses clichés perso, terriblement usés. Du coup elle fait mieux que certains collègues, intervieweurs à la tête enflée qui roulent pour eux plutôt que pour la qualité de l'entretien.

Je viens de l'écouter deux fois ce hors-champs d'hier soir, qui m'a tellement plu que je vais bientôt saisir l'occasion pour ouvrir un fil transverse, tiens....
Quelqu'un de bien, Laure Adler ? Pourquoi pas, après tout, tant qu'on ne lui refile pas un fauteuil directorial... De toutes façons les dégâts sont faits.

21
Répondre en citant  
Re: Hors-champs par Laure Adler - le Mer 28 Avr 2010, 14:50

D'autres producteurs avaient été "repris" à la rentrée 2010 pour travailler et améliorer leur style radiophonique (Marc Voinchet, et peut-être Arnaud Laporte, dont le ton et la structure de l'émission ont été revus au même moment). Peut-être LA a-t-elle également été conseillée? (ça paraîtrait délicat...)

Hors-champs par Laure Adler     Page 2 sur 21

Haut de page ?   

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 11 ... 21  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum