Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 12 ... 21  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Hors-champs par Laure Adler    Page 3 sur 21

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
Hors-champs par Laure Adler - le Mar 22 Sep 2009, 14:25

Rappel du premier message :

J'aurais pu déposer cet avis dans le fil "on ne dit que du bien", mais le personnage de Laure Adler mérite sans doute un fil à part étant donné les controverses qu'elle suscite.
En fait, je ne la connais pas. Je me souviens vaguement l'avoir aperçue un soir à la télé dans les années 80, impression plutôt séduisante. Par la suite, l'image que je me suis formée a été influencée par les commentaires des auditeurs critiques. Je l'ai vue comme une femme un peu superficielle et mondaine, moderniste à tout crin. Je l'ai entendue une fois chez Emmanuel Laurentin, pour un livre qu'elle avait écrit sur Hannah Arendt. Je n'ai pas lu le livre, mais ce qu'on en a dit et sa façon de s'exprimer dans cette émission allait dans le même sens, celui d'une forme agréable et d'un manque de fond.
Depuis, j'ai commencé à changer. Je la connais à peine mieux: j'ai entendu deux épisodes de l'Avventura, à chaque fois très prenants et profonds (un réalisateur catalan et un allemand); cet été, j'ai capté sur l'autoroute une ou deux heures d'émission sur Duras très bien faites; et hier soir, cinq minutes de bonheur.
Je vous raconte ça à la façon de l'inspecteur Colombo (parce que les circonstances appartiennent aussi au jugement global): on venait, avec ma femme, de regarder The big sleep sur Arte, et pendant que je lui préparais un petit lait chaud, j'ai mis FC. J'ai vérifié depuis que c'était bien Laure Adler avec son invitée. Celle-ci, pendant ces cinq minutes, a parlé de sa vie: camp de concentration, hôtel Lutetia, retour impossible dans sa famille, vie de bohème à Saint Germain des Près, premiers travaux dans le cinéma... avec une force d'évocation et un humour impressionnants. Mais, ce qui me fait écrire ici, c'est qu'il m'est apparu clairement que ce bonheur d'écoute tenait autant à la personnalité de l'invitée qu'à l'art de l'interview de Laure Adler. Rien à voir avec un simple "question/réponse", c'est plutôt le sentiment de partager une expérience, de retisser un parcours vital, dans une expression à la fois directe, spontanée, et mise en forme (guidage par L.A. selon sa connaissance et sa perception, inclusion naturelle d'un extrait de film complètement raccord avec ce qui vient d'être dit).
Je n'ai quand même pas oublié mon lait, et j'ai éteint le poste. Mais, pour les amateurs d'art radiophonique, je voulais signaler cette petite expérience. Qui montre aussi que je suis très influençable, mais si vous dites encore du mal de cette artiste du micro je me laisserai moins facilement convaincre.
* * *

21
Répondre en citant  
Re: Hors-champs par Laure Adler - le Mer 28 Avr 2010, 14:50

D'autres producteurs avaient été "repris" à la rentrée 2010 pour travailler et améliorer leur style radiophonique (Marc Voinchet, et peut-être Arnaud Laporte, dont le ton et la structure de l'émission ont été revus au même moment). Peut-être LA a-t-elle également été conseillée? (ça paraîtrait délicat...)

22
Répondre en citant  
Unlucky - Lucky - le Lun 03 Mai 2010, 22:22

@Nessie a écrit:Ouille, aïe, la voix de Coco vient d'annoncer pour dans 15 minutes l'invité de Laure Adler : Lucien Jerphagnon.

Ouvrons le loto de l'inquiétude : on sait que l'intervieweuse quoique en progrès, ne se met jamais à l'abri d'un faux pas.
Question : comment va-t-elle ouvrir ce soir son émission ??
a) lucien gère-fanion
b) lucien
c) lulu
d) meussieu
e) jerfy

(Le suspense est insoutenable)

Elle ouvre avec la réponse (a), décevant tous ses fans...
'reuzzement qu'elle ne tarde pas trop à se rattraper après ce tir manqué,
puisque même pas 30'' plus tard elle envoie direct dans la lucarne :
"vous êtes un amoureux...."

(pfffouuu, le kop respire)

Par contre Lucien est salaud là, avec son "on n'a pas le droit n'ennuyer un auditeur qui ne nous a rien fait, ça serait bète et méchant". Je comprends pas pourquoi il agresse Laure comme ça...

Houlla : et voila maintenant un numéro de Jankélévitch direct du pavillon des agités. Quand il s'excite comme ça je l'imagine toujours en train de clabauder dans une camisole de force (hilarité garantie).
Bon c'est déjà bien assez et même trop : je coupe....

23
Répondre en citant  
Faire sa radio soi-même - le Mar 11 Mai 2010, 17:27

Une semaine plus tard, profitons d'un temps mort pour reprendre l'entretien, mais alors avec les cisailles du Mp3-Cut :
- conserver quand même Janké même si là il est vraiment dans le rôle du clown ; mais il faut ça pour garder son sens au commentaire de Lucien Jerphagnon.
- par contre pour l'intervieweuse, ne pas trop se gêner : on retire sinon tout Laure Adler, du moins presque tout, car des niaiseries il y en avait et des tartignolles
- tout ça en rognant au minimum la parole de l'invité ; en fait presque pas, et jamais plus que des transitions avec la productrice (il ne manque donc pas une seule idée, jamais plus de 2 ou 3 mots en transition, le prix à payer par Jerphagnon pour recadrer vers une discussion entre adultes)

Dans ce genre de nettoyage on y laisse quand même des miettes parce que pour gommer la fin de la question ou de la remarque lourdingue il faut parfois écorcher l'amorce de la réponse et parfois un peu plus quand les voix se chevauchent parce que l'invité répond avec un soupçon d'impatience et on le comprend, de toutes façons il a l'impatience très amicale, le sieur Jerphagnon. Et puis j'ai conservé une partie du gras car il en faut bien un peu pour le goût, et puis dans certains cas on peut pas faire autrement. Finalement après les coupures ça peut sembler un peu décousu, mais pas tellement plus (et surtout : pas aux mêmes moments) que l'original quand elle parachute des questions préparées guère plus finaudes que celles de Tewfik Hakem.

Bref le résultat final, correctly dégraissé, n'est pas si réduit : il me reste exactement 37'25'' d'entretien écoutable. Problème : je n'en ai plus besoin ni envie. C'est qu'en grattant l'ensemble ben je l'ai écouté surement avec plus d'attention. Mais je me sens un peu arnaqué d'avoir du me farcir tout le gras de l'entretien nunuche qui me reste sur l'estomac. Je vais me refaire une santé en écoutant un Veinstein, tiens. Et pour finir, ce hors-champs qui n'est pas si mal je le remets au frigo : quand je le ressortirai au moins il n'y aura plus que la bonne viande, débarrassée des aponévroses de la productrice, des bouts de gras de la discute et des cartilages de la nunucherie...

24
Répondre en citant  
Dégraissons. - le Mar 11 Mai 2010, 19:29

25
Répondre en citant  
Re: Hors-champs par Laure Adler - le Mar 21 Sep 2010, 08:55

Comme bien du monde, j'ai entendu parler de la gestion d'Adler lorsqu'elle était cheftaine. Une soi-disant catastrophe. Cependant, on m'a aussi raconté qu'elle avait une qualité, celle de travailler, voire de beaucoup travailler et d'être volontaire et exigeante.
Pour ce qui est du résultat "fini" de ses émissions, ne pas oublier qu'elle n'est pas seule à les faire, il y a une équipe derrière. Bien sûr, c'est sa responsabilité à elle (donc aussi son mérite) de diriger cette équipe et de garder ce qui lui semble bon. On m'a aussi raconter qu'elle aurait une vraie curiosité intellectuelle et que grâce à ses entrées dans de nombreux milieux, elle cherchait vraiment de "nouveaux" talents et tentait de comprendre "l'air du temps" et ses changements.

Pour ce qui est du contenu (pour ce que j'ai pu entendre), j'ai toujours eu le sentiment qu'elle ne s'était jamais pleinement remise de certains gimmicks des années 7O. D'où une sauce sociologique servie à l'envi et une obsession pour "la subversion", elle aussi servie à l'envi, sans qu'on ne sache plus trop ce que ça veut dire, tant le terme est galvaudé et peu défini.

On a alors le sentiment qu'elle sort ça parce que ça lui plaît ou que ça lui rappelle de bons souvenirs. Ce qui est quand même un peu léger.
Idem avec son féminisme. Je me souviens qu'au temps de "L'Avventura", elle se croyait obligée de dire et de répéter que c'était une équipe uniquement féminine. D'accord. Mais ce qui comptait, c'était malgré tout ce que ces femmes arrivaient à produire et la qualité de cette production.

26
Répondre en citant  
Re: Hors-champs par Laure Adler - le Mar 21 Sep 2010, 09:14

Et puis aussi, dans les choix de Laure Adler et son exigeance ou sa volonté de donner dans le direct et d'orienter les programmes vers l'actualité, je croix pouvoir identifier deux raisons.
D'une part, "on" a dû lui demander de mettre cela en place mais "on" aussi dû la choisir en considérant qu'elle serait parfaite dans ce rôle. Et en effet, j'ai l'impression que Laure Adler fait partie de cette classe et caste d'intellectuels qui ne sont pas des "Classiques" mais qui, en revanche - voire a contrario, sont les enfants de la toute-puissante sociologie. Chez eux, tout doit être ramené à l'aulne de la sociologie et non pas de l'histoire ou de l'esthétique car tout devient prétexte à une lecture soi-disant politique et militante.
Ce n'est pas une position déshonorante ou forcément idiote ou inconsistante mais c'est une position systématique et un peu crispée comme toutes les positions militantes.

27
Répondre en citant  
retour sur un épisode désastreux - le Mer 22 Sep 2010, 09:36




Si l'on revient à cet épisode désastreux, sociologie mon ... je ne vois qu'une ambitieuse opportuniste qui a saisi cette occasion pour occuper un poste prestigieux où elle n'a pas duré tellement elle manquait des qualités essentielles pour l'occuper. On lui avait donné une feuille de route, augmenter l'audience au détriment de la qualité, c'était facile, elle l'a fait sans sourciller, sans doute en contradiction avec ses convictions intimes mais elle l'a fait et on peut craindre que France Culture ne s'en remettra jamais.



28
Répondre en citant  
Re: Hors-champs par Laure Adler - le Mer 22 Sep 2010, 13:36

Je ne parlais pas de son bilan, Henry, mais de sa position intellectuelle ou de la justification intellectuelle (ou alibi) de cette femme. Sachez, au demeurant, que pour ma part, je ne tiens pas la sociologie en grande estime. Je pense même que c'est un discours à court terme, facile (plus que l'histoire ou la philo) et je pense même que la sociologie est la science des ânes. A savoir de ceux qui ne sont pas ou ne veulent pas être des "classiques" mais militent à tout crin et à court terme.

Mes remarques avaient davantage une modeste ambition d'objectivité.

Enfin, pour dire le fond de ma pensée : j'ai écrit qu'elle sembalit ne s'être pas remise de la lecture des penseurs de la French theory. En fait, je pense qu'elle s'en est d'autant moins bien remise, qu'elle ferait mieux de les relire afin d'éviter de balancer leurs concepts de façon grossière, maladroite, approximative.

29
Répondre en citant  
Alerte Guet-apens - le Mer 06 Oct 2010, 08:34

Aïe, aïe, ce soir Laure Adler reçoit Ludmila Mikael.
Grande comédienne qui a rayonné pendant des décennies.
Mais qui a aussi montré qu'elle attirait les questions à la con.
Déjà au micro de Brigitte Lefevre c'était affligeant
Avec Lolotte, modèle de Bribri, la pauvre pauvre Ludmila, que va-t-elle devoir endurer ce soir ?
(et nous aussi, par la même occasion)

Ca vaudrait presque le coup de se faire une partie de "Loto-nunucheries"

Alors je parie sur les questions suivantes de Laure Adler :
- D'abord et pour commencer, elle l'appellera "Ludmila". Obligé et même normal. Lolotte ne peut pas commencer autrement.
- Ensuite je vois, je vois.... "vous êtes une amoureuse du théâtre" ou peut-être "... des auteurs classiques", ou "... de la Comédie Française".
- Il y aura aussi peut-être quelques grands classiques de Lolotte qu'elle a d'ailleurs refilé à toute la station comme son fameux "qu'avez vous ressenti quand vous avez..... " et là au choix : " ... été reçue au concours du Conservatoire", "... été engagée à la Comédie Française", "... changé de coiffeur après mai 68", " ... essayé pour la première fois le perrier-rondelle".
- Je parie aussi qu'elle parlera de "L'homme qui dort" car c'est ainsi que Lolotte désigne le film de Bernard Queysanne & Georges Perec dont le titre est "un homme qui dort". Mikael très bonne diseuse-lectrice du texte dans ce film.
- Je parie encore sur quelques clichés usuels de Lolotte : il y aura un "coup de poignard", une "petite hutte", "votre papa était artiste et votre maman pianiste", il y aura forcément des chevaux, et si on a le temps une condamnation impitoyable des supermarchés et de sarkozy avec mention spéciale sur "La Princesse de Clèves".
- Les archives : archi-téléphonées, bien sûr. Mon Quinté+ : Louis Seigner, Klaus-Michael Gruber, Marguerite Duras, Rezvani ou bien Georges Perec mais pas les 2, Robert Hirsch ou Ariel Garcia Valdez ou bien Jean-Paul Roussillon mais pas les 3.
- Illustration musicale : "Le tourbillon" chanté par Jeanne Moreau

- Et puis avec Lolotte il y aura forcément des larmes, mais sans qu'on sache encore qui sera ou aura été "au bord des larmes", de la produquetrisse ou de l'invitée, avec le fameux "Ludmila racontez nous la dernière fois que vous étiez au bord des larmes dans un théâtre ? "

30
Répondre en citant  
Re: Hors-champs par Laure Adler - le Mer 06 Oct 2010, 15:00

oui, je serais tout à fait d'accord pour engager des paris, mais est-ce que ça vaut le coup, puisqu'il y a 95 chances sur 100, pour qu'elle aligne ces mots?(sauf si quelqu'un la met au courant de votre post, mais même dans ce cas, elle ne pourrait éviter de parler du papa et de la maman, c'est une bonne fifille, ça). J'ai dû l'écouter deux fois et, non, c'est pas possible, c'est trop vu d'avance. Dommage, à cette heure, elle m'aiderait à m'endormir.Pourtant, elle a l'air bien sympa, cette petite....
Pour une fois, peut-être vais-je écouter....

31
Répondre en citant  
Unlucky ? - le Jeu 07 Oct 2010, 15:58

Eh bien heureusement qu'on n'avait point parié.
Rien de tout ça dans l'émission : pas de papa, pas de coup de poignard,
pas de bord des larmes, pas d'amoureuse sauf l'invitée qui a dit son amour (je sais plus trop de quoi d'ailleurs).

Cela dit, j'aurais laissé ma mise sans déplaisir : si seulement ça pouvait annoncer un serrage de boulons du côté de la maison Nunuche !

Alors maintenant si je n'avais pas encore la frousse de boire le bouillon, je parierais volontiers que Laure Adler ne connait pas ce forum. Mais comme vous le dites Antonia, peut-être a-t-elle un assistant ou plutôt unE assistantE aviséE qui en colligeant les vacheries envoyées à la patronne, aurait fini par couper l'herbe sous les pieds de ses détracteurs (et des pieds ça doit en faire...).

Je vais me venger en faisant rebondir le débat ici ...

Hors-champs par Laure Adler     Page 3 sur 21

Haut de page ?   

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 12 ... 21  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum