Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1 ... 44 ... 84, 85, 86  Suivant

Accueil / France Culture

Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.

Les matins - Commentaires d'auditeurs de 2009 à 2014    Page 85 sur 86

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
Les matins de France Culture - Archives de septembre 2009 à septembre 2014 - le Ven 28 Aoû 2009, 17:15

Rappel du premier message :

Ils n'ont pas encore commencé, mais ils promettent déjà que ce fil ne sera pas le moins nourri du forum : les matins vont nous donner matière à faire chauffer le clavier.

De ce que l'on sait déjà, nos messages déposés chez Jean Lebrun ont été soigneusement lus, et nos requêtes bien entendues : impossible en effet d'aller à ce point exact à rebours de ce qu'on souhaitait sans en connaitre précisément la nature Evil or Very Mad!

* On connait le présentateur : Marc Voinchet. Peu de raison d'enthousiasme ici, la seule inconnue est le ton qu'il va donner aux matins. Peu de chances, s'il n'a pas changé depuis Tout Arrive, que ses invités aient accès à un espace convivial et qui favorise l'approfondissement du propos.

* On voit à peu près la formule : Très peu d'évolution par rapport au matinales Baddouennes. Le programme de lundi nous en dit plus : -> les matins de lundi

-> Hu-Hu viens finalement nous donner de la franchise entre 7h13 et 7h15 - mais sur le programme de la journée, il est indiqué 7h13-7h19, ce qui est plus réaliste-.

-> Les enjeux internationaux sont maintenus (ouf).

-> A 7h27, le billet de femme (Shocked ça s'appelait déjà comme ça sous Baddou?)

-> Marc Kravetz garde aussi sa poignée de minutes quotidienne.

* En dernier, mais pas le dernier (ça passe mal la traduction littérale ça) : l'invité du jour annonce la couleur. Michel Rocard aura cet insigne honneur, qui nous entretiendra de la taxe carbone, du grand emprunt et de la rentrée poiitique Sad Après quoi on aura droit aux chantiers de Frédéric Mittérand, puis à la grippe H1N1 au moment de la rentrée scolaire.

De la culture, il ne reste plus grand chose à ces heures décharnées. Quelqu'un aurait une piqûre d'optimisme à nous injecter en intraveineux, on est en manque No!

A suivre très prochainement !
* * *

841
Répondre en citant  
Rythmes - le Ven 27 Juin 2014, 08:08

Dans le billet ci-dessus à propos des rythmes  respectifs de Marc Voinchet et de ses invités,
@Nessie a écrit:Une très étrange impression ce matin, à 7h40 : en duplex Marc VOinchet à Paris et ses 3 correspondants à Nîmes : Claude Viallat, Alain Montcouquiol

Ca démarre sur les chapeaux de roue et justement c'est ça qui ne va pas : Marc Voinchet comme toujours dynamique et en plein boum-tralala-tsoin-tsoin il enchaine dans un seul souffle les phrases les hésitations speedées les questions le nom de l'invité qui suit la question et là quand on attend la voix du questionné, c'est .... le silence. La réponse de Claude Viallat tombe après une interminable pause de presque 3 secondes. 3 secondes de silence c'est long. (...)
Qu'est-ce que ça veut dire, tout ça ?
Est-ce silence technique ? Le temps que le message arrive ? Ils sont pas sur Mars quand même.
(...)
Est-ce tout simplement un décalage d'humeur entre ce robinet à paroles et les 3 hommes du Sud brutalement tirés de leur paix matinale par cette tornade surexcitée.

Voinchet s'est levé à... 3h30 ou 4h pour cette matinale, comme tous les jours, et s'est bourré d'excitants. Les invités sont levés depuis une demi-heure peut-être ? Sans doute ont-ils accepté d'être au rendez-vous  téléphonique pour ne pas laisser passer une chance de promotion de leur activité ?  Je ne sais.

En revanche, je sais pourquoi je n'écoute jamais la matinale : je n'ai pas envie de me voir imposer le rythme d'un Parisien surexcité et brouillon au saut du lit. Sans doute est-ce aussi aussi  le cas de ces invités.

842
Répondre en citant  
quand speedyvoinvoin balance 100 000 volts sur le trepalium et 20 000 de plus sur le tripalium - le Lun 30 Juin 2014, 17:36

Les matins du vendredi 27 juin 2014
La différence des tempéraments est intéressante et face à speedyvoinvoin les gars du sud nous la jouaient bien relax  surtout Viallat qui n'a plus qu'à se reposer sur ses surfaces le succès aidant. J'ai trouvé qu'il abusait du mot travail.
La question fayot à lui poser : et pour vous c'est quand la fin des haricots ?
Un mauvais point pour la programmation musicale : le choix du poème d'Alberti  "a galopar" est la chanson la plus demandée en rappel à Paco Ibanes (mettez les accents vous-même). La couverture de son dernier disque " canta a los poetas latinoamericanos" (fort bon) est illustrée par Viallat et France dans la Culture aurait pu y choisir un texte de Neruda (7 sur le CD), de Vallejo, de Storni (2 sur le CD), de Dario ou de Guillén, ben non ils nous ressortent a galopar dans la poussière et c'est dans ces occasions que l'on constate la courte vue de FC.

le cassoulet vous tienne en joie

843
Répondre en citant  
Re: Les matins - Commentaires d'auditeurs de 2009 à 2014 - le Lun 30 Juin 2014, 18:34

Ce matin dans les matins, le sujet : la sécurité sciale. Avec une invitée typiquement Plenelienne : aucun argument qui ne soit une référence à un grand principe, et aucune réponse de fond sur les difficultés de la mise en oeuvre, sur la survie du système en tant que tel. Au contraire, dégager en touche avec de belles paroles. Prestation exemplaire de la langue de bois. Thierry Pech buvait du petit lait.

Et à 12h50 à la grande table, un véritable débat sur les inégalités : François Dubet ne met pas vraiment les pieds dans le plat, mais il donne la direction, en décortiquant le concept enfin c'est ce qu'il incite à faire, à coups de questions indirectes et de problématique allusive. Il fallait cette langue de feutre pour ça ? Rien ne dit que Thierry Pech qui était de nouveau face à l'invité (il n'avait peut-être pas quitté le studio depuis la matinale) comprendra un jour ce qu'est l'inégalité...

844
Répondre en citant  
Re: Les matins - Commentaires d'auditeurs de 2009 à 2014 - le Jeu 03 Juil 2014, 11:15

C'est plutôt une bonne surprise cette matinale avec Jean Lebrun en invité pour parler un peu de Chanel et pas beaucoup plus de son livre sur Chanel. Ca n'est pas un livre d'historien, dira-t-il pour répondre à Voinchet. mais il place quand même çà et là quelques considérations qui tout à la fois confirment et infirment cet avis. Ce livre il en a déjà parlé au micro de Marie Richeux, dans un numéro de Pas la peine de crier qui avait été signalé dans le forum. On n'est pas mécontent de finir l'année en évitant les non-événements de l'actu, même s'ils sont omniprésents dans les journaux et les revues de presse. Pour cette raison je conseille d'attaquer directement à 8h40.
(par pitié pour l'auditeur j'allège des premières secondes, lourdissimes comme il est d'usage) : [son mp3="http://franceculture.fr/sites/default/files/sons/2014/07/s27/NET_FC_76ded29a-ab3e-453f-b1f3-51e49c5b89ea_1.mp3" debut="00:28" fin="17:41"]
Et bien que la chronique ait sa pertinence, on peut passer directement à l'écoute de la suite à 8h20 : [son mp3="http://franceculture.fr/sites/default/files/sons/2014/07/s27/NET_FC_c580b41a-e40a-4ad4-88fd-5b52d246bcf0.mp3" debut="00:00" fin="24:28"]

Plutôt réservé dans la première partie, aussi parce qu'il laisse la parole aux autres invités de Marc Voinchet, Lebrun sera tout de même plus ou moins forcé au micro par cette question d'ouverture que lui a envoyé Brice Couturier. Question judicieuse comme souvent avec vous, lui dit Lebrun est-ce par politesse ou bien parce qu'il écoute parfois la matinale avec discernement et qu'il sait bien ce qu'elle doit aux uns et aux autres, entre son ancien élève Marc Voinchet et ce chroniqueur qui est certainement plus proche de lui. D'ailleurs ça doit lui faire tout drôle à Jean Lebrun de se faire corner son nom aux oreilles chaque fois qu'il prend la parole ; il doit se demander d'où sort ce drôle de tic. Voinchet lui il ne se demande pas, car ça fait longtemps qu'il ne se pose plus la moindre question. Quand on fait la matinale en 2014 on n'a pas le temps de se réécouter, ni de descendre de vélo pour se regarder pédaler. C'est dommage.

C'est dommage mais c'est pas bien grave car l'ambiance est bonne dans le studio, où l'on évoque tout à la fois une grande figure et une grande époque. Coco Chanel, la haute couture, la mode. Ils sont tout de même assez nombreux autour des micros, avec en plus Didier Grumbach, Stéphane Wargnier, et quelques témoins joints au téléphone ou intercalés par bobineaux à la façon Lebrun. Ces 45 minutes de radio semblent finalement bien courtes, et ne serait-ce l'ambiance de direct, on frôle parfois celle  d'un "Profils perdus", cette belle série documentaire des années 90, exemple même de ce que France Culture ne veut plus faire. Et pour flatter encore un peu plus la fibre nostalgique, vers 8h15 juste après la chronique foot de Dominique Rousset, on entend l'indicatif musical de feu Culture Matin. Intelligemment, Voinchet n'a pas choisi le générique Velverde (par l'accordéon de Marc Perrone) qu'il connaissait par coeur à la note et au silence près, parce qu'il servait de cadre sonore aux années les plus glorieuses. Non, il nous donne l'indicatif précédent, celui qui était encore en vigueur dans les temps où Bernard Costa ébauchait le livre que Jean Lebrun aura achevé 25 ans après.

845
Répondre en citant  
Radio-Corbeau - le Lun 07 Juil 2014, 17:52

La première matinale de l'été est calme par le ton et l'ambiance. Mais toujours aussi caricaturale au plan idéologique. Métézeau hérite du billet politique,  et peut donc manifester un discernement un peu supérieur au militant de base en pleine imitation des as du micro depuis qu'il rêve de devenir star des médias.

Au journal on retrouve Olivier Denrey vieux militant de retour, et c'est Piedtenu qui prend la revue de presse internationale. Non rien de neuf décidément.

Et les sujets du jour ? Le mulet idéal : le conflit des intermittents du spectake. Super.

On remarque une rubrique qui aurait pu être intéressante : Mara Goyet parlera des faits divers. Mais on sent d'emblée la débutante au micro. On ne pourra pas lui en faire reproche, mais enfin si les 35 chroniques ont été déjà mise en boite au studio, il est trop tard pour que ça murisse, et c'est dommage : comme essayiste critique de la société, Mara Goyet ne manquait pas de punch.

Mais on peut conseiller le second sujet, dans la dernière demi-heure : l'intelligence du corbeau. Ca ils le savent bien, ceux qui ont l'habitude de les observer surtout en ville où cette bestiole se montre démerdard comme pas permis. Il y a déjà sur YouTube des vidéos prises au téléphone portab' où on voit des corbeaux faire de la luge (je n'invente rien) et utiliser des machines à sous pour se payer un coca (bon là d'accord j'exagère, ils achètent seulement du chocolat). Enfin c'est juste pour dire que ceux qui veulent se changer les idées peuvent écouter la partie corbeau. Du moins quand la réécoute en ligne voudra bien fonctionner...

846
Répondre en citant  
« Corue loquax » - le Lun 07 Juil 2014, 18:05

@Nessie a écrit:La première matinale de l'été est calme par le ton et l'ambiance. Mais toujours aussi caricaturale au plan idéologique. Métézeau hérite du billet politique,  et peut donc manifester un discernement un peu supérieur au militant de base en pleine imitation des as du micro depuis qu'il rêve de devenir star des médias.

Au journal on retrouve Olivier Denrey vieux militant de retour, et c'est Piedtenu qui prend la revue de presse internationale. Non rien de neuf décidément.

Et les sujets du jour ? Le mulet idéal : le conflit des intermittents du spectake. Super.

On remarque une rubrique qui aurait pu être intéressante : Mara Goyet parlera des faits divers. Mais on sent d'emblée la débutante au micro. On ne pourra pas lui en faire reproche, mais enfin si les 35 chroniques ont été déjà mise en boite au studio, il est trop tard pour que ça murisse, et c'est dommage : comme essayiste critique de la société, Mara Goyet ne manquait pas de punch.

Mais on peut conseiller le second sujet, dans la dernière demi-heure : l'intelligence du corbeau. Ca ils le savent bien, ceux qui ont l'habitude de les observer surtout en ville où cette bestiole se montre démerdard comme par permis. On trouve déjà des vidéos prises au téléphone portab' où on voit des corbeaux faire de la luge (je n'invente rien) et utiliser des machines à sous (bon là d'accord j'exagère). Enfin c'est juste pour dire que ceux qui veulent se changer les idées peuvent écouter la partie corbeau. Du moins quand la réécoute en ligne voudra bien fonctionner...
« I approve this message. »
Rien ne concernait la culture sinon, en effet,  « Malin comme un corbeau ». La supposée perspicacité du corbeau semble bien n'avoir point échappé aux Anciens (Ovide, Métamorphoses, II, vers 531-632 et Michel Pastoureau, Noir, I, 5, pp. 48-49).

847
Répondre en citant  
Ce matin avec Orélifilipéti - le Mar 08 Juil 2014, 13:57



"Et le reflet sur mon crâne, plutôt à gauche? En haut? Et comme ceci?"

Relayant ce qu'OPA répète lui-même, la ministre nous parle du caractère unique au monde de FC, à préserver etc. Il est certain qu'il reste certains moments de la grille, non encore dézingués par ci-dessus, que nous ne retrouverions jamais sur la BBC ou ailleurs, mais par pitié, ne peuvent-ils pas prendre connaissance de la diversité de l'offre radiophonique désormais accessible à tous par internet? Saine émulation et tout le bazar...

848
Répondre en citant  
Re: Les matins - Commentaires d'auditeurs de 2009 à 2014 - le Mar 08 Juil 2014, 23:12

@Yann Sancatorze a écrit:(...) Il est certain qu'il reste certains moments de la grille, non encore dézingués par ci-dessus, que nous ne retrouverions jamais sur la BBC ou ailleurs, mais par pitié, ne peuvent-ils pas prendre connaissance de la diversité de l'offre radiophonique désormais accessible à tous par internet? Saine émulation et tout le bazar...

Si vous faites allusion à mon post dans la rubrique Sur Docks, je voudrais préciser que je ne citais pas ces émissions comme des modèles, mais comme des limites (ou hors-limites) dont la diffusion telle quelle peut être discutable.  

Pour accéder à « la diversité de l'offre radiophonique désormais accessible à tous par internet », comme vous l'écrivez, encore faudrait-il  1/ que France Culture fasse preuve de quelque humilité et 2/ que des administrateurs de la station connaissent  les langues étrangères parfaitement (pour la compréhension) et s'intéressent attentivement à leurs collègues étrangers.

Pour ce qui concerne les langues, on est en droit de craindre qu'il y a beaucoup de travail à faire, sans parler de l'emploi médiocre du français, exécrable modèle pour les étrangers qui écoutent cette station.  Pour l'humilité, voir les  photos et les propos du directeur de la station...

849
Répondre en citant  
Re: Les matins - Commentaires d'auditeurs de 2009 à 2014 - le Mer 09 Juil 2014, 00:57

Oui, je me souvenais de vos exemples, mais songeais plutôt à certains formats longs, assez rares ailleurs, et à la comparaison avec certaines rares tranches de FC qui n'ont pas de scrupules à être difficiles ou inactuelles. Le sentiment d'excellence (sincère ou pas) manifesté par les dirigeants de FC nous montrent qu'ils ne voyagent guère au-delà des frontières. Et quand ils le font, lors de ces kermesses délocalisées, ce n'est que pour exporter leur réseaux d'opinions à la française, pas pour se taire, écouter et en rendre compte.
Et à quand le français en LV1 pour les producteurs et rédacteurs à FC? Cette torture quotidienne a pour mérite de nous faire remarquer ceux qui pratiquent impeccablement la langue française. J'écoutais récemment le Projection Privée qui invitait Margaret Menegoz, née en Hongrie, germanophone et francophone depuis bien longtemps, et sa pratique de la langue est parfaitement reposante : pas une seule expression idiomatique mal utilisée, précision et concision pour chaque phrase, pas d'hésitations simulées. Une écoute sans efforts. De la parole adulte.

850
Répondre en citant  
Questo matino - le Mer 16 Juil 2014, 08:49

Olivier Martin est plus agréable à entendre/écouter que Voinchet-Michu, mais embraye trop souvent la vitesse supérieure sans que ce soit nécessaire (à moins que la régie ne le lui en intime l'ordre dans l'oreillette). Puis arrive Fabius, auquel on dit bonjour toutes les cinq minutes. Personne ne peut résister à l'intellect onctueux et à la logique implacable du ministre, mais ses interlocuteurs ne veulent pas comprendre son mode de fonctionnement et en particulier sa façon indirect de dire les choses. Par exemple, ils veulent le pousser à dire que Ashton et van Rompuy ont été à peu près nuls… et n'en tirent qu'un hommage au courage de la baronne. Ils recommencent en souhaitant lui extirper une critique d'Obama. Quelle idée de demander à un ministre des AE de porter un jugement sur ses interlocuteurs! Les questions sur la situation palestinienne sont évidemment orientées. On comprend vite qui Métaizeau soutient, le débat perd tout son intérêt. Puis arrive un alien, le petit Poivre, qui vient mettre son grain de sel. Il appelle Fabius, 'Monsieur le Premier ministre", ce qui ne se fait pas quand on s'adresse à un ministre en exercice qui a été premier ministre. Mauvais point pour un ancien diplomate mais joli coup de langue. Il corrige puis annonce triomphalement quelques chiffres d'audience en faveur de FC et redisparait dans sa trappe. En fait, Poivre était sans doute venu accueillir le responsable du ministère dans lequel il a trop longtemps officié et n'a pas pu s'empêcher de passer à l'antenne et de se faire briller aux yeux d'un ministre. Presque amusant.

851
Répondre en citant  
Re: Les matins - Commentaires d'auditeurs de 2009 à 2014 - le Mar 22 Juil 2014, 09:10

Impression très nette de préférer l'atmosphère générale des Matins d'été à celle des Matins d'hiver. L'entretien avec Leonetti, par exemple, se disait à un rythme normal et l'invité avait le temps de s'exprimer. Par gentillesse, il n'a pas critiqué le reportage sur une soi-disant Maison de fin de vie avec longue intervention bateau d'une auxiliaire. Pour avoir fréquenté deux de ces maisons, bien tenues, j'imagine mal les malades en fin de vie que j'ai connus,en soins palliatifs, placés dans "une chambre décorée, personnalisée", descendant prendre leurs repas avec les autres." j'ai plutôt vu des agonisants, quasi inconscients, bourrés de médicaments anti-douleur, alzheimeriens parfois, qui, lorsqu'ils pouvaient s'exprimer clairement (rare) souhaitaient en finir, et dont le dernier souci était d'avoir une chambre personnalisée ou de descendre prendre leurs repas parce qu'ils étaient bien incapables de marcher depuis des mois. Cette maison objet du reportage n'était sans doute pas une unité de soins palliatifs.
Puis la revue de presse de Claire X généralement intéressante, bien menée. Enfin arrive un entretien avec un historien des transports sur le vélo. Et là dérapage. Martin a sous les yeux un déroulé d'entretien, des questions à poser, des fiches, et des clichés en tête. Cela commence par "comment le vélo, à l'origine, moyen de transport populaire est devenue celui des bobos" et autres inexactitudes. L'historien rectifie et est coupé par un sec "Bon, on ne va pas jouer à Vrai ou faux" bien incorrect. Puis le récit historique, intéressant, est sans cesse interrompu par "l'animateur" qui tient à son canevas, quitte à couper de développements intéressants, non prévus par l'assistant qui a préparé l'entretien en consultant Internet. Donc, on a un spécialiste qui est sommé de se ranger à un plan sorti d'une "Encyclopédie pour tous". Pour l'animateur, il n'est là que pour étayer le constat de l'assistant, en gros on fait moins de vélo à Paris qu'à Berlin ou Amsterdam.
Au fait, j'ai du partir, a-t-on abordé les arguments de bon sens ? Berlin et Amsterdam sont des villes parfaitement plates, pas Paris aux multiples faux-plats et côtes épuisants. La circulation des voitures à Berlin et Amsterdam est beaucoup moins dense qu'à Paris. On trouve partout dans ces deux villes de vraies pistes cyclables, isolées du flux de la circulation, protégées. Elles sont moins polluées. Le stationnement des vélos est mieux organisé et accepté… Donc pas grand chose à voir avec les bobos, mais avec les mollets, les risques et l'organisation.

Les matins - Commentaires d'auditeurs de 2009 à 2014     Page 85 sur 86

Haut de page ?   

Aller à la page : Précédent  1 ... 44 ... 84, 85, 86  Suivant

Accueil / France Culture

Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum