Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 9 ... 15  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Soft Power (ex-Masse Critique) - Frédéric Martel    Page 3 sur 15

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
Soft Power (ex-Masse Critique) - Frédéric Martel - le Mer 23 Sep 2009, 21:14

Rappel du premier message :

On ouvre parfois toute une série de fils positifs en un seul après-midi, et puis comme en fin d'après-midi on passe de l'écoute des émissions enregistrées de la semaine, à ce que nous offre FC le dimanche entre 19h et 20h, on retombe d'un seul coup et on se dit que le travail critique serait incomplet si on différait fut-ce d'une heure une mission de salut public : dire ce que valent l'émission radio et le travail journalistique de Frédéric Martel.

De mon point de vue Frédéric Martel est de très loin ce que FC nous propose de pire.
Dans ces conditions, un tel fil ne pouvait pas être 100% positif. Il ne le sera pas.
En ses  premiers posts  au moins, il ne pouvait être élogieux. Ils ne  le seront pas.

Parce que tout est possible en ce monde, et parce que celui qui ouvre ce fil sait ne détenir aucune vérité, il est probable (en fait on l'espère) que des auditeurs de FC viendront contredire la critique qui s'ouvre ici contre Frédéric Martel. Ainsi la controverse, comme nous l'attendons et l'appelons de nos voeux, viendra enrichir ce fil et recevra les réponses argumentées qu'elle appellera à son tour, car les forumeurs de RegardsFC sont tous soucieux de dialogue loyal et sincère, n'est-ce pas ?  

./...
* * *

21
Répondre en citant  
Re: Soft Power (ex-Masse Critique) - Frédéric Martel - le Ven 02 Avr 2010, 06:20

Eloge vibrant du livre de Martel, par Nicolas Demorand, sur France-Inter, suivi hier (je crois) d'une invitation du même Martel à l'antenne. À en croire Demorand, c'est le chef-d'œuvre du siècle et les épithètes flatteuses ne suffisent pas à encenser cet immense travail.

Il faut écouter Martel raconter comment il a voyagé, comment il a eu face à lui des "millions" de gens ("vous avez face à vous des millions de gens qui vous disent...." ), comment il incarne à lui la seul la compréhension de ce phénomène mondialissime, qu'évidemment en Europe nous ne comprenons pas. D'ailleurs en Europe, nous ratons le coche avec notre culture rabougrie alors qu'on ferait mieux de passer directement à l'entertainment abrutissant à grande échelle, car là est l'avenir. C'ets donc une belle occasion de taper un peu sur l'Europe et de vanter les vertus de ces pays émergents qui savent tenir tête au géant américain en servant la même soupe que lui.

MArtel au micro de Demorand, est toujours aussi tête à claques (il me rappelle Bégaudeau, je ne sais pas pourquoi) et se révèle une vraie langue de p... À un certain moment, alors qu'il commentait son face à face planétaire avec les masses de ce monde, il déclare "alors là, quand vous êtes face à des millions d e gens qui vous disent que.... vous faites moins le malin, comme un Eric Zemmour...." ???? Quel rapport avec la choucroute ? Aucun. Juste pour dire du mal, et faire, justement, le malin à peu de frais, le donneur de leçons, se la jouant complice avec Demorand. On fait partie du "camp du bien", non mais.

MArtel est insupportable de fatuité et d'arrogance. À l'écouter, on en vient à se demander , avec la publication de son bouquin, si son émission n'avait d'autre finalité que de lui servir de travaux pratiques pour rencontrer ces fameux "gens" qui lui permettent ensuite de nourrir son enquête perso. Aux frais de la princesse Culture. Mais il y a après tout, une cohérence, puisque FC s'applique à détruire la culture dite élitiste qu'elle vomit.

Pendant ce temps, on s'extasie donc de la culture au rabais vendue comme un produit d'avenir, en tête de gondole (dom, meilleur client de Martel, c'est dire l'avenir radieux de la culture) et la chaîne Culture offre une audience en or à ce qui la détruit. Il faut vraiment que les gens de Culture (pas tous) soient complètement aveuglés par ces charmeurs de serpents.

Dans tous les cas, c'est ce que l'on a déjà à "Le rendez-vous", brave petit soldat quotidien de maître Martel, communiquant avec ferveur son exaltation niaise des séries télés. On se la joue peuple et mainstream tout en évoluant dans le XVIeme ou dans les quartiers bobos de la capitale.

22
Répondre en citant  
on va pas se mettre martel en tête - le Ven 02 Avr 2010, 08:45

bonjour agathe, levé potron-minet je découvre votre chronique si bien écrite et je me déplace vers le site de Demorand où sans chercher le dernier invité est en Une, Frédéric Martel soi-même. Clic ! C'est triste la radio filmée. Il gigote le bougre de Mainstream et semble t-il relit ses notes !!! Et Martel explique le SoftPower. Le pouvoir doux !!! (Sic) Le pouvoir d'où (qu'il vienne…). Ça doit être la méthode Patino !!!! Martel dit "Il faut sortir d'une forme de cathéchisme très français, très Télérama, très France Culture (sic)…" Monsieur Martel aurait donc fait de l'entrisme ! Une fois dans la place (à France Culture) il brûle le cathéchisme France Culture. Et comme il enseigne à Science-PO on voit bien qui l'a recruté !!! Ironie de la radio filmée au fur et à mesure l'interviewé oublie la caméra et quand Martel fait un "bon mot" (en valorisant deux journalistes de la chaîne Josse et Clark) il se retourne vers des personnes qu'on ne voit pas sur la vidéo en faisant un signe de satisfaction qu'on pourrait traduire par "j'lai bien placée celle-là !!…" Affligeant et suffisant. Ce qu'il faudra retenir de cet interview Demorand/Martel (que des bons génies informatiques sauront mettre en lien sur cette page) c'est que Martel dans sa petite case de (France)Culture est dans le ton de ce que la chaîne veut mettre en œuvre : décloisonnement, divertissement, culture nationale (Inter) mélangée avec culture "locale" (Culture). Et avec son livre Martel vient bien à point justifier, sublimer, transcender la tendance actuelle de la chaîne.
Sur cela je pense que Jean Lebrun ne peut pas lutter (l'a t-il souhaité?). Vieux briscard des salles de rédaction (La Croix), poor lonesome cow-boy du temps des "Cuture-Matin", vieux chat matois il a trouvé sa place au près du poêle de la direction. Je ne l'excuse pas j'imagine qu'il ne jouera pas les Don Quichotte. Il rêvait d'un blog de bonne compagnie sans trop compter sur l'avis des blogueurs, il a du essuyer les plâtres de la cacophonie. Le glissement d'un "vieux" modèle de radio avec l'intelligence de Borzeix est en marche depuis son départ ou l'éphèmère tient lieu de postulat (les directions changent vite et Patino ne doit plus tenir en place).
Quant à Martel il n'a peur de rien. Employé de Culture il la critique sur Inter (vieille rengaine sur cette chaîne et Demorand aurait pu relever lui qui en vient tout droit), égratigne aussi Télérama dont l'ancien directeur n'est autre que Bruno Patino. Ce doit être ça la culture Mainstream ? Yann qui a longtemps cherché une autre appelation pour F. Culture va pouvoir débrider son imagination !!!
Merci Agathe d'avoir écouté Inter au bon moment. C'est dans Libé qu'on apprend des nouvelles du Monde. Et dans Le Monde des nouvelles de Libé. Guettons ensemble quand Martel va intervenir sur Culture pour passer une ultime couche de Mainstream sur les programmes !!! A bons entendeurs salut …

23
Répondre en citant  
frédéric martel, tromperie sur la marchandise - le Mer 14 Avr 2010, 20:04

"Tentant de cartographier la globalisation du divertissement, Frédéric Martel achoppe sur des partis pris contestables". C'est le sous-titre de l'article du Monde de vendredi 9 avril. Thomas Sotinel le journaliste du Monde qui signe la critique n'épargne pas les à-peu-près et autres raccourcis employés par Martel. Il fallait bien la complaisance de Demorrand sur Inter pour faire croire que Martel avait vraiment cherché comme un chercheur. il a cherché comme un faiseur de "buzz" du "buzz france culture" mais du buzz quand même. Désespérant

24
Répondre en citant  
Re: Soft Power (ex-Masse Critique) - Frédéric Martel - le Jeu 15 Avr 2010, 14:28

Pour vous, Fanch, une autre réjouissante descente en flèche de Monsieur Martel.
http://www.causeur.fr/le-voyage-de-monsieur-martel,6121
L'article de Sotinel est accablant, lui aussi.

25
Répondre en citant  
frédéric merchandising martel, speak easy - le Jeu 15 Avr 2010, 15:42

bonjour agathe, merci, bien lu et bien triste. martel aura trompé les auditeurs d'inter et continuera son petit manège sur F.C.. Jacques Le Goff est vraiment un dinosaure, lui qui écrit des livres après avoir cherché et qui enchante l'histoire. Martel serait à sa place sur Inter. il pérore comme un cabot (comme philippe Val, comme Jean-Luc Hees, comme Pascale Clark). S'il reste sur Culture c'est pour mieux préparer le passage en douceur d'une chaîne à l'autre. C'est quand qu'il passe chez Voinchet ?

26
Répondre en citant  
Re: Soft Power (ex-Masse Critique) - Frédéric Martel - le Jeu 15 Avr 2010, 20:17

Et bien on dirait que certains se sont mis Martel en tête...

27
Répondre en citant  
Re: Soft Power (ex-Masse Critique) - Frédéric Martel - le Ven 16 Avr 2010, 00:20

François.... Voyons... tsss.... Ce jeu de mots... :-)

Martel est une sorte de clone de Bégaudeau: même méchanceté, même arrogance, même contentement de soi, un type exécrable, et un donneur de leçons comme on en fait peu, sous ses airs cool et branchosses.

J'ai pondu un texte un peu rageur sur Causeurs et il a été censuré ! Sans doute parce que j'y faisais allusion à France Culture, la chaîne culturelle qui adore dénigrer la culture des élites, au nom de la culture popu et mainstream, et que ça pouvait gêner (pourtant, c'était bien inoffensif).

28
Répondre en citant  
Re: Soft Power (ex-Masse Critique) - Frédéric Martel - le Ven 16 Avr 2010, 00:52

"Causeurs" : qu'est-ce donc ?

29
Répondre en citant  
Le plaisir physique de la langue - le Mer 21 Avr 2010, 10:51

Il est marrant Voinchet : "meanstream" , "meanstream" , il sort pas de là. Pénible.

Il faut dire qu'il est battu archi-battu par l'accent atroce de Martel,
celui-là quand on l'entend citer un nom ou un titre en Anglais,
on a vraiment l'impression d'un écolier de 6ème
qui s'initie à l'anglais par la diction en collectif,
On se demande comment ce type a pu se faire comprendre des amerlos.

Ce matin aux Matins, Martel est quand même 250 fois moins arrogant
que dans son émission du dimanche.
Il se la joue intello, c'est pas gagné hein.

Dites, les 3 Martellophobes (Fanch, Agathe, François)
ça vous ennuie si on réunit en un seul ces trois morceaux de fil ?
Car sinon, je sais pas trop dans lequel j'irai déposer mon rapport
sur la matinale d'aujourd'hui sur FC...

"meanstream" , "meanstream", ah la la pfff Voinchet faites un effort mon vieux, quoi, allons, bon sang, voyons...
Si vous resserrez pas les boulons, je vous le dis : on va se remettre à vous appeler "Le Voinche" comme au bon vieux temps...

30
Répondre en citant  
Pardon, je suis aussi martellophobe - le Mer 21 Avr 2010, 12:00

L'atmosphère était tout de même un brin tendue ce matin. Il n'y avait pas unanimité lénifiante et solidarité de producteurs. Le Voinche a même terminé par une petite pique : la bio de Martel sur son bouquin annonce qu'il a une émission "qui n'existe nulle part ailleurs sur les industries culturelles diffusée sur Radio France". Pourquoi pas France Culture? Le Voinche n'a pas eu de réponse satisfaisante, mais on la connait tous. RF, ça fait plus ménesse-trime.
Les Amerlos ont dû rigoler un peu en l'écoutant parler de son Saufte-Paoueur

31
Répondre en citant  
La detestation physique de la langue - le Mer 21 Avr 2010, 12:37

Cela dit, au plan vocal Frédéric Martel c'est pas seulement de l'anglais ake un accent franchouille-sud à vous déboulonner Big Ben. Même quand il cause en français sans faire trop de cuirs (quand il est saoul peut-être) c'est pas non plus simplement un accent provençal. Et puis d'ailleurs de quelle Provence au fait ? On est loin du marseillais là...

Martel en vocal, c'est un ton et une musiquette qui n'appartiennent pas qu'à lui. Chez les maintenant-pontes de la station comme Gardette, ou chez la potiche Chazalienne des Matins à 7h35 toujours très fière de son petit numéro, on trouve souvent sur FC une diction sur-jouée qui transforme le journalisme radio en petit jeu d'ironie facile. Etant donné que je sors pas des écoles de l'élite des journalisses, je n'ai que mes esgourdes et aucun délit d'initié pour reconnaitre cette musique du persiflage. Je suppose que ça leur vient de quelque maître parachuté "icône à imiter", tout comme l'art de la question con a été insufflé à Demorand Baddou et à quelques autres pendant les Master-class de journalisme dispensées par Jacques Chancel dans les séminaires de l'élite.

Remarquez, cette diction ironique insupportable, on peut aussi se dire que, que que, c'est pas tellement "plus pire" que les, les, les hésitations bidon de Julie Clarini quand elle, elle, elle fait comme Bourdieu, semblant de réfléchir en, en, en nous envoyant son baratin militant.
Remarquez (bis) il faut bien que quelqu'un réfléchisse quand elle parle, hein parce qu'à écouter le coin-coin de la Clarinette, c'est pas l'auditeur qui va se mettre à penser, sauf peut-être pour tourner le bouton une minute ou deux en attendant la fin de sa présentation du grain à Moudre et ainsi, au moins pendant qu'elle tente de nous faire avaler son chapeau, essayer d'échapper à cette calamité radiophonique ...

Soft Power (ex-Masse Critique) - Frédéric Martel     Page 3 sur 15

Haut de page ?   

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 9 ... 15  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum