-->
Forumactif
Annonce : Le forum change d'adresse. Désormais, elle devient http://regardfc.fr
L'adresse regardfc.com sera indisponible sous peu et ne fonctionnera peut-être plus à l'avenir.

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Regards sur France Culture » LES FORUMS » France Culture » Les langues étrangères à France Culture

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Accueil / France Culture

Les langues étrangères à France Culture    Page 5 sur 6

Bas de page ↓   

41
Répondre en citant  
Re: Les langues étrangères à France Culture - le Mer 10 Fév 2016, 18:06

Ouh, là... au temps pour moi.

Voir le profil de l'utilisateur

Invité 


Invité

42
Répondre en citant  
Un disciple de M. Danrey - le Sam 12 Mar 2016, 13:54

ADADA
IMAMI
ANONA



Dernière édition par Antoine Arnoux le Ven 12 Mai 2017, 17:39, édité 1 fois

43
Répondre en citant  
Quand la majuscule donne sens au titre - le Jeu 14 Avr 2016, 17:32

Dans La Grande table du 14 avril 2016, la page signale : "Son diffusé : ''Mack the knife'' (...) interprété par Louis Amstrong".

"To mack" ? "To mack a knife" ? Jamais vu. Voyons le moteur de recherche... Ah, Mack the Knife est la version en anglais de la chanson La complainte de Mackie, en allemand Die Moritat von Mackie Messer, écrite par Bertolt Brecht sur une musique de Kurt Weill, pour leur comédie musicale Die Dreigroschenoper, en français L'Opéra de quat'sous (Wiki)

Toujours aussi professionnels à France Culture où l'on suppose qu'on écrit "Pierre le grand"... Mais une occasion de connaître le titre de cette pièce connue de tous (Louis Armstrong sings "Mack the Knife").

Sinon, feedback d'auditeurs sur ce numéro de La Grande table "Qu'est-il juste de faire ?" avec Michael Sandel ?

Voir le profil de l'utilisateur

44
Répondre en citant  
Kraftwerk, pas comme les waters - le Mer 04 Mai 2016, 23:07

Je ne savais pas l'allemand à l'époque du morceau ''Radioactivity'' de Kraftwerk, mais je savais que le nom du groupe de rock  se prononçait /kraftverk/, comme tout le monde, je croyais.

Mais non, Matthieu Conquet, lui, dit /kraftouairque/ : [son mp3="http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/13455-26.04.2016-ITEMA_20970553-0.mp3" debut="01:10" fin="01:25"] (on aura noté le vocabulaire inspiré...) et  [son mp3="http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/13455-26.04.2016-ITEMA_20970553-0.mp3" debut="01:35" fin="01:42"]

Et d'après vous, quel est le prénom correspondant à la prononciation /youwé/ ? Réponse dans le texte en ligne : "C’est précisément cette version que choisit en 1999 Uwe Schmidt" [son mp3="http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/13455-26.04.2016-ITEMA_20970553-0.mp3" debut="01:47" fin="01:51"]

Tchernobyl, 30 ans après, quel son produit le danger nucléaire ? traite des sons et des musiques autour de l'énergie nucléaire. Un thème que pourrait travailler France Musique dans une émission de bonne durée, sous un autre titre et dans une optique culturelle. Et puis, à France Musique les producteurs savent prononcer les langues étrangères ou se renseignent avant de donner titres et noms. Une vraie radio culturelle, en somme (l'autre est en sommeil...).

Voir le profil de l'utilisateur

45
Répondre en citant  
De l'art de l'interprétation simultanée - le Ven 06 Mai 2016, 19:11

Dur, très dur d'entendre cet entretien entre Guillaume Erner et Jonathan Franzen qui passe par une interprète qui traduit en simultané et dont le volume sonore en français est inférieur à celui de l'écrivain américain dans sa langue. C'était bien la peine d'envoyer Guillaume Erner à New York* pour ça... [son mp3="http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/13983-06.05.2016-ITEMA_20978907-1.mp3" debut="01:55 fin="02:56"]

Connaissiez-vous également "Le maître et la marguerite" de Boulgakov ? Guillaume Erner, oui...  [son mp3="http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/13983-06.05.2016-ITEMA_20978907-1.mp3" debut="10:18 fin="10:46"]
Les Matins du 6 mai 2016 : Jonathan Franzen, en quête de nos vérités

Voir aussi le point sur la NPR où se trouvait le matinalier de France Culture, ICI.

Voir le profil de l'utilisateur

46
Répondre en citant  
Live-tweeter, Étiemble s'étrangle - le Mar 24 Mai 2016, 22:58

"Voici quelques extraits de leur entretien qui a été intégralement Live-tweeté". Qui osera dire maintenant que l'on ne parle pas anglais à France Culture ? La Fabrique de l'histoire le 24 mai 2016.

Voir le profil de l'utilisateur

47
Répondre en citant  
Re: Les langues étrangères à France Culture - le Ven 27 Mai 2016, 10:23

Le message de bon sens d'une auditrice. Aura-t-il fait l'objet d'une note à France Culture de la part du service du médiateur de Radio France auquel il a été envoyé ?

"Prononciation des noms étrangers
Mare-Elisabeth Handman 26/05/2016 à 10:15:51 France Culture

La rubrique "thème" ne permet pas de choisir l'usage de la langue allemande. J'ai donc choisi la rubrique qui se rapproche le plus de ce qui me chagrine, à savoir la prononciation des noms propres allemands.
Systématiquement le prénom Peter qui se prononce Péter devient Piter, comme le prénom anglais.
Le pauvre Benjamin devient aussi anglais avec un Walter prononcé Oualter au lieu de Valter. Serait-il impossible de dire à ceux qui parlent à France culture que le W allemand se prononce V ?
Et encore Hoffmannstahl prononcé Hoffmannchtahl, les locuteurs pensant probablement qu'il s'agit de l'acier d'Hoffmann, alors qu'il s'agit de la vallée (Thal) d'Hoffmann au génitif (Hoffmanns) et il faudrait donc prononcer Hoffmanns/thal.
Mais puisque la rubrique concerne la langue française, je dois dire que le nom respect de la règle concernant l'accord du participe passé d'un verbe conjugué avec l'auxiliaire avoir précédé de que, est très exaspérant. On entend sans arrêt "l'étude que j'ai fait" . Peut-être faudrait-il rappeler aux locuteurs cette phrase qui fait qu'on n'oublie plus jamais la règle et qui, je crois, est l'exemple donné par Grevisse : "La rentière que j'ai occise".
Tous les exemples que je donne ici sont si répandus chez tous les locuteurs de toutes les émissions que je suis incapable d'en citer une en particulier. Je vous serais donc reconnaissante de faire part de mon exaspération à tous les responsables d'émission."

Voir le profil de l'utilisateur

48
Répondre en citant  
Re: Les langues étrangères à France Culture - le Lun 09 Jan 2017, 21:06

"Depuis le Brexit, Trump, la primaire de la droite, chacun croit que les meilleurs du jour sont les loosers du jour d’après".
Faire le malin en utilisant, en qualité de "docteur ès...", un anglicisme qui fait débraillé et anti-élitiste, et ne pas être capable de l'écrire  correctement.... L'Humeur du matin

Voir le profil de l'utilisateur

49
Répondre en citant  
Anglicismes mal venus à La Dispute - le Sam 14 Jan 2017, 09:35

Arnaud Laporte a un cheval de bataille : la lutte contre l'emploi des anglicismes dans "son" émission "La Dispute" [son mp3="http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/11981-13.01.2017-ITEMA_21195897-1.mp3" debut="25:43" fin="26:27"] "gap" est donc corrigé en "fossé temporel" au cours d'un commentaire hésitant/bégayant du critique invité, Philippe Chevilley, chef du service culture des Echos  (encore un qui ne va pas porter un regard critique sur l'antenne qui l'emploie...).

Un peu plus tard, Arnaud Laporte fait sourire en utilisant le néologisme "divulgacher" en lieu et place de l'anglicisme "spolier" [son mp3="http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/11981-13.01.2017-ITEMA_21195897-1.mp3" debut="32:23" fin="32:33"]. Pourquoi ne pas employer "dévoiler" ? Ou "révéler toute l'intrigue" ?

La Dispute du 14 01 2017

PS L'auteur du roman discuté ce vendredi soir est invité ce samedi matin à 7h. Son éditeur a de bons relais.

Voir le profil de l'utilisateur

50
Répondre en citant  
Re: Les langues étrangères à France Culture - le Dim 25 Juin 2017, 14:37

Fred de Rouen avait signalé ici le numéro des Matins "La France: une entité sans identité?" pour mettre en lumière la langue floue du présentateur.

On aurait pu également rappeler que la phrase sélectionnée pour la Une du portail de la station ce jour-là  (« Une culture qui ne change plus est morte ») était, comme chaque jour sur le portail, un message militant. Le savoir, les connaissances, la créativité, sur cette station, non, mais le militantisme politique, oui. On le sait (voir le fil Le paradigme idéologique), mais on le rappelle pour la forme.

François Jullien n'est pas un inconnu à France Culture.  Il est très largement dans les clous de ce qui est acceptable comme discours. Il se prête très complaisamment à l'instrumentalisation. Il faut bien vendre des volumes (puisque France Culture est plus que souvent une agence publicitaire au service d'auteurs et d'éditeurs).

Quoi qu'il en soit, à FC c'est "Oh les beaux discours sur la langue étrangère de l'Autre ! " : Jullien "Je défends les langues de culture. Une langue de culture est une langue qui a été déployée par des gens qui sont des écrivains. Je suis militant de la langue française mais aussi d’autres langues de culture. Je pense que l’Europe ne sera vraiment active que si elle prend vraiment en considération cette responsabilité de la diversité des langues. L’Europe ne sera que si c’est une Europe des langues de culture."

Parmi les producteurs et les productrices de France Culture, lesquels maîtrisent correctement (compréhension/expression) au moins "une langue de culture" autre que le français ? Vu ce que l'on entend au micro, on n'ose aller plus loin dans le questionnement...

Sur le sujet voir aussi, entre autres : Traduction ou encore Connaissance des langues étrangères à FC .

Voir le profil de l'utilisateur

51
Répondre en citant  
Re: Les langues étrangères à France Culture - le Lun 10 Juil 2017, 18:07

Les bêtises qu'il ne faut pas lire sur la page de Debray (encore lui) dans Les californismes, du franglais au globish !

"l'anglo-américain sous le nom de 'globish' irrigue à présent les cerveaux du globe entier. " (rien moins...)

"Et le français s'en ressent un peu plus que les autres, dans la mesure où notre langue, avait atteint, certains disent depuis le XIIIe siècle au moment des croisades, une certaine universalité vantée par Rivarol et Voltaire. Et peut-être que cette prétention ou cette assurance l'ont fait un peu s'endormir sur ses lauriers. En tout cas, quand on évoque les questions de langues, on ne caresse pas l'épiderme d'une civilisation, on touche à ce qu'elle a de plus intime."

Le "français" avait atteint "une certaine universalité" au XIIIe siècle ? Le "français" ? Qu'était "le français" à cette époque et qui "le" parlait et "le" lisait ? Et dans une même phrase associer le XIIIe siècle et Rivarol (1753-1801) et Voltaire (1694-1778) !

Le pompon, l'image pourrie : "on ne caresse pas l'épiderme d'une civilisation, on touche à ce qu'elle a de plus intime". Ah l'épiderme n'est pas intime, évidemment. Mais qui donc écrit de genre de bêtise ?

Sous prétexte de parler de langue (française), un blabla simpliste contempteur de la vie des langues à notre époque.

Quand aurons-nous enfin des émissions sérieuses, non militantes, sur les langues, faites par des spécialistes (n'y a-t-il qu'un seul linguiste, Cerquiglini,  depuis 30 ans en France ?) dont la mission ne sera pas de regretter, de s'indigner, de défendre et de dire des âneries pour disqualifier tels ou tels (cf. Debray chez Finkielkraut, again), mais de décrire, d'analyser et de donner envie d'apprendre  et de partager ? Lacune patente sur FC qui ne jure que par l'esprit d'ouverture, mais qui montre le mauvais exemple en matière de pratique des langues étrangères et est incapable de produire une émission intéressante sur ce champ du savoir.

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé 


52
Répondre en citant  
Re: Les langues étrangères à France Culture -

Les langues étrangères à France Culture     Page 5 sur 6

Haut de page ↑   

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Accueil / France Culture

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum