Annonce :

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Les langues étrangères à France Culture    Page 6 sur 6

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
Les langues étrangères à France Culture - le Mer 26 Aoû 2015, 18:04

Rappel du premier message :

Dans le fil "Rentrée 2015" sous le titre Enlarge our culture
Rowan a écrit:[son mp3="http://franceculture.fr/sites/default/files/sons/2015/08/s35/NET_FC_1155cb2d-ce27-496a-8841-8a695ccbf2b3.mp3" debut="02:35" fin="04:40"]

Y a pas de... y a pas de... y a pas de... mots.

En tous les cas, il y a "Enlarge your culture", prononcé comme une vache espagnole, car il ne faut pas avoir l'air de parler correctement l'anglais, des fois que cela sonnerait « académique », tout ce qu'il faut éviter dit-elle...

De nombreuses contributions parsemées dans diverses rubriques de ce Forum ont signalé le niveau ridicule d'anglais de nombreux producteurs (ne parlons pas des autres langues !), la piètre estime dans laquelle ceux-ci tiennent la prononciation correcte d'une langue étrangère ainsi que l'absence d'attention et de reconnaissance envers tout étranger qui parle français au micro.

Alors que France Culture se gargarise d'altérité, de rencontres entre cultures et enfin  d'être une « radio monde » ( ! ), la plupart de ses producteurs n'ont pas l'élémentaire connaissance d'une langue étrangère.

N'en déplaise à son ancien directeur, Olivier Poivre d'Arvor, France Culture est bien une radio  « localo-localière » prise dans son cadre étroit de pensée et de références.
* * *

51
Répondre en citant  
Re: Les langues étrangères à France Culture - le Lun 10 Juil 2017, 18:07

Les bêtises qu'il ne faut pas lire sur la page de Debray (encore lui) dans Les californismes, du franglais au globish !

"l'anglo-américain sous le nom de 'globish' irrigue à présent les cerveaux du globe entier. " (rien moins...)

"Et le français s'en ressent un peu plus que les autres, dans la mesure où notre langue, avait atteint, certains disent depuis le XIIIe siècle au moment des croisades, une certaine universalité vantée par Rivarol et Voltaire. Et peut-être que cette prétention ou cette assurance l'ont fait un peu s'endormir sur ses lauriers. En tout cas, quand on évoque les questions de langues, on ne caresse pas l'épiderme d'une civilisation, on touche à ce qu'elle a de plus intime."

Le "français" avait atteint "une certaine universalité" au XIIIe siècle ? Le "français" ? Qu'était "le français" à cette époque et qui "le" parlait et "le" lisait ? Et dans une même phrase associer le XIIIe siècle et Rivarol (1753-1801) et Voltaire (1694-1778) !

Le pompon, l'image pourrie : "on ne caresse pas l'épiderme d'une civilisation, on touche à ce qu'elle a de plus intime". Ah l'épiderme n'est pas intime, évidemment. Mais qui donc écrit de genre de bêtise ?

Sous prétexte de parler de langue (française), un blabla simpliste contempteur de la vie des langues à notre époque.

Quand aurons-nous enfin des émissions sérieuses, non militantes, sur les langues, faites par des spécialistes (n'y a-t-il qu'un seul linguiste, Cerquiglini,  depuis 30 ans en France ?) dont la mission ne sera pas de regretter, de s'indigner, de défendre et de dire des âneries pour disqualifier tels ou tels (cf. Debray chez Finkielkraut, again), mais de décrire, d'analyser et de donner envie d'apprendre  et de partager ? Lacune patente sur FC qui ne jure que par l'esprit d'ouverture, mais qui montre le mauvais exemple en matière de pratique des langues étrangères et est incapable de produire une émission intéressante sur ce champ du savoir.

52
Répondre en citant  
Le softeux poweur ? Damned ! - le Dim 13 Aoû 2017, 17:49

Tombé sur Le Magazine du week-end (samedi 12 août 2017) et entendu ceci : [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/17395-12.08.2017-ITEMA_21406511-0.mp3" debut="71:07" fin="71:20"]

[son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/17395-12.08.2017-ITEMA_21406511-0.mp3" debut="69:35" fin="69:43"]

[son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/17395-12.08.2017-ITEMA_21406511-0.mp3" debut="69:46" fin="70:02"]

Et "c'est-à-dire ?" Le grand art de la relance... [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/17395-12.08.2017-ITEMA_21406511-0.mp3" debut="70:18" fin="70:33"]

Sans doute pour illustrer cela : sexy french accent

Et lu, à notre grand dam,  sur la page de résumé : "En quinze ans, les dépenses militaires ont été multipliées par dix. Au grand damne des voisins de la Chine".

53
Répondre en citant  
''Dees libertés étonnantes avec la prononciation de l'anglais, de l'allemand'' - le Lun 28 Aoû 2017, 08:12

L'absence de réponse à cette observation d'un auditeur exprime-t-elle une gêne de la part de "Moi médiateur" ? Le titre (ainsi que la fin ?) pèse son bon poids d'ironie ... Je mets en gras des passages pertinents.

France Culture et l’excellence linguistique

"PHILIPPE JOANNIN 25/08/2017 15:14 France Culture
Bonjour,
Alors que l'équipe de France Culture présentait ce matin sa grille de rentrée en revendiquant très légitimement l'exigence, je souhaitais -en qualité d'auditeur diurne et nocturne d'une fidélité proche de l'addiction- formuler une remarque. Alors que la France est connue en Europe pour sa pratique souvent indigente des langues étrangères les plus communes, alors que l'enseignement desdites langues fait aveu de faiblesse avec une permanence qui devrait nous préoccuper (y compris quant à ses retombées au niveau de l'emploi !), les médias dits "culturels" que sont France Culture mais aussi Arte (un comble !) prennent trop souvent des libertés étonnantes avec la prononciation de l'anglais, de l'allemand (y compris dans la simple citation des grands titres de journaux d'outre-Rhin par exemple lors des revues de presse mais de nombreuses autres émissions sont concernées, à commencer par les infos quotidiennes).
Alors, si vous consentiez à ajouter en ce début de saison une ambition à celles qui sont les vôtres, vous pourriez lancer France Culture sur cette piste, non pas de façon cosmétique mais par une réelle consigne érigée en principe, celui que tout collaborateur accédant à votre (notre) prestigieuse antenne honore la bonne prononciation des termes en langues étrangères les plus communément usitées.
Bien à vous et continuez -si je puis dire- dans l'exception qui est votre règle.
Philippe Joannin (Lyon).
"

Moi médiateur : Néant.

54
Répondre en citant  
Re: Les langues étrangères à France Culture - le Jeu 02 Nov 2017, 20:03

Eh, eh, j'en connais qui vont être mécontents de ne pouvoir suivre les débats ! Le féminisme n'a pas de frontières : de l'anglais, encore de l'anglais et toujours de l'anglais !

Première table ronde :  "From the Voting Booth to Your Living Room" Avec l'ancienne ministre de la Justice française Christiane Taubira et l'écrivaine et activiste Gloria Steinem. L'anglais de Christiane Taubira n'est pas un modèle pour un enfant de 6e, anglais 1ere langue... (comme quoi on peut être ministre et ne pas aligner plus de trois mots en anglais). Difficile de tenir plus de 50 secondes, mais il faut essayer de tenir jusqu'à la 52e ...

Au programme aussi "How to Become Visible", "Art, Body and Representation", "The Politics of Language" (avec Marie Darrieussecq), "The Politics of Religion", "Slam poetry performance – Staceyann Chin", "An Egalitarian Future",

Un tel programme valait bien que France Culture se décarcasse... Les demandes de formation en anglais vont exploser à France Culture !

Notons qu'il y a toujours des ressources pour ce genre de manifestation à New York, mais pour aller sur le terrain, par exemple au Museum National d'Histoire Naturelle à Paris, il n'y a pas d'argent, apparemment.

"Le festival Albertine 2017 en direct et en différé, c'est à suivre ici, dès le 1er novembre, sur le site de France Culture, partenaire de cet événement. Organisé par la librairie Albertine, lieu d’échanges et de débats situé au sein de l’Ambassade de France à New York, ce festival explore, durant 5 jours, les enjeux du féminisme aux États-Unis, en France et dans le monde. Avec une programmation confiée cette année aux écrivaines et activistes Gloria Steinem and Robin Morgan." ["écrivaine", c'est un nouveau mot ? "une écrivain" ne peut-il pas convenir, comme "une professeur" ?]

55
Répondre en citant  
Le ''Kazarrrrstan'' (soigne d'abord ton anglais...) - le Mer 13 Déc 2017, 19:23

masterkey(http://www.regardfc.com/t94p530-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#29638) a écrit:
munstead(http://www.regardfc.com/t94p530-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#29631) a écrit:
Juste avant Xavier Martinet nous parle du Kazakhstan. Il prononce "Kazarrrstan". Il est à peu près le seul et le spécialiste de la région appelé au téléphone prononce comme vous et moi, comme les Anglais, comme les Américains. Mais Martinet sait mieux.
Une  erreur dont l'origine pédante s'ajoute à la grossièreté. Peut-être a-t-elle été induite à la fois par une confusion avec les Khazars et par le fait que le kh est habituellement utilisé pour translittérer la lettre arabe kha.

Quand on y regarde de plus près, c'est bien le phonème /k/ qui est utilisé en russe, et la lettre kaf (Қ, se prononce /q/) en kazakh. En arabe, c'est d'ailleurs le qef qu'on utilise (قازاق), non le kha pour désigner les "qazaqs"
.
Pour se faire une idée de la compétence en langue... anglaise de Xavier Martinet dans le numéro des Enjeux internationaux de ce matin,  Korghos, espoirs et désillusions des nouvelles routes de la soie ? 13/12/2017:  [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/13305-13.12.2017-ITEMA_21522791-0.mp3" debut="00:50" fin="02:21"]
Ce n'est vraiment pas brillant... Il tente de faire illusion avec la prononciation pseudo-originale de Korghos et de Kazakhstan et là le contraste est franchement ridicule avec la prononciation reçue* employée par le spécialiste de la région.

Korghos par Philippe Le Corre (chercheur à la Brookings Institution et la Harvard Kennedy School) : [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/13305-13.12.2017-ITEMA_21522791-0.mp3" debut="03:41" fin="03:46"]
munstead(http://www.regardfc.com/t94p530-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#29631) a écrit: (...) D'ailleurs dans ces longues questions qui contiennent les réponses, il savonne la planche au spécialiste , qui n'a plus rien à dire, montre qu'il connaît parfaitement le sujet (ou du moins ses fiches). En résumé, on appelle un universitaire à Boston pour étaler sa connaissance d'un sujet, ce qui, le temps étant compté, empêche de lui poser des questions intéressantes. Bien joué.
Xavier Martinet lit sa feuille assez vite, sans respirer et  en l'oralisant mal (avec de fausses hésitations) tandis que Philippe Le Corre articule son savoir dans une parole spontanée, ce qui peut créer le sentiment d'un monologue de la part du premier.

Mais l'expression importante ici est "le temps étant compté", car depuis que ces Enjeux existent, ils se finissent presque systématiquement par "On n'a pas eu le temps d'évoquer, etc". Est-ce le rôle d'une station culturelle de donner un sentiment de précipitation à l'auditeur ? De signaler une impuissance, celle de ne pas pouvoir traiter entièrement un sujet ? Bref de créer de la frustration, voire du stress ?

Les Enjeux internationaux sont-ils bien placés à 6h45 du matin ? Ont-ils le présentateur adéquat ?

* reçue, comme avec Jean-Sébastien Baque pour Johann Sebastian Bar

PS Grammaire : "Trois ministres des affaires étrangères chinois, indiens et russes" [indien et russe devraient être au singulier, il y a un ministre par pays]

ce nom est déjà pris 

56
Répondre en citant  
Entendu à 8h16 le 05/01/2018 - le Ven 05 Jan 2018, 08:35

Entendu : "SWEETSHIRT" : ce mot n'existe pas. Le locuteur a probablement voulu dire "SWEATSHIRT".

SWEAT se prononce SWET et signifie sueur. SWEATSHIRT est un mot d'origine anglo-saxonne qui signifie PULLOVER ou TRICOT. C'est un SWEATER à manches longues.

SWEET signifie SUCRERIE.

Je remercie France Culture de prêter attention à l'usage de la langue.
Je crois que cela fait partie de la mission des fonctionnaires de France Culture.

57
Répondre en citant  
Quand France Culture se met à l'anglais... - le Ven 23 Fév 2018, 21:14

Au programme du samedi 24 février au matin, cette émission éminemment culturelle Le off est-il un antidote au "bullshit" médiatique ?* dans La Fabrique médiatique.

Il est vrai que le sujet est d'un intérêt culturel fondamental, la station l'ayant abordé la veille au soir sous le titre Quand c’est off, c’est off ?** dans Du Grain à moudre  (voir posts 89 & 90).

**************

* https://www.franceculture.fr/emissions/la-fabrique-mediatique/le-est-il-un-antidote-au-bullshit-mediatique

** https://www.franceculture.fr/emissions/du-grain-a-moudre/du-grain-a-moudre-du-vendredi-23-fevrier-2018

Contenu sponsorisé 

58
Répondre en citant  
Re: Les langues étrangères à France Culture -

Les langues étrangères à France Culture     Page 6 sur 6

Haut de page ?   

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum