Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : 1, 2, 3 ... 11, 12, 13  Suivant

Accueil / Le conversatoire

Répondre au sujet

Commentaires de commentaires    Page 1 sur 13

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
Commentaires de commentaires - le Mer 09 Sep 2015, 11:57

Peut-être n'avons-nous rien à ajouter sur le sujet traité par un contributeur, mais souhaitons-nous  exprimer une appréciation en quelques  mots sur une contribution qui nous a vraiment plu ? Ce fil peut en être le lieu, sans exclusive. Les efforts d'analyse, les relevés exhaustifs, etc, méritent en effet d'être signalés, en dehors de toute excessive congratulation.

Suggestion pour ce fil : indiquer en titre le pseudo du contributeur et l'émission ou le thème traités.

Pour commencer ce « Reconnaissance à », titre d'une émission du poète Mathieu Bénézet :

@Jean-Luuc : chapeau pour cette analyse exhaustive des types de photos publiées sur le site de France Culture !  De l'image dans votre radio. Un vrai coup de maître !

2
Répondre en citant  
Yann Sancatorze : un état des lieux de France Culture - le Ven 11 Sep 2015, 11:25

Merci Yann Sancatorze d'avoir pris le temps de présenter ce lucide état de France Culture dans votre post La direction de Radio France - Quelle ligne, quels choix ?

Vos conseils à Regards en matière de productions culturelles radiophoniques en anglais (BBC/NPR, etc) montrent assez la pertinence du diagnostic. J'ai de mon côté des Prod Cult Radio  en allemand qui surpassent allègrement en sophistication et en éclairage d'enjeux contemporains tout ce que nous sert France Culture dans ses interminables et vaines tables rondes semi-improvisées.

3
Répondre en citant  
Re: Commentaires de commentaires - le Sam 12 Sep 2015, 20:57

Et lorsqu'on voit les producteurs que France Inter ou France Musique recrutent ou maintiennent, on peut se demander ce qui pousse France Culture à se paupériser autant. Peur de la difficulté, peur de l'ennui, peur du passé ? Peur du changement ? Paresse ? Confort ? Avec ce qui nous est désormais offert partout, qui a encore la patience de subir les petites perspectives biaisées de producteurs peu aventureux ? De subir les plantages techniques et les textes indignes ? De subir les sempiternels hommages aux mêmes personnalités ? France Culture se fossilise, et paradoxalement, son avenir se trouve dans son passé. Le meilleur de ce qu'elle a produit jadis ferait un tabac aujourd'hui, ce serait une explosion de podcasts. Mais on ne veut plus, on ne sait plus, on ne peut plus.

4
Répondre en citant  
Re: Commentaires de commentaires - le Dim 13 Sep 2015, 12:16

@Yann Sancatorze a écrit:Et lorsqu'on voit les producteurs que France Inter ou France Musique recrutent ou maintiennent, on peut se demander ce qui pousse France Culture à se paupériser autant. Peur de la difficulté, peur de l'ennui, peur du passé ? Peur du changement ? Paresse ? Confort ? Avec ce qui nous est désormais offert partout, qui a encore la patience de subir les petites perspectives biaisées de producteurs peu aventureux ? De subir les plantages techniques et les textes indignes ? De subir les sempiternels hommages aux mêmes personnalités ?

Par exemple l'hommage à Roland Barthes, dont j'ai relu plusieurs fragments des Fragments à cette occasion, ce qui m'a soudain fait prendre conscience de l'origine du parler flou, fumeux, abstrait et imprégné de lacanisme et de freudisme qui par son obscurité exerce un pouvoir de séduction sur certains producteurs et invités, lesquels croient que l'emploi de certains mots, de certaines tournures, leur garantit un statut d'intellectuel.  À France Culture, personne ne semble avoir le sens de ce qui est ridicule et vain. Grand manque de lucidité.

@Yann Sancatorze a écrit:France Culture se fossilise, et paradoxalement, son avenir se trouve dans son passé. Le meilleur de ce qu'elle a produit jadis ferait un tabac aujourd'hui, ce serait une explosion de podcasts. Mais on ne veut plus, on ne sait plus, on ne peut plus.

Oui, « se fossilise », indéniablement, comme le démontre avec maestria la récente contribution d'Antoine Arnoux ¿ Conocen ustedes Tchervantes ?

Ce que ne comprennent pas les cadres de Culture, c'est que la qualité n'a pas d'âge. Il ne faudrait donc pas suivre l'exemple de ce qui a été fait ? Ne pas s'inscrire dans une continuité avec tous les merveilleux moyens  modernes à notre disposition ?  Non,  Culture poursuit et accroît avec obstination la formule du débat à 3, 4, ou 5, de la conversation improvisée, de l'interview complaisante (voir le récent À voix nue avec Bernar Venet -  oui Bernar -)  ou agressive (voir Adler à Hors-Champs, Van Reeth ou Broué) ou archi gnangnan (voir Richeux et Farine).

« On ne veut plus » : oui.

« On ne sait plus » : le savoir-faire de Radio France, notamment technique et de documentation,  est encore là, mais les directions ne l'exploitent pas. Voir, par exemple, comment Guillaume Gallienne et Jean-François Zygel, à France Inter, mettent en valeur les compétences des collaborateurs de leurs émissions respectives, sachant ce qu'ils leur doivent.

« On ne peut plus » : plutôt « on n'en peut plus ! »...

5
Répondre en citant  
Antoine Arnoux : « La Fabrique de l'histoire », Javier Cercas - le Lun 14 Sep 2015, 08:57

« (…) cur amplius addere quaeris,
rursum quod pereat male et ingratum occidat omne ? »

Bonne question (me suis-je dit), mais quel en était le sens ? Dans votre stimulante et éclairante contribution ¿ Conocen ustedes Tchervantes ?, Antoine Arnoux, vous concluez sur cette citation de Lucèce que j'ai trouvée dans Montaigne, Livre 1, chapitre XX avec sa traduction que je donne à l'intention d'Emmanuel Laurentin qui, surmené comme il l'est, n'aura pas le temps de la chercher : « Pourquoi vouloir multiplier des jours que vous laisseriez de même perdre misérablement et qui disparaîtraient entièrement sans profit ? » ( « Que philosopher c'est apprendre à mourir », Les Essais, éd. Quarto, p.115, et le Pierre Viley, Livre 1, p. 93).

Grand merci de donner l'occasion de relire ce chapitre de Montaigne qui lui-même nous renvoie aux Anciens. Et puis c'est un plaisir de lire cette conclusion * qui s'imposait après votre introduction sur l'agonie de la table ronde de la Fabrique. Comme le dit aussi Yann Sancatorze, France Culture, dans bien des émissions, n'en finit pas de répéter des paroles usées dans des formats usés.

*
@Antoine Arnoux a écrit:France Inculture ne laisse pas de désespérer certains auditeurs. Cette chaîne regorge d'émissions moribondes qui n'en finissent pas de mourir. Au nombre d'icelles figure « La fabrique de l'histoire » dont la « table ronde » mensuelle agonise tout de même interminablement. Denis Roche étant mort récemment, Mme Arlette Farge prononça vendredi dernier une manière d'oraison funèbre du photographe-écrivain-poète-éditeur. (...)

« (…) cur amplius addere quaeris,
rursum quod pereat male et ingratum occidat omne ? »

http://www.franceculture.fr/emission-la-fabrique-de-l-histoire-table-ronde-fiction-septembre-2015-2015-09-11

6
Répondre en citant  
Jean-Luuc : « Surpris par la nuit », Giacomettti vu par Alain Veinstein - le Mar 15 Sep 2015, 11:55

Dans Surpris par la nuit
@Jean-Luuc a écrit: (...) Écoutant l'excellente série des 5 Surpris par la nuit : Alberto Giacometti, la main dans la nuit, diffusé du 31 décembre 2007 au 4 janvier 2008, j'ai pu retrouver ce texte écrit par A. Veinstein sur le site de F.C. (...)

Jean-Luuc ! Traître ! Passéiste ! Naphtalinisé ! Garbito-huttiniste ! Vous écoutez 5 (cinq !) émissions de 2008  (de 2008 !) au lieu de vous pâmer devant Serrel, ex-Nova, néo-Ping-Pong, ou Farine et ainsi de suite ? Mauvais auditeur !

J'espère que vous n'écoutez pas Gérard Fromanger raconter avec une verve incroyable ses rencontres avec Alberto Giacometti ! Car c'était aussi en 2008 , le 1er janvier même. And last but not least, en compagnie d'Alain Veinstein à Du jour au lendemain. Je m'en souviens comme d'un numéro de conteur exceptionnel.

7
Répondre en citant  
Nessie : Chroniques de François Angelier - Henri Calet au Dilettante - le Mer 16 Sep 2015, 16:27

Dans le fil La chronique des chroniques, le 8 juin dernier
@Nessie a écrit: (...) Encore un mot sur le Dilettante : longtemps logé en plein XIIIe dans la rue du champ de l'alouette (nom de rue très Caletien), l'éditeur est depuis quelques années installé dans une boutique à 2 pas de l'Odéon. Sa librairie vaut le détour et peut-être même le voyage lointain même depuis la butte aux cailles, car outre le catalogue maison l'on y trouve de l'occasion en fort bon choix, en prime les excellents conseils du libraire-éditeur, et si en plus vous tombez bien c'est à dire à l'heure où le visiteur de province apporte une bonne bouteille, vous pouvez aussi vous en tirer avec un canon cordialement offert. Que demander de plus ?

Le 02 septembre, la RTBF diffusait un entretien  de Christine Vanacker avec Dominique Gaultier dans Le Dilettante (descendre en bas de page, il n'y a plus de descriptif). Le dialogue a lieu dans un restaurant à une heure d'affluence, mais comme dit Christine Vanacker (et aussi Alain Kruger), on ne parle pas la bouche pleine.

8
Répondre en citant  
munstead : « Les Matins » et « le journal de 12h30 » - le Jeu 17 Sep 2015, 09:20

Dans le fil des Matins
@munstead a écrit: (...) Hier , c'était l'enfant chéri de FC, Alain Badiou (j'évite les qualificatifs blessants) qui  pinaillait sur un thème à l'énoncé fascinant (de bêtise) : les mathématiques sont-elles démocratiques? La philosophie française  est entre de bonnes mains .À quand "la physique quantique est-elle lepéniste?", "le rempaillage des sièges est-il fascisant?".

Tewfik Hakem demande bien si une ruche d'abeilles est intégriste, alors... Un autre Tewfik Hakem n'est pas possible

9
Répondre en citant  
Antoine Arnoux : « Théâtre et Cie », O. Py fait son Eschyle - le Lun 21 Sep 2015, 22:39

Quelle érudition, Antoine A.  dans « Shakespeare l'Ancien » - le Jeu 17 Sep 2015. Vos observations ne laissent pas de donner à penser et incitent à toujours plus d'attention envers ce que l'on entend et à encore plus de lecture des classiques. Par ailleurs, elles me permettent de mieux comprendre la seconde partie de The Oresteia/L'Orestie, Les Choéphores (j'ai évoqué Agamemnon dans le fil BBC 3), exceptionnelle adaptation de la tragédie pour la radio (et non la simple captation sonore  d'une pièce de théâtre pour le public d'Avignon). Merci encore pour vos recherches et pour ce partage.

10
Répondre en citant  
munstead : « La Matinale », formule G. Erner, sans objectivité - le Ven 25 Sep 2015, 21:20

@ munstead
Ce n'est pas parce que je n'écoute pas la Matinale, et donc que je n'ai rien à ajouter au fil, que je n'apprécie pas vos billets bien sentis sur son évolution, au contraire.  Cela vaut d'ailleurs pour toutes les émissions dont je prends/on prend connaissance grâce aux observations des contributeurs.

Donc d'un mot, merci pour vos réactions récentes, par exemple, celle du 21 septembre
@munstead a écrit:Avec le renouvellement de l'animateur, plusieurs choses n'ont pas changé : un minimum d'objectivité dans les faits, l'honnêteté de reconnaître ses erreurs, au final le respect de l'auditeur. Ces vieilles notions poussiéreuses n'ont qu'à bien se tenir devant le principe "d'information militante".  (...)

et celle du  25 septembre
@munstead a écrit:Stephane Robert, ce matin. Le digne successeur d'Hubert Huertas (qui ne s'est pas imposé à Mediapart, pour l'ancien directeur du service politique de FC, c'est un peu gênant, mais juste en son cas) s'en prend aujourd'hui (comme tous le jours) à François Hollande. La conférence sur le climat prévue en décembre à Paris est une chose sérieuse. (...)
Question d'Erner à Védrine "Istanbul, qu'est-ce que cela vous dit?"

Cette dernière question, c'est vraiment du grand journalisme...

Moi, ça me dit ça, entre autres :   Hagia Sophia: Monument der Mächtigen (Hagia Sophia: le monument des puissants), excellente émission historique du 18 septembre dernier.

Commentaires de commentaires     Page 1 sur 13

Haut de page ?   

Aller à la page : 1, 2, 3 ... 11, 12, 13  Suivant

Accueil / Le conversatoire

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum