Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Partenariats et publicité à France Culture    Page 2 sur 4

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
Partenariats et publicité à France Culture - le Jeu 15 Oct 2015, 20:29

Rappel du premier message :

« Un fil ''Partenariats de F.C.'' se niche-t-il quelque part ? »  se demandait Jean-Luuc  le 21 septembre dernier dans une contribution qui relevait une étrange relation entre France Culture et la SNCF.

Le fil n'existait pas, les contributions sur le sujet étant dispersées dans diverses rubriques.  Par exemple, Jean-Luuc,  en analyste rigoureux, faisait, le 2 juillet dernier, la liste des 19 partenariats des émissions d'été, dans le billet Des partenariats à la pelle. Il y posait des questions qui ont mené à la création de ce fil :
@Jean-Luuc a écrit: (...) On peut cependant se demander quel impact ont ces partenariats sur le contenu des émissions. Quelle est la nature de l'échange proposé entre le "partenaire" et FC, a fortiori, les producteurs concernés ? Comment ces partenariats se sont-ils imposés ? Pourquoi sont-ils si nombreux (parfois jusqu'à deux par émission) ? Qu'y gagne l'auditeur, mis à part de la pub inappropriée (au moins sur le site, avec la présence des bandeaux) ? (...)

Des questions auxquelles des réponses ou des observations sont attendues dans ce fil.

* * *

11
Répondre en citant  
Re: Partenariats et publicité à France Culture - le Sam 12 Déc 2015, 19:57

Je crois qu'ils sont libres de faire ce qu'ils veulent tant qu'ils ne sont pas tenus par un contrat d'exclusivité. Et cela encore plus s'ils oeuvrent à FC comme intermittents du spectacle.

Il me semble que ça a toujours existé. Il fut un temps où l'on appelait cela : "faire des ménages". Certaines parmi les stars de l'info (par exemple Christine Ockrent) sont connues pour avoir ainsi multiplié leurs revenus par un joli petit coefficient. C'est Claude Villers lui-même qui raconte dans "Paroles de rêveur" comment il a vendu à des grandes sociétés sa formule du "Tribunal des flagrants délires", en allant y animer des sessions purement locales dudit tribunal à fins de divertissement. Cette info avait d'ailleurs figuré un temps (avec la référence de sa source : le chapitre 8 du bouquin) dans la fiche Wikipédia du bonhomme, avant de disparaitre par un de ces coups de baguette magique dont les admins de la Wiki ont le secret. Faut pas toucher à leurs idoles, et faut pas non plus donner raison à Philippe Meyer contre Anne Hidalgo : le wikinaute propriétaire de la page "Philippe Meyer" (par ailleurs ancien collaborateur d'Anne Hidalgo) se chargera de la censure. Ainsi fonctionne la wikipedia mais on va me dire que je m'égare et c'est bien le cas .

Quand je considère les cas Ockrent, Paoli, Villers, je trouve que ça va encore plus loin que Baumgartner qui, après tout, ne monnaye que son talent d'animateur et non comme ces trois-là une notoriété de niveau national qui lui aurait été bâtie par sa place dans le service public. Cela dit, à bien y réfléchir, je n'y trouve rien de bien choquant à ce que chacun tienne son petit commerce. Et puis ça pourrait aussi rassurer leurs fans dans le cas (douloureux) où certains viendraient à disparaître des antennes de Radio France : Tewfik Hakem pourra toujorus se faire entendre au salon de l'électroménager, et Jean Lebrun fera les inaugurations de supermarchés à Saint-Malo. Tout le monde sera content et ça sera même indiqué dans leur fiche wikipedia (sauf si un copain d'Anne Hidalgo n'est pas d'accord).

12
Répondre en citant  
Mettre du beurre dans peu d'épinards - le Sam 12 Déc 2015, 21:00

Ci-dessus, en réponse au post de Jean-Luuc Un « ménage » ou pour le plaisir ?
@Nessie a écrit:Je crois qu'ils sont libres de faire ce qu'ils veulent tant qu'ils ne sont pas tenus par un contrat d'exclusivité. Et cela encore plus s'ils oeuvrent à FC comme intermittents du spectacle.

Il me semble que ça a toujours existé. Il fut un temps où l'on appelait cela : "faire des ménages". Certaines parmi les stars de l'info (par exemple Christine Ockrent) sont connues pour avoir ainsi multiplié leurs revenus par un joli petit coefficient. (...)

Quand je considère les cas Ockrent, Paoli, Villers, je trouve que ça va encore plus loin que Baumgartner qui, après tout, ne monnaye que son talent d'animateur et non comme ces trois-là une notoriété de niveau national qui lui aurait été bâtie par sa place dans le service public. Cela dit, à bien y réfléchir, je n'y trouve rien de bien choquant à ce que chacun tienne son petit commerce. (...)

Même point de vue, rien de choquant selon moi, surtout dans le cas de Baumgartner dont le statut ne doit pas être exceptionnel à Radio France. Il faut se rappeler que les producteurs de France Culture ont, si je ne m'abuse, des CDI d'un an et travaillent, comme vous l'écrivez, sous le système des intermittents. D'ailleurs, vous aviez signalé en son temps comment la station avait permis à Alain Veinstein de travailler avec un emploi du temps lui permettant de bénéficier de ce statut.

Que des producteurs de France Culture fassent des conférences  lors de croisières de luxe, par exemple, ne me choque pas non plus tant qu'ils ne vitupèrent pas la libre entreprise une fois revenus sur le service public.

D'ailleurs, sans doute du fait de leur précarité, les producteurs de France Culture n'ont pas pris le risque de se mettre en avant lors de la longue grève de mars-avril. Sauf Marie Richeux dont on sait qu'elle est protégée en interne et Philippe Meyer qui a le courage de ses opinions, ce qui a failli lui coûter son émission  et dont le soutien de  Poivre d'Arvor aurait contribué à l'éviction de  ce dernier par Mathieu Gallet  Allez savoir !

13
Répondre en citant  
Re: Partenariats et publicité à France Culture - le Mar 09 Fév 2016, 22:56

D'abord un merci tardif aux réponses de Nessie et Philaunet quant à ma question posée ci-dessus.

Entendu et lu ce jour, 9 février 2016, dans Sur les docks : La prison et après 2/3 : après la prison, portraits de femmes, ce partenariat avec l'émission Infrarouge, diffusée sur France 2. Dans le descriptif : Triptyque La prison et après, en partenariat avec Infrarouge sur France 2. Dans l'intro d'Irène Omélianenko :

Ce soir, elles témoigneront à visages découverts dans Détenues, un documentaire de Marie Drucker, diffusé à 23h dans Infrarouge, sur France 2. De son côté, Sur les docks s'est intéressé à ce qu'il se passe pour elles, après la prison.
[son mp3="http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10177-08.02.2016-ITEMA_20907906-0.mp3" debut="00:42" fin="00:52"]

Voilà la radio de demain, de la radio-télé. Auditeur, allumez votre télé et jetez votre radio qui ne se suffit plus à elle-même.

Dans cette émission, pas de surprises, du témoignage (ah, ce savoir-faire de l'une des deux journalistes d'accoucher la parole des ex-détenues avec la voix d'une psy s'adressant à un enfant turbulent).

Parenthèse : chaque semaine, l'émission Projection privée garde ses dix dernières minutes pour la rubrique « Le conseil de la semaine ». La présence récurrente d'N.T. Binh pour l'auditeur non averti peut surprendre : depuis la rentrée 2015 (sans parler des années précédentes), ses interventions sont pour le moins régulières : 5, 12 et 26 septembre 2015, 24 octobre, 21 novembre, 26 décembre, 09, 23, 30 janvier 2016, 06 février. Le plus drôle sans doute est la page du descriptif, au hasard, le dernier en date dans lequel nous lisons qu'N.T. Binh est : Journaliste, critique, enseignant de cinéma (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne). Critique ? Oui, dans la revue Positif sous le nom de Yann Tobin et dont le directeur de publication est Michel Ciment. Ceci n'est pas un secret. Faut croire même que les rédacteurs de la revue sont tous bénévoles. Alors, quoi de plus naturel que de rendre un peu à ses collaborateurs sur le compte de son émission ?

14
Répondre en citant  
Let’s innovate! - le Mar 16 Fév 2016, 11:49

Nouveau partenariat France Culture : le « Global Women’s Forum 2016 » situé à... Dubai ! C'est beau, le féminisme à FC, non ?

15
Répondre en citant  
Why not? - le Mar 16 Fév 2016, 12:03

Rowan(http://www.regardfc.com/t738p10-les-partenariats-de-france-culture-en-question#24456) a écrit:Nouveau partenariat France Culture : le « Global Women’s Forum 2016 » situé à... Dubai ! C'est beau, le féminisme à FC, non ?

Le progrès en certains domaines passe par des voies que l'apparence peut contredire.  Christine Lagarde sera de la partie. Elle ne devrait pas apparaître à la tribune avec un foulard, et même si c'était le cas...

Plus de 2 000 participants et 200 intervenants et délégations internationales, sont attendus au Global Women’s Forum Dubai 2016, qui rassemblera des leaders du monde entier – femmes et hommes – issus du monde des affaires, du gouvernement, du monde académique ainsi que des milieux culturels et artistiques. L’ambition est de créer un réseau international puissant permettant de faire croître l’influence des femmes à travers le monde, à inventer de nouvelles façons de travailler et de promouvoir la diversité dans le monde économique.

16
Répondre en citant  
Re: Partenariats et publicité à France Culture - le Mer 17 Fév 2016, 15:32

Philaunet(http://www.regardfc.com/t738p10-les-partenariats-de-france-culture-en-question#24457) a écrit:
Why not ?

Si l'on met de côté la localisation de l'événement, peut-être le fait que le « Women's Forum » est en fait une entreprise privée ( française, malgré son nom ) à but lucratif, filiale de Publicis ?

17
Répondre en citant  
Re: Partenariats et publicité à France Culture - le Mer 17 Fév 2016, 15:49

Rowan(http://www.regardfc.com/t738p10-les-partenariats-de-france-culture-en-question#24465) a écrit:
Philaunet(http://www.regardfc.com/t738p10-les-partenariats-de-france-culture-en-question#24457) a écrit:Why not ?

Si l'on met de côté la localisation de l'événement, peut-être le fait que le « Women's Forum » est en fait une entreprise privée ( française, malgré son nom ) à but lucratif, filiale de Publicis ?
J'ai entendu une annonce ce midi sur le sujet. Il faudra voir ce sur que quoi cette initiative débouchera. Forcément le titre de  « Women's Forum » plaît d'emblée à France Culture (un « Men's Forum » aurait-il le même succès promotionnel ?).

Quoi qu'il en soit, tous les partenaires (= soutiens publicitaires) de France Culture sont des entreprises privées qui cherchent à gagner de l'argent. Ce n'est pas une tare en soi (que d'être une entreprise privée) ou bien si ? Par ailleurs, beaucoup d'invités d'émissions ne sont que des VRP qui font l'article sous prétexte de parler d'un sujet (ex." je" parle 5 minutes de la Russie aux Enjeux internationaux et place deux fois le titre de mon livre, mentionné ensuite deux fois par Thierry Garcin). France Culture est aussi une plate-forme de promotion pour des produits enrichissant des entreprises, lesquelles pratiquent un lobbying actif auprès de la station, embauchent ses employés ou leur offrent des avantages (en matière d'édition par exemple).

18
Répondre en citant  
Re: Partenariats et publicité à France Culture - le Mer 17 Fév 2016, 17:22

Why not?
Philaunet  en avocat du diable?
Simplement parce qu'il n'y a rien de culturel dans ce cirque à 2,500 dollars l'entrée.
Discours des princes et princesses, workhops de 45 minutes (on peut refaire le monde en 45 minutes, non?) avec des thèmes trés culurels tels que
- I am because I tweet
- Haute couture of perfume
- Speed networking

Et puis, bien sûr, diner de gala, VIPs (C.Lagarde et V. Pécresse, en autres)

Pour les nombreux forumeurs qui voudraient participer à ce haut-lieu de culture, voici le programme complet.
http://www.womens-forum.com/uploads/default/file/Public_Program_with_Discovery_-_English_-_FINAL_-_17_Feb.pdf

19
Répondre en citant  
Brochette de Françaises à Dubaï - le Mer 17 Fév 2016, 17:58

Alain Machefert(http://www.regardfc.com/t738p10-les-partenariats-de-france-culture-en-question#24469) a écrit:Why not?
Philaunet  en avocat du diable?
Simplement parce qu'il n'y a rien de culturel dans ce cirque à 2,500 dollars l'entrée.
Discours des princes et princesses, workhops de 45 minutes (on peut refaire le monde en 45 minutes, non?) avec des thèmes trés culurels tels que
- I am because I tweet
- Haute couture of perfume
- Speed networking

Et puis, bien sûr, diner de gala, VIPs (C.Lagarde et V. Pécresse, en autres)

Pour les nombreux forumeurs qui voudraient participer à ce haut-lieu de culture, voici le programme complet.
http://www.womens-forum.com/uploads/default/file/Public_Program_with_Discovery_-_English_-_FINAL_-_17_Feb.pdf
How interesting, Alain Machefert!  Merci d'avoir pris la peine de chercher le programme ! Bon, vous avez quand même sélectionné quelques éléments qui ne reflètent pas réellement le contenu de ce Forum (on parle de Dubaï pas du nôtre). Avocat du diable, non, mais au vu des tables rondes, je ne vois pas la raison pour laquelle il faudrait d'emblée condamner la rencontre (à part le fait que ce sont des voyages de tourisme payés à des femmes par un sheikh pour redorer son blason via une opération de relations publiques...).

J'ai assez aimé l'humour involontaire (et noir) de cette citation : “We have moved beyond the phase of empowering women. Indeed, we are empowering society through women.”
H.H. Sheikh Mohammed bin Rashid Al Maktoum,  Vice President and Prime Minister of the United Arab Emirates and Ruler of Dubai


Sinon, il y en a beaucoup qui regrettent la perte d'influence de la France dans le monde. Il semble que les organisateurs aient néanmoins cherché à garantir la présence de nombreuses Françaises de premier plan à ce Forum (on n'évoquera ni leurs qualités, ni leurs casseroles...) :

Clara Gaymard, President, Women’s Forum for the Economy & Society, France
Christine Lagarde, Managing Director of the International Monetary Fund, USA in conversation with Olivier Fleurot, Senior Vice-President, Member of P-12, Publicis Groupe, France
Pascale Sourisse, Senior Executive VP International Development, Thales, France
Valérie Pécresse, President of the Ile-de-France region (LR), and Former Minister,France
Jaqueline Franjou, CEO, Women’s Forum for the Economy & Society, France

Je note aussi la présence comme "MODERATOR" d'Ulysse Gosset, Foreign Affairs Columnist, BFM TV, France. Un nom qui résonnait aux oreilles des auditeurs de France Inter dans les années 1980 et 1990 si ma mémoire est bonne (un nom aussi euphonique est une une publicité en soi).

Si BFM TV est là, ça ne peut être que sérieux... (smileys navreys à suivre, y a panne à ce niveau).

Merci à Rowan de nous avoir mis sur la piste de ce curieux partenariat de France Culture (Nessie, comment peut-on après cela accuser FC de gauchisme ?).

20
Répondre en citant  
Re: Partenariats et publicité à France Culture - le Mer 17 Fév 2016, 19:06

Philaunet, votre réponse me permet d’apporter quelques  précisions et autres observations:
Dans l’ordre :
1. Je ne condamne pas la rencontre mais le partenariat FC et ce cirque me laisse perplexe
2. L’influence française me semble encore très  importante, en tout cas aux USA. Les références à la France sont très nombreuses dans tous les milieux. Ma « qualité » de français a été et est toujours un atout ici. Sans parler de la réaction aux attentats de Paris l’an dernier. Et puis dans les films ou séries TV (très révélatrices du « mood » américain) lorsque l’un des personnages parle de faire un voyage a l’étranger, Paris et la France, sont des destinations largement surreprésentées.
3. Le gauchisme de FC. Nous avons déjà eu l’occasion d’en parler sur le sujet de l’audience ou l’aveuglement à ne pas voir que FC pourrait être une véritable université populaire comme l’indiquait très bien Yann Sancatorze.
Ce que je reproche le plus dans leur gauchisme, c’est qu’il est plus du ressort militantisme (dénonciations, reportages biaisés, etc..) que celui de la pédagogie. Oui vraiment, développer FC en université populaire, dans son sens accès a la culture pour tous ceux qui le souhaitent, me semble plus « gauchiste » que ce gauchisme militant, somme toute très conforme et même participatif (souci de l’audience, partenariat douteux) à une société qu’ils dénoncent en paroles et non en actes.
Ce n'est que de la posture, en fait. Pour ne pas dire imposture.

21
Répondre en citant  
Re: Partenariats et publicité à France Culture - le Sam 12 Mar 2016, 12:47

Une curiosité : Et l'on vit l'âge people (La Suite dans les idées - Sylvain Bourmeau ) :
"Dans un essai drôlement érudit, l'ex-sociologue et producteur des Matins de France Culture, Guillaume Erner montre comment la notoriété devient peu à peu la nouvelle monnaie de nos sociétés avides de reconnaissance (...)"

Intervenants :
   Guillaume Erner : Docteur en sociologie et producteur de Service Public à France Inter
   Sylvain Bourmeau : Producteur de "La Suite dans les idées" sur France culture et professeur associé à l'EHESS


Partenariats et publicité à France Culture     Page 2 sur 4

Haut de page ?   

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum