Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

France Culture et les attentats    Page 1 sur 2

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
France Culture et les attentats - le Dim 22 Nov 2015, 17:37

Sujet délicat.

Il attire les contributions parmi les moins fines.
Mais comme il suscite des moments de radio qui méritent leurs paires de claques, je crée ce fil. Qui sera peut-être éphémère après tout je n'en sais rien et je dois dire que je m'en fous un peu, de ce fil.

Mais voila, il y a des choses qu'on entend sur France Culture et que notre forum ne devrait pas s'interdire de relever...


_________________
A l'intention de ceux qui prennent mon pseudonyme pour un bouclier : mon identité n'est ni affichée ni dissimulée.
Pour la trouver il suffit de suivre le fil de mon profil.

2
Répondre en citant  
Re: France Culture et les attentats - le Dim 22 Nov 2015, 17:37

(réservé)

_________________
A l'intention de ceux qui prennent mon pseudonyme pour un bouclier : mon identité n'est ni affichée ni dissimulée.
Pour la trouver il suffit de suivre le fil de mon profil.

3
Répondre en citant  
Re: France Culture et les attentats - le Dim 22 Nov 2015, 17:37

(réservé)

_________________
A l'intention de ceux qui prennent mon pseudonyme pour un bouclier : mon identité n'est ni affichée ni dissimulée.
Pour la trouver il suffit de suivre le fil de mon profil.

4
Répondre en citant  
Balayeront-ils ? - le Dim 22 Nov 2015, 17:38

dans le fil des Fictions, sous le titre Balayer devant sa porte, Philaunet a écrit:
Dans un texte émaillé de fautes (ne nous étonnons plus) Zoé Sfez présente une chronique intitulée Quelle place aujourd'hui pour ces œuvres de fiction qui évoquent le terrorisme ?

Oui, quelle place. Je me le demandais le vendredi 13 novembre à 9h après avoir écouté la veille la diffusion d'une pièce de Martin Crimp décrivant en détails bien sanglants la tuerie d'enfants d'une classe dans une école (cf. plus haut Martin Crimp à « Théâtre et compagnie »).

À France Culture, tout est justifiable, surtout si l'on présente le malheur et l'apocalypse. Il y a plusieurs choses qui ne trouvent pas grâce aux yeux de cette chaîne :  la beauté, les avancées du progrès social et technique, la réflexion, l'humour, l'érudition.

_________________
A l'intention de ceux qui prennent mon pseudonyme pour un bouclier : mon identité n'est ni affichée ni dissimulée.
Pour la trouver il suffit de suivre le fil de mon profil.

5
Répondre en citant  
Joelle Gayot dans ses oeuvres - le Dim 22 Nov 2015, 18:52

x
- Le 7 janvier à 15h50 alors que les cadavres étaient encore chauds rue Nicolas Appert, à 200m de là au micro de France Info l'auteur comique Jean-Michel Ribes ne se privait pas de vilipender les intégristes catholiques.

- Le 15 novembre de la même année rien ne dit que c'est par respect des 128 morts que Joelle Gayot a attendu un peu moins de 48 heures pour sortir une connerie équivalente. Elle s'y est prise en plusieurs temps, dans le numéro de "Une saison au théâtre" diffusé dimanche 15. A la 4e minute puis à la 15eme minute elle rappelle quels furent les malheurs de metteurs en scène comme Rodrigo Garcia, Roméo Castelluci ainsi qu'Emmanuel Demarcy-Mota présent au micro ce soir-là , et surtout de leur public atrocement persécuté par "des fanatiques" (à la 17e il dit "intégristes chrétiens") qui ont bloqué les portes et menacé (vous savez bien lu : menacé) de leur balancer de l'huile de vidange et autres abominations de même farine. Tout cela benoîtement mis en regard avec l'action d'autres fanatiques qui n'ont certes pas "menacé" les dessinateurs de Charlie Hebdo le 7 janvier ni le public du Bataclan, le 13 novembre. Il ne reste plus qu'à enfoncer le clou. Ainsi sera fait avant un petit détour très logique par la cause palestinienne pendant l'interview d'un correspondant à Bruxelles, martyrisé lui aussi par le fascisme chrétien.
Le clou terminal donc ou plutôt le pieu dans le coeur des intégristes chrétiens sera enfoncé à la 19e minute où l'on entend ceci : [son mp3="http://franceculture.fr/sites/default/files/sons/2015/11/s47/NET_FC_080615e5-fb9c-486e-8d0c-1de58ee1bda5.mp3" debut="16:35" fin="18:20"]
Une différence : il n'y a pas eu de morts. Oui vous avez compris, c'est bien la seule différence. Ah la la pas de pot : même pas de morts. Joelle Gayot le concède, comme à regret. Mais comment faire des morts quand on va à la baston munis d'huile de vidange et de lacrymo d'auto-défense ? Peu importe, car de toutes façons le "théâtre documentaire" (le mot est à prendre ici au sens usuel sur France Culture, c'est à dire comme un synonyme de "militant") viendra bientôt pour l'édification de nos contemporains et pour leur dire ce qu'il convient de penser de ces événements.

Nous avons donc ici la réaction des gens de théâtre, ou du moins de certains d'entre eux, après le canardage mortel de leurs concitoyens. Pendant 30 minutes ont été mis sur le même plan le coup de force des intégristes catholiques et les rafales des armes maniées par les soldats du Djihad.  

La question que je me pose : dans quelle mesure France Culture reflète le point de vue des classes cultivées et des acteurs de la culture ? Je dois dire que quelle que soit la réponse, il y a déjà des révocations définitives qui se perdent....

_________________
A l'intention de ceux qui prennent mon pseudonyme pour un bouclier : mon identité n'est ni affichée ni dissimulée.
Pour la trouver il suffit de suivre le fil de mon profil.

6
Répondre en citant  
Les bons et les mauvais (sachez les reconnaître) - le Dim 22 Nov 2015, 19:20

Heureusement les écrivains invités par François Angelier sont là pour nous rappeler qu'il ne faut pas amalgamer d'une part le terrorisme djihadiste et le terrorisme d'extrême-droite, d'autre part le terrorisme révolutionnaire qui mérite des guillemets et qui n'a, nous dit Jérôme Leroy, absolument rien à voir (sic).

Dans le Mauvais genres du 14 novembre vers 21h04 on pouvait entendre ceci : [son mp3="http://franceculture.fr/sites/default/files/sons/2015/11/s46/NET_FC_4f34694c-6bd8-49cb-b750-942edbe37b8b.mp3" debut="03:00" fin="05:28"]

Ensuite hélas on change de sujet. C'est dommage, car le terrorisme algérien et le terrorisme palestinien étaient à deux doigts de gagner un brevet d'honorabilité...

_________________
A l'intention de ceux qui prennent mon pseudonyme pour un bouclier : mon identité n'est ni affichée ni dissimulée.
Pour la trouver il suffit de suivre le fil de mon profil.

7
Répondre en citant  
Michel Onfray n'aurait pas fait mieux. - le Dim 22 Nov 2015, 20:35

Après les distinctions douteuses ou plutôt avant, nous avions eu les amalgames foireux : le 10 janvier 2015 en ouverture de Projection privée c'est de la bouche de Michel Ciment qu'on pouvait entendre ceci : [son mp3="http://franceculture.fr/sites/default/files/sons/2015/01/s02/RF_72805CC3-CB7E-4446-BB76-F29C0DEFF3D1_GENE.MP3" debut="00:17" fin="01:00"]

"je pense qu'il y a un lien..... il ne s'agit pas du même type de censure, il ne s'agit pas du même type d'agression, .... mais l'un c'est évidement un terrorisme d'Etat .... puis ce qui s'est passé chez nous bla bla bla c'est évidemment toujours le même problème, celui de la liberté d'expression...."

C'est tout à fait fortiche d'assimiler ainsi l'affrontement entre deux forces subversives intolérantes dont l'une en perte de vitesse et l'autre en plein poussée de force, d'assimiler cet affrontement dis-je à une problématique  qui, de tous temps, a été celle de la subversion qui s'oppose au pouvoir politique. En constatant que Michel Ciment raisonne comme une savate et brûle ici la politesse à Michel Onfray, je me disais en janvier dernier que la collecte de perles ne pouvait que s'intensifier pendant les mois du dramatique.

Et je précise que j'ai évité depuis une semaine d'écouter Les pieds sur terre, les Ateliers de la nuit, la Grande table, Sur les docks et autres repaires de la bisounoursitude en faveur des damnés de la terre.



_________________
A l'intention de ceux qui prennent mon pseudonyme pour un bouclier : mon identité n'est ni affichée ni dissimulée.
Pour la trouver il suffit de suivre le fil de mon profil.

8
Répondre en citant  
Une rubrique à conserver - le Dim 22 Nov 2015, 21:32

@Nessie a écrit:Sujet délicat.

Il attire les contributions parmi les moins fines.
Mais comme il suscite des moments de radio qui méritent leurs paires de claques, je crée ce fil. Qui sera peut-être éphémère après tout je n'en sais rien et je dois dire que je m'en fous un peu, de ce fil.

Mais voila, il y a  des  choses qu'on entend sur France Culture et que notre forum ne devrait pas s'interdire de relever...


Heureusement que vous veillez ! Quand on lit vos trois premiers relevés, actuellement en posts 5, 6 et 7, on pense que non seulement on ne doit pas s'interdire de citer ces insupportables, pour ne pas dire criminels, propos (alors assassiner des politiciens, des chefs d'entreprise ou des banquiers comme l'ont fait les Baader ou les Brigades rouges, ce n'est pas si grave, parce que c'est « ciblé » ? On croit rêver en entendant Jérôme Leroy), mais il faut les faire entendre à d'autres auditeurs, les présenter à la Direction de France Culture (qui n'écoute pas sa radio), et même au CSA.

9
Répondre en citant  
Connaître l'esprit de ceux qui font le théâtre contemporain - le Lun 23 Nov 2015, 20:10

@Nessie a écrit:x
- Le 7 janvier à 15h50 alors que les cadavres étaient encore chauds rue Nicolas Appert, à 200m de là au micro de France Info l'auteur comique Jean-Michel Ribes ne se privait pas de vilipender les intégristes catholiques.

- Le 15 novembre de la même année rien ne dit que c'est par respect des 128 morts que Joelle Gayot a attendu un peu moins de 48 heures pour sortir une connerie équivalente. Elle s'y est prise en plusieurs temps, dans le numéro de "Une saison au théâtre" diffusé dimanche 15. A la 4e minute puis à la 15eme minute elle rappelle quels furent les malheurs de metteurs en scène comme Rodrigo Garcia, Roméo Castelluci ainsi qu'Emmanuel Demarcy-Mota présent au micro ce soir-là , et surtout de leur public atrocement persécuté par "des fanatiques" (à la 17e il dit "intégristes chrétiens") qui ont bloqué les portes et menacé (vous savez bien lu : menacé) de leur balancer de l'huile de vidange et autres abominations de même farine.  (...)
Le clou terminal donc ou plutôt le pieu dans le coeur des intégristes chrétiens sera enfoncé à la 19e minute où l'on entend ceci : [son mp3="http://franceculture.fr/sites/default/files/sons/2015/11/s47/NET_FC_080615e5-fb9c-486e-8d0c-1de58ee1bda5.mp3" debut="16:35" fin="18:20"]
(...)
Nous avons donc ici la réaction des gens de théâtre, ou du moins de certains d'entre eux, après le canardage mortel de leurs concitoyens. Pendant 30 minutes ont été mis sur le même plan le coup de force des intégristes catholiques et les rafales des armes maniées par les soldats du Djihad.  

La question que je me pose : dans quelle mesure France Culture reflète le point de vue des classes cultivées et des acteurs de la culture ? Je dois dire que quelle que soit la réponse, il y a déjà des révocations définitives qui se perdent....

On est estomaqué par l'écoute des propos d'Emmanuel Demarcy-Mota qui est quand même, directeur du Théâtre de la Ville, ce qui n'est pas rien.  Il faut quand même oser mettre sur le même plan des « intégristes chrétiens » qui dérangent de rares salles et des tueurs se réclamant d'une organisation terroriste.

De votre pastille, j'extrais un passage qui me semble illustrer plusieurs des éléments de langage plus ou moins automatiquement débités quand on n'a rien à dire : [son mp3="http://franceculture.fr/sites/default/files/sons/2015/11/s47/NET_FC_080615e5-fb9c-486e-8d0c-1de58ee1bda5.mp3" debut="17:59" fin="18:10"]

Le « vivre ensemble »  a vécu, vive l' « être ensemble » !  L'expression est par ailleurs très présente ces jours-ci sur le site de France Culture, parfois même sous sa forme réduite « Ensemble ».

Je haïssais la théorie des ensembles et des sous-ensembles (on en est revenu !), France Culture me fait détester celle des « tous ensemble » (on en reviendra).

10
Répondre en citant  
Re: France Culture et les attentats - le Jeu 03 Déc 2015, 16:43

Je me permets de placer ici en un seul coup de  copié-collé :
a) une remarque de Munstead
b) la réponse en complément de Philaunet, qui je le parierais, dit mot pour mot ce qu'il aurait répondu si cet échange avait eu lieu dans le présent fil
c) et donc la pastille sonore fabriquée en conséquence.

Atassion : c'est parti :  
@Philaunet a écrit:Dans le fil les Journaux et la rédaction de France Culture, à propos du billet de Guillaume Erner à 7h58,
@munstead a écrit:Tiens, mon message de ce matin, intitulé "Contenu" n'est pas passé? Que se passe-t-il? Je voulais le corriger car j'y disais ne pas me souvenir du remplissage du billet d'humeur d'Erner. Or tout d'un coup, la mémoire m'est revenue. C'était tellement gros que mon cerveau du matin avait dû réagir à la pensée-caillot ernerienne par un léger infarctus. Erner donc y déposait dans sa balance du bien et du mal les attentats de Paris, commis par des musulmans organisés, sur un plateau, et la tuerie habituelle, beaucoup plus modeste, commise par un cinglé chrétien intégriste contre un centre de contrôle de naissance aux États-Unis, sur l'autre. Le propos était, en gros, tout se vaut. Donc pas d'islamophobie svp.

Grand merci pour votre observation, très utile, du billet de Guillaume Erner du 03 12 2015 : [son mp3="http://franceculture.fr/sites/default/files/sons/2015/12/s49/NET_FC_7a3dc000-0798-43ee-8c93-3521a6c5fde2.mp3" debut="60:44" fin="62:41"]

Le rapprochement  du « dingue » et des terroristes est plus qu'une imposture, c'est une malhonnêteté que n'excuse pas la formule de rigueur « bien sûr, ce n'est pas la même chose » pour ensuite labourer sur de prétendus points communs.

« Ce christianisme dingue rappelle l'islam des tueurs » permet de mettre les deux croyances (sous leurs aspects criminels) dans le même sac. Cela devient systématique et signe un état d'esprit tordu, sinon une paresse.

À part ça, qu'est-ce que le locus of control en psychologie sociale ? Je l'ignorais, je vois que le terme anglais est parfaitement référencé en français lieu ou locus de contrôle

Et pour finir : Un islam millénariste censé athée la fin du monde... Enfin c'est du moins ainsi que Guillaume Erner prononce « hâter »...

_________________
A l'intention de ceux qui prennent mon pseudonyme pour un bouclier : mon identité n'est ni affichée ni dissimulée.
Pour la trouver il suffit de suivre le fil de mon profil.

France Culture et les attentats     Page 1 sur 2

Haut de page ?   

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum