Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

Accueil / Web & médias

Répondre au sujet

La direction de Radio France - Quelle ligne, quels choix ?    Page 7 sur 7

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
La direction de Radio France - Quelle ligne, quels choix ? - le Mer 23 Sep 2009, 22:09

Rappel du premier message :

C'est qu'on en reçoit, parfois, des nouvelles.

Des amusantes, des inquiétantes.
On en parle parfois même beaucoup un peu partout.

Et ici aussi...
* * *

61
Répondre en citant  
Re: La direction de Radio France - Quelle ligne, quels choix ? - le Jeu 09 Juin 2016, 12:02

Jean-Luuc(http://www.regardfc.com/t73p50-la-direction-de-radio-france-quelle-ligne-quels-choix#25988) a écrit:
C'est l'un des souhaits pour la prochaine rentrée de Mathieu Gallet et Frédéric Schlesinger – respectivement président de Radio France et directeur délégué aux antennes et aux programmes : quand on donne de la voix sur une antenne, on ne la prête pas sur une autre. Deux personnes seulement cumulaient jusqu'ici deux emplois sur deux antennes : l'ancienne directrice de France Culture Laure Adler, et Philippe Meyer.

La première a choisi : elle délaisse Culture et son Hors Champs (du lundi au vendredi à 22h15), pour se consacrer à France Inter

Si Laure Adler a choisi, Philippe Meyer quant à lui, n'a pas eu à le faire. Il publie cette mise au point par twitter :
En réponse à quantité de messages et de commentaires : je n'ai jamais choisi entre Inter et Culture et personne ne m'a proposé un tel choix. J'ai été informé de la décision du pdg de Radio France de mettre fin à La Prochaine fois je vous le chanterai. C'est tout. Quant à France Culture, pour que je puisse dire si j'y ferai quelque chose et quoi, il faudrait que Radio France s'engage et formule une proposition claire et précise ce que j''attends depuis le 26 avril. Tout le reste est littérature et enfumage. Le ciel vous tienne en joie.

Télérama rappelle inopportunément la prise de position de Philippe Meyer lors de la grève. Est-ce pour le soutenir ou est-ce pour l'enfoncer ? Car les réactions de plusieurs productrices au moment de la reprise du service, n'avaient pas été tendres avec la direction, que ce soient les passionaria juvéniles en plein hubris hormonal (Richeux, Charon), les apparatchiques de l'art engagé (Joëlle Gaillot) ou les pré-soixante-huitardes sur le retour (Fraïssé). Toutes évidemment intouchables vu leur adhésion pleine et entière au paradigme de la maison, atout de leur maintien dans les lieux qui ne caractérise guère Philippe Meyer.

Meyer sera-t-il après Colette Fellous et Alain Veinstein la prochaine victime d'une épuration à laquelle il aura échappé sans jamais prendre le risque de la contester ? Dans l'affirmative, il serait un des mieux placés pour livrer le bilan de la déconfiture de culture qu'est devenue cette maison. A ceci près qu'il aura le réveil bien tardif.

62
Répondre en citant  
L'hypermarché et l'épicerie fine - le Mar 06 Sep 2016, 12:20

L'évolution des deux radios culturelles de Radio France ? De la parole et de la musique d''accompagnement pour les transports en commun ou la voiture (Olivier Poivre d'Arvor, ancien directeur de France Culture, affirmait que les auditeurs de la station écoutaient d'abord en voiture et, pour le contenu, les magazines d'information).

De l'ambiance donc, avec du jazz tous les soirs sur France Musique. Marc Voinchet est content d'en annoncer une vingtaine d'heures hebdomadaires. Je croyais la course avec Radio (prétendument) Classique terminée, mais non.

Comme Radio France a des moyens, on se dirige vers une confirmation de l'usage actuel de la radio grâce aux nouveaux moyens techniques et à l'offre de réécoute longue : les auditeurs exigeants écouteront en différé, ceux qui souhaitent avoir un bruit de fond en nettoyant leur salade aux heures de grande écoute auront le direct.

France Culture ou France Musique sont donc devenues des "webradios" pour les auditeurs demandant du contenu avant même que les directeurs de chaîne en annoncent la création. Le directeur de France Musique a en effet indiqué que la chaîne allait se doter d'une webradio. Sera-t-elle le pendant qualité à ce qui est en train de se mettre en place ?

Il y a du nouveau sous le soleil : les auditeurs de France Culture lassés (ou dégoûtés) des tranches du matin, du midi et du soir (créneaux non exclusifs) écoutent les archives des Nuits ou les émissions de niche (qui sont de moins en moins nombreuses) diffusées le jour. C'est désormais possible partout avec les smartphones.

Idem pour France Musique : vous tombez sur le désormais omniprésent Arnaud Merlin le soir ? Et hop, direction Venturini, Machart, Rousseau, Szymczak, du jour, de la semaine ou des mois ou années précédentes, ou encore les émissions thématiques de nuit toute podcastables (Sérénade, L'heure bleue, Nocturne, Aubade) .

Il faudra bien qu'il reste quelques émissions de qualité, mais on n'en doute pas, ce sera l'os à ronger dans un océan d'ambiance sonore cool entre copains.

Et puis, comme dirait Nessie (et pas seulement lui), on s'en fout complètement. Les ressources en productions sonores de qualité sur les chaînes étrangères, francophones ou non, fournissent largement de quoi satisfaire l'auditeur.

Observons l'évolution de la radio publique française avec curiosité et détachement, si possible !  

63
Répondre en citant  
Re: La direction de Radio France - Quelle ligne, quels choix ? - le Sam 10 Sep 2016, 08:50

Pourquoi se laisser détériorer toujours par les mêmes (poivre d'arvor et d'autres) nos médias, peut-on réagir et faire savoir?

La direction de Radio France - Quelle ligne, quels choix ?     Page 7 sur 7

Haut de page ?   

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

Accueil / Web & médias

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum