Annonce :

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

La Conversation scientifique    Page 1 sur 1

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
La Conversation scientifique - le Mer 10 Fév 2016, 16:33

La conversation scientifique, émission d'Etienne Klein, a amorcé en septembre sa seconde année que j'espère sa deuxième. Il est largement temps d'y consacrer un fil à part.

"Oh, purée ! « Szczeciniarz » !", s'exclamait Philaunet au sujet de l'invité d'Etienne Klein ce 14 novembre dernier, et il avait raison : Jean-Jacques Szczeciniarz (je fais du copié-collé) a la particularité d'être doublement agrégé de mathématiques et de philosophie. Un cursus assez proche de celui d'Etienne Klein. Peu étonnamment, l'on apprend au cours de l'émission que JJS fut le professeur d'EK.

Qu'est-il sorti de cette émission qui promettait beaucoup aux auditeurs comme moi friands de philosophie des sciences ? Eh bien pas assez. On s'est promené pendant 55 bonnes minutes à la surface des sujets auxquels peut se confronter un philosophe des sciences et en particulier des mathématiques, notamment à la question du réalisme mathématique. Mais comme au sujet de la spécialité de l'invité - la courbure en physique et en mathématiques - , on n'a gratté sur chaque sujet que quelques millimètres (décimètres quand même sur la courbure), pour voir à quoi ça ressemblait sous la première couche, guère plus. Les problèmes du réalisme en physique ont aussi été survolés, mais contrairement à ce que j'avais cru initialement, il n'a été question de Bernard D'espagnat qu'en introduction, quand Klein nous appris sa mort (qui date d'août dernier, il va sans dire que c'est une perte importante pour la petite communauté française liée à la philosophie des sciences).

Les émissions d'Etienne Klein sont souvent telles, prometteuses, parfois légèrement décevantes surtout quand on marche sur ses plates-bandes philosophico-physiques, mais pour une assez grande part de bonne facture. EK se montre un très bon curieux et développe un sens de la conversation agréable sur les thèmes dont il n'est pas spécialiste, comme lors de cette visite à la galerie de minéralogie du Muséum d'histoire naturelle déjà mentionnée par Cancoillotte et Philaunet, ou avec Pierre-Henri Gouyon à propos de La théorie de l’évolution.

Certains numéros vont davantage au fond des choses, notamment cette émission où Jacques Ball entreprend de nous expliquer ce qu'est le spin, ce quatrième nombre quantique dont certains disent que Pauli l'a découvert suite à un coup de fil de Dieu.

En première année, il faut signaler ce superbe entretien avec Francis Wolff : Pourquoi y a-t-il de la musique plutôt que rien, la première sur la création du monde et la notion d'origine, particulièrement métaphysique, avec Paul Clavier, ou encore ce numéro sur les multivers avec Aurélien Barrau, ne serait-ce que pour la verve poétique de l'invité.

Malgré ses quelques faiblesses , j'espère ardemment que la Conversation scientifique se maintiendra longtemps à l'antenne. Elle a toute sa place sur France Culture - quoiqu'elle risque de phagocyter doucement Continent Science en traitant de sujets similaires mais souvent mieux -, et Etienne Klein a parfaitement réussi à passer de l'autre côté du micro, troquant une partie de sa sagacité pour une humilité bienvenue qui permet toujours à l'invité et son sujet d'occuper le centre de l'émission.

2
Répondre en citant  
Re: La Conversation scientifique - le Mer 10 Fév 2016, 17:31

@masterkey a écrit:Malgré ses quelques faiblesses , j'espère ardemment que La conversation scientifique se maintiendra longtemps à l'antenne. Elle a toute sa place sur France Culture - quoiqu'elle risque de phagocyter peu Continent Science en traitant de sujets similaires mais souvent mieux -, et Etienne Klein a parfaitement réussi à passer de l'autre côté du micro, troquant une partie de sa sagacité pour une humilité bienvenue qui permet toujours à l'invité et son sujet d'occuper le centre de l'émission.

Tout à fait d'accord.
Et comme il est dit que "a picture is worth a thousand words", remarquons comment cette photo prise lors de l'émission mentionnée avec PH Gouyon illustre remarquablement l'effacement d'Etienne Klein devant son invité, contrairement à de nombreux autres producteurs de FC.

3
Répondre en citant  
Philippe Ratte sur Tintin - le Mer 17 Fév 2016, 21:33

Oh purée, Philippe Ratte ! Auteur de TINTIN ou L'ACCES A SOI (non signalé sur la page de l'émission, dans ce lien 39 pages en accès libre sur les 404 du livre qui coûte 9 euros) pour une conversation qui a laissé plusieurs fois Étienne Klein pantois : Tintin : de la quête des origines à la construction de soi.

Avec cette émission vous êtes bien sur France Culture et nulle part ailleurs. Et vous n'êtes pas chez Tewfik Hakem, ni... ailleurs sur la grille.

De prime abord, le titre et le chapeau laissaient dubitatif : une autre promotion de l'adaptation en cours de Tintin à France Culture ?

Et puis ça démarre : allergiques à l'altérité, passez votre chemin ou plutôt non, continuez-le, car au choix vous allez beaucoup rire ou bien vous interroger au plus profond du vécu (à moins que ne vous demandiez si l'on n'est pas le 1er avril).

Philippe Ratte a probablement 10 ans (au moins) de psychanalyse derrière lui et lu tout Freud, Lacan, Jung et Lévinas (entre autres).  

Un des passages qui enfonce l'émission Les Regardeurs et qui développe des thèmes surprenants (avis aux latinistes en fin de pastille) : [son mp3="http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/13957-30.01.2016-ITEMA_20901507-0.mp3" debut="37:10" fin="45:52"]
Les auditeurs qui porteront leur attention sur cette émission seront peut-être aussi arrêtés par le passage entre 22' et 27'. Une émission en tous les cas qui a le mérite d'être originale de bout en bout, et qui permet de se payer une bonne tranche de rire si l'on entend le propos comme une vaste divagation (tellement française). Merci à masterkey d'avoir créé la rubrique.

4
Répondre en citant  
Étienne Klein en 2008 interrogé par Michel Jonasz - le Lun 04 Juil 2016, 07:14

Une vidéo de 14' toujours en ligne, postée trois jours après la création du forum en août 2009, où l'on entend et voit Etienne Klein parler du temps et des origines. Ça réveille les neurones. Où l'on voit également qu'un regard bienveillant et une réelle curiosité peuvent parfois mener à un bel entretien sans que l'intervieweur ne soit un spécialiste du domaine de l'interviewé.  Merci !
Frédéric(http://www.regardfc.com/t1-l-organisation-du-site#16) a écrit:Bonjour Cancoillote, et bienvenu sur le forum.
(...)
@Cancoillotte a écrit:
Sur les catégories, je me permets de suggérer une catégorie autres radios, voire autres medias.
Ce que je m'empresse de faire de ce pas, c'est effectivement une bonne idée.

Bonne journée.

5
Répondre en citant  
Re: La Conversation scientifique - le Mer 20 Juil 2016, 17:04

Je passe rarement sur votre forum (peut-être parce que j'écoute peu France Culture), mais l'émission d'Etienne Klein ne reprendra pas en septembre alors...
masterkey(http://www.regardfc.com/t748-la-conversation-scientifique#24355) a écrit:
Les émissions d'Etienne Klein sont souvent telles, prometteuses, parfois légèrement décevantes surtout quand on marche sur ses plates-bandes philosophico-physiques, mais pour une assez grande part de bonne facture.
Exactement. J'ai toujours apprécié l'écoute de l'émission mais souvent été un peu déçu, et parfois énormément.
Ah, une émission avec Hubert Reeves ! Oui mais en une heure, comment parler du big bang autrement que superficiellement ? Impossible malheureusement. Mais écouter une conversation entre ces deux esprits clairs et vifs reste un moment très agréable.
Cette émission sur la conscience (de mémoire, "la conscience est elle devenue une affaire de science") avec Stanislas Dehaene, quelle révélation ! On apprend des choses, on est surpris, on est choqué même. Il y en a tellement d'autres, je ne saurais les citer toutes. Celle sur l'origine de l'univers évidemment. Etait-ce la première ?
Bref, j'aimais cette émission, et elle disparait. Je suis malheureux.
Etienne Klein aura-t-il une autre émission ? Sur une autre radio peut-être ? Qu'écouter d'autre ?
Il reste bien les podcasts  du Collège de France, mais la video est souvent indispensable pour bien saisir le propos. Je suis désespéré...

6
Répondre en citant  
Re: La Conversation scientifique - le Lun 25 Juil 2016, 09:10

thewild(http://www.regardfc.com/t748-la-conversation-scientifique#26356) a écrit:Je passe rarement sur votre forum (peut-être parce que j'écoute peu France Culture), mais l'émission d'Etienne Klein ne reprendra pas en septembre alors... (...)
masterkey(http://www.regardfc.com/t748-la-conversation-scientifique#24355) a écrit:
Les émissions d'Etienne Klein sont souvent telles, prometteuses, parfois légèrement décevantes surtout quand on marche sur ses plates-bandes philosophico-physiques, mais pour une assez grande part de bonne facture.
Exactement. J'ai toujours apprécié l'écoute de l'émission mais souvent été un peu déçu, et parfois énormément. (...)
Par celle-ci, peut-être ? Qu’est-ce qu’un évènement ? signalée actuellement sur la page d'accueil de France Culture. Première diffusion le 16/04/2016, rediffusée le 23.07.2016.

"L’événement est quelque chose de très spécial, un quelque chose qui n’a pas la persistance qu’ont ordinairement les choses, un quelque chose qui ressemble effectivement au contraire d’une chose. Mais qu’est-ce au juste qu’un événement aux yeux des historiens ?" .

L'événement est "un jet de singularité" et Péguy, encore et toujours Péguy (qui va bientôt dépasser Walter Benjamin et Hannah Arendt comme icône des producteurs de la station) :

"C’est plutôt un surgissement, un jaillissement imprévisible, un jet de singularité dont la répétition émousserait la singularité même, une flagrance déstabilisante qui bouleverse notre rapport au temps ordinaire et nous éloigne de l’ordre prédicatif. « Quand il n’y a plus rien où se prendre, disait Charles Péguy, on sent qu’on est dans l’événement même. » L’événement est donc bien quelque chose de très spécial, un quelque chose qui n’a pas la persistance qu’ont ordinairement les choses, un quelque chose qui ressemble effectivement au contraire d’une chose."

Étienne Klein s'est éloigné des sujets scientifiques pour traiter de la marche en montagne ou de la perte de la raison*. Si son émission disparaît, lui va certainement continuer à intervenir, car il semble très demandé. À preuve son intervention comme présentateur lors de la série Beaubourg/marelle, "Imagine".

*  Serions-nous en train de perdre la raison ?
25.06.2016
Les réflexions sur la catastrophe sont devenues un genre littéraire à part entière.Il déferle en funestes accélérations qui défient toute maîtrise.Mais on voit quand même resurgir çà et là l’hypothèse – ou la conviction – qu’un salut est possible.

7
Répondre en citant  
Re: La Conversation scientifique - le Ven 05 Aoû 2016, 13:19

Philaunet(http://www.regardfc.com/t748-la-conversation-scientifique#24474) a écrit:
Un des passages qui enfonce l'émission Les Regardeurs et qui développe des thèmes surprenants (avis aux latinistes en fin de pastille)
Il cite le travail de Daniel Arasse, il se trouve que le site de France Culture met à disposition des entretiens datant de 2003, dont un consacré à cette fameuse annonciation de Sienne
http://www.franceculture.fr/histoire/histoires-de-peintures-perspective-et-annonciation
Il y a quand même des choses pas mal chez cette radio parfois

8
Répondre en citant  
Re: La Conversation scientifique - le Lun 29 Aoû 2016, 15:26

La Conversation Scientifique semble être maintenue, mais être à présent diffusée le samedi.
Je suis soulagé !

9
Répondre en citant  
D’où vient l’atome ? (Jean-Marc Lévy-Leblond, Roland Lehoucq) - le Mer 17 Mai 2017, 11:06

Un bon numéro (enfin) à signaler dans la Conversation Scientifique du 29 avril dernier : D'où vient l'atome ?. Cet épisode fait partie d'une mini-série : "Comment a-t-on su ce que l'on sait ?", qui a pour objet de répondre à des questions simples mais importantes du point de vue du savoir en matière de science dure. Après de trop nombreux mois d'errance et de numéros peu consistants, cela fait du bien d'entendre abordé à nouveau et avec des invités de premier choix un thème qui touche à la science de la nature.



Etienne Klein n'a pas grand effort à fournir pour que l'émission soit particulièrement agréable à écouter, il lui suffit de laisser mouliner ses deux invités et l'émission se tisse presque seule : Roland Lehoucq est un conférencier hors-pair, il possède un talent certain de metteur en scène (non étranger sans doute à l'attention particulière qu'il porte aux films de SF* ) pour raconter et rendre compréhensibles les scénarios d'évolution de l'Univers peu après le Big Bang, des phases plasmatiques initiales à ce qu'on appelle (à tort) la recombinaison des noyaux et des électrons, de l'état opaque de l'Univers à sa transparence à la lumière. On comprend bien en l'écoutant les raisons de  l'apparence du fond diffus cosmologique, ou la formation privilégiée de certains atomes plutôt que d'autres au coeur puis dans l'explosion des étoiles...

Jean-Marc Lévy-Lebond est, quant à lui, un puits de connaissance en matière d'histoire des sciences. Invité régulièrement à donner des conférences dans de nombreux lieux comme l'Institut d'Astrophysique de Paris, mais aussi sur l'antenne de France Culture, il a formé de nombreuses têtes aussi bien à la physique quantique qu'à l'histoire et à la philosophie des sciences. Certains professeurs actuels de l'ENS évoquent avec passion la façon dont Jean-Marc Lévy-Leblond allait chercher dans l'histoire des théories scientifiques un matériel unique pour frotter ses étudiants aux problèmes d'épistémologie. L'un d'eux racontait cette théorie des "particules ultra-mondaines" que JMLL avait exhumée à l'occasion d'un cours, qui fut une théorie de la gravitation concurrente de celle de Newton. Elle présupposait que le Monde était baigné d'un flux continu de particules qui choquent les corps de toute part - à la façon dont l'air exerce une pression -, et partant, elle explique que les astres massifs font simplement écran aux autres à ce bain de particules. Ainsi, si le Soleil attire la Terre, c'est parce que celle-ci ne reçoit plus de choc de ces particules ultra-mondaines dans la direction du Soleil, qui lui fait pour ainsi dire de l'ombre. Par conséquent, recevant toujours des chocs de l'autre côté, elle est attirée vers lui, d'autant plus vite que "l'ombre" que lui porte le Soleil est grande, et donc en raison inverse du carré de sa distance avec lui. Cette théorie permettait de faire les mêmes prédictions que celle de Newton sur l'effet de la gravitation dans la marche du monde céleste, quoiqu'elle était bien plus "coûteuse" ontologiquement, et qu'elle ne fut jamais prise au sérieux même de son temps.

On écoutera tout au long de l'émission ces deux esprits nous entretenir avec bonheur de ce que sont les atomes.

* Roland Lehoucq a consacré un certain nombre de conférences à décortiquer des films de science-fiction bien connus afin d'un tirer argument pour parler science tout court (notamment ici : https://www.youtube.com/watch?v=FRNnAeaPBMc).

Contenu sponsorisé 

10
Répondre en citant  
Re: La Conversation scientifique -

La Conversation scientifique     Page 1 sur 1

Haut de page ?   

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum