Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Accueil / Le conversatoire

Répondre au sujet

Incroyable !    Page 2 sur 4

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
Incroyable ! - le Lun 22 Fév 2016, 15:32

Rappel du premier message :

En ce début d'année 2016 on remarque la percée fulgurante d'un hyperonyme sauvage : le qualificatif incroyable d'ailleurs accompagné de son dérivé incroyablement. Je dis 'sauvage' parce que cette promotion se fait au prix d'un affadissement de son sens, à l'instar de 'complexe' qui signifie maintenant, en plus de son sens originel (=complexe, merci de suivre) autant qu'on voudra : compliqué, difficile, ardu, incompréhensible ou trop coûteux en concentration ou en effort de description pour l'imbécile qui parle.

Mais revenons à "Incroyable" qui coiffe donc maintenant tout à la fois ses voisins naturels (étonnant, stupéfiant) et ses cousins morphologiques (remarquable, considérable).  Il a le grand tort de n'être pas polarisé, ou plutôt à l'instar des gastéropodes, de servir dans les deux sens : aussi bien laudatif que péjoratif , du coup il vaudra donc pour 'grandiose' autant que pour 'atroce'. De là peut-être un surcroît de commodité qui contribue à multiplier son usage.

Depuis quelques semaines j'en pèche au moins un par jour, alors que je n'écoute pas plus de 2h de France Culture. On les trouve assez facilement, en soulevant une pierre. A tel point que depuis ce week-end j'ai entrepris de les noter dans un carnet spécialement acheté pour l'occasion. Les miens proviennent généralement des émissions les plus récentes, mais pas tous car il en apparaît parfois de façon tout aussi abusive dans des prises de parole déjà anciennes. C'est dire qu'il n'est pas nouveau, mais à l'image d'autres modes langagières il se généralise subitement. Je m'attendrais à le trouver sur-représenté chez les plus médiocres manieurs de langue parmi nos radioteurs : Mariri Cheux, Caroline Broué, Xav'e de la Porte si je ne prenais soin de les éviter. Car la fonction d'un hyperonyme est d'être la roue de secours des infirmes en lexique. Pour autant, à l'image d'autres tics de langage, on le trouvera éventuellement chez les plus soigneux sinon de langue, du moins de précision langagière (Finkielkraut, Couturier, j'attends d'en trouver un chez Jeanneney) car les tics de langage se propagent aussi par contagion, sans épargner les porteurs sains. Cette dernière étiquette ne vise aucunement les membres du premier mini-groupe, évoqués 5 lignes plus haut, et qui loin d'être assimilables à des porteurs sains, sont plutôt des foyers d'infection.

_________________
A l'intention de ceux qui prennent mon pseudonyme pour un bouclier : mon identité n'est ni affichée ni dissimulée.
Pour la trouver il suffit de suivre le fil de mon profil.
* * *

11
Répondre en citant  
Vous me trouvez ici fort reconnaissant - Et non 'incroyablement' reconnaissant comme on eût dit sur France (in)Culture - le Mar 23 Fév 2016, 16:55

Ah, merci Jean-Luuc !! Probable que j'étais encore saoul en recopiant mes notes prises ce jour là sur le papier des commissions. Moi non plus je n'aye point retrouvé la chose dans les 15 premières minutes pourtant exhumées et multiplement re-écoutées hier  matin. Vraisemblablement j'ai dû agglomérer deux index notés de travers : l'un sur "Les regardeurs", et une notule sur une autre émission -elle aussi écoutée en achetant mon poireau quotidien-  où la chose apparaissait en ouverture.

Sinon, ce sujet existe par mon désir d'éviter l'illusion d'optique (en l'occurrence auditive). Je m'explique : j'aimerais être certain de ne pas me tromper sur ce tic verbal. Aussi un dépôt isolé me permet d'y voir plus clair. Et comme tous les forumeurs sont invités à contribuer, la chose sera facilitée par cette mise en visibilité. Enfin si j'ai créé ce sujet ainsi, c'est également à fins de consolider ma présence en ce forum comme idéologue méta-réactionnaire, entendez attaché à une certaine élégance de la langue à France Culture. Sur ce plan Philaunet fait plus que me mener une concurrence dangereuse : il 'mécrabouille sans partage. J'ai créé ce sujet pour (tenter de) relever la tête.

12
Répondre en citant  
Un exemple de contagion notable (et non ''incroyable'' comme on l'eût entendu dire sur France (in)Culture - le Mar 23 Fév 2016, 17:23

Après mes remerciements émus à Jean-Luuc qui vient de m'économiser une 8e ou 9e écoute de 15' avec Jean de Loisy -tout aussi stérile que les précédentes-  je livre ci-après en quelques posts ma cueillette des dernières 24h :

Dans la nuit rêvée d'Emmanuelle Guattari, en début du deuxième entretien peut-être un autre cas de contagion, comme dans l'échange Loisy-Fleischer relevé plus haut par Jean-Luuc. Le mot contagieux est lancé dans la conversation par l'invitée et repris par Albane Pénaranda, à peine une demi-minute plus tard : [son mp3="http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/13915-21.02.2016-ITEMA_20917122-5.mp3" debut="02:20" fin="02:52"].

Pendant toute la discussion, l'auditeur pourra déplorer une langue fort hésitante sinon confuse et cela même quand il est évident que les questions sont rédigées à l'avance.
Pour autant, il me semble qu'Albane Pénaranda améliore imperceptiblement son style d'interview. J'espère pouvoir en dire quelques mots dans le fil du programme de nuit.

_________________
A l'intention de ceux qui prennent mon pseudonyme pour un bouclier : mon identité n'est ni affichée ni dissimulée.
Pour la trouver il suffit de suivre le fil de mon profil.

13
Répondre en citant  
La contagion s'étend de façon remarquable (et non 'incroyable', comme France (in)Culture l'eût etc etc) - le Mar 23 Fév 2016, 18:06

Voici dans la foulée un troisième cas de doublé par contagion : c'était vendredi 19 février dans La fabrique de l'histoire où l'on traite des élites juives (double provocation à l'égalitarisme républicain de France Culture certainement - Blum n'est sauvé que par son appartenance au socialisme international). Un peu après le mitan de l'émission, Laurentin corrige son invité qui vient de placer "extrêmement violente", ce à quoi le producteur préfère : "absolument incroyable". Il est suivi de près par Anaïs Kien juste après une tentative de l'invité d'en placer une entre ces deux moulins à clichés :  [son mp3="http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10076-19.02.2016-ITEMA_20917150-1.mp3" debut="30:50" fin="31:15"]

Voilà le ci-devant Birnbaum solidement encadré. Mais la résistance n'est pas un vain mot puisqu'il reprend bientôt la main avec "violence inimaginable" puis dans la suite de son propos, après avoir prouvé qu'il chérit plutôt "absolument", place finalement son propre doublé de dérivation avec "extrêmement" suivi de "absolument extrême", mais non sans quelque hésitation comme on le voit ou plutôt comme on l'entend : [son mp3="http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10076-19.02.2016-ITEMA_20917150-1.mp3" debut="33:15" fin="33:50"]
Avec ses "extrêmement", ses "beaucoup" et ses "beaucoup plus" et autres "beaucoup moins". Pierre Birnbaum (par ailleurs fort éminent, quoique père de Jean-du-jeudi-de -la-matinale) est définitivement old school.


Pour écouter toute la séquence (3') : [son mp3="http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10076-19.02.2016-ITEMA_20917150-1.mp3" debut="30:50" fin="33:50"]
Et pour retrouver l'émission en son entier : http://www.franceculture.fr/emissions/la-fabrique-de-l-histoire/actualite-de-l-histoire-cyril-grange-et-pierre-birnbaum

_________________
A l'intention de ceux qui prennent mon pseudonyme pour un bouclier : mon identité n'est ni affichée ni dissimulée.
Pour la trouver il suffit de suivre le fil de mon profil.

14
Répondre en citant  
La vie privée de Wladimir S. Sabich et les émotions de Marie R. Richeux ('R' pour 'rexona') - le Mar 23 Fév 2016, 18:37

Après le post précédent et sa prétention d'initier dans ce fil une étude sur l'art du doublé par la dérivation morphologique, plaçons un intermède dans la section : "Quelques cas anciens".

Aneffet, le mal qui me semble suraigü en ce début d'année, 'était déjà présent il y a un an et même beaucoup plus, comme on le verra dans une ultérieure publication "Cas anciens - Deuxième exemple". Pour ce premier exemple, j'ai choisi (ou plutôt le hasard de l'écoute m'a aidé à dénicher) un exemple de Marie 'rexona' Richeux , venu en commentaire (parfaitement superflu) de l'érudition manifestée par son invité : [son mp3="http://static.franceculture.fr/sites/default/files/sons/2015/02/s08/NET_FC_b48296ca-bf60-4df1-b359-07328c508906.mp3" debut="22:15" fin="23:00"]

Exemple intéressant quoique guère plus que les autres, en ceci que le recours à la facilité est ici particulièrement net : la môme Rexona soucieuse de qualifier le nom de Spider Sabich, aurait tout aussi bien pu le juger original ou loufoque ou amusant car les américains sont de grands enfants, mais le programme RichBot 3.0 ne possède peut-être pas de tels éléments dans sa réserve lexicale ?


(A part ça le film sur Wladimir S. Sabich dont il est question dans la pastille a été diffusé récemment sur Paramount Channel. Maxime Guitton a raison : c'est vraiment mauvais)

_________________
A l'intention de ceux qui prennent mon pseudonyme pour un bouclier : mon identité n'est ni affichée ni dissimulée.
Pour la trouver il suffit de suivre le fil de mon profil.

15
Répondre en citant  
Emilie Aubry, catastrophe de l'audiovisuel public - le Mar 23 Fév 2016, 19:21

J'achèverai ma livraison de ce jour en signalant mon considérable agacement à retrouver sur les chaines de la télé publique où je perds en tant que néo-téléspectateur un temps que je retire à France (in)Culture, y retrouver dis-je  les mêmes vices que sur France Culture. En l'occurrence les documentaires prétendûment d'information que diffuse LCP sont tout aussi bricolés sinon bidonnés, aussi peu pertinents et presque toujours d'un médiocre apport en connaissance, que le sont les magazines de France Culture.

Toutefois la qualité de l'"expression en est à mon avis de bien meilleure facture sur LCP que sur FC. Parmi les exceptions, je veux dire parmi les journalistes médiocres en la maison (et il n'en manque pas), je signale Emilie Aubry, animatrice de débat  post-documentaire selon une formule qui s'est maintenant généralisée et qui semble héritée des "Dossiers de l'écran" : faire suivre le documentaire d'un débat. L'idée est bonne, quand bien même ce débat est généralement orienté et donne la part belle aux tendances idéologiques de l'actuelle majorité. On y peut entendre -et voir- nombre de personnes dont l'auditeur de FC connait bien la voix, par exemple Jean-Noël Jeanneney. Et l'auditeur de FC ne sera pas dépaysé puisque la meneuse de jeu Emilie Aubry (voyez comme j'en reviens habilement à mon sujet) fait une large consommation de "incroyable" et "incroyablement". A elle seule elle peut, en un unique débat, faire jeu égal avec ma cueillette hebdomadaire. Ce qui lui vaut ce post en forme de coup de chapeau et me permet de justifier de l'implantation de ce fil hors du forum principal.

_________________
A l'intention de ceux qui prennent mon pseudonyme pour un bouclier : mon identité n'est ni affichée ni dissimulée.
Pour la trouver il suffit de suivre le fil de mon profil.

16
Répondre en citant  
Re: Incroyable ! - le Dim 06 Mar 2016, 04:08

La petite pierre hebdomadaire est apportée par l'émission : Le temps des écrivains : Poésie avec Adonis, Jacques Roubaud et Amandine André (05 mars 2016) :

Christophe Ono-Dit-Biot : Vous publiez, Amandine André : « De la destruction » aux éditions Al dante, un tout fin volume qui ne doit pas tromper le lecteur, car à l'intérieur (...), c'est d'une densité vraiment incroyable de sens, de formes, c'est un volcan d'images, de sensation qui jaillit dans chacune des pages (...). [son mp3="http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/13956-05.03.2016-ITEMA_20929213-0.mp3" debut="35:54" fin="36:14"]

17
Répondre en citant  
pouette pouette pète le poête - le Dim 06 Mar 2016, 05:54

@JL : je pense qu'il n'y a pas de deuxième degré dans votre post et que l’émission que vous citez du temps des écrivains donne envie d'explorer tous les ouvrages cités avec en plus  sur la question poésie/religion un remarquable respect de point de vue.

Pour une fois on ne poète pas au dessus de son cul et nous sommes loin de du troupeau d’incompétents qui bossent à France Inculture, avec nos pouettes-pouettes* de surcroît.

* expression locale de la champagne pouilleuse pour désigner le flouz les pépètes l'artiche  monaille et les galtouses .Ses habitants adeptes du goulot et durs de la feuille ont déformé le mot pépète .

18
Répondre en citant  
Re: Incroyable ! - le Dim 06 Mar 2016, 06:13

Rimlaine(http://www.regardfc.com/t753p10-incroyable#24797) a écrit:@JL : je pense qu'il n'y a pas de deuxième degré dans votre post et que l’émission que vous citez du temps des écrivains donne envie d'explorer tous les ouvrages cités avec en plus  sur la question poésie/religion un remarquable respect de point de vue.  
(...)

Avez-lu le propos liminaire de ce fil écrit par Nessie ? Pas de premier ou second degré ici, mais un relevé.

19
Répondre en citant  
Incrédibable incrédible - le Dim 06 Mar 2016, 06:40

Nessie a-t-il écouté l'émission avant de poster et que je riposte?    Pelfort Club
Quelle marge d'utilisation reste-t-il pour cet incroyable ?

"l"incroyable c'est ça, c'est ce qu'on ne voit pas " Léo Ferré dans "tu ne dis jamais rien" (si ma mémoire et la mer ne me font pas défaut)

20
Répondre en citant  
Re: Incroyable ! - le Lun 07 Mar 2016, 00:55

Hé, j'ai écouté hier essseptionnellement plus de 2 minutes de Christophe Au-bon-idiot. Quoique lassé par la décrépitude de l'Ouvroir qui avec le temps est progressivement devenu un petit gadget littéraire, c'est toujours intéressant d'écouter Roubaud même quand ce qu'il dit n'a rien d'incroyable (en l'occurrence les nombres de Perec).

Des incroyable je continue à en noter un ou deux par jour. Comme je n'écoute rien en direct, parfois c'est du semi-frais aussi m'interrogé-je et même hésité-je est-ce bien la peine de venir ici déposer une pastille alors que l'incroyablilitude est passé au micro il y a déjà plusieurs jours ? A la réflexion oui, car le bilan reste le même : je l'entends presque toujours une fois (et pas souvent deux) dans chacune des émissions que j'écoute de bout en bout. Ce petit adjectif est décidément la scie des scies en ce début d'année....

./...

_________________
A l'intention de ceux qui prennent mon pseudonyme pour un bouclier : mon identité n'est ni affichée ni dissimulée.
Pour la trouver il suffit de suivre le fil de mon profil.

21
Répondre en citant  
Dans Projection privée - 5 mars 2016 vers 15h27 puis à 15h50 - le Lun 07 Mar 2016, 01:01

./...

C'était hier dans Projection privée : Bertrand Tavernier a manifesté son soutien aux producteurs de la chaîne, ou son adhésion aux tics verbaux en vigueur dans la médiasphère (et certainement dans la populace qui s'en laisse influencer) : [son mp3="http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10198-05.03.2016-ITEMA_20929082-0.mp3" debut="27:35" fin="27:45"]


Quelques minutes plus tard, Michel Ciment soucieux de se mettre à niveau et dépité de n'avoir pu lui rendre la politesse, se rattrape face à Philippe Rouyer : [son mp3="http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10198-05.03.2016-ITEMA_20929082-0.mp3" debut="49:15" fin="49:40"].
On remarque qu'ici, l'adjectif surexploité vient en appui d'un de ses hyponymes : "inouï". Michel Ciment était à cours de cartouches dans cette introduction à une séquence par ailleurs intéressante et qu'on retrouvera au complet dans cet autre post

./...

_________________
A l'intention de ceux qui prennent mon pseudonyme pour un bouclier : mon identité n'est ni affichée ni dissimulée.
Pour la trouver il suffit de suivre le fil de mon profil.

Incroyable !     Page 2 sur 4

Haut de page ?   

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Accueil / Le conversatoire

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum