Annonce :

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1, 2

Accueil / Web & médias

Répondre au sujet

L'INA (Institut National de l'Audiovisuel)    Page 2 sur 2

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
L'INA (Institut National de l'Audiovisuel) - le Sam 15 Jan 2011, 09:59

* * *

11
Répondre en citant  
L'INA (Institut National de l'Audiovisuel) - le Mer 30 Mar 2016, 12:54

Environ deux fois par mois, le site de l'INA propose une sélection d'archives radiophoniques en réécoute intégrale aux trois adresses suivantes :

http://www.ina.fr/ina-radio/magazine/

http://www.ina.fr/ina-radio/classique/

http://www.ina.fr/ina-radio/electra/

Ainsi, à l'heure où j'écris ceci, j'écoute un De bouche à oreille de juillet 1995 dans lequel Michel Onfray fait la cuisine.
Autre archive disponible : une Phèdre de 1947 mise en scène par Jean-Louis Barrault.

12
Répondre en citant  
Radioscopie d'Olivier de Kersauson - le Mar 08 Nov 2016, 17:14

En écoute momentanément intégrale sur le site de l'INA, un bel entretien de Jacques Chancel avec le tout jeune Olivier de Kersauson (il avait alors trente-deux ans). Beaucoup de silences pendant cette heure de conversation : ceux qui ne connaissent de Kersauson que ses talents d'amuseur public découvriront un tout autre homme.

http://www.ina.fr/audio/PHD97003226/olivier-de-kersauson-audio.html

Radioscopie - 17 décembre 1976
Olivier de KERSAUSON, navigateur : le métier de navigateur, sa passion pour la mer et les bateaux, ses origines bretonnes, ses mauvais souvenirs du collège, avait la mer comme échappatoire. Ses parents, ce qui l'attire dans la mer, les grands espaces, avec la mer il retrouve les pulsions de l'enfance, reconnaît son privilège, profite de chaque minute. N'attache aucune importance à la rumeur publique, ce que représente la course pour lui, ne pense pas à la retraite, met tout en œuvre pour être premier. Sa sensibilité à la beauté du monde, se considère comme un mercenaire de la mer. N'attache aucune importance au bien matériel, au fait de posséder, les circonstances et le hasard qui l'ont fait devenir navigateur, ses différents métiers (peinture, photographie), a été le second d'Eric TABARLY, ne se préoccupe pas de l'avenir. Cherche actuellement un bateau, les sponsors, le prix des bateaux. La notion de risque, les hommes ne peuvent pas tricher sur un bateau, aimerait faire une course en solitaire. Ne se croit pas intelligent, voit assez vite l'essentiel, ne pense pas encore avoir "marqué" la navigation, les leçons d'humilité données par la mer, les rapports entre coéquipiers sur le bateau, la tolérance. (Entretien avec Jacques CHANCEL - 57'16'').

13
Répondre en citant  
Radioscopie Kersauson, suite - le Ven 11 Nov 2016, 18:45

ZZZZZZZZ(http://www.regardfc.com/t759p10-l-ina-institut-national-de-l-audiovisuel#27486) a écrit:En écoute momentanément intégrale sur le site de l'INA, un bel entretien de Jacques Chancel avec le tout jeune Olivier de Kersauson (il avait alors trente-deux ans). Beaucoup de silences pendant cette heure de conversation : ceux qui ne connaissent de Kersauson que ses talents d'amuseur public découvriront un tout autre homme.

http://www.ina.fr/audio/PHD97003226/olivier-de-kersauson-audio.html

Radioscopie - 17 décembre 1976
Olivier de KERSAUSON, navigateur : le métier de navigateur, sa passion pour la mer et les bateaux, ses origines bretonnes, ses mauvais souvenirs du collège, avait la mer comme échappatoire. Ses parents, ce qui l'attire dans la mer, les grands espaces, avec la mer il retrouve les pulsions de l'enfance, reconnaît son privilège, profite de chaque minute. N'attache aucune importance à la rumeur publique, ce que représente la course pour lui, ne pense pas à la retraite, met tout en œuvre pour être premier. Sa sensibilité à la beauté du monde, se considère comme un mercenaire de la mer. N'attache aucune importance au bien matériel, au fait de posséder, les circonstances et le hasard qui l'ont fait devenir navigateur, ses différents métiers (peinture, photographie), a été le second d'Eric TABARLY, ne se préoccupe pas de l'avenir. Cherche actuellement un bateau, les sponsors, le prix des bateaux. La notion de risque, les hommes ne peuvent pas tricher sur un bateau, aimerait faire une course en solitaire. Ne se croit pas intelligent, voit assez vite l'essentiel, ne pense pas encore avoir "marqué" la navigation, les leçons d'humilité données par la mer, les rapports entre coéquipiers sur le bateau, la tolérance. (Entretien avec Jacques CHANCEL - 57'16'').

Merci Zx8, cet entretien datant de quarante ans (décembre 1976) vaut le détour pour les silences qui accueillent presque chacune des réponses d'Olivier de Kersauson. Ils ne font pas peur à Jacques Chancel qui semble y goûter lui-même dans la deuxième moitié de l'émission. Un véritable rythme ponctué de ces respirations s'installe grâce au ton un peu bourru de l'invité, qui ne se laisse jamais enfermer dans les mots de Chancel. On peut regretter néanmoins la longueur de l'entretien qui tourne régulièrement en rond.

D'autres moments de silence radiophonique sont à retrouver dans ce fil.

Contenu sponsorisé 

14
Répondre en citant  
Re: L'INA (Institut National de l'Audiovisuel) -

L'INA (Institut National de l'Audiovisuel)     Page 2 sur 2

Haut de page ?   

Aller à la page : Précédent  1, 2

Accueil / Web & médias

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum