Annonce :

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 17, 18, 19

Accueil / Conversatoire & Atelier

Le coin de l'écoute    Page 19 sur 19

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
Le coin de l'écoute - le Ven 25 Sep 2009, 10:56

Rappel du premier message :

Quand il s'agit d'aller parler aux humeurs, la musique est le genre de passe-partout qui permet d'entrer dans certaines antichambres de l'âme, et d'y d'actionner quelques leviers secrets. En art mineur ou savant, à chacun des serrures.

Une des miennes, c'est la musique élégante et noire de Nick Drake. Douce et tranquille, avec quelques épines empoisonnées d'un venin lancinant, on succombe souvent, dans une forme de torpeur paralysée, à l'écoute du charme mortel de ses complaintes. Il donne parfois l'impression de jouer depuis l'outre-tombe, Nick Drake, avec ses jolis airs de guitare et l'intimité froide de sa voix discrète.

On peut le découvrir en commençant par quelques unes de ses ballades, sans doute les plus connues :
Things Behind The Sun, ou Pink Moon. Presque joyeuses par moment, jamais gratuitement : les passages en mode majeur rehaussent souvent la tristesse ou l'impression de nostalgie qu'elles infusent.

On pourra ensuite plonger nettement plus profond, en écoutant les plus sombres et plus travaillés Day Is Done et Way To Blue, qui distillent du noir en intraveineuse.

Beaucoup d'autres méritent l'écoute, parmi lesquelles 'Cello Song, l'étrange et auto-dérisoire Poor Boy, et surtout le très beau Fruit Tree.

Pour finir sur une note presque gaie, il existe quelques morceaux de blues, tel Cocaine blues, et même une interprétation de Summertime (courte et de qualité sonore très mauvaise, mais l'élégance est intacte) :
* * *

181
Répondre en citant  
John Zorn vu par... - le Lun 03 Fév 2014, 22:56

@Yann Sancatorze a écrit:(...) C'est la nouvelle langue culturelle de France Culture, où la culture est remplacée par la parole culturelle.

Oui, une parole typique de bon nombre de présentateurs pressés de France Culture. Vous avez eu le mérite de chercher une réponse à la devinette sans tricher, bravo ! Mais non, ce n'est pas sur la page de la désastreuse émission « Sur écoute » que l'on peut lire ce texte, mais sur la page de l'émission « Les Regardeurs » que supervise sans doute le respectable président du Palais de Tokyo.

182
Répondre en citant  
Ophélie Gaillard dans Vivaldi - le Jeu 03 Avr 2014, 10:30

Il a été question de la violoncelliste Ophélie Gaillard dans ce post de la Grande Table et de ses interprétations des sonates Vivaldi pour violoncelle seul. J'ai déjà conseillé l'écoute de ce double CD (avec DVD), et comme nous avons quelques forumeurs mélomanes, je me permets de suggérer l'écoute de la sonate n°4 en si bémol majeur.

Un CD qui ne risque pas d'être mentionné par Matthieu Conquet qui mitraille ses mots autour de cinq secondes et demie de musique (où le mot "muse" souffre parfois beaucoup) : ce n'est pas une actualité dont il faut faire la promotion, l'enregistrement étant sorti en 2006 (une éternité, donc).

183
Répondre en citant  
Ophélie Gaillard joue CPE Bach - le Mer 16 Avr 2014, 08:58

@Philaunet a écrit:Il a été question de la violoncelliste Ophélie Gaillard dans ce post de la Grande Table et de ses interprétations des sonates Vivaldi pour violoncelle seul. J'ai déjà conseillé l'écoute de ce double CD (avec DVD), et comme nous avons quelques forumeurs mélomanes, je me permets de suggérer l'écoute de la sonate n°4 en si bémol majeur.

Un CD qui ne risque pas d'être mentionné par Matthieu Conquet qui mitraille ses mots autour de cinq secondes et demie de musique (où le mot "muse" souffre parfois beaucoup) : ce n'est pas une actualité dont il faut faire la promotion, l'enregistrement étant sorti en 2006 (une éternité, donc).

Finalement, voici Ophélie Gaillard mentionnée par Matthieu Conquet dans Ce qui nous arrive en musique. L'occasion en est la sortie du CD "Carl Philip Emanuel Bach - Ophélie Gaillard & Pulcinella Orchestra (Label Aparté)".

Matthieu Conquet, qui fait oeuvre fort utile, se voit confier 4'53 d'antenne dans lesquelles il introduit trois miettes de musique et l'annonce des concerts de l'artiste.  Il lit donc son texte à toute berzingue en ne prêtant guère attention aux remarques aussi borborygmiques qu'inutiles du zig qui dirige la matinale.

Comme il s'agit de France Culture, on devrait s'attendre à une présentation impeccable, non ? Il faut déchanter. Le nom, pourtant essentiel, du compositeur Carl Philip Emanuel Bach est mal orthographié à plusieurs reprises (Carl Philippe Emmanuel ) ; des formules ne passent pas : « l'opiniâtreté enfin qui tient à ré-enregistrer » , « cet enregistrement vif » (pris sur le vif ? De concert ?) ; faute de grammaire : « prise de son et réalisation signée Nicolas Bartholomée » ; oubli de mot : « une des six Symphonies de Carl Philippe Emmanuel [sic] Bach, commandées à l’époque Gottfried van Swieten. ».

Le 15 avril, Nessie a précisément répertorié les types de fautes émaillant les pages de France Culture dans Errare France Culture est et a avancé des hypothèses sur les raisons qui aboutissent à un texte bâclé comme celui de Matthieu Conquet.

Une seule chose à retenir : les noms d'Ophélie Gaillard et de Carl Philip Emanuel Bach.

184
Répondre en citant  
La musique ? Du bruit de fond. - le Dim 07 Juin 2015, 09:39

Dans le fil La fabrique de l'histoire, F. avait attiré notre attention ainsi :
F. a écrit:(...) Partir en croisade, le guide du chevalier (évidemment inscrit dans une semaine thématique très FC actuelle, il échappe miraculeusement aux travers du moment). Nous ne sommes certes pas chez Le Goff, mais voilà un honnête travail de vulgarisation plutôt bien mené, réalisé et éclairé par des interventions de qualité. Le "guide du chevalier" va jusqu'au bout de son sujet, retour en pièces détachées compris.

Si l'on exclut les questions d'une « Laurentin girl » qui feront l'objet d'un autre post, on entend de bonne choses de la part des savants interrogés. L'émission se conclut sur la pièce de Couperin (évidemment non référencée sur la page du site), La Seconde Leçon de Ténèbres de Couperin, interprétée magistralement par Alfred Deller : [son mp3="http://franceculture.fr/sites/default/files/sons/2015/06/s23/NET_FC_57fc62b2-5d17-4c69-a8e1-f37fb8958791.mp3" debut="51:48" fin="52:16"]

Mais comme on n'est pas à la RTBF dans l'émission Ouïe-Dire pour laisser deux ou trois minutes de musique à la fin d'une émission il faut entendre la voix d'une Anaïs Kien, qui démontre tout au long de l'émission par ses questions et ses exclamations l'inculture et l'immaturité « emblématiques » (pour Nessie) de la station jeuniste voulue par le directeur :
[son mp3="http://franceculture.fr/sites/default/files/sons/2015/06/s23/NET_FC_57fc62b2-5d17-4c69-a8e1-f37fb8958791.mp3" debut="52:16" fin="52:45"]

185
Répondre en citant  
Curtis Mayfield, Superfly (1972) - le Jeu 25 Aoû 2016, 09:41

fred de rouen(http://www.regardfc.com/t9p200-france-musique#26619) a écrit: (...) Les spécialistes de la blaxploitation confirmeront l'idée  et brandiront la musique composée par Curtis Mayfield pour le film de Gordon Parks Jr Superfly. Ce film de 1972  que presque personne n'a vu, et que tout le monde a oublié, a offert à la soul music un de ses albums les plus aboutis (...)
Du seventies pur jus, les arrangeurs des morceaux de Donna Summer et de Stevie Wonder ont dû en prendre de la graine.. Merci pour cette découverte.

NB. La récapitulation des contributions du 24 août dans le fil « Tous les commentaires du jour »  est à retrouver ici

186
Répondre en citant  
Titre temporaire : Voyage merrillien de bishop - le Lun 16 Oct 2017, 12:04

Suite de Helen Merrill, The Thrill Isn't Gone - le Jeu 14 Sep 2017

1954 Album Helen Merrill - Don’t Explain


1954 Album Helen Merrill - you’d be so nice to come home to


1954 With Clifford Brown 03 - What’s New


1955 With String (Richard Hayman Orchestra) 04 - Beautiful Love


1955 Lilac Wine - With String (Richard Hayman Orchestra) - Lilac Wine


1955 With String (Richard Hayman Orchestra) 03 - Mountain High Valley Low


1955 With Strings - 05 - Comes Love


1955 With Strings - 06 - End Of A Love Affair (son moyen)


1955 With Strings - 12 - Wait Till You See Him

1956 Dream of You - I’m A Fool To Want You
1956 Dream Of You 01 - People Will Say We’re In Love


1956 Dream Of You 08 - Where Flamingos Fly


1957 Merrill At Midnight - Black Is The Color Of My True Love’s Hair


1957 Merrill At Midnight - It’s A Lazy Afternoon (21.02.1957)
(erreur de pochette, le titre ne se trouve pas sur l'album dream of You)


1957 Merrill At Midnight (feat. Hal Mooney and His Orchestra) - 12 - Blue Guitar


1957 Merrill At Midnight 06 - If You Go
1957 Merrill At Midnight 10 - I’ll Be Around (son très moyen)


1958 The Nearness Of You - Summertime
1958 The Nearness Of You 03 - I See Your Face Before Me


1958 The Nearness Of You 06 (Ah, The Apple Trees) When The World Was Young


1959 You’ve got a date with the blues - The Thrill Is Gone


1959 You’ve Got A Date With The Blues


1960 Parole e Musica - Why Don’t You Do Right


1960 Parole e Musica - You Don’t Know What Love Is


1960 Parole e Musica - Willow Weep For Me


1960 Parole e Musica - I’ve Got You Under My Skin


1960 Parole e Musica - Autumn In New York


1961 Helen Merrill In Italy 01 - My Only Man


1961 Helen Merrill In Italy 05 - Why Don’t You Do Right


1961 Helen Merrill In Italy 06 - You Don’t Know What Love Is


1961 Helen Merrill In Italy 07 - Willow Weep For Me


1961 Helen Merrill In Italy 08 - April In Paris
1961 Helen Merrill In Italy 10 - Solitude


1961 Helen Merrill In Italy 12 - Autumn In New York


1962 Helen Merrill & Piero Umiliani from Smog - My Only Man


1963 Helen Merrill In Tokyo & Sings Folk - Motherless Child - Lullaby of Chugoku-Chiho
1963 Helen Merrill In Tokyo & Sings Folk - Donna Donna
1963 Helen Merrill In Tokyo & Sings Folk - Lullaby of Chugoku-Chiho
1963 Helen Merrill In Tokyo & Sings Folk - Wayfarin’ Stranger
1963 Helen Merrill In Tokyo & Sings Folk - Greensleeves
1963 Helen Merrill In Tokyo & Sings Folk - Lullaby of Itsuki
1963 IN TOKYO - 03 - Bewitched, Bothered and Bewildered


1963 IN TOKYO - 07 - I’m Fool to Want You
1963 IN TOKYO - 08 - My Favorite Things
1963 Sings Folk - Black Is The Color


1965 The Artistry Of Helen Merrill - 08. The River
1965 The Artistry Of Helen Merrill - 10. Forbidden Games

1967 Autumn Love - 08 ‘Round Midnight (Takeshi Inomata & Westliners)
1967 Bossa Nova In Tokyo 03 - Fly Me To The Moon
1967 Bossa Nova In Tokyo 07 - The Boy From Ipanema
1967 Bossa Nova In Tokyo 14 - La Chanson D'orphee

1968 A Shade Of Difference 08 - My Funny Valentine
1968 A Shade Of Difference 10 - Where Do You Go ¿
1968 Sings Screen Favorites 09 - Romance (Forbidden Games)

1969 Autumn Leaves 10 - Plaisir D'amour
1969 Autumn Leaves 15 - Charade

1970 Helen Merrill Sings The Beatles - 08. And I Love Him


1981 Casa Forte - Natural Sounds


1984 No Tears, No Goodbyes - 01 - When I Look In Your Eyes

1984 No Tears, No Goodbyes - 02 - I Love Paris


1984 No Tears, No Goodbyes - 08 - The Thrill Is Gone

1986 Cole Porter Album - 05 - My heart belongs to daddy
1986 Music Makers - 01 - Round Midnight
1986 Music Makers - 02 - Sometimes I Feel Like A Motherless Child


1986 Music Makers - 03 - A Tout Choisir
1986 Music Makers - 04 - When Lights Are Low


1986 Music Makers - 05 - And Still She Is With Me (instru)
1986 Music Makers - 06 - Music Makers


1986 Music Makers - 12 - Nuages

1987 Helen Merill & Gil Evans Collaboration - Summertime (intro est coupée)


1987 Helen Merill & Gil Evans Collaboration 04 - I’m a fool to want you
1987 Duets (w Ron Carter) 06 - Autumn Leaves


1987 Duets (w Ron Carter) 09 - The Summer Knows
1987 Duets (w Ron Carter) 12 - My Funny Valentine
1987 Irving Berlin Album 01 - How Deep is the Ocean
1987 Irving Berlin Album 10 - Blue Skies
1987 Irving Berlin Album 12 - Music Makers

1988 Just Friends 01 - Cavatina (with Stan Getz)


1988 Just Friends 07 - If You Go Away (with Stan Getz)


1988 Just Friends 09 - Music Maker (with Stan Getz)

1992 Clear Out Of This World - 06 - Maybe

2000 Jelena Ana Milcetic Aka Helen Merrill - Sometimes I Feel Like a Motherless child
2000 Jelena Ana Milcetic Aka Helen Merrill - Wayfarin’ Stranger

2002 LILAC WINE - 02 - wild is the wind


2002 LILAC WINE - 08 - portrait of helen merrill (instru)

187
Répondre en citant  
''Zerreisset, zersprenget, zertrümmert die Gruft'' (BWV 205) - le Lun 01 Jan 2018, 14:18

Pour Fred de Rouen, une cantate profane de Bach en ce jour de 4e cantate de l'Oratorio de Noël :  Zerreisset, zersprenget, zertrümmert die Gruft, BWV 205 (Dramma per Musica, for the Birthday of Augustus Friedrich Müller, a Professor at Leipzig University*).

J.S. Bach / Zerreißet, zersprenget, zertrümmert die Gruft, BWV 205 (Jacobs)

Belle étude de Julian Mincham qui a créé le site de référence Bach Cantatas Website.

L'occasion de rappeler l'initiative de Noël de BBC Radio 3, ''The Spirit of Bach'', les émissions de la chaîne prenant pour sujet la musique du Kantor de Leipzig. Exemple : Bach and the Ballet dans l'émission Sound of Dance "with the American dancer and choreographer Mark Morris".

* How many university professors could claim, or would wish to be as popular as August Müller, the man for whose birthday this work was performed in 1725? (Dürr p 854). His spectacular academic career suggests that his reputation was due to the fact that he was a highly respected and esteemed teacher, and not just that he gave good marks to his pupils!

Contenu sponsorisé 

188
Répondre en citant  
Re: Le coin de l'écoute -

Le coin de l'écoute     Page 19 sur 19

Haut de page ?   

Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 17, 18, 19

Accueil / Conversatoire & Atelier

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum