Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Journée à la mémoire de Bernard d'Espagnat    Page 1 sur 1

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
Journée à la mémoire de Bernard d'Espagnat - le Mer 11 Mai 2016, 15:34

Bernard d'Espagnat, éminent physicien et philosophe de la physique, la quantique en particulier, est décédé en août dernier.

Une journée sera consacrée à sa mémoire, événement organisé par le Cφ² (Collège de physique et de philosophie, présidé par Hervé Zwirn, qu'on avait évoqué ici) et l'Académie des Sciences Morales et Politiques (sur le site de laquelle on peut lire les rapports d'un important groupe de travail conduit par Berdard d'Espagnat sur les Implications philosophiques de la science contemporaine).

Cette journée aura lieu le mercredi 15 juin de 9h30 à 17h à la Fondation Simone et Cino del Duca, 10 rue Alfred de Vigny, Paris 8e. L'entrée y sera libre mais l'inscription obligatoire sur le site : https://evenium.net/ng/person/event/website.jsf?eventId=journee-a-la-memoire-de-bernard-d-espagnat .

Ancien élève de Louis Leprince-Ringuet, ayant participé dans ses jeunes années aux projets de Niels Bohr et d'Enrico Fermi, collaborateur de John Bell au CERN, Bernard d'Espagnat fut particulièrement intéressé par les conséquences que pouvaient revêtir des tests expérimentaux sur les inégalités qu'avaient établies ce dernier, conséquences telles que la non-localité fondamentale des lois de la nature, telles qu'exprimées par la physique en tout cas. Il imagina des expériences susceptibles de vérifier la violation de ces inégalités, expériences qu'un de ses thésards, expérimentateur de génie et nommé Alain Aspect, sut réaliser au début des années 80 à Orsay. Ces expériences, dites d'Aspect, sont restées célèbres dans le monde de la physique. Elles constituèrent la première preuve expérimentale solide du phénomène du fait que paradoxe EPR (Einstein-Podolsky-Rosen) n'en est pas un. Il n'en était pas un de toute évidence, le terme "paradoxe" étant mal choisi, mais il mettait en évidence une conséquence étonnante des lois de la physique quantique et entendait faire sentir par son caractère invraisemblable l'incomplétude de cette physique. Il montrait l'implication par ces lois d'un phénomène nommé "intrication quantique", qui se produit lorsque les destins de deux particules (au moins) ayant interagit ensemble se trouve liés par une fonction d'onde commune, entraînant la conséquence étrange que si l'on effectue une mesure sur l'une à un endroit donné, on influe sur les résultats d'une éventuelle mesure qui serait faite sur l'autre, à distance et instantanément, quelle que soit la distance séparant ces particules (c'est ainsi que ces lois contreviennent au principe de localité des causes et des effets).

Parallèlement à ces travaux, d'Espagnat publia plusieurs livres de réflexions et de vulgarisation dans lesquels il développa sa thèse du "réel voilé", considérant (à gros traits) que si les théories du réel à objectivité "forte" (le terme est de d'Espagnat), prétendant le décrire à distance et indépendamment de nous, doivent être laissées de côté en raison de leur inadéquation à rendre compte de ce qu'implique la physique quantique, l'on peut encore bâtir une théorie à objectivité "faible", fondée sur l'accord intersubjectif des observateurs, et que dès lors on ne doit pas renoncer par principe à toute connaissance de la "chose en soi". Qu'elle se manifeste, voilée certes, mais bien présente lorsqu'elle résiste et qu'elle dit "non", en particulier, à nos édifices théoriques.

Figurent parmi ses principaux ouvrages "A la recherche du réel", "Traité de physique et de philosophie", mais aussi des livres collaboratifs de dialogues et de confrontations des idées, tels que "Physique et réalité", recueil de longs échanges bilatéraux entre Bernard d'Espagnat et une liste d'éminents confrères ou élèves, dont JM Lévy-Leblond, J Bouveresse, M Bitbol, S Laugier ou Roland Omnès.

Argumentateur méticuleux, très clair, d'une honnêteté totale, reconnaissant la force des idées opposées aux siennes quoiqu'elle pussent le rebuter - en particulier celle du solipsisme méthodologique -, Bernard d'Espagnat eut la qualité rare d'être tout à la fois un acteur important de sa science et un passeur d'idées. C'était aussi un homme d'un autre siècle, qui ne comprenait pas que la jeunesse n'ait pas de passion plus grande pour le savoir et pour ces questions en particulier.

On doit enfin à Etienne Klein une belle série d'A Voix Nue  avec Bernard d'Espagnat diffusés sur France Culture en 2002, dont un numéro a été rediffusé dans les nuits et signalé par Nessie ici, et encore écoutable .

2
Répondre en citant  
Re: Journée à la mémoire de Bernard d'Espagnat - le Mer 02 Nov 2016, 13:59

Toutes les interventions de cette journée ont été filmées et les vidéos sont désormais accessibles depuis la page suivante du Cφ².

Etienne Klein fait partie du public (pour une fois) et intervient brièvement après la présentation de Jean Petitot si mes souvenirs sont exacts; Jean Petitot qui, chose étonnante, semble ne pas connaître Etienne Klein, dont il prononce le nom à l'allemande, Etienne "Klaïn"(une façon de rapetisser ce dernier ?).

Journée à la mémoire de Bernard d'Espagnat     Page 1 sur 1

Haut de page ?   

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum