Annonce : Le forum change d'adresse. Désormais, elle devient http://regardfc.fr
L'adresse regardfc.com sera indisponible sous peu et ne fonctionnera peut-être plus à l'avenir.

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Regards sur France Culture » LES FORUMS » France Culture » Matières à penser (ex « Discussions du soir »)

Aller à la page : Précédent  1, 2

Accueil / France Culture

Matières à penser (ex « Discussions du soir »)    Page 2 sur 2

Bas de page ↓   

11
Répondre en citant  
À chaque jour son credo - le Lun 13 Nov 2017, 12:58

Faut-il écouter les Matières à penser (ex Discussions du soir) de ce jour quand tout le programme, citations comprises, est sur la page de l'émission ? Et c'est gratiné, car on est chez Frédéric Worms qui laboure chaque semaine le champ idéologique de FC (quelle en sera la récolte, une année de plus dans la maison ?) .

Sous nos yeux, ils demandent à passer : « Ils », ce sont eux, les « migrants », ils demandent « seulement à passer » comme le dit Nika Gianniri dans le poème qui ouvre le livre qu’elle partage avec Georges Didi-Huberman. Leur livre « du passage » à eux, face à ce passage arrêté, bloqué, ce laissez-passer refusé, cette Europe murée, ici, à Idomeni au Nord de la Grèce. Une cinéaste, une poète qui travaille dans une association, et l’historien des images passantes, survivantes, résistantes, s’unissent pour nous donner à penser ce passage. Nous permettre de le voir. Car cela se passe sous nos yeux, littéralement sous nos yeux et nous ne le voyons pas. Avec en arrière plan tous les passages bloqués, les « spectres qui hantent l’Europe ». L’auteur du « livre des passages », Walter Benjamin, qui se suicide en 1940 à Port-Bou, ville frontière d’un autre temps d’arrêt. Surimpression des images. Regardons « les ». Leur passage, c’est le nôtre. Le temps des laissez passer est revenu.

"cette Europe murée" ? Ça se saurait, si c'était le cas.

"Walter Benjamin, qui se suicide en 1940 à Port-Bou, ville frontière d’un autre temps d’arrêt". Worms a casé le Walter Benjamin quotidien, mission accomplie.

Pour Hannah Arendt (décontextualisée), c'est l'invité "Georges Didi-Huberman : Comme dit Hannah Arendt des réfugiés ''ils sont notre avant-garde''. Ils sont notre passé et notre futur.

Quant au reste des citations sélectionnées, ce n'est pas du bourrage de crâne, oh que non...
Il n'est pas d'image qui ne soit migrante. Toute image est une migration. Les images ne sont jamais autochtones.

On pourrait dire que mon idée fixe, c'est le mouvement. Notre tragédie politique aujourd'hui ce sont les mouvements empêchés.


Pour le flou, l'indéterminé, le parler pour ne rien dire, c'est ici, cela méritait de figurer sur FC, la chaîne super-intellectuelle (on ne rit pas) : Il y a des choses qui sont et ces choses qui sont ont, à chaque moment de leur existence, la traîne de leur mémoire et la dynamique de leur futur qui arrive.



Dernière édition par Philaunet le Lun 13 Nov 2017, 14:14, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur

masterkey 

avatar
Admin

12
Répondre en citant  
Re: Matières à penser (ex « Discussions du soir ») - le Lun 13 Nov 2017, 14:10

En aparté, car je n'ai jamais écouté la nouvelle formule de cette émission : Je ne sais pas qui en a suggéré le titre, mais il s'agit (au pluriel près) de celui d'un très intéressant livre-débat paru à la fin les années 80 dans lequel s'entretenaient le mathématicien alors récemment médaillé Fields Alain Connes et le neurobiologiste bien connu Jean-Pierre Changeux. Ce livre traitait des objets mathématiques, du cerveau, et confrontait les points de vue d'un matérialiste radical et d'un tenant d'idées platoniciennes. La teneur de cette discussion avait pu être brièvement exposée au cours d'un numéro d'Apostrophe où les deux auteurs avaient été invités.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.regardfc.com

13
Répondre en citant  
Clonage - le Dim 10 Juin 2018, 08:29

Les numéros de Matières à penser se suivent et se ressemblent comme des clones (cf. ''Quel idéal pour l’être humain?'').

Commençons avec ce numéro dont le descriptif est particulièrement insultant pour les personnes munies de prothèses ou handicapées, mais tellement attendu de la part des combattants du transhumanisme, bientôt transformé en "hybridisme" ? :  Matières à penser avec Serge Tisseron par Serge Tisseron, "L’hybridation est l’avenir de l’homme" 08/06/2018

"Serge Tisseron reçoit le philosophe Bernard Andrieu, professeur en épistémologie du corps et des pratiques corporelles à l'Université Nancy 1."

"Comme en témoignent de nombreuses figures mythologiques - Prométhée, le Centaure, la chimère, le loup-garou, et plus près de nous, les supers héros - l’hybridation a toujours préoccupé l’être humain. Mais les hybrides sont aussi parmi nous, avec leurs pacemakers, leurs greffes, leurs prothèses de hanche... voire leurs fauteuils roulants.

(...) Cela est-il plutôt rassurant ou plutôt inquiétant ? Les deux à la fois. L’aspect rassurant est que l’hybridation permet d'éviter la stigmatisation des corps handicapés ou imparfaits
".

Je dirais plutôt qu'une prothèse de genou ou de hanche permet avant tout à une personne de se déplacer et que "la stigmatisation des corps handicapés ou imparfaits" est du blablabla franculturien.

"L’aspect inquiétant consiste dans le fait que les technologies d’hybridation utilisent de plus en plus des systèmes connectés qui peuvent contribuer à un contrôle social accru. Pour toutes ces raisons, il est temps désormais de placer l’éthique au cœur de l’hybridation".

Une puce électronique dans la prothèse de genou pour savoir où vous allez, peut-être ? Ah le "contrôle social accru", Orwell n'est pas loin...

"L’éthique au cœur de l’hybridation" comme ça sonne bien, comme ça caresse les oreilles des blablateurs !

*****************

Matières à penser avec Antoine Garapon pour "Le droit bouleversé par la neurodiversité" 07/06/2018

Descriptif "Quand le droit s'adapte aux découvertes du système nerveux
L’essor des neurosciences permet non seulement d’identifier de nombreux nouveaux symptômes mais aussi de mesurer à quel point nous sommes divers. Elles ont par exemple établi que le cerveau atteint son plein contrôle des facultés mentales et des émotions que vers 25-28 ans
".

À France Culture, c'est largement au-delà... La station n'a pas encore eu connaissance de ces découvertes, c'est pourquoi elle donne la parole à "Léonore Decque, collégienne d’ 11 ans et demi" (LSD, interroger le genre).

"Le droit ne peut demeurer indifférent à ces découvertes mais il ne pourra s’adapter qu’en se rapprochant au plus près de cette nouvelle connaissance de l’homme".

On voit où notre paradigmatique Garapon veut en venir : en dessous de 28 ans, pas de responsabilité pénale ? Ou bien pas de droit de vote ?

************
À dimanche prochain !

Voir le profil de l'utilisateur

14
Répondre en citant  
La grandeur morale des talibans... - le Sam 16 Juin 2018, 11:04

On commence à écouter cette émission Le rapport à la loi des Talibans* (14/06/2018), et l'on est d'abord incrédule, puis estomaqué et enfin scandalisé par l'apologie des talibans faite par l'invité et approuvée par Antoine Garapon (les deux se faisant concurrence dans les euh, euh et les hésitations plus ou moins factices).

Chacun se fera son idée avec le début de l'émission. Je n'ai pu tenir plus des 15 minutes ci-dessous ayant en mémoire des témoignages directs d'Afghans survivants d'attentats. Un seul mot : la lapidation d'une femme est évacuée en quelques secondes par les deux hommes au micro, Adam  Baczko se dépêchant de développer sur "la justice impartiale" des talibans. [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/16274-14.06.2018-ITEMA_21711645-3.mp3" debut="00:17" fin="15:46"]

À mettre en relation avec Afghanistan : un important chef taliban tué dans une frappe de drone US >International|Le Parisien avec AFP| 15 juin 2018, 13h59

L’armée américaine a confirmé une frappe visant le chef des talibans pakistanais, responsable notamment de l’attaque en 2012 contre la jeune Malala Yousafzai.
Le chef des talibans pakistanais a-t-il été tué voici quelques jours en Afghanistan ? C’est ce qu’assure un porte-parole du ministère afghan de la Défense, Mohammad Radmanesh. « Je peux confirmer que le chef du TTP Fazlullah a été tué dans une opération conjointe afghano-américaine dans le Kunar jeudi », déclare-t-il à l’AFP.
Les médias américains rapportent eux aussi que l’attaque a visé Maulana Fazlullah, un important commandant du TTP, le mouvement taliban pakistanais. Le Pakistan n’a pas commenté officiellement dans l’immédiat mais selon une source de sécurité, Fazlullah est considéré comme faisant partie des tués.
Pour leur part, les militaires US sont moins affirmatifs, ou moins précis. « Les forces américaines ont mené une frappe antiterroriste le 13 juin dans la province de Kunar, près de la frontière entre l’Afghanistan et le Pakistan, qui visait un haut responsable d’une organisation terroriste », déclare le lieutenant-colonel Martin O’Donnell dans un communiqué. Il ajoute que les forces américaines continuent à « adhérer à un cessez-le-feu » que Kaboul a conclu avec les talibans afghans.
Sa tête mise à prix 5 millions de dollars
En mars, le département d’Etat américain (équivalent du ministère des Affaires étrangères) avait promis une récompense de 5 millions de dollars pour aider à localiser Maulana Fazlullah.
Ce commandant taliban est lié à des attentats sanglants au Pakistan et à la tentative d’attentat à la voiture piégée de Times Square en 2010 à New York. L’homme se serait réfugié en Afghanistan selon des responsables pakistanais.
Selon le département d’Etat, son groupe, également connu sous le nom Tehreek-e-Taliban Pakistan (TTP), a « montré une alliance étroite avec Al-Qaïda » et donné une formation sur les explosifs à Faisal Shahzad, qui se préparait à commettre l’attentat de Times Square.
Le TTP avait aussi revendiqué le massacre de plus de 150 personnes en 2014 dans une école à Peshawar, au Pakistan. Le groupe était aussi responsable de l’attaque en 2012 contre la jeune Malala Yousafzai, devenue depuis un symbole du combat pour l’accès des jeunes filles à l’éducation.
InternationalAfghanistanPakistanTalibansTehreek-e-Taliban PakistanMaulana Fazlullah
Sur le même sujet
> Afghanistan : au moins 37 morts, dont des journalistes, dans un ...
> Afghanistan : près de 100 morts après l'explosion d'une ambulance ...
> Afghanistan : attentat contre un centre électoral, au moins 12 morts ...


**********************

* Le système judiciaire Taliban en Afghanistan

Il ne faut pas commettre à propos des Talibans la même erreur d’analyse que celle qui a longtemps été faite à propos du stalinisme. Ni l’un, ni l’autre ne procèdent d’une abolition de la loi mais bien de son utilisation perverse. Les Talibans (comme l’État islamique d’ailleurs) repose bien sur un « régime de vérité », fut-il
[sic] impitoyable et sanguinaire, comme le rappelle le chercheur Adam Baczko dans ses travaux.

Adam Baczko
   chercheur à l'EHESS, spécialiste de l’Afghanistan.

Voir le profil de l'utilisateur

15
Répondre en citant  
Devant tous ces ''logues'', je me délogge - le Mer 17 Oct 2018, 08:32

Tournée des adieux dans les rubriques, suite 12. Si l'on ne se fiche pas du monde avec cette série Vieillir (2/5) Le siècle des centenaires 16/10/2018 !

"vieillir. Ce soir, avec Frédéric Balard, sociologue et anthropologue. (...) l’état de vieillesse propre au grand âge, non plus considéré seulement comme une mémoire vivante, encore moins comme une population dont il faut prendre soin, mais comme des individus faisant état de modes d’être, de faire et de penser bien spécifiques".

Sans blague ? Une sacrée découverte du beaucoup-de-choses-logue.

Un jour on aura une émission concrète sur les progrès techniques (issus de centres de recherche, comme le CNRS et traduits matériellement par des entreprises) permettant aux personnes atteintes d'usures dues à l'âge d'être mobiles et actives dans des domaines d'intérêts partagés. Par exemple, l'appareillage pour les mal-entendants, "extraordinaire" me disait un nonagénaire que j'ai connu sourd comme un pot.

Comment fonctionne la recherche fondamentale ? Comment se traduit-elle en appareils de substitution ? Qu'est ce que France Culture... fait au grand âge ?

Le 3e numéro de la série ? Je vous le donne en mille : "Santé, genre, revenus : tous inégaux devant la vieillesse "

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé 


16
Répondre en citant  
Re: Matières à penser (ex « Discussions du soir ») -

Matières à penser (ex « Discussions du soir »)     Page 2 sur 2

Haut de page ↑   

Aller à la page : Précédent  1, 2

Accueil / France Culture

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum