Annonce : Un défaut a eu lieu récemment sur le système de vérification des messages, empêchant les utilisateurs non-inscrits de contribuer. Ce défaut est maintenant corrigé, il n'est plus nécessaire d'être inscrit pour participer.

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

La méthode scientifique.    Page 3 sur 3

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
La méthode scientifique. - le Mar 13 Sep 2016, 15:29

Rappel du premier message :

Pour faire suite à ce post de Masterkey, voici donc un fil dédié à La méthode scientifique, quotidienne de Nicolas Martin.

******

NOTA BENE : le forum contient également les fils de discussion suivants traitant des sciences : La Marche des sciences (2009 - 2013) ; Continent sciences (2009 - 2016) ;  De la science dure en BD (2009) ; Futurologie et sciences (2012) ; Science publique (2011 - 2016) et La Conversation scientifique (2016) - Un billet scientifique a été publié dans un fil créé spécialement Journée à la mémoire de Bernard d'Espagnat et un fil nommé Mathématiques, réalité et droit (2011). Une rubrique "Ornithologie" rassemble toutes les contributions sur Les oiseaux.
* * *

21
Répondre en citant  
émission du 20 janvier de la Méthode scientifique - le Mer 25 Jan 2017, 19:41

Bonjour,
Je dois dire que j'aime beaucoup cette émission et son présentateur, malgré certaines critiques sur ce forum que je partage sur la disparition d'excellentes émissions au bénéfice d'une unique.
Ce sont cette considération, gratitude pour son apport à ma culture scientifique, et déjà fidélité, à la méthode scientifique qui ont fait que la déception vis à vis de l'émission du 20 janv, intitulée "Comment la médecine émancipe t elle les femmes?" n'a été que plus grande.

Au-delà du fait que le sujet choisi le jour où les femmes sont à l'honneur tourne à nouveau à la maternité..., la principale critique que j'adresserais est la mono-pensée. Non seulement les deux invitées avaient le même point de vue, mais toutes les questions et points de vue différents étaient présentés comme non pertinents, voire moqués. Il régnait une pensée unique, comme une obligation d'y adhérer, sous peine d'être patriarcal et conservateur.
Vraiment, pour un sujet  mêlant questions de société, éthique, morale individuelle, et médecine, j'ai été presque choquée de cette injonction au droit à l'enfant et aux techniques de procréation les plus avancées. Le pompon fut décroché, à mon avis, lors du dénigrement du principe de précaution pour juste derrière réutiliser le concept en faveur de la thèse émise en précisant "le bon principe de précaution celui-là". No further comment...
De fait, la forme était tellement dérangeante que je n'ai pas du tout pu accéder au fond  (et pourtant je ne me serais vraiment pas identifiée au conservatisme ou au patriarcat, loin de là). D'ailleurs, je n'ai pas écouté la deuxième partie.

Ca m'avait déjà titillé lors de l'émission sur les vaccins pour les mêmes raisons (il fallait adhérer à un point de vue : la vaccination, c'est bien et pas contestable, point).
Alors, s'il vous plaît,  si les personnes en charge de l'émission lisent ce commentaire, pouvez-vous être plus prudents à l'avenir?
Aller, on est sur France Culture, avec de bons arguments sérieux bien exposés, nous devrions être capables de nous faire notre propre opinion. Faites nous confiance!  Smile

PS: j'espère vraiment que vous le verrez comme une critique constructive, loin de moi de penser que c'est en général une mauvaise émission pour autant!!

22
Répondre en citant  
moins s'il vous plait - le Jeu 30 Mar 2017, 15:32

Bonjour,

Pour ma part après 7 à 8 mois  j'espère ardemment (mais certainement en vain), que N. Martin sera moins (ou pas)  présent sur FC dans la prochaine grille. J'avais cet avis dès la rentrée, je trouve que cet animateur n'est pas assez expérimenté pour tenir cette place, et j'aurais même tendance à préférer la tête au carré sur FI, une emission qui a des défauts mais que je juge finalement plus agréable à écouter malgré tout.

Cela étant-dit, j'ajoute avec une vilaine malice, que cet entrainement quotidien le fera peut-être progresser dans son métier...  J'aurais préféré qu'il apprenne son taf loin de mes oreilles.

Mauvaise blague à part, c'est quand même très dommage d'avoir remplacé tant d'émissions de qualité par une seule émission ou presque dont la qualité (en tous cas à mon avis) reste à démontrer.

Une alternance avec un(e) producteur(e) m'aurait moins déçu, et l'éviction des talents précédents me serait parue moins choquante.

Heureusement que la conversation scientifique perdure, ça me console un peu d'avoir perdu continent science.

Un bébé désappointé

23
Répondre en citant  
science sans culture n'est que ruine des ondes - le Jeu 30 Mar 2017, 22:09

bonsoir babycoucheculotte,

Bien posté pour votre fois première.
France Culture n'a plus l'ambition de la qualité.
France Culture a l'ambition de faire péter l'audimat et pour se justifier sort souvent le critère d'être non élitiste.
La messe est ainsi dite et certains d'entre nous en subissent les conséquences.

Quand j'étais gamin j'ai dans ma nationale éducation pratiqué la recherche des anions et des cations par la méthode à l'hydrogène sulfuré sous hotte aspirante et cela me confère une exigence sur la qualité des émissions scientifiques de France de l'Inculture.

On nivelle par le bas, le bas nous avons. (c'est un peu sévère mais cela se veut drôle, un peu)
France Culture se veut-elle près du peuple ? Hors paradigme cette station nous a donné de très bon intervenants sur la définition du concept peuple.
Le peuple cultivé jamais ne sera vaincu. (Zut j'ai des relents)

NB : les mauvaises blagues sont rares

Le fou du labo 4                 H2S

24
Répondre en citant  
Le naufrage de ''La Méthode scientifique'' - le Ven 15 Sep 2017, 08:43

Qui sauvera l'excité, le bouffon Nicolas Martin ? Le numéro de La Méthode scientifique consacré au corbeau est un échec retentissant. Erner ne devrait-il pas prendre seulement France Culture comme objet de ses bavardages sur les échecs ?

Une émission d'une heure dont les 20 premières minutes brouillonnes et improvisées ne nous apprennent rien : Malin comme un corbeau. Et l'émission associe les deux mots "méthode" et "scientifique", soupir.

Avec une page de très haute culture : "Le corbeau, si prompt à la flatterie chez La Fontaine". Ah, voilà que le corbeau flatte maintenant ? Qui ? Le renard peut-être ?

Une émission de sciences naturelles ? Que nenni :  "pour réhabiliter les corbeaux et toute leur famille et comprendre en quoi leur intelligence peut nous éclairer sur la nôtre". Les corbeaux sont victimes de discriminations, il faut les réhabiliter. Le parallèle avec le discours de victimisation généralisé est flagrant. Il sous-tend tout sujet. Quant à éclairer notre intelligence, voilà aussi un trait contemporain et franceculturien : tout doit se rapporter à soi et à son développement personnel. Étudier une chose pour elle-même, non.

Format habituel : un Nicolas Martin qui bavarde avec deux personnes, dont l'une est en duplex, prompt à couper la parole pour ne pas laisser entendre une seconde de réflexion ; des invitées qui improvisent, cherchent leurs mots, ne les trouvent pas ; des comparaisons au ras des pâquerettes (ah la liste des courses, un passage d'anthologie de la niaiserie). Du mauvais France Inter. Une piste d'économie budgétaire pour Gallet : fusionner FC et France Inter quant à cette émission (et bien d'autres).

Page aussi très bizarrement construite (et si peu élégante) :

Le fil de l'émission

   18/07 > Les corbeaux aussi bons que les grands singes pour la planification ? https://t.co/mEjsIkysUq via @SciencePresse#LaMethScipic.twitter.com/aZWDmzbhEC
   — Méthode Scientifique (@lamethodeFC) September 11, 2017

   [#Vidéo] L'intelligence du #corbeauhttps://t.co/Q1Y3rFf9J7 via @NatGeoWildFr#LaMethSci
   — Méthode Scientifique (@lamethodeFC) September 11, 2017
(...)

Au même moment, j'ai écouté un numéro de Natural Histories de la BBC sur le corbeau. C'est le jour et la nuit. On y reviendra.

En attendant, on peut toujours consulter le fil Les oiseaux au mot "Corbeau".

Non, l'ornithologie n'est vraiment pas à la fête à France Culture.

25
Répondre en citant  
Re: La méthode scientifique. - le Jeu 21 Sep 2017, 12:27

Malheureusement, je garde moi aussi un avis négatif sur cette émission, enfin surtout sur les qualités d'animateur du producteur et vais épancher mes soifs de science sur canal U (conférences magistrales de scientifiques en amphi).

Je le trouve moi aussi mauvais orateur, confus. Il y a autant de euuuuh dans ses phrases que de mots, c'est vraiment dur à supporter. Ses blagues me laissent totalement indifférent et  il coupe souvent la parole à ses invités et devrait apprendre que la maîtrise du silence et d'une certaine simplicité sont des qualités radiophoniques importantes. J'ai déjà entendu certains de ses chroniqueurs, et je les trouve meilleurs que lui.

Je ne supporte en général que quelques unes de ses remarques quelquefois pertinentes dois-je ajouter par envie d'honnêteté.

Un exemple concret : JP Uzan ce génial astrophysicien est passé à quelques jours d'intervalle à la Tête au carré (France Inter)  et la Méthode scientifique. Je me suis forcé à écouter la MS par curiosité, la différence est flagrante :

La MS : confus, verbeux, mmmmhhh, euuuuh à chaque phrase (chaque mot parfois ! Même JP Uzan excellent orateur attrape ici ses tics), quelques infos pointues quand même pas de chansons horripilantes et plus de temps consacré au sujet.
Une approche cependant assez confuse je pense, des thèmes chers à Uzan.

La TAC : Simple (trop ?), articulé, fluide, et des chansons souvent horribles à mes oreilles, sans ces chansons on trouverait peut-être le temps d'être moins superficiel.

(Je n'aime pas trop France Inter, hormis la tête au carré)

Après N. hmmm hmmm Martin c'est certainement quelqu'un de très gentil et qui doit avoir des compétences (par exemple il y a de bon sujets d'émission), et je n'ai pas envie de d'être agressif gratuitement à son égard. Plusieurs auditeurs l'apprécient et ils doivent avoir de bonnes raisons. Pour ma part je n'arrive pas en général à tenir une émission complète.

Je déplore simplement son omniprésence hégémonique à l'antenne, mais c'est un signe des temps l'uberisation des producteurs à Radio-France.

26
Répondre en citant  
Nicolas Martin, Jean-Philippe Uzan et Podcast Science - le Jeu 21 Sep 2017, 17:51

Bonjour Babyscience,

Merci de cette contribution au fil, je partage votre avis : le ton que donne Nicolas Martin a ses émissions me les rend pour l'essentiel inécoutables, et c'est bien dommage. Comme vous le notez, le producteur est pourtant honnête, compétent, et on a déjà noté ici son esprit délié.

Voici ce que j'écrivais récemment en privé au principal contributeur de ce forum, au sujet des vices et des vertus de la Méthode Scientifique (par excès de flemme et manque de temps, je reproduis ce message quasiment sans remaniement) :

Le pire exemple  qui me vienne en tête en matière d'émission mise à mal par le style de son producteur, c'est la Méthode Scientifique. Le gâchis sans nom d'un contenu par ailleurs bien souvent à la hauteur des prétentions de la chaîne.

J'ai manqué l'essentiel des émissions de l'année, ne supportant plus le ton de Nicolas Martin, avant pourtant de m'astreindre à réécouter plus attentivement certains numéros dont les titres avaient retenu mon attention. Eh bien dans plusieurs cas, le niveau y est tout simplement meilleur, plus poussé que ce qu'offre la Conversation Scientifique sur les mêmes sujets.

J'avais repéré par exemple cette émission : https://www.franceculture.fr/emissions/la-methode-scientifique/la-deraisonnable-efficacite-des-mathematiques, titrée "La déraisonnable efficacité des mathématiques", qui signait surtout le retour à l'antenne de notre cher Jean-Jacques Szczeciniarz (mal orthographié sur la page  : Szszeciniarz). Y participait aussi Jean-Michel Salanskis qui donnait le change à JJS, et le niveau du dialogue entre les deux était nettement plus intéressant que ce qu'avait été l'échange avec Etienne Klein.

JM Salanskis en particulier, n'a pas hésité à entrer dans des détails et des finesses épistémologiques assez avancés, à tel point qu'on sentait JJS hésiter à entrer sur un tel terrain pendant toute la première partie de l'émission, redoutant sans doute qu'on y perde l'auditeur, mais pour y consentir finalement. Ce qui a fait de ce numéro, à mon goût, tout sauf une heure de perdue.

On peut noter que Nicolas Martin a eu le bon goût d'encourager les deux interlocuteurs à entrer dans les détails de leurs thèses et à tenter d'expliquer leurs points de vue, quitte à en passer par l'évocation de quelques points techniques. C'est là une des quelques qualités de NM : il ne prend pas son auditeur pour un crétin, un attardé, ni même un inculte.

***

Quant à  Jean-Philippe Uzan, entre autre le bras droit de Cédric Villani à la tête de l'Institut Henri Poincaré, je vous suivrai volontiers pour lui dresser des louanges appuyées.

(Reprenant à nouveau et éhontément le contenu d'un autre message récent adressé au rédacteur d'un blog  voisin : ) C'est un vulgarisateur dont l'écoute à la fois agréable et fort instructive.

J'écoute ces temps-ci une production au style débraillé qui ferait horreur à beaucoup ici du point de vue radiophonique tant elle est animée par de grands enfants : Podcast Sciences. La seule chose qui la sauve, c'est la richesse de son contenu. Les émissions, souvent faites par des post-doctorants, sont d'ordinaires plus pointues que les émissions scientifiques de France Culture.

Une de ces émissions avait pour invité JP Uzan donc, et était consacrée à la vulgarisation de la théorie de la relativité générale (ou plutôt la théorie générale de la relativité), elle dure plus de 3h et elle me semble être une des meilleures sur le sujet, si on accepte de passer outre les gloussements adolescents des producteurs de l'émission.

Voici l'émission :



***

Enfin, et histoire de boucler la boucle, Podcast Science a reçu fin mai Nicolas Martin.



L'émission, très longue (plus de trois heures, aussi décousue qu'à l'habitude), permet d'apprendre ou de confirmer pas mal de choses sur la façon dont les émissions scientifiques ont été remplacées par l'unique Méthode Scientifique. NM y répond assez franchement à de nombreuses questions, et voici ce que j'en ai retenu :


  • La tranche des sciences était depuis longtemps une des seules qui accueillait encore (jusqu'en 2016 donc) des producteurs tournants, pratique onéreuse et (d'après les dogmes de la station) manquant de lisibilité; mais en réalité, pour nous autres, auditeurs réguliers, gage de richesse et de variété des émissions produites.

    Il faut lire à ce sujet ce bulletin de l'AAFC (l'Association des Auditeurs de France Culture) qui recevait Sylvain Kahn en Juin 2016, alors producteur - mais jusqu'à la fin de ce mois-là seulement - de l'émission Planète Terre, l'une des émissions de la tranche des sciences pré-MS. Voici ce qu'il disait, échangeant avec Henry Faÿ, président de l'AAFC, bien connu sur ce forum auquel il a contribué de nombreuses fois, et qui m'a autorisé à reproduire dans ce forum le contenu de ces bulletins :


    S. K.  : S’agissant de l’audience, nous n’avons – en tout
    cas, moi je n’ai pas – les chiffres de l’audience que
    quart d’heure par quart d’heure, toute la semaine.
    Donc en clair, on ne peut pas savoir. Je sais, je
    peux vous dire l’audience moyenne à 14 heures,
    de 14 heures à 15 heures, du lundi au vendredi, on
    doit être à 90.000 en ce moment, mais je ne peux
    pas vous dire « le lundi à 14 heures, le mercredi à
    14 heures, le vendredi à 14 heures ». Je n’ai pas
    les chiffres. Et à ma connaissance, Radio France
    ne les a pas, parce que ça coûterait beaucoup plus
    cher et puis que, ça ne vous a pas échappé,
    France Culture doit être à peu près la seule chaîne
    du groupe Radio France à avoir encore, dans
    certaines tranches, de moins en moins, des
    variations quotidiennes et donc ce type d’étude, à
    France Inter ça n’existe pas. Sur France Musique
    ça a longtemps existé et c’est peut-être un peu
    revenu avec la nouvelle grille…

    H. F. : Hélas, hélas !

    S. K. : … mais sur Culture maintenant je crois qu’il
    n’y a plus que la tranche de 14 heures, la tranche
    de 15 heures, la tranche de 23 heures où vous
    avez en fait une déclinaison différenciée par jour.
    Toutes les autres tranches, parfois du lundi au
    jeudi seulement, mais c’est pour un seul
    animateur. Donc moi je n’ai que les chiffres pour la
    tranche « sciences », je n’ai pas les chiffres pour
    Planète Terre.

    Avec les podcasts on peut
    comparer les chiffres, l’émission la plus podcastée,
    par chaîne, dans le groupe. Pour vous dire que là
    j’ai des chiffres et je vais voir si vous vous
    intéressez aux chiffres des podcasts : Planète
    Terre, en ce moment, on est à 45.000 podcasts
    par mois.

  • Par ailleurs, Nicolas Martin nous indique que la tranche qu'il occupe maintenant, de 16h à 17h, attire avec la Méthode Scientifique 50 000 à 60 000 auditeurs en moyenne. Il nous précise que cette tranche était en mauvaise posture, mais que l'arrivée de l'émission a permis d'en stabiliser l'auditoire, et, selon ses termes, d'en arrêter "l'hémorragie".

    Oui mais, dira-t-on à juste titre, si l'on rapporte ces chiffres à ceux cités par Sylvain Kahn, une émission comme Planète Terre attirait en juin 2016 en moyenne 90 000 auditeurs, soit plus de 50% de plus que la Méthode Scientifique. La tranche 14h-15h est sans doute porteuse naturellement de plus d'auditeurs que celle de 16h-17h, mais à 14h, les émissions scientifiques étaient en concurrence directe avec la Tête au carré de France Inter, ce qui n'est plus le cas. Il n'est pas sûr que les deux effets s'annulent, ni donc que la Méthode Scientifique n'amène ainsi réellement plus d'auditeurs vers les sciences.

  • Nicolas Martin explique que ce qui compte le plus à ses yeux, au-delà de la mesure d'audience médiamétrie, ce sont les chiffres du podcast. D'après NM, les émissions scientifiques avaient 23 000 abonnés au moment où elles ont été déplacées à 16h (est-ce 23 000 par émission ? Dans ce cas il faudrait cumuler les chiffres des différentes émissions). Sylvain Kahn donnait pour sa propre émission le nombre de 45 000 podcasts par mois. Au début de la Méthode Scientifique, le nombre d'abonnés était monté à 350 000, et aujourd'hui (mai 2017) il est de 700 000.

    Mais si avant même son premier numéro, le nombre d'abonnés était déjà passé de 23 0000 à 350 000, n'est-ce pas plus le signe d'une stratégie réussie de mise en valeur des podcasts que des mérites propres de l'émission ? On peut se poser la question, à tout le moins.

  • NM dit ne recevoir aucune forme de contrainte de la part de  direction, ni en audience, ni sur le format.

  • Les émissions qui fonctionnent le mieux sont celles qui traitent de science-fiction et d'astrophysique, ainsi que les sujets relatifs à la médecine que NM qualifie de "concernante" (santé, maladies...)

  • La moitié de l'équipe est composée de scientifiques. Elle comporte entre autres une réalisatrice (imposée par la chaîne), deux reporters, et une personne chargée de  la veille twitter/réseaux sociaux.

  • La Méthode Scientifique est, de l'aveu de NM et selon ses termes, une émission de flux "clairement assumée" (au contraire de ce que serait une émission hebdomadaire; cette digression fait suite à une question qui lui est posée sur la fréquence quotidienne de son émission). Le direct est - toujours d'après ses dires - un exercice sans filet intéressant et pourvoyeur d'adrénaline. Reviennent plusieurs fois à ce sujet, dans la bouche de NM des expressions telles que "La radio c'est du direct", radio en direct qu'il oppose au contenu "PAD (prêt à diffuser)", qui ne fournit pas, d'après lui, de la même énergie.

  • On peut entendre NM dire, peut-être dans une réflexion faite un peu trop à chaud, que "le seul média scientifique années 80 [en France] est Science & Vie". Il faudrait recommander au producteur, par exemple, la lecture d'une page du site de France Culture telle que celle-ci : https://www.franceculture.fr/sciences/extinctions-de-masse-avant-les-lions-des-dinosaures-et-des-trilobites, dossier sur les extinctions d'espèce ne datant pourtant que de mai 2017, et qui met en avant une émission produite par France Culture en 1986 : Perspectives Scientifiques, très riche émission quant à son contenu sur le sujet des grandes extinctions de l'ère secondaire, et modèle de sobriété et de clarté, toutes qualités manquant cruellement à la Méthode Scientifique, quelle qu'en soient ses qualités par ailleurs. Pour s'en convainque, voici la pastille de l'émission : [son mp3="https://culturesons-production.s3.amazonaws.com/rf_sons/2017/07/11/NET_FC_8f5459ad-9c8b-4c73-9813-882b6abd0046.mp3" debut="00:00" fin="29:05"]

  • Enfin, il faut relever une très bonne question posée par l'un des participants de Podcast Science : celle du pilotage éventuel du programme de la Méthode Scientifiques et des autres émissions de Radio France par les livres et le monde de l'édition plutôt que par les publications dans des revues à comité de lecture. Ce participant insiste sur le fait que les livres sont des travaux qui ne sont pas relus par des pairs de ceux qui les rédigent, au contraire des publications.

    Pour cet intervenant, il est hors de doute que des émissions comme La tête au carré constituent leur programme pour répondre à la demandes des éditeurs partenaires et promeuvent ainsi des auteurs ou des publications qui sont parfois sujets à caution, ou simplement peu sérieux.

    NM se défend de ce genre de pratiques, et il s'ensuit d'intéressantes considérations sur l'éthique qui préside à la constitution des émissions. Nicolas Martin relate notamment le déroulement d'une émission dont l'un des invités était Philippe Even. Nicolas Martin confesse (quel aveu !) n'avoir pas pris connaissance du nom de ses invités avant de démarrer l'émission - c'est donc qu'il arrive qu'elles soient entièrement montées par ses assistants. Connaissant le scandale de la ciclosporine (remède miracle au SIDA dans les années 80 et scandale dont Philippe Even fut un acteur principal), il se trouva pris dans un problème éthique de taille, pilotant une émission dont l'un des buts était de mettre en avant le livre du moment dudit P. Even.


De cette émission, on retient plusieurs choses : la bonne volonté, la candeur et probablement l'honnêteté de Nicolas Martin, mais aussi et surtout la coïncidence de phase dans laquelle il se trouve avec le dogme radiophonique actuel de France Culture : promotion du direct, des émissions de flux, du format magazine, de la nécessité première de la fameuse lisibilité pour l'auditeur, l'amour du ton des conversations adolescentes, de l'humour lourd, du jeunisme, la négligence et même la non-connaissance de ce qui a été autrefois produit par France Culture en matière d'émission scientifique et même culturelle.

Nicolas Martin échappera-t-il un jour à ce formatage insupportable qu'impose France Culture un peu partout et à toutes les heures diurnes (Philippe Garbit nous en préserve encore les nuits) ? Il en a probablement les moyens, mais la tendance actuelle ne l'y aidera certainement pas, et ce format quotidien, qui lui impose un impréparation telle qu'il ne sait parfois même pas qui sont ses invités avant que l'émission ne commence, ce format donc lui maintiendra trop sûrement la tête sous l'eau, ou dans le guidon, avec pour horizon le chiffre des podcasts et le nombre d'abonnements et de retwits que connaîtra l'émission.

27
Répondre en citant  
Re: La méthode scientifique. - le Jeu 21 Sep 2017, 18:56

Un grand merci Masterkey, pour cette réponse détaillée et fort instructive.

Et oui pourtant grand amateur de "la conversation scientifique" j'ai été un peu déçu par la dernière saison.
Effectivement j'ai aussi repéré le podcast science que je vais écouter rapidement (mais pas le courage d'écouter celui consacré à NM  Wink ).

Enfin dans un autre registre je conseille à tous les amateurs de sciences le site https://www.canal-u.tv
qui est à mes yeux une exceptionnelle caverne d'Ali Baba avec des intervenants fabuleux.

28
Répondre en citant  
Re: La méthode scientifique. - le Jeu 21 Sep 2017, 21:10

Nous risquons de dévier franchement du sujet mais tant pis : Canal-u est une source à laquelle j'ai longtemps été boire sans modération. Je regarde régulièrement les conférences de l'IAP (http://www.iap.fr/science/conferences/conferences.php?annee=2014), aussi diffusés sur Canal-u, où j'ai découvert entre autres Jean-Philippe Uzan et pu réentendre de nombreuses personnalités que j'aime écouter comme Jean-Marc Lévy-Leblond.

On peut aussi y trouver des conférences tout à fait hors catégorie et hors du commun, comme celle-ci, de François Roddier, qui vous explique l'Univers , la vie et les sociétés humaines du point de vue de la thermodynamique (qu'on pourrait sous-titrer : "nous sommes tous des processus dissipatifs") :

29
Répondre en citant  
Re: La méthode scientifique. - le Jeu 21 Sep 2017, 21:52

C'est pour ce genre de déviation que j'aime souvent fouiller des forums.

Nous avons des goûts en commun sieur Masterkey, une rapide écoute de podcast science me met en joie, ça se présente bien malgré oui le joyeux foutoir, et Perspectives Scientifiques a vraiment  l'air d'être une excellente émission comme je les affectionne.
À l'époque je n'écoutais pas France Culture (lycéen, gréviste, amoureux, rêveur et dissipé), j'aimerais tellement que les archives de radio-France soient plus ouvertes au public... Je crois qu'on peut seulement consulter dans quelques bibliothèques françaises des serveurs de l'INA (quand on est pas professionnel).
Merci encore ami Maître Clé.

30
Répondre en citant  
L'humour en question - le Ven 22 Sep 2017, 11:39

masterkey(http://www.regardfc.com/t789p20-la-methode-scientifique#28928) a écrit: (...)  le ton que donne Nicolas Martin a ses émissions me les rend pour l'essentiel inécoutables, et c'est bien dommage. Comme vous le notez, le producteur est pourtant honnête, compétent, et on a déjà noté ici son esprit délié.  (...) De cette émission, on retient plusieurs choses : la bonne volonté, la candeur et probablement l'honnêteté de Nicolas Martin, mais aussi et surtout la coïncidence de phase dans laquelle il se trouve avec le dogme radiophonique actuel de France Culture : promotion du direct, des émissions de flux, du format magazine, de la nécessité première de la fameuse lisibilité pour l'auditeur, l'amour du ton des conversations adolescentes, de l'humour lourd (...)
De l'humour lourd : La Méthode scientifique par Nicolas Martin du 21 09 2017 : "Publications : pourquoi les chercheurs ont-ils tant de mal à se reproduire ?"

Sur le sujet de la reproductibilité des expériences scientifiques, on pourra se reporter à un article du Temps de ce 22 septembre 2017 Une science impossible à reproduire*. Voir aussi le dossier complet Les plaies de la recherche scientifique.

* La possibilité de refaire et de confirmer une expérience est au cœur de la démarche scientifique. Pourtant, dans un grand nombre de cas, cela ne fonctionne pas.

La méthode scientifique.     Page 3 sur 3

Haut de page ?   

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum