Annonce :

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Regards sur France Culture » LES FORUMS » France Musique » Les émissions estivales de France Musique

Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Accueil / France Musique

Les émissions estivales de France Musique    Page 1 sur 5

Bas de page ↓   

1
Répondre en citant  
Les émissions estivales de France Musique - le Dim 01 Mai 2016, 23:22

Moment musical 2013: derniers jours avant liquidation

En août 2013, alors que la saison vidait ses derniers tombereaux de chaleur, Anne-Charlotte Rémond nous proposait une série, Moment musical, déclinée en quatre épisodes de 2 heures. Les émissions sont de qualité et prennent naturellement place aux côtés des Voyages que proposait Axelle Thiry sur Musiq3. On signalera particulièrement le siège de Leningrad ainsi que le déménagement de la famille Bach pour Leipzig en 1723.

Il ne reste qu'une poignée de jours pour écouter et, le cas échéant, télécharger ces numéros de belle facture.

Voir le profil de l'utilisateur

2
Répondre en citant  
Les émissions estivales de France Musique - le Mer 03 Aoû 2016, 22:18

Objectif sieste : Shakespeare tonique

So Great Britain ! Autour de Shakespeare #2 avec Odile Sambe-de-Ricaud III/VII

Une très bonne programmation, une page riche en informations et en clips vidéo, une présentatrice dont le niveau oscille entre entre nul et archi-nul, à l'anglais de premier trimestre de 6e, une belle photo de ladite stagiaire qui n'arrive pas à lire une seule phrase sans bafouiller (lui a-t-on  demandé de lire un texte avant de la mettre derrière le micro ?). La photo prise par Annick Haumier est dans le numéro 2.

Ce numéro trois vaut la peine : la programmation a été bien  pensée (par quelle petite ou grande main de la station ?) et l'on rit à chaque fois que la présentatrice prononce un mot (quelle que soit la langue).

À vrai dire, je préfère finalement la débutante et non formée Odile Sambe-de-Ricaud à l'ancienne de la station Émilie Munéra qui a aussi fait une semaine d'Objectif sieste.



Dernière édition par Philaunet le Mer 16 Aoû 2017, 21:34, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur

3
Répondre en citant  
« Euh, attendez... » - le Ven 05 Aoû 2016, 12:02

Souriez, c'est l'été sur France Musique : [son mp3="http://www.francemusique.fr/\/sites\/default\/files\/asset\/aod\/2016\/31\/NET_4f9012e2-0110-40c1-a8dd-f67ecea5cf5a_FM.mp3" debut="152:23" fin="152:60"]

Déjà la quatrième émission de 3h d'Odile Sambe-de-Ricaud : So Great Britain ! Les phalanges londoniennes et pas une prise de parole sans bafouillage (voir précédent post).

Est-ce grave ? Sans doute non. C'est seulement de l'amateurisme à la radio nationale.

La présentatrice ne prend la parole que toutes les 10 à 15 minutes pour un maximum de 20 secondes. N'a-t-elle pas la présence d'esprit de lire et relire à haute voix avec une bonne intonation les quelques phrases qui vont être diffusées (et conservées indéfiniment) avant que le micro ne s'ouvre ? N'y a-t-il personne pour le lui conseiller, pour la diriger un tant soit peu ?

Ce n'est pas grave en soi (sauf peut-être pour la présentatrice), mais révèle un fonctionnement qui interroge.

L'auditeur estival est-il un auditeur de seconde zone ? Pourtant, les émissions de l'été  seront potentiellement écoutées toute l'année et ces sept émissions de trois heures feront partie du patrimoine de la station.

Voir le profil de l'utilisateur

4
Répondre en citant  
L'ami Renaud Machart - le Dim 14 Aoû 2016, 16:07

L'ami Renaud Machart, car après plus de 25 ans d'écoute de sa voix sur France Musique... Et toujours aussi inspirant et maîtrisé au micro (blagues et imitations à part...), le voici qui anime les Matinales des week-ends du mois d'août. La première s'écoute à n'importe quel moment de la journée avec grand plaisir : La Matinale de Renaud Machart du 06 août 2016. Présentation avec les mots justes, l'humour et cette immense connaissance de la musique qui le caractérise. Quand on pense que l'on peut tout podcaster ! Radio France est grande, très grande ! Pour comparaison, allez voir sur les radios publiques étrangères (RTBF, RTS, BBC, ARD) qui vous mettent 1/10e du programme en téléchargement - et parfois celui-ci n'est autorisé que pour les autochtones, voir BBC Radio 3 Private Passions - et  la moitié en écoute en ligne durant une semaine ou un mois dans le meilleur des cas.

Pour en revenir à cette première matinale du week-end d'août, elle se concluait par la séquence "Ça porte à danser" de Karine Saporta pour le Flamenco (1). Trois bons choix musicaux, un commentaire sobre et informatif de la chorégraphe (qui arrive à parler deux fois des "opprimés"). La conclusion d'un créneau de deux heures à conserver tout entier.

Renaud Machart présentera du 15 au 21 août son programme d'Objectif Sieste, l'émission de l'après-midi diffusée tout l'été et qu'Aurélie Moreau a menée de voix de maître toute la semaine jusqu'à aujourd'hui : Quelques disques de chevet, avec Aurélie Moreau, le 14 août 2016.

Sept fois trois heures de podcast de qualité en prévision. Rendez-vous à Noël Smile Car il y a également les exigeants entretiens musicologiques Szymczak-Lévinas, les (énièmes, mais on ne s'en lasse pas) confessions biographiques d'André Tubeuf chez Lionel Esparza, et les numéros de Couleurs d'été, passés et à venir, notamment ceux produits prochainement par Françoise Degeorges, spécialiste des musiques du monde. Bravo et merci à Marc Voinchet, directeur de la station.

Voir le profil de l'utilisateur

5
Répondre en citant  
Busoni, Des Sängers Fluch, chanté par Martin Bruns - le Dim 21 Aoû 2016, 15:34

Une pièce inattendue dans le premier numéro d'Objectif Sieste (titre choisi par France Musique) de Renaud Machart du 15 août 2016 : une longue ballade de Ferruccio Busoni composée à l'âge de... 12ans, Des Sängers Fluch op.39 [L'anathème du chanteur].

Ce long Lied ravira ceux qui trouvent les pièces des cycles de Schubert trop courtes, il dure près de 18 minutes... On reste admiratif devant l'art du chant du baryton Martin Bruns accompagné avec beaucoup de sensibilité par Ulrich Eisenlohr au piano (disque Naxos).

[son mp3="http:\/\/www.francemusique.fr\/sites\/default\/files\/asset\/aod\/2016\/33\/NET_6a9c900b-103b-473b-b376-a092e8210adc_FM.mp3" debut="76:53" fin="96:43"]

Le long poème narratif de Ludwig Uhland (1787-1862) est consultable ici.

Loin de tout le baratin de France Culture dans ses émissions dites musicales sur la voix, Martin Bruns, chantant Uhland mis en musique par un Busoni de 12 ans, présente un sommet de l'art vocal dont le texte du poème dit tout le pouvoir :

      Da schlug der Greis die Saiten, er schlug sie wundervoll,
      Dass reicher, immer reicher der Klang zum Ohre schwoll,
      Dann strömte himmlisch helle des Jünglings Stimme vor,
      Des Alten Sang dazwischen, wie dumpfer Geisterchor.
      Sie singen von Lenz und Liebe, von sel’ger goldner Zeit,
      Von Freiheit, Männerwürde, von Treu’ und Heiligkeit;
      Sie singen von allem Süssen, was Menschenbrust durchbebt,
      Sie singen von allem Hohen, was Menschenherz erhebt.
      Die Höflingsschar im Kreise verlernet jeden Spott,
      Des Königs trotz’ge Krieger, sie beugen sich vor Gott,
      Die Königin, zerflossen in Wehmut und in Lust,
      Sie wirft den Sängern nieder die Rose von ihrer Brust.



Voir le profil de l'utilisateur

6
Répondre en citant  
France Musique, radio culturelle - le Lun 22 Aoû 2016, 10:57

munstead(http://www.regardfc.com/t94p260-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#26591) a écrit: (...) Repassé sur France-Musique où l'influence de Voinchet se fait maintenant pleinement sentir: longs tunnels de parole, musique de film, appel à des non-spécialistes, émissions pour enfants le samedi à 8H30, voix jeunes mal formées aux principes élémentaires de la diction, présentateurs en duo (Rodolphe Bruneau Boumier et l'inénarrable Émilie Murena entre autres). Nous avons souffert, ils vont souffrir.
Voinchophobie ? Vous préférez peut-être le genre de Surville (qui n'a vécu qu'une année à la tête de la station, ouf), gestionnaire souhaitant transformer France Musique en robinet à CD ? France Musique est une radio culturelle où la parole savante, pédagogique ou informative est bienvenue. Si l'on souhaite entendre des œuvres complètes, on peut toujours brancher son lecteur MP3 à son poste et écouter un des numéros de 3h de Couleurs d'été ou d'Objectif sieste (42h par semaine sur 6 ou 8 semaines, on peut tenir jusqu'à l'été prochain).

De la musique de film ? En quoi ce ne serait pas acceptable si elle est bonne ? Cela peut paraître adapté à une écoute matinale (souvent fragmentée).

En ce qui concerne les "voix jeunes mal formées aux principes élémentaires de la diction", à qui le dites-vous ! Euh, attendez.... Espérons que ce ne soit qu'un phénomène estival.

Pour les présentateurs en duo, celui que forment l'excellent Rodolphe Bruneau-Boulmier et la murène (because dents longues), celle que vous appelez justement Murena, et qui est Emilie Munéra (mentionnée à son grand désavantage en divers endroits de ce fil, notamment par Y114), il existe depuis bien avant l'arrivée de Marc Voinchet, et que l'on sache on ne l'a pas encore réentendu, puisque nous sommes toujours en grille d'été.

Enfin, vous mentionnez des "émissions pour enfants le samedi à 8H30". Les matinales de l'été n'en comportaient pas (j'ai recommandé celles de ce mois d'août avec Renaud Machart dans ce fil). Vous parlez d'avant les vacances ? Je n'ai pas entendu cette émission que vous signalez, mais la dénomination que vous donnez aurait tendance à me la faire juger positivement : France Musique doit garder son rôle d'éveilleur et de pédagogue. Le Conservatoire à la maison pour ceux qui ne peuvent se le payer ou y aller, voilà bien une des missions de la chaîne publique.

Voir le profil de l'utilisateur

7
Répondre en citant  
Re: Les émissions estivales de France Musique - le Mar 23 Aoû 2016, 16:09

Philaunet(http://www.regardfc.com/t9p200-france-musique#26593) a écrit: (...)De la musique de film ? En quoi ce ne serait pas acceptable si elle est bonne ? Cela peut paraître adapté à une écoute matinale (souvent fragmentée).

La musique de film est faite pour accompagner un film. Tout compositeur de musique de film vous le dira. Il y a de l'excellente musique de film, des musiques de film géniales, mais  condition de les écouter en regardant le film dont elle font intrinsèquement partie. D'ailleurs, quand vous achetez un album de mdf, vous êtes à chaque fois déçu. En dehors du thème principal, orchestré de plusieurs façons, le reste n'est que bribes, passages, bruitages. Il y avait l'an passé une émission de FM sur les musiques de film : ce n'était que bavardages sur le film lui-même, commenté par un critique énamouré et le compositeur dont les titres à défendre un film sont assez légers.
Au fait, je remarque qu'il n'y a pas d'émissions sur les musiques d'ascenseurs, les musiques de halls d'hôtels, de supermarché. Serait-ce trop populaire? Pourtant leur audience est forte. Et j'attends aussi une émission sérieuse sur le rap. Y-en-a-t-il une?

Voir le profil de l'utilisateur

8
Répondre en citant  
Odile Sambe, photogénique, mais pas radiogénique - le Mar 23 Aoû 2016, 17:48

Grand merci pour votre réponse ci-dessus n°206 et la précédente n°205 dont j'extrais ceci pour commencer :
munstead(http://www.regardfc.com/t9p200-france-musique#26608) a écrit: (...) Le matin, une autre présentatrice à la voix mal posée, essoufflée, au rythme mal contrôlé, multiplie les formulations désuètes et les formules de politesse démodée pour présenter les festivals de l'été (avec un faible pour certains) comme si elle s'adressait à des ignares. (...)
Nous sommes entièrement d'accord sur ce constat-ci. Dans mon message initial j'ai renvoyé à cette présentatrice avec le lien suivant (c'est une citation d'une pastille sonore dans le post) : "Euh, attendez..". Elle commence à présenter les festivals le midi et non le matin dans L'agenda de l'été. Quelques minutes d'écoute ce midi m'ont fait éteindre tout de suite ou plutôt brancher mon MP3 avec La matinale de Renaud Machart du 13 08 signalée ici.

J'ai mentionné la catastrophe (élocution, respiration, ton, informations niveau 5 ans) à plusieurs endroits . Odile Sambe de Ricaud (devenue Odile Sambe au fil des jours) est sans doute ce qui se fait de plus mauvais en matière de présence au micro. Qu'une stagiaire se fasse au métier, c'est courant à Radio France (comment font donc la BBC et ARD pour que les gens arrivent déjà formés...), mais qu'on lui donne 7 fois 3 heures l'après-midi et 11 fois 2 heures le midi,  soit au total 43 heures d'antenne cet été, je ne comprends pas du tout.

Je me suis peut-être avancé en disant ici que je préférais écouter cette débutante à Émilie Munéra, dite la murène... L'une ne rattrape pas l'autre.

Si vous suivez le fil Tous les commentaires du jour, vous trouverez aux dates des 3 et 5 août la synthèse en mots-clés que Jean-Luuc a faite des posts sur Odile Sambe.

PS. J'en profite pour proposer la pièce musicale qui concluait la matinale du 13 août : [son mp3="http:\/\/www.francemusique.fr\/sites\/default\/files\/asset\/aod\/2016\/32\/NET_152ec13f-6215-4b58-8069-c76fdd1214fb_FM.mp3" debut="97:01" fin="106:28"]
Lior Elmaleh Hesperion XXI Jordi Savall: direction Alia Vox

Voir le profil de l'utilisateur

9
Répondre en citant  
Musique de film sans film - le Mer 24 Aoû 2016, 10:13

munstead(http://www.regardfc.com/t9p200-france-musique#26609) a écrit:
Philaunet(http://www.regardfc.com/t9p200-france-musique#26593) a écrit: (...)De la musique de film ? En quoi ce ne serait pas acceptable si elle est bonne ? Cela peut paraître adapté à une écoute matinale (souvent fragmentée).

La musique de film est faite pour accompagner un film. Tout compositeur de musique de film vous le dira. Il y a de l'excellente musique de film, des musiques de film géniales, mais à condition de les écouter en regardant le film dont elle font intrinsèquement partie. D'ailleurs, quand vous achetez un album de mdf, vous êtes à chaque fois déçu. En dehors du thème principal, orchestré de plusieurs façons, le reste n'est que bribes, passages, bruitages.

Difficile de vous suivre sur ce point. Ainsi la musique de film ne s'écoute pas sans le film ? L'opinion est rudement tranchée, puriste. Elle ne peut ouvrir qu'à une discussion binaire attendue. Des exemples ne seraient donc pas de trop pour être un peu plus précis.

On peut aisément concevoir qu'une musique composée pour un film décevant ou mauvais ne se réécoute pas. Mais il s'agit là d'un préjugé que j'aimerais bien effacer d'un contre-exemple probant (que je n'ai pas). Disons qu'une musique de film peut se réécouter dissociée du film (pour elle-même, sans images) ou dans le souvenir du sentiment qu'il nous a laissé (agréable le plus souvent). C'est à cette frontière probablement que l'appréciation se situe.

Pour ma part, j'apprécie tout autant la variation d'un thème intrinsèque au film que sur Deezer (attendant bien souvent le générique de fin pour rechercher ensuite un morceau ou un auteur). Par exemple : la remarquable bande originale d'Amine Bouhafa pour le film Timbuktu de Abderrahmane Sissako (2014). Ou encore : celle de Laurent Perez Del Mar pour La tortue rouge, de Michael Dudok de Wit (2016) (proche dans l'esprit de celle de Joe Hisaishi, compositeur attitré des films de Hayao Miyazaki). Dans un tout autre style : celle de Para One pour les films de Céline Sciamma (Naissance des pieuvres (2007), dans une veine Philip Glass. J'arrête là le name dropping.

Apprécier une bande originale sans avoir vu le film n'est pas interdit non plus, surtout quand Alain Veinstein choisit pour Du jour au lendemain : Rather Lovely thing, tiré de The Assassination of Jesse James By the Coward Robert Ford par Nick Cave et Warren Ellis (2007).



Dernière édition par Jean-Luuc le Mer 24 Aoû 2016, 23:28, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur

10
Répondre en citant  
De la musique de film sans le film - le Mer 24 Aoû 2016, 15:31

munstead(http://www.regardfc.com/t9p200-france-musique#26609) a écrit:
Philaunet(http://www.regardfc.com/t9p200-france-musique#26593) a écrit: (...)De la musique de film ? En quoi ce ne serait pas acceptable si elle est bonne ? Cela peut paraître adapté à une écoute matinale (souvent fragmentée).

La musique de film est faite pour accompagner un film. Tout compositeur de musique de film vous le dira. Il y a de l'excellente musique de film, des musiques de film géniales, mais  condition de les écouter en regardant le film dont elle font intrinsèquement partie. D'ailleurs, quand vous achetez un album de mdf, vous êtes à chaque fois déçu. En dehors du thème principal, orchestré de plusieurs façons, le reste n'est que bribes, passages, bruitages. Il y avait l'an passé une émission de FM sur les musiques de film : ce n'était que bavardages sur le film lui-même, commenté par un critique énamouré et le compositeur dont les titres à défendre un film sont assez légers. (...)
Tout d'abord trois pièces de Reynaldo Hahn, Quand je fus pris au pavillon ; Le rossignol des lilas ; A Chloris par Véronique Gens: soprano et Suzanne Manoff: piano / CD Alpha. La voix qui répond au jingle-étiquette niais (merci à lui) et qui présente Véronique Gens, c'est Renaud Machart dans La Matinale de Renaud Machart du 14 août 2016 : [son mp3="http://www.francemusique.fr/sites/default/files/asset/aod/2016/32/NET_0463348e-7f33-4e79-8195-89ee42d17b1c_FM.mp3" debut="38:41" fin="46:33"]

Avouez que ça vous change de la chansonnette adolescente goûtée et promue à France Culture... De la musique qui a de l'avenir, contrairement à "no futcheurz".

Pour ce qui est du sujet que vous défendez, je n'ai pas d'opinion, contrairement à Jean-Luuc qui répond amplement dans le post précédent en étayant son propos.

Mais je viens d'entendre un intéressant commentaire dans le 4e n° de l'excellente série de la RTBF sur Charlie Chaplin (on y reviendra, c'est un "collector", voir ici). Le très informé Serge Bromberg (portrait Télérama du 28 11 2015) nous dit à la 24e minute : "Chaplin va composer des musiques pour tous les films qu’il a faits dans les années 10 et les années 20, donc les films que l’on connaît [liste] ce sont des films pour lesquels Chaplin n’avait pas composé au moment où ils sont sortis (… ) Dans les années 50, 60, 70,  il a repris les films et leur a donné la version qu’il imaginait à ce moment là, ce qui est absolument exceptionnel (…). On se rend compte combien Chaplin était un mélodiste :   Charles Chaplin - Swing little girl 1970

Serge Bromberg : Quand il a fait ces musiques il a agi en véritable musicien avec un grand  thème (…) La plupart des musiques qu’il a composées sont restées des œuvres [inoubliables]. « Smile » est une chanson dont personne ne sait qu’elle a été composée par Chaplin : Smile

Enfin, ne peut-on pas écouter et juger la musique de ''West side story'' ou de ''Singin' in the rain'' sans voir les images des deux films, qui appartiennent certes à la catégorie "comédies musicales" ?  Et ce qu'a composé Ennio Morricone ?

La rubrique Le coin des cinéphiles mériterait peut-être exploration et enrichissement ?

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé 


11
Répondre en citant  
Re: Les émissions estivales de France Musique -

Les émissions estivales de France Musique     Page 1 sur 5

Haut de page ↑   

Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Accueil / France Musique

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum