Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Accueil / France Musique

Répondre au sujet

Compositeurs et musiciens    Page 3 sur 6

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
Marie-Claire Alain - le Mar 05 Mar 2013, 13:24

Rappel du premier message :

Marie-Claire Alain, une personnalité française reconnue dans le monde entier comme la spécialiste de l'orgue. Décédée le 26 février dernier. Deux rappels impeccables de sa carrière :

http://sites.radiofrance.fr/francemusique/em/magazine/emission.php?e_id=65000065&d_id=515006719&arch=1

À noter pour les deux émissions, des archives immédiatement repérables. On est loin du système véritablement absurde de France Culture, irrespecteux pour le lecteur du site.

http://sites.radiofrance.fr/francemusique/em/horizons/emission.php?e_id=100000058&d_id=515006781&arch=1

France Musique, à bien des égards un modèle de radio culturelle, avec la plupart du temps des producteurs musiciens et musicologues savants qui connaissent parfaitement le domaine qu'ils abordent avec ou sans invités.

* * *

21
Répondre en citant  
Bach, Leipzig, Janet Baker, Alfred Deller - le Lun 02 Mai 2016, 13:42

fred de rouen(http://www.regardfc.com/t9p160-france-musique#25671) a écrit:En août 2013, alors que la saison vidait ses derniers tombereaux de chaleur, Anne-Charlotte Rémond nous proposait une série, Moment musical, déclinée en quatre épisodes de 2 heures. Les émissions sont de qualité et prennent naturellement place aux côtés des Voyages que proposait Axelle Thiry sur Musiq3. On signalera particulièrement le siège de Leningrad ainsi que le déménagement de la famille Bach pour Leipzig en 1723.

Il ne reste qu'une poignée de jours pour écouter et, le cas échéant, télécharger ces numéros de belle facture.
Un grand merci à vous pour ces références, ces émissions estivales m'avaient échappé. Je sauvegarde in extremis le déménagement de la famille Bach et lance l'enregistrement du numéro sur Jean-Marie Leclair du 11 août 2013 encore 5 jours en ligne ! "Télécharger" ? La possibilité n'en est pas donnée par France Musique, en tous les cas.

Je profite de l'occasion pour signaler que le diaporama photo en bas de la page "Déménagement Bach Leipzig" est accompagné d'une belle interprétation par (Dame) Janet Baker de l'Aria de la Cantate BWV 170, Vergnügte Ruh', beliebte Seelenlust (St Martin in the Fields, Neville Mariner), mais que la version historique chantée par Alfred Deller (Leonhardt baroque Ensemble, Gustav Leonhardt) est un des sommets de l'art du contre-ténor britannique.

22
Répondre en citant  
Damien Guillon et la cantate BWV 170 - le Lun 02 Mai 2016, 22:09

Qu'il me soit permis, en complément du message précédent de Philaunet, de signaler un très bon numéro du Matin des musiciens de 2012. Edouard Fouré Caul-Futy recevait le contre-ténor Damien Guillon, pour ses Cantates pour alto solo BWV 35 et BWV 170, enregistrées avec son ensemble Le Banquet céleste. Sur le disque (Zig Zag Territoires), on peut apprécier le jeu de Maude Gratton sur l'orgue de tribune de l’église réformée du Bouclier à Strasbourg, de facture moderne mais imité d'un instrument construit  par Tobias Heinrich Gottfried Trost, entre 1724 et 1755.

Précaution. Le fichier en réécoute sur la page de France Musique correspondant à l'émission n'est pas le bon. Vous pouvez toutefois le trouver ici.

A titre de comparaison, on peut toujours jeter une oreille à un entretien de la Grande table, en 2012. Caroline Broué y accueillait le même Damien Guillon, pour la parution du même disque. Avec le recul, on remarque que Madame Broué n'était pas encore devenue la caricature d'elle-même. Le potage de midi est assez digeste, sa surface n'est pas ocellée de rires bêtes, aucun grumeau d'agressivité, mais avec de vrais morceaux de Cantagrel à l'intérieur...

23
Répondre en citant  
Damien Guillon, pour ses Cantates pour alto solo BWV 35 et BWV 170 - le Mar 03 Mai 2016, 09:45

fred de rouen(http://www.regardfc.com/t9p160-france-musique#25683) a écrit:Qu'il me soit permis, en complément du message précédent de Philaunet, de signaler un très bon numéro du Matin des musiciens de 2012. Edouard Fouré Caul-Futy recevait le contre-ténor Damien Guillon, pour ses Cantates pour alto solo BWV 35 et BWV 170, enregistrées avec son ensemble Le Banquet céleste. Sur le disque (Zig Zag Territoires), on peut apprécier le jeu de Maude Gratton sur l'orgue de tribune de l’église réformée du Bouclier à Strasbourg, de facture moderne mais imité d'un instrument construit  par Tobias Heinrich Gottfried Trost, entre 1724 et 1755. (...)
Grand merci pour cette référence à l'émission d'Edouard Fouré Caul-Futy qui n'était pas encore en 2012 celui qu'il est devenu au tournant de 2014* (j'avais commencé à le signaler ici et un an plus tôt, en 2013, avais salué le travail du présentateur ).

Merci aussi pour les précisions sur l'orgue de tribune de l’église réformée du Bouclier à Strasbourg, j'y penserai lors d'un prochain concert. Je me souviens que Benjamin François, grand connaisseur de l'instrument (et de l'Alsace, voir sa très belle série sur la musique en Alsace, il y a plusieurs années) avait fait une émission spéciale pour l'inauguration de cet orgue. Gilles Cantagrel** ne devait pas être loin...  

Comme toujours, votre générosité nous permet de télécharger l'émission à partir de vos propres archives. De mon côté, j'ai sorti l'émission du coffre-fort où sont remisées mes "en attente d'écoute" pour la mettre sur la pile "à écouter"... Ai capté Broué de juillet 2012 (ce qui signifie que l'émission est en ligne depuis plus de trois ans et demi, on salue France Culture sur ce point) . "On y reviendra"...

* Chez le Médiateur de Radio France, un auditeur pas très content et dont la première subordonnée relative fait mouche...
Les Mardis d’E Fauré Caul Futy
André Maisonneuve 29/04/2016 à 08:58:29 France Musique
Est il nécessaire à E Fouré Caul Futy, qui semble s'installer sur France Musique comme s'il s'agissait d'un territoire privé, de nous abreuver de qualificatifs chaque jour plus dithyrambiques: "merveilleux", "fascinant", "extraordinaire", "écoutez c'est magnifique"...etc Au point où d'une belle soirée de musique, on ne finit par ne retenir qu'une logorrhée digne d'un animateur de télévision. L'auditoire de France Musique est aussi composée de mélomanes qui savent d'eux même faire le tri et n'ont pas besoin qu'on les prenne pour des collégiens.
Si cette surenchère plait à un jeune public (encore que cela reste à prouver), pourquoi ne vient-il pas à l'esprit des responsables de la chaîne de lui suggérer une modération de cet enthousiasme: la discrétion peut aussi partie du plaisir de l'écoute.


** Toute information sur de possibles émissions récentes avec Gilles Cantagrel sur Radio Canada, Suisse ou ailleurs (Radio Notre-Dame, etc), plus que bienvenues. France Musique ne l'invite plus que très épisodiquement. Ses Contes du jeudi resteront un sommet de la transmission d'un immense savoir sur la musique.

24
Répondre en citant  
Nikolaj Znaider joue Bartok - le Jeu 12 Mai 2016, 22:59

À l'instant, fin d'une soirée concert Gustavo Gimeno dirige Patricia Petibon et l'ONF dans Mozart, Britten et Bartok dont le complément était constitué de deux très belles interprétations à ne pas manquer : celle du concerto pour violon n°2 de Bartok (Nikolaj Znaider (violon) ONF, Daniele Gatti (direction) Extrait du concert enregistré le 11/12/14 au T.C.E. et celle du quintette pour clarinette et quatuor à cordes opus 115 de Brahms par les solistes de l’ONF (Harmonia Mundi 911691).

La soirée était présentée par Gaëlle le Gallic dont le ton rappelle désormais les bonimenteurs de marchés ou les jeunes vendeurs de n'importe quoi. Plusieurs fois elle prend les auditeurs pour des demeurés en leur demandant instamment de ne pas bouger et de rester à l'écoute de la station. Après les annonces promotionnelles, le relais est passé à Lionel Esparza avec un "Bonsoir mon io-io" auquel répond un "Bonsoir ma Gaga". Est-ce drôle ! Le côté bonne humeur forcée et humour vaseux adopté dans les relais entre producteurs commence à devenir exaspérant.   

Un nom à retenir : le violoniste danois, Nikolaj Znaider.

25
Répondre en citant  
Une jeunesse enthousiasmante : Quatuor Cambini / L’Atelier de musique - le Dim 12 Juin 2016, 09:02

Une interprétation du Concerto brandebourgeois n°5 BWV 1050 qui donne des ailes, c'était au
Festival de Pâques à Deauville 2016 : Bach, Mozart et Boccherini le 30 avril 2016, diffusé dans  "Le concert de l'après-midi", le mardi 7 juin 2016. La suite du programme s'annonce splendide (notamment la cantate).

Festival de Pâques à Deauville

Jean-Sébastien Bach
Concerto brandebourgeois n°5 BWV 1050
[de 4' à 25' sur le lecteur audio]
Cantate BWV 82 "Ich habe genug"

Wolfgang Amadeus Mozart
Concerto pour piano n°17 en sol K453

Luigi Boccherini
Symphonie en ré mineur op.12 n°4 "La casa del diavolo"

Jean Rondeau, clavecin
Julien Chauvin, violon
Alexis Kossenko, flûte
Justin Taylor, pianoforte
Quatuor Cambini / L’Atelier de musique

26
Répondre en citant  
Un chanteur engagé - le Mer 29 Juin 2016, 18:09

On sait depuis longtemps que la musique, même celle dite savante occidentale, n'adoucit pas les mœurs : Le baryton-basse Wassyl Slipak tué sur le front en Ukraine*. On peut néanmoins se demander si un instrumentiste (flûtiste, violoniste, etc) aurait choisi le même engagement que ce chanteur soliste, baryton-basse, habitué à un engagement total devant un public et avec tout un orchestre derrière lui.

*   Le chanteur lyrique Wassyl Slipak est décédé mercredi 29 juin 2016 sur le front ukrainien. Il avait effectué la majorité de sa carrière en France, comme soliste, notamment à l’Opéra national de Paris avant de s’engager au sein d'un mouvement ultranationaliste dans le conflit contre la Russie.

Wassyl Slipak a vécu et travaillé en France pendant 19 ans comme chanteur lyrique avant de rejoindre le front de l’est ukrainien comme soldat bénévole dans les rangs d'un groupe ultranationaliste, le Secteur Droit. Il s’est fait tué ce mercredi 29 juin 2016 par un sniper russe dans la région de Donetsk.  

Au combat, Wassyl Slipak se faisait appeler “Mythe”, abréviation de Méphistophélès, l’un des personnages du Faust de Gounod, car le chanteur était amoureux de la musique française. Il quitte d’ailleurs très tôt l’Ukraine, en 1996, pour suivre les classes du Centre de Formation Lyrique de l’Opéra national de Paris et commence sa carrière de soliste en France (...)
.

27
Répondre en citant  
Adélaïde Ferrière, 20 ans, joue du marimba - le Ven 16 Sep 2016, 13:49

Une très, très, belle séquence lors de la première émission de la rentrée de Génération jeunes interprètes par Gaëlle Le Gallic le samedi 3 septembre 2016 : Adélaïde Ferrière, marimba*

Pas de pastille sonore ici, car Adélaïde Ferrière a mis sur son site l'intégralité de son mini concert en public et ça vaut la peine d'y aller (sur France Musique, c'est à la minute 36 ) : Adélaïde FERRIERE France Musique 3/9/2016.

La percussionniste qui semble dotée d'une personnalité de choc est une héritière au sens bouhhh, bouhhhh, rdieusien du terme : parents musiciens, père percussionniste dans un orchestre. Une mauvaise cliente pour France Culture (et la Dispute, par exemple).... Mais pour ce qui est de l'originalité et de la diffusion de l'école musicale française, un sacré exemple !

Le marimba est un instrument rarement entendu à France Culture, sauf chez Renaud Machart qui en a diffusé dans ses anciennes émissions du dimanche soir (Chambre d'échos, par exemple).  À quand une émission régulière sur cet instrument et aussi sur la harpe, domaine d'excellence française ?

* Jean-Sébastien Bach / transcription Adélaïde Ferrière
Prélude de la Suite pour luth en mi majeur BWV 1006a
Domenico Scarlatti / transcription Adélaïde Ferrière
Sonate en mi mineur K. 198
Jean-Philippe Rameau / transcription Adélaïde Ferrière
L’Egyptienne (Nouvelles Suites de pièces de clavecin : Suite en sol)
Adélaïde Ferrière
Andrew Thomas
Merlin (extrait)
II. Time’s Way
Adélaïde Ferrière
Astor Piazzolla / arrangement Eric Sammut
Libertango
Adélaïde Ferrière

28
Répondre en citant  
Adélaïde Ferrière suite - le Dim 18 Sep 2016, 02:51

Philaunet(http://www.regardfc.com/t9p230-france-musique#26904) a écrit:
Une très, très, belle séquence lors de la première émission de la rentrée de Génération jeunes interprètes par Gaëlle Le Gallic le samedi 3 septembre 2016 : Adélaïde Ferrière, marimba*

Pas de pastille sonore ici, car Adélaïde Ferrière a mis sur son site l'intégralité de son mini concert en public et ça vaut la peine d'y aller (sur France Musique, c'est à la minute 36 ) : Adélaïde FERRIERE France Musique 3/9/2016. (...)


Pour encourager les lecteurs/auditeurs à écouter les interprétations d'Adélaïde Ferrière sur son site Internet, une vidéo de sa performance donnée dans le cadre de l'émission citée ci-dessus ne sera pas de trop. La finesse avec laquelle l'intensité de la percussion est maîtrisée est impressionnante.



Marie Meubat(http://www.regardfc.com/t9p230-france-musique#26914) a écrit:La visite du site d' Adélaïde Ferrière s'impose. (...)
Il faut souligner la qualité de la vidéo captée dans un hangar d'avions et la superbe mise en page de son site cependant saturée de son foudroyant regard.
(...)

Je partage votre enthousiasme, cette composition One study, de John Psathas est splendide :

29
Répondre en citant  
Liya Petrova, violoniste, les Jeunes de l’Oural et Enkhbaatar Baatarjav - le Sam 24 Sep 2016, 09:06

Connaissez-vous Liya Petrova ? Quand vous l'aurez entendue, ce n'est pas sa photo que vous retiendrez d'abord, mais son art du violon !


Liya Petrova (DR) France Musique

Entendre la très belle introduction de Gaëlle le Gallic, une des grandes personnalités de la chaîne, c'est avoir envie de suivre la première pièce qui est littéralement renversante par la générosité tant de la soliste que de l'orchestre. Une jeunesse enthousiasmante, alors là oui !

Et puis vous voudrez absolument savoir comment on prononce le nom de chef d'orchestre d'origine mongole, Enkhbaatar Baatarjav...

Une autre raison de cliquer sur le lien de l'émission Génération jeunes interprètes du 10 septembre 2016 est qu'on y retrouve tout le programme, avec notamment les références du Trio Karénine  dans la séquence Actualité des jeunes interprètes. Ils jouent Schumann et Mirare leur a fait une sacrément belle pochette pour leur premier disque ! D'ailleurs la défunte (depuis septembre) émission Aubade avait mis au programme ce trio de Schumann dont on entend l'intégralité ici : En Svane (Musical Velvet) (descendre sur la page à la cote 6h02 52)

Attention, écouter le concerto pour violon de Tchaïkovski joué par Liya Petrova peut empêcher d'écouter toute autre musique durant la journée. La prise de son de concert est remarquable et le violon, un exemplaire certainement exceptionnel.  [son mp3="http://www.francemusique.fr/sites/default/files/asset/aod/2016/36/NET_d8eafc39-083e-4bd5-b0fd-ec0813a7ef19_FM.mp3" debut="00:00" fin="40:58"]

CONCERT DU FESTIVAL INTERNATIONAL DE MUSIQUE D’ETE DE VARNA
Enregistré le samedi 25 juin 2016

Piotr Ilitch Tchaïkovski, Concerto pour violon en ré majeur op. 35
Liya Petrova, violon
Orchestre Symphonique des Jeunes de l’Oural, dir. Enkhbaatar Baatarjav


@ la chère Gaëlle Le Gallic : remettre "sur le métier", pas "sur l'ouvrage"...

30
Répondre en citant  
William Christie, musicien et jardinier - le Dim 25 Sep 2016, 09:48

Agnès Cathou l'a réalisée et Stéphane Leroux en a assuré le mixage : A Thiré, dans les jardins de William Christie. C'était le 7 septembre 2014 (la culture, c'est l'inactuel...) dans une émission de Stéphane Grant, L'air des lieux.

Disons tout de suite que cette émission est un joyau. Stéphane Grant s'est vu confier pour cette rentrée 2016-17  la quotidienne "Les Grands entretiens". Il faut dire que c'est un maître du micro (son aise à présenter des concerts est remarquable). En 2014, il était donc en plein air aux côtés de William Christie pour une conversation-déambulation qui rappelle les fameux "Un homme, une ville" de Jean Montalbetti (1943-1987) de France Culture (exemple Proust par Barthes ici).

Voyez sur la page de France Musique les photos de Stéphane Grant et d'Agnès Cathou qui reflètent leur intelligence de l'entretien (photos à suivre dans le fil De l'image dans votre radio).

William Christie fait la part belle à la transmission, à son travail de passeur à destination des jeunes, notamment ceux de la Juilliard School de New-York invités chaque été. Voir à cet égard les deux intéressantes vidéos insérées sur la page (2 X 10').

Musique pour tous dans un cadre sculpté pour l'occasion. William Christie est intarissable sur l'art des jardins (à la française)*. Paroles et musique sont harmonieusement combinées pour créer une atmosphère mémorable (beau travail du mixeur Stéphane Leroux). Une émission à écouter au casque en marchant dans un parc..

Vu la personnalité de William Christie et sa carrière, il a souvent été interviewé. Par exemple à France Culture dans À voix nue (trois billets) et à Hors-Champs (deux billets). J'ai récemment mentionné le concert en plein air retransmis par France tv info

Enfin, grâce à Nessie et son répertoire du programme de nuit, j'ai trouvé la mention  d'un numéro d'"Opus - William Christie (1989) par Jacqueline Muller" datant du 17/06/1989. Diffusé le 20 avril 2015, il ne bénéficiait pas de la révolution de septembre 2015 : le podcast des Nuits. Par chance, il a été rediffusé le 16 décembre 2015 et est écoutable en ligne. Opus, c'était du solide.


* Cet appel aux émotions humaines les plus pures et les plus simples répond au grand pari du jardinage : en utilisant seulement les éléments de la nature – arbres, plantes, eau, et roche – comment pouvons-nous créer des lieux qui vivifient l’esprit et émeuvent l’âme ? Voilà le miracle éternel de la création de jardins." Joe DiSponzio, architecte paysagiste new-yorkais, in "Les Jardins de William Christie en Vendée" (co-éd.Centre vendéen de recherches historiques).

31
Répondre en citant  
Frank Bridge (1879-1941) et la guerre de 14-18 - le Jeu 20 Oct 2016, 18:16

Frank Bridge (1879-1941) a été le professeur et ami de Benjamin Britten. Contrairement  à son élève, il est peu connu chez nous. C'est pourquoi la belle séquence diffusée dans Un air d'histoire de Karine Le Bail du 25 septembre dernier avait été mémorable.

Un numéro de l'émission de Marc Dumont Horizons chimériques diffusé le 26 février 2014 avait proposé un beau programme sur la musique du compositeur anglais dont la pièce Lament en réaction au naufrage du Lusitania (7 mai 1915) dans lequel avaient péri plusieurs amis proches du compositeur, l'un d'entre eux avec sa fille de 9 ans.

Comme je l'ai déjà signalé, toutes les archives de l'émission de Marc Dumont ont disparu du site de France Musique suite à l'éviction du producteur par l'éphémère directrice de France Musique en 2014-2015, Marie-Pierre de Surville. Un phénomène unique et fort regrettable quand l'on considère la place essentielle qu'a eue cette émission dans le programme de la chaîne durant plusieurs années.

Aussi, pas de descriptif d'émission, ni d'extrait en pastille, mais le www propose des interprétations de l’œuvre pour diverses formations. Ici celle au piano d'Ashley Wass (né en 1977) Frank Bridge ‒ Lament, H.117.  

Compositeurs et musiciens     Page 3 sur 6

Haut de page ?   

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Accueil / France Musique

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum