Annonce :

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Regards sur France Culture » LES FORUMS » France Musique » « Les Grands entretiens » de Stéphane Grant

Aller à la page : Précédent  1, 2

Accueil / France Musique

« Les Grands entretiens » de Stéphane Grant    Page 2 sur 2

Bas de page ↓   

11
Répondre en citant  
Un très bel hommage à Danielle Borst par Sonya Yoncheva - le Mar 28 Nov 2017, 08:27

Le deuxième entretien avec Sonya Yoncheva (voir ci-dessus post 9) permet d'entendre ces paroles pleines de reconnaissance et qui dessinent le tableau d'une réussite obtenue à force de volonté et de travail acharné : [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/16304-17.10.2017-ITEMA_21467085-0.mp3" debut="16:18" fin="18:32"] suivi de
♫Wolfgang Amadeus Mozart
Don Giovanni
Acte II - "Non mi dir, bell’idol mio"
Danielle Borst, soprano (professeur de Sonya Yoncheva)

et [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/16304-17.10.2017-ITEMA_21467085-0.mp3" debut="20:04" fin="26:45"]

suivi de
♫Wolfgang Amadeus Mozart
Le nozze di Figaro
Acte III - "Dove sono i bei momento"
Sonya Yoncheva, soprano

Sonya Yoncheva, "À 19 ans, je quitte la Bulgarie... Ma famille avait tout sacrifié pour moi, je devais réussir!" (2/5)

Voir le profil de l'utilisateur

12
Répondre en citant  
Sonya Yoncheva et William Christie - le Lun 04 Déc 2017, 19:40

Sonya Yoncheva "Avec la musique baroque, William Christie a ouvert d'autres chakras en moi!" (3/5)*

[son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/16304-18.10.2017-ITEMA_21468249-0.mp3" debut="01:36" fin="06:08"]



Sonya Yoncheva , © Gergor Hohenberg pour Sony classical

* Troisième volet de notre rencontre avec la soprano bulgare. Découverte du répertoire baroque, guidée par William Christie puis Emmanuelle Haïm. Les premiers engagements, et la victoire au Concours Operalia lui ouvrent les portes des grandes maisons d'opéra...

Voir le profil de l'utilisateur

13
Répondre en citant  
Anne Gastinel, violoncelliste : une famille de musiciens - le Sam 09 Déc 2017, 10:58

Pour la petite histoire, dit Anne Gastinel : [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/16304-27.11.2017-ITEMA_21507408-0.mp3" debut="04:33" fin="07:21"]

Une "petite" histoire qui n'est pas sans en évoquer d'autres (non musicales) qui illustrent un changement de mœurs, entre autres Teacher Alice McBrearty jailed 6 October 2017 ou Physics teacher banned 27 July 2017.  Voir aussi le film auquel la musicienne fait référence : "Mourir d'aimer" (évocation par RTL). Le titre du film est aussi celui d'une chanson de Charles Aznavour (on l'espère en bonne santé).

Encore une fois une très belle série de Grands entretiens, cette fois-ci avec Judith Chaine en intervieweuse, et comme toujours (le secret de la réussite de toutes ces rencontres) au domicile de la musicienne : Anne Gastinel, "J’étais très casse-cou !" (1/5) Lundi 27 novembre 2017 (27 min).

"Casse-cou" : Anne Gastinel a été capitaine d'une équipe de football masculine et grande pratiquante d'équitation.

La violoncelliste Anne Gastinel évoque son parcours personnel et musical avec la productrice Judith Chaine.

Premier volet de notre entretien avec la violoncelliste Anne Gastinel. Fille de deux pianistes, elle commence la musique avec le piano puis découvre le violoncelle. C’est alors un coup de foudre entre le "gros alto" et la petite fille qu’elle est à l’époque.


Avec en bonus sur la page, la célèbre Violoncelliste interprétée par les Frères Jacques. Une telle chanson serait-elle possible de nos jours ? Le doute est permis. La violoncelliste par Les frères Jacques.



Anne Gastinel, Droits  Jean - Baptiste Millot

Voir le profil de l'utilisateur

14
Répondre en citant  
''C'est tellement calculé et logique, et en même temps elle donne une sensation de liberté'' - le Lun 22 Jan 2018, 19:46

Dans le 5e des Grands entretiens avec la violoncelliste, Anne Gastinel, "La musique, c’est presque toute ma vie !" (5/5)*, la musicienne énonce une grande règle de tout art : [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/16304-01.12.2017-ITEMA_21512106-0.mp3" debut="13:30" fin="15:47"]

Où l'on entend aussi cette virgule qui viole désormais le climat de chacune des émissions de France Musique, ici superposée à une suite pour violoncelle de Bach...

* Vendredi 1 décembre 2017

Anne Gastinel, "La musique, c’est presque toute ma vie !" (5/5)
Aujourd'hui enseignante dans le conservatoire où elle fut élève, Anne Gastinel nous parle de son rôle de professeure
[sic]. Elle évoque aussi les répertoires qui structurent sa vie d’interprète : Bach, la musique traditionnelle espagnole ou encore les compositions d'Eric Tanguy.

Voir le profil de l'utilisateur

15
Répondre en citant  
♫ Marie-Nicole Lemieux, une bonne humeur de chaque instant - le Mar 23 Jan 2018, 09:58

La série des Grands entretiens consacrée Marie-Nicole Lemieux commençait le lundi 15 janvier 2018 avec l'évocation de l'enfance et des premiers pas dans l'univers musical (Petula Clark, Nana Mouskouri, Claude François, etc).

Après quelques minutes d'écoute, on ne peut décrocher de cet entretien revigorant, émouvant également, bien dirigé par Judith Chaine. Savoir qu'il reste quatre demi-heures après la première émission est une promesse de bonheur.

[son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/16304-15.01.2018-ITEMA_21557276-0.mp3" debut="01:10" fin="04:18"] suivi de ♫ Emmanuel Chabrier, Les pièces pittoresques : Paysage - pour piano, Aldo Ciccolini

L'évocation de son père est un moment fort de l'entretien, il est suivi de l'extrait musical ♫ Le plus fort, c'est mon père de Lynda Lemay


Marie-Nicole Lemieux, "Mes parents chantaient ensemble en duo ! Le chant est associé au bonheur familial." (1/5)*

* Premier volet de notre entretien avec la contralto canadienne Marie-Nicole Lemieux. Elle nous parle de son enfance, du bonheur qu'elle ressentait entourée des siens dans une famille où l'on chante déjà beaucoup... Puis il y a eu Pavarotti, un véritable choc !

Voir le profil de l'utilisateur

16
Répondre en citant  
Marc Minkowski, chef d'orchestre - le Mer 24 Jan 2018, 21:15

5 entretiens avec Marc Minkowski, qui personnellement m'a procuré mes meilleurs souvenirs de concerts...



https://www.francemusique.fr/emissions/les-grands-entretiens/marc-minkowski-chef-d-orchestre-1-5-57514
https://www.francemusique.fr/emissions/les-grands-entretiens/marc-minkowski-chef-d-orchestre-2-5-57534
https://www.francemusique.fr/emissions/les-grands-entretiens/marc-minkowski-chef-d-orchestre-3-5-57555
https://www.francemusique.fr/emissions/les-grands-entretiens/marc-minkowski-chef-d-orchestre-4-5-57575
https://www.francemusique.fr/emissions/les-grands-entretiens/marc-minkowski-je-voulais-devenir-cavalier-j-aimais-ce-rapport-avec-la-nature-et-avec-l-animal-5-5-57595

En complément, je propose un autre entretien, par Lionel ESPARZA, très intéressant aussi pour en savoir plus sur le parcours du fondateur des Musiciens du Louvre :

Une touche d'été\ete-2007-07-20 - Maîtres anciens (5) Charles Bruck, par Marc Minkowski
(Emission plus en ligne mais que je peux fournir, pour cela me contacter en MP)

...curieusement, on y parle assez peu de Charles Bruck « personnage fascinant mais terrifiant », selon Minkowski et beaucoup de ce dernier. Dans certains fiches wiki et bios rapidement rédigées, Minkowski est censé avoir suivi ses cours et avoir appris à ses côtés la direction d'orchestre. Mais Minkowski révèle avoir été auditeur de ses cours, un été, pendant seulement 2 mois, à l'école américaine fondée par Pierre Monteux, et avoir surtout découvert à cette occasion le monde la direction d'orchestre. L'enseignement a donc été bref, mais sans doute intense. Il a dû tout de même diriger L'ouverture du carnaval romain de Berlioz, devant un professeur sans pitié...

Voir le profil de l'utilisateur

17
Répondre en citant  
Albert Roussel - Frédéric N. dit de Rouen - le Sam 17 Fév 2018, 10:14

Le tombeau du compositeur Albert Roussel (1869-1937) se trouve dans le cimetière marin de Varengeville-sur-mer*. Notre contributeur Fred de Rouen, disparu il y a trois semaines, grand admirateur du musicien et amoureux du lieu y a choisi sa dernière demeure.

“C’est en face de la mer que nous finirons nos existences et que nous irons dormir pour entendre au loin son éternel murmure”. Albert Roussel

Le pianiste et organiste Dominique Merlet, né en 1938, était l'invité des Grands entretiens de France Musique durant la semaine du 12 février. À la fin du premier entretien** il se souvient en ces termes de la 3e symphonie d'Albert Roussel  :  [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/16304-12.02.2018-ITEMA_21585901-0.mp3" debut="21:46" fin="26:30"]

♫ Albert Roussel
3ème Symphonie : allegro vivo
Orchestre des Concerts Lamoureux
Charles Munch, direction
Erato (1962)

* https://e-monumen.net/patrimoine-monumental/tombeau-dalbert-roussel-varengeville-sur-mer/

** https://www.francemusique.fr/emissions/les-grands-entretiens/dominique-merlet-l-atelier-de-musique-1-5-58236

Voir le profil de l'utilisateur

18
Répondre en citant  
Maurice Ravel & Frédéric N., dit Fred de Rouen - le Dim 18 Fév 2018, 10:59

Fred de Rouen, un mois avant son décès : "Je réécoute mes 7 versions préférées du concerto en sol de Ravel". Quand on aime...

Ravel, une passion de notre contributeur.

Comme indiqué dans le post précédent, le pianiste et organiste Dominique Merlet, né en 1938, était l'invité des Grands entretiens de France Musique durant la semaine du 12 février. Dans le premier entretien*, trois des sept pièces diffusées sont de Maurice Ravel. La troisième est ainsi présentée :  [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/16304-12.02.2018-ITEMA_21585901-0.mp3" debut="16:44" fin="19:21"]

♫ Maurice Ravel
La Valse
Orchestre Symphonique de Détroit
Paul Paray, direction
Mercury 432003-2 (1962)

Fred de Rouen appréciait beaucoup Dominique Merlet, une des grandes figures de l'orgue et du piano. France Musique consacrait, hier 17 février 2018, une soirée au musicien pour son 80e anniversaire dans Portraits de famille** de Philippe Cassard (qui est aussi un de ses élèves).

Par un jeu de correspondances (Fred de Rouen adorait les pistes qui en appellent d'autres, "il faut que ça circule", disait-il souvent, voir ses posts à ce sujet), je vois que la pièce musicale de la semaine sur SWR 2 est justement "La Valse" de Ravel : Maurice Ravel: „La Valse“. Poème choréographique Musikstück der Woche mit der Deutschen Staatsphilharmonie Rheinland-Pfalz***.

Sur la même page de SWR 2, on trouve la pièce dans une version pour piano à quatre mains Maurice Ravel: La valse. Poème choréographique in der Fassung für Klavier zu vier Händen.****

Cela ne fait que trois versions.  La prochaine fois, on essaiera d'être à la hauteur...


*************

* https://www.francemusique.fr/emissions/les-grands-entretiens/dominique-merlet-l-atelier-de-musique-1-5-58236

** https://www.francemusique.fr/emissions/portraits-de-famille/hommage-a-dominique-merlet-pour-ses-80-ans-18-fevrier-1938-58449

*** https://www.swr.de/swr2/musik/musikstueck/maurice-ravel-la-valse-deutschen-staatsphilharmonie-rheinland-pfalz/-/id=2937886/did=21115978/nid=2937886/14jd52p/index.html

**** https://www.swr.de/swr2/musik/musikstueck/maurice-ravel-la-valse/-/id=2937886/did=14743460/nid=2937886/14d6d17/index.html

Voir le profil de l'utilisateur

19
Répondre en citant  
Belà Bartók & Frédéric N. dit Fred de Rouen - le Mar 20 Fév 2018, 11:10

Fred de Rouen avait une passion pour Belà Bartók au point de conserver toute émission de France Musique ou de la RTS  consacrée au musicien.

Dans Le Grand entretien réalisé par Philippe Cassard et consacré à Dominique Merlet, "La Galerie des Maîtres" (2/5)* Mardi 13 février 2018, un passage : [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/16304-13.02.2018-ITEMA_21587094-0.mp3" debut="20:52" fin="25:07"]

Bela Bartok
Final de la Sonate pour 2 pianos et percussions
Dominique Merlet et Anne-Marie de la Lavilleon, pianos
Jean-Pierre Jacquillat et Philippe Sagnier, percussions
Enregistrement vinyl réalisé en 1957
CNC1013

Dominique Merlet revient sur ses études du piano, l'importance de son maître Roger-Ducasse ou encore le travail avec Rose Lejour et René Le Roy. Il nous raconte sa vie d'étudiant au conservatoire de Paris et son apprentissage avec entre autres Nadia Boulanger...

Marie Grout Réalisation

*************************

* https://www.francemusique.fr/emissions/les-grands-entretiens/dominique-merlet-la-galerie-des-maitres-2-5-58174

Voir le profil de l'utilisateur

20
Répondre en citant  
Maurice Ravel & Frédéric N., dit Fred de Rouen - le Jeu 22 Fév 2018, 08:05

Philaunet(http://www.regardfc.com/t836p10-les-grands-entretiens-de-stephane-grant#30146)(http://www.regardfc.com/t836p10-les-grands-entretiens-de-stephane-grant#30146) a écrit:
Fred de Rouen, un mois avant son décès : "Je réécoute mes 7 versions préférées du concerto en sol de Ravel". Quand on aime...

Merci Philaunet pour ces échos d'émissions autour de Merlet et ces souvenirs de Fred de Rouen.
Il se trouve que l'intégrale Ravel par Dominique Merlet (Circé 1991, Rééd. Mandala & Bayard)
est ma préférée. En fait, c'est aussi la première que j'ai entendue. Pas très loin et quasi à égalité
je place celle(s) de Vlado Perlemuter (Nimbus 1973 et Vox 1955, 1995, mais surtout Nimbus),
et je garde une tendresse pour une autre, moins connue, par Paul Crossley (ASV 1989,
Brilliant Classics 2004)...

Fred m'avait parlé de son admiration pour ce concert (« fabuleux ! » me dit-il) de Martha Argerich
diffusé il y a peu : https://goo.gl/iAiayr



Je suis tombé récemment sur un autre concert de la grande Martha, version qui me concerne
directement car elle a été exécutée le jour de ma naissance. Certes, en Italie. Je regrette de
ne pas l'avoir trouvée plus tôt et d'en avoir fait part à Fred, qui la connaissait sans doute.
Je mets toujours l'enregistrement d'Yvonne Lefébure (au disque) au sommet, mais ce concert
de Février '69 est une merveille. Comment ne pas partager l'admiration de Fred : « Argerich
semble être tellement en phase avec cette œuvre si mystérieuse »
... Le mouvement lent
(à 8:45) est d'une immense beauté. C'est Claudio Abbado qui dirige.



Dans le concerto pour la main gauche, Fred privilégiait Duchâble (EMI avec Michel Plasson
& Erato & avec Amin Jordan) Voici cette dernière, que je ne connaissais pas, merci Fred ! :



Youtube ne nous offre pas la version Duchâble-Plasson, mais Spotify, si, elle vaut le détour :

https://open.spotify.com/track/38w39wqdA4hKmZD3g48ESZ

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé 


21
Répondre en citant  
Re: « Les Grands entretiens » de Stéphane Grant -

« Les Grands entretiens » de Stéphane Grant     Page 2 sur 2

Haut de page ↑   

Aller à la page : Précédent  1, 2

Accueil / France Musique

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum