Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

« Musicopolis » d'Anne-Charlotte Rémond    Page 1 sur 1

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
« Musicopolis » d'Anne-Charlotte Rémond - le Mer 23 Mar 2016, 18:04

De Lubeck à Leipzig

Dans le post précédent, Philaunet souligne avec justesse la qualité de certaines émissions de France Musique. Qu'il en soit ici remercié. Par ailleurs, dans le cabinet de curiosités linguistiques, il a rappelé le travail opiniâtre de Lothar Seghers qui collige chaque dimanche les cantates de Bach, sur Musiq3.

Or, cette semaine, Anne-Charlotte Rémond nous propose, dans Musicopolis, de suivre Jean-Sebastien Bach à Leipzig, en 1723. La série de 5 émissions peut faire écho au feuilleton réalisé en mars 2015 sur Musiq3,   La rencontre de Lubeck . Ce feuilleton, écrit par Lothar Seghers, d'après le livre de Gilles Cantagrel, nous fait revivre la rencontre entre le jeune Bach et Dietrich Buxtehude. Vous pouvez vous le procurer en suivant ce lien.

2
Répondre en citant  
« Musicopolis » d'Anne-Charlotte Rémond - le Sam 07 Mai 2016, 20:12

La musique à Terezin


La semaine prochaine, Anne-Charlotte Rémond nous présentera, dans Musicopolis , la musique à Terezin de 1942 à 1944.

Terezin nous évoque bien sûr la mort de Robert Desnos mais aussi l'histoire de la "musique dégénérée" ("entartete Musik") et de ces artistes que la compagnie Decca nous avait fait redécouvrir à partir du milieu  des années 90 à travers une très riche collection. France Musique avait contribué de très belle manière à cette redécouverte, par la diffusion, en juin 1994, d'une série de 10 émissions intitulée "Les musique prisonnières".

Une présentation rapide et très claire de cette histoire de la "musique dégénérée" nous fut proposée par Elise Petit dans un numéro récent de Sous la couverture.
Parmi ces artistes proscrits, on peut citer Viktor Ullmann, dont l'opéra Der Kaiser von Atlantis fut composé à Terezin.  Un numéro intéressant de L'air des lieux nous emmenait, en 2014, dans les coulisses des dernières répétitions de cet opéra, à la Maison de la musique de Nanterre. Pour une découverte rapide de Viktor Ullmann, on peut jeter une oreille du côté de Radio Prague...

3
Répondre en citant  
Et notre chère Mildred Clary ? - le Mar 22 Aoû 2017, 09:04

fred de rouen(http://www.regardfc.com/t837-musicopolis-d-anne-charlotte-remond#25721) a écrit:La musique à Terezin

La semaine prochaine, Anne-Charlotte Rémond nous présentera, dans Musicopolis , la musique à Terezin de 1942 à 1944.

Terezin nous évoque bien sûr la mort de Robert Desnos mais aussi l'histoire de la "musique dégénérée" ("entartete Musik") et de ces artistes que la compagnie Decca nous avait fait redécouvrir à partir du milieu  des années 90 à travers une très riche collection. France Musique avait contribué de très belle manière à cette redécouverte, par la diffusion, en juin 1994, d'une série de 10 émissions intitulée "Les musique prisonnières".

Une présentation rapide et très claire de cette histoire de la "musique dégénérée" nous fut proposée par Elise Petit dans un numéro récent de Sous la couverture.
Parmi ces artistes proscrits, on peut citer Viktor Ullmann, dont l'opéra Der Kaiser von Atlantis fut composé à Terezin.  Un numéro intéressant de L'air des lieux nous emmenait, en 2014, dans les coulisses des dernières répétitions de cet opéra, à la Maison de la musique de Nanterre. Pour une découverte rapide de Viktor Ullmann, on peut jeter une oreille du côté de Radio Prague...
Avoir laissé cette riche contribution de mai 2016 sans suivi est impardonnable. Aussi je veux réparer la longue durée de réponse en proposant une série d'émissions de la très chère Mildred Clary que l'on ne peut pas écouter. En effet, il y a d'autres choses à faire dans la vie que d'écouter du matin au soir (et même du matin au matin) des documentaires radiophoniques, aussi exceptionnels soient-ils ! Néanmoins (pour justifier les passions, rien de mieux qu'un "néanmoins"), il est possible de trouver (éventuellement en demandant) la série vraiment unique dont il est question en dernière ligne de la citation ci-dessous dans une réponse au contributeur Fontaine. Mildred Clary incarnait l'art de faire de la radio au service des auditeurs.

Philaunet(http://www.regardfc.com/t18p40-le-coin-des-bouquineurs#24979) a écrit:
Fontaine(http://www.regardfc.com/t18p50-le-coin-de-la-bouquinaille#24974) a écrit:ce qui suit n'est ni une pub ni un copinage et je ne suis pas juif.

http://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/jeanne-d-arc-sauvee-des-cendres

en cliquant sur le lien ci-dessus vous serez informés d'un projet titanesque de l’hurluberlu Hélios Azoulay.

Pour ceux qui s’intéressent à l'histoire de la musique son dernier livre-bouquin :

L'Enfer aussi a son orchestre. La musique dans les camps
de Hélios Azoulay et Pierre-Emmanuel Dauzat
est  à découvrir.
La Librairie Vuibert.

NB: Rebatet était musicologue.
la balle est dans votre camp.

Lecture conseillée : Colloque "Musique et camps de concentration"
Musique conseillée : la série de Mildred Clary sur France Musique "La musique à Teresin" (Haas, Ullmann, etc).
En fait, non, la contribution avait été dûment "accusée de réception" (comme on écrirait à France Culture...) le lendemain :  Mildred Clary en 1996, une série très sensible sur les musiciens à Terezin à retrouver dans la rubrique du nouveau sous-forum France Musique, "Derrière les micros de France Musique".

4
Répondre en citant  
« Scarlatti à Madrid en 1746 », mémorable - le Mar 22 Aoû 2017, 09:40

Série pédagogique, instructive, divertissante que ces cinq émissions de novembre 2015 (5X25'), toujours en ligne : Musicopolis : Scarlatti à Madrid en 1746*. Pour avoir chacune des émissions, cliquer sur  un des cinq "aucun" après la présentation ! Le premier "aucun" (c'est coquin ! ) donne le premier numéro : 1/5. Un régal et un passionnant cours d'histoire générale (on dirait aujourd'hui "de géopolitique" ou "de relations internationales") et d'histoires individuelles mémorables.


*Le 9 juillet 1746, à 62 ans, le roi d'Espagne Philippe V meurt, après un règne de 45 ans, le plus long de la monarchie espagnole. Monarque mélancolique, sujet à des crises de dépression profonde, son épouse Elisabeth Farnese avait eu l’idée en 1737, pour l’égayer, de faire venir à la cour le grand Farinelli. Mais à la cour se trouve aussi Marie-Barbara de Portugal, épouse du fils aîné de Philippe V, Ferdinand, ainsi que son professeur de musique, DomenicoScarlatti. C’est d’ailleurs pour Marie-Barbara, excellente claveciniste selon les contemporains, que le compositeur italien composa ses quelques 550 sonates.

Ainsi, à la mort de Philippe V, Scarlatti vivait déjà en Espagne depuis 17 ans. C’est à ce moment, alors que son élève devient reine d’Espagne, qu’il compose l’essentiel de son impressionnante œuvre pour clavecin.

Du Portugal à Madrid, des opéras aux sonates, Anne-Charlotte Rémond consacre sa semaine de Musicopolis à Domenico Scarlatti à Madrid en 1746.

5
Répondre en citant  
Giovanni Battista Pergolesi (1710-1736) à Naples - le Mar 12 Sep 2017, 21:23

Une série on ne peut plus soignée et instructive d'Anne-Charlotte Rémond Giovanni Battista Pergolesi à Naples en 1736*.

Histoire de l'Europe, d'une ville, de courants musicaux, de musiciens, d'un compositeur. En 5 X 25 minutes, la productrice nous brosse un tableau vivant de l'époque en l'illustrant de pièces musicales.

Page internet impeccablement réalisée, un modèle : reproduction d'une peinture ; programmation musicale détaillée ; riche bibliographie ; liens vers les textes cités.

Musicopolis est un  des phares de cette station et de la radio culturelle française en général.

* Le 16 mars 1736, dans le couvent des Franciscains, à Pouzzoles non loin de Naples, meurt Giovanni Battista Pergolesi à l'âge de 26 ans. Retour sur la carrière fulgurante du compositeur italien qui s'est déroulée aussi bien dans la musique religieuse que dans l'opéra héroïque ou l'opéra bouffe...

« Musicopolis » d'Anne-Charlotte Rémond     Page 1 sur 1

Haut de page ?   

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum