Annonce :

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Regards sur France Culture » LES FORUMS » France Musique » « Musicopolis » d'Anne-Charlotte Rémond

Aller à la page : Précédent  1, 2

Accueil / France Musique

« Musicopolis » d'Anne-Charlotte Rémond    Page 2 sur 2

Bas de page ↓   

11
Répondre en citant  
« Guillaume de Machaut à Reims en 1370 » - le Jeu 07 Déc 2017, 20:53

« Musique est une science qui veut qu'on rie et chante et danse. Cure n'a de mélancolie, Partout où elle est, joie y porte, Les déconfortés réconforte, et Fait les gens réjouir. »
Guillaume de Machaut, Prologue V, vv 85-89

Guillaume de Machaut à Reims en 1370 (1/5) Lundi 4 décembre 2017 (25 min)

[son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/14498-04.12.2017-ITEMA_21513475-0.m4a" debut="10:31" fin="12:41"]

Voyage musical à Reims en 1370, haut lieu de la chrétienté médiévale, ville des sacres des rois de France, dans les pas de Guillaume de Machaut, considéré comme le premier grand compositeur de l'histoire de la musique et comme le plus grand poète français de son siècle.

Voir le profil de l'utilisateur

12
Répondre en citant  
Comparatif de 13h30 - le Ven 08 Déc 2017, 14:38

Deux radios culturelles françaises à la même heure, l'une propose une histoire du Moyen-Âge à travers son musicien le plus représentatif Guillaume de Machaut à Reims en 1370 (5/5)* et l'autre la rencontre et la sexualité d'un couple Le grand âge de l'amour (Les Pieds sur terre)**

Devinette : de laquelle des deux émissions sont tirés ces extraits ? [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/14498-07.12.2017-ITEMA_21517017-0.m4a" debut="05:52" fin="09:06"]  et [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/14498-07.12.2017-ITEMA_21517017-0.m4a" debut="11:06" fin="12:02"]  Réponse***  

*Voyage musical à Reims en 1370, haut lieu de la chrétienté médiévale, ville des sacres des rois de France, dans les pas de Guillaume de Machaut, considéré comme le premier grand compositeur de l'histoire de la musique et comme le plus grand poète français de son siècle.

** Constant et Marie ont respectivement 94 ans et bientôt 70. Ils vivent dans l’est de la France. Ils racontent leur rencontre et la redécouverte de leur sexualité.

*** Guillaume de Machaut à Reims en 1370 (4/5)

Voir le profil de l'utilisateur

13
Répondre en citant  
Toru Takemitsu 武満徹 - le Dim 10 Déc 2017, 09:50

Une série datant de la semaine du 23 novembre 2017 qui illustre l'éclectisme de l'émission Musicopolis d'Anne-Charlotte Rémond : Toru Takemitsu à Tokyo en 1982 (1/5) (25 min) Lundi 13 novembre 2017.

Du shakuhachi au koto en passant par le jazz New Orleans* : [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/14498-13.11.2017-ITEMA_21492678-0.m4a" debut="05:30" fin="12:03"]

Toru Takemitsu : "On peut comparer l'orchestre avec le jardin. Dans les jardins, notamment dans le jardin japonais de type circulaire, il y a des détails différents et raffinés. Par l'assemblage de ceux-ci, l'harmonie est maintenue et chaque détail devient anonyme et cache sa personnalité... J'aimerais créer quelque chose de semblable avec la musique. Si le soleil se lève, ces détails brillent. Et, si le soleil se couche, ils s'assombrissent. S'il pleut, ils changent de couleur, et si le vent souffle, ils varient encore sous une autre forme. De telle manière, je voudrais traiter l'orchestre."

* Immersion dans l’univers poétique du compositeur Toru Takemitsu (1930-1996), chef de file de la musique contemporaine japonaise…

Traditionnel (Nord du Japon)
Sagariha (Feuilles qui pendent)
Yoshikazu Iwamoto, shakuhachi
Buda Records 92640-2

Kid Ory
Savoy Blues
Kid Ory and His Creole Jazz Band
Document Records DOCD-1002

Kohoto Minezaki
Zangetsu ( (1781-1800) "clair de lune persistant"
Shinichi Yuize, koto
Nonesuch H 72 008

Voir le profil de l'utilisateur

14
Répondre en citant  
Anne-Charlotte Rémond, son équipe et les archivistes : au sommet. - le Mer 03 Jan 2018, 21:42

Si cette initiative en matière d'archives n'est pas extraordinaire, je ne sais pas ce qui l'est : L'Intégrale Musicopolis,  le mardi 02 janvier 2018

Une ville, un compositeur, une époque. Une histoire de la musique racontée chaque semaine en cinq épisodes de 30 minutes par Anne-Charlotte Rémond. Toute la série est disponible à la réécoute depuis septembre 2015.

Composer of the Week de la BBC ne donne que les 20 derniers numéros en ligne, France Musique rend disponibles les 92 séries de 5 numéros de Musicopolis, soit 460 émissions, par ordre alphabétique de compositeurs. Grandiose !



Voir le profil de l'utilisateur

15
Répondre en citant  
''Johann Adolf Hasse à Dresde en 1756'' - le Lun 05 Fév 2018, 07:37

Splendide série de Musicopolis par Anne-Charlotte Rémond en novembre 2017, Johann Adolf Hasse à Dresde en 1756. Histoire musicale, histoire des mœurs, histoire politique, cinq émissions où l'on retrouve tous les noms que Gilles Cantagrel a en son temps fait découvrir aux auditeurs, les Quantz, Heinichen, Bouffardin, Zelenka, Pisendel, Weiss, Loti, etc, (voir notamment la 3e émission).

Il est aussi question du musicologue et voyageur Charles Burney qu'Axelle Thiry (de Musiq3/RTBF) a souvent pris comme pivot de ses émissions, voir par exemple ici et dans ce billet que Fred de Rouen, toujours aussi attentif, avait rédigé en novembre dernier : Le voyage en Allemagne de Charles Burney par Axelle Thiry.  


"Je trouvai la conversation du Signor Hasse absolument captivante. Il fut communicatif, cordial et plein de bon sens, et se montra également dépourvu de pédantisme, d'orgueil et de préjugé. Non seulement il ne dit de mal de personne mais il rendit justice aux talents de plusieurs compositeurs dont les noms vinrent à être cités au cours de notre entretien"

Charles Burney, Memoirs of the Life and Writings of the Abate Metastasio (1796)

Voir le profil de l'utilisateur

16
Répondre en citant  
Terezin 1942 - 1944 (mai 2016) - le Mer 07 Fév 2018, 12:45

fred de rouen(http://www.regardfc.com/t837-musicopolis-d-anne-charlotte-remond#25721) a écrit: La semaine prochaine, Anne-Charlotte Rémond nous présentera, dans Musicopolis , la musique à Terezin de 1942 à 1944.(...)
La "semaine prochaine", c'était du 9 au 13 mai 2016.  Le billet complet de Fred Rouen éclairait le lecteur sur le sujet en proposant de riches pistes d'écoute avant la diffusion de la série. Cette remarquable série n'avait pas été suivie de commentaires sur le fond. Il fallait d'abord l'écouter... Et puis même après écoute, que dire sinon : "Très (très) bien". Ou inciter à l'écoute en en proposant des extraits ? Lesquels ?

La présentation/hommage aux musiciens dans le 1er numéro* ? [son mp3="https://s3-eu-west-1.amazonaws.com/cruiser-production/static/musique/sons/2016/19/NET_ff1290d1-0f8e-48ad-b948-dfe3a9cc7ca2_FM.mp3" debut="06:41" fin="09:34"]

Ou l'introduction du deuxième numéro avec la déchirante chanson qui suivait ** ? [son mp3="https://s3-eu-west-1.amazonaws.com/cruiser-production/static/musique/sons/2016/19/NET_24c8c4f3-70aa-4f98-ae97-ac4eaf80b103_FM.mp3" debut="00:31" fin="04:05"]
Ilse Weber (1903-1944) Ich wandre durch Theresienstadt / Poème : Je marche à travers Theresienstadt ; Anne-Sofie von Otter, mezzo-soprano ; Bengt Forsberg, piano ; Bebe Risenfors, accordéon

Ich wandre durch Theresienstadt,
das Herz so schwer wie Blei,
bis jäh mein Weg ein Ende hat,
dort knapp an der Bastei.

Dort bleib ich auf der Brücke stehn
und schau ins Tal hinaus:
Ich möcht so gerne weitergehn,
ich möcht so gern – nach Haus!

»Nach Haus!« – du wunderschönes Wort,
du machst das Herz mir schwer,
man nahm mir mein Zuhause fort,
nun hab ich keines mehr.

Ich wende mich betrübt und matt,
so schwer wird mir dabei,
Theresienstadt, Theresienstadt
– wann wohl das Leid ein Ende hat –

wann sind wir wieder frei?


(...) Terezin nous évoque bien sûr la mort de Robert Desnos mais aussi l'histoire de la "musique dégénérée" ("entartete Musik") et de ces artistes que la compagnie Decca nous avait fait redécouvrir à partir du milieu  des années 90 à travers une très riche collection. France Musique avait contribué de très belle manière à cette redécouverte, par la diffusion, en juin 1994, d'une série de 10 émissions intitulée "Les musique prisonnières".
Dans le premier post de réponse à Fred de Rouen, je mentionnais la série, sans doute basée sur celle de juin 1994 : « Musiciens du ghetto de Terezin (1) par Mildred Clary - France Musique 11 juin 1996 ».  
Une présentation rapide et très claire de cette histoire de la "musique dégénérée" nous fut proposée par Elise Petit dans un numéro récent de Sous la couverture.
Je profite de cette mention pour rappeler toutes les vertus de l'émission hebdomadaire de Philippe Venturini Sous la couverture que Fred de Rouen prisait fort.
Parmi ces artistes proscrits, on peut citer Viktor Ullmann, dont l'opéra Der Kaiser von Atlantis fut composé à Terezin.  Un numéro intéressant de L'air des lieux nous emmenait, en 2014, dans les coulisses des dernières répétitions de cet opéra, à la Maison de la musique de Nanterre.
Encore une riche piste avec l'une des meilleures émissions de France Musique produite et présentée par Stéphane Grant durant cinq ans !
Pour une découverte rapide de Viktor Ullmann, on peut jeter une oreille du côté de Radio Prague...
Il fallait quand même la trouver cette source, texte et son !

* Terezin 1942 - 1944 #1
24 novembre 1941 : le premier convoi de déportés arrive à Terezin (ou Theresienstadt), ghetto destiné aux Juifs de Bohême et d'Europe centrale, situé à 40 km au nord de Prague. Le flux des arrivants ne cessera plus et parmi eux, un nombre impressionnant de musiciens. En quelques semaines à peine, la vie musicale se développe et l'on peut assister à des concerts de jazz, des récitals et même de l’opéra. Aujourd'hui Musicopolis vous raconte l'histoire de Terezin jusqu'à sa transformation en ghetto

** Terezin 1942 - 1944 #2
Aujourd'hui Musicopolis décrit les conditions de vie à Terezin et l'organisation des premiers concerts.

Avec, inclus, un film d'1h35 sur Youtube (brush up your English, guys !) dont je recommande le début jusqu'à 2'15 : Prisoner of Paradise

Prisoner of Paradise is a 2003 Canadian documentary film directed by Malcolm Clarke and Stuart Sender. The film tells the true story of Kurt Gerron, a German-Jewish cabaret and film actor in the 1920s and 1930s who was sent to the Theresienstadt concentration camp where he was commanded to write and direct a Nazi propaganda film

Voir le profil de l'utilisateur

17
Répondre en citant  
Gustav Mahler (1860-1911) par Anne-Charlotte Rémond - le Sam 28 Avr 2018, 08:40

L'infatigable Anne-Charlotte Rémond et son équipe* poursuivent leur histoire de la musique à travers les séries de 5 fois 25 minutes de Musicopolis.

Le numéros consacrés à Gustav Mahler à Vienne en 1907 du 19 au 23 février 2018 sont instructifs et agréablement composés.

L'émission propose d'"accéder à la bibliographie, à des liens, et des découvertes..." via une image interactive. On y trouve entre autres une vidéo de l'exécution de la 5e symphonie de Mahler sous la direction de Leonard Bernstein (évoqué ici et cette semaine).

Pour les amateurs de Kathleen Ferrier et d'Enrico  Caruso, voir Gustav Mahler à Vienne en 1907 (5/5)

Gustav Mahler (1860-1911)
Kindertotenlieder (1901) "Nun will die Sonn’ so hell aufgeh’n" (Poème de Rückert)
Kathleen Ferrier, contralto, Orchestre philharmonique de Vienne, direction Bruno Walter

Gustav Mahler (1860-1911)
Le Chant de la terre (1908) VI. L'Adieu
Kathleen Ferrier, contralto, Orchestre Philharmonique de Vienne, direction Bruno Walter

Giuseppe Verdi (1813-1901)
Rigoletto Acte III. Air du duc "La donna è mobile"
Enrico Caruso, ténor (enregistré le 16 mars 1908 à Camden, USA)

Pour les amateurs, le concert diffusé le 29 mars sur France Musique Mahler : Symphonie n°9 sous la direction de Hartmut Haenchen.


* Béatrice Trichet Réalisation
Françoise Monteil Collaboration

Voir le profil de l'utilisateur

18
Répondre en citant  
Komitas Vardapet (1869-1935) - le Sam 26 Mai 2018, 14:39

Une splendide série sur Komitas* à Constantinople en 1915 commençant le lundi 23 avril 2018 (5 X 25 min).

Dans le premier numéro, Anne-Charlotte Rémond raconte de façon émouvante la rafle des Arméniens en 1915 à Constantinople, la déportation de Komitas, ses troubles mentaux suite au traumatisme, sa libération et son internement psychiatrique en France. De la radio culturelle par excellence.

Au premier numéro, la descriptif des pièces musicales diffusées propose cette citation :  "Plus je pousse ma réflexion dans les profondeurs de ce vaste océan de la musique, plus je suis convaincu que nos mélodies populaires et religieuses, majestueuses et immortelles, qui depuis longtemps fraternisent, deviendront, même pour les étrangers, une source de recherches car leurs racines remontent très loin dans le temps". Komitas Correspondance, 1897

*************

*Compositeur, ethnomusicologue et prêtre, Komitas est le fondateur de l’Ecole nationale de composition arménienne. Anne-Charlotte Rémond retrace le parcours du musicien jusqu’à son arrestation et sa déportation dans la nuit du 24 avril 1915, date qui marquera le début du Génocide arménien.

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé 


19
Répondre en citant  
Re: « Musicopolis » d'Anne-Charlotte Rémond -

« Musicopolis » d'Anne-Charlotte Rémond     Page 2 sur 2

Haut de page ↑   

Aller à la page : Précédent  1, 2

Accueil / France Musique

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum