Annonce : Un défaut a eu lieu récemment sur le système de vérification des messages, empêchant les utilisateurs non-inscrits de contribuer. Ce défaut est maintenant corrigé, il n'est plus nécessaire d'être inscrit pour participer.

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Vu sur le site franceculture.fr    Page 1 sur 2

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
Vu sur le site franceculture.fr - le Lun 30 Oct 2017, 17:03

Textes incompréhensibles, sujets obsessionnels, etc.

Texte de  La Méthode scientifique par Nicolas Martin Oiseaux migrateurs, ils ne perdent pas le nord 30/10/2017.

"Inlassablement, instinctivement, grâce à un système de navigation à la fois inné et acquis mais année après année, les populations d’oiseaux migrateurs décroissent, leur transhumance étant rendue de plus en plus complexe par le dérèglement climatique, les ondes électromagnétiques, la pollution ou l’emploi de pesticides qui les empoisonnent leur nourriture."

"Pourquoi certaines espèces d’oiseaux migrent-elles ? A quelle période se produit la migration ? où vont-ils ?"

"Quelles sont les différentes stratégies de migration ?"

"Comment arrivent-il à se repérer ?"

2
Répondre en citant  
La boussole d'Adèle Van Reeth - le Ven 03 Nov 2017, 08:12

La figure tutélaire dans Les Chemins de la philosophie : Vladimir Jankélévitch, L’aventure, l’ennui, le sérieux 02/11/2017

"Pour Vladimir Jankélévitch, l’aventure, l’ennui et le sérieux sont donc trois manières différentes de disposer du temps. Laure Barillas nous initie à cette pensée toujours en tension, toujours sur le fil, pour laquelle l'aventure suprême est l'aventure amoureuse..."

Dans le fil France Culture communique
Philaunet(http://www.regardfc.com/t282p70-france-culture-communique#29309) a écrit:
fred de rouen(http://www.regardfc.com/t282p70-france-culture-communique#29305) a écrit:"Poudre aux yeux", oui...

Neuf "grosses têtes" :

- la psychanalyse : Freud, Foucault
- les femmes : Mme de Sévigné, George Sand, Simone de Beauvoir
- la science : Léonard de Vinci, Albert Einstein
- la négritude : Aimé Césaire
- la philosophie : Platon

Ne nous y trompons pas. Nous ne trouvons ici, déclinée sous la forme d'une galerie de portraits, qu'une illustration de la grille moderne de FC et de ses choix les plus obsessionnels.

La musique, l'histoire, la peinture, l'art en général...? Rien (De Vinci me direz-vous...)

Le véritable "esprit d'ouverture" s'impose de lui-même. Quand il s'affiche et se claironne, cherchez l'erreur...
Merci Fred de Rouen, belle analyse. Il fallait qu'elle soit faite. Ces neuf têtes semblent sorties de l'émission d'Adèle Van Reeth avec les habituels invités (Roudinesco et alli). Tiens, mais où sont donc Vladimir Jankélévitch, Hannah Arendt et Walter Benjamin*, les figures tutélaires de la maison FC, citées jusqu'à plus soif ? (...)

3
Répondre en citant  
Les citations pour enfants - le Ven 03 Nov 2017, 08:28

Les citations creuses ou engagées tirées des émissions et mises en valeur sur le site :

La Grande table (2ème partie) La citoyenneté repensée de Dominique Schnapper 02/11/2017

Dominique Schnapper est sociologue et politologue, directrice d'étude à l'EHESS... : "Être démocrate, c'est respecter les institutions démocratiques." ; "L'universel c'est l'idée de l'humanité commune en fonction de laquelle les différentes cultures peuvent entrer en relation."

Sujets qui "hantent le débat national" :  elle a forgé au cours de sa carrière des notions, comme la démocratie providentielle, qui permettent de penser le politique, et ses recherches l'ont mené sur des sujets qui n'ont cessé de hanter le débat national : l'identité, le multiculturalisme, le chômage, la démocratie, l'Etat.

Une liste des sujets traités du matin au soir par l'antenne dite culturelle. Pour "l'ouverture" au savoir, aux sciences, à la littérature, la linguistique, la poésie, la musique, etc, ce n'est pas gagné.

4
Répondre en citant  
Une grille homogène et monochrome - le Mar 07 Nov 2017, 12:25

"Chantons tous en chœur" le refrain de la domination sexuelle.  C'est dans Entendez-vous l'éco ? par Maylis Besserie L'économie du genre (1/4) Les penseurs du genre 06/11/2017, émission promue sur le portail de l'antenne.

Qu'est-ce que le genre ? Quand ce concept est-il apparu et quelles ont été ses applications dans les sciences sociales et comment fut-il mobilisé politiquement parlant ? Enfin, en quoi les évolutions du concept de genre ont permis de mettre à jour un ordre social de domination ? ["mettre à jour" ou "mettre au jour" ? ]

Nous commençons aujourd’hui une nouvelle série dédiée à l’économie du genre.

Il a fallu un certain nombre d’événements historiques et militants et la superposition d’éminentes pensées, pour que le genre entre dans le champ des sciences sociales. Une histoire d’abord américaine, dont les vagues ont peu à peu atteint l’autre côté de l’Atlantique sous la plume de chercheurs longtemps ignorés.

C’est avec cette “histoire de la notion de genre” que nous démarrons cette semaine !

Et pour explorer l’histoire du concept de genre avec nous, nous accueillons, aujourd’hui Michèle Riot-Sarcey, en compagnie d'Alban Jacquemart.

   "Le genre permet d'interroger les hiérarchies entre les hommes et les femmes" Michèle Riot-Sarcey


Michèle Riot-Sarcey n'est pas une inconnue dans ce forum, puisque très présente à France Culture, cf. « le sens de la liberté » - le Jeu 19 Mai 2016

5
Répondre en citant  
'' La mondialisation du monde''... - le Jeu 09 Nov 2017, 07:37

Après avoir lu ce texte (sur la page des prétendus Nouveaux chemins de la philosophie du 08 11) d'un des auteurs les plus cités sur France Culture, il est facile de comprendre l'esprit à l’œuvre à l'antenne, dans sa forme comme dans son fond (si celui-ci existe)  : Le monde va mal, que faire ? ( Expliquez-moi Derrida (3/4)).

Le texte du jour

   "The time is out of joint. " Le monde va mal. Il est usé mais son usure ne compte plus. Vieillesse ou jeunesse - on ne compte plus avec elle. Le monde a plus d'un âge. La mesure de la mesure nous manque. De l'usure on ne rend plus compte, on ne s'en rend plus compte comme d'un seul âge dans le progrès d'une histoire. Ni maturation, ni crise, ni même agonie. Autre chose. Ce qui arrive arrive à l'âge même, pour porter un coup à l'ordre téléologique de l'histoire. Ce qui vient, où paraît l'intempestif, arrive au temps, mais cela n'arrive pas à temps. Contretemps. The time is out of joint. Parole théâtrale, parole de Hamlet devant le théâtre du monde, de l'histoire et de la politique. L'époque est hors de ses gonds. Tout, à commencer par le temps, paraît déréglé, injuste ou désajusté. Le monde va très mal, il s'use à mesure qu'il prend de l'âge, comme dit aussi le Peintre à l'ouverture de Timon d'Athènes (la pièce de Marx, n'est-ce pas). Car c'est une parole de peintre, cette fois, comme s'il parlait d'un spectacle ou devant un tableau « How goes the world ? - It wears, sir, as it grows ». Dans la traduction de François-Victor Hugo : « Le Poète. - Il y a longtemps que je ne vous ai vu. Comment va le monde ? Le Peintre. - Il s'use, monsieur, à mesure qu'il croît en âge. » Cette usure dans l'expansion, dans la croissance même, c'est-à-dire dans la mondialisation du monde, ce n'est pas le déroulement d'un processus normal, normatif ou norme. Ce n'est pas une phase de développement, une crise de plus, une crise de croissance puisque la croissance est le mal (It wears, sir, as it grows), ce n'est plus une fin-des-idéologies, une dernière crise-du-marxisme ou une nouvelle crise-du-capitalisme. Le monde va mal, le tableau est sombre, on dirait presque noir.

Derrida, Spectres de Marx, 1993, Galilée, p.129-130

6
Répondre en citant  
Re: Vu sur le site franceculture.fr - le Ven 10 Nov 2017, 13:08

Un grand cru, la page d'accueil du jour de la radio culturelle :

Mis en valeur, entre autres :

Marion, 13 ans, harcelée jusqu'au suicide
Les Pieds sur terre

Peut-on aimer pour toute une vie ?
Université de Nantes

De la condition des femmes
L'Invité des Matins

Expliquez-moi Derrida (3/4) : Le monde va mal, que faire ?
Les Chemins de la philosophie

Le syndrome du coeur brisé
Les Pieds sur terre

"Marie Curie : une intelligence irradiante 09/11/2017" [titre de bon goût...]
La Méthode scientifique

Quand les femmes dirigent, la croissance revient
Les Nouvelles de l'éco

De la condition des femmes
L'Invité des Matins (2ème partie)

Au programme du jour des Chemins de la philosophie, retour de la nouvelle égérie de la station, Carolin Emcke Contre la haine, sans photo cette fois-ci, pourquoi ?
"Des réfugiés accueillis par une foule aux cris de "nous sommes le peuple", Eric Garner étouffé par des policiers à New York, des tombes profanées....La liste de victimes s'allonge un peu plus chaque jour, sans qu'aucune réaction ne se fasse entendre de la part des victimes."

Dans Le Journal de la philo, "Pour une philosophie de la frustration",  avec un paragraphe, très france-culture-enthovénien (GMS a bien appris...) : "Voici, en politique, un autre témoignage de frustration : celui d’Adrien Quatennens, jeune député de 27 ans de la France Insoumise, qui est venu à s’engager par frustration. De quoi prouver toute la portée positive, productive, féconde de celle-ci, cette émotion, mais aussi ce langage qui peut tourner en rond, et sur soi, mais peut aussi donner le coup d’envoi à une suite d’actions. En cela, on pourrait aussi la rapprocher du désir qui ne vit que de son manque, ou du besoin qui n’existe que par son absence… "

et quel est le mot fétiche de la station dans ce passage : "Claude Lefort. Inachèvement et indétermination démocratiques sont les maîtres mots de son oeuvre. Mais aussi “invention démocratique”, qui est le titre d’un recueil de ses articles. De quoi souligner cette absence de forme, ce manque qui s’exprime et ne renonce pas, cette frustration essentielle en politique comme seule marque de sa vitalité. "

Amusant.

7
Répondre en citant  
« Et moi, et moi, et moi » : l'anthropocentrisme à France Culture - le Dim 12 Nov 2017, 21:06

Soit le programme de ce dimanche 12 novembre, quelles sont les émissions qui n'ont pas pour objet une personne en particulier ou un groupe de personnes  ? Peu, très peu.

Si l'on observe  le programme d'une semaine, quelle est la proportion d'émissions ne traitant pas de sociologie et de politique, de biographies, de "trajectoires singulières" (A. Chardeau, Métronomique), de témoignages, de santé mentale et physique ?  

Où sont les savoirs, les créations radiophoniques originales ? Plus bas encore les prétendus 10 plus consultés*. Évidemment, avec ce qui est proposé sur le site...

54min
Questions d'islam
Hommage à Abdelwahab Meddeb

8H00
7min
Journal de 8 h
Journal de 8 h : Dimanche 12 novembre 2017
8H07
23min
Orthodoxie
Les premiers siècles du monachisme (I)

8H30
29min
Service protestant
L'hospitalité

9H00
10min
Journal de 9h
750 000 indépendantistes défilent à Barcelone, Ada Colau critique Carles Puigdemont
9H10
32min
Talmudiques
Le livre est-il un objet sacré?

9H42
18min
Divers aspects de la pensée contemporaine
Divers aspects de la pensée contemporaine : Dimanche 12 novembre 2017
10H00
5min
Journal de 10h
Journal de 10h : Dimanche 12 novembre 2017
10H05
54min
La Messe
32e dimanche du temps ordinaire

11H00
59min
L'Esprit public
Evasion fiscale : une histoire sans fin ? / Présidence Macron : six mois san
s émois ?
12H00
29min
On ne parle pas la bouche pleine !
Réinsertion en cuisine, l'escalier social de Thierry Marx

12H30
15min
Journal de 12h30
Mariano Rajoy à Barcelone pour présenter son candidat aux élections régionales
12H45
44min
J'ai déjà connu le bonheur
Valeriya Pozdnyakova, sur la piste de la vie

13H30
29min
Une histoire particulière, un récit documentaire en deux parties
D'un train, l'autre : voyage avec "mon moi"

14H00
59min
L'Art est la matière
Libération des corps par Mariano Fortuny y Madrazo (1871 - 1949)

15H00
29min
Personnages en personne
Annie Hall ou le Pygmalion inversé

15H30
31min
Une saison au théâtre
Les révolutions, ADN du théâtre contemporain ?

16H00
58min
De cause à effets, le magazine de l'environnement
Naomi Klein : "Nos élites ne croient pas en leur pouvoir"

17H00
59min
Rue des écoles
Tous désorientés?

18H00
15min
Journal de 18h
En Centrafrique Bangui renoue dramatiquement avec les affrontements
18H14
43min
Dimanche, et après ?
La transition énergétique : reculer pour mieux sauter ?

19H00
1h28
Soft Power
Alibaba : quelle place en France pour le géant chinois du e-commerce?

20H30
29min
Carbone 14, le magazine de l'archéologie
Flambée de peste : la découverte des charniers d'Amiens

21H00
1h58
Fictions / Théâtre et Cie
Bajazet de Racine

22H58
7min
Fictions / Théâtre et Cie
Le spectateur imaginaire de Judith Sibony


***************
"Les plus consultés"

09/11/2017
L'orgasme féminin et le fameux point G
École normale supérieure
1
10/11/2017
Vidéo Maria Casarès à Albert Camus : "J'attends le miracle toujours renouvelé de ta présence"
2
51min
11/11/2017
Que peut l'école ?
Répliques

3
28min
09/11/2017
Le syndrome du coeur brisé
Les Pieds sur terre

4
59min
11/11/2017
D'âge en âge : voiles proposés, voiles imposés
Concordance des temps

5
27min
18/05/2015
Marion, 13 ans, harcelée jusqu'au suicide
Les Pieds sur terre

6
2min
09/11/2017
Les nouveaux vélib sont-ils de gauche ?
L'Humeur du matin par Guillaume Erner

7
14/09/2017
Peut-on aimer pour toute une vie ?
Université de Nantes

8
31/08/2017
Pourquoi l'hypnose a le pouvoir de nous changer
Palais de la découverte et Cité des sciences et de l’industrie

9
10/11/2017
Superfail Le "méta-échec" : comment échouer au jeu des échecs
10

8
Répondre en citant  
Re: Vu sur le site franceculture.fr - le Dim 12 Nov 2017, 21:16

C'est vraiment la déprime : c'est en voyant ces grilles et leurs longs tunnels monothématiques que l'on s'aperçoit des dégâts. On est en train d'en faire une espèce d'institut d'études politiques à la radio. Et il faut ajouter que d'un simple point de vue d'auditeur tout à fait ordinaire, c'est de la radio ennuyeuse. Qui peut supporter d'écouter plusieurs heures à la suite des salades de mots sociopolitiques ? C'est une invitation à tout couper et aller se promener dehors. Ou, comme le font beaucoup d'entre nous, de se fournir ailleurs.

9
Répondre en citant  
''Moi, je'', Nous, nous'', ''Eux, ils'', etc. - le Lun 13 Nov 2017, 12:22

Yann Sancatorze(http://www.regardfc.com/t849-vu-sur-le-site-franceculture-fr#29404) a écrit:C'est vraiment la déprime : c'est en voyant ces grilles et leurs longs tunnels monothématiques que l'on s'aperçoit des dégâts. On est en train d'en faire une espèce d'institut d'études politiques à la radio. Et il faut ajouter que d'un simple point de vue d'auditeur tout à fait ordinaire, c'est de la radio ennuyeuse. Qui peut supporter d'écouter plusieurs heures à la suite des salades de mots sociopolitiques ? C'est une invitation à tout couper et aller se promener dehors. Ou, comme le font beaucoup d'entre nous, de se fournir ailleurs.
Ce qui pourrait déprimer, s'il n'existait que France Culture, c'est non seulement de voir ce programme du dimanche dans sa globalité (presque uniquement consacré à des "trajectoires personnelles", du "moi, je", "lui, il", "nous, nous", etc.), mais aussi dans son détail. Et là, on risque de se prendre la tête dans les mains. À suivre, peut-être.

10
Répondre en citant  
Descriptif à charge, forcément - le Lun 13 Nov 2017, 12:36

Un titre qui veut provoquer : "Présidence Macron : six mois ferme(s)" dans L'Invité des Matins par Guillaume Erner 13/11/2017.

"Ferme", comme la prison et "fermes", comme autoritaires. Il ne faut pas trop se gêner aux Matins...

Et puis ce descriptif*... Surtout ne pas chercher à écrire une langue soutenue, ni à éviter les fautes (trouver le mot manquant), ni à relancer plusieurs fois, en la prêtant à autrui (qui ?) pour s'exonérer de soi-même l'employer, "la présentation" du président comme "banquier d’affaire de chez Rothschild".

Enfin, fallait-il consacrer une émission au Président de la République au motif que deux producteurs de France Culture lui consacrent un livre ? France Culture ne semble pas gênée de faire la promotion de ses producteurs. Par ailleurs, comme vient de l'écrire munstead dans un billet simultané à celui-ci, les deux invités étaient plus ou moins d'accord. Là, comme ailleurs, le contradictoire n'est pas assuré, sauf par Erner, qui ne peut se permettre de trop contrarier les collègues de sa propre "maison" (d'autres ne se gênent pas quand il s'agit de Finkielkraut).

*E. Macron, présenté soit comme un banquier d'affaire, soit comme un politicien philosophe, ces six mois de présidence ont-ils permis d’éclairer son profil politique ? De la théorie à la pratique, comment ceux l'ont décrit comme un théoricien le jugent-ils dans l’exercice du pouvoir présidentiel ?

Contenu sponsorisé 

11
Répondre en citant  
Re: Vu sur le site franceculture.fr -

Vu sur le site franceculture.fr     Page 1 sur 2

Haut de page ?   

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum