-->
Forumactif
Annonce : Le forum change d'adresse. Désormais, elle devient http://regardfc.fr
L'adresse regardfc.com sera indisponible sous peu et ne fonctionnera peut-être plus à l'avenir.

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Regards sur France Culture » LES FORUMS » France Culture » Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9

Accueil / France Culture

Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr    Page 9 sur 9

Bas de page ↓   

81
Répondre en citant  
''Faire face à l’effondrement'' (de France Culture) : facile ! - le Mar 06 Nov 2018, 11:32

Je suppose que l'édition française publie majoritairement des essais n'ayant aucun rapport avec l'apocalypse (la fin du monde et tous ses équivalents) ou le "clivage gauche-droite" (la politique française) et pourtant France Culture  qui ne reflète rien, sinon ses propres obsessions, farcit l'antenne de discussions promotions sur ces sujets : Faire face à l’effondrement le 03/11/2018 .

Raphaël Bourgois remplit bien la mission imposée par la directrice :

Sauver la démocratie
Avis critique
LE 01/09/2018

Penser la disparition
Avis critique
LE 08/09/2018

La modernité en question
Avis critique
LE 15/09/2018

Une certaine idée des classes sociales…
Avis critique
LE 13/10/2018

Penser l’activisme
Avis critique
LE 20/10/2018

L’identité en question
Avis critique
LE 27/10/2018

Faire face à l’effondrement
Avis critique
LE 03/11/2018

La présentation de cette dernière émission est prévisible comme jamais. La "collapsologie", un sujet qui ne connaît pas la crise à France Culture :

Deuxième temps de l’émission je vous propose de nous intéresser maintenant au livre de Pablo Servigne, Raphaël Stevens et Gauthier Chapelle, "Une autre fin du monde est possible : vivre l’effondrement (et pas seulement y survivre)", c’est publié aux éditions du Seuil dans la collection Anthropocène. Les auteurs continuent leur travail transdisciplinaire au service de ce qu’ils ont appelé la « collapsologie » dans un ouvrage précédent, "Comment tout peut s’effondrer" publié en 2015 dans la même collection.
Le constat de départ est donc simple, le monde ou plutôt la civilisation thermo-industrielle s’effondre et l’idée de progrès a perdu tout son sens face à la catastrophe écologique qui vient. Les promesses portées par la science, la croissance, la compétitivité, l’efficacité, la maîtrise de la matière, le capital, la liberté, l’humanité… tout ce qui devait concourir à l’édification d’un monde meilleur serait aujourd’hui obsolète.


Rien moins ?

Les auteurs évoquent une « prise de conscience » qui peut soit amené [sic] à se  résigner, se sentir décourager, soit encourager à imaginer une façon de vivre avec… à développer une collapsosophie.

Ce néologisme devrait avoir un certain succès à l'antenne...

Pour continuer à vivre, il faut se préparer à vivre les conséquences des catastrophes en cours… et pas comme les survivalistes en s’assurant de pouvoir subvenir aux besoins physiologiques élémentaires (boire, manger) et en assurant sa sécurité… mais en cherchant prioritairement les liens entre humains. On retrouve une idée développée par Pablo Servigne et Gauthier Chappelle dans un livre dont il a été question ici l’année dernière "L’entraide, l’autre loi de la jungle", c’était aux éditions Les Liens qui Libèrent.

En tous les cas, à France Culture, on a moins de  "liens qui libèrent" que d'émissions qui aliènent.

Qui devine le sujet du prochain numéro ?

**************

Rappel → Toutes les contributions, réparties par semaines et sous-forums

Voir le profil de l'utilisateur

82
Répondre en citant  
Têtes de linottes - le Mer 21 Nov 2018, 07:51

Entendre parler d'oiseaux sur France Culture, c'est rare (sauf pour les oiseaux de mauvais augure). Alors quand on voit ce titre sur le portail, on va y voir de plus près : Philippe Dubois et Elise Rousseau : " Les oiseaux sont des petits maîtres de sagesse " Le Réveil culturel 19/11/2018

Philippe Dubois et Elise Rousseau sont les invités du Réveil Culturel pour leur livre "Petite philosophie des oiseaux", publié aux éditions de La Martinière.

Philippe Dubois est un "habitué" de la séquence du matin, il est paraît-il ornithologue. D'un genre qui plaît terriblement à Tewfik Hakem, celui du donneur de leçons morales et politiques. On l'avait noté dans ce post de juillet 2016 Le Grand Indicateur, ici son cas s'aggrave, pour ainsi dire.

Extraits ci-dessous de l'émission, à travers des transcriptions reproduites sur la page. Apparemment, vu la quantité des citations et les photos de passages du livre, les propos ont passionnément plu à Tewfik Hakem et à son équipe.

Je relève que la poule est à fond dans le bonheur de l'instant quand elle prend un bain de poussière, et que l'on devrait en prendre de la graine (rappelle le sketch de Devos, Vacances, sauf qu'à FC on ne fait pas d'humour).

J'ai presque envie de dire que toute la niaiserie de France Culture est là, en plus de son indécence à prendre les auditeurs pour des imbéciles.

Sinon, pour l'ornithologie, on repassera, en 2019 ou sur une station culturelle anglaise ou allemande.

********************
   [Philippe Dubois] Les oiseaux sont finalement des petits maîtres de sagesse qui nous apprennent beaucoup de choses, comme tout dans la nature. A les regarder, et pas seulement à les écouter - parce qu'ils ont un beau chant, un beau plumage - ils ont un comportement qui peut être le miroir de notre propre existence.

   On est tout en haut de la pyramide des espèces, on se croit sur-puissant, dominateur, et on a fini par laisser tomber ce qu'on appelait autrefois les êtres inférieurs - comme si les oiseaux étaient des êtres inférieurs. Enfermés dans notre Tour de Babel, on vit dans un univers stressé et on a perdu cette notion qu'ont les animaux en général, les oiseaux en particulier, du  "Carpe Diem", je vis l'instant présent. Quand un animal se nourrit, il est tout occupé à se nourrir, quand il se reproduit, il est tout occupé à se reproduire, dans cette philosophie de l'instant que notre siècle d'immédiateté nous a fait complètement perdre, parce que l'instant et l'immédiateté sont deux choses bien différentes.  

   [Elise Rousseau] Cet instant, cette immédiateté, ce  "Carpe Diem", toutes les philosophies antiques en parlent déjà, les bouddhistes aussi,  c'est quelque chose que les animaux font naturellement, et nous, êtres humains sommes toujours en projection soit dans le passé soit dans le futur : nous recentrer sur notre présent,  c'est ce qui nous manque et ce que peuvent nous apporter les animaux en général et les oiseaux, en particulier.

   [Elise Rousseau] Les oiseaux sont vraiment dans le plaisir, un plaisir je dirais épicurien, car mesuré. Ils font rarement d'excès sauf peut-être les grives, qu'on retrouve parfois à l'automne à zigzaguer, ivres d'avoir trop mangé de baies fermentées. Qu'est-ce que le bonheur, pour des oiseaux ? On pourrait se poser la question ; c'est peut-être aussi l'absence de malheur, chercher à éviter les prédateurs, les choses négatives, et puis surtout, quand ils sont dans quelque chose ils le sont à fond. Il n'y a qu'à voir une poule prenant un bain de poussière, elle est à fond dans son bonheur de l'instant.

Voir le profil de l'utilisateur

83
Répondre en citant  
Trop rare pour être passé sous silence - le Mer 28 Nov 2018, 11:25

Un titre d'émission comme on n'en a pas vu depuis un siècle sur France Culture... La science a d'incroyables talents* dans La Méthode scientifique par Nicolas Martin le 21/11/2018 "Portraits de trois jeunes chercheurs récompensés." Les habitués de l'émission pourraient peut-être en donner un écho ?

Et cette semaine, c'est au tour d'Emmanuel Laurentin de titrer : "Idées, savoirs : la relève - La relève des savoirs... en histoire de la musique". La Fabrique de l'Histoire  26/11/2018. "La Fabrique de l'Histoire consacre sa semaine aux jeunes chercheurs** qui incarne [sic] la relève des savoirs en histoire." ["incarne" un singulier fort singulier...].

France Culture commence à rencontrer des jeunes non gémissants ? Qui croient en l'avenir et qui ne sont pas d'abord des victimes ? Incroyable !  

* Dommage que l'image Getty (what else?) de la page d’émission soit aussi bête. Dommage également que Nicolas Martin commence à doubler tous les sujets grammaticaux pour prétendument rendre la langue égalitaire, c'est d'une lourdeur et d'un confusion ! Combien de chercheuses et de chercheurs, si "chercheuses" est au pluriel dans ce passage : "trois chercheuses et chercheurs à la notoriété montante" ? Apparemment les chercheuses sont... une : "Ils et elle sont tous les trois français".

   Raphaël Rodriguez
   Chimiste, Directeur de recherche au CNRS et chef de l'équipe “Chimie et biologie du cancer” à l'Institut Curie
   Audrey Desgrange
   Post-doctorante à l'Institut Imagine et à l'Institut Pasteur
   Olivier Thouvenin
   Maître de conférences à l’ESPCI

**    Manon Brouillet
   docteure en histoire de l'École des Hautes Études en Sciences Sociales
   Diana Abbany
   arabisante, chercheuse à la Freie Universität de Berlin

Voir le profil de l'utilisateur

84
Répondre en citant  
Le dimanche midi, France Culture perd la boussole - le Dim 02 Déc 2018, 22:38

S'il y a un (nouvel) employé de France Culture qui résume l'esprit de la station, c'est bien Marc Weitzmann pour qui l'apocalypse est pipi de chat en regard de ce qui nous guette !

Réussir à concentrer en un grand paragraphe tout l'imaginaire cataclysmique de France Culture, il fallait le faire. Quoique... j'ai l'impression qu'il manque l'une ou l'autre chose (plus potentiellement réelles que les divagations ci-dessous, comme les séismes, voir celui en Alaska du 30 novembre, éclipsé par on ne sait trop quoi).

Donc pour mémoire dans ce forum, le résumé sélectif (et jouissif ?) des gazettes interprété par le nouvel ami de la station (qui ne semble pas connaître le minimum de devoir de réserve exigé sur une chaîne de Service public, cf. E-U) . Souligné :  la rhétorique d'impuissance qu'entonne l'essayiste pour mieux nous présenter plus loin des artistes prophètes. À côté de Weitzmann, les lamentations de Jérémie  d'Alain Finkielkraut sont inaudibles...

En 2008, une crise financière mondiale imprévue a jeté dans la misère des millions de gens sur la planète.  En 2015 -2016, la France a été marquée par une campagne terroriste opaque dont personne n’est encore parvenu à tirer toutes les leçons.  En 2016, un menteur sociopathe a été élu contre toute attente Président des Etats-Unis. L’année 2018 s’achève en France avec le mouvement des Gilets jaunes que nul ne parvient à saisir ni caractériser. La menace climatique se précise partout sans que l’on parvienne à dire aisément en quoi elle consiste étant donné que l’on croule sous les informations. Et partout aussi, des mouvements dits populistes, souvent nationalistes, font vaciller les pouvoirs en place quand ils ne les balayent pas complètement, tandis que se répandent les rumeurs les plus folles de violences et de manipulations politiques. Le défi de de mettre en forme l’époque n’a jamais paru si difficile. Comment l’art, en particulier ces formes archaïques que sont la littérature et le théâtre, auraient-ils encore quelque chose à nous dire sur cette époque que l’on a de plus en plus de mal à dire nôtre?  Comment rendre compte de ce monde global et local à la fois,  né le 11 septembre 2001 et qui devient chaque année un peu plus parfaitement méconnaissable, un monde surinformé, hanté par les prospectives statistique et les algorithmes, et pourtant, justement pour ça peut-être,soumis à chaque instant ou presque, au risque de la violence et de l’imprévu. Ce que l’on appelait autrefois la culture a laissé le pas à l’information et pourtant on n’a peut-être jamais si peu su quoi que ce soit du présent.

Signes des temps

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé 


85
Répondre en citant  
Re: Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr -

Vu sur le site et dans les programmes de franceculture.fr     Page 9 sur 9

Haut de page ↑   

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9

Accueil / France Culture

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum