-->
Forumactif
Annonce : Le forum change d'adresse. Désormais, elle devient http://regardfc.fr
L'adresse regardfc.com sera indisponible sous peu et ne fonctionnera peut-être plus à l'avenir.

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Regards sur France Culture » LES FORUMS » Web & médias » RCF, Radio Chrétienne Francophone

RCF, Radio Chrétienne Francophone    Page 1 sur 1

Bas de page ↓   

1
Répondre en citant  
RCF, Radio Chrétienne Francophone - le Dim 10 Déc 2017, 18:22

RCF Radio a une rubrique culture qui ne traite pas seulement de sujets confessionnels. Par exemple on notera ce sujet de 12'04 du 2 décembre 2017 : Jack London l'aventurier... des mers du Sud* qui intègre le documentaire d'Arte d'1h36 Jack London, une aventure américaine. Descriptif de l'émission plus bas.

Une autre émission attire l'attention Alexandra David-Néel, sa vie d'aventurière en BD**

Après une durée  de disponibilité sans filtrage qu'il faudrait vérifier, l'écoute en ligne ne se fait plus que sur inscription (des radios culturelles publiques francophones et étrangères pourraient s'inspirer de ce système), c'est le cas pour l'émission sur l'aventurière Alexandra David-Néel.

Merci à Fred de Rouen d'avoir attiré mon attention sur ce réseau qui diffuse également des émissions musicales dont deux récentes feront l'objet d'une mention dans le post suivant.


* Son nom reste attaché aux grands espaces de l'Alaska. Jack London a pourtant réalisé un grand voyage dans le Pacifique, jusqu'aux îles Marquises sur les traces d'Herman Melville.

On a commémoré en 2016 le centième anniversaire de la mort de Jack London (1876-1916). Cet immense écrivain et journaliste américain est l'auteur du très célèbre "Martin Eden" en 1909, mais aussi de "L'Appel de la forêt" (1903) ou encore de "Croc-Blanc" (1906). Le nom de cet aventurier tourmenté et avide de liberté reste attaché aux grands espaces de l'Alaska, du Yukon ou du Klondike. Ce que l'on sait moins c'est que Jack London fut aussi un aventurier des mers du Sud. Jusqu'au 7 janvier à Marseille se tient une magnifique exposition, "Jack London dans les mers du Sud", que l'on peut visiter ou dont on lire le catalogue d'exposition.

C'est au cours de ce voyage qu'il a écrit ce qui restera comme son plus grand roman, "Martin Eden"

Jack London L'aventurier

Entre 1907 et 1908, Jack London a réalisé un grand voyage dans le Pacifique à bord du Snark, un voilier de 17 mètres de long. Et rien que de faire la traversée San Francisco - Hawaï sur un tel beateau relève de l'aventure ! C'est que précisément à cette époque Jack London est connu, il fréquente le cercle des intellectuels californiens et sans doute que l'envie de partir à l'aventure se faire sentir à nouveau. Il ira à la rencontre des peuples polynésiens et mélanésiens et aussi jusqu'aux îles Marquises sur les traces de ses écrivains favoris, Robert Louis Stevenson et Herman Melville. C'est au cours de ce voyage qu'il a écrit ce qui restera comme son plus grand roman, "Martin Eden".

Jack London collectionneur

"On ne peut parler de collecte au sens ethnologique du terme", explique Marianne Pourtal Sourrieu. Mais Jack London et sa femme Charmian ont emporté avec eux de magnifiques objets. L'exposition du musée d’Arts africains, océaniens, amérindiens (MAAOA) en expose une partie, avec des pièces de la même zone géographique et de l'époque de l'écrivain. On trouve aussi des pièces d’autres grands musées comme le musée du Quai Branly, le musée Barbier-Mueller. Et pour compléter la visite de l'exposition, on pourra lire "La croisière du Snark" (éd. Gallimard) écrit par Jack London lui-même.

Vidéo | "Jack London, une aventure américaine", documentaire de Michel Viotte

Invités

   Marianne Pourtal Sourrieu , conservatrice du Patrimoine, historienne de l'art, spécialiste des arts premiers, responsable du musée d’Arts africains, océaniens, amérindiens (MAAOA) de Marseille

Bibliographie

   Jack London dans les mers du Sud - L'Odyssée du Snark

   Michel Viotte, Marianne Pourtal Sourrieu

   éd. La Martinière (2017)


*************
** À défaut d'aller à Lhassa sur les traces d'Alexandra David-Néel, on pourra se rendre au musée Guimet, à Paris, où une exposition est consacrée à l'aventurière. Et lire la BD de Fred Campoy.

Cette émission est archivée. Pour l'écouter, inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous directement si possédez déjà un compte RCF.

Connue pour être la première femme occidentale à être entrée à Lhassa, la capitale du Tibet, en 1924, Alexandra David-Néel reste une grande figure d'exploratrice encore aujourd'hui. Ceux qui ont parcouru l'exposition du musée Guimet à Paris, "Alexandra David-Néel : Une aventurière au musée" (jusqu'au 22 mai 2017), seront heureux de compléter leur visite par la lecture de "Une vie avec Alexandra David-Néel" (éd. Grand Angle). Une BD dont le tome 2 vient de paraître. Son scénariste Fred Campoy se dit tout simplement "amoureux" du personnage "à la vie tellement extraordinaire".

"Même son enfance est passionnante!"

C'est grâce à son intérêt pour le bouddhisme que Fred Campoy a découvert Alexandra David-Néel (1868-1969). Française, née à Saint-Mandé, l'exploratrice est devenu orientaliste, tibétologue, mais aussi chanteuse d'opéra, journaliste... Pour raconter sa vie, il aurait fallu en réalité "huit ou 10 tomes" de BD, explique Fred Campoy. "Même son enfance est passionnante!" Ce pourquoi, le scénariste s'est inspiré du journal de sa secrétaire, Marie-Madeleine Peyronnet.

10 ans pour pénétrer au Tibet

10 ans à se faire refouler du pays et à vivre sur les territoires voisins. C'est déguisée en mendiante, qu'Alexandra David-Néel a finalement pu arriver à ses fins. L'exploit montre en tout cas le caractère bien trempé de cette femme qui dès l'enfance avait soif de partir - elle a fait plusieurs fugues dans sa jeunesse. Plus tard ce sera une soif aussi d'échapper à la condition féminine de l'époque.

Bibliographie

   Une vie avec Alexandra David-Néel - Livre 2

   Mathieu Blanchot, Fred Campoy

   éd. Grand Angle (2017)

Voir le profil de l'utilisateur

2
Répondre en citant  
Un hommage bien mérité à Michel Chapuis - le Dim 10 Déc 2017, 18:41

Allegro vivace est l'émission musicale de RCF élaborée à Bordeaux et présentée par Aude Pénicaut. Sa durée courte, 25',  a obligé la station à présenter l'hommage à Michel Chapuis,  décédé le 12 novembre dernier, en  deux numéros (voir aussi France Musique Michel Chapuis (1930-2017), en 2010 dans ''Organo Pleno')

Le premier du 22 11 2017 Hommage à Michel Chapuis : L'improvisateur, donne à écouter deux de ses improvisations sur l'orgue Dom Bedos de Sainte Croix de Bordeaux, joyau de la facture baroque française (la présentation et les transitions d'Aude Pénicaud font très "radio associative"...).

Le second du 23 11 2017 Hommage à Michel Chapuis : Infatigable interprète de Jean Sebastian Bach, laisse le lecteur dans l'ignorance des œuvres jouées : "Trois œuvres du Cantor de Leipzig sur les orgues de l'église des Augustins de Toulouse, de l'église Saint Michel de Zwolle en Hollande, et de l'orgue Andersen à Ringsted au Danemark".

La première est la toccata BWV 538, donnée en concert et qui devrait emballer toute jeune organiste voulant "s'éclater" sur l'instrument (attention, ça dé-mé-nage !).

Comme indiqué plus haut après la durée d'accès direct à l'émission, il est nécessaire de s'inscrire pour accéder à l'écoute.

Merci à l'inlassable chercheur Fred de Rouen qui a découvert ces deux émissions et les a signalées aux intéressés..

Voir le profil de l'utilisateur

RCF, Radio Chrétienne Francophone     Page 1 sur 1

Haut de page ↑   

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum