Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

De la culture le matin sur France Culture z'êtes surs ?    Page 2 sur 4

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
De la culture le matin sur France Culture z'êtes surs ? - le Mer 30 Sep 2009, 00:20

Rappel du premier message :

Well,

Ailleurs qu'ici, Trollenbert pose le problème en termes clairs : commençons par la matinée. Est-elle si culturelle que ça ?
Pour les uns OUI. Pour les autres "Beuh...".

Des mois de blog foireux et enfin l'occasion se présente. J'ai déposé chez Lebrun ma réponse courte. Voici une réponse un peu plus étoffée. Et que vive la discute sur un fil sans coups bas !!!
J'espère qu'on va retrouver Yann sur ce coup-là ...

N.
* * *

François 

11
Répondre en citant  
Matinales. - le Jeu 01 Oct 2009, 02:55

Bonjour l'antibio (à cette heure-ci, on peut),
Je passais par-là en finissant de bosser quand je suis tombé sur ton post de la veille (à cette heure-ci, etc.), je ne m'attendais pas à rebondir, mais finalement si. Pourquoi ? Parce que agacement, ou plutôt agacementS, je m'explique (en te suivant point par point) :
- "L'actu politique nationale ou internationale" : c'est au réveil l'ampoule 100W sur laquelle vient s'écraser toute l'enthomologie radiophonique, comme si il n'y avait pas moyen de faire autre chose, autrement et ailleurs.
-"Je me souviens de Demorand, son style alerte, bondissant"/ "Ali Baddou...style allant" : d'humeur aléatoire au réveil, je me méfie instinctivement des alertes et bondissants. Dans ces moments-là, je suis très réceptifs à la nuance, la profondeur et au talent. Personellement, je déteste qu'on me gesticule à la figure au réveil. Ces deux agités auront réussi à me dégouter de la radio matinale, ce qui n'est pas si mal.
-"Est-ce que le ton feutré convient pour parler culture entre 7 et 9 ?" : tu préfères quoi, qu'on te la gueule à l'oreille au saut du lit ? Que des pitres hystériques à la sauce Demorand-Baddou te pourrissent le café ?
- "Le cochon chypriote, etc" : là, faut pas me chercher, "Le salon noir" est la seule émission que je note dans mon agenda, et que j'écoute généralement en différé - paternité oblige, c'est mercredi -. Je salivais d'avance sur cette (pré)histoire du cochon que tu me brades ici et que je ne découvrirai que dans quelques heures. C'est très exactement ce que j'aime entendre et découvrir le matin. Et avec développements s'il vous plaît, s'il est arrivé à la nage, je tiens même à savoir si c'est en dos-crawlé ou en faisant la planche.
- ""Artistes et politiques dissertant" : Tout mais pas ça. Ce qui vaut en photographie, la profondeur de champ, vaut pour tous les autres médiums.
Alors Voinchet, tout doux, par bribes, je suis en convalescence radio, on verra.

12
Répondre en citant  
Re: De la culture le matin sur France Culture z'êtes surs ? - le Jeu 01 Oct 2009, 06:29

Salut Choua ! Puisqu'il sembelrait que nous ayons élevé les cochons chypriotes ensemble, allons-y pour le style familier.
Alors comme ça, mon pote, si l'on te confiait la rédaction des Matins, tu insufflerais aux oreilles des auditeurs le souffle du Salon Noir, toi ? Quel beau murmure, en effet ! A peine sortis du sommeil, je les vois bien écouter le périple de ces cochons-nageurs et plancher avec les intervenants en se demandant si les petits animaux ont plongé depuis la côte turque ou libanaise :

- Chéri ? Tu ne bois pas ton café ?
- Pas maintenant, attends ; j'écoute la transhumance aquatique des cochons.

La sauce prendrait, c'est sûr. Suffit de bien mener l'affaire. Tout dans le tempo. Et je parie que tu atteindrais ton climax au compte-rendu de la datation carbone 14 des primo-arrivants sur l'île à partir de quelques restes, une cuisse, un pied, une épaule :

- 11400 ans ! Tu entends ça, chérie ? 11400 ans !
- Ne cries pas, voyons, tu fais peur au chien !
- Mais qui te parle du chien ! Le cochon d'abord. Honneur au plus ancien, c'est une question de préséance.
- Mais oui, chéri, bois ton café. Il va refroidir.

Puis, histoire de suspendre ce récit haletant, et toujours en suivant ta ligne éditoriale, mon cher François, ils auraient à la place des titres de l'actualité un petit flash 100% culturel :

- " Chers auditeurs, ne manquez pas ce samedi, à Fontevraud, Tartuffe joué et monté par les novices de l'abbaye eux-mêmes. Ainsi que l'exposition Jean Leverrois, au musée Carnavalet, dénonçant la répression au Tibet dans son chef-d'oeuvre composite de céramique concassée, percée et accrochée sur des fils barbelés entrecroisés allant du sol au plafond."

Enfin viendrait l'heure de partir au travail. La voiture dans le matin glacé. Les feux rouges, la cigarette, le goût amer de la réalité. Et tes chers auditeurs se cogneraient contre elle avec plus de douleur que d'habitude parce qu'ils auraient au compteur un décalage de 11400 ans...

Pour quelqu'un qui réclame de la nuance, je trouve que ta réponse en manque cruellement. D'ailleurs je crois entendre que tu la réclames à cor et à cri. Mauvaise méthode. La nuance n'est pas un sujet que l'on vocifère. Il ne suffit pas de parler avec un mégaphone pour se faire entendre : le simple dialogue suffit.

13
Répondre en citant  
Re: De la culture le matin sur France Culture z'êtes surs ? - le Jeu 01 Oct 2009, 11:18

Bonjour,

@François :

Pourquoi, avec tous ces messages, ne t'inscris-tu pas ? Ca t'éviterait de devoir entrer un code anti-spam à chaque post, et surtout, tu pourrais publier des liens ! Eh oui, je viens de comprendre ton problème : il vient de ce que tu n'es pas inscrit, j'ai essayé en déconnecté sur le fil de prise en main du site, et mes liens ne passent alors pas non plus.


@Antibiok :

Salut Antibiok,

je n'ai pas trouvé le message de François si criard (hormis peut être sur la réponse à "Est-ce que le ton feutré convient pour parler culture entre 7 et 9"). Tu écris sur un ton plus doux, ça n'implique pas que le sens de ton message le soit, ni que ses propos soient plus caricaturaux que ta saynète, drôle et bien imagée, mais qui dépeint les émissions à teneur culturelle d'un point de vue plutôt incongru. Avec de l'imagination, la scène que tu décris pourrait très bien avoir lieu à l'heure du thé, ou finalement à un peu n'importe quelle heure de la journée, et tes deux personnages de ridiculiser l'idée même de diffuser ce genre de contenu.

Ou alors, selon toi, quelque-chose nous prédisposerait matinalement à l'écoute des actualités et de leur traitement ? Dans ce cas, génétiquement, ou de façon acquise ?

Tranchons pour la deuxième option, on en sera d'accord. Ne s'agirait-il pas alors d'un léger conditionnement, occasionné par la répétition d'un même modèle, d'un média à l'autre, et reposant abusivement sur l'utilisation de l'actualité et de son commentaire comme fournisseur bien pratique de contenu quotidien? Les univers politiques, sociaux et économiques sont, il faut le noter, très adaptés, par les commentaires, les digressions et les affrontements qu'ils suscitent en boucle, à un remplissage de créneau bien utile quand on n'a pas envie, ou qu'on ne sait plus, aller chercher soi-même et mettre en forme, éventuellement adaptée à l'horaire, des contenus d'une autre nature.

Ta position te semble peut-être équilibrée, mais on peut la trouver assez extrême au contraire : plaider pour la diffusion d'un seul type de contenu à l'exception de tous les autres (car l'actualité, c'est tout de même bien peu dans la collection sans fin des thématiques imaginables), et ridiculiser l'idée de faire autrement, n'est pas d'une grande nuance.

Quelques preuves qu'il n'y a là rien d'inéluctable : il y a eu un monde avant les matins de France Culture, où cette tranche horaire offrait à la culture la part du lion. A 8h30, les anciens chemins de la connaissance pouvaient très bien aborder un sujet proche de celui de la préhistoire porcine. Un participant au blog de Jean Lebrun nous a même rappelé l'Oeuf de Colomb, matinale quotidienne de l'été 1998 (c'est un passé très récent) qui parlait science pendant 90 minutes. Cela n'avait rien de choquant ni d'incongru.

Je croyais savoir que toi-même, avait apprécié la matinale de Florian Delorme cet été, qui a, à pas mal de reprises, donné sa place à des thèmes inactuels et des invités d'horizon plus larges que la moyenne annuelle qui l'a précédé. Et je ne me souviens pas à son sujet d'un style vocal particulièrement tape-à-l'oeil (ou cogne-à-l'oreille).

Enfin, pour reprendre un raisonnement cher à Yann (rendons à César...), as-tu déjà écouté les matinales d'Europe 1, de RTL, de RMC Info, de BFM, de France Info, de RFI ? Toutes traitent en long, en large et en travers d'actualité (avec pour RFI une certaine originalité due à la focale internationale et aux points de vue d'auditeurs extra-européens) et pas toujours plus mal qu'à France Culture.

As-tu remarqué qu'à France Inter, c'est précisément Nicolas Demorand qui y officie, celui-là même qui incarnait selon tes dires l'apex de l'histoire de la matinée franceculturéenne. Tu ne crois pas que France Culture peut offrir une tonalité différente ?
Pour beaucoup d'auditeurs, dont moi, le matin est souvent l'un des deux seuls moments de la journée pour écouter la radio. Pas de chance lorsqu'on aime par ailleurs FC, c'est ce moment qu'elle choisit pour préférer ressembler aux autres. Dommage, non ?

Alors, je te le concède d'avance, c'est sûrement dit sans nuance et ça mérite dégrossissement; Voinchet nous amène d'ailleurs un peu plus de culture, détonne un peu moins dans le micro et pratique un dialogue un brin plus adulte que ses deux prédécesseurs (Demorand et Baddou ne t'on donc jamais choqué en cherchant à se payer l'invité, ou en l'interrompant en plein développement pour placer une remarque infantile, étaler une (mince) couche de culture, bref, manquer singulièrement de finesse... ?). Les chroniqueurs des matins sont des personnalités atypiques et fournissent parfois un contrepoint juste aux propos de l'invité, ou un éclairage intéressant sur tel ou tel sujet du moment (encore qu'Olivier Duhamel soit souvent plus préoccupé à disserter sur la teneur de la soupe au menu du PS, et Alexandre Adler à voir au loin, très loin, se dessiner les contour des rives incertaines d'un futur possiblement plausible, ou bien nous rapporter des anecdotes pour moitié complètement inventées en live sur la vie, les dires et les maximes des protagonistes de ses contes futurologiques, en arrosant le tout de théorie des ensembles, d'incertitude quantique et de théorême de Gödel).

Un certain traitement de l'actu à la sauce france-culture, de l'éclairage, du décryptage ou du déchiffrement, d'accord, en tant que composante. Mais souhaiter une plus grande réhabilitation du culturel sur une radio dont c'est l'objet, n'est pas une position extrémiste.

***

Ceci dit, il est plutôt intéressant que toi, qui montre pour l'instant plutôt un caractère tempéré et qui parvient souvent à calmer le jeu et faire consensus, tu sois d'un avis plus proche des positions camenbertiennes. Ca va peut-être permettre d'avoir une dialectique utile et un meilleur équilibre des opinions (Vincent nous faisant un peu défaut ces temps-ci).

Un certain nombre de pré-requis pour ça, à mon avis :

  • Quand on discute, et qu'on discute ferme, cela ne doit engager que les positions et l'objet dont il est question, jamais les personnes qui discutent (ex : si j'apprécie, mettons, Stéphane Deligeorges, et que tu le démontes et taille en pièces son style ou son émission, ça n'implique pas que je sois moi-même démonté et mis en pièce, même si honnêtement, je peux en ressentir l'impression).

  • Il n'y a pas de point de vue central, privilégié ou équilibré, la relativité des points de vue est la règle.

  • Lorsque l'autre dit la même-chose que soi-même dans un ordre différent, il faut éviter d'y voir une différence fondamentale, irréconciliable, et qui implique des différences d'ordre quasi-naturel (ex : L'actu c'est bien, mais la culture aussi VS La culture c'est bien mais l'actu aussi ).

François 

14
Répondre en citant  
Du lard ou du cochon. - le Jeu 01 Oct 2009, 12:03

Bonjour Fred, tu me coupes l'herbe sous le pied avec cette réponse à Antibiok.
Ecoute matinale du Salon noir, un régal. Restons sur cet exemple.
Des hypothèses archéologiques ne sont pas moins réelles que la grisaille matinale du salarié. Le boulot de FC est-il de "préparer" l'auditeur "au goût amer de la réalité" ? La bande fm est effectivement minée par ce bavardage idiot, beaucoup plus éloigné du "réel" qu'on pourrait le penser. Avec un sujet sur lequel on peut toujours ricaner - le cochon préhistorique - , on a deux réflexions pour le prix d'une. Tout d'abord, un échaffaudage théorique sur un sujet archéologique pointu est toujours étroitement lié à son contexte d'étude, et il n'est pas rare que le "pointu" déstabilise et remodèle des pans entiers de l'histoire (la découverte de l'Homme de Florès - micro-homme, micro-île indonésienne - et c'est toute la construction évolutive de l'homme qu'on remet sur le métier). En archéologie, le "work in progress" est toujours beau à voir. Personnellement, comme gymnastique neuronale du matin, ça me va. Enfin, si on cherche à tout prix du "decryptage et de l'analyse d'actu", cette affaire de cochon chypriote s'insère mine de rien dans de vastes débats d'actualité : rapport de l'homme à son milieu, innovations technologiques et culturelles, et questionnements sanitaires homme/animal. Ces angles-là sont précieux.

15
Répondre en citant  
Re: De la culture le matin sur France Culture z'êtes surs ? - le Ven 02 Oct 2009, 01:11

Salut Fred et François. Salut à tous.

Ne voyez aucun extrémisme dans ma saynète. Je me suis servi de la caricature pour répondre à la caricature. Le vrai extrémisme est ailleurs. Je lis quelquefois le blog Lebrun en diagonale, certains défendent ce qu'ils croient bon pour FC avec des mots sauvages. Avez-vous déjà eu la nausée, vous aussi, au paysage désolé qu'offre le blog après ces interventions corrosives, arrogantes, apprêtées qui ruinent tout, ne laissant que le vide et le soufre ? Cette joute des idées tient lieu de substitut à une guerre où l'on gagne ses titres de noblesse par des passes d'armes. Qu'on ne vienne pas me raconter que ces ayatollahs défendent quoi que ce soit ! Derrière une indignation irréelle à l'excès, ils répètent inlassablement qu'ils existent et n'en disent pas davantage. Quel gâchis ! Pourquoi bousiller le contact avec la seule oreille bienveillante qui daigne encore se pencher sur leur sort ?
Mais brisons là, Lebrun n'est pas le sujet. De plus je suis en train de me livrer à une justification de ce que j'ai écrit plus haut, ce qui devient aussi ridicule qu'ennuyeux.

Est-ce que selon toi quelque chose nous prédisposerait matinalement à l'écoute des actualités et de leur traitement ?

Une chose : le rythme de nos vies. Entre la douche, le rasage, le petit-déjeuner, les chaussettes dépareillées, ce n'est guère le moment où le cerveau me semble le plus... disons... disposé à une gymnastique neuronale.

Ne s'agirait-il pas alors d'un léger conditionnement, occasionné par la répétition d'un même modèle, d'un média à l'autre, et reposant abusivement sur l'utilisation de l'actualité et de son commentaire comme fournisseur bien pratique de contenu quotidien ?

C'est là où je diffère avec vous. Ce que vous considérez comme un conformisme peureux, un simple panurgisme, m'apparaît au contraire comme une stratégie clairvoyante. Le but de France Culture, c'est tout de même d'avoir un auditoire, non ? Or, aujourd'hui, nombre de gens montrent un franc désintérêt vis-à-vis de la presse écrite. Pour FC, comme pour les autres, ce sont là des auditeurs potentiels. Les crises financières que traversent beaucoup de quotidiens, on le sait, conduisent de plus en plus d'organes de presse à passer sous la férule de groupes industriels et financiers. Ces changements de régime font naître la suspicion. Vous imaginez sérieusement, en pleine crise de l'écrit, France Culture ne jouant pas la carte de l'info ? Ne pas utiliser cette passerelle serait vraiment dommage.
Et puis ce n'est chez elle qu'un prétexte. Un appât. Entre 7 et 9, elle est ancrée dans le port avec les autres participants. Sur le quai, les auditeurs de passage s'arrêtent, montent à bord, écoutent. Le bateau de l'info démarre en douceur, sans surprise. Plus loin, après le tintamarre de l'actu, apparaîtront les trésors et contrées insoupçonnées ! Et là, vous gagnez la partie. Là vous agrandissez le champ. Et vous fidélisez parce que l'auditeur pense découvrir tout seul ces territoires qu'ils ne connaissaient pas. C'est pourquoi le tout culturel pour cette tranche, à mon sens, montrerait France Culture dans un costume guindé, auréolée de sa réputation de sérieux, et conforterait chez l'auditeur potentiel l'idée reçue qu'il a de la chaîne, à savoir l'image d'un sectarisme un peu suffisant.

16
Répondre en citant  
Re: De la culture le matin sur France Culture z'êtes surs ? - le Ven 02 Oct 2009, 12:39

Je suis d'accord pour la présence de l'info le matin... mais au cours d'un journal de 10 min ; on n'a vraiment pas besoin de plus.

Je trouve bien plus agréable et stimulant d'entendre le matin parler des cochons chypriotes d'il y a quelques millénaires plutôt qu'une chronique sur le vilain nucléaire iranien qui fait trembler de peur tout l'Occident. Mieux : j'ai l'impression d'en apprendre bien plus sur le monde dans lequel je vis à l'écoute d'un sujet d'archéo ou d'histoire, que du sujet d'actu politique de jour. Au-delà de 24h, je n'ai strictement plus rien à battre, moi, du dernier référendum interne au PS ou de la dernière déclaration de tel dirigeant à l'assemblée de l'ONU... Il y a déjà suffisamment de radios généralistes pour ces sujets...

17
Répondre en citant  
Re: De la culture le matin sur France Culture z'êtes surs ? - le Ven 02 Oct 2009, 13:16

@ antibiok : je pense que nous n'avons pas besoin d'une matinale "conférence", lourde, peu mise en forme et peu adaptée à ce moment de la journée. Le modèle de matinale culturelle reste à créer (ou à recréer, je ne sais pas à quoi ressemblaient les matinales de FC avant la "normalisation" de la chaîne), mais il faut savoir que le medium radiophonique permet l'exploration même en touches légères, ouvertes, ponctuelles de nombreux sujets en deux heures. Un tel modèle n'existe pas en France. Et il ne faut pas oublier que France Culture fait partie d'un groupe dans lequel un certain nombre de stations assument pleinement leur fonction de commentaire politique/economique/social immédiat. Et faut-il vraiment que France Culture pallie aux maux de la presse écrite? Tenter le pari d'une matinale culturelle, cela ne vaut-il pas le coup?
Perso, si le matin j'ai besoin d'une matinale d'infos, ce n'est pas FC que j'écoute. Et beaucoup d'auditeurs ont ce même réflexe.

18
Répondre en citant  
Re: De la culture le matin sur France Culture z'êtes surs ? - le Sam 03 Oct 2009, 17:43

Précédemment j'arguais que n'était réclamé ni la fermeture des infos, ni du 100% culturel sur la tranche, mais plutôt :
- de tenir compte de l'addition : flashs info + 5 chroniques + enjeux internat' + revue de presse finalement ça fait 120' de tunnel d'info. Et franchement, 5 chroniques ? Après tout Slama suffirait bien (puisqu'il est le seul depuis des années à se centrer à la fois sur l'invité et sur le thème du jour)
- comme invités : davantage d'essayistes, d'artistes, d'écrivains, que de politiques
- un questionnement à la lebrun-studio, c'est mieux que du lebrun-public ou du assouline-studio : plus profond, plus intermédiaire entre l'essentiel et les questions du moment, bref juste middle
- la réduction de la tranche de 120' à 90' pour laisser à 8h30 la place à un 30' de documentaire car nous avions jadis pris là une habitude délectable, et jamais vraiment compris qu'on la supprime

19
Répondre en citant  
............... - le Sam 03 Oct 2009, 20:05

vouais ça va je ne fais plus la gueule, je vous l'avais dit qu'on avais un sens commun dans nos particularités, mais comme je suis le gogol de service version rock, vous vous cantonnez a cette image de ne jamais lire ce que j'ecris; la encore rien a faire j'en ai pris plein la tronche, c'est évident que les personnes qui sont ici ne sont pas des cons, sauf moi,mais des fois les réactions sont surprenantes, voila maintenant j'ai perdu le fil et la motivation.
et fred a raison je ne marche qu'a l'affectif, simplement parce que toute la journée, je fais semblant au taf, de dire qu'il est souhaitable de.. a des abrutis de premiere, je ne vais pas me cantonner ici a faire la même chose, c'est le seul endroit ou je peux dire "vous me faites chiez", je vous jure que ça fait du bien
a ness, t'en prend plein la gueule mais je sais que t'es blindé, je sais aussi que c'est deja du passé, mais de grace arrete de suprimer, ce qui parait etre.
bon, je rejoins la ligne d'antibiok dans sa presentation et j'adhere a sa ligne de pensée sans vous en faire une tartine, la seule chronique qui est en phase avec le fil des matins c'est AGS,(stop je vous vois arriver je me contrefous de son inclination politique), bien encore un mauvais point a tous personne n'a écouter les matins ou roger pol droit était invité, donc ils savent faire de la bonne radio, c'est vrai et je l'ai noté en le lisant plus haut, il y a une propention a etre aussi mauvais que LCP, mais ceci vient de la ligne éditoriale, qui choisi le sujet du jour?
je signe concon parce j'ai des blemes en connexion @+dom

20
Répondre en citant  
Sus aux ayatollahs. - le Dim 04 Oct 2009, 22:06

Sus aux ayattolahs



Note préliminaire : ce courrier a été rédigé après lecture de votre post 4 d'hier après-midi, soit avant la découverte du post 9 de ce jour. Nous y reviendrons en post-scriptum.



Monsieur Antibiok,

Depuis la zone verte de la maison de la radio, nous avons observé avec un vif intérêt la façon dont vous vous êtes tiré de l'embuscade nocturne en plein Nessystan du vendredi 2 octobre. La direction de notre service "Développement nouveaux produits, marketing, démaquisage & sociologie à la truelle" est toujours à pourvoir, sa mission sera le nettoyage des zones tribales en vue de la construction d'un infoduc. Nous avions pensé y installer un éditorialiste de la presse écrite, mais un outsider de votre trempe nous parait finalement plus approprié. Vous rappelez à juste titre l'agonie du secteur, et cette maison est devenu un sanctuaire pour ces salonards. En attendant, ça ne nous coûte pas trop cher, vous leur filez un micro et ils partent en roue libre. Je les saquerai plus tard, mais ça c'est la phase 2, je vous en parlerai au QG (tapis rouge aux blogueurs, groupes Facebook et antenne ouverte, des trucs à vous booster l'audimat mon p'tit gars). L'installation de cet infoduc nous pose quelques petits soucis, rien de bien grave, nous sommes mainstream, c'est pas des petites madrassas du genre Regardsfc qui vont contrarier notre élan. Revenons à cette escarmouche et aux protagonistes. Nous avions également à l'oeil Bas-de-Cam et Dom, deux candidatures aujourd'hui balayées par votre profil brillant. La stratégie de Bas-de-Cam est trop simpliste, systématiquement tirer la barbichette de ces Mollahs et leur glisser des coussins péteurs sous le tapis de prière les rend cinglés, ces grincheux n'ont aucun humour. Le coté "je vous défonce tout chef ?" du soldat Dom nous a séduit un moment, mais après observation, le pauvre garçon s'avère complétement cramé (même les Blackwaters n'en veulent pas), et il a l'air de souffrir d'une variante inédite du syndrôme de Stockholm du combattant, trop immergé dans le maquis, il a des sympathies pour les barbus. Rien ne plait tant à ces byzantins que l'argutie au kilomètre et vous avez investi leur terrain à merveille. Fallait oser votre développement à la sauce Nouvel Obs', succès total, vous les avez démasqué les sourcilleux : pinailleurs, psycho-rigides et parfois grossiers, tout en galvanisant vos troupes. Trop fort aussi le coup du story telling, l'image du matin gris, ça vous balaie toutes leurs finasseries pareil effet de persistance rétinienne. Et je suis sur qu'il n'y en a pas un qui fasse un boulot sérieux, un ramassis de glandeurs collés à l'antenne le crayon vengeur à la main, pas étonnant qu'ils ne comprennent rien aux misères matinales de nos laborieux contemporains avides d'actu. Vous les avez vitrifié mon vieux. Nessaoui tente bien de maquiller sa censure en maladresse informatique (chacun sait qu'ils maitrisent parfaitement la high-tech) mais vous les avez déstabilisé. Preuve en est qu'ils ne régissent pas à votre opiniâtreté, vous les avez vitrifié mon vieux.

Pour cause d'affluence d'éditorialistes (c'est un vrai camp de réfugiés ici), vous partagerez au début le bureau de Vincent Charpentier, vous verrez, ce n'est pas un mauvais bougre, chiant je vous l'accorde mais bon comme le pain. En cadeau de bienvenue, il m'a même offert un splendide coprolithe de Sus scrofa chypriensis, sur le coup j'y ai vu une malice, mais je crois que cet innocent Néanderthal en est incapable. J'en ai fait un presse-papier pour la pile de courriers d'auditeurs furibards.

We keep in touch.

Bien à vous.



PS donc en post-post 9 : très malin votre pirouette en forme de tentative de déminage, brâmer la veille qu'il FAUT de l'actu à tour de bras et le lendemain jouer l'arbitre. Un peu gros mais on vous couvre.

21
Répondre en citant  
je sors aussi de sciences po - le Dim 04 Oct 2009, 22:24

Je ne crois pas que Monsieur Antibiok, soit dans l'erreur , Monsieur LRDB, je pense qui vous lisez mal mes propos.

De la culture le matin sur France Culture z'êtes surs ?     Page 2 sur 4

Haut de page ?   

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum