Annonce :

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Regards sur France Culture » LES FORUMS » France Culture » Avis critique

Avis critique    Page 1 sur 1

Bas de page ↓   

1
Répondre en citant  
Avis critique - le Dim 21 Oct 2018, 11:43

Encore un bon numéro d'Avis critique hier 20/10 Penser l'activisme, avec Catherine Portevin (Philosophie Magazine) et Joseph Confavreux (Médiapart)

Les deux invités sont enthousiastes dans la critique du premier des deux ouvrages présentés "La société ingouvernable : une généalogie des nouveaux arts capitalistes de gouverner", de Grégoire Chamayou. La thèse de cet essai est le développement des pratiques managériales dans l'art occidental de gouverner depuis les années 70, c'est à dire, pour la France, depuis les années Giscard. Cette période correspond justement, et ce n'est certainement pas un hasard, à la montée en puissance de la finance et la dégradation de la culture, que nous évoquions dans d'autres messages de ce Forum.

C. Portevin, J. Confavreux et Raphaël Bourgois résument le travail de G. Chamayou, qui analyse la littérature "grise" produite depuis cette période à ce propos, produite par les "vainqueurs", et montre comment l'entreprise est maintenant édifiée comme "lieu central du gouvernement", que la gouvernabilité repose ainsi sur la docilité des gouvernés, acquise par la conjonction de trois facteurs :
- Un état libéral en économie mais autoritaire en politique, "faible avec les forts, fort avec les faibles"
- Le développement de la consommation et la communication publicitaire qui font dépérir la contestation
- Le maintien de l'institution des élections mais en constitutionnalisant les règles du marché
Autour de ces thèmes, C. Portevin et J. Confavreux font apparaître l'actualité très forte de l'analyse de G. Chamayou, en relation évidente avec la situation politique en France et en Europe. Une telle émission correspond pleinement à la mission culturelle de France Culture, analysant cette fois notre culture politique.

Pour sortir de ces Valeurs Actuelles et délétères de notre culture ambiante, on peut écouter cette conférence téléchargeable de l'ENS L'Astrée d'Honoré d'Urfé dans le cycle "La voix d'un texte". Une excellente conférencière (Delphine Denis, professeur à la Sorbonne) à la diction parfaite parvient à donner envie de mieux connaître cette œuvre si peu actuelle et d'une réputation rébarbative. Elle illustre sa présentation avec des extraits lus par Coline Moser, comédienne, par exemple le début de l'œuvre [son mp3="http://savoirs.ens.fr/uploads/sons/2017_03_06_moser_denis.mp3" debut="09:01" fin="11:46"].

Dans son roman, d'Urfé, homme d'armes et de lettres dans une époque troublée, propose un honnête programme qu'il annonce dans le sous-titre [son mp3="http://savoirs.ens.fr/uploads/sons/2017_03_06_moser_denis.mp3" debut="06:18" fin="06:44"], et les personnages vivent dans le Forez [son mp3="http://savoirs.ens.fr/uploads/sons/2017_03_06_moser_denis.mp3" debut="20:21" fin="20:50"] pour échapper au tumulte du monde.

Allez, c'est décidé, on fait un effort pour la lecture de l'œuvre. Penser l'activisme et rêver au Forez.

Voir le profil de l'utilisateur

2
Répondre en citant  
Une équipe soudée... - le Sam 27 Oct 2018, 15:18

Lvstvcrv(http://www.regardfc.com/t871-avis-critique#31502) a écrit: (...) Une telle émission correspond pleinement à la mission culturelle de France Culture, analysant cette fois notre culture politique
Ce qu'il ne faut pas lire comme c... !

L'actualité socio-politico-économique, vue sous l'angle idéologique de la station, considérée comme "mission culturelle" de la chaîne ! C'est vraiment la misère intellectuelle.

Quoi qu'il en soit, ce fil permet de noter que les idoles et icônes sont également à trouver à l'intérieur de la station, à l'image de ce Marc Weitzmann reçu et commenté par ses confrères et consœurs de la station.

Ainsi dans le numéro de ce jour L’identité en question illustré d'une photo Getty (= construite selon un code par des iconographes) particulièrement niaise, on lit :
Je vous propose de commencer par l’essai de Marc Weitzmann Un temps pour haïr publié chez Grasset. L’auteur travaille depuis plusieurs années ce matériaux brut qu’est le monde post 11 septembre… interrogeant en romancier la résurgence de l’antisémitisme dans Quand j’étais normal ; et les attentats en essayiste dans Note sur la Terreur. Un travail qu’il poursuit d’ailleurs à la radio puisque Marc Weitzmann est producteur depuis cette année de l’émission « Signe des Temps » sur France Culture le dimanche
On apprend avec intérêt que M. Weitzmann  poursuit "son travail" (interroger "en romancier la résurgence de l’antisémitisme" ?) dans une émission hebdomadaire. C'est bien de pouvoir s'adonner à ses activités privées sur une station culturelle nationale.

C'est bien également d'être mis en valeur par la chaîne : Olivia Gesbert promeut ses confrères de la station. Il y a des éditeurs qui ont de la chance (et qui n'oublient pas ces petits coups de main).

Dans le registre "Soutien aux collègues de France Culture", le présentateur fait de la publicité à Patrick Boucheron, déjà bien servi ces derniers mois, notamment avec l'exposition sur le portail dont il a bénéficié pour sa production à Avignon :
Nous parlerons aujourd'hui de la nouvelle revue numérique Entre-temps du Collège de France. C'est une revue d'histoire actuelle, collective, collaborative et gratuite, attachée à la chaire de Patrick Boucheron, producteur de l'émission "Matières à penser".

Voir le profil de l'utilisateur

3
Répondre en citant  
La culture, discipline exigeante - le Sam 27 Oct 2018, 18:11

La critique d'essais de sociologie ou de politique, c'est comme la critique littéraire : c'est l'expression d'une opinion, et pourvu qu'elle soit argumentée, l'écouter est toujours un enrichissement culturel. De même que pour la critique littéraire, on peut ne pas partager les opinions qui s'expriment, mais on s'enrichit toujours de connaître des modes de pensée qu'on ne partage pas. Par exemple sur France Culture, on peut ne pas partager le point de vue de Finkielkraut ou de ses invités, mais l'écoute des débats qu'il anime est toujours instructive.

C'est ça la culture : s'intéresser à la diversité des opinions, et France Culture donne fréquemment la parole à d'autres journaliste ou consultants, représentatifs d'opinions très libérales. Sinon, on peut se limiter à la lecture du Figaro et de Valeurs Actuelles pour se rassurer quant à l'état du monde. Mais ces journaux pratiquent peu la diversité, et cela déteint sur leurs abonnés, incapables de débattre et réfléchir sereinement et courtoisement, ne supportant que la répétition perpétuelle de leurs propres convictions. Ils sont comme des enfants rassurés d'écouter tous les soirs le même conte : leur monde familier est toujours là, inchangé, rassurant. Ils peuvent se rendormir, tranquilles.

Et c'est maintenant l'heure d'Avis Critique ! les idées au ban d'essai. Bonne écoute !

Voir le profil de l'utilisateur

4
Répondre en citant  
La pauvreté intellectuelle satisfaite d'elle-même - le Sam 27 Oct 2018, 19:03

Lvstvcrv(http://www.regardfc.com/t871-avis-critique#31540) a écrit: (...) C'est ça la culture : s'intéresser à la diversité des opinions (...)
Une réponse est donnée à cette assertion dans la rubrique idoine, ici.

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé 


5
Répondre en citant  
Re: Avis critique -

Avis critique     Page 1 sur 1

Haut de page ↑   

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum