Annonce :

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Regards sur France Culture » LES FORUMS » France Culture » Salaires et statuts des personnels de France Culture

Salaires et statuts des personnels de France Culture    Page 1 sur 1

Bas de page ↓   

1
Répondre en citant  
Salaires et statuts des personnels de France Culture - le Lun 05 Oct 2009, 12:14

Les salaires à France Culture (et donc la répartition des moyens)

Je remets ici un post qui a été curieusement censuré sur le blog de JL. Du moins, je mets la partie entre guillemets qui concerne les salaires et donc la question de la façon dont les moyens sont passés, à mon avis, du paiement des documentaires au paiement des stars médiatiques (et de leurs nombreux assistants).

« - 1000 € salaire pour la réalisation en 3 semaines d’un UVUO ancienne manière de 90 minutes par un universitaire que je connais (2006)
- 1500 € salaire pour la réalisation en 3 mois d’un ACR (source interview Farabet Libération 2002)
- 1500 € salaire mensuel pour certaines émissions quotidiennes placardisées (2000 & 2006).
- 4000 € salaire mensuel pour la chronique de la star de 8h15 (source Libé 2004)
- 4000 € salaire mensuel pour la chronique de la star de 7h58 (en 2004)
- ? ? ? salaire mensuel pour les émissions des VIP apparus depuis 1999.
- 30000 € salaire mensuel demandé par le nouveau directeur (source Le Figaro). A priori, c’est plus du double de ses prédécesseurs. Pour FC, je n’ai pas d’info précise, n’étant pas enquêteur, mais pour sa consoeur RFI le chiffre été rendu public : 11000€ pour l’ancien pdg ; 26000€ pour chacun des 2 dirigeants actuels. L’inflation sans justification du salaire des dirigeants est un phénomène bien connu de notre époque (phénomène de caste).

Ces chiffres sont très approximatifs (déclaration des intéressés) et ne tiennent pas compte des frais de studio, des droits SCAM éventuels et des frais d’assistants, mais c’est mieux que RIEN puisque personne actuellement ne divulgue de chiffres sur le budget de FC. »

Je suis tenu à une certaine discrétion car mes sources ont peur d’être  virées ou écartées de FC. Je n’y peux rien, ce n’est pas moi qui invente leur peur ou paranoïa. Il y en a même une qui avait signé la pétition SOSFC et qui m’a écrit un mail pour que je retire son nom, compte tenu d’une commande de FC.

Je réponds à Dom sur la question de la qualité que FC obtenait relativement à petit prix avec le système des producteurs tournants. D’une part, il y a les intellos précaires qui ne peuvent dédaigner une commande de 1000€ ou un fixe de 1500€. D’autre part, il y a les universitaires ou les spécialistes très bien payés qui sont toujours  intéressés par un extra à 1000€. De plus, même ceux qui ont un fixe de 1500€ pour une émission de FC pouvaient à une certaine époque faire des extras (documentaires ponctuels). Et pour tous, il y a un salaire symbolique dans le prestige de se faire connaître en passant sur FC.

2
Répondre en citant  
Re: Salaires et statuts des personnels de France Culture - le Lun 05 Oct 2009, 16:50

Dasn ce débat qui promet de virer au pugilat il y a un désaccord structurel sur ce qu'est la radio, à quoi elle sert ; sur ce qu'est l'argent dans la société, et à quoi il sert ; sur ce qu'est la culture dans la société et à quoi ça sert. Il y a aussi une différence profonde, de nature idéologique, dans le rapport à la vérité et dans la façon d'aborder les problèmes, quels qu'ils soient : humains, techniques, théorique, intellectuels, esthétiques.

J'ai répondu à ce post dans un autre fil, de façon aussi sévère que j'ai pu mais en revenant tout de même à ma vieille méthode de débat càd en me centrant sur le message et sans viser le bonhomme. Bref tout le contraire de ce que font les gens qui se conduisent comme si l'esprit militant avait pour raison et pour but d'envahir toute la vie sociale et la culture.



Dernière édition par Nessie le Dim 16 Mai 2010, 14:35, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur

3
Répondre en citant  
Re: Salaires et statuts des personnels de France Culture - le Lun 05 Oct 2009, 21:00

A moins d’être aveuglé par l’idéologie ou la rancune, il est assez facile de comprendre que je fais état de surcoûts. Pas la peine de connaître le budget des émissions pour comprendre que 10 chroniqueurs à 4000€ EN PLUS à l’intérieur des émissions et un manager TROP CHER de 15000€, ça fait au minimum 55000€ de budget MENSUEL qui sont passés à budget constant du poste « production d’émissions documentaires soignées » au poste « VIP + prestige ». Je pensais qu'on était ici à la recherche de toutes les causes possibles de baisse de qualité

De l’effacement étonnant de ces chiffres sur le blog de Lebrun, je déduis aussi que ce sujet est gênant pour la station. Le directeur de FC s’est d’ailleurs plaint devant une journaliste de Telerama de la révélation de son salaire. Sa plainte est assez comique car en gros, pour lui, c’est la honte à l‘école privée de ses enfants que leur père gagne « seulement » 30000€ mensuels (source : Le plan B)

PS : le budget de RF est public mais les salaires individuels hors grille statutaire et de gré à gré ne sont pas révélés

4
Répondre en citant  
Re: Salaires et statuts des personnels de France Culture - le Mar 06 Oct 2009, 01:59

pb a écrit:rmrmrmrmrm VIP + prestige rmrmrmmrmr Plan B rmrmrmrmrmrmrm manager TROP CHER rmrmrmrmrmr je pensais qu'on était à la recherche de toutes les causes possibles de baisse de la qualité
Allons bon,, ce que je redoutais est arrivé : l'irruption militante.
Et gratinée pour le coup : de quelques hauts salaires considérés comme une cause possible de la baisse de qualité ????
Et je sens venir les suivantes (car j'ai bien lu "toutes les causes possibles" ? pitié...)
- le dérèglement climatique
- la grippe du porc
- le protocole de Lisbonne
- la fin du monde prévue pour 2012
- l'AGCS
- le changement de composition du cocktail Manhattan dans les soirées de milliardaires (ligue de protection des olives)
- l'allongement du costume à queue-de-pie pour les musiciens de l'opéra réservé à la hôtte bourjeoasie (brouille l'écoute)
Eh réveille toi pb !!! T'es attendu sur la planète TERRE !!!

En ce qui concerne les passionnantes et amusantes questions de budget, je préfère continuer à répondre dans un autre fil du sous-forum généraliste Re: La maison radio-france . On y parle des affaires générales de la maison RF. Y a 15 jours : le Mouv'. Cette semaine à l'agenda : le budget de FC. Dans 15 jours : la grippe des antennes.

Cela dit, mon problème à moi dans ce genre de débat, c'est que contrairement à PB je ne suis pas en guerre contre France Culture, et donc pas spécialement "à la recherche de toutes les causes possibles de la baisse de la qualité". Navré, mais je suis seulement soucieux de retrouver une qualité radiophonique qui me semble en régression dramatique depuis septembre 1999, avec quelques variations vers le mieux et vers le bas, et d'après ce que j'observe depuis la dernière rentrée on serait plutôt dans un mieux.

Quant au lien entre logique des coûts et logique de qualité radio, je crois que le débat sur les salaires est 100% idéologique et 0% radiophonique.

Mais on doit pouvoir en discuter, du lien entre les deux logiques. Selon moi à partir du moment où un coût minimal est assuré (et je n'ai pas de doute qu'il l'est), c'est même pas un débat digne de la classe de seconde. Mais si tu as des billes à l'encontre de mon point de vue, alors allons-y, et tu peux tirer le premier. Pour démarrer, je suggère ceci car mon point de vue est un tout petit peu différent du tien : une fois franchi un plancher minimal, quel lien pouvez vous établir entre le coût d'une émission et la qualité de la même émission ?
(prière de recourir au raisonnement, et d'éviter l'argument d'évidence - qui ne démontre rien comme chacun sait )

Voir le profil de l'utilisateur

5
Répondre en citant  
Soupir - le Mar 06 Oct 2009, 08:02

Je suis aux premières loges pour constater :

Des erreurs grossières dans la lecture de mes messages très simples
Des erreurs grossières dans l'analyse de mon petit livre très clair
Des erreurs grossières dans l'analyse de la fermeture de mon forum
Des erreurs grossières dans la reconnaissance des pseudos
Des erreurs grossières dans l'analyse de ma petite personne

Alors vraiment Nessie, je ne crois pas que tu aies l'envergure intellectuelle pour analyser un gros morceau complexe comme France Culture

6
Répondre en citant  
De l'incapacité à discuter - le Mar 06 Oct 2009, 11:23

ci-dessus un militant qui continue à viser les personnes sur un ton méprisant et un peu ridicule, croyant ainsi masquer qu'il a peu de chose à répondre sur le fond de la question et du message, a écrit:rmrmrmrmrmrm analyser un gros morceau complexe comme France Culture
Très juste. Aussi n'aurais-je pas cette prétention.
Dommage que tu n'aies pas la même lucidité : car sauf erreur c'est toi qui te prétends capable de cette analyse. Je ne dirai rien de tes "moyens intellectuels", mais quant au résultat, le verdict est tombé en ce qui concerne ton "petit livre très clair" : une erreur par page ou à peu près.
Tu gagnerais à redescendre sur terre - 2ème rappel.

Plus occupé du contenu des programmes radio que de lutte sauciale, je ne m'intéresse que secondairement à la vie de ce gros morceau complexe qu'est FC, et franchement pas à l'éventail des salaires, qui ne fournit d'indice que biaisé, utile au seul militant en mal de cibles.

Dans ce qui précède, je n'analyse que tes énormités, qui sont des petites choses simples comme tout ce que tu fais. Au bout de cet échange : le post de 8h02 où tu ne parle pas radio, comme tous les militants de forum. Pour ma part, c'est par pur esprit sportif que je pose de nouveau la question, en termes aussi clairs que possible, et sans trop rêver que tu viennes contribuer à une réflexion collective :

<< Quel lien pouvons nous établir entre le cout d'une émission et sa qualité ? >>
<< Quel lien pouvons nous établir entre la politique des salaires à FC et la qualité des émissions produites ? >>

Je pense qu'il y a un lien, et qu'il n'est absolument pas là où PB semble le dire. J'ai bien dit "semble", car l'expression de PB étant un peu floue, il a tendance à écrire des énormités parfois (environ une par page, disent certains) et ensuite à croire qu'on le lit de travers.

Voir le profil de l'utilisateur

7
Répondre en citant  
Re: Salaires et statuts des personnels de France Culture - le Mer 13 Sep 2017, 21:11

Un certain "pb" proposait en 2009 des éléments de réponse sur les rémunérations des personnels à France Culture et sur les coûts de production des émissions. L'échange a tourné court, ce qui est fort dommage vu l'intérêt du sujet.

Il serait en effet intéressant pour l'auditeur, financeur du service public par sa contribution à l'audiovisuel public ou ses impôts, de savoir ce que des cadres de Radio France, des producteurs, journalistes et techniciens des radios du groupe reçoivent pour le service qu'ils rendent.

L'occasion de revenir sur le sujet est l'opération transparence que fait la chaîne publique nationale allemande ARD à cet égard. Les neuf organismes régionaux publics (3 stations de radio et une chaîne de télé chacun au moins) qui dépendent d'ARD sont également soumis à cette opération qui indique les traitements pour les postes par catégories professionnelles : Gehaltsstrukturen in der ARD

ARD, comme la BBC d'ailleurs, rappelle qu'en raison de son financement public, elle doit des comptes aux contribuables.  En Allemagne tous les foyers, qu'ils aient ou non un récepteur radio ou télé, sont soumis à une contribution mensuelle de 17,50 euros, soit 210 euros annuels.  Les exemptions et réductions sont peu nombreuses. ARD fait également un comparatif avec les contributions dans d'autres pays européens : Höhe des deutschen Rundfunkbeitrags im europäischen Vergleich.

France Télévision et Radio France ne manqueront pas de suivre ces exemples.

Voir le profil de l'utilisateur

8
Répondre en citant  
Le salaire de la directrice de France Culture - le Mar 26 Sep 2017, 10:32

Le journaliste de Libération (qui lit Regards ? Smile) indique le montant du salaire de Sandrine Treiner dans une hagiographie qui estomaque : Sandrine Treiner, culture vorace.

Voir le profil de l'utilisateur

9
Répondre en citant  
La généreuse ''intermittence du spectacle'' - le Jeu 26 Juil 2018, 11:00

Au courrier de Radio France : quels sont les statuts des personnels de france culture ? Néri Rémi 18/06/2018 16:15 France Culture

Cher Monsieur,
Désolé de ne pas entrer dans la liste très restreinte des "thèmes" que vous proposez : j'espère que cela n'invalidera pas ma demande.
Samedi 16 vers 8.30, Mme Caroline Broué, dans son dialogue avec M. Cohn-Bendit, a lâché une information qui m'a étonné et sur laquelle je souhaiterais que vous reveniez : tandis que son interlocuteur lui disait "tout le monde n'est pas fonctionnaire comme à France Culture…", elle répondit : "A France Culture on n'est pas fonctionnaire, on est intermittent du spectacle…"
A l'occasion de cet échange, est-ce que vous pourriez éclairer les auditeurs sur le statut et plus vraisemblablement les différents statuts des journalistes, animateurs, etc. qu'ils entendent parler sur cette chaîne (je laisse de côté les techniciens même s'il serait sans doute tout autant intéressant d'en savoir plus à leur propos) ? A l'heure de la suppression du statut des cheminots, qu'en est-il de celui des intervenants radiophoniques : sont-ils producteurs de leurs émissions ? Employés d'un producteur "maison" – lui-même sous un régime de droit privé – ou indépendant (extérieur) ? Sont-ils vacataires ? (je ne parle pas des stagiaires). Et dans tous ces cas de figures, ou dans lesquels seulement, peuvent-ils être au bénéfice du statut d' "intermittent du spectacle" ? Nombre de changements, mutations ou disparitions ont pu avoir lieu ces dernières années sur la chaîne sans qu'on sache ce qui en réglait la logique : mise à la retraite légale (mais il est des animateurs qui ont dépassé largement cette échéance), fin de contrat (quel type de contrat?), sanction, départ volontaire…
Merci d'avance de la réponse et des explications que vous voudrez bien me donner et donner aux auditeurs.
Bien vôtre
Rémi Néri (le 17 juin 2018)


Premier point: les personnels de Radio France ne sont pas fonctionnaires, puisque nous appartenons à une Société anonyme de droit privé. Concernant les journalistes, les techniciens et les administratifs, leur contrat est un CDI (sauf pour les remplaçants en CDD). Les producteurs qui assurent des émissions sont pour la plupart en « contrat de grille »; leur contrat correspond souvent à une saison radiophonique et peut ne pas être renouvelé. Enfin, contrairement aux chaines de télévision, Radio France produit toutes ses émissions sans faire appel à des sociétés extérieures de production. Ce qui explique notamment l’importance de sa masse salariale, puisque rien n’est sous-traité.

"rien n’est sous-traité" : voilà bien le problème, qui explique en partie la médiocrité de nombre de programmes de radio. Les entreprises de production de programmes sont légion dans l'audio-visuel et font un travail professionnel (voir Arte). Les émissions d'excellence commandées pour la radio par la BBC sont produites par des boîtes de production dont on pourrait citer une dizaine de noms.

À l'occasion, on avait découvert sur ce forum, au moment de l'arrêt du contrat d'Alain Veinstein, que ce dernier bénéficiait de l'intermittence grâce à un savant tour de passe-passe de la chaîne. Dommage, même si on comprend l'intéressé, d'avoir craché dans la soupe au moment de son éviction à l'âge de 70 ans.

À noter également que M. Denaes dit "nous". Il faudrait un médiateur indépendant de la chaîne pour garantir un peu d'impartialité. Et puis toutes ces questions sans réponse... "Nombre de changements, mutations ou disparitions ont pu avoir lieu ces dernières années sur la chaîne sans qu'on sache ce qui en réglait la logique : mise à la retraite légale (mais il est des animateurs qui ont dépassé largement cette échéance), fin de contrat (quel type de contrat?), sanction, départ volontaire…"

Pour France Musique, s'adresser aux évincés de la chaîne, piliers de la radio culturelle, comme Karine le Bail, Renaud Machart, etc, serait très instructif.

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé 


10
Répondre en citant  
Re: Salaires et statuts des personnels de France Culture -

Salaires et statuts des personnels de France Culture     Page 1 sur 1

Haut de page ↑   

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum