Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1 ... 16 ... 28, 29, 30, 31, 32, 33  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Les journaux et la rédaction de FC    Page 29 sur 33

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
Les journaux et la rédaction de FC - le Mer 07 Oct 2009, 18:38

Rappel du premier message :

Fil connexe France Culture et les attentats

***************************
dans un autre fil, un invité inamical a écrit:z'aurez beau dire et beau faire, vous ne pourrez pas m'empêcher de penser que vous l'aimez autant que moi, cette émission, pour l'écouter aussi attentivement et la décortiquer comme vous le faite !
Ben, pas tant que ça en fait : si je l'écoutais autant que ça et aussi attentivement, ben en un mois de forum j'en serais plutôt autour de 500 posts soient 2 fois plus. Car c'est pas souvent que j'entends le journal de FC sans y relever une bourde à la limite de la faute professionnelle.

Maintenant je les noterai.
Tiens, autant ouvrir un fil sur le journal, tant qu'on y est...

A la Rédaction de FC il y a des gens qui ont gagné le respect de tous les auditeurs soucieux d'information. Et il y en a (et pas qu'un seul, et pas que des néo) je me demande franchement d'où ils sortent, où ils se croient, où ils ont appris à lire (ou à causer), qui leur a refilé une conception aussi branque du métier, et surtout je me demande :
a) comment fonctionne ce groupe pour produire autant de manipes
b) combien de temps encore il faudra supporter ce média d'opinion avant que ça ne devienne évident à tout le monde, que ces journaux de FC sont une grande entreprise de bourrage de crâne.

De cela nous parlerons dans ce fil, ami lecteur ...
* * *

281
Répondre en citant  
Pour qui se prend ce Guillaume Erner ? - le Mer 07 Sep 2016, 17:26

munstead(http://www.regardfc.com/t94p280-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#26790) a écrit:Dans son entretien à France-Inter, avec un Demorand d'une suffisance insupportable (l'image sur franceinfo est révélatrice) bien décidé à lui faire rendre gorge et un Leparmentier plus courtois, poli et efficace quand il est cornaqué par E. Quin,  Macron avait parlé de "la gauche du statut contre la gauche du réel". Que n'avait-il pas dit!
Erner revient là-dessus trois jours plus tard pour s'en moquer  (au nom de quoi? Est-ce que cette analyse ne mérite pas une discussion ) et tripatouille l'enregistrement, faisant répéter deux fois successivement "gauche du réel". Dans l'entretien suivant avec Etienne Klein, où il étale son inculture scientifique (je n'en ai guère, mais je serais plus prudent placé face à Klein, parfois gêné), il revient sur le "réel", chargeant à chaque fois le  mot de toute son ironie.
La chasse au Macron est décidément lancée
Munstead, votre billet me rappelle le texte ci-dessous que j'ai lu sans rien y comprendre lundi et que j'ai trouvé d'une... suffisance insupportable (je reprends votre mot à propos de Demorand), c'est à cela que vous faites allusion ?

La réalité en politique (on note le "entre parenthèse" au singulier ; le "une expression cher à" ; le "sur" dans "on reconnaît bien sur" ; la multiplication des "puisque" mal employés chers à Marie Richeux et autres incultes) :

"La réalité est désormais revendiquée de Nicolas Sarkozy à Emmanuel Macron. Nicolas Sarkozy écrit ainsi dans TPLF – Tout pour la France – que 2017 doit marquer la fin du déni français de la réalité, un point de convergence avec Emmanuel Macron, puisque ce dernier se réclame de la « gauche du réel », en opposition j’imagine avec la gauche irréelle ou la gauche au-delà du réel, la gauche fantastique en quelque sorte. La gauche du réel, selon Emmanuel Macron, c’est probablement une gauche pragmatique, qui voit la réalité telle qu’elle est, autrement dit qui n’a pas ses sens modifiés par le manque de sommeil, la nuit debout et autres expériences. Entre parenthèse, il est tout de même curieux de se réclamer de la « gauche du réel », le jour ou l’on songe à légaliser le cannabis, puisqu’Emmanuel Macron a dit hier étudier la question. Peut-être pense t-il que le recours au cannabis est une manière de supporter le réel…

Reste toutefois à s’interroger sur la réalité de cette réalité, pour reprendre une expression cher à Edgar Morin. Car bien entendu, rien n’est plus difficile à trouver que la réalité, ceux qui pensent qu’il existe quelque chose d’univoque comme la réalité vivent dans l’irréel. Derrière cette invocation de la réalité, on reconnaît bien sur le vieux truc de rhétorique qui consiste à dire que l’on est seul à décrire le monde tel qu’il est, tandis que les autres s’aveuglent avec leur idéologie : l’idéologie, c’est bien connu c’est l’erreur des autres… Rares sont les hommes politiques susceptibles d’invoquer leur idéologie et leur passion pour une représentation chimérique du monde extérieur. Pourtant, il n’est pas évident de se mettre d’accord sur une réalité de la réalité, Lacan considérait ainsi que le réel n’était pas la réalité. Chez Lacan, la réalité est « le discours qui décrit et crée une vision du monde », ce qui veut dire qu’il y aurait une réalité Macronnienne et une autre Sarkozyste.

Mais si chacun a sa réalité, comment construire le réel ? Et d’ailleurs est-il souhaitable de se mettre d’accord sur un réel véritablement réel. Je vous rappelle que pour Freud, le déprimé a le monopole du réel, puisqu’il voit, je cite Freud, la réalité telle qu’elle est
."

282
Répondre en citant  
Re: Les journaux et la rédaction de FC - le Mer 07 Sep 2016, 17:44

Philaunet(http://www.regardfc.com/t94p280-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#26791) a écrit:
munstead(http://www.regardfc.com/t94p280-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#26790) a écrit:Dans son entretien à France-Inter, avec un Demorand d'une suffisance insupportable (l'image sur franceinfo est révélatrice) bien décidé à lui faire rendre gorge et un Leparmentier plus courtois, poli et efficace quand il est cornaqué par E. Quin,  Macron avait parlé de "la gauche du statut contre la gauche du réel". Que n'avait-il pas dit!
Erner revient là-dessus trois jours plus tard pour s'en moquer  (au nom de quoi? Est-ce que cette analyse ne mérite pas une discussion ) et tripatouille l'enregistrement, faisant répéter deux fois successivement "gauche du réel". Dans l'entretien suivant avec Etienne Klein, où il étale son inculture scientifique (je n'en ai guère, mais je serais plus prudent placé face à Klein, parfois gêné), il revient sur le "réel", chargeant à chaque fois le  mot de toute son ironie.
La chasse au Macron est décidément lancée
Munstead, votre billet me rappelle le texte ci-dessous que j'ai lu sans rien y comprendre lundi et que j'ai trouvé d'une... suffisance insupportable (je reprends votre mot à propos de Demorand), c'est à cela que vous faites allusion ?

La réalité en politique (on note le "entre parenthèse" au singulier ; le "une expression cher à" ; le "sur" dans "on reconnaît bien sur" ; la multiplication des "puisque" mal employés chers à Marie Richeux et autres incultes) :

"La réalité est désormais revendiquée de Nicolas Sarkozy à Emmanuel Macron. Nicolas Sarkozy écrit ainsi dans TPLF – Tout pour la France – que 2017 doit marquer la fin du déni français de la réalité, un point de convergence avec Emmanuel Macron, puisque ce dernier se réclame de la « gauche du réel », en opposition j’imagine avec la gauche irréelle ou la gauche au-delà du réel, la gauche fantastique en quelque sorte. La gauche du réel, selon Emmanuel Macron, c’est probablement une gauche pragmatique, qui voit la réalité telle qu’elle est, autrement dit qui n’a pas ses sens modifiés par le manque de sommeil, la nuit debout et autres expériences. Entre parenthèse, il est tout de même curieux de se réclamer de la « gauche du réel », le jour ou l’on songe à légaliser le cannabis, puisqu’Emmanuel Macron a dit hier étudier la question. Peut-être pense t-il que le recours au cannabis est une manière de supporter le réel…

Reste toutefois à s’interroger sur la réalité de cette réalité, pour reprendre une expression cher à Edgar Morin. Car bien entendu, rien n’est plus difficile à trouver que la réalité, ceux qui pensent qu’il existe quelque chose d’univoque comme la réalité vivent dans l’irréel. Derrière cette invocation de la réalité, on reconnaît bien sur le vieux truc de rhétorique qui consiste à dire que l’on est seul à décrire le monde tel qu’il est, tandis que les autres s’aveuglent avec leur idéologie : l’idéologie, c’est bien connu c’est l’erreur des autres… Rares sont les hommes politiques susceptibles d’invoquer leur idéologie et leur passion pour une représentation chimérique du monde extérieur. Pourtant, il n’est pas évident de se mettre d’accord sur une réalité de la réalité, Lacan considérait ainsi que le réel n’était pas la réalité. Chez Lacan, la réalité est « le discours qui décrit et crée une vision du monde », ce qui veut dire qu’il y aurait une réalité Macronnienne et une autre Sarkozyste.

Mais si chacun a sa réalité, comment construire le réel ? Et d’ailleurs est-il souhaitable de se mettre d’accord sur un réel véritablement réel. Je vous rappelle que pour Freud, le déprimé a le monopole du réel, puisqu’il voit, je cite Freud, la réalité telle qu’elle est
."

De qui est  ce texte, cher Philhaunet? Le plus amusant dans ce déni du réel reste que l'idéologie de gauche (Marx en particulier) est historiquement partie du réel pour rapidement et malheureusement projeter une réalité fantasmée, à venir, et qui n'est jamais advenue. Une bonne partie du texte est incompréhensible ( "Rares sont les hommes politiques …") et l'on aimerait assister à une discussion entre cet auteur et des sociologues.
L'émission de France-Inter passait sur franceinfo en vidéo, d'où mes commentaires sur Demorand. Son attitude dès le départ, son comportement permanent,  agressif et presque méprisant, ses regards furieux ("Vous êtes un populiste, oui un populiste!"), les échanges de regards avec Leparmentier (l'ai-je bien descendu?) montrent en tous cas qu'il n'avait pas compris qu'il était filmé.

283
Répondre en citant  
Re: Les journaux et la rédaction de FC - le Mer 07 Sep 2016, 20:50

À propos du texte en copie ci-dessus
munstead(http://www.regardfc.com/t94p280-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#26792) a écrit: (...) De qui est  ce texte, cher Philhaunet? Le plus amusant dans ce déni du réel reste que l'idéologie de gauche (Marx en particulier) est historiquement partie du réel pour rapidement et malheureusement projeter une réalité fantasmée, à venir, et qui n'est jamais advenue. Une bonne partie du texte est incompréhensible ( "Rares sont les hommes politiques …") et l'on aimerait assister à une discussion entre cet auteur et des sociologues. (...)
@ munstead : Vous mentionniez ledit Erner (beau tandem avec Demorand, tiens !), j'avais donc mis dans le post le lien vers l'humeur du jour de lundi de Guillaume Erner. À lire, c'est déjà pénible, j'imagine la péroraison suffisante et indigeste...

Sinon, avez-vous remarqué que les envoyés spéciaux parlent plus lentement dans les journaux ? Et qu'Antoine Mercier ne peut pas encadrer Olivia Gesbert dans le journal de midi ? On lui a enlevé sa copine braillarde Broué, ça le traumatise.

284
Répondre en citant  
Re: Les journaux et la rédaction de FC - le Jeu 08 Sep 2016, 07:35

Philaunet(http://www.regardfc.com/t94p280-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#26794) a écrit:
À propos du texte en copie ci-dessus
munstead(http://www.regardfc.com/t94p280-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#26792) a écrit: (...) De qui est  ce texte, cher Philhaunet? Le plus amusant dans ce déni du réel reste que l'idéologie de gauche (Marx en particulier) est historiquement partie du réel pour rapidement et malheureusement projeter une réalité fantasmée, à venir, et qui n'est jamais advenue. Une bonne partie du texte est incompréhensible ( "Rares sont les hommes politiques …") et l'on aimerait assister à une discussion entre cet auteur et des sociologues. (...)
@ munstead : Vous mentionniez ledit Erner (beau tandem avec Demorand, tiens !), j'avais donc mis dans le post le lien vers l'humeur du jour de lundi de Guillaume Erner. À lire, c'est déjà pénible, j'imagine la péroraison suffisante et indigeste...

Sinon, avez-vous remarqué que les envoyés spéciaux parlent plus lentement dans les journaux ? Et qu'Antoine Mercier ne peut pas encadrer Olivia Gesbert dans le journal de midi ? On lui a enlevé sa copine braillarde Broué, ça le traumatise.
J'avais remarqué que la connivence de la dernière saison entre Mercier et Broué avait disparu. Amusant hier, Gesbert qui se lance dans une question bien longue et finit par oublier ce qu'elle voulait demander. Amusant aussi que Mercier et Gesbert s'offusquent du ton du livre sur "Le négationnisme économique" qui règle en effet quelques comptes avec la plupart des économistes invités par FC et la GT. Apparemment, ils n'ont jamais entendu parler de ton polémique, de pamphlet, ni du ton insultant, méprisant, menaçant même des économistes atterrés et al. envers leurs collègues (écouter Lordon par exemple).
Sur d'autres forums, le débat sur ce livre porte surtout sur l'emploi du mot "négationnisme" et non sur le fond. L'auteur a bien répondu sur ce point. Le négationnisme scientifique est une notion utilisée depuis des années dans la littérature scientifique.

285
Répondre en citant  
Re: Les journaux et la rédaction de FC - le Jeu 08 Sep 2016, 20:38

@munstead a écrit:Le négationnisme scientifique est une notion utilisée depuis des années dans la littérature scientifique.
Certes, mais il me semble que cette notion frise l'oxymore et se rapproche dangereusement de la "Reductio ad Hitlerum". Le discours négationniste est essentiellement lié au déni du génocide des Juifs par les Nazis et l'utiliser dans un autre contexte ne peut qu'entrainer des polémiques qui nous éloignent du champ scientifique.
Dans le cas de Pierre Cahuc c'est bien dommage car, comme vous l'indiquez, on parle plus de la forme que du fond, alors qu'il développe par ailleurs des théories intéressantes.
Mais il n'en est pas à son coup d'essai puisque l'on trouve dans sa biographie des titres où l'on ne sent pas beaucoup de doutes:
- Les ennemis de l'emploi - le chômage, fatalité ou nécessité ?
- Les Réformes ratées du président Sarkozy

286
Répondre en citant  
Désapprendre l'histoire - le Lun 12 Sep 2016, 07:57

Ce matin, à l'occasion de la lamentable affaire de la censure par Facebook de la célèbre photo d'une petite fille vietnamienne nue fuyant son village bombardé au napalm par l'aviation américaine, Thomas Cluzel réinvente l'histoire. Il nous explique qu'il s'agit de bombardements "occidentaux"… Donc pour ce lecteur à l'antenne de Courrier International , les USA, l'Occident c'est du pareil au même, depuis toujours et à jamais. Si les USA ont reçu une aide extrêmement limitée de l'Australie et de la Nouvelle Zélande dans ce conflit atroce, ils n'ont jamais réussi à y entraîner leurs alliés traditionnels. Les bombardements aériens ont été le fait exclusif de l'armée américaine. Mais on voit bien ce que Cluzel veut (volontairement ou inconsciemment) nous dire: L'Occident est responsable de toutes les abominations qui surviennent, sont survenues ou surviendront sur notre planète. Nous, les Européens, faisons partie des Occidentaux, par essence. Nous sommes responsables de cette fillette martyre. Nous sommes les alliés des Américains, nous sommes responsables de leur brutalité, de leurs erreurs, de leur impérialisme. Que les opinions européennes aient été contre ce conflit ne compte pas. Qu'aucun gouvernement européen ne soit allé prêter main forte au Pentagone n'a pas d'importance.
Pour Thomas Cluzel, le massacre d'Oradour aurait-il été commis par une armée européenne? un membre de l'OTAN?

287
Répondre en citant  
L'information sur France Culture : sans rigueur - le Lun 12 Sep 2016, 08:45

Sous le titre "Désapprendre l'histoire"
munstead(http://www.regardfc.com/t94p280-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#26834) a écrit:Ce matin, à l'occasion de la lamentable affaire de la censure par Facebook de la célèbre photo d'une petite fille vietnamienne nue fuyant son village bombardé au napalm par l'aviation américaine, Thomas Cluzel réinvente l'histoire. Il nous explique qu'il s'agit de bombardements "occidentaux"… Donc pour ce lecteur à l'antenne de Courrier International , les USA, l'Occident c'est du pareil au même, depuis toujours et à jamais. Si les USA ont reçu une aide extrêmement limitée de l'Australie et  de la Nouvelle Zélande dans ce conflit atroce, ils n'ont jamais réussi à y entraîner leurs alliés traditionnels. Les bombardements aériens ont été le fait exclusif de l'armée américaine. Mais on voit bien ce que Cluzel veut (volontairement ou inconsciemment) nous dire: L'Occident est responsable de toutes les abominations qui surviennent, sont survenues ou surviendront sur notre planète. Nous, les Européens, faisons partie des Occidentaux, par essence. Nous sommes responsables de cette fillette martyre. Nous sommes les alliés des Américains, nous sommes responsables de leur brutalité, de leurs erreurs, de leur impérialisme. Que les opinions européennes aient été contre ce conflit ne compte pas. Qu'aucun gouvernement européen ne soit allé prêter main forte au Pentagone n'a  pas d'importance.
Pour Thomas Cluzel, le massacre d'Oradour aurait-il été commis par une armée européenne?  un membre de l'OTAN?
Merci pour cette écoute très fine et pour le commentaire pertinent. Je viens de lire les quatre articles du Guardian consacrés à cette affaire et en aucun endroit on ne trouve l'expression  "l'intervention occidentale" que Thomas Cluzel rapporte comme se trouvant dans le journal (sans mentionner de date, évidemment).

Sauf preuve du contraire, Il faut conclure que cette expression est de son cru, qu'il prête donc des propos à des journalistes et que vos conclusions sont pertinentes.

[son mp3="http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10901-12.09.2016-ITEMA_21073439-0.mp3" debut="00:16" fin="00:53"]

Revue de presse internationale : Lundi 12 septembre 2016 (texte intégral légèrement différent de l'intervention orale qui peut attribuer l'expression douteuse au seul Thomas Cluzel - PS : qui a le courage d'entendre ce long tunnel de mots lus à un débit accéléré et sur un ton monotone ? De la mauvaise radio...).

Facebook had no right to edit history
Facebook deletes Norwegian PM's post as 'napalm girl' row escalates
Facebook backs down from 'napalm girl' censorship and reinstates photo
'Facebook needs an editor': media experts urge change after photo dispute

288
Répondre en citant  
Re: Les journaux et la rédaction de FC - le Lun 12 Sep 2016, 14:55

Philaunet(http://www.regardfc.com/t94p280-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#26835) a écrit:
Sous le titre "Désapprendre l'histoire"
munstead(http://www.regardfc.com/t94p280-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#26834) a écrit:Ce matin, à l'occasion de la lamentable affaire de la censure par Facebook de la célèbre photo d'une petite fille vietnamienne nue fuyant son village bombardé au napalm par l'aviation américaine, Thomas Cluzel réinvente l'histoire. Il nous explique qu'il s'agit de bombardements "occidentaux"… Donc pour ce lecteur à l'antenne de Courrier International , les USA, l'Occident c'est du pareil au même, depuis toujours et à jamais. Si les USA ont reçu une aide extrêmement limitée de l'Australie et  de la Nouvelle Zélande dans ce conflit atroce, ils n'ont jamais réussi à y entraîner leurs alliés traditionnels. Les bombardements aériens ont été le fait exclusif de l'armée américaine. Mais on voit bien ce que Cluzel veut (volontairement ou inconsciemment) nous dire: L'Occident est responsable de toutes les abominations qui surviennent, sont survenues ou surviendront sur notre planète. Nous, les Européens, faisons partie des Occidentaux, par essence. Nous sommes responsables de cette fillette martyre. Nous sommes les alliés des Américains, nous sommes responsables de leur brutalité, de leurs erreurs, de leur impérialisme. Que les opinions européennes aient été contre ce conflit ne compte pas. Qu'aucun gouvernement européen ne soit allé prêter main forte au Pentagone n'a  pas d'importance.
Pour Thomas Cluzel, le massacre d'Oradour aurait-il été commis par une armée européenne?  un membre de l'OTAN?
Merci pour cette écoute très fine et pour le commentaire pertinent. Je viens de lire les quatre articles du Guardian consacrés à cette affaire et en aucun endroit on ne trouve l'expression  "l'intervention occidentale" que Thomas Cluzel rapporte comme se trouvant dans le journal (sans mentionner de date, évidemment).

Sauf preuve du contraire, Il faut conclure que cette expression est de son cru, qu'il prête donc des propos à des journalistes et que vos conclusions sont pertinentes.

[son mp3="http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10901-12.09.2016-ITEMA_21073439-0.mp3" debut="00:16" fin="00:53"]

Revue de presse internationale : Lundi 12 septembre 2016 (texte intégral légèrement différent de l'intervention orale qui peut attribuer l'expression douteuse au seul Thomas Cluzel - PS : qui a le courage d'entendre ce long tunnel de mots lus à un débit accéléré et sur un ton monotone ? De la mauvaise radio...).

Facebook had no right to edit history
Facebook deletes Norwegian PM's post as 'napalm girl' row escalates
Facebook backs down from 'napalm girl' censorship and reinstates photo
'Facebook needs an editor': media experts urge change after photo dispute

En effet , nulle trace de bombardements "occidentaux" dans les articles du Guardian. Juste sur les faits : " children – including the naked 9-year-old Kim Phúc – running away from a napalm attack during the Vietnam war.". On imagine mal les journalistes — généralement sérieux — du Guardian commettre une telle "bourde", une telle négligence. Mais est-ce une bourde ou plutôt le résultat d'automatismes à l'œuvre dans la tête de Cluzel du genre bombardements = bombardements occidentaux? De même qu'une mesure économique prise par un responsable non étiquette à gauche ne peut être que "néolibérale", voire "ultralibérale".…
L'énormité de la bourde fait cependant réfléchir à toutes les interventions de Cluzel. Est-il toujours aussi imprécis dans ses traductions? C'est une vraie question, un vrai problème.

289
Répondre en citant  
Kasmi - le Lun 12 Sep 2016, 15:01

Quelqu'un aura-t-il le courage de dire à Hakim Kasmi qu'il parle trop vite, beaucoup trop vite. À 12H30 sa correspondance survoltée sur Alstom était absolument incompréhensible. Ou alors, deviendrais-je sourd? Vais-je devoir quitter Regards sur FC? Un journaliste non voyant qui s'adresse à des sourds… Quelle image!

290
Répondre en citant  
Complotisme - le Mar 13 Sep 2016, 08:06

Jubilatoire. Erner se fait remettre à sa place par un invité a priori "sûr". Le géographe Christophe Guilluy explique la nouvelle répartition de la population, la disparition de la classe moyenne (très discutable). Erner qui a parlé à plusieurs reprises des "dominants" émet l'idée que peut-être il s'agirait de calculs se fait épingler par Guilluy: "Je vois où vous voulez en venir… un complot… mais pas du tout, ce n'est pas du tout ça, il n'y a pas de complot plus ou moins obscur, c'est le jeu du marché… on constate d'ailleurs la même chose dans tous les pays". Prudent, Erner se tait.

291
Répondre en citant  
Hakim Kasmi en rafales - le Mer 14 Sep 2016, 13:52

munstead(http://www.regardfc.com/t94p290-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#26846) a écrit:Quelqu'un aura-t-il le courage de dire à Hakim Kasmi qu'il parle trop vite, beaucoup trop vite. À 12H30 sa correspondance survoltée sur Alstom était absolument incompréhensible. Ou alors, deviendrais-je sourd? Vais-je devoir quitter Regards sur FC? Un journaliste non voyant qui s'adresse à des sourds… Quelle image!
C'est de ceci que vous vouliez parler, donc : [son mp3="http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/14310-12.09.2016-ITEMA_21073572-6.mp3" debut="03:15" fin="04:58"]
Journal 12h30 du 12 09 2016 "François Hollande fixe au gouvernement l'objectif de maintenir des activités ferroviaires d'Alstom à Belfort, dont le groupe a annoncé l'arrêt la semaine dernière. Précisions d'Hakim Kasmi".

Effectivement, on note qu'entre des passages ralentis, Hakim Kasmi envoie quelques salves de mots presque inarticulés. Il y a un style derrière cela, je crois, celui d'établir des contrastes et ce n'est pas sans intérêt. Ici l'effet est moyen, mais on peut dire que le ton est largement au-dessus de la moyenne et en tous les cas professionnel, comparé à ce que je proposerai de faire entendre plus tard chez une correspondante.

J'ignorais qu'Hakim Kasmi était aveugle. À cette occasion, j'ai trouvé ceci qui nous dit de belles choses sur le rapport qu'entretiennent les aveugles (ou non-voyants, si c'est le mot obligatoire) avec la radio et sur la radio tout court :

L'association Valentin Haüy Au service des aveugles et des mal-voyants :''C'est en reportage à l'extérieur, puis au sein de sa rédaction à France Culture, que nous découvrirons le travail d'Hakim Kasmi, jeune journaliste non-voyant, chargé des sujets éducation/société au journal de France Culture. L'occasion de découvrir un enfant de la radio devenu grand, qui se dit « heureux comme un gosse dans un magasin de bonbons » depuis qu'il est parvenu à faire sa place au sein de la plus prestigieuse des radios françaises.

La plupart des non-voyants se définissent comme des enfants de la radio. A la différence des autres médias, celui-ci est en effet le seul qui leur a toujours été pleinement accessible. Pas besoin d'un tiers, comme en presse écrite ou en télé, pour en savourer la richesse et la diversité, nul besoin non plus d'une quelconque technologie, synthèse vocale, comme pour internet, pour en devenir un « consommateur » aguerri. Du fait de cette pleine accessibilité, la radio a souvent été la première source d'information des déficients visuels. Comme le dira un des personnages de ce documentaire : « la radio est ma deuxième maman et ma première maîtresse ». Enfances baignées de voix, de programmes, d'infos et de divertissements, qui leur permirent de se faire, sans intermédiaire aucun, leur propre idée du monde...voilà ce qui explique certainement le lien, profondément affectif, que les déficients visuels ont tissé avec les ondes. Ce documentaire raconte donc une histoire d'amour, entre une communauté de non-voyants et un média qu'on croirait « fait pour eux »''
.

Les journaux et la rédaction de FC     Page 29 sur 33

Haut de page ?   

Aller à la page : Précédent  1 ... 16 ... 28, 29, 30, 31, 32, 33  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum