Annonce : Un défaut a eu lieu récemment sur le système de vérification des messages, empêchant les utilisateurs non-inscrits de contribuer. Ce défaut est maintenant corrigé, il n'est plus nécessaire d'être inscrit pour participer.

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1 ... 23 ... 42, 43, 44 ... 47 ... 52  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Les journaux et la rédaction de FC    Page 43 sur 52

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
Les journaux et la rédaction de FC - le Mer 07 Oct 2009, 18:38

Rappel du premier message :

Fil connexe France Culture et les attentats

***************************
dans un autre fil, un invité inamical a écrit:z'aurez beau dire et beau faire, vous ne pourrez pas m'empêcher de penser que vous l'aimez autant que moi, cette émission, pour l'écouter aussi attentivement et la décortiquer comme vous le faite !
Ben, pas tant que ça en fait : si je l'écoutais autant que ça et aussi attentivement, ben en un mois de forum j'en serais plutôt autour de 500 posts soient 2 fois plus. Car c'est pas souvent que j'entends le journal de FC sans y relever une bourde à la limite de la faute professionnelle.

Maintenant je les noterai.
Tiens, autant ouvrir un fil sur le journal, tant qu'on y est...

A la Rédaction de FC il y a des gens qui ont gagné le respect de tous les auditeurs soucieux d'information. Et il y en a (et pas qu'un seul, et pas que des néo) je me demande franchement d'où ils sortent, où ils se croient, où ils ont appris à lire (ou à causer), qui leur a refilé une conception aussi branque du métier, et surtout je me demande :
a) comment fonctionne ce groupe pour produire autant de manipes
b) combien de temps encore il faudra supporter ce média d'opinion avant que ça ne devienne évident à tout le monde, que ces journaux de FC sont une grande entreprise de bourrage de crâne.

De cela nous parlerons dans ce fil, ami lecteur ...
* * *

421
Répondre en citant  
Autres chats à fouetter - le Jeu 31 Aoû 2017, 21:58

@Philaunet a écrit:
munstead(http://www.regardfc.com/t94p410-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#28741) a écrit:Journal à partir de 6 H 30. La petite voix  étrangère sexy (censée être sexy, mais certainement choisie pour cette qualité, on ne lui en voit pas d'autres) de Dany (?) continue à sévir. Le monde vu par une enfant… (...)
Celle-ci ?  [son mp3="http://rf.proxycast.org/1339199362164596736/11468-31.08.2017-ITEMA_21421053-0.mp3" debut="00:05" fin="00:25"]
C'est bien celle-là.
Bien. Votre Suédoise à l'accent sexy est franco-brésilienne : Biographie de Dani Legras : Journaliste franco-brésilienne, a présenté le journal de la culture dans les matins d’été sur France Culture cette saison. Elle a collaboré à Itélé, TV5 Mondeet RFI. ("Mondeet", se relire eût été trop long...)

Pour vous faire plaisir, Dani Legras durant 1 minute : [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/16341-31.08.2017-ITEMA_21422041-0.mp3" debut="00:02" fin="01:43"]

Macron, les nénuphars politiques et l’Himalaya de Laurent Wauquiez.

Si la forme ne vous agrée pas ("jé réviens", "lé président", etc, c'est charmant, non ?), serez-vous satisfait par le fond ? J'ai quelques doutes...

En attendant, il sera difficile de faire écouter cela à des étudiants étrangers apprenant le français (en leur disant que c'est France Culture). Mais qui de toute façon aurait le commencement du début d'une pensée de faire cela ?

Page du descriptif : des mots un peu dures ; Bruno Roger-Petit que viens d’être nommé [pourquoi écrire autrement que l'on ne parle ?] ; Quitte à un clivage à droite, très à droite.

On le voit, une recrue de qualité, puisqu'elle a en plus "collaboré" (de quelle manière ?) à Itélé, TV5 Monde et RFI. Qui peut en dire autant ? Smile

422
Répondre en citant  
Aigreurs désabusées - le Ven 01 Sep 2017, 09:45

En fin de journal du matin, Erner présente un journaliste du Point "dans lequel on n'a pas beaucoup parlé du président Macron" ou quelque chose comme ça. Gros rires gras de toute la petite cour. Un clin d'œil pas très malin à l'entretien-fleuve du PR passe pour un trait d'esprit. Tout fier, il répète sa plaisanterie lorsque le journaliste a terminé son intéressante présentation du dernier livre de Yonnet (coupée par des questions mal lues par Erner). Mêmes rires. Bêtise exaspérante.
Angélique Kidjo (fil rouge de 28' hier soir sur Arte) est l'invitée des Matins. Elle nous parle de l'esclavage, le fait des Blancs bien sûr. Les chiffres à peu près reconnus:
- traite orientale (arabe et turque): 17 millions de personnes
- traite entre-africaine: 14 millions
- traite occidentale: 11 millions.
Elle ajoute aussi, drôlement, que les Universités de Cambridge et Oxford ont été fondées sur un modèle africain, Marrakech précise-t-elle. C'est nouveau. C'est à cause de ce genre de revendications historiques fantasmées que la cause de l'antiracisme patine. Qu'il y ait eu des influences arabes au XIIe et XIIIe siècles dans la transmission des savoirs, tout le monde le sait, dire que ces universités fondées par des rois et des aristocrates anglais peu lettrés, ont pris l'université de Marrakech comme modèle est … comment dire ? Erner laisse évidemment passer tout ça. C'est dans le bon sens.

423
Répondre en citant  
4 heures plus tard - le Ven 01 Sep 2017, 13:07

À ceux qui pensent encore que l'équipe de la rédaction des journaux de FC est composée de journalistes professionnels du service public, je conseille d'écouter la présentation vers 12h 55 du livre d'Airy Routier "Notre Drame de Paris". Piedtenu ne parle pas du livre, mais attaque son auteur : "obsédé", "misogyne" (bien sûr), " ce que vous présentez comme une enquête", "de droite" etc. Aucune question intelligente, aucun éclairage sur l'ouvrage, juste un harcèlement sur le thème: "Comment osez-vous vous attaquer à une femme socialiste". Endettement monstrueux de la ville, incompétences multiples, erreurs stratégiques, communication personnelle à outrance, autoritarisme, tout cela n'est rien en regard du crime de s'en prendre à cette apparatchik. Le brave Airy Routier était tout surpris d'être ainsi agressé par un supposé confrère. Ils ne font à l'évidence pas le même métier.

424
Répondre en citant  
Humour lourdingue, gros rires gras = France Culture - le Ven 01 Sep 2017, 13:46

munstead(http://www.regardfc.com/t94p420-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#28755) a écrit:En fin de journal du matin, Erner présente un journaliste du Point "dans lequel on n'a pas beaucoup parlé du président Macron" ou quelque chose comme ça. Gros rires gras de toute la petite cour. Un clin d'œil pas très malin à l'entretien-fleuve du PR passe pour un trait d'esprit. Tout fier, il répète sa plaisanterie lorsque le journaliste a terminé son intéressante présentation du dernier livre de Yonnet (coupée par des questions mal lues par Erner). Mêmes rires. Bêtise exaspérante. (...)
Vous êtes bien modéré dans votre jugement. Mais que dire avant d'entrer dans les qualificatifs qui ont déjà été utilisés pour Marc Voinchet en son temps ?
Le premier passage : [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/13193-01.09.2017-ITEMA_21422354-0.mp3" debut="00:00" fin="00:16"] [nous en parler (...) : "en" pour les choses, "de lui" pour les êtres humains]

Le second : [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/13193-01.09.2017-ITEMA_21422354-0.mp3" debut="03:47" fin="03:56"]

Les Trois minutes des partenaires Vendredi 1 septembre 2017.

Guillaume Erner est payé avec de l'argent public pour présenter une séquence de deux heures sur la radio culturelle nationale. Il parle comme un Ruquier à la radio ou à la télé.

L'idée de la Matinale selon France Culture : transformer la radio en arène de déconnade où les politiciens, nos représentants élus, sont des marionnettes à abattre.

425
Répondre en citant  
Re: Les journaux et la rédaction de FC - le Dim 03 Sep 2017, 21:51

SamVa(http://www.regardfc.com/t735p80-les-grands-sujets-de-france-culture#28766) a écrit: (...) Finalement, le monde radiophonique est bien fait : la BBC émet en anglais dans un style britannique, en Grande-Bretagne ; les radios allemandes diffusent en Allemagne des émissions dans un style germanique. Autres cultures, autres styles... Pourquoi la radio nationale française ne pourrait-elle diffuser en France des émissions d'un style français ? Nous sommes déjà contraints d'imiter la règle teutonne du 3%...

Et pour le plus grand bonheur de chacun, les français qui le souhaitent vraiment peuvent écouter des radios germanophones ou anglophones !

Dans un "Forum", l'opinion des 2 ou 3 contributeurs les plus actifs ne devient pas une vérité, il est normal que les points de vue soient divers, et un forum permet justement de les exprimer. Vous exprimez votre sensibilité, et je suis quant à moi attaché au style français, critique, et même parfois irrévérencieux par rapport au pouvoir politique et financier, surtout lorsque les communicants politiques et économiques dominants imposent leurs "éléments de langage", qu'il faut déconstruire.

Je ne suis pas abonné à Twitter, et je m'en préserve heureusement, mais chacun ses goûts.
Il y a plusieurs manières de traiter un post ou quoi que ce soit, prenons l'exemple de votre post :
Manière 1 (sans développement). Merci beaucoup pour votre réponse qui ouvre des pistes, je ne suis pas d'accord sur tout, mais je vous rejoins sur certains points. Vous faites l'une ou l'autre erreur d'interprétation (vitesse de lecture, pas l'information exacte ?), mais ce n'est pas grave, finalement. J'apprécie que vous preniez le temps de donner un point de vue, chose trop rare sur ce forum, ce qui permet la discussion.

Manière 2. Tiens, il fallait s'en douter, un post qui montre un parti pris, avec des mots railleurs, voire xénophobes, pour exprimer une fausseté. C'est plus que gênant. "Nous sommes déjà contraints d'imiter la règle teutonne du 3%...". Ah les Teutons ! Pas  "Les casques à pointe" non plus ? Qui est  ce "Nous" ? Contraints ? Par qui ? Union européenne : tout comprendre du seuil des 3% de déficit public*

"Chacun ses goûts", dites-vous en matière d'abonnement à Twitter. Pourquoi ajouter cette remarque ? Qui vous a demandé ou recommandé de vous abonner ? Personne ! [notez que je suis toujours en train de donner un exemple de "manière 2"]. J'ai signalé Twitter, parce que La Rédaction (vous vous y intéressez je crois) dit explicitement sur son site : "Découvrez ci-dessous, service par service, qui sont les journalistes de @FC_actu / Et suivez auparavant en temps réel leurs messages sur Twitter.". Notez que ce fil Twitter est lisible sur la page indiquée. Pourquoi parlez-vous d'abonnement ? Puisque vous défendez systématiquement La Rédaction, pourquoi n'allez-vous pas observer factuellement ce qui s'écrit sur leur réseau social ? Remarquez que nos dernières mentions de ce fil Twitter dans ce forum-ci semblent avoir eu leur effet (ne pas croire que nous ne sommes pas lus ici) : exit les blagues de mauvais goût et les allusions politiques des derniers mois, des infos toutes simples sans commentaires partisans à lire en ce moment.  

Quoique... notez le retweetage par Ludovic Piedtenu (connu dans ces parages...) le 1er septembre d'une couverture de la  Süddeutsche Zeitung (voir la couleur de ce journal) du même jour intitulée par le tweeteur original "Sa Majesté Emmanuel 1er" dans le but de ridiculiser le Président. On notera avec intérêt que le tweet reproduit montre une copie du journal papier qui indique "Seine Majestät Emmanuel I." à côté d'une photo, et que la légende de la version en ligne (en lien ci-dessus) est  "Seine Majestät Emmanuel" sans chiffre.  Par ailleurs, la colonne est informative, sans tonalité critique, le titre accrocheur étant sans grand rapport avec l'information, en-dehors du fait (qui invalide d'une certaine manière le titre, d'où la suppression du chiffre ?) que le goût de l'apparat reproché à Emmanuel Macron n'a pas grand chose à voir avec ses réelles ambitions, celles de moderniser la France. Mais peut-être le tweeteur original n'a-t-il pas retenu le contenu du texte. M. Piedtenu l'a-t-il lu ? Peut-il d'ailleurs le lire ? C'est quand même un journaliste de France Culture, non ?

Alors, un enfantillage ? Non, retweeter sur le fil de France Culture (qui n'est pas un lieu privé), ce qui se veut une raillerie à l'endroit du président, quand on est journaliste à France Culture, n'est pas innocent et indique une tournure d'esprit.

Voilà pour les deux manières. Je préfère la manière 1. Notez que dans la manière 2, je ne prends que ce qui est critiquable et le développe. J'occulte, comme si elles n'existaient pas, vos observations sur les styles nationaux (à discuter) et sur la nécessité de points de vue divers sur ce Forum (absolument).

En agissant ainsi, je donne une coloration uniquement négative et offensive à la réaction. C'est la manière d'agir de la Rédaction dans les journaux (sélection basée sur la critique possible, ton et vocabulaire employés, choix des spécialistes appelés à commenter ou des témoins), des journaux de France Culture qui, répétons-le, ne devraient être pas des lieux d'expression larvée de sentiments politiques personnels, mais un espace dédié aux  compte-rendus factuels. La critique est très bienvenue, mais dans un espace signalé comme tel et si possible avec du contradictoire.


* Qu'est-ce que cette règle ?

Se plier à la règle des 3% de déficit est perçu comme une contrainte exigée par nos voisins allemands. L'origine de cette règle est pourtant bien française. Chargé de mission au ministère des Finances sous l'ère François Mitterrand, Guy Abeille a expliqué à nos confrères du Parisien en 2012 que les 3% ont été "inventés en une heure un soir de juin 1981, sur un coin de table" et qu'ils "ne reposaient sur aucune théorie économique".

Selon Guy Abeille, Pierre Bilger, directeur du Budget de l'époque, lui aurait dit : "Mitterrand veut qu'on lui fournisse rapidement une règle facile, qui sonne économiste et puisse être opposée aux ministres qui défilaient dans son bureau pour lui réclamer de l'argent." La réponse est plus étonnante encore lorsqu'on lui demande pourquoi ce seuil de 3% a été choisi. "C'est un bon chiffre, un chiffre qui a traversé les époques, cela faisait penser à la Trinité. On ne pensait pas que ça allait déborder au-delà de 1981." Pour ce qui est de la pertinence économique, on repassera.

Dans les colonnes de La Tribune, il ébauche à peine une stratégie économique : "Nous regardons quelle est la plus récente prévision de PIB projetée par l’Insee pour 1982. Nous faisons entrer dans notre calculette le spectre des 100 milliards de déficit qui bouge sur notre bureau pour le budget en préparation. Le rapport des deux n’est pas loin de donner 3%."
Pourquoi est-elle encore d'actualité ?

Onze ans plus tard, ce fil conducteur de la politique budgétaire de la France change de statut et est inscrit dans le texte fondateur de l'Union européenne. Jean-Claude Trichet, animateur d'un groupe de travail et futur président de la Banque centrale européenne, propose alors d'insérer cette donnée dans le Traité de Maastricht de 1992.

Il s'agit dès lors de ce que l'on appelle un critère de convergence économique des pays membres (avec la maîtrise de l'inflation, des taux d'intérêt et du taux de change), à l'image du seuil des 60% du PIB pour l'endettement public. La maîtrise des finances publiques devient la condition sine qua non pour intégrer la zone euro.

426
Répondre en citant  
Notes d'audition - le Lun 04 Sep 2017, 09:11

Aurélien Bellanger: vraiment intéressant. Il provoque nos neurones et les incite à se remettre au travail après le flux sans saveur de Cohen débitant à toute vitesse ses jugements, ses exemples systématiquement tirés de la crise des années 30, sa vision marquée à gauche (conseiller de Hollande et de Benoit Hamon, une référence) qui l'empêche souvent de voir ce qui est sous ses yeux (il n'avait pas vu venir, ni s'installer, la crise de 2008).
Les questions d'Erner sont-elles de plus en plus filandreuses, ou est-ce une impression personnelle? On a vraiment envie parfois de le secouer.
La tribune sur Wauquiez était très juste sur l'analyse politique, mais lourdingue sur celui de l'expression, de l'humour qui ne fait rire que les Erner de service. Piedtenu s'essaye-t-il au stand-up, veut-il passer au Quotidien, ou tient-il une chronique politique sur FC?
Une remarque au passage: vu à la télévision, Wauquiez lisait son texte, l'ânonnait, sans passion et ses groupies l'applaudissaient de même. Il n'a rien à dire de neuf, de pertinent, est coincé par la politique de Macron, acculé à une position de Monsieur Plus, et il le sait.

427
Répondre en citant  
Joseph Polchinski - le Lun 04 Sep 2017, 21:05

munstead(http://www.regardfc.com/t94p420-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#28770) a écrit:Aurélien Bellanger: vraiment intéressant. Il provoque nos neurones et les incite à se remettre au travail après le flux sans saveur de Cohen (...)
Vous trouvez ? Sans doute l'environnement de la matinale est-il tellement pauvre que ce texte lu, Les mémoires d'un physicien, peut passer pour stimulant. Pour ma part je n'ai retenu que le nom de Joseph Polchinski et c'est peut-être déjà bien.

J'ai aussi remarqué le niveau de langue écrite, comme Sandrine Treiner qui veille, dit-elle, à la correction des textes sur le site : "rendre public leurs articles" ; "des articles intitulé Monopoles" ; "envoies le à un éditeur" ; "jeune américain banal" ;  "la théorie des corde " ; "articles après articles " ;  "la physique du XX e siècle : elle nous a réhabitué à prendre au sérieux l’idée d’apocalypse.".

J'ai aussi noté ces phrases (eh bien, on est sur France Culture, ça s'entend, doivent se dire certains) : "une entité partiellement dispensable, face à des solutions meilleures de ses équations fondamentales".  et "un niveau de compréhension du monde inégalé qui prend peu à peu forme avec la facilité cathédralesque des oeuvres collectives".

Mon niveau de compréhension n'a pas "la facilité cathédralesque" permettant de comprendre Aurélien Bellanger.

428
Répondre en citant  
Re: Les journaux et la rédaction de FC - le Mar 05 Sep 2017, 09:09

Philaunet(http://www.regardfc.com/t94p420-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#28776) a écrit:
munstead(http://www.regardfc.com/t94p420-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#28770) a écrit:Aurélien Bellanger: vraiment intéressant. Il provoque nos neurones et les incite à se remettre au travail après le flux sans saveur de Cohen (...)
Vous trouvez ?

Oui, j'ai trouvé, ne serait-ce que parce que Bellanger parlait d'un domaine que je ne connais pas et qu'il a su réveiller ma capacité d'écoute et susciter ma curiosité. "Cathédralesque" est un néologisme clair, avec un soupçon de dérision. Amusant. Par ailleurs, l'adjectif "cathédral", qui existe, est peu usité en français sauf dans des sens très particuliers que l'on n'utilise pas tous les jours. Notre langue évolue, Bellanger n'écrit pas comme Gide ou Montherlant, c'est certain.

429
Répondre en citant  
La théorie des cordes, help ! - le Mar 05 Sep 2017, 09:24

munstead(http://www.regardfc.com/t94p420-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#28780) a écrit:
Philaunet(http://www.regardfc.com/t94p420-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#28776) a écrit:
munstead(http://www.regardfc.com/t94p420-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#28770) a écrit:Aurélien Bellanger: vraiment intéressant. Il provoque nos neurones et les incite à se remettre au travail après le flux sans saveur de Cohen (...)
Vous trouvez ?

Oui, j'ai trouvé, ne serait-ce que parce que Bellanger parlait d'un domaine que je ne connais pas et qu'il a su réveiller ma capacité d'écoute et susciter ma curiosité. "Cathédralesque" est un néologisme clair, avec un soupçon de dérision. Amusant. Par ailleurs, l'adjectif "cathédral", qui existe, est peu usité en français sauf dans des sens très particuliers que l'on n'utilise pas tous les jours. Notre langue évolue, Bellanger n'écrit pas comme Gide ou Montherlant, c'est certain.
Quand on ne connaît pas un domaine, on court le risque d'être impressionné par les grands mots. La dérision du néologisme n'est pas dans l'intention de Bellanger qui au contraire loue son son sujet. Et comme votre curiosité a été "suscitée", pourquoi ne pas rappeler une nouvelle fois le nom du physicien dont il était question dans cette chronique où, pour ma part, je n'ai rien appris, malgré deux lectures de sa transcription : Joseph Polchinski. Le spécialiste de la théorie des cordes sur ce forum nous en dira plus prochainement, j'espère (hello Master Key).

PS . Écrire un français sans faute, c'est écrire comme Gide et Montherlant ? Voilà une remarque qui ne déparerait pas dans Rue des Écoles ou chez les invités de tel ou tel producteur qui font de l'utilisation de la langue correcte un motif de discrimination (voir Discrimination par le langage : une violence méconnue). Écrire un français sans faute est une obligation pour la station culturelle publique France Culture.

430
Répondre en citant  
Re: Les journaux et la rédaction de FC - le Mar 05 Sep 2017, 09:38

Philaunet(http://www.regardfc.com/t94p420-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#28782) a écrit:
munstead(http://www.regardfc.com/t94p420-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#28780) a écrit:
Philaunet(http://www.regardfc.com/t94p420-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#28776) a écrit:
munstead(http://www.regardfc.com/t94p420-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#28770) a écrit:Aurélien Bellanger: vraiment intéressant. Il provoque nos neurones et les incite à se remettre au travail après le flux sans saveur de Cohen (...)
Vous trouvez ?

Oui, j'ai trouvé, ne serait-ce que parce que Bellanger parlait d'un domaine que je ne connais pas et qu'il a su réveiller ma capacité d'écoute et susciter ma curiosité. "Cathédralesque" est un néologisme clair, avec un soupçon de dérision. Amusant. Par ailleurs, l'adjectif "cathédral", qui existe, est peu usité en français sauf dans des sens très particuliers que l'on n'utilise pas tous les jours. Notre langue évolue, Bellanger n'écrit pas comme Gide ou Montherlant, c'est certain.
Quand on ne connaît pas un domaine, on court le risque d'être impressionné par les grands mots. La dérision du néologisme n'est pas dans l'intention de Bellanger qui au contraire loue son son sujet. Et comme votre curiosité a été "suscitée", pourquoi ne pas rappeler une nouvelle fois le nom du physicien dont il était question dans cette chronique où, pour ma part, je n'ai rien appris, malgré deux lectures de sa transcription : Joseph Polchinski. Le spécialiste de la théorie des cordes sur ce forum nous en dira plus prochainement, j'espère (hello Master Key).

PS . Écrire un français sans faute, c'est écrire comme Gide et Montherlant ? Voilà une remarque qui ne déparerait pas dans Rue des Écoles ou chez les invités de tel ou tel producteur qui font de l'utilisation de la langue correcte un motif de discrimination (voir Discrimination par le langage : une violence méconnue). Écrire un français sans faute est une obligation pour la station culturelle publique France Culture.

Oui, Monsieur le Professeur. Vous avez raison. Pardonnez-moi.

431
Répondre en citant  
Cette engeance, les professeurs - le Mar 05 Sep 2017, 09:49

munstead(http://www.regardfc.com/t94p420-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#28783) a écrit: (...) Oui, Monsieur le Professeur. Vous avez raison. Pardonnez-moi.
La dérision et le mépris des adultes envers les enseignants est une des causes qui sapent le respect des élèves envers ces mêmes enseignants. Votre remarque appartient au fil des conversations de journaux quotidiens. En dehors des journaux, la plaie de cette station culturelle, avez-vous d'autres émissions à nous suggérer pour susciter notre curiosité ?

Les journaux et la rédaction de FC     Page 43 sur 52

Haut de page ?   

Aller à la page : Précédent  1 ... 23 ... 42, 43, 44 ... 47 ... 52  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum