Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1 ... 25 ... 46, 47, 48  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Les journaux et la rédaction de FC    Page 47 sur 48

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
Les journaux et la rédaction de FC - le Mer 07 Oct 2009, 18:38

Rappel du premier message :

Fil connexe France Culture et les attentats

***************************
dans un autre fil, un invité inamical a écrit:z'aurez beau dire et beau faire, vous ne pourrez pas m'empêcher de penser que vous l'aimez autant que moi, cette émission, pour l'écouter aussi attentivement et la décortiquer comme vous le faite !
Ben, pas tant que ça en fait : si je l'écoutais autant que ça et aussi attentivement, ben en un mois de forum j'en serais plutôt autour de 500 posts soient 2 fois plus. Car c'est pas souvent que j'entends le journal de FC sans y relever une bourde à la limite de la faute professionnelle.

Maintenant je les noterai.
Tiens, autant ouvrir un fil sur le journal, tant qu'on y est...

A la Rédaction de FC il y a des gens qui ont gagné le respect de tous les auditeurs soucieux d'information. Et il y en a (et pas qu'un seul, et pas que des néo) je me demande franchement d'où ils sortent, où ils se croient, où ils ont appris à lire (ou à causer), qui leur a refilé une conception aussi branque du métier, et surtout je me demande :
a) comment fonctionne ce groupe pour produire autant de manipes
b) combien de temps encore il faudra supporter ce média d'opinion avant que ça ne devienne évident à tout le monde, que ces journaux de FC sont une grande entreprise de bourrage de crâne.

De cela nous parlerons dans ce fil, ami lecteur ...
* * *

461
Répondre en citant  
Re: Les journaux et la rédaction de FC - le Lun 18 Sep 2017, 10:12

Philaunet(http://www.regardfc.com/t94p450-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#28884) a écrit:Heureusement que tout le monde ne tient pas ce raisonnement égoïste ("allez voir ailleurs"), sinon aucun engagement éthique, désintéressé, au service d'un intérêt collectif n'existerait.
Non, il ne s'agit pas de dire "aller voir ailleurs", mais d'admettre que tout le monde n'a pas les même centres d'intérêt.

Lorsque le sujet d'une émission ne s'inscrit pas dans les miens, je ne proteste pas. Par contre, si la façon de traiter un sujet ne me paraît à la hauteur de la vocation d'une chaîne culturelle, là je proteste ! Ainsi, le sujet du "progrès humain" n'est pas ma tasse de thé, mais je n'aurais pas réagi si son traitement par Brice Couturier avait été marqué par une interrogation plus approfondie.

De la même manière, les thèmes des "Chemins de la philosophie" m'intéressent (ou me concernent) de moins en moins, mais j'admets pourtant qu'ils sont de nature culturelle, et traités dans cet esprit, le plus souvent.

462
Répondre en citant  
Savoir et création écartés au profit de l'intoxication politique - le Lun 18 Sep 2017, 11:42

SamVa(http://www.regardfc.com/t94p450-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#28888) a écrit:
Philaunet(http://www.regardfc.com/t94p450-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#28884) a écrit:Heureusement que tout le monde ne tient pas ce raisonnement égoïste ("allez voir ailleurs"), sinon aucun engagement éthique, désintéressé, au service d'un intérêt collectif n'existerait.
Non, il ne s'agit pas de dire "aller voir ailleurs", mais d'admettre que tout le monde n'a pas les même centres d'intérêt.

Lorsque le sujet d'une émission ne s'inscrit pas dans les miens, je ne proteste pas. Par contre, si la façon de traiter un sujet ne me paraît à la hauteur de la vocation d'une chaîne culturelle, là je proteste ! Ainsi, le sujet du "progrès humain" n'est pas ma tasse de thé, mais je n'aurais pas réagi si son traitement par Brice Couturier avait été marqué par une interrogation plus approfondie. (...)
Vous ne comprenez pas, sciemment ou non, ce qui est expliqué ici : la multiplication outrancière des sujets socio-politiques militants sur la chaîne dite culturelle.  Vous ne risquez pas en ce moment de trop protester vu que le programme politique qui sous-tend la plupart des émissions (encore aujourd'hui Voyage transclasse ("transclasse", ça vient de sortir)) est celui qui est plus ou moins en filigrane dans vos messages.

Pour que vous compreniez bien : cette radio n'est  pas un moyen de diffusion de messages politiques, mais selon le CSA un média de transmission du savoir et de la création.

463
Répondre en citant  
Festival Erner - le Mer 20 Sep 2017, 07:53

L'entretien avec on ne sait quel "chercheur" sur Mayotte montre à quel point les journaux de FC sont aux mains d'incompétents. Après une ou deux questions, dont une parfaitement incompréhensible d'Erner, on entre dans le sujet. Le chercheur nous explique qu'il faut faciliter la circulation entre les îles et que le nouveau visa gratuit va dans le bon sens. Un naïf pourrait penser que ce visa, gratuit tant les populations sont pauvres, n'a pour but que de contrôler, à juste raison, les déplacements de population, de donner un instrument juridique immédiat aux forces de police, mais pas notre chercheur. Soutenu par les questions d'Erner, il ne voit dans la situation qu'un problème de regroupement familial (le fameux et bien connu regroupement)  qu'il serait nécessaire, à son sens, de favoriser. La situation est simple: au milieu des Comores , un des États fantômes les plus pauvres du monde, se trouve Mayotte, transformée en département français par Sarkozy, décision totalement stupide, sans excuse. Mayotte agit sur l'archipel comme un aimant, c'est là que l'on peut être soigné, éduqué, grailler une aide, un RSA,  avoir quelques chances de s'en sortir. Dans ces îles à 90% musulmanes, la démographie est en délire et c'est la base du problème (jamais évoqué ce matin). Accoucher dans le département est une façon de franciser les nouveaux-nés , de leur donner une chance de vivre plus dignement. Les élites locales sont impuissantes et corrompues pour beaucoup. Le coût de Mayotte pour notre budget est considérable, pour des résultats lamentables. Les solutions: suppression de taxes diverses pour faire baisser le coût de la vie, aide massive, en particulier médicale, aux autres Comores pour limiter l'émigration, réflexion sur le statut des départements d'OM, sur le droit du sol. On n'en parlera pas sur FC, on restera bloqué sur le visa gratuit.
Et ne parlons pas du billet d'humeur d'Erner sur les ouragans et leurs prénoms féminins… Citer Canguhilem ne le rend pas plus intelligent et détourner une phrase de Camus encore moins.

464
Répondre en citant  
Re: Les journaux et la rédaction de FC - le Mer 20 Sep 2017, 08:23

munstead(http://www.regardfc.com/t94p460-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#28911) a écrit:L'entretien avec on ne sait quel "chercheur" sur Mayotte montre à quel point les journaux de FC sont aux mains d'incompétents.
Il me semble qu'on ne peut attribuer à Guillaume Erner une appartenance à l'équipe de la Rédaction de France Culture. Il anime la Matinale dont une partie, en effet, peut être assimilée à de l'information (la culture aux oubliettes, l'actualité sous les projecteurs). La séquence s'intitule La Question du jour par Guillaume Erner et le sujet en était "Que vont changer les visas gratuits entre les Comores et Mayotte ?". La photo légendée de l'AFP illustre-t-elle le sujet ? C'est l'AFP donc elle porte un message...

Généraliser le jugement d'incompétence aux journaux  de FC me semble ensuite aller dans le mauvais sens.  En effet, il y a des personnes compétentes à la Rédaction et, selon par qui ils sont conçus, les journaux peuvent être de bonne tenue. Ainsi le journal de 22h varie souvent en qualité (= biais politique ou non, micro-trottoirs enflammés ou non, etc). Celui d'hier se singularisait par sa qualité : Journal de 22h par Rédaction et Stanislas Vasak, est-ce en raison de la préparation par un collaborateur dont le nom paraît nouveau, Brice Garcia ?

Merci d'avoir éclairé le sujet Mayotte/Comores de vos connaissances :
(...) Le chercheur nous explique qu'il faut faciliter la circulation entre les îles et que le nouveau visa gratuit va dans le bon sens. Un naïf pourrait penser que ce visa, gratuit tant les populations sont pauvres, n'a pour but que de contrôler, à juste raison, les déplacements de population, de donner un instrument juridique immédiat aux forces de police, mais pas notre chercheur. Soutenu par les questions d'Erner, il ne voit dans la situation qu'un problème de regroupement familial (le fameux et bien connu regroupement)  qu'il serait nécessaire, à son sens, de favoriser. La situation est simple: au milieu des Comores , un des États fantômes les plus pauvres du monde, se trouve Mayotte, transformée en département français par Sarkozy, décision totalement stupide, sans excuse. Mayotte agit sur l'archipel comme un phare, c'est là que l'on peut être soigné, éduqué, grappiller une aide, un RSA,  avoir quelques chances de s'en sortir. Dans ces îles à 90% musulmanes, la démographie est en délire et c'est la base du problème (jamais évoqué ce matin). Accoucher dans le département est une façon de franciser les nouveaux-nés , de leur donner une chance de vivre plus dignement. Les élites locales sont impuissantes et corrompues pour beaucoup. Le coût de Mayotte pour notre budget est considérable, pour des résultats lamentables. Les solutions: suppression de taxes diverses pour faire baisser le coût de la vie, aide massive, en particulier médicale, aux autres Comores pour limiter l'émigration, réflexion sur le statut des départements d'OM, sur le droit du sol. On n'en parlera pas sur FC, on restera bloqué sur le visa gratuit. (...)

465
Répondre en citant  
Re: Les journaux et la rédaction de FC - le Mer 20 Sep 2017, 09:16

Philaunet(http://www.regardfc.com/t94p460-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#28912) a écrit:
munstead(http://www.regardfc.com/t94p460-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#28911) a écrit:L'entretien avec on ne sait quel "chercheur" sur Mayotte montre à quel point les journaux de FC sont aux mains d'incompétents.
Il me semble qu'on ne peut attribuer à Guillaume Erner une appartenance à l'équipe de la Rédaction de France Culture. Il anime la Matinale dont une partie, en effet, peut être assimilée à de l'information (la culture aux oubliettes, l'actualité sous les projecteurs). La séquence s'intitule La Question du jour par Guillaume Erner et le sujet en était "Que vont changer les visas gratuits entre les Comores et Mayotte ?". La photo légendée de l'AFP illustre-t-elle le sujet ? C'est l'AFP donc elle porte un message...

Pour revenir à la question du jour, on attend toujours la réponse.

Erner ne ferait pas partie de la Rédaction, Mercier non plus?  Erner est producteur des Matins de FC, il n'est pas qu'un simple animateur et le prouve sans cesse, y compris dans son bulletin d'humeur très politique.
Je me suis  peut-être mal exprimé en parlant d'incompétence, mais souvent celle-ci apparaît ou transparaît fortement. Hier, Mercier a parlé à deux reprise de la "dirigeante birmane" pour Aung San Suu Kyi, or le problème de cette femme, et de la Birmanie, est qu'elle n'est pas une dirigeante. Elle a juste le titre de conseillère spéciale, totalement sous la coupe des militaires. Elle est un habillage de la dictature de l'armée.
Incompétence encore: deux chroniques économiques sur le dépôt de bilan de Toy's r' us aux États-Unis en deux jours, à la même heure, avec les mêmes arguments. N'est-ce pas un peu trop? Et quand on entend Marie Viennot hier dire qu'Amazon commence à s'intéresser à d'autres produits que les livres et les CD, on comprend qu'elle ne sait rien d'Amazon, ne connaît pas le site où l'on trouve vêtements, électroniques, produits d'entretien, etc. depuis des années. Quelle valeur peut ainsi avoir son analyse?  Toute analyse critique sur un média comme FC se devrait de partir de faits précis, vérifiés, c'est la base de la compétence journalistique.

466
Répondre en citant  
Re: Les journaux et la rédaction de FC - le Ven 22 Sep 2017, 08:59

munstead(http://www.regardfc.com/t19p580-les-matins-de-france-culture#28935) a écrit:(...) D'une part, il ne s'agit pas ici de prendre en compte les conséquences politiques de  cette "mission d'information", mais de tout simplement informer. Le rattachement de ce que les indépendantistes appellent la "Catalogne du Nord"  (les Pyrénées orientales) à la Catalogne ibérique figure dans le programme des indépendantistes, des cartes illustrant cette future Catalogne circulent partout. Donc ce n'est pas imaginer des conséquences, c'est annoncer ce qu'elles seront. Mais dans une radio où l'on dit sans cesse "Les Catalans ont manifesté hier", "Les Catalans sont descendus dans la rue"  pour les "indépendantistes catalans" cela n'a sans doute pas d'importance. Hier, le "correspondant" de FC s'exprimait de Perpignan, en "Catalogne du Nord" disait-il.
@ munstead : prière de ne pas écouter le Journal de 22h par Rédaction du 21 septembre dans lequel on entend une séquence mémorable sur le thème : "Mobilisation en baisse pour la deuxième journée d'action contre la réforme du code du travail: 132 000 manifestants dans toute la France, contre 223 000 la semaine dernière selon le ministère de l'intérieur. La CGT reconnaît aussi un petit reflux à Paris. Nous en parlerons avec notre invité, l'historien Stéphane Sirot, spécialiste des mouvements sociaux."

Exceptionnellement, le journal de FC a isolé l'interview de "Stéphane Sirot, Professeur d'histoire des idées politiques à l’Université de Cergy-Pontoise, spécialiste de l'histoire et de la sociologie des grèves, du syndicalisme et des relations sociales " et en a fait une pastille sur la page (ils copient Regards, les bougres !).

L'ensemble du journal dure 15'19 et la séquence manifestation dure de 3'23'' à 10'45'', soit la moitié du temps du journal. De quoi s'agit-il ? D'abord d'un micro-trottoir depuis une manifestation avec commentaires de l'envoyé et ensuite l'entretien.

J'en résume l'essentiel :
1/ Il n'y a pas beaucoup de monde, mais ce n'est pas le nombre qui compte (logique inverse quand il y a du monde...). D'ailleurs "ces chiffres ne doivent pas occulter la détermination des opposants à la réforme" nous dit le présentateur avant de passer la parole à un militant, "remonté" forcément  [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/14310-21.09.2017-ITEMA_21441065-8.mp3" debut="04:01" fin="05:18"]

2/  "Contribuer à redonner une dynamique" ; le "retour éventuel d'une dynamique"  (des mouvements de contestation); "l'engouement" ; "l'enthousiasme" (pour les manifestations) ; "les revendications peuvent paraître (...) justifiées aux yeux de l'opinion publique". [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/14310-21.09.2017-ITEMA_21441065-8.mp3" debut="08:47" fin="09:04"]
Et à 10'33, un rire étouffé exprimant le dédain pour ce que Stéphane Sirot vient de décrire comme le syndicalisme de lobbying : "on n'a pas de processus qui mènerait éventuellement vers une sorte de convergence des mécontentements" qui résonne bien avec la "convergence des luttes", mantra des mélenchonistes et associés.
D'autre part la mission du journaliste entraîne aussi une responsabilité. Celle-ci ne lui ordonne pas de révéler des faits sans se préoccuper de leurs conséquences. On en a eu l'exemple lors de la prise d'otages du Supermarché cacher, ou une station de TV expliquait aux preneurs d'otages ou se trouvait l'un d'eux, qui avait réussi à se cacher. Et que dire des journalistes qui privilégient jour après jour, par exemple, les nouvelles et l'idéologie de la FI, sans présenter les thèses opposées? La couverture des manifestations d'hier en est un bon exemple: on ne prononces pas le mot d'échec, mais on donne la parole au leader de la CGT qui appelle à la rescousse les autres syndicats, dont il se passait fort bien avant sa déception d'hier. (...)
La couverture des manifestations laisse transparaître deux sentiments de la Rédaction de FC :le regret (d'une mobilisation faible) et l'espoir d'une nouvelle "dynamique" de contestation grâce aux blocages des chauffeurs routiers.

France Culture et les chauffeurs routiers, c'est la grande histoire d'amour. Les journalistes auraient-ils été biberonnés à l'émission Les Routiers sont sympa ? Ah mon ami Max Meynier ! Les Routiers sont sympa sur RTL 1972 Indicatif Générique

467
Répondre en citant  
Suivi - le Mer 27 Sep 2017, 20:22

Le 14 septembre 2017
SamVa(http://www.regardfc.com/t94p440-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#28831) a écrit:
francoiseD(http://www.regardfc.com/t94p430-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#28830) a écrit:Bonjour,
Je viens d'entendre que Nokia après s'être engagée l'année dernière à garder ses salariés français pendant au moins 2 ans  va peut-être licencier et je m'étonne : est-ce qu'il ne pourrait pas y avoir tout simplement lors de ces engagements une contrainte financière (par exemple une indemnité de licenciement élevée pour les salariés ) garantie ?
bonne journée
C'est effectivement la question qui se pose, et qu'il serait intéressant de poser à M. Macron, qui a signé cet accord avec Nokia lorsqu'il était ministre des finances (...)
DNA du 22 septembre 2017 : SOCIAL Restructuration chez Nokia France : Macron sera "inflexible"
Emmanuel Macron a déclaré vendredi soir qu’il serait d’une «inflexibilité totale» vis-à-vis de l’équipementier télécoms finlandais Nokia pour qu’il respecte ses «engagements» et ne supprime pas près de 600 emplois en France.

Le président de la République a estimé, après avoir reçu le Premier ministre finlandais Juha Sipila, que Nokia devait respecter «les engagements clairs» pris lors du rachat du franco-américain Alcatel-Lucent en 2015, qui prévoyait une hausse des effectifs.
"Nokia n’a pas donné le signal qu’il tenait sa parole"
"Ce qui a été annoncé par Nokia il y a peu n’est pas conforme aux engagements que Nokia a pris à l’époque avec le gouvernement de la France", a déclaré Emmanuel  Macron à la presse. "J’ai donc dit au Premier ministre ma préoccupation sur ce sujet et mon inflexibilité totale", a-t-il ajouté. "Je suis un pro-européen, je crois aux champions européens (...) Mais je crois à la parole donnée (...) et Nokia n’a pas donné le signal qu’il tenait sa parole, ce qui est grave.
Nokia a annoncé mardi la suspension de son plan de suppression de près de 600 emplois en France jusqu’à la tenue d’une réunion de suivi le 2 octobre avec le gouvernement et les syndicats. La direction avait ainsi confirmé les déclarations du secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie, Benjamin Griveaux.

468
Répondre en citant  
NOKIA : Suite du Suivi - le Lun 02 Oct 2017, 08:26

Retour au réel : ce matin Anne-Laure Chouin (je ne suis pas sûr de l'orthographe) fait la liste accablante des "engagements" non tenus par Nokia, sans réaction du ministre de l'économie qui avait signé l'accord : [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/14310-02.10.2017-ITEMA_21451198-2.mp3" debut="04:45" fin="06:25"]

Sans doute ce ministre de l'économie était-il aux Etats-Unis ou à la City de Londres, occupé par la préparation d'une campagne électorale ?

Nokia n'a donc aucune contrainte dans l'accord signé avec E. Macron. Pour sauver la face d'un ministre devenu président, Nokia fera peut-être "un geste" et réduira à 550 le nombre de licenciements. En bon négociateurs, ils avaient probablement annoncé 600 pour être sûrs d'en faire 500, et seront de toutes façons gagnants.

Et puis, en bon libéral, le président ne va quand même pas fausser les règles du Marché. Tant pis pour les salariés de Nokia, et ceux de STX et Alstom savent maintenant à quoi s'attendre, mais pour eux aussi c'est trop tard. Tant pis ! vive le Marché.

469
Répondre en citant  
Re: Les journaux et la rédaction de FC - le Lun 02 Oct 2017, 08:44

SamVa(http://www.regardfc.com/t94p460-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#29024) a écrit:Retour au réel : ce matin Anne-Laure Chouin (je ne suis pas sûr de l'orthographe) fait la liste accablante des "engagements" non tenus par Nokia, sans réaction du ministre de l'économie qui avait signé l'accord : [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/14310-02.10.2017-ITEMA_21451198-2.mp3" debut="04:45" fin="06:25"]

Sans doute ce ministre de l'économie était-il aux Etats-Unis ou à la City de Londres, occupé par la préparation d'une campagne électorale ?

Nokia n'a donc aucune contrainte dans l'accord signé avec E. Macron. Pour sauver la face d'un ministre devenu président, Nokia fera peut-être "un geste" et réduira à 550 le nombre de licenciements. En bon négociateurs, ils avaient probablement annoncé 600 pour être sûrs d'en faire 500, et seront de toutes façons gagnants.

Et puis, en bon libéral, le président ne va quand même pas fausser les règles du Marché. Tant pis pour les salariés de Nokia, et ceux de STX et Alstom savent maintenant à quoi s'attendre, mais pour eux aussi c'est trop tard. Tant pis ! vive le Marché.
Félicitation pour la création de la pastille ! Il est assez amusant que vous donniez à entendre le point de vue orienté, défaitiste et critique envers le gouvernement (what else?) d'une journaliste avant la tenue de la réunion prévue aujourd'hui. Pourquoi ne pas attendre les résultats de cette réunion afin de faire le constat du réel ? Mais non, vous préférez relayer la vision partiale de la Rédaction.

470
Répondre en citant  
Petit commentaire qui pourrait être mal pris - le Mar 10 Oct 2017, 16:27

Journal de la mi-journée: Antoine Mercier fait intervenir longuement — je crois même que c'est le sujet le plus long de ce journal — un journaliste de Marianne (ce brûlot-torchon dirigé par un ancien de l'Obs qui tente de faire remonter les ventes ) à l'élocution étrange, qui vient nous asséner une terrible nouvelle: Florence Parly (ex ministre socialiste) gagnait encore récemment 52 000 € par mois à la SNCF pour un poste de direction. L'horreur économique, il n'y en a que pour les riches, etc. Le brave journaliste nous donne toutes les raisons de comprendre qu'il n'y a là rien d'illégal, mais , soutenu par Mercier, précise que ce ce n'est pas moral. Un vrai journaliste d'investigation aurait tenté d'interroger Guillaume Pépy qui a consenti à cet énorme salaire, étonnant à la SNCF, etc. Non, pas de ça ici. Juste un témoignage supplémentaire des inégalités pykettiennes, de ce gouvernement de riches pour les riches. Rien bien sûr sur le fait, qu'après tout, cette ancienne haute-fonctionnaire a vu son salaire divisé par quatre en acceptant de devenir ministre. Nous sommes sur France-Culture, dont naïvement, on pourrait attendre un peu de détachement par rapport à ce genre d'anecdote qui ne mérite guère plus qu'une citation ou alors une analyse approfondie, réfléchie, non politisée, après enquête. On pourrait évoquer la situation catastrophique de la SNCF…. Mais là je rêve.

471
Répondre en citant  
Nous sommes bien d'accord - le Mar 10 Oct 2017, 20:33

munstead(http://www.regardfc.com/t94p460-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#29081) a écrit:Florence Parly (ex ministre socialiste) gagnait encore récemment 52 000 € par mois à la SNCF pour un poste de direction.
(...) on pourrait attendre (...) une analyse approfondie, réfléchie, non politisée, après enquête. On pourrait évoquer la situation catastrophique de la SNCF…. Mais là je rêve.
Nous sommes bien d'accord, et je rêve avec vous d'une émission consacrée à comprendre la signification sociale, politique, culturelle, d'un salaire de 52 000 €/mois alors que l'entreprise est dans une situation catastrophique, comme vous le soulignez.

Les journaux et la rédaction de FC     Page 47 sur 48

Haut de page ?   

Aller à la page : Précédent  1 ... 25 ... 46, 47, 48  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum