Annonce :

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1 ... 25 ... 47, 48, 49 ... 54  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Les journaux et la rédaction de FC    Page 48 sur 54

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
Les journaux et la rédaction de FC - le Mer 07 Oct 2009, 18:38

Rappel du premier message :

Fil connexe France Culture et les attentats

***************************
dans un autre fil, un invité inamical a écrit:z'aurez beau dire et beau faire, vous ne pourrez pas m'empêcher de penser que vous l'aimez autant que moi, cette émission, pour l'écouter aussi attentivement et la décortiquer comme vous le faite !
Ben, pas tant que ça en fait : si je l'écoutais autant que ça et aussi attentivement, ben en un mois de forum j'en serais plutôt autour de 500 posts soient 2 fois plus. Car c'est pas souvent que j'entends le journal de FC sans y relever une bourde à la limite de la faute professionnelle.

Maintenant je les noterai.
Tiens, autant ouvrir un fil sur le journal, tant qu'on y est...

A la Rédaction de FC il y a des gens qui ont gagné le respect de tous les auditeurs soucieux d'information. Et il y en a (et pas qu'un seul, et pas que des néo) je me demande franchement d'où ils sortent, où ils se croient, où ils ont appris à lire (ou à causer), qui leur a refilé une conception aussi branque du métier, et surtout je me demande :
a) comment fonctionne ce groupe pour produire autant de manipes
b) combien de temps encore il faudra supporter ce média d'opinion avant que ça ne devienne évident à tout le monde, que ces journaux de FC sont une grande entreprise de bourrage de crâne.

De cela nous parlerons dans ce fil, ami lecteur ...
* * *

471
Répondre en citant  
Nous sommes bien d'accord - le Mar 10 Oct 2017, 20:33

munstead(http://www.regardfc.com/t94p460-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#29081) a écrit:Florence Parly (ex ministre socialiste) gagnait encore récemment 52 000 € par mois à la SNCF pour un poste de direction.
(...) on pourrait attendre (...) une analyse approfondie, réfléchie, non politisée, après enquête. On pourrait évoquer la situation catastrophique de la SNCF…. Mais là je rêve.
Nous sommes bien d'accord, et je rêve avec vous d'une émission consacrée à comprendre la signification sociale, politique, culturelle, d'un salaire de 52 000 €/mois alors que l'entreprise est dans une situation catastrophique, comme vous le soulignez.

472
Répondre en citant  
Re: Les journaux et la rédaction de FC - le Mar 10 Oct 2017, 21:22

@SamVa a écrit:Nous sommes bien d'accord, et je rêve avec vous d'une émission consacrée à comprendre la signification sociale, politique, culturelle, d'un salaire de 52 000 €/mois alors que l'entreprise est dans une situation catastrophique, comme vous le soulignez.

En effet, et produite par une station d'info à vocation d'analyse de l'actualité politique, avec un personnel journalistique neutre et bien formé. Pourquoi pas, en effet? Mais ce n'est, bien évidemment, pas le rôle de France Culture, cela va de soi. Faut-il rappeler les missions de la station, dans le cahier des charges? La mission de programmation culturelle pour tous? Etrange qu'il faille défendre cette notion contre des gens qui, si manifestement, votent à gauche. Paradoxal, non?

473
Répondre en citant  
Re: Les journaux et la rédaction de FC - le Mar 10 Oct 2017, 21:58

munstead(http://www.regardfc.com/t94p460-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#29081) a écrit:Journal de la mi-journée: Antoine Mercier fait intervenir longuement — je crois même que c'est  le sujet le plus long de ce journal — un journaliste de Marianne (ce brûlot-torchon dirigé par un ancien de l'Obs qui tente de faire remonter les ventes ) à l'élocution étrange, qui vient nous asséner une terrible nouvelle: Florence Parly (ex ministre socialiste) gagnait encore récemment 52 000 € par mois à la SNCF pour un poste de direction.
Environ 52 500 nets (et environ 15 000 versés par l'employeur aux caisses sociales) sur six mois, ce n'est pas ça qui alourdit les 40 milliards de dette de la SNCF, soit dit en passant. Les jaloux se consoleront en pensant que les 52 500 ont été amputés d'environ 23 000 euros (taux à 45%), retournés directement dans les caisses de l'État. 30 000 nets après impôts à ce poste-là ? Apparemment ce n'est pas une exception, voir Salaires de Chef de projet chez SNCF ("Chez SNCF"... les communicants de la SNCF, et bientôt de l'autre nom qui rappelle les Ouïgours, devraient être mis au pain sec et à l'eau). Faut-il s'en indigner, oui, si l'on veut plaire à sa caste militante et si l'on veut vendre du journal, sinon peut-être comparer avec d'autres entreprises, d'autres pays, etc. Le bateleur Laurent Ruquier, sur France Télévision,  gagne plus de 40 000 euros par mois, alors...
L'horreur économique, il n'y en a que pour les riches, etc. Le brave journaliste nous donne toutes les raisons de comprendre qu'il n'y a là rien  d'illégal, mais , soutenu par Mercier, précise que ce ce n'est pas moral. Un vrai journaliste d'investigation aurait tenté d'interroger Guillaume Pépy qui a consenti à cet énorme salaire, étonnant à la SNCF, etc.
Étonnant ? Non, voir lien plus haut .
Non, pas de ça ici. Juste un témoignage supplémentaire des inégalités pykettiennes, de ce gouvernement de riches pour les riches. Rien  bien sûr sur le fait, qu'après tout, cette ancienne haute-fonctionnaire a vu son salaire divisé par quatre en acceptant de devenir ministre.
Toujours soit dit en passant, les ministres et le président sont sous-payés. N'importe quel cadre de haut niveau de grande entreprise gagne plus qu'eux.
Nous sommes sur France-Culture, dont naïvement, on pourrait attendre un peu de détachement par rapport à ce genre d'anecdote qui ne mérite guère plus qu'une citation ou alors une analyse approfondie, réfléchie, non politisée, après enquête  (...)
Le journal de France Culture, c'est Paris Match radiophonique : il faut attirer le chaland avec de gros titres racoleurs et des sujets bien clivants (pour ou contre ?).  Pour les photos, voir les pages du site.

Pour les thèmes, dans les "plus consultés" actuellement, c'est-à-dire, mis en valeur sur le site de la radio culturelle avec de gros titres : 09/10/2017 Le sexe, voilà un drôle d’impensé que tout le monde a en tête

et la photo "suggestive"



Voilà notre France Culture.

474
Répondre en citant  
A quoi bon ? - le Mar 10 Oct 2017, 22:03

Yann Sancatorze(http://www.regardfc.com/t94p470-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#29087) a écrit:Faut-il rappeler les missions de la station, dans le cahier des charges? La mission de programmation culturelle pour tous?
Nous sommes bien d'accord : programmation CULTURELLE. Or la politique, la sociologie sont précisément des domaines fondamentaux de la culture. La politique a en plus un rôle moteur, et actuellement délétère dans l'évolution de cette culture.

Et le comportement de nos derniers présidents entraîne celui de nos gouvernements : ce matin, sur France-Musique, notre ministre de la culture n'a su répondre que par quelques banalités lourdes d'éléments de langage à des questions sur la politique culturelle. La même ministre de la culture, interrogée à la sortie d'un musée par FR3, ne savait que dire à propos de l'exposition qu'elle venait de visiter, puis a bafouillé une réponse inintelligible lorsqu'elle a dû répondre à une question sur la culture régionale... et elle est ministre de la culture ! alors...

France-Culture devrait se taire sur les questions politiques et sociologiques ? France Culture n'est pas responsable de cette évolution.

Et reprendre éternellement des émissions de 1978 ne sert à rien : on tourne en rond. J'ai déjà entendu passer plusieurs fois les mêmes vieilles émissions dans les Nuits... C'est bien, c'est sympa la nuit, pour télécharger, mais dans la journée, il faut quand même bien parler de la culture actuelle, dont la politique et la sociologie, éléments déterminants, qu'on le veuille ou non. Mais aussi parler de la science, de la musique, de la littérature etc... comme le fait également FC.

On peut ressasser encore et toujours l'époque Malraux ou Jack Lang, mais à quoi bon ?

475
Répondre en citant  
Re: Les journaux et la rédaction de FC - le Mar 10 Oct 2017, 22:37

SamVa(http://www.regardfc.com/t94p470-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#29089) a écrit:
Yann Sancatorze(http://www.regardfc.com/t94p470-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#29087) a écrit:Faut-il rappeler les missions de la station, dans le cahier des charges? La mission de programmation culturelle pour tous?
Nous sommes bien d'accord : programmation CULTURELLE. Or la politique, la sociologie sont précisément des domaines fondamentaux de la culture. La politique a en plus un rôle moteur, et actuellement délétère dans l'évolution de cette culture.
Ce qui caractérise vos posts, c'est le jugement définitif et indigné sur les affaires politiques, l'absence d'humour, l'intérêt très relatif pour les domaines de l'art et du savoir. En cela, votre tour d'esprit, pas méchant remarquez, représente bien celui de France Culture qui a pour ambition, depuis Olivier Poivre d'Arvor et maintenant avec Sandrine Treiner, de transformer l'antenne culturelle en canal d'"information" politique et sociale. C'est pour cela que, comme l'a remarqué plusieurs fois  Y 114,  vos posts sont si prévisibles. Cela va d'ailleurs bientôt inciter le contributeur à vous laisser seul avec vos vitupérations partisanes. Je ne veux pas m'étendre davantage, car je vous dois tout de même la découverte d'une perle radiophonique : ''Chantecler'' d'Edmond Rostand, lu par Aimé Clariond (en 1954).

476
Répondre en citant  
Re: Les journaux et la rédaction de FC - le Ven 13 Oct 2017, 15:00

Le journal de 9h recèle toujours quelque surprises et mérite souvent qu'on l'écoute car on peut y trouver soit des petites sorties directement engagées, sans aucune espèce de discrétion ("Alstom et Siemens vont fusionner pour augmenter le rendement, hein, *toujours*" - un "toujours" très mélenchonien), ou alors de grosses erreurs, fruit d'un savant mélange entre incompétence et mauvaise foi - la mauvaise interprétation d'une nouvelle étant formée en partie par l'engagement politique de la journaliste. Ce matin, la journaliste nous dit que l'administration Trump révise un pan de l'Obamacare pour "interdire aux assureurs de fournir un certain nombre de remboursements prévus dans le cadre de la loi Obamacare". Une simple lecture des grands titres de la presse suffit à comprendre que ce n'est pas le cas : cette révision n'interdit rien, elle délie un certain nombre d'employeurs de leur obligation de fournir des remboursements pour certains soins médicaux (contraception notamment), en supprimant le subventionnement qui rendait possible ces remboursements. Entre interdiction et suppression de financement, il n'y a pas vraiment de marge d'interprétation qui permette une telle erreur, semblerait-il. Comment en vient-on à déformer ce genre d'information ? Voilà une idée de dossier spécial de la rédaction : le trajet d'un sujet d'information brut, depuis sa réception jusqu'à sa forme finale, adaptée au story-telling politisé de la rédaction.

477
Répondre en citant  
Des voix s'élèvent - le Ven 20 Oct 2017, 07:20

Yann Sancatorze(http://www.regardfc.com/t94p470-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#29103) a écrit:Le journal de 9h recèle toujours quelque surprises et mérite souvent qu'on l'écoute car on peut y trouver soit des petites sorties directement engagées (...) ou alors de grosses erreurs, fruit d'un savant mélange entre incompétence et mauvaise foi - la mauvaise interprétation d'une nouvelle étant formée en partie par l'engagement politique de la journaliste. (...) Comment en vient-on à déformer ce genre d'information ? Voilà une idée de dossier spécial de la rédaction : le trajet d'un sujet d'information brut, depuis sa réception  jusqu'à sa forme finale, adaptée au story-telling politisé de la rédaction.
Vous n'êtes pas seul...

Dans le courrier des auditeurs de FC à Radio France : Abus de partialité pour commenter l’action du gouvernement

Caroline breque 17/10/2017 8:54 France Culture
Je suis très en colère de recevoir chaque matin et chaque midi, des informations partisanes concernant la politique mise en place par notre gouvernement; les critiques subjectives sont insupportables à entendre par des oreilles qui recherchent une information et non pas une déformation continuelle concernant notre majorité.
Si les journalistes sont si remontés contre le programme du président qui a été porté majoritairement aux urnes, il faut qu'ils le disent clairement en assumant leur contestation, et non qu'ils insinuent quotidiennement dans des infos publiques qui devraient être exprimées de façon neutre, leur point de vue aigri et négatif !
Il est en effet scandaleux qu'une radio publique fausse ainsi constamment par des commentaires personnels les nouvelles du jour concernant le gouvernement !
Les journalistes outrepassent leur responsabilité car c'est aux auditeurs à se faire un jugement, non à eux à nous l'imposer !!!
Je suis professeur de français, je pensais trouver à France Culture une objectivité plus respectueuse de la diversité de ses auditeurs.

478
Répondre en citant  
Vente d'armes - le Mer 25 Oct 2017, 09:32

Retour sur le journal de 7 heures après absence. Impression renouvelée que cette station de radio du service public est devenue un pur média d'opposition. Lorchoin s'arrête sur une vague prédiction d'un vague institut de recherche annonçant un nouveau mai 68 pour incessamment sous peu, grâce à la convergence des luttes… Idée assez farfelue, cinquante ans après l'échec cuisant de cette convergence lorsque les syndicats ont laissé tomber les étudiants en rase campagne pour aller négocier les accords de Grenelle avec Pompidou… passons. Mais cette convergence est un des concepts de LFI. Tous ensemble, tous ensemble! Mais Lorchoin a rempli son contrat pour la journée.
Plus loin, dans la revue de presse internationale, le "camarade" aux commandes  (Erner appelle maintenant les journalistes camarades. Amusant) cite un article d'un universitaire américain dans le Guardian( je crois) dénonçant les bombardements de l'Arabie saoudite au Yemen, grâce aux avions achetés aux USA. Le journaliste complète: "et aussi aux armes française, c'est moi qui le rajoute". Etonnant. Dans une revue de presse, le journaliste, Camille Magnard (?) se permet donc de compléter l'article qu'il cite d'informations qu'il juge pertinentes, l'auditeur étant un ignare sous-informé incapable de rebondir sur une information. Il le fait de la façon la plus brutale: la France participe aux bombardements de civils innocents au Yémen. Que la France n'ait pas vendu d'avions à l'AS , n'a aucune importance. Elle a vendu des armes, c'est suffisant.
Autant on apprécierait une émission argumentée sur les ventes d'armes sous leurs aspects diplomatiques et stratégiques, autant cette petite intervention critique, en passant, est parfaitement déplacée et anormale dans une revue de presse. Elle montre que le journaliste a son propre objectif politique, ses petits comptes à régler, son jugement moral sélectif (faut-il citer les énormes  ventes d'armes de la Russie au MO, de l'Iran,et sans doute de la Chine?)… Bref, ces quelques mots créent un malaise supplémentaire à l'écoute de ce journal .

479
Répondre en citant  
amp;amp;amp;amp - le Mer 25 Oct 2017, 13:03

munstead(http://www.regardfc.com/t94p470-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#29216) a écrit:Retour sur le journal de 7 heures après absence. Impression renouvelée que cette station de radio du service public est devenue un pur média d'opposition. Lorchoin s'arrête sur une vague prédiction d'un vague institut de recherche annonçant un nouveau mai 68 pour incessamment sous peu, grâce à la convergence des luttes… (...)
Les producteurs h/f de France Culture s'ennuient dans leur gras confort. Des frissons sont requis pour aller courir avec un micro, ils en rêvent...

De Jean-Marc Chardon, un des journalistes au ton militant : Un mai 68 50 ans après est-il possible ?
Extrait : Un grand mouvement social contre les reformes à venir pourrait il naître en France ? [l'accent et le trait d'union sont du luxe à FC]

Photo sur la page tout à fait "illustrative" également (toujours de l'AFP, en ligne directe avec la Rédaction...]

"Jolie" phrase sans queue ni tête : "La CFDT, la CFTC, la Fage, et l'Unsa ont pour leur part signé un texte commun de mise en garde du gouvernement sur les réformes a venir doivent rééquilibrer les souplesses accordées aux entreprises par les ordonnances par des modalités nouvelles de sécurisation des parcours professionnels", ont-elles écrit. [on est sur France Culture, surtout ne pas donner d'extraits du site à des étrangers apprenant le français]

"Et bien dans le dernier rapport de la très sérieuse Association Entreprise & Personnel, qui regroupe une centaine de DRH et de dirigeants d'entreprises,"

"Dans sa note de conjoncture sociale annuelle, l'association Entreprise & Personnel souligne"

Mieux vaut ne pas être optimiste, n'est-ce pas ?"Ce scénario peut être considéré comme plausible sous l'angle économique car, de fait, la reprise pourrait être pauvre en emplois, eu égard aux réserves de productivité qui existent dans beaucoup d'entreprises."

Conclusion du billet sur la page : "Et, cerise sur le gâteau, si se concrétise une réforme introduisant la perception d'une sélection à l'entrée de l'université pour 2018, alors cela mettrait le feu aux poudres et entraînerait une convergence des luttes, en mai 2018, « 50 ans après... » conclut Entreprise & Personnel."

France Culture, un modèle...

480
Répondre en citant  
''Contre'', forcément... - le Lun 30 Oct 2017, 14:44

Journal de 7h par Camille Magnard, Rédaction et Catherine Duthu : "Des centaines de milliers de personnes dans les rues de Barcelone hier contre l'indépendance de la Catalogne".

Il était possible de titrer  "Des centaines de milliers de personnes dans les rues de Barcelone hier pour l'unité de l'Espagne", mais la Rédaction de France Culture a préféré "contre". C'est un choix,  prévisible. Et révélateur...

481
Répondre en citant  
En passant - le Mar 31 Oct 2017, 08:07

Quelques notes prises en 30 minutes d'écoute, ce matin:
• L'affaire Compraoré: l'homme a été relâché à Roissy. On ne nous dira pas de quoi il est exactement accusé ni, surtout, pourquoi la France l'a remis en liberté alors qu'il est sous mandat d'arrêt international; Par contre, interviews de militants du BF. Ce Compraoré-là est sans doute un épouvantable personnage, comme son frère, mais pourquoi ne pas nous donner d'explications?
• Citation "le syndicat des producteurs d'Hollywood a procédé à " l'exclusion de Weinstein, d'une manière déchu" ???
• Papadopoulos," collaborateur subalterne de la campagne de Trump" nous dit-on. Ça, c'est exactement la version officielle, celle de Trump lui-même. L'homme était conseiller de la campagne pour les affaires étrangères ce qui, pour l'élection de l'homme politique le plus puissant du monde, n'est pas rien.
• Erner:" les cartes vont changer, par exemple avec la Catalogne et le Kurdistan"… Il se reprend quand même un peu plus tard.
• Long entretien très confus avec une dame, présidente de la Fondation de la femme qui dénonce à peu près tous les films, censés favoriser un état d'esprit menant au viol, voire le viol. J'ai cru comprendre qu'elle en voulait au prince charmant, et à James Bond bien sûr. Pour elle, la séduction doit être immédiate, se traduire par un "oui" de la femme, si c'est non, l'homme doit s'éloigner. Adieu toute la littérature romantique, Jane Austen au bûcher, Stendhal à la poubelle. Elle dit ne pas vouloir de censure, mais tout son discours va vers le contrôle de la création.
• Erner annonce un entretien sur le "viol au cinéma" et arrive à l'antenne un extrait des Grosses têtes présenté comme la campagne de pub de FC (il faut rire), d'une confusion totale. Erner aurait-il du mépris pour les auditeurs des Grosses têtes? Ou alors je n'ai rien compris à cette pastille, mais j'ai des excuses.
• "Utilisation des robots en milieu médical", ou comment passer à côté du sujet. On nous parle d'un robot d'accueil, comme il y en aura partout dans 10 ans. Rien à voir avec l'utilisation des robots dans les diagnostics et les soins, seul sujet intéressant.
• Long passage sur le Hamas qui cède enfin le contrôle des frontières à l'Autorité palestinienne. Pas grand chose, voire rien sur cet abus incroyable et sur la façon dont le Hamas est un des responsables de l'isolement de Gaza. Plus léger: musique arabe en fond de certaines interventions. Pour le prochain reportage à Clermont Ferrand, j'espère que l'on aura une bourrée.

Ce n'était que quelques exemples du "professionnalisme incontestable" des journalistes de FC, pour citer un intervenant sur ce forum.

Contenu sponsorisé 

482
Répondre en citant  
Re: Les journaux et la rédaction de FC -

Les journaux et la rédaction de FC     Page 48 sur 54

Haut de page ?   

Aller à la page : Précédent  1 ... 25 ... 47, 48, 49 ... 54  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum