Annonce : Un défaut a eu lieu récemment sur le système de vérification des messages, empêchant les utilisateurs non-inscrits de contribuer. Ce défaut est maintenant corrigé, il n'est plus nécessaire d'être inscrit pour participer.

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1 ... 26 ... 48, 49, 50, 51, 52  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Les journaux et la rédaction de FC    Page 49 sur 52

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
Les journaux et la rédaction de FC - le Mer 07 Oct 2009, 18:38

Rappel du premier message :

Fil connexe France Culture et les attentats

***************************
dans un autre fil, un invité inamical a écrit:z'aurez beau dire et beau faire, vous ne pourrez pas m'empêcher de penser que vous l'aimez autant que moi, cette émission, pour l'écouter aussi attentivement et la décortiquer comme vous le faite !
Ben, pas tant que ça en fait : si je l'écoutais autant que ça et aussi attentivement, ben en un mois de forum j'en serais plutôt autour de 500 posts soient 2 fois plus. Car c'est pas souvent que j'entends le journal de FC sans y relever une bourde à la limite de la faute professionnelle.

Maintenant je les noterai.
Tiens, autant ouvrir un fil sur le journal, tant qu'on y est...

A la Rédaction de FC il y a des gens qui ont gagné le respect de tous les auditeurs soucieux d'information. Et il y en a (et pas qu'un seul, et pas que des néo) je me demande franchement d'où ils sortent, où ils se croient, où ils ont appris à lire (ou à causer), qui leur a refilé une conception aussi branque du métier, et surtout je me demande :
a) comment fonctionne ce groupe pour produire autant de manipes
b) combien de temps encore il faudra supporter ce média d'opinion avant que ça ne devienne évident à tout le monde, que ces journaux de FC sont une grande entreprise de bourrage de crâne.

De cela nous parlerons dans ce fil, ami lecteur ...
* * *

481
Répondre en citant  
En passant - le Mar 31 Oct 2017, 08:07

Quelques notes prises en 30 minutes d'écoute, ce matin:
• L'affaire Compraoré: l'homme a été relâché à Roissy. On ne nous dira pas de quoi il est exactement accusé ni, surtout, pourquoi la France l'a remis en liberté alors qu'il est sous mandat d'arrêt international; Par contre, interviews de militants du BF. Ce Compraoré-là est sans doute un épouvantable personnage, comme son frère, mais pourquoi ne pas nous donner d'explications?
• Citation "le syndicat des producteurs d'Hollywood a procédé à " l'exclusion de Weinstein, d'une manière déchu" ???
• Papadopoulos," collaborateur subalterne de la campagne de Trump" nous dit-on. Ça, c'est exactement la version officielle, celle de Trump lui-même. L'homme était conseiller de la campagne pour les affaires étrangères ce qui, pour l'élection de l'homme politique le plus puissant du monde, n'est pas rien.
• Erner:" les cartes vont changer, par exemple avec la Catalogne et le Kurdistan"… Il se reprend quand même un peu plus tard.
• Long entretien très confus avec une dame, présidente de la Fondation de la femme qui dénonce à peu près tous les films, censés favoriser un état d'esprit menant au viol, voire le viol. J'ai cru comprendre qu'elle en voulait au prince charmant, et à James Bond bien sûr. Pour elle, la séduction doit être immédiate, se traduire par un "oui" de la femme, si c'est non, l'homme doit s'éloigner. Adieu toute la littérature romantique, Jane Austen au bûcher, Stendhal à la poubelle. Elle dit ne pas vouloir de censure, mais tout son discours va vers le contrôle de la création.
• Erner annonce un entretien sur le "viol au cinéma" et arrive à l'antenne un extrait des Grosses têtes présenté comme la campagne de pub de FC (il faut rire), d'une confusion totale. Erner aurait-il du mépris pour les auditeurs des Grosses têtes? Ou alors je n'ai rien compris à cette pastille, mais j'ai des excuses.
• "Utilisation des robots en milieu médical", ou comment passer à côté du sujet. On nous parle d'un robot d'accueil, comme il y en aura partout dans 10 ans. Rien à voir avec l'utilisation des robots dans les diagnostics et les soins, seul sujet intéressant.
• Long passage sur le Hamas qui cède enfin le contrôle des frontières à l'Autorité palestinienne. Pas grand chose, voire rien sur cet abus incroyable et sur la façon dont le Hamas est un des responsables de l'isolement de Gaza. Plus léger: musique arabe en fond de certaines interventions. Pour le prochain reportage à Clermont Ferrand, j'espère que l'on aura une bourrée.

Ce n'était que quelques exemples du "professionnalisme incontestable" des journalistes de FC, pour citer un intervenant sur ce forum.

482
Répondre en citant  
Aidons la Rédaction de France Culture - le Mar 31 Oct 2017, 09:33

munstead(http://www.regardfc.com/t94p470-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#29275) a écrit:Quelques notes prises en 30 minutes d'écoute, ce matin:
• L'affaire Compraoré: l'homme a été relâché à Roissy. On ne nous dira pas de quoi il est exactement accusé ni, surtout, pourquoi la France l'a remis en liberté alors qu'il est sous mandat d'arrêt international; Par contre, interviews de militants du BF. Ce Compraoré-là est sans doute un épouvantable personnage, comme son frère, mais pourquoi ne pas nous donner d'explications?
• Citation "le syndicat des producteurs d'Hollywood a procédé à "l'exclusion de Weinstein, d'une manière déchu"" ??? (...)
• Long passage sur le Hamas qui cède enfin le contrôle des frontières à l'Autorité palestinienne. Pas grand chose, voire rien sur cet abus incroyable et sur la façon dont le Hamas est un des responsables de l'isolement de Gaza. Plus léger:  musique arabe en fond de certaines interventions. Pour le prochain reportage à Clermont Ferrand, j'espère que l'on aura une bourrée.

Ce n'était que quelques exemples du "professionnalisme incontestable" des journalistes de FC, pour citer un intervenant sur ce forum.
Merci pour ce riche compte-rendu (du journal de 7h,  sans doute ?). Le journal de 7h était titré "Manifestation contre la rétrospective Roman Polanski à Paris", celui de 8h : "Robert Mueller : le procureur qui peut faire vaciller Donald Trump".

C'est "drôle", il semble qu'aucun journal de France Culture n'ait annoncé la visite historique du président français Emmanuel Macron aujourd'hui à la Cour européenne des droits de l'homme à Strasbourg. "Historique", car aucun président français n'a jamais fait de discours devant la CEDH. Cette cour qui prononce des jugements sur des requêtes invoquant des violations de la Convention  européenne des droits de l'homme devrait pourtant fort intéresser les militants politiques à la Rédaction, puisqu'elle garantit de nombreux droits sans cesse brandis par les chroniqueurs et journalistes de la station.

Aussi faisons ce que ne fait pas l'antenne publique nationale avec Institutions européennes - Le président en visite aujourd’hui

"Macron à Strasbourg pour la fin de l’état d’urgence

C’est à Strasbourg que deux années d’état d’urgence vont prendre symboliquement fin. Ce midi, quelques heures avant la levée effective, Emmanuel Macron sera au Conseil de l’Europe et à la Cour européenne des droits de l’homme.



C’est dans la salle des audiences de la Cour européenne des droits de l’homme, dans laquelle peuvent se réunir ses 47 juges, qu’Emmanuel Macron prononcera son discours. Une première pour un président français. Droits RTL

La visite du président de la République à Strasbourg aujourd’hui va être le temps fort d’une séquence de 48 heures qui se joue en trois temps. Hier, Emmanuel Macron a signé la loi antiterroriste dans laquelle ont été intégrées certaines dispositions de l’état d’urgence. Et ce soir à minuit, ces mesures d’exception mises en place dans la nuit tragique du 13 novembre 2015, et toujours renouvelées depuis, seront levées.

Le temps fort strasbourgeois intervient entre les deux : pour nouer symboliquement ces deux événements, Emmanuel Macron a choisi cette date pour honorer l’invitation qui lui avait été lancée cet été par la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) et le secrétaire général du Conseil de l’Europe. Ce midi à 12h30, il prononcera devant la CEDH un discours qui, nous disait l’Élysée hier, « rappellera l’attachement de la France à la question des droits de l’homme et, dans le contexte de hausse de la menace terroriste, l’attachement de la France à l’équilibre entre d’une part les libertés publiques et individuelles, et d’autre part la nécessaire lutte contre le terrorisme ».

Devant les juges de la Cour, le président devrait aussi annoncer un plan de lutte contre la surpopulation carcérale pour « mettre fin à une situation difficilement acceptable », toujours selon l’Élysée. Peu poursuivie devant la CEDH, et peu condamnée par cette dernière (notre dossier dans les DNA de vendredi) , la France fait toutefois l’objet d’un nombre trop important d’arrêts dénonçant les conditions de détention. Les arrêts rendus par la Cour, tout comme les rapports du Comité de prévention de la torture (organe du Conseil de l’Europe chargé de veiller au respect des droits de l’homme dans les lieux de privation de liberté) font souvent froid dans le dos.

Avant de se rendre à la Cour, Emmanuel Macron se rendra à 11h dans sa “maison mère”, le Conseil de l’Europe, dont la France est État fondateur et État hôte. Il rencontrera le secrétaire général de l’organisation, le Norvégien Thorbjorn Jagland, à qui il réaffirmera, là aussi, l’attachement de la République française. Cet attachement pourrait se concrétiser par l’annonce de l’organisation d’un sommet des leaders des 47 États membres à Strasbourg en 2019, projet mis sur la table par François Hollande au même endroit il y a un an, et qui n’attend qu’une confirmation de son très pro-européen successeur."

483
Répondre en citant  
Re: Les journaux et la rédaction de FC - le Mar 31 Oct 2017, 11:59

Le militantisme politique s'affiche donc maintenant ouvertement sur ce forum, sous le prétexte du redresseur de torts. Torts imaginaires, mais qui permettent d'annoncer la bonne parole de Notre Président.
Philaunet(http://www.regardfc.com/t94p480-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#29278) a écrit:(...) Aussi faisons ce que ne fait pas l'antenne publique nationale (...)
Grâce à Philaunet, nous aurons sans doute droit à l'intégralité de son discours en "pastilles", en français bien entendu mais aussi en anglais de la BBC, et en allemand d'une radio germanique. Et, pour ceux qui ne comprennent aucune de ces langues, la transcription intégrale.

484
Répondre en citant  
De la mauvaise foi pour combler sa vacuité - le Mar 31 Oct 2017, 12:08

Vous confondez (volontairement) ci-dessus information des Dernières Nouvelles d'Alsace et jugement personnel.

Votre apparente ignorance des langues étrangères vous fait ensuite ironiser stupidement.

Une contribution de mauvaise foi (prévisible et prévue) à envoyer aux oubliettes.

485
Répondre en citant  
''Macron en leader des Droits de l’Homme'' (DNA) - le Mar 31 Oct 2017, 13:26

Au courrier de Radio France Paris=La France?

François Luyckx 30/10/2017 15:26 France Inter

Bonsoir.

Je souhaite ajouter une précision quant à la programmation du film « The square », de cet excellent réalisateur suédois.

Il est aussi sorti en France Mme Adler, et donc pas uniquement à Paris.

Signé un provincial, qui aimerait se sentir autant français que les parisiens.

Grâce aux cinémas d’art et d’essais, les pèquenauds ont désormais accès à la culture, grâce aux sous titres.

Bien à vous.

La France d’en bas.


**************

La Rédaction de France Culture, quant à elle, préfère titrer ce matin sur quelques braillardes de la « Manifestation contre la rétrospective Roman Polanski à Paris » que sur un événement national au siège d'une organisation intergouvernementale (47 pays)  à Strasbourg (France...) Macron à Strasbourg pour la fin de l’état d’urgence :  Macron en leader des Droits de l’Homme.

Le président de la République Emmanuel Macron est arrivé ce matin à Strasbourg pour saluer le travail en faveur des droits de l’homme que porte le Conseil de l’Europe. Il a d’abord eu un entretien avec le secrétaire général du Conseil, Thorbjorn Jagland, à l’issue duquel il s’est félicité de la protection offerte par la convention des droits de l’homme à 830 millions de citoyens sur le continent. Avant de se rendre à la Cour européenne des droits de l’homme, établie tout à côté du Palais de l’Europe, Emmanuel Macron a fustigé les Etats qui « voudraient jouer en solitaire leur propre rôle et faire route » de leur côté, « ils sortent de l’Europe, ils privent leurs habitants des droits les plus fondamentaux », allusion aux pays qui refusent de se plier aux décisions de la Cour. Le président Macron a rappelé à cette occasion que l’état d’urgence institué il y a deux ans prenait fin demain, grâce à l’adoption d’une loi de lutte contre le terrorisme qui permet de suspendre « une procédure d’exception ».
Didier Rose


Attention, le discours en direct du président est traduit simultanément en anglais sur le site des DNA, cela pourrait heurter des sensibilités Smile

486
Répondre en citant  
Comment donner une tournure personnelle à une information - le Mar 31 Oct 2017, 17:20

Comment Antoine Mercier scénarise une séquence d'information et se l'approprie en la concluant. Un nouvel exemple de professionnalisme...

Journal de 12h30 31 10 2017

À 17'06 du journal commence une séquence sur le 500e anniversaire de la Réforme en Allemagne (thèses de Luther le 31 octobre 1517). La séquence dure 3'12'' dont presque l'intégralité est un entretien avec un envoyé spécial à Berlin.

À 16 secondes de la fin, Antoine Mercier reprend la parole pour conclure sur sa note personnelle qui dit tant de choses du personnage en matière d'éthique de l'information : [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/14310-31.10.2017-ITEMA_21479952-6.mp3" debut="19:57" fin="20:19"]

La technique utilisée par Antoine Mercier mériterait d'être développée.

Sinon, en 26 minutes de journal, les thèmes chers à la station ont été déclinés, mais l'impasse a été faite sur le déplacement du Président de la République à Strasbourg, devant le Conseil de l'Europe (47 pays) et la Cour européenne des droits de l'homme. La première visite d'un chef d'État français devant la Cour, dont la Convention est un instrument juridique qui promeut l'État de droit et la démocratie.

Il est assez ironique de savoir que toutes les indignations des militants de l'antenne, toutes les violations alléguées de droits (par exemple celle, potentielle, de Puigdemont à un procès équitable en Espagne) arrivent à la Cour européenne sous forme de requêtes.

Par ailleurs, le droit français est largement influencé par la jurisprudence de cette Cour, puisque ses dispositions doivent être transposées dans l'arsenal juridique national.

Évidemment, tout cela ne méritait pas un seul mot... Pourquoi ? Parce que France Culture se pense comme un média d'opposition envers l'actuel exécutif.

Si cette antenne était privée, comme Europe 1 ou RTL, personne n'y trouverait rien à redire, mais Radio France est un service public, et donc au service de tous et non d'un groupe politisé.  

487
Répondre en citant  
Notre Leader Complexe - le Mar 31 Oct 2017, 17:36

Philaunet(http://www.regardfc.com/t94p480-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#29282) a écrit: un événement national au siège d'une organisation intergouvernementale (47 pays) (...)
Il a d’abord eu un entretien avec le secrétaire général du Conseil, Thorbjorn Jagland (...)
On est effectivement content de l'apprendre.

Philaunet(http://www.regardfc.com/t94p480-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#29282) a écrit: Macron en leader des Droits de l’Homme. (...)
Le président Macron a rappelé à cette occasion que l’état d’urgence institué il y a deux ans prenait fin demain, grâce à l’adoption d’une loi de lutte contre le terrorisme qui permet de suspendre « une procédure d’exception ». (...)
Merci à Notre Leader : les dispositions de la procédure d'exception sont maintenant intégrées comme procédures normales.

Mais c'est France Inter qui nous informe (dans son Journal de 17h) de la principale révélation apportée par ce discours aux 830 millions d'habitants des 47 pays : bientôt, une agence sera créée spécialement pour encadrer les TIG. Qu'en pensent les Monténégrins ? et les Monégasques ?

Pensée trop complexe, forcément. La rédaction de France Culture, quant à elle, se réunit d'urgence pour chercher désespérément que dire, quel commentaire faire à propos de ce discours, pour satisfaire Philaunet.

488
Répondre en citant  
Re: Les journaux et la rédaction de FC - le Mar 31 Oct 2017, 18:03

Hameçonnage réussi Smile

En plusieurs endroits vous vous émouvez d'être interpellé sur les convictions qui transparaissent dans vos posts, mais vous ne vous privez pas d'ironiser sur les contributeurs. Faites ce que je dis, non ce que je fais...  Ne venez pas vous plaindre à l'avenir.

Par ailleurs, votre post rappelle très précisément une caricature du Daily Mail (pas sûr que vous le lisiez) où des juges internationaux de la Cour européenne des droits de l'homme, dont son président, étaient attaqués sur leur nationalité ou l'origine de leur famille. Tel était moldave (quelle insulte !), l'autre estonien, une autre arménienne, vraiment affreux, non ? Des personnes de moindre qualité du fait de leur nationalité... En ridiculisant le Monténégro et Monaco, États membres du Conseil de l'Europe, vous présentez de nouveau une image étroitement nationaliste, pour ne pas dire xénophobe, particulièrement déplaisante.

Enfin, le post  486 était d'abord consacré à la technique de présentation employée par Antoine Mercier pour donner à de l'information une tournure personnelle. C'était un Regard sur France Culture, ou sur la fabrique de l'opinion, dont on aurait davantage besoin.

Le post 482, qui relaie une information des DNA  que refuse de donner la Rédaction de France Culture, rappelle combien les journalistes de France Culture sont partiaux, non seulement dans le traitement, mais aussi dans leurs choix des sujets.

489
Répondre en citant  
Lucien de Rubempré et Madame de Bargeton, l'accord explicite... - le Mer 01 Nov 2017, 15:37

munstead(http://www.regardfc.com/t94p480-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#29275) a écrit:Quelques notes prises en 30 minutes d'écoute, ce matin : (...)
• Long entretien très confus avec une dame, présidente de la Fondation de la femme qui dénonce à peu près tous les films, censés favoriser un état d'esprit menant au viol, voire le viol. J'ai cru comprendre qu'elle en voulait au prince charmant, et à James Bond bien sûr. Pour elle, la séduction doit être immédiate, se traduire par un "oui" de la femme, si c'est non, l'homme doit s'éloigner. Adieu toute la littérature romantique, Jane Austen au bûcher, Stendhal à la poubelle. Elle dit ne pas vouloir de censure, mais tout son discours va vers le contrôle de la création. (...)
Et Balzac ?  Acceptable ?

Dialogue entre Lucien de Rubempré et Madame de Bargeton* :

- Ah Madame, c’est cruel à vous de feindre d’ignorer que mes émotions se nourrissent exclusivement d’un seul objet, et… que cet objet n’est autre que vous (…). Pourquoi ne pas vous confesser, madame, je… je…

- Lucien, dois-je vous prier de laisser parler votre cœur ?

- Je ne manie les mots avec facilité que quand mon cœur n’est pas en cause, un sentiment entre-t-il en jeu, je perds alors mon assurance. Depuis que vous m’avez fait la grâce et  l’honneur de m’admettre dans votre intimité, il n’est de jour où, passant de la douleur au ravissement, je n’aie connu les joies et les désespérances qui martèlent le premier amour.

-Ah, mon bel ange blond, que je m’en veux de vous avoir fait souffrir inconsciemment.

-Puisqu’il en est ainsi, madame, puisque mon pardon pourra seul apaiser les remords que mes  aveux vous causent, permettez-moi de vous baiser au front… chastement…

-Je vous le permets.

*******
* Théâtre radiophonique,  Lucien de Rubempré** d'Honoré de Balzac - 01/02/1963
Realisateur : Marcel Sicard
Adaptateurs : René Brest et Henri Weitzmann.
Avec (liste non exhaustive, transcrite depuis l'écoute) : Micheline Presle, Serge Reggiani, Danièle Delorme, Jacques Dumesnil, Rosy Varte, Pierre Bertin, Mary Marquet, Henri Crémieux, Jean-Pierre Cassel, Charles Vanel, etc.

Série absolument jubilatoire, pour la diction, l'interprétation, la langue, le montage. 115 épisodes de dix minutes. L'extrait ci-dessus est tiré du 13e.

*************
** Lucien de Rubempré est un personnage de la Comédie humaine d’Honoré de Balzac. Romans – Illusions perdues, Splendeurs et misères des courtisanes.
Il a dix-neuf ans. Orphelin d’un père pharmacien, il est choyé par sa mère. Sa sœur Ève est également aux petits soins pour lui, de même que David Séchard, son aîné de deux ans au collège où Lucien fait de brillantes études. Lucien est un enfant gâté et pourtant il supporte mal sa condition sociale. Il rêve d’accéder à la partie haute d’Angoulême où il est reçu finalement deux ans plus tard chez Madame de Bargeton qui le présente dans son salon comme un futur grand poète. En réalité, Lucien ne fait que rimailler, mais madame de Bargeton, dont la culture est assez limitée, se pique d’avoir découvert un talent dans ce jeune homme …
(wikipedia).


490
Répondre en citant  
Start-up nation - le Jeu 02 Nov 2017, 12:09

Excellente chronique de Frédéric Says ce matin Startup-nation, qui confirme la dérive culturelle de notre société gangrenée par l'idéologie entrepreneuriale, déjà soulignée (sur l'évolution du capitalisme vers le libéralisme).

Il s'agit maintenant d'une gestion des performances et de la production de l'Assemblée Nationale dans le cadre d'une "start-up nation". Bien entendu F. Says caricature quelque peu cette idée, mais la diffusion d'un extrait d'un discours à la Chambre des Communes (du moins je le suppose, ce n'est pas précisé) utilise explicitement ce concept.

Le progrès fait rage, et c'est ainsi que le libéralisme s'épanouit.

491
Répondre en citant  
Autre obsession - le Jeu 02 Nov 2017, 13:03

Says, une de vos accointances, SmV ? En tous les cas il résume bien l'idéologie que vous servez aux lecteurs (en envoyé commandé de FC ? mmmhhh, voyons cela d'un peu plus près). Il faut sortir de votre obsession, des idées fixes, s'ouvrir, enfin ! En lisant de la littérature, par exemple. Au hasard, Jane Austen. En français, ça ira aussi.

Contenu sponsorisé 

492
Répondre en citant  
Re: Les journaux et la rédaction de FC -

Les journaux et la rédaction de FC     Page 49 sur 52

Haut de page ?   

Aller à la page : Précédent  1 ... 26 ... 48, 49, 50, 51, 52  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum