Annonce :

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1 ... 28 ... 52, 53, 54  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Les journaux et la rédaction de FC    Page 53 sur 54

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
Les journaux et la rédaction de FC - le Mer 07 Oct 2009, 18:38

Rappel du premier message :

Fil connexe France Culture et les attentats

***************************
dans un autre fil, un invité inamical a écrit:z'aurez beau dire et beau faire, vous ne pourrez pas m'empêcher de penser que vous l'aimez autant que moi, cette émission, pour l'écouter aussi attentivement et la décortiquer comme vous le faite !
Ben, pas tant que ça en fait : si je l'écoutais autant que ça et aussi attentivement, ben en un mois de forum j'en serais plutôt autour de 500 posts soient 2 fois plus. Car c'est pas souvent que j'entends le journal de FC sans y relever une bourde à la limite de la faute professionnelle.

Maintenant je les noterai.
Tiens, autant ouvrir un fil sur le journal, tant qu'on y est...

A la Rédaction de FC il y a des gens qui ont gagné le respect de tous les auditeurs soucieux d'information. Et il y en a (et pas qu'un seul, et pas que des néo) je me demande franchement d'où ils sortent, où ils se croient, où ils ont appris à lire (ou à causer), qui leur a refilé une conception aussi branque du métier, et surtout je me demande :
a) comment fonctionne ce groupe pour produire autant de manipes
b) combien de temps encore il faudra supporter ce média d'opinion avant que ça ne devienne évident à tout le monde, que ces journaux de FC sont une grande entreprise de bourrage de crâne.

De cela nous parlerons dans ce fil, ami lecteur ...
* * *

521
Répondre en citant  
De la compétence en analyse des médias - le Sam 25 Nov 2017, 11:17

munstead(http://www.regardfc.com/t94p510-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#29535) a écrit:Ce matin, Camille Magnard débute son journal par "Tout ça pour ça!" qui est sa façon de présenter le remaniement ministériel.
J'ai voulu en avoir le cœur net (svp, indiquez l'heure du journal ou de diffusion pour faciliter la recherche) et voici ce que ça donne :     [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/14310-25.11.2017-ITEMA_21505280-1.mp3" debut="00:10" fin="00:19"] Journal de 7h : Samedi 25 novembre 2017
"Voilà qui résume le sentiment général" ??? "Le sentiment général" ? De qui ? Si cette entrée en matière d'un journal national d'une radio dite culturelle et de service public n'est pas outrageusement biaisée, on ne sait pas ce qu'il faut de plus !

Imagine-t-on un seul instant un journaliste de la BBC s'approprier du temps d'antenne pour faire son commentaire personnel habillé en "sentiment général" ? Il serait viré sur-le-champ.

Merci munstead d'avoir relevé ce passage.

Je lis sur le site de SWR 2 de ce jour  le riche descriptif d'une émission qui aborde la  question du rapport des enfants avec le monde numérique intitulée "Wie wird mein Kind medienkompetent?" [De l'usage raisonné des médias par mon enfant]

Le mot intéressant ici est "medienkompetent"  qui ne recouvre pas exactement la compétence d'analyse des médias, mais l'usage des moyens numériques.

Visiblement, nous manquons de véritables formations et d'experts en matière d'analyse de formes et de contenus produits par des médias audiovisuels. S'ils existent, ils ne sont guère entendus. Et pour cause ! Les médias ne vont pas inviter des techniciens chargés de les analyser. Enfin... ceux des médias qui auraient quelque chose à se reprocher, par exemple France Culture.

Il serait par exemple intéressant de faire étudier la vidéo accompagnant le descriptif de La Grande table (2ème partie) par Olivia Gesbert sujet : Mario Vargas Llosa : "Le nationalisme catalan est une création artificielle" 23/11/2017

Comment ont été choisis les plans et le découpage des images ? Dans quel but ? Que révèlent les attitudes de la journaliste au cours de la discussion ?

522
Répondre en citant  
Mémoire courte - le Lun 27 Nov 2017, 08:02

Journal de 7H 30. Anne-Laure Chouin qui accentue toujours un mot sur trois (insupportable) nous parle d'un procès autour d'un incinérateur dans la région de Melun et nous annonce, toute fiérote: "C'est le premier procès de ce genre en France, il fera jurisprudence". En 2012 (donc pas au Moyen-Âge), a eu lieu le procès en appel de l'incinérateur de Gilly-sur-Isère, grand dispensateur de dioxine. Ces installations datant de 1984 n'avaient jamais été aux normes. On avait dû abattre 700 vaches, interdire les cultures tout autour, de nombreuses plaintes avaient été déposées pour cancer. Le procès frappa quelques lampistes, donna un coup de règle sur les doigts de deux préfets, évita de remonter jusqu'au président du Conseil général qui avait beaucoup fait pour que l'on ne parle pas de cette affaire, alors qu'il était en même temps ministre de l'Environnement. Il avait déclaré ne jamais avoir été mis au courant de cette affaire en tant que ministre… alors qu'il s'en occupait depuis plusieurs années en Savoie. Ce président et ministre s'appelait Michel Barnier. À la suite du procès plus de 40 incinérateurs ont été fermés en France. Conclusion, Anne-Laure Chouin est toujours pleine d'assurance et on se demande bien pourquoi.

Détail: intervention d'un journaliste de  la bande de Gaza. Et ça recommence! Nous avons droit à un fond sonore de musique et incantations arabes. Exigeons le Petit quinquin, lorsque Martine Aubry s'exprime de Lille, Carlos Gardel pendant les reportages sur le sous-marin argentin.

523
Répondre en citant  
''À peu près exactement'' (Piedtenu) - le Mer 29 Nov 2017, 13:57

munstead(http://www.regardfc.com/t94p520-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#29546) a écrit:Journal de 7H 30. Anne-Laure Chouin qui accentue toujours un mot sur trois (insupportable) nous parle d'un procès autour d'un incinérateur dans la région de Melun et nous annonce, toute fiérote: "C'est le premier procès de ce genre en France, il fera jurisprudence". En 2012 (donc pas au Moyen-Âge), a eu lieu le procès en appel de l'incinérateur de Gilly-sur-Isère, grand dispensateur de dioxine.
Merci pour les précisions contenus dans ce billet. En passant, munstead, "Anne Lorchoin", c'est "Anne-Laure Chouin" et "Séférot ce soldat", c'est "ces féroces soldats" (just joking).

Le journal de 12h30 de ce mercredi 29 novembre vaut le détour à plusieurs égards. Pour Antoine Mercier, bien sûr dont le ton et le débit donnés à ses lectures valent affiche d'opinion personnelle sur le sujet qu'il évoque ; pour le trio Piedtenu, Viennot, Chouin (Mercier vous en donne la prononciation parce qu'il vous a sans doute lu : [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/14310-29.11.2017-ITEMA_21508775-6.mp3" debut="00:59" fin="01:01"])

Dans ce journal on apprend que la réforme du mode de scrutin aux élections européennes est un coup bas ("un tripatouillage" selon LR cité avec plaisir par le journaliste) du grand méchant Macron.

On entend également Antoine Mercier essayer de faire dire de mauvaises choses à Maël de Calan, candidat à la présidence LR, mais ça ne prend pas. C'est assez drôle.  

D'abord un petit coup de François Rufin (intonations à la Coluche) chez Erner avant l'intervention de Maël de Calan [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/14310-29.11.2017-ITEMA_21508775-6.mp3" debut="17:31" fin="18:55"]

Vif du sujet :  [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/14310-29.11.2017-ITEMA_21508775-6.mp3" debut="20:30" fin="22:36"]

Les Républicains : Maël de Calan, le modéré un peu dingue JDD le 29 novembre 2017.

524
Répondre en citant  
Re: Les journaux et la rédaction de FC - le Jeu 30 Nov 2017, 08:25

Journal de 8 H. Clara Lecocq Réale, entre deux prises d'air bruyantes,  poursuit  à toute vitesse son récit négatif et angoissant de l'actualité française et internationale..
Exemple: elle parle des réactions croates au suicide d'un criminel de guerre en plein tribunal et nous dit que la ville de Mostar est "plus divisée que jamais". C'est là une expression journalistique particulièrement stupide, dangereuse, et fausse en l'occurrence. La ville n'est pas plus divisée que jamais. Des efforts considérables ont été faits des deux côtés pour oublier le drame de la guerre de Yougoslavie. Il y a eu hier la manifestation de 300 nostalgiques sur une population de  65 000 habitants. Normal. Rien de plus.
Rubrique anti-Macron: à la suite de la présentation du plan contre les trafiquants passeurs de migrants, intervention bizarre d'un "spécialiste" interrogé pour égrener  tous les doutes que peut soulever, selon lui, ce plan et commence par nous déclarer que tous les pays africains ne sont pas d'accord, en particulier la Libye… Quelle surprise! Le reste relève des supputations. Et de l'immobilisme. Il est tellement plus facile de multiplier les interviews avec de pauvres migrants , de dénoncer la situation, comme aime à le faire FC. que d'essayer d'imaginer des solutions, d'interroger ceux qui veulent agir.

525
Répondre en citant  
Re: Les journaux et la rédaction de FC - le Jeu 30 Nov 2017, 13:24

munstead(http://www.regardfc.com/t94p520-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#29566) a écrit:Journal de 8 H. Clara Lecocq Réale, entre deux prises d'air bruyantes,  poursuit  à toute vitesse son récit négatif et angoissant de l'actualité française et internationale..
Apocalypse almost now, ça permet d'attirer l'attention.
Exemple: elle parle des réactions croates au suicide d'un criminel de guerre en plein tribunal et nous dit que la ville de Mostar est "plus divisée que jamais". C'est là une expression journalistique particulièrement stupide, dangereuse, et fausse en l'occurrence. La ville n'est pas plus divisée que jamais. Des efforts considérables ont été faits des deux côtés pour oublier le drame de la guerre de Yougoslavie. Il y a eu hier la manifestation de 300 nostalgiques sur une population de  65 000 habitants. Normal. Rien de plus.
Hier midi, un commentateur interrogé sur SWR 2, la radio publique allemande de la région du Rhin, disait qu'il ne faillait pas "überwerten" le phénomène du tweet politique (suite à un tweet du président du SPD).

"überwerten" = "accorder une trop grande importance".

Le choix journalistique (pour créer une histoire ou un autre de ces "clivages" si appréciés à FC) de mettre sous les projecteurs de micro-événements (souvent rapportés par l'AFP, qui a besoin de nouvelles sensationnelles pour vivre) ou des paroles d'illustres inconnus ne représentant qu'eux-mêmes, va à l'encontre de la complexité du réel que pourtant France Culture se targue d'illustrer, mais dont elle ne redécouvre que très lentement le chemin (et c'est déjà bien)

Accorder trop d'importance, c'est déformer, c'est donc donner une fausse image des proportions et donc de l'influence ou de la légitimé.
Rubrique anti-Macron: à la suite de la présentation du plan contre les trafiquants passeurs de migrants, intervention bizarre d'un "spécialiste" interrogé pour égrener  tous les doutes que peut soulever, selon lui, ce plan et commence par nous déclarer que tous les pays africains ne sont pas d'accord, en particulier la Libye… Quelle surprise! Le reste relève des supputations. Et de l'immobilisme. Il est tellement plus facile de multiplier les interviews avec de pauvres migrants , de dénoncer la situation, comme aime à le faire FC. que d'essayer d'imaginer des solutions, d'interroger ceux qui veulent agir.
Vous pointez exactement un des graves défauts de ceux et celles qui n'ont jamais eu à résoudre des problèmes, efforts qui reviennent souvent à choisir la moins mauvaise solution vu les divergences entre les acteurs.

À France Culture, dans les commentaires à visée politique ou sociale, il est peu fait état des réflexions sur la manière d'accommoder les tensions quand une initiative est lancée. La première chose que l'on comprend, c'est que ça ne va pas assez loin ou que c'est mal (on sourit devant les jugements péremptoires d'ignorants, par exemple de la diplomatie, s'exprimant sur les actions de personnes qualifiées et expérimentées).

Mais cela pourrait changer, et cela change, voir le journal de grande qualité professionnelle de ce midi par Antoine Mercier, Journal de 12h30 : Jeudi 30 novembre 2017 (25'). À suivre, peut-être...

526
Répondre en citant  
Antoine Mercier, capitaine du journal de 12h30 - le Jeu 30 Nov 2017, 22:37

Comme écrit ci-dessus, il faut reconnaître de nombreuses qualités au Journal de 12h30 : Jeudi 30 novembre 2017.

Sa structure est solide et la coordination bien assurée. En début de journal, Antoine Mercier présente les sujets et annonce le nom de la personne qui développera le sujet ; il introduit chaque sujet et passe la parole aux journalistes qui le traitent. Dans ce journal : Cécile de Kervasdoué, Anne Laure Chouin,  Catherine Petillon, Marie-Pierre Vérot et Antoine Marette, Hakim Kasmi et Ludovic Piedtenu (oubliés tous les deux dans le descriptif ). Un capitaine, sept matelots, un visiteur (celui qui interviendra dans la Grande table d'Olivia Gesbert et qu'elle  présente) et un invité, politique, en général.  Nous avions donc aujourd'hui 11 voix différentes, et bien distinctes par leur timbre, intervenant en 25 minutes. Et aucune impression d'excès, grâce à une préparation et une coordination millimétrées (on a entendu Mercier reprendre habilement la parole au bavard de la Grande table).

Chacun des développement baptisés Suivi / Précisions /  Explications / Commentaire / Analyse mériteraient discussion, notamment le suivi de "La proposition de loi sur la résidence alternée des enfants de parents séparés" que fait  Cécile de Kervasdoué, auteur d'un "papier" nettement à charge sur ce projet, visant en particulier la vie privée du rapporteur de la proposition de loi (dans le papier comme dans l'intervention orale). Je ne suis pas sûr qu'une telle mise en cause aurait été osée si le rapporteur avait été une femme. Non, certainement pas. On pourrait également étudier comment l'interview de Patrick Stefanini a été réalisée, Ludovic Piedtenu montrant une nouvelle fois ce ton pressé, superficiel et coupant qui caractérise ses "questions" (sans intérêt).

Reste que les qualités de ce journal excèdent largement les possibles critiques. Et puis, on n'y donne pas de résultats de sports professionnels, ni de cours de la bourse. La météo y est brièvement mentionnée, plus comme respiration avant la fin de journal que pour une réelle information.

Enfin, la page de journal sur le site décrit ses sujets de manière complète (et sans faute, c'est donc possible !). Le journal est proposé à la réécoute en ligne et en téléchargement entre une demi-heure et une heure après sa diffusion en direct. Difficile de faire mieux.

Journal de 12h30
Faire de la résidence alternée le principe en cas de séparation des parents : une proposition de loi MoDem, controversée, va être examinée ce soir par l'Assemblée nationale.

La proposition de loi sur la résidence alternée des enfants de parents séparés examinée ce soir à l'Assemblée rencontre de fortes réserves à droite comme à gauche.

Suivi de Cécile de Kervasdoué  
en savoir plus  "Résidence alternée pour tous : une fausse réponse à une vraie question"

Les salariés des centres de ressources humaines de La Poste appelés à faire grève. Leurs syndicats redoutent que la future mutualisation des services provoque des "fermetures de sites" et des "suppressions d'emplois".

Précisions d'Anne Laure Chouin.

L'envolée du Bitcoin se poursuit aujourd'hui à plus de 11 000 dollars. La plus populaire des crypto-monnaies commence à intéresser les gros investisseurs.

Explications de Catherine Petillon

Après le nouveau tir de missile nord coréen, les Etats-Unis appellent tous les pays à couper leurs relations diplomatiques et commerciales avec Pyongyang. La Chine rejette l'idée de couper les approvisionnement en pétrole.

La mise en place d'une force d'urgence pour démanteler les réseaux de passeurs en Libye décidée hier en marge du sommet Union européenne-Union africaine.

Commentaire de Marie-Pierre Vérot    

Et puis la rediffusion sur Twitter par le président américain Donald Trump de vidéos antimusulmanes a tourné hier à l'affrontement diplomatique entre les Etats-Unis et leur plus proche allié, le Royaume-Uni.

Analyse d'Antoine Marette  

L'invité de la séquence interview : Patrick Stefanini, auteur de la Déflagration et ancien directeur de campagne de François Fillon.

   La droite est dans une situation difficile. Elle doit travailler ! Patrick Stefanini qui a connu Chirac, Juppé, Sarkozy, Pécresse et Fillon distille ses conseils #presidenceLR#lesrepublicains A lire : "Déflagration" @robert_laffonthttps://t.co/hBTmhDVLDhpic.twitter.com/qLNmMmqi3v
   — France Culture Pol (@FCulture_Pol) November 30, 2017

Intervenants

   Patrick Stefanini
   haut fonctionnaire, membre du Conseil d'État, directeur de campagne de François Fillon lors de la présidentielle 2017


Antoine Mercier indique en conclusion : "journal préparé par Yassine Bouzar"

527
Répondre en citant  
Un coup pour rien - le Lun 04 Déc 2017, 08:00

Journal du matin, 7H 8. FC s'inquiète aujourd'hui de la politique de l'emploi macronienne chez les hauts-fonctionnaires.  On y apprend ainsi que Macron voulait appliquer un spoil-system à l'américaine (quelle horreur!), qu'il n'a pas encore tenu cette promesse (pas bien ça), mais qu'il y a eu quand même quelques changements, mais que ce n'est pas fini, que le nombre de membres des cabinets a diminué et que les pauvres hauts fonctionnaires sont surchargés de travail, ce qu'ils n'apprécient pas du tout (défense des 35 heures sans doute). Un expert du CNRS, qui ne connait pas tout de la haute fonction publique, vient en renfort pour nous expliquer que les HF hésiteraient à prendre des postes politisés. On aimerait qu'il nous donne une liste des HF qui refuseraient de devenir directeurs d'administration centrale, juste pour voir. Ceux qui ont refusé sous la gauche ou sous la droite, par exemple. Ce serait au sens propre une short-list.  Et ne remontons pas jusqu'à 1940… Puis on nous dit que ce sont les administrations centrales qui ont imposé les mesures impopulaires… Ben voyons. Bref tout un sujet pour rien, juste pour jeter un peu de vinaigre dans la soupe  de l'information à FC.
À  noter aussi, un long sujet sur le bitcoin avec une économiste au ton décidé qui arrive à brouiller encore un peu plus la définition de cette monnaie spéculative en lui trouvant quelques charmes théoriques.

528
Répondre en citant  
Re: Les journaux et la rédaction de FC - le Lun 04 Déc 2017, 19:23

munstead(http://www.regardfc.com/t94p520-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#29584) a écrit:Journal du matin, 7H 8. (...)Ben voyons. Bref tout un sujet pour rien, juste pour jeter un peu de vinaigre dans la soupe  de l'information à FC (...)
J'aime assez cette expression...

Notons un changement majeur dans l'information, le midi semble-t-il : les commentateurs h/f de la station pèsent leurs mots et ajoutent telle Marie-Pierre Vérot pour le sujet Catalogne après l'expression "des prisonniers politiques", la formule "comme ils les appellent". Antoine Mercier a lui aussi, en donnant la parole à un délégué critiquant la SNCF, ajouté une incise "Voici, selon lui, les causes de la panne".

Marie-Pierre Vérot a équilibré son reportage Catalogne. Est-ce l'effet des nombreuses réactions critiquant la partialité de FC envers les tenants de l'indépendance catalane ?

Pourquoi dans ce journal de 12h30, de nouveau de bonne tenue (sauf interview en direct dont la durée a été mal gérée), faut-il faire intervenir l'invité de 12h55 pour commenter un sujet d'actualité, en l'occurrence Antoine Compagnon qui dit trois banalités sur la panne de Montparnasse (dont l'une qui montre son pariso-centrisme "on prend le train pour aller à Bordeaux ou Toulouse"). C'est une "respiration", une "virgule", qui n'apporte strictement rien et qui met l'invité dans une position à chaque fois inconfortable (il n'a rien à dire d'original), ce qui gêne l'auditeur.

529
Répondre en citant  
Re: Les journaux et la rédaction de FC - le Lun 04 Déc 2017, 23:33

Philaunet(http://www.regardfc.com/t94p520-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#29587) a écrit:
munstead(http://www.regardfc.com/t94p520-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#29584) a écrit:Journal du matin, 7H 8. (...)Ben voyons. Bref tout un sujet pour rien, juste pour jeter un peu de vinaigre dans la soupe  de l'information à FC (...)
J'aime assez cette expression...

Notons un changement majeur dans l'information, le midi semble-t-il : les commentateurs h/f de la station pèsent leurs mots et ajoutent telle Marie-Pierre Vérot pour le sujet Catalogne après l'expression "des prisonniers politiques", la formule "comme ils les appellent". Antoine Mercier a lui aussi, en donnant la parole à un délégué critiquant la SNCF, ajouté une incise "Voici, selon lui, les causes de la panne".

Marie-Pierre Vérot a équilibré son reportage Catalogne. Est-ce l'effet des nombreuses réactions critiquant la partialité de FC envers les tenants de l'indépendance catalane ?

Pourquoi dans ce journal de 12h30, de nouveau de bonne tenue (sauf interview en direct dont la durée a été mal gérée), faut-il faire intervenir l'invité de 12h55 pour commenter un sujet d'actualité, en l'occurrence Antoine Compagnon qui dit trois banalités sur la panne de Montparnasse (dont l'une qui montre son pariso-centrisme "on prend le train pour aller à Bordeaux ou Toulouse"). C'est une "respiration", une "virgule", qui n'apporte strictement rien et qui met l'invité dans une position à chaque fois inconfortable (il n'a rien à dire d'original), ce qui gêne l'auditeur.

J'ai noté également depuis deux semaines l'irruption de quelques nuances, en particulier dans les chroniques économiques. Nouvelles instructions? Treiner réaliserait-elle que sa petite couvée risquait de compromettre ses espérances? Ceci dit, on a quand même eu droit à 12 H 40 à un quasi dossier sur "l'Assemblée nationale " de défenseurs des CHST, avec une intervention quasi incompréhensible , péniblement confuse, d'une spécialiste engagée du droit du travail. Mercier et Vérot s'y sont mis à deux pour essayer de lui soutirer quelques réponses. C'était presque caricaturale d'une certaine image de FC.

530
Répondre en citant  
Quand le ton bas et lourd pèse comme un couvercle - le Mar 05 Déc 2017, 09:15

munstead(http://www.regardfc.com/t94p520-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#29590) a écrit:(...) J'ai noté également depuis deux semaines l'irruption de quelques nuances, en particulier dans les chroniques économiques. Nouvelles instructions? Treiner réaliserait-elle que sa petite couvée risquait de compromettre ses espérances? Ceci dit, on a quand même eu droit à 12 H 40 à un quasi dossier sur "l'Assemblée nationale " de défenseurs des CHST, avec une intervention quasi incompréhensible , péniblement confuse, d'une spécialiste engagée du droit du travail. Mercier et Vérot s'y sont mis à deux pour essayer de lui soutirer quelques réponses. C'était presque caricatural d'une certaine image de FC.
De quelle image ? L'intervention calamiteuse de Cécile Briec, ergonome et psychologue du travail en direct de la Bourse du Travail est plutôt une exception. Calamiteuse par sa prosodie et le timbre de la voix, au point d'être "quasiment incompréhensible", comme vous l'écrivez. Mercier et Vérot auraient dû mettre fin à cette interview rapidement, ils l'ont fait durer...

Au contraire de plusieurs producteurs, les journalistes de la rédaction de FC tentent de donner du relief à leurs propos en ajoutant des accents toniques (en initiale) ou en frappant à l'excès les finales des mots. Peut-être aviez-vous dans l'oreille la voix soporifique et irritante d'Olivia Gesbert (lui confier chaque jour deux heures d'antenne semble insensé) ? Ou alors pensiez-vous à ces monologues longs et creux de producteurs h/f pour introduire les sujets et les invités (p. ex. Sonia Kronlund, Matthieu Garrigou-Lagrange, René Frydman, Aurélie Charon*) ?

Journal de 12h30 04 12 2017

* En prime la dernière intro de Charon, bien chargée des poncifs habituels (et de lourdes prises de respiration) : [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/14486-04.12.2017-ITEMA_21513493-0.mp3" debut="04:13" fin="05:59"] Une vie d'artiste Numéro 15 "Jean-Christophe Meurisse. Avec sa compagnie Les Chiens de Navarre, il présente leur dernière création Jusque dans vos bras, en tournée dans toute la France jusqu’en mai 2018 :  « une psychanalyse électrochoc de la France ». Du rire aux larmes, sont convoquées au plateau quelques figures de notre Histoire et de notre actualité, pour s’attaquer férocement à cette « identité nationale » qui continue de faire débat…"

531
Répondre en citant  
Re: Les journaux et la rédaction de FC - le Mar 05 Déc 2017, 09:22

Philaunet(http://www.regardfc.com/t94p520-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#29591) a écrit:
munstead(http://www.regardfc.com/t94p520-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#29590) a écrit:(...) J'ai noté également depuis deux semaines l'irruption de quelques nuances, en particulier dans les chroniques économiques. Nouvelles instructions? Treiner réaliserait-elle que sa petite couvée risquait de compromettre ses espérances? Ceci dit, on a quand même eu droit à 12 H 40 à un quasi dossier sur "l'Assemblée nationale " de défenseurs des CHST, avec une intervention quasi incompréhensible , péniblement confuse, d'une spécialiste engagée du droit du travail. Mercier et Vérot s'y sont mis à deux pour essayer de lui soutirer quelques réponses. C'était presque caricatural d'une certaine image de FC.
De quelle image ? L'intervention calamiteuse de Cécile Briec, ergonome et psychologue du travail en direct de la Bourse du Travail est plutôt une exception. Calamiteuse par sa prosodie et le timbre de la voix, au point d'être "quasiment incompréhensible", comme vous l'écrivez. Mercier et Vérot auraient dû mettre fin à cette interview rapidement, ils l'ont fait durer...

Au contraire de plusieurs producteurs, les journalistes de la rédaction de FC tentent de donner du relief à leurs propos en ajoutant des accents toniques (en initiale) ou en frappant à l'excès les finales des mots. Peut-être aviez-vous dans l'oreille la voix soporifique et irritante d'Olivia Gesbert (lui confier chaque jour deux heures d'antenne semble insensé) ? Ou alors pensiez-vous à ces monologues longs et creux de producteurs h/f pour introduire les sujets et les invités (p. ex. Sonia Kronlund, Matthieu Garrigou-Lagrange, René Frydman, Aurélie Charon*) ?

Journal de 12h30 04 12 2017
(...)
L'image de FC auprès de ceux qui n'écoutent pas FC. Pardon pour la référence, mais les deux comiques du Quotidien de Yann Barthès ont longtemps fait une pastille censée être drôle sur FC.

Contenu sponsorisé 

532
Répondre en citant  
Re: Les journaux et la rédaction de FC -

Les journaux et la rédaction de FC     Page 53 sur 54

Haut de page ?   

Aller à la page : Précédent  1 ... 28 ... 52, 53, 54  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum