Annonce :

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1 ... 30 ... 57, 58, 59, 60, 61  Suivant

Accueil / France Culture

Les journaux et la rédaction de FC    Page 58 sur 61

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
Les journaux et la rédaction de FC - le Mer 07 Oct 2009, 18:38

Rappel du premier message :

Fil connexe France Culture et les attentats

***************************
dans un autre fil, un invité inamical a écrit:z'aurez beau dire et beau faire, vous ne pourrez pas m'empêcher de penser que vous l'aimez autant que moi, cette émission, pour l'écouter aussi attentivement et la décortiquer comme vous le faite !
Ben, pas tant que ça en fait : si je l'écoutais autant que ça et aussi attentivement, ben en un mois de forum j'en serais plutôt autour de 500 posts soient 2 fois plus. Car c'est pas souvent que j'entends le journal de FC sans y relever une bourde à la limite de la faute professionnelle.

Maintenant je les noterai.
Tiens, autant ouvrir un fil sur le journal, tant qu'on y est...

A la Rédaction de FC il y a des gens qui ont gagné le respect de tous les auditeurs soucieux d'information. Et il y en a (et pas qu'un seul, et pas que des néo) je me demande franchement d'où ils sortent, où ils se croient, où ils ont appris à lire (ou à causer), qui leur a refilé une conception aussi branque du métier, et surtout je me demande :
a) comment fonctionne ce groupe pour produire autant de manipes
b) combien de temps encore il faudra supporter ce média d'opinion avant que ça ne devienne évident à tout le monde, que ces journaux de FC sont une grande entreprise de bourrage de crâne.

De cela nous parlerons dans ce fil, ami lecteur ...
* * *

571
Répondre en citant  
Re: Les journaux et la rédaction de FC - le Mar 16 Jan 2018, 16:53

munstead(http://www.regardfc.com/t94p560-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#29865) a écrit:
Lvstvcrv(http://www.regardfc.com/t94p560-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#29862#29862) a écrit: (...) Vous regrettez visiblement les "organismes officiels", ceux de l'époque du "secrétariat à l'information". L'OFCE a le mérite d'apporter une voix qui ne se contente pas de relayer le discours calibré du gouvernement et de l'Elysée. La mission du service public, rappelons-le, n'est pas d'être le relais du discours gouvernemental, mais de refléter la diversité des points de vue, experts ou partisans.
Votre façon de comprendre ce que j'écris est vraiment étonnante. Je ne regrette en rien les organismes officiels, mais je précise que cet OFCE au "nom officiel" n'est qu'une officine de LFI et porte donc un jugement biaisé, politique. Et penser qu'Erner applique des instructions gouvernementales en interrogeant la pauvre Ancelin, la pauvre victime du gouvernement via l'OBS sans doute, sur les migrants est proprement délirant. Et votre nouveau "Média" peut difficilement cacher ses origines et ses thèmes de prédilection comme les migrations.
Pour être "délirant", c'est délirant, en effet. Rappelle le discours du SMV de naguère : "France Culture est à la botte du pouvoir". Ce n'est plus de la servitude volontaire, mais de la surdité volontaire.

572
Répondre en citant  
La barbarie sans précédent du président français (Moix via Rédaction complaisante) - le Lun 22 Jan 2018, 12:59

Après avoir écouté le journal de ce lundi 22 janvier 2018 à 12h30 à France Culture, il reste aux Français la solution de demander l'asile politique en Russie ou en Corée (du nord). Là, au moins, ça va mieux que "chez nous". Voir la longue et jouissive prise en charge éditoriale d'un texte paru dans Libération sur la barbarie française envers les migrants et tous les sujets nationaux abordés sous l'angle du dénigrement, lequel se voit délégué à des inconnus, pour être ensuite  développé à n'en plus finir, avec des airs de sainte-nitouche de la neutralité.

Pourquoi Antoine Mercier ne cherche-t-il pas une place, avec ses collaborateurs, dans l'équipe de communication d'un parti politique ou d'un média privé en ligne ? Ce serait plus approprié.

Journal de 12h30 : Lundi 22 janvier 2018.

573
Répondre en citant  
Re: Les journaux et la rédaction de FC - le Mar 23 Jan 2018, 16:21

Philaunet(http://www.regardfc.com/t94p570-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#29903) a écrit:
Après avoir écouté le journal de ce lundi 22 janvier 2018 à 12h30 à France Culture, (...)

Après l'avoir écoutée, cette émission, je suis allé lire le texte de Yann Moix, dont toute la presse parle, même le Figaro ("Moix étrille Macron").
Si on résume, Macron fait un discours dont la rédaction de FC se fait largement l'écho ("je", coups de menton, regard clair écarquillé etc.). Il menace procès en diffamation qui osera dénoncer les pratiques des forces de l'ordre. Un polémiste, Moix, le prend au mot : chiche !
Le défi présidentiel de l'un, l'attitude polémique mais courageuse de l'autre, portant sur un sujet grave pour la démocratie (le respect des droits et des droits humains, les dérives sécuritaires depuis quelques mois) justifient ce traitement éditorial des deux temps de cette polémique.
Je ne doute pas que cette même rédaction nous fera part des poursuites judiciaires que Macron-Je, qui fait toujours ce qu'il dit, ne manquera pas d'entreprendre envers Moix, et des résultats de ces poursuites.
Au cas pas improbable où "Je" oublierait son engagement solennel et présidentiel, il faut espérer que la rédaction de FC saura nous le rappeler pour en tirer les conclusions qui s'imposent.
C'est la démocratie. Mais vous et munstead ne supportez pas qu'une parole soit donnée aux opposants, allant même jusqu'à vous indigner que des syndicalistes opposés à cette politique aient la parole dans les journaux de FC... Peut-être s'agit il simplement de faire ainsi pression sur la rédaction de FC ?


574
Répondre en citant  
Re: Les journaux et la rédaction de FC - le Mar 23 Jan 2018, 16:43

D'un côté la politique et l'action, de l'autre le blabla d'un polémiste dans Libération.

Ce qui manque à beaucoup, c'est la perception de la réalité. Écrivez-moi en courrier privé et je vous donnerai des contacts de Syriens, d'Afghans, d'Irakiens, de Géorgiens, et encore d'autres (h/f) qui bénissent l'État français de leur avoir accordé le droit de s'installer en France. Ceux-là, on ne les entend pas à France Culture.

Quant aux délires du polémiste de chez Ruquier, ils sont montés en épingle pour donner de la visibilité aux médias qui les reprennent. Voilà l'état du débat public à France Culture : l'accusation et le dénigrement systématiques de toute action politique qui ne va pas dans le sens de l'idéologie maison.

575
Répondre en citant  
Re: Les journaux et la rédaction de FC - le Mer 24 Jan 2018, 15:07

Philaunet(http://www.regardfc.com/t94p570-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#29914) a écrit:
D'un côté la politique et l'action, de l'autre le blabla d'un polémiste dans Libération.

Vous vous rendez compte qu'il ne s'agit là que d'une opinion politique... la vôtre. ll paraît préférable de ne pas répondre, pour ne pas transformer ce forum de critique radiophonique en forum politique Mais ce type d'intervention a-t-il sa place ici ?

Philaunet(http://www.regardfc.com/t94p570-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#29914) a écrit:
Ce qui manque à beaucoup, c'est la perception de la réalité.
Cela n'existe pas, LA réalité, chacun vit dans la sienne. Si en plus on parle de perception, on aborde un domaine subjectif donc un point de vue totalement personnel par définition.
Philaunet(http://www.regardfc.com/t94p570-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#29914) a écrit:

Voilà l'état du débat public à France Culture : l'accusation et le dénigrement systématiques de toute action politique qui ne va pas dans le sens de l'idéologie maison.
Vous confondez information et débat public.
Dénigrement systématique ? lundi matin par exemple, Philippe Martin, un économiste "officiel", comme les aime et les tolère munstead, c'est-à-dire ancien conseiller de Macron et travaillant actuellement pour le premier ministre (mais affirmant tranquillement son indépendance !) intervenait pour justifier longuement la politique économique gouvernementale. Il y a ainsi une diversité des intervenants, mais vous protestez lorsque le point de vue présenté n'est pas conforme à "la ligne du Parti" (LREM s'entend). Attitude trop simpliste pour prétendre faire une critique journalistique ou radiophonique.
Votre intolérance vis-à-vis de la pluralité des opinions ne peut que vous rendre malheureux. Difficile de souhaiter un "débat public" en affichant une telle intolérance.


576
Répondre en citant  
Re: Les journaux et la rédaction de FC - le Mer 24 Jan 2018, 15:26

Lstc, vous personnalisez le débat. Au lieu de vous intéresser au sujet et d'étudier le nombre d'interventions de personnalités et de propos représentant ceci ou cela, vous m'interpellez avec des expressions comme "Votre intolérance", "vous rend malheureux". Voilà qui est typique de l'agressivité et du jugement péjoratif envers celui qui exprime un point de vue.

Ce forum est un libre lieu d'expression sur France Culture et sur les autres radios culturelles. Quelqu'un se permet-il ici de vous parler de votre bonheur ou de votre malheur ? Copiez-vous des parties de commentaires qui suivent les articles de journaux en ligne où l'on trouve ce type de médiocre interpellation qui disqualifie instantanément son auteur ? Dites ce que vous avez à dire sur FC, soyez en désaccord en étayant votre position, comme vous le faites plus haut en partie, restez-en au sujet et le débat sera sain.

Je note que vos interventions sont uniquement des réactions, généralement hostiles, à des observations sur la partialité de la chaîne. C'est une option de participation. Mais puisque vous lisez ce forum avec visiblement quelque intérêt, pourquoi ne pas produire vous-même une contribution qui permettrait à autrui de se cultiver, de s'informer et éventuellement de réagir ? Cela enrichirait le forum, non ?

À propos, trouvez-vous que la page dédiée à la GT 2e partie d'hier reflète le contenu de l'émission (cf. Nicolas Baverez sera-t-il sur le portail ?) ? Trouvez-vous que cette émission ait été traitée, sur la page de présentation, de manière aussi équitable, que disons... Fake news : le vrai du faux de Frédéric Lordon ou encore que Les vies plurielles de Didier Fassin ? J'aimerais avoir un avis pour éventuellement dissiper une impression...

577
Répondre en citant  
Re: Les journaux et la rédaction de FC - le Jeu 25 Jan 2018, 15:56

La modernisation illumine la rédaction de FC qui en perd tout esprit critique. Les éléments de langage du service de communication de l'Elysée sont aimablement repris sans aucun recul par les journalistes ce jeudi 25/01.

Le chômage ne baisse pas ? c'est simplement que l'"Effet Macron" (sic) ne s'est pas encore fait sentir. Ce qui signifie implicitement que Macron a un effet présidentiel forcément positif par son avènement (l'effet "divin enfant"). Et pourtant l'effet Macron, on l'a bien senti passer : c'est la précarisation, les licenciements (pardon : les départs volontaires) multipliés, les réductions d'impôts aux riches, la suppression des APL et des contrats aidés etc.
Le chômage ne baisse pas ? la rédaction de FC ne trouve rien d'autre à donner comme explication que le sempiternel problème de la formation : le chômage c'est donc la faute aux chômeurs, incompétents. Cela évite d'envisager une responsabilité des entreprises et de la Finance. Mais le MEDEF a ses entrées au gouvernement, et à FC par les "consultants indépendants" genre N. Baverez omniprésent, et autres think tanks.
France is back. En anglais dans le texte... FC nous fait savoir incidemment que le président sait lire un discours en anglais. Aucun recul pour se rendre compte qu'au contraire, la simple énonciation en anglais (!!!) de cette phrase par son président actuel signe l'échec de la France. Président immature, tout fier de savoir lire un discours en anglais, culture réduite aux finances.
Pendant ce temps-là, la grève des surveillants de prisons se poursuit. Et pourtant le ministre propose une prime à l'agression. Aucune réflexion bien entendu dans la rédaction de FC sur ce qu'implique, la signification d'une telle prime. Les surveillants refusent : les ingrats ! FC nous rappelle donc qu'ils n'ont pas le droit de grève. Surveillants, détenus : ensemble, bien éloignés des "premiers de cordée" auto-proclamés (l'élite, quoi), des winners, de ceux qui réduisent la France à une "start-up nation".
FC nous fait savoir que les patrons et la finance sont satisfaits du discours de Macron à Davos. Les chômeurs, les surveillants de prison, eux, on ne sait pas ce qu'ils en pensent. Leur avis, FC s'en fiche et ne parle pas de choses aussi vulgaires. Parler de Davos et de la mondialisation avec N. Baverez et ses confrères, c'est nettement plus valorisant (dans tous les sens du terme).
La prochaine fois, on élira directement une banque, de préférence on votera pour une banque de la City of London. Mais pour ceux qui pensent qu'il y a dans la vie, et en France, autre chose que la Finance, et qu'il y a en France d'autres populations que les Traders, il faut voir d'urgence au cinéma le documentaire Belinda : film formidable de sensibilité et d'humanisme, loin, très loin, des winners. On en entendra pas parler sur FC.




578
Répondre en citant  
Re: Les journaux et la rédaction de FC - le Jeu 25 Jan 2018, 17:03

Oulà, à l'image de la rédaction de France Inter, qui se fâchait tout rouge sous la présidence Sarkozy, quand les militants d'extrême-gauche accusaient ses journalistes d'être d'horribles laquais de droâte à la botte du pouvoir, vous allez vous mettre à dos toute la rédaction de France Culture, qui ne manque jamais une occasion d'afficher ses opinions, journal après journal, chronique après chronique. Comme pour quelques autres auditeurs avant vous qui sont passés ici, nous lisons le même argumentaire, les mêmes détestations et la même obsession anti-macronnienne qui vous fait voir des laquais partout. Les Insoumis sont décidément les gens les plus prévisibles du monde, comme des robots. C'est le vieil adage : quand on est d'extrême-gauche, tout est de droite. On ne peut que s'attrister pour vous, et il doit être bien pénible de passer sa vie à voir du Macron partout. France Culture se politise, et pas dans le sens que vous percevez à travers votre grille de lecture idéologique, et elle attire des auditeurs politisés, qui réclament toujours plus d'extrême. Vous nous offrez un petit documentaire (gratuit) sur les effets de la dissonance cognitive ressentie à l'extrême-gauche. Vous répétez mot pour mot les mêmes éléments de langage des trolls mélanchonistes sur Facebook. Le saviez-vous? On a l'impression d'assister à la conclusion du film "L'Invasion des profanateurs de sépulture" (les deux versions : 1956 et 1978, toutes les deux excellentes).

579
Répondre en citant  
Entre partenaires - le Ven 26 Jan 2018, 13:23

Yann Sancatorze(http://www.regardfc.com/t94p570-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#29937) a écrit:Oulà, à l'image de la rédaction de France Inter, qui se fâchait tout rouge sous la présidence Sarkozy, quand les militants d'extrême-gauche accusaient ses journalistes d'être d'horribles laquais de droâte à la botte du pouvoir, vous allez vous mettre à dos toute la rédaction de France Culture, qui ne manque jamais une occasion d'afficher ses opinions, journal après journal, chronique après chronique. Comme pour quelques autres auditeurs avant vous qui sont passés ici, nous lisons le même argumentaire, les mêmes détestations et la même obsession anti-macronnienne qui vous fait voir des laquais partout. Les Insoumis sont décidément les gens les plus prévisibles du monde, comme des robots. C'est le vieil adage : quand on est d'extrême-gauche, tout est de droite (...).
Au journal de 12h30 de ce 26 janvier, on respire à France Culture, l'invité est un certain Olivier Dartigolles, porte-parole du Parti Communiste,  pour le livre "Macron, entreprise de démolition". On sent un climat de satisfaction dans le ton des journalistes qui l'interrogent sans trop forcer sur la contradiction (euphémisme). Forcément entre partenaires... (cf. France Culture à la dite Fête de l'Humanité). Voilà qui devrait satisfaire tel contributeur à qui s'adressait la suite du commentaire ci-dessus :
(...) France Culture se politise, et pas dans le sens que vous percevez à travers votre grille de lecture idéologique, et elle attire des auditeurs politisés, qui réclament toujours plus d'extrême. Vous nous offrez un petit documentaire (gratuit) sur les effets de la dissonance cognitive ressentie à l'extrême-gauche. Vous répétez mot pour mot les mêmes éléments de langage des trolls mélanchonistes sur Facebook. Le saviez-vous? On a l'impression d'assister à la conclusion du film "L'Invasion des profanateurs de sépulture" (les deux versions : 1956 et 1978, toutes les deux excellentes).

580
Répondre en citant  
Le duel politique, grand plaisir de la Rédaction - le Sam 27 Jan 2018, 09:42

La Rédaction fait, selon certains, son travail. Il est permis d'être en désaccord. Au sujet des élections présidentielles tchèques, les deux séquences ont abordé la question uniquement sous l'angle politique (grande passion de France Culture) et en aucune manière sous l'angle constitutionnel. Il était possible, pour une rédaction un tant soit peu rigoureuse, de placer quelques mots sur les attributions du président tchèque, lesquelles sont bien différentes de celles de ses homologues français ou allemands, par exemple. Mais non, on n'aura que des descriptions bien binaires et même bibinaires, vu que l'on nous dit que l'un boit, l'autre non, que l'un est un rustre, l'autre élégant, l'un poutinien, l'autre pro-européen. Sur le rôle réel du président en République tchèque dans la direction du pays on ne saura rien. Pas davantage n'apprendra-t-on que le Premier ministre milliardaire qui dirige le pays vient de voir son immunité levée par le Parlement pour détournement de fonds européens.

Petit jeu, quel trait commun reconnaissez-vous dans les deux comptes-rendus ci-dessous (on parle de la forme de la parole) :

[son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/14310-25.01.2018-ITEMA_21566889-8.mp3" debut="12:23" fin="14:28"]
En République tchèque, le deuxième tour de l'élection présidentielle demain et samedi s'annonce particulièrement indécis entre le sortant populiste Milos Zeman et le candidat pro-européen Jiri Drahos. Portrait croisé avec Valérie Crova dans cette édition.
Journal de 22h

[son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/14310-26.01.2018-ITEMA_21568082-6.mp3" debut="02:08" fin="03:11"]
Les enjeux européens de la présidentielle tchèque. Au second tour, les électeurs doivent trancher entre le sortant pro-russe Milos Zeman ou son rival pro-européen Jiri Drahos. Correspondance d'Alexis Rosenzweig.
Journal de 12h30

581
Répondre en citant  
L'auditeur renifleur - le Sam 27 Jan 2018, 15:00

Philaunet(http://www.regardfc.com/t94p570-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#29944) a écrit:

(...) l'invité est un certain Olivier Dartigolles, porte-parole du Parti Communiste, pour le livre "Macron, entreprise de démolition". On sent un climat de satisfaction dans le ton des journalistes (...)

Comment sent-on un climat ? c'est tout un art.
L'auditeur-renifleur est capable de coller à la fois l'oreille et le nez au poste. N'essayez pas si vous n'êtes pas entraîné. Lui, il écoute et renifle, et détecte ainsi sur FC les derniers journalistes maladroits, qui reçoivent encore des opposants au régime (il en subsiste quelques-uns). Il est capable de détecter ainsi un climat louche, ou simplement une opinion déviante. Car certains journalistes laissent même leurs invités exprimer une opinion contraire à la ligne du parti LREM, ou critiquer le président, c'est du lèse-majesté. Mais l'auditeur-renifleur, vigilant, les sent pour nous.
Ainsi ce matin, Caroline Broué recevait Christophe Aguiton, co-fondateur d'ATTAC. Quelle imprudence : ce dangereux gauchiste a souligné que le discours de Macron à Davos (déplorant les inégalités) ne l'engageait en rien, alors que son action en France ne faisait que les creuser, ces inégalités. Un "en-même-temps" tout à fait caractéristique.
Effrayée par l'audace de son invité, C. Broué tente d'édulcorer l'insolence de cette remarque, en répétant : "Attendons de voir, attendons de voir..." avant de passer rapidement à autre chose. Cette manœuvre d'évitement sera-t-elle suffisante pour excuser la journaliste ? L'auditeur-renifleur, impitoyable, a certainement senti un climat contestataire derrière cette faute, et on attend son verdict.


Contenu sponsorisé 

582
Répondre en citant  
Re: Les journaux et la rédaction de FC -

Les journaux et la rédaction de FC     Page 58 sur 61

Haut de page ?   

Aller à la page : Précédent  1 ... 30 ... 57, 58, 59, 60, 61  Suivant

Accueil / France Culture

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum