-->
Forumactif
Annonce : Le forum change d'adresse. Désormais, elle devient http://regardfc.fr
L'adresse regardfc.com sera indisponible sous peu et ne fonctionnera peut-être plus à l'avenir.

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Regards sur France Culture » LES FORUMS » France Culture » Les journaux et la rédaction de FC

Aller à la page : Précédent  1 ... 34 ... 64, 65, 66 ... 73 ... 82  Suivant

Accueil / France Culture

Les journaux et la rédaction de FC    Page 65 sur 82

Bas de page ↓   

641
Répondre en citant  
Re: Les journaux et la rédaction de FC - le Jeu 19 Avr 2018, 23:21

munstead(http://www.regardfc.com/t94p630-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#30467) a écrit:Si je comprends bien FC est en grève ce matin… Pas d'annonce spécifique, pas de préavis la veille, juste la play list médiocre habituelle. Qui a la patience d'écouter cette bouillie sonore pour connaître par un message de courtoisie les raisons de cette grève. Ou est-ce un incident technique? Dans ce cas, il n'est pas signalé sur FC.fr. Militantisme et professionnalisme ne font pas bon ménage, et si on y ajoute  le respect de l'auditeur, plus rien ne va.
Il suffit d'un seul technicien en grève pour qu'une émission en direct n'ait pas lieu (ce n'est pas FC qui fait grève, mais l'un ou l'autre employés). Si je me souviens bien, la station apprend le jour même le nombre d'employés qui débrayent, ce qui laisse peu de temps pour informer les auditeurs sur le site. Si l'information n'était pas donnée sur le portail ce matin, elle l'était dans les pages des émissions concernées.

Enfin, une occasion de moins de fulminer contre Erner, n'est-ce pas une bonne nouvelle ?

Voir le profil de l'utilisateur

642
Répondre en citant  
France Culture matraque ses auditeurs - le Jeu 19 Avr 2018, 23:40

antonia(http://www.regardfc.com/t94p630-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#30468) a écrit:Je reviens sur mon post 630: il semble se confirmer que la plupart de ces zadistes se moquent de cultiver les terresCe qu'ils veulent, c'est se situer en dehors des lois.Leur mauvaise foi devient évidente :ils refusent de donner leur nom et remplir des "dossiers" très ,très sommaires.France-Culture n'informe, effectivement,que très partiellement.
De toutes façons, quand on entend des gens dire que leur volonté est de "casser du flic"(ou du gendarme), tout est à craindre.C'est révoltant, totalement injuste, Monsieur Erner.
Monsieur Erner, vous ne voyez l'injustice que lorsqu'elle vous arrange dans vos plans révolutionnaires.
À propos de "plans révolutionnaires", nos rebelles de pacotille, qui n'ont sans doute jamais vu une goutte de sang couler "en vrai", vous ont concocté une belle semaine militante : Luttes sociales : sur le chemin de la révolution. Choisissez votre numéro : La jeunesse étudiante à l’avant-garde, dont on adore le sous-titre écrit par quelqu'un qui ne doute de rien : "La jeunesse étudiante, à l’avant-garde du combat social, semble faire peur au gouvernement qui dénigre des "professionnels du désordre". Comment comprendre cette méfiance intrinsèque ? Pourquoi les étudiants semblent-ils dotés du pouvoir de renverser l’ordre établi ?". Rien moins...

Deuxième numéro : Genre, race et classe : les voies d’une convergence, dont le sous-titre vaut aussi le déplacement : "Afro-américains faisant l’objet de violence policière, homosexuels et queers stigmatisés, femmes victimes de violences sexuelles... Autant de groupes, de revendications distinctes qui pourraient pourtant s'agréger contre des dominations transversales, mais comment penser cette convergence ?"

Troisième numéro : L’Union européenne, meilleure ennemie du service public ?

Quatrième numéro : Les syndicats font de la résistance

Voir le profil de l'utilisateur

643
Répondre en citant  
Re: Les journaux et la rédaction de FC - le Ven 20 Avr 2018, 07:54

Journal de 7H en direct de Jérusalem. Presque amusant, si le contexte n'était pas aussi dramatique. FC fait comme Trump et reconnait Jérusalem comme capitale  d'Israël… Le premier éclairage consiste à montrer qu'Israël est un état raciste. La preuve, le mauvais accueil fait aux Sépharades par les Ashkénazes il y a trois-quarts de siècle. L'écoute jusqu'à 7 h 30 confirme l'axe choisi par Erner: Israël État raciste, violent etc. Espérons qu'un peu de temps sera consacré à la réussite économique locale et internationale du pays, qui explique bien des choses dans la situation actuelle. La démocratie est sans doute aussi un non-sujet.
Au passage, Lecocq Réal parle de "la volonté de ses voisins de créer un second état, palestinien"… Donc pour FC, les Palestiniens sont des "voisins"…
De Paris, on nous donne un bilan des manifestations unitaires, convergentes d'hier : 130 000 participants dans toute la France dont 15 000 à Paris. C'est un échec remarquable, mais le mot ne sera pas prononcé.  Les LFI, toujours objectifs, parlent d'un "renforcement qualitatif de la grève". Un peu plus tard, sera néanmoins reprise une déclaration de Laurent Berger qui sonne le glas de la convergence. La CFDT et d'autres syndicats ne manifesteront pas avec la CGT et Sud pour le 1er mai et Berger précise pourquoi. La rédaction de FC n'insiste surtout pas.

Voir le profil de l'utilisateur

644
Répondre en citant  
Re: Les journaux et la rédaction de FC - le Mer 25 Avr 2018, 08:56

Intéressant journal de la matinée autour de l'antisémitisme avec Annette Vieworka et Frédéric (?) Potel spécialiste de la Pologne  dont l'invitation manquait de pertinence et a noyé la seconde partie du débat. Intéressant, mais assez gênant pour la position d'Erner qui , concrètement, somme Vieworka d'expliquer pourquoi elle a signé la pétition sur l'antisémitisme de certains musulmans initiée par PH. Val. Erner demande des faits (il ne lit pas la presse?), des chiffres sur l'alia, bref il pense tellement fort que l'on n'entend que ça: que cette pétition en défense des Juifs est d'abord islamophobe.  Il réussit même à faire écouter le philosophe Desproges disant regretter qu'Anne Sinclair ait déclaré (il y a 25 ans) qu'elle ne se voyait pas épouser un non-juif. Et ça ce n'est pas "du racisme" triomphe Erner. Pauvre garçon! Rapprocher une réflexion d'ordre endogamique, faite sans agressivité, en toute liberté, avec l'assassinat de vieilles dames à Paris est quand même très violent. On pourrait aussi lui rétorquer que pour un musulman ou une musulmane épouser quelqu'un hors de sa religion est un parcours du combattant. Ensuite, il parle de la 'haine antisémite' et reproche presque à Vieworka de dire qu'il existe un antisémitisme de fond avec lequel les Juifs savent vivre (depuis 1500 ans au moins). Bref cet Erner,-là qui interrompt toujours assez grossièrement les intervenants pour donner les définitions figurant sur ses fiches (pour yiddish par exemple), qui raconte un peu n'importe quoi sur la Pologne, n'est pas au clair sur l'antisémitisme. La lutte d'une certaine gauche contre la dite islamophobie (et Val?) y serait-elle pour quelque chose?

Voir le profil de l'utilisateur

645
Répondre en citant  
Borloo-Erner - le Ven 27 Avr 2018, 07:51

Ce matin, 7H15, Erner nous annonce la remise du rapport Borloo sur la ville. Rappelons, ce qui n'est même pas fait, qu'il s'agit d'un rapport au PM pour alimenter la réflexion du gouvernement, pas d'un plan du gouvernement. D'emblée Erner assène qu'il y a trop de choses dans ce rapport (19 mesures, oh mon Dieu, comment peut-on prendre connaissance de 19 mesures pour remédier à un problème lancinant extraordinairement complexe, deux ou trois n'auraient donc pas suffi?) et pose sa première question à son invité: "Trop [de mesures] pour être honnête?". Tout Erner est là dans cette question: un rapport est remis au PM, à sa demande, donc ce ne peut être qu'une mauvaise action, un plan pour masquer les problèmes… et toutes les questions à venir seront des critiques nettes ou, au mieux, voilées de ce projet sans qu'à aucun moment les mesures ne nous aient été présentées! L'invité, un maître de conférence en sciences politiques de Saint-Germain en Laye, un peu gêné cite le volet sécurité qui lui semble faible (approbation enthousiaste d'Erner) en oubliant que Colomb a déjà mis en œuvre un plan de réorganisation de la police en banlieue en février dernier, bref du FC habituel, journalisme critique, engagé,  sans avoir l'honnêteté de donner à ses auditeurs les moyens de juger.

Voir le profil de l'utilisateur

646
Répondre en citant  
Guillaume est à la plage - le Lun 30 Avr 2018, 07:59

Erner, sans doute en vacances, est remplacé par Florian Delorme. On ne s'attend pas à une révolution dans la ligne politiques des journaux de FC, mais quand même. Le sujet principal du nouveau présentateur à partir de 7 h 10 est la loi sur l'immigration. Les députés LaREM se sont targués d'un amendement modifiant, pour l'adoucir, ce qui a été appelé par les médias le délit de solidarité. Ça c'est l'information,(15''), le texte est cité rapidement, puis intervient l'invité du jour un avocat, ancien président d'un organisme de défense des migrants, le GISF, dont on devine la position. Pour lui, rien ou presque n'a changé, la seule façon de modifier cette loi, c'est de l'abroger. C'est tout. Analyse du texte? En un éclair. Analyse du contexte ? Aucun. Présence d'un contradicteur? Vous n'y pensez pas, où vous croyez-vous, c'est FC ici. Peu à peu Delorme se substitue à l'invité pas assez pugnace, lui suggère les réponses à ses questions "Vous ne pensez pas que la France devrait respecter le droit international"?", lui trouve des exemples – enfin, un exemple – celui de Cedric Herrou bien sûr (quand on tient un martyre de la cause, on ne va pas le laisser tomber comme ça) qui n'a fait que favoriser les passage de 200 migrants dans sa si jolie petite ferme, et s'enflamme (sa voix monte, monte) sur le droit international sur les migrations dont chacun sait à quel point il est scrupuleusement respecté par tous les pays du monde.
Bref, rien ne change pour que rien ne change.

Voir le profil de l'utilisateur

647
Répondre en citant  
Les journalistes, ces demi-dieux - le Lun 30 Avr 2018, 23:14

Terrible journée en Afghanistan, terrible. Trois attentats. France Culture se concentre sur les deux premiers à Kaboul dans le  JOURNAL DE 22H du lundi 30 avril 2018

La rédaction semble lire la dépêche AFP telle qu'on la trouve développée dans cet article du Parisien : Afghanistan : au moins 37 morts, dont des journalistes, dans un double attentat suicide

Silence de France Culture sur l'autre attentat où ont trouvé la mort 11 enfants et ont été blessées (sans doute pas des égratignures, mais comme on dit en anglais des "life-changing injuries", c'est-à-dire des amputations) 16 autres personnes. Seul Le Monde, de toute la presse nationale, en fait état : "Ce double attentat a été suivi par un autre attentat suicide à Kandahar, dans le sud du pays, qui a tué onze enfants, et par le meurtre par balles d’un reporter afghan de la BBC à Khost, dans le sud-est. Ces attaques n’ont pas été revendiquées."

The Guardian est plus précis, n'oubliant pas de mentionner les soldats (roumains) de l'OTAN et des policiers qui, aux dernières nouvelles, sont des êtres humains (certains membres des forces afghanes sont formés en France et y ont de la famille) : Hours later, a suicide bomber targeting a Nato convoy in southern Kandahar province killed 11 children at a religious school located near where the explosion occurred. At least 16 people, including five Romanian Nato soldiers, nine civilians and two police officers, were also wounded. - Ten journalists among 36 killed in Afghanistan attacks

Les journalistes parlent des journalistes, et en l'occurrence c'est justifié, mais pourquoi la rédaction de France Culture ignore-t-elle les enfants et les soldats des troupes de l'OTAN ? Une phrase aurait-elle pris trop de temps dans le journal qui par ailleurs s'étend durant presque huit minutes sur les 15 du journal sur "la convergence des luttes" qui "tarde à se réaliser", pour reprendre les mots révélateurs de l'esprit du journaliste S. Vasak : [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/14310-30.04.2018-ITEMA_21663840-8.mp3" debut="00:37" fin="00:57"]

La séquence sur les "luttes sociales" (avec l'orientation en filigrane des questions du journaliste) a duré 7'30 pour une durée du journal de 15'. L'endoctrinement n'est pas seulement une question de mots, c'est aussi la proportion de temps consacrée à un sujet qui lui donne son relief et qui marque la mémoire de l'auditeur.

Voir le profil de l'utilisateur

648
Répondre en citant  
Il est de retour - le Mer 02 Mai 2018, 07:47

Erner est de nouveau parmi nous. Le militant qui veut sans cesse donner davantage de preuves de son dévouement à la bonne cause des bons sentiments nous manquait presque.
Son billet d'humeur porte (une fois de plus je crois) sur l'alimentation des chiens et des chats dont on ne sait quelle étude nous dit qu'un tiers sont en surpoids en France. Erner sort la leçon de morale qu'il porte toujours avec lui, compare avec la faim dans le monde, cite un sociologue bref, il est dans la ligne.

Où ça se gâte, c'est dès l'annonce du contenu du programme. Alors que les manifestations parisiennes ont été compromises par les black-blocs, ce groupe d'extrême-gauche anarchiste, il annonce le sujet du jour sur… les groupes d'extrême-droite. Sans doute avait-il entendu Mélenchon qui, réagissant de Marseille, ce qui est sans doute trop loin pour en avoir une vision claire*, dénonçait hier ces mêmes groupes d'extrême-droite nids de casseurs, responsable du gâchis parisien. Donc Erner a invité un spécialiste, Jean-Yves Camus, très posé, qu'Erner interroge au sujet de  l'action du groupe Identitaires au col de l'échelle, il y a dix jours (actualité brûlante donc). Et l'on arrive à cette sublime inversion de l'objectif ernérien de dénonciation de l'abomination fasciste, lorsque Camus finit par démontrer que les Identitaires sont un groupe organisé, intelligent, qui ne cherche pas les affrontements mais fait de la communication, à la différences des BB. Erner bouillonne "Mais il n'aurait pas fallu les arrêter?" à quoi Camus précise que les migrants étaient dans l'illégalité, pas les identitaires. Du coup, Erner passe enfin aux BB et semble découvrir qu'ils sont anarchistes. Il tente de faire un peu de sociologie en vitesse, mais le cœur n'y est plus. Caramba!

* En dehors d'être sourds et de perdre la mémoire, Mélenchon et Erner seraient-ils aveugles? Sur toutes les images du premier rang des BB, on voyait un énorme sigle blanc sur fond noir de l'anarchie.

Voir le profil de l'utilisateur

649
Répondre en citant  
''Ô combien exigeant'' :) - le Jeu 03 Mai 2018, 13:39

munstead(http://www.regardfc.com/t94p640-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#30500) a écrit:Erner, sans doute en vacances, est remplacé par Florian Delorme. On ne s'attend pas à une révolution dans la ligne politique des journaux de FC, mais quand même. Le sujet principal du nouveau présentateur à partir de 7 h 10 est la loi sur l'immigration. Les députés LaREM se sont targués d'un amendement modifiant, pour l'adoucir, ce qui a été appelé par les médias le délit de solidarité. Ça c'est l'information,(15''), le texte est cité rapidement, puis intervient l'invité du jour un avocat, ancien président d'un organisme de défense des migrants, le GISF, dont on devine la position. Pour lui, rien ou presque n'a changé, la seule façon de modifier cette loi, c'est de l'abroger. C'est tout. Analyse du texte? En un éclair. Analyse du contexte ? Aucun. Présence d'un contradicteur? Vous n'y pensez pas, où vous croyez-vous, c'est FC ici. Peu à peu Delorme se substitue à l'invité pas assez pugnace, lui suggère les réponses à ses questions "Vous ne pensez pas que la France devrait respecter le droit international"?", lui trouve des exemples – enfin, un exemple – celui de Cedric Herrou bien sûr (quand on tient un martyre de la cause, on ne va pas le laisser tomber comme ça) qui n'a fait que favoriser les passage de 200 migrants dans sa si jolie petite ferme, et s'enflamme (sa voix monte, monte) sur le droit international sur les migrations dont chacun sait à quel point il est scrupuleusement respecté par tous les pays du monde.
Bref, rien ne change pour que rien ne change.
À moins que ce ne soit une ironie à destination des initiés (j'aurais tendance à le croire, vu l'absurdité des louanges au regard des faits), le commentaire ci-dessous adressé à Radio France semble présenter un autre avis que le vôtre, munstead...

Les Matins Florian Delorme FMR Rideau 02/05/2018 10:47 France Culture
Merci une nouvelle fois de bien vouloir féliciter Florian Delorme, pour la qualité de sa prise en charge des Matins de France Culture en ce début de semaine. Outre un esprit curieux et vif, une objectivité constructive plus qu'un militantisme stérile et narcissique, qui font décidément merveille pour ce créneau Ô combien exigeant.

Voir le profil de l'utilisateur

650
Répondre en citant  
La mauvaise foi et la critique du pays structurent les journaux de FC - le Ven 04 Mai 2018, 08:56

Suite des posts 635 à 638 dans le fil les Matins.

Oyez cette belle présentation de Guillaume Erner dans le JOURNAL DE 7H du vendredi 04 mai 2018 : [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/14310-04.05.2018-ITEMA_21668725-1.mp3" debut="04:13" fin="04:20"]

"La France va vivre à crédit sur le dos de la planète". Et après, France Culture nous abreuve de morale sur le "bullshit", terme répété jusqu'à plus soif par Florian Delorme ici et (il ferait mieux de parler français en utilisant "affirmations fantaisistes"). Ce n'est plus la misère, mais la misère de la misère de la parole journalistique, décrédibilisée dans son fond comme dans sa forme.

@ munstead [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/14310-04.05.2018-ITEMA_21668725-1.mp3" debut="04:42" fin="04:47"]
"à l'échelle planétaire".

De toute façon, ce genre de communiqué permet à France Culture  1/ de médire de la France, terrain que la station laboure quotidiennement ("La France se veut le fer de lance de la lutte écologique alors que") et 2/ d'entonner l'habituel refrain apocalyptique (faute de réfléchir, ce qui prend plus de temps, temps que n'a pas France Culture qui vit à un rythme frénétique).

Voir le profil de l'utilisateur

651
Répondre en citant  
Re: Les journaux et la rédaction de FC - le Ven 04 Mai 2018, 09:28

Philaunet(http://www.regardfc.com/t94p640-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#30530) a écrit:
Suite des posts 635 à 638 dans le fil les Matins.

Oyez cette belle présentation de Guillaume Erner dans le JOURNAL DE 7H du vendredi 04 mai 2018 : [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/14310-04.05.2018-ITEMA_21668725-1.mp3" debut="04:13" fin="04:20"]

"La France va vivre à crédit sur le dos de la planète". Et après, France Culture nous abreuve de morale sur le "bullshit", terme répété jusqu'à plus soif par Florian Delorme ici et (il ferait mieux de parler français en utilisant "affirmations fantaisistes"). Ce n'est plus la misère, mais la misère de la misère de la parole journalistique, décrédibilisée dans son fond comme dans sa forme.

@ munstead [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/14310-04.05.2018-ITEMA_21668725-1.mp3" debut="04:42" fin="04:47"]
"à l'échelle planétaire".

De toute façon, ce genre de communiqué permet à France Culture  1/ de médire de la France, terrain que la station laboure quotidiennement ("La France se veut le fer de lance de la lutte écologique alors que") et 2/ d'entonner l'habituel refrain apocalyptique (faute de réfléchir, ce qui prend plus de temps, temps que n'a pas France Culture qui vit à un rythme frénétique).

j'avoue, j'avoue, j'ai "écouté trop vite". Mes excuses. Ceci dit le "La France vit sur le dos de la planète" est quand même un résumé imbécile, tout juste bon pour la manif de demain.

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé 


652
Répondre en citant  
Re: Les journaux et la rédaction de FC -

Les journaux et la rédaction de FC     Page 65 sur 82

Haut de page ↑   

Aller à la page : Précédent  1 ... 34 ... 64, 65, 66 ... 73 ... 82  Suivant

Accueil / France Culture

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum