Annonce :

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Regards sur France Culture » LES FORUMS » France Culture » Les journaux et la rédaction de FC

Aller à la page : Précédent  1 ... 35 ... 66, 67, 68  Suivant

Accueil / France Culture

Les journaux et la rédaction de FC    Page 67 sur 68

Bas de page ↓   

661
Répondre en citant  
Distraction ernerienne - le Lun 04 Juin 2018, 07:41

Erner nous préannonce  et annonce à trois reprises avant et pendant le journal de 7 H un sujet brûlant: "Comment le football est devenu une menace pour le cinéma français". Ce titre est indigne de FC, mais ce n'est pas grave, nous avons malheureusement l'habitude de ces raccourcis racoleurs. Arrive ver 7 H 18 l'invité, Olivier Bomel, professeur d'économie. intimidé, un peu lent au départ, mais qui tient un discours intelligent et informé sur l'évolution du contenu des chaînes de télévision et en particulier sur Canal +. La chaîne vient de perdre la retransmission des matches de la Ligue. Erner est soit intéressé, soit inquiet, soit distrait, toujours est-il que nous ne saurons rien des conséquences des faiblesses de la chaîne bolloréenne sur le financement du cinéma français. Nous comprenons néanmoins que le financement du cinéma passera de plus en plus par les distributeurs ce qui doit sérieusement inquiéter le petit milieu franco-français du cinéma subventionné, producteurs de films qui ne plaisent pas au public français (en dehors du circuit  A&E pour les meilleurs) et encore moins au public international. Il y avait là un vrai sujet pour FC qui "signe" justement ce genre de film ("Un film France Culture"), mais ce n'était pas son jour.

Voir le profil de l'utilisateur

662
Répondre en citant  
Re: Les journaux et la rédaction de FC - le Mar 05 Juin 2018, 08:25

munstead(http://www.regardfc.com/t94p650-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#30686) a écrit:Erner nous préannonce  et annonce à trois reprises avant et pendant le journal de 7 H un sujet brûlant: "Comment le football est devenu une menace pour le cinéma français". Ce titre est indigne de FC, mais ce n'est pas grave, nous avons malheureusement l'habitude de ces raccourcis racoleurs (...).
Oui, le raccourci est une formule pour attirer l'attention. Son contenu peut ensuite aborder une complexité (mais il ne faut pas non plus rêver...). Deux sujets que tout apparemment oppose (football/cinéma), pour faire contraste, reliés par le mot "menace", tiré du vocabulaire qui marche : l'inquiétude, l'anxiété, la peur. Bref, un "bon" titre, pour un France Culture qui ne sait pas quoi inventer pour attirer le chaland. En fait, si, pour faire du clic, on bombarde l'antenne de sujets sous la ceinture et sur la fin du monde. C'est porteur.

Avez-vous écouté le journal d'hier soir 22h ? Il en vaut la peine ! Une critique en règle du projet de réforme de l'audiovisuel public par Marc Chauvelot, secrétaire général de la CGT, syndicat majoritaire à France télévision. Résumé du mécontentement : le service public ne doit pas être un ghetto culturel, mais rester fidèle au grand public avec du divertissement. En privilégiant "proximité, information et éducation", le gouvernement fait preuve de mépris social. Bref, non à l'audiovisuel public comme "instituteur" dit le cégétiste.

Pas de commentaire de la part de France Culture, bien sûr.

L'entretien du soir est particulièrement soporifique, mais s'il fallait l'étudier, on en tirerait des conclusions instructives sur les gens à qui on donne la parole et quel type de discours est relayé : "Première étape de la tournée de Benyamin Netanyahou en Europe aujourd'hui. Le Premier ministre israélien était à Berlin pour convaincre les européens de durcir le ton face à l'Iran. Pour en parler avec nous le politologue David Khalfa. Il est l'invité de ce  journal."

Il est dit, mais pas écrit, que le politologue interviewé appartient à un certain Institut Prospective et Sécurité de L'Europe (IPSE) dirigé par un certain Emmanuel Dupuy, très actif sur Atlantico où l'on découvre un long et très curieux article/entretien sur le "massacre de Khojaly". Il faudra aller y voir de plus près à l'occasion. Mais cela semble corroborer une orientation assez nette de ce qui se nomme "laboratoire d'idées" (quelle ressources ?) auquel France Culture donne crédit (voir les relais satisfaits dudit institut sur ses comptes Twitter et facebook).

Sinon, c'est grâce au journal allemand SWR2 de 20h que j'ai appris que suite aux menaces de rétorsion américaine, PSA quittait l'Iran. France Culture ne s'intéresse pas à ce genre de détail. Ni à ce que signifie concrètement en matière médicale et autre l'embargo sur l'Iran. Toute une couche de la population pro-occidentale de ce pays se retrouve mise en difficulté, pour dire le moins. Je me souviens du bonheur visible d'un jeune géologue iranien à l'annonce de l'arrêt des sanctions économiques contre l'Iran, il allait pouvoir retourner dans son pays et y travailler. Ses parents y seraient mieux soignés, les infrastructures obsolètes seraient modernisées, etc.



Dernière édition par Philaunet le Mar 05 Juin 2018, 10:12, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur

663
Répondre en citant  
du Duthu - le Mar 05 Juin 2018, 08:48

Toujours pressée, Duthu peut dire n'importe quoi. Ce matin dans le journal de 7 H: "après le refus du Parlement d'interdire le glyphosate"… En réalité le Parlement a seulement refusé d'inscrire dans une loi la date précise de l'interdiction dans les trois ans. Rappelons que la France s'est battue au Parlement européen pour que ce produit soit interdit dans trois ans et non pas cinq, sept ou dix comme le souhaitaient certains pays. La législation européenne a enregistré cette interdiction dans trois ans.

Voir le profil de l'utilisateur

664
Répondre en citant  
''Toujours pressée'' - le Mar 05 Juin 2018, 09:05

munstead(http://www.regardfc.com/t94p660-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#30692) a écrit:Toujours pressée, Duthu peut dire n'importe quoi. Ce matin dans le journal de 7 H: "après le refus du Parlement d'interdire le glyphosate"… En réalité le Parlement a seulement refusé d'inscrire dans une loi la date précise de l'interdiction dans les trois ans. Rappelons que la France s'est battue au Parlement européen pour que ce produit soit interdit dans trois ans et non pas cinq, sept ou dix comme le souhaitaient certains pays. La législation européenne a enregistré cette interdiction dans trois ans.
À propos de "toujours pressée" :

Bulletins d’information olivier AUBERT 04/06/2018 10:02 France Culture

Bonjour,
J'ai la nette impression que les journaux d'actualité ne cessent de s'accélérer, c'est à dire que le rythme d'élocution est sans cesse plus rapide... Cela finit par en devenir oppressant et casse le rythme mesuré de la chaine. Comme si l'enjeu était de toujours nous en dire plus dans le même temps.
Les auditeurs n'étant pas des imbéciles, si ils voulaient plus "d'info", d'actualité, de news, ils sauraient très bien trouver "France info" tous seul. Conséquence pour ne plus être happé par ce torrent d'actualité saccadé et oppressant je me réfugie sur France Musique et bien souvent y reste...
Quand le monde donne l'impression de s'agiter, il me parait urgent de ralentir.
Cordialement
O.Aubert


PS : L'appréciation des messages postés dans "Mode d'emploi de ce forum", par Jean-Luuc.

Voir le profil de l'utilisateur

665
Répondre en citant  
Re: Les journaux et la rédaction de FC - le Mer 06 Juin 2018, 06:52

6 H 35 ce matin. Clara Lecoq-Real nous apprend qu'un groupe de 22 citoyens s'est réuni pour discuter de la fin de vie. ⅔ sont plus ambitieux que la loi Léonetti; ⅓ ne sait pas trop, tous veulent être mieux informés des possibilités de cette loi. Un porte-parole autoproclamé de ce groupe nous dit… je ne m'en souviens déjà plus à 6 H 40. Donc FC fait un sujet sur une vague réunion d'on ne sait qui, tenue on ne sait où, on ne sait quand. Mais ce sont des "citoyens", ce qui sauve  tout, sans doute, aux yeux des tenanciers de l'information à FC. Je propose un sujet sur une réunion faite je ne sais plus quand, entre trois amis et moi. Nous avons discuté de l'avenir du monde et décidé que tout cela était bien compliqué. Quelqu'un a-t-il le numéro de téléphone de CLR pour que je discute des conditions du passage à l'antenne de ce scoop?

Voir le profil de l'utilisateur

666
Répondre en citant  
Éloge de la complexité - le Mer 06 Juin 2018, 08:23

Comment s'étonner du phénomène décrit plus bas  (soutenu par M. Denaes sans doute, lequel dit que les micro-trottoirs sont nécessaires, et être contre est du mépris social...),  quand la station confie par  ailleurs les manettes d'un journal à une jeune femme (what else?) dont la parole non dégrossie fleure bon l'amateurisme. Une de ses questions (plus paradigmatique, tu meurs) hier à 22h10 dans le Journal de 22h : [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/14310-05.06.2018-ITEMA_21701677-8.mp3" debut="09:42" fin="09:48"]

Voilà comment s'illustre l'esprit simpliste et militant de la rédaction de France Culture.

Il faut entendre la remarquable réponse de Michel Mouillart, économiste, spécialiste de l'immobilier et du logement. Il sera d'ailleurs coupé en pleine phrase plus tard, il ne  faudrait quand même pas expliquer les tenants et les aboutissants d'un sujet à France Culture ! Ce type-là ne sait pas parler en tweets, coupez ! Donc : [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/14310-05.06.2018-ITEMA_21701677-8.mp3" debut="09:42" fin="10:51"]

Tout l'entretien : [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/14310-05.06.2018-ITEMA_21701677-8.mp3" debut="07:00" fin="12:25"]
munstead(http://www.regardfc.com/t94p660-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#30696) a écrit:6 H 35 ce matin. Clara Lecoq-Real nous apprend qu'un groupe de 22 citoyens s'est réuni pour discuter de la fin de vie. ⅔ sont plus ambitieux que la loi Léonetti; ⅓ ne sait pas trop, tous veulent être mieux informés des possibilités de cette loi. Un porte-parole autoproclamé de ce groupe nous dit… je ne m'en souviens déjà plus à 6 H 40. Donc FC fait un sujet sur une vague réunion d'on ne sait qui, tenue on ne sait où, on ne sait quand. Mais ce sont des "citoyens", ce qui sauve  tout, sans doute, aux yeux des tenanciers de l'information à FC. Je propose un sujet sur une réunion faite je ne sais plus quand, entre trois amis et moi. Nous avons discuté de l'avenir du monde et décidé que tout cela était bien compliqué. Quelqu'un a-t-il le numéro de téléphone de CLR pour que je discute des conditions du passage à l'antenne de ce scoop?
La séquence : Tara Schlegel interroge Jean-Christophe [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/14310-06.06.2018-ITEMA_21702905-0.mp3" debut="06:03" fin="07:47"]
Quand Clara passe la parole à Tara ou la féminisation à outrance de France Culture, Journal de 6H30 du mercredi 06 juin 2018.

Peut irriter : la répétition de l'expression "Comités de citoyens" (Clara), "Comité citoyen" (Tara), associée à "États Généraux", terme popularisé sous la Révolution de 1789. Ah oui, la révolution, l'air respiré à France Culture.

Voir le profil de l'utilisateur

667
Répondre en citant  
Flagrant délit - le Lun 11 Juin 2018, 07:42

Ce matin, Erner invite Romain Rambaud, professeur de droit, pour parler des comptes de campagne et du travail de la commission de vérification. A tout seigneur, tout honneur: les "révélations" de la "cellule d'investigation" de Radio France a droit à la moitié du temps d'antenne. Erner embraye immédiatement par ce scandale: Hamon aurait payé quatre fois plus que Macron pour une salle de la Belleviloise. Il est immédiatement rappelé à la raison par l'invité , mais ne s'excuse pas pour autant. Il faut savoir qu'un communiqué de presse a été récemment envoyé par LREM à tous les médias dont FC, qui explique ceci:"Nous sommes accusés d’avoir bénéficié d’une remise de 3 638,40€ pour la location de La Bellevilloise. Les journalistes s’appuient sur la comparaison entre le montant qui nous a été facturé (1 200€) et celui que Benoît Hamon a payé pour le même lieu (4 838,40€) pour estimer que nous avons bénéficié d’une remise illégale. La raison de cette remise est pourtant limpide : nous n’avons pas loué la même chose. La campagne de Benoît Hamon a loué le site pendant 35 heures, pour un meeting en présence de leur candidat avec 400 personnes. De notre côté, nous l’avons loué pendant 4 heures, pour une réunion thématique sans présence de notre candidat et en présence de 150 personnes (cela fait donc moins de chaises à installer, moins de sécurité à prévoir, moins de bruit et par conséquent la possibilité d’avoir des concerts dans les autres salles, etc). "
Soit Erner l'a lu et n'en a pas tenu compte et n'a pas demandé à la "cellule" de vérifier, soit il ne l'a pas lu et n'a donc pas fait son travail de journaliste, sans pour autant cesser ses attaques. Flagrant délit…

Cette histoire de Bellevilloise 'avait toujours semblé douteuse. Cet honorable et charmant établissement est un des hauts-lieux des réunions bien arrosées de la gauche parisienne et du PS en particulier et il était difficile de l'imaginer faisant un cadeau à Macron et surtaxant le candidat PS.

Voir le profil de l'utilisateur

668
Répondre en citant  
Culture économique. - le Jeu 14 Juin 2018, 07:45

Journal de 7 H.
Catherine Duthu nous parle des retombées économiques de la Coupe du Monde qui rapporte beaucoup d'argent mais "avec des inégalités". Le grand mot-drapeau est lancé: inégalités! Chardon nous explique doctement que c'est à la Russie, qui a investi le plus, que la Coupe va rapporter le plus — grande nouvelle – et ajoute que les investissements n'ont pas touché toutes es villes russes – re-grande nouvelle–, et enfin que la Suisse, se fait un peu d'argent sur la vente des billets. C'est bien inégal tout ça, bien suspect…

Après l'économie du sport expliquée aux nuls, Erner annonce un grand sujet sur les nouvelles routes chinoises de la soie à laquelle la France ne participerait pas. Le professeur Meyer nous explique professoralement ce grand projet (archi connu) dont Erner ne retient qu'un point: la Chine va-t-elle construire des routes en France? Nous avons déjà un grand réseau routier, que vont faire les Chinois, pense-t-il tout haut? À cette idiotie, sur laquelle Erner reviendra trois fois, le professeur réagit un peu comme on le fait pour un élève gentil mais lamentable que l'on a devant soi à un examen oral. Mais non mon petit, il ne 'agit pas seulement de routes d'asphalte, mais de réseaux, de connectivité, de ports, de zones d'activité, de facilitations diverses et , non mon petit, la France n'est pas immédiatement concernée par ces investissements parce qu'elle est quand même en bout de ligne, regardez la carte. Et au final, pour que les choses soient claires et pour qu'enfin on aborde l'essentiel du sujet, le professeur Meyer doit citer Macron (un comble sur FC!) pour faire comprendre au petit Erner qui a raté l'épreuve, les risques pour la France et l'Europe de ces gigantesques investissements :" les routes de la soie doivent fonctionner à double sens…"

Voir le profil de l'utilisateur

669
Répondre en citant  
La fameuse ''cellule d'investigation'' de Radio France... - le Sam 16 Juin 2018, 11:52

Dans deux courriers au journaliste de France Info (= médiateur), 1 et 2, des auditeurs s'interrogent sur l'enquête menée par Radio France sur les comptes du candidat élu Président de la République.

Les réponses du journaliste en attendant ce qui devrait être un joli plaidoyer pro domo encouragé par le prétendu médiateur, dans Secrets d’info, ce samedi sur France Inter :

B.D. Nos informations n’étaient ni superficielles ni partisanes. Les explications de LREM confirment d’ailleurs ce que la cellule Investigations de Radio France a révélé, avec un simple « oubli » concernant les dispositions légales du financement d’une campagne électorale. Les journalistes qui ont enquêté répondront aux questions des auditeurs par l’intermédiaire du médiateur dans Secrets d’info, samedi sur France Inter (à partir de 13h20).

BD. Je pense que vous avez mal écouté nos antennes, car ce communiqué de presse a bien été relayé dans nos journaux. Les explications de LREM confirment d’ailleurs ce que la cellule Investigations de Radio France a révélé, avec un simple « oubli » concernant les dispositions légales du financement d’une campagne électorale. Les journalistes qui ont enquêté répondront aux questions des auditeurs par l’intermédiaire du médiateur dans Secrets d’info, samedi sur France Inter (à partir de 13h20).

munstead(http://www.regardfc.com/t94p660-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#30725) a écrit:Ce matin, Erner invite Romain Rambaud, professeur de droit, pour parler des comptes de campagne et du travail de la commission de vérification. A tout seigneur, tout honneur: les "révélations" de la "cellule d'investigation" de Radio France a droit à la moitié du temps d'antenne. Erner embraye immédiatement par ce scandale: Hamon aurait payé quatre fois plus que Macron pour une salle de la Belleviloise. Il est immédiatement rappelé à la raison par l'invité , mais ne s'excuse pas pour autant. Il faut savoir qu'un communiqué de presse a été récemment envoyé par LREM à tous les médias dont FC, qui explique ceci:"Nous sommes accusés d’avoir bénéficié d’une remise de 3 638,40€ pour la location de La Bellevilloise. Les journalistes s’appuient sur la comparaison entre le montant qui nous a été facturé (1 200€) et celui que Benoît Hamon a payé pour le même lieu (4 838,40€) pour estimer que nous avons bénéficié d’une remise illégale. La raison de cette remise est pourtant limpide : nous n’avons pas loué la même chose. La campagne de Benoît Hamon a loué le site pendant 35 heures, pour un meeting en présence de leur candidat avec 400 personnes. De notre côté, nous l’avons loué pendant 4 heures, pour une réunion thématique sans présence de notre candidat et en présence de 150 personnes (cela fait donc moins de chaises à installer, moins de sécurité à prévoir, moins de bruit et par conséquent la possibilité d’avoir des concerts dans les autres salles, etc). "
Soit Erner l'a lu et n'en a pas tenu compte et n'a pas demandé à la "cellule" de vérifier, soit il ne l'a pas lu et n'a  donc pas fait son travail de journaliste, sans pour autant cesser ses attaques. Flagrant délit… (...)

Voir le profil de l'utilisateur

670
Répondre en citant  
La France, ce repoussoir... - le Dim 17 Juin 2018, 14:41

Comment aborder un sujet ? Il y a plusieurs angles possibles de traitement , mais à France Culture, celui qui vient comme un réflexe est "l'inégalité" (qui inclut la discrimination, évidemment). Aussi pas étonnant de lire votre compte-rendu, munstead, merci.
munstead(http://www.regardfc.com/t94p660-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#30726) a écrit:Journal de 7 H.
Catherine Duthu nous parle des retombées économiques de la Coupe du Monde qui rapporte beaucoup d'argent mais "avec des inégalités". Le grand mot-drapeau est lancé: inégalités! Chardon nous explique doctement que c'est à la Russie, qui a  investi le plus, que la Coupe va rapporter le plus — grande nouvelle – et ajoute que les investissements n'ont pas touché toutes les villes russes – re-grande nouvelle–, et enfin que la Suisse, se fait un peu d'argent sur la vente des billets. C'est bien inégal tout ça, bien suspect…
À propos des nouvelles route de la soie, comme il est dit ci-dessous, le projet est "archi connu". Je l'avais effleuré dans un petit billet à propos de prononciation, 'Le ''Kazarrrrstan'' (soigne d'abord ton anglais...)', il était question de "Korghos, espoirs et désillusions des nouvelles routes de la soie ?" dans Les Enjeux internationaux du 13 décembre dernier.
Après l'économie du sport expliquée aux nuls, Erner annonce un grand sujet sur les nouvelles routes chinoises de la soie à laquelle la France ne participerait pas. Le professeur Meyer nous explique professoralement ce grand projet (archi connu) dont Erner ne retient qu'un point: la Chine va-t-elle construire des routes en France? Nous avons déjà un grand réseau routier, que vont faire les Chinois, pense-t-il tout haut? À cette idiotie, sur laquelle Erner reviendra trois fois, le professeur réagit un peu comme on le fait pour un élève gentil mais lamentable que l'on a devant soi à un examen oral. Mais non mon petit, il ne 'agit pas seulement de routes d'asphalte, mais de réseaux, de connectivité, de ports, de zones d'activité, de facilitations diverses et , non mon petit, la France n'est pas immédiatement concernée par ces investissements parce qu'elle est quand même en bout de ligne, regardez la carte. Et au final, pour que les choses soient claires et pour qu'enfin on aborde l'essentiel du sujet, le professeur Meyer doit citer Macron (un comble sur FC!) pour faire comprendre au petit Erner qui a raté l'épreuve, les risques pour la France et l'Europe de ces gigantesques investissements :" les routes de la soie doivent fonctionner à double sens…"
"(...) à laquelle la France ne participerait pas". C'est fou comme la France est nulle en tous domaines (du capitalisme, honni par la chaîne, mais admiré à part soi).

Un autre des grands réflexes des journaux et des émissions de FC, c'est de dire que la France est battue ou en retard (il y a forcément des responsables sur qui porter des accusations, suivez mon regard...).

Un exemple de cette attitude mentale dans Où en est-on des énergies renouvelables marines ?. Voilà le début du descriptif : "La France dispose du deuxième domaine océanique au monde, mais exploite peu ces énergies marines, dont on attend beaucoup, mais qui peinent à se développer. L'hexagone accuse notamment un énorme retard sur l’éolien posé offshore".

"L'éolien offshore" pose de véritables problèmes écologiques, mais ce n'est pour une fois pas l'angle d'attaque, ce qui l'est c'est "l'énorme retard" qu'"accuse l'hexagone" (sans /h/majuscule, évidemment, notons qu'à côté de ça on a "les eaux européens" et "D'autres technologie ", etc, voir le billet Langue française du 4 mai dernier).

Avons-nous jamais entendu une émission de France Culture expliquant et louant la réussite de secteurs industriels, artistiques, diplomatiques ou autres ? Si oui, merci de le signaler dans ce forum.

Voir le profil de l'utilisateur

671
Répondre en citant  
Re: Les journaux et la rédaction de FC - le Dim 17 Juin 2018, 21:37

Une lecture plaisante au courrier de Radio France : De la "créativité" des cortèges de tête

Jean-Claude Barbeaux 24/05/2018 10:06 France Culture

Nul doute que Mathieu Garling va devenir un bon client sur France Culture. Cet élève de l’École normale supérieure était l’invité du journal de 12h30 ce mardi. Il a tout de même fallu attendre longtemps pour comprendre pourquoi : il est co-signataire d’une tribune publiée dans Libération, tribune hostile à Parcoursup. Interrogé sans grande passion, il a livré sa vision de l’élève engagé. Il évoque l’occupation et le blocage de l’ENS, mais on ne lui demande pas de s’expliquer sur le caractère très minoritaire de cette action, et pas plus sur les dégradations diverses commises pendant cette brève occupation. L’élève Garling se lance dans un vibrant plaidoyer de l’engagement affirmant, avec une certaine fierté semble-t’il, que des élèves de Normale sup se retrouvent dans les « cortèges de tête ». Personne ne moufte à cette affirmation. Qu’est-ce qu’un cortège de tête ? On en a vu la traduction immédiate l’après-midi même lors de la manifestation unitaire des syndicats de fonctionnaires. L’auto proclamé « cortège de tête » se manifeste uniquement par la violence dite « gratuite » (pas pour les personnes qui en sont victimes). Il est tout de même étonnant que le journaliste n’interroge pas Mathieu Garling à ce sujet pour qu’il précise sa pensée. Il faut dire que l’on a entendu sur France Culture tout le bien dont il fallait penser de ces « cortèges de tête ». Ceci par la grâce du sociologue Manuel Cervera Marzal qui en avait fait l’éloge chez Erner, lequel n’avait pas davantage moufté. Manuel Cervera Marza trouve la chose en quelque sorte « créative ». C’est effectivement une grandiose avancée : avant le cortège de tête était en queue de cortège des manifestations, maintenant il est devant. On voit que l’histoire avance à grands pas. Il me revient que l’auteur du Savant Cosinus et de la Famille Fenouillard a été élève de l’ENS. Le créatif Georges Colomb, s’il revenait, n’aurait aucune peine à se trouver de nouveaux personnages à brocarder, peut-être moins gentiment qu’il ne le faisait. Soyons charitables, on ne va pas rappeler non plus les années soixante quand un certain nombre d’élèves de l’ENS prophétisaient dans le maoïsme et sa trépidante révolution culturelle un horizon indépassable, comme on disait.

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé 


672
Répondre en citant  
Re: Les journaux et la rédaction de FC -

Les journaux et la rédaction de FC     Page 67 sur 68

Haut de page ↑   

Aller à la page : Précédent  1 ... 35 ... 66, 67, 68  Suivant

Accueil / France Culture

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum