Annonce :

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Regards sur France Culture » LES FORUMS » France Culture » Les journaux et la rédaction de FC

Aller à la page : Précédent  1 ... 35 ... 67, 68, 69 ... 71 ... 75  Suivant

Accueil / France Culture

Les journaux et la rédaction de FC    Page 68 sur 75

Bas de page ↓   

671
Répondre en citant  
Re: Les journaux et la rédaction de FC - le Dim 17 Juin 2018, 21:37

Une lecture plaisante au courrier de Radio France : De la "créativité" des cortèges de tête

Jean-Claude Barbeaux 24/05/2018 10:06 France Culture

Nul doute que Mathieu Garling va devenir un bon client sur France Culture. Cet élève de l’École normale supérieure était l’invité du journal de 12h30 ce mardi. Il a tout de même fallu attendre longtemps pour comprendre pourquoi : il est co-signataire d’une tribune publiée dans Libération, tribune hostile à Parcoursup. Interrogé sans grande passion, il a livré sa vision de l’élève engagé. Il évoque l’occupation et le blocage de l’ENS, mais on ne lui demande pas de s’expliquer sur le caractère très minoritaire de cette action, et pas plus sur les dégradations diverses commises pendant cette brève occupation. L’élève Garling se lance dans un vibrant plaidoyer de l’engagement affirmant, avec une certaine fierté semble-t’il, que des élèves de Normale sup se retrouvent dans les « cortèges de tête ». Personne ne moufte à cette affirmation. Qu’est-ce qu’un cortège de tête ? On en a vu la traduction immédiate l’après-midi même lors de la manifestation unitaire des syndicats de fonctionnaires. L’auto proclamé « cortège de tête » se manifeste uniquement par la violence dite « gratuite » (pas pour les personnes qui en sont victimes). Il est tout de même étonnant que le journaliste n’interroge pas Mathieu Garling à ce sujet pour qu’il précise sa pensée. Il faut dire que l’on a entendu sur France Culture tout le bien dont il fallait penser de ces « cortèges de tête ». Ceci par la grâce du sociologue Manuel Cervera Marzal qui en avait fait l’éloge chez Erner, lequel n’avait pas davantage moufté. Manuel Cervera Marza trouve la chose en quelque sorte « créative ». C’est effectivement une grandiose avancée : avant le cortège de tête était en queue de cortège des manifestations, maintenant il est devant. On voit que l’histoire avance à grands pas. Il me revient que l’auteur du Savant Cosinus et de la Famille Fenouillard a été élève de l’ENS. Le créatif Georges Colomb, s’il revenait, n’aurait aucune peine à se trouver de nouveaux personnages à brocarder, peut-être moins gentiment qu’il ne le faisait. Soyons charitables, on ne va pas rappeler non plus les années soixante quand un certain nombre d’élèves de l’ENS prophétisaient dans le maoïsme et sa trépidante révolution culturelle un horizon indépassable, comme on disait.

Voir le profil de l'utilisateur

672
Répondre en citant  
Le cas Duthu - le Lun 18 Juin 2018, 07:44

Catherine "Speedy Gonzalez" Duthu était très en forme ce matin. La pertinence de ses remarques étonne toujours. Sur le limogeage par Wauquiez de la vice-présidente de LR: "Est-ce un signe d'un divorce annoncé"? Ben oui, serait-on tenté de lui répondre.
Mais la vraie Duthu est ailleurs, chaque jour elle bat son propre record de vitesse, enchaînant les phrases au mépris du sens et de la ponctuation, toute notion d'enchaînement ayant disparu de sa trousse à outils. Sans aller jusqu'aux pratiques de la radio allemande des années soixante qui séparait d'un coup de gong chaque nouvelle, ne pourrait-elle marquer par une pause de quelques dixièmes de seconde le changement de sujet, ce qui éviterait des rapprochements parfois risibles. Ne pourrait-elle parler à un rythme naturel, humain, ce qui lui éviterait ces lourdes et bruyantes respirations qui, normalement, devraient l'éloigner de l'antenne?
Le rythme complet de ces journaux est à revoir. Par mauvais esprit, je dirai que ce matin on aurait pu sauter le sujet sur un blogueur enfermé à Ryad qui est l'occasion à l'un de ses défenseurs de donner une leçon de droits de l'homme à … la France. J'ai cru entendre que les manifestants, sans doute nombreux, se tenaient "non pas devant la Tour Eiffel, mais devant la statue de la liberté qui est un symbole mondial". Cette statue, dont une réplique se dresse non loin de la Tour ne serait-elle pas plutôt celle de l'Amérique, grande alliée de l'Arabie saoudite? Et cette liberté à l'américaine n'est-elle pas problématique en ce moment?
Ensuite, moment cocasse : Erner semble regretter la suppression de l'ISF parce qu'elle provoque la baisse des dons aux associations… On admire sa connaissance de la psychologie des contribuables face à un impôt jugé peu juste. En effet les "donateurs" ISF voulaient éviter le plus possible de donner leur argent à l'État, ce qu'ils faisaient en forçant celui-ci à verser lui-même un don de 70% aux associations. Système totalement pervers, mais qui fonctionnait pour le plus grand plaisir amer de certains. Un combat FC.

Voir le profil de l'utilisateur

673
Répondre en citant  
Le débit Duthu, le débit qui tue - le Ven 22 Juin 2018, 22:39

munstead(http://www.regardfc.com/t94p670-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#30747) a écrit: (...) Mais la vraie Duthu est ailleurs, chaque jour elle bat son propre record de vitesse, enchaînant les phrases au mépris du sens et de la ponctuation, toute notion d'enchaînement ayant disparu de sa trousse à outils. Sans aller jusqu'aux pratiques de la radio allemande des années soixante qui séparait d'un coup de gong chaque nouvelle, ne pourrait-elle marquer par une pause de quelques dixièmes de seconde le changement de sujet, ce qui éviterait des rapprochements parfois risibles. Ne pourrait-elle parler à un rythme naturel, humain, ce qui lui éviterait ces lourdes et bruyantes respirations qui, normalement, devraient l'éloigner de l'antenne? (...)
Parce que vous croyez que le confort de l'auditeur est un souci de la station ? S'il l'était on l'aurait remarqué.

En tous les cas, vous n'êtes pas le seul à faire cette observation de base pour un média audio non visuel (normalement). Chez l'ex-médiateur (ouf, bon débarras), on pouvait lire il y a trois jours : débit de paroles Sylvia couanault 19/06/2018 7:18 Radio France.

Attention, danger, le virus commence à attaquer ...
Bonjour,
très fidèle auditrice de France Culture, très peu de France Inter, parfois de France Musique, jamais des autres stations, je me permets de vous mettre en garde contre un virus qui monte, qui monte, à savoir un débit de paroles accéléré (et à hauts risques) de certains chroniqueurs et plus souvent chroniqueuses. Est-ce un effet de mode calqué sur la manière de parler des adolescents? Est-ce l'air du temps qui veut que tout s'accélère ? En tout cas, c'est très crispant et ... pour l'instant je me retiens encore de tourner le bouton. Il m'arrive de déjà le faire lorsque les ricanements se font trop présents ou lorsque les discours sont émaillés de "voilà, en fait, du coup, effectivement...". Alors, puisse ce petit courrier rappeler que notre chère radio est avant tout source de plaisir et qu'un débit de paroles stressant n'a rien de plaisant. Bien radiophoniquement vôtre et merci de lire ce courrier. M. C.

Voir le profil de l'utilisateur

674
Répondre en citant  
Re: Les journaux et la rédaction de FC - le Sam 23 Juin 2018, 08:19

Suite de ci-dessus, post 673,
munstead(http://www.regardfc.com/t94p670-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#30747) a écrit: (...) moment cocasse : Erner semble regretter la suppression de l'ISF parce qu'elle provoque la baisse des dons aux associations… On admire sa connaissance de la psychologie des contribuables face à un impôt jugé peu juste. En effet les "donateurs" ISF voulaient éviter le plus possible de donner leur argent à l'État, ce qu'ils faisaient en forçant celui-ci à verser lui-même un don de 70% aux associations. Système totalement pervers, mais qui fonctionnait pour le plus grand plaisir amer de certains. Un combat FC.
Pour Guillaume Erner et d'autres producteurs, l'essentiel est de condamner toute initiative législative. Donc, que l'Assemblée nationale décide de supprimer l'ISF ou qu'elle augmente les impôts sur les résidences secondaires (piste envisagée), cela donne nécessairement l'occasion de critiquer indirectement (ou directement) en donnant systématiquement la parole à des opposants politiques à peine déguisés en "spécialistes".

Voir le profil de l'utilisateur

675
Répondre en citant  
Le samedi de Viennot - le Sam 23 Juin 2018, 12:57

Chaque samedi, vers 12 h 45, Marie Viennot tient une rubrique économique. Elle est saluée comme si elle était en studio, mais sa chronique est pré-enregistrée. Pourquoi pas, mais pourquoi jouer ce jeu fréquent sur FC du chroniqueur que l'on accueille comme s'il était là quand il n'y est pas.? Enfantillage.
La caractéristique de cette chronique d'économie sur les sujets habituels (migrants, horribles marchés financiers, affreuses grandes entreprises, gouvernement autoritaire, historiques luttes syndicalistes, etc) est de "bénéficier" d'illustrations sonores. Quand Viennot nous dit que la Grèce va pouvoir retrouver la haute mer des marchés financiers, on entend la mer… (le ressac sur une plage en fait). Quand Viennot nous parle du drame de la démographie grecque, on a droit à des chants d'enfants qui se poursuivront jusqu'à la fin de la chronique. La semaine dernière c'était du hard rock sur on ne sait quel sujet. Personne n'a encore dit à cette journaliste que ces illustrations infantiles de problèmes économiques parfois dramatiques étaient ridicules?

Un peu avant, brève sur des troubles au Maroc, les manifestants protestant contre la corruption du pouvoir, le palais, la collusion avec des groupes étrangers dont un seul exemple est donné,Danone. On ne saurait épargner une entreprise française qui réussit, mais on ne savait pas que le yaourt avait une importance aussi stratégique au Maroc…

Voir le profil de l'utilisateur

676
Répondre en citant  
L'adolescence, territoire chéri de la station - le Dim 24 Juin 2018, 16:42

munstead(http://www.regardfc.com/t94p670-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#30764) a écrit:Chaque samedi, vers 12 h 45, Marie Viennot tient une rubrique économique. Elle est saluée comme si elle était en studio, mais sa chronique est pré-enregistrée. Pourquoi pas, mais pourquoi jouer ce jeu fréquent sur FC du chroniqueur que l'on accueille comme s'il était là quand il n'y est pas.? Enfantillage.
"Enfantillages".
La caractéristique de cette chronique d'économie sur les sujets habituels (migrants, horribles marchés financiers, affreuses grandes entreprises, gouvernement autoritaire, historiques luttes syndicalistes, etc) est de "bénéficier" d'illustrations sonores. Quand Viennot nous dit que la Grèce va pouvoir retrouver la haute mer des marchés financiers, on entend la mer… (le ressac sur une plage en fait). Quand Viennot nous parle du drame de la démographie grecque, on a droit à des chants d'enfants qui se poursuivront jusqu'à la fin de la chronique. La semaine dernière c'était du hard rock sur on ne sait quel sujet. Personne n'a encore dit à cette journaliste que ces illustrations infantiles de problèmes économiques parfois dramatiques étaient ridicules?
"infantiles".

Sandrine Treiner : "Nous avons considérablement rajeuni notre audience" (Le Rendez-vous du médiateur, où l'on peut d'ailleurs lire un pluriel communautariste : "Plaisirs et découvertes pour l’été sur France Cultures").

Une des obsessions de la directrice de France Culture, c'est l'adolescence (voir les nombreuses émissions qui y sont consacrées). Une autre est le brouillage des sexes. C'était aussi le cas de son prédécesseur Olivier Poivre d'Arvor, lorsqu'elle était son adjointe.

Quand on vit à l'âge adulte dans le monde imaginaire de l'adolescence et que l'on assume des responsabilités de direction de programmes, le résultat est la page d'accueil de France Culture : "Boris Cyrulnik dans la tête de nos enfants" ; "Mon sexe et moi" ; "Il y a cinquante ans, la France manquait le rendez-vous du Rock" (La France est nulle en tout d'ailleurs...) ; "Peter Pan ou le garçon qui ne grandissait pas" (le syndrome de Peter Pan, tiens, tiens...) ; "Masculins, est-ce ainsi que les hommes se vivent (3/4) : Eduquer les fils, l’apprentissage du masculin" ; "Ma fille sous influence (2/5) : Un canapé devant la porte".

L'immaturité des voix et des contenus d'émission (on se rappelle les deux ans de Serrell/Quenehen) a été maintes fois signalée sur ce forum. Ce qui devrait être dit plus souvent, c'est la réelle discrimination par France Culture de catégories d'âge, dont une qui a le plus de temps pour écouter une radio culturelle, à savoir les retraités.
Un peu avant, brève sur des troubles au Maroc, les manifestants protestant contre la corruption du pouvoir, le palais, la collusion avec des groupes étrangers dont un seul exemple est donné,Danone. On ne saurait épargner une entreprise française qui réussit, mais on ne savait pas que le yaourt avait une importance aussi stratégique au Maroc…
Pour la radio culturelle de service public, la France rate, manque, fait fausse route, est coupable. France Culture, par la voix de ses Erner, Gesbert, Cluzel distribue quotidiennement ses condamnations et plus encore se fait le haut-parleur complaisant de toutes les récriminations, sans jamais que quoi que ce soit de beau, de valable, d'excellent ne soit mentionné. C'est ce que la station appelle "l'ouverture".

Voir le profil de l'utilisateur

677
Répondre en citant  
Les bretelles de Ludovic Piedtenu - le Lun 25 Juin 2018, 13:04

Journal de 12 h 30. Intervention de Ludovic Piedtenu sur la lettre bien démagogique de Talamoni au Premier ministre: "L'État français est le premier partenaire de la Corse". Suis-je le seul à être choqué par cette formulation? Ou la cause indépendantiste serait-elle déjà actée par FC? Dans une rédaction normale, cela devrait valoir un sérieux remontage de bretelles.

Voir le profil de l'utilisateur

678
Répondre en citant  
Re: Les journaux et la rédaction de FC - le Lun 25 Juin 2018, 17:54

munstead(http://www.regardfc.com/t94p670-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#30776) a écrit:Journal de 12 h 30. Intervention de Ludovic Piedtenu sur la lettre bien démagogique de Talamoni au Premier ministre: "L'État français est le premier partenaire de la Corse". Suis-je le seul à être choqué par cette formulation?
Non.
Ou la cause indépendantiste serait-elle déjà actée par FC?  Dans une rédaction normale, cela devrait valoir un sérieux remontage de bretelles.
Non, une sanction en bonne et due forme.

[son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10059-25.06.2018-ITEMA_21722654-0.mp3" debut="13:23" fin="13:37"]

Une suite qui aggrave son cas : "Un partenaire indispensable, ne serait-ce que du point de vue financier"

Journal de 12h30 25/06/2018

Voir le profil de l'utilisateur

679
Répondre en citant  
Nous sommes bien informés - le Jeu 28 Juin 2018, 07:58

Vers 7h15. FC a envoyé un reporter couvrir une réunion festive organisée par "les syndicats" à Saint-Denis pour financer  la caisse de secours des grévistes SNCF. La CGT, Sud et FO sont là, mais aussi des représentants des partis comme LFI et le PS. "Il y a même des usagers venus soutenir le mouvement". Interview obligatoire d'une usagère, rara avis. Chansons engagées bien sûr, collecte, etc. Un détail, cette réunion a rassemblé une centaine de personnes (un chiffre France Culture). Donc on occupe 2' d'antenne pour un non-évènement, un ratage total, présenté comme la preuve que le combat n'est pas terminé, ce qui  est d'ailleurs la conclusion du très sérieux reporter.
Une bonne partie du journal, comme celui de 7h30 sera également occupée par l'annonce d'une manifestation commune CGT SUD FO aux objectifs ambitieux, tardifs (ou très prématurés) : défense du service public et du modèle républicain… Une station comme FC devrait analyser le bien-fondé de cette manifestation, de ses objectifs, de son calendrier, mais aujourd'hui nous n'avons droit qu'à un dernier tract appelant au rassemblement avec en vedette la participation de FO, ce qui rappelle le bon temps des années 80.

Voir le profil de l'utilisateur

680
Répondre en citant  
Ça alors! - le Ven 29 Juin 2018, 13:32

Après de trop longues années de bons et loyaux services à la gauche de la gauche, Antoine Mercier quitte FC. Ce pourfendeur du capitalisme et des riches en particulier, ce défenseur de la morale, de la moraline, de la veuve, de l'orphelin et des migrants s'éloigne de sa case horaire de 12 h30 et de la Grande table. Pour aller où me direz-vous? Médiapart? Le Média? L'Obs en déficit de talents? Un site web? Perdu. Il a été engagé par BFM TV!
Rachel Garrido étant passée chez Ardisson et Canal +, pourquoi se retenir? BFM TV, cette station de télévision en continu, conspuée, conchiée par toute la gauche et beaucoup de gens au centre et à droite et à l'image du pire de la télé: bavardage en continu, nouvelles plus ou moins vraies, pas toujours vérifiées, débordements, commentaires en boucle  au cours desquels chaque chroniqueur se croit obligé d'en rajouter, mise en exergue de non-évènements, d'anecdotes , bref tout ce qu'il faut fuir. Et c'est là qu'échoue Mercier. On imagine que la proposition était de celles qui ne se refusent pas…
Toute la rédaction était là pour le féliciter, l'applaudir, sans s'appesantir sur ses nouvelles fonctions. Treiner a fait un beau discours, plein de clichés, Mercier a remercié tout le monde, on lui a offert une parodie de BFM parfaitement ridicule à laquelle il a participé et qui montre bien qu'il ne connait même pas le ton de la station où il va, bref un grand moment de radio FC.
Il sera remplacé par Thomas Cluzel, surtout connu pour sa fade revue de presse (merci Courrier International). Saura-t-il résister à la pression des jeunes journalistes à dents longues et idées bien arrêtées qui l'entourent, aux langueurs pythiennes d'Olivia Gesbert? À suivre.

Voir le profil de l'utilisateur

681
Répondre en citant  
Re: Les journaux et la rédaction de FC - le Ven 29 Juin 2018, 17:47

munstead(http://www.regardfc.com/t94p670-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#30785) a écrit:Après de trop longues années de bons et loyaux services à la gauche de la gauche, Antoine Mercier quitte FC. Ce pourfendeur du capitalisme et des riches en particulier, ce défenseur de la morale, de la moraline, de la veuve, de l'orphelin et des migrants s'éloigne de sa case horaire de 12 h30 et de la Grande table. Pour aller où me direz-vous? Médiapart? Le Média? L'Obs en déficit de talents? Un site web? Perdu. Il a été engagé par BFM TV! (...)

Un panégyrique mémorable de la part de la directrice dont n'auraient sûrement pas été dignes Alain Veinstein ou Colette Fellous, virés comme des malpropres, pour rappel par Olivier Poivre d'Arvor. Merci pour votre message munstead.

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé 


682
Répondre en citant  
Re: Les journaux et la rédaction de FC -

Les journaux et la rédaction de FC     Page 68 sur 75

Haut de page ↑   

Aller à la page : Précédent  1 ... 35 ... 67, 68, 69 ... 71 ... 75  Suivant

Accueil / France Culture

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum