-->
Forumactif
Annonce : Le forum change d'adresse. Désormais, elle devient http://regardfc.fr
L'adresse regardfc.com sera indisponible sous peu et ne fonctionnera peut-être plus à l'avenir.

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Regards sur France Culture » LES FORUMS » France Culture » Les journaux et la rédaction de FC

Aller à la page : Précédent  1 ... 39 ... 74, 75, 76 ... 78 ... 82  Suivant

Accueil / France Culture

Les journaux et la rédaction de FC    Page 75 sur 82

Bas de page ↓   

741
Répondre en citant  
Précisions demandées - le Jeu 20 Sep 2018, 20:19

Philaunet(http://www.regardfc.com/t94p730-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#31306) a écrit:(...) allusion ironique et qui incrimine l'exécutif dans son résumé : "300 000 sur plus de 14 millions, certains jugerons [sic] sans doute que l'effort reste assez modeste. Il n'empêche que ce geste témoigne bien d'une forme d'anxiété par rapport à la colère grandissante des retraités, visiblement de plus en plus déçus de l'action de l'exécutif, alors même qu'ils avaient largement voté pour le chef de l'Etat à la présidentielle."
Quelle est l'allusion ironique, quelle est l'allusion incriminante ?
Merci pour vos précisions, qui nous manquent pour comprendre votre réaction, vive.

Voir le profil de l'utilisateur

742
Répondre en citant  
Petite annonce - le Jeu 20 Sep 2018, 20:24

Un contributeur cherche un formateur à la lecture. S'adresser en courrier privé au forum qui fera suivre.

Voir le profil de l'utilisateur

743
Répondre en citant  
Profonde désolation à la Rédaction de France Culture, on compatit - le Jeu 20 Sep 2018, 22:30

L'écoute de la narration de Stanislas Vasak, le journaliste qui présente le 22h, est de plus en plus "drôle".

L'ouverture du journal de ce 20 septembre se fait sur du "triste", du "morose", du "sombre", tous qualificatifs qui font part du sentiment de Monsieur Vasak à propos d'une nouvelle : "Les prévisions de croissance de l'OCDE passent de 3,8 à 3,7 %".

Ce n'est pas la fin du monde, mais on n'en est pas loin.

Monsieur Vasak exprime son point de vue ou relaie celui qu'il pense devoir être partagé par qui entend cette information. Ne sait-il pas que bien des gens ne jurent que par la décroissance ? Que dans cette croissance n % sont dus à des échanges économiques qui "détruisent la planète" comme  les employé(e)s de FC ne cessent de le répéter en boucle ?

"Triste", "morose", "sombre" devraient être  attribués à ceux qui ont ce point de vue. Mais de ceux-là il n'est pas question. Pas davantage de ceux qui se réjouissent, remarquez. Non, M. Vasak décide que - 0,1% de croissance (qui sait parmi les auditeurs ce que ce terme représente précisément ?),  - 0,1%, donc, doit être une occasion de se lamenter (s'il n'y en a pas, il faut en inventer). On n'ose imaginer les termes pour des - 1%, - 2% ou - 10%. Il n'y en aurait pas. M. Vasak serait dans un des deux mondes (mais lequel ?) de ce podcast apocalyptique commandé par France Culture pour donner du bonheur aux auditeurs L’Appel des abysses.

Heureusement, après la désolation à tous les étages, vient la consolation, le sexe. Avec cette question de René Frydman à 22h15 Le plaisir sexuel est-il un droit ?

Journal de 22h du jeudi 20 septembre 2018

Voir le profil de l'utilisateur

744
Répondre en citant  
Très fort - le Mar 25 Sep 2018, 13:07

Thomas Cluzel, journal de 12 h30. Rarement on aura entendu parler du gouvernement et de la présentation d'un budget avec autant de dérision et de mépris. Cluzel accuse Le Maire de trafiquer les chiffres. Une preuve? Non, aucune. Viennot vient en renfort, comme hier, mais s'est un peu calmée. Le budget de la SS , excédentaire, devrait venir alimenter le budget de l'État en difficulté. Ce serait une honte. Par contre quand l'État compense le déficit de la SS pendant ces vingt dernières années (dont 24 millards une seule année), Viennot trouve cela tout à fait normal. La comptabilité publique n'est visiblement pas une spécialité de FC.
Plus loin, même accusation de jonglage avec les chiffres pour Parcoursup dont on dresse le bilan. A entendre Kasmi ou Viennot on devrait rajouter aux 1000 étudiants sans affectation, ceux qui sont allés dans des écoles privées (et pourquoi? dirait Erner), ceux qui ont décidé de travailler tout de suite (est-ce honteux, contre-nature?) et d'autres qui ne se sont pas manifestés (faut-il leur envoyer la gendarmerie?).
Puis, nouvel épisode Benalla dont l'affaire semble de plus en plus se réduire à une sombre histoire de port d'arme…
Au fait rien sur Mélenchon qui va soutenir le brexit au congrès du Labour, alors que 80% des militants voudraient un nouveau référendum.
Bref le ronron antigouvernemental habituel sur une station du service public. À ce niveau de critique virulente, permanente et incompétente, on s'étonne de l'absence de réaction de qui que ce soit.

Voir le profil de l'utilisateur

745
Répondre en citant  
Ne pas baisser les bras face à l'endoctrinement - le Mar 25 Sep 2018, 13:42

munstead(http://www.regardfc.com/t94p740-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#31342) a écrit:Thomas Cluzel, journal de 12 h30. Rarement on aura entendu parler du gouvernement et de la présentation d'un budget avec autant de dérision et de mépris
Oui, comme la rédaction ne veut pas se faire accuser de partialité (drôle), ses présentateurs utilisent le ton de voix et l'accent tonique pour faire passer leurs convictions d'opposants. Un peu comme Olivia Gesbert qui appuie sur "tous" pour bien faire comprendre que "nous" (qui ?) avons "tous" (sans exception) à nous ré-for-mer (de fond en comble). Il faut entendre le journal de 22h, qui d'ailleurs sous-traite sa critique à des invités auquel aucun contradictoire n'est opposé quand ils se livrent à des attaques en règle (trop jouissif pour le journaliste, sans doute).
Cluzel accuse Le Maire de trafiquer les chiffres. Une preuve? Non, aucune. Viennot vient en renfort, comme hier, mais s'est un peu calmée. Le budget de la SS, excédentaire, devrait venir alimenter le budget de l'État en difficulté. Ce serait une honte. Par contre quand l'État compense le déficit de la SS pendant ces vingt dernières années (dont 24 millards une seule année), Viennot trouve cela tout à fait normal. La comptabilité publique n'est visiblement pas une spécialité de FC.
Merci de le rappeler, car le mensonge par omission règne. Viennot s'est calmée ? Il y a deux jours, lors de son "analyse" des réductions d'impôts, j'ai compris que finalement, tout le monde allait être victime d'augmentations... Transformer réductions en augmentations, ça ne dérange pas FC qui joue les "décodeurs" à la petite semaine ? Qui "décode" FC (à part ce forum) ?
Plus loin, même accusation de jonglage avec les chiffres pour Parcoursup dont on dresse le bilan. A entendre Kasmi ou Viennot on devrait rajouter aux 1000 étudiants sans affectation, ceux qui sont allés dans des écoles privées (et pourquoi? dirait Erner), ceux qui ont décidé de travailler tout de suite (est-ce honteux, contre-nature?) et d'autres qui ne se sont pas manifestés (faut-il leur envoyer la gendarmerie?)
Il faut comprendre que toute personne disant qu'elle n'est pas contente d'une mesure gouvernementale a raison. Moins de fonctionnaires ? "Halte à la logique budgétaire !" Car personne n'a de logique budgétaire dans sa vie quotidienne ? En fait, les journalistes de FC se battent quotidiennement en filigrane contre la réforme de l'audiovisuel public qui aurait pour conséquence légitime de réduire le nombre de parasites qui se trouvent indispensables.
Puis, nouvel épisode Benalla dont l'affaire semble de plus en plus se réduire à une sombre histoire de port d'arme…
Attendez, le pro-LFI de ce forum va vous dire qu'il n'y a pas pire criminel que cet ancien collaborateur. Tous les jours des gens sont tués par armes à feu ou blanches, mais l'ex-collaborateur en secouant deux manifestants ayant lancé un cendrier et une carafe (ce ne sont pas des armes par destination ?) devient le délinquant de l'année, car il avait un port d'arme comme employé de l'Élysée. Quand on pense à la tendance à armer le moindre policier municipal en France et les vigiles (ça ne semble pas émouvoir la rédaction)...
Au fait rien sur Mélenchon qui va soutenir le brexit au congrès du Labour, alors que 80% des militants voudraient un nouveau référendum
Méluche is God à la Rédac.
Bref le ronron antigouvernemental habituel sur une station du service public. À ce niveau de critique virulente, permanente et incompétente, on s'étonne de l'absence de réaction de qui que ce soit.
Ici on fait ce qu'on peut, mais c'est par la culture et les émissions qui l'incarnent qu'il faut répondre à l'idéologisation de la station, voir Oriane Jeancourt-Galignani, un nom à retenir et Lettre à Vincent Charpentier par exemple.

Voir le profil de l'utilisateur

746
Répondre en citant  
Le doute - le Mar 25 Sep 2018, 17:50

munstead(http://www.regardfc.com/t94p740-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#31342) a écrit:Thomas Cluzel, journal de 12 h30. Rarement on aura entendu parler du gouvernement et de la présentation d'un budget avec autant de dérision et de mépris. Cluzel accuse Le Maire de trafiquer les chiffres. (...)
La présentation du budget était effectivement faite, hier et aujourd'hui, sur un mode dont on avait perdu l'habitude sur FC. Il ne s'agissait plus de l'aimable compte-rendu des conférences de presse présidentielles ou gouvernementales, avec la perpétuelle répétition des "éléments de langage" fournis par les Dir' Com'. Il y a eu au contraire un véritable travail de journaliste, pour s'interroger sur le sens des chiffres fournis, expliquer leurs limites, tant il est vrai que la comptabilité n'est souvent qu'un habillage de la réalité. T. Cluzel et M. Viennot ont expliqué que la réalité est différente de la présentation gouvernementale, en précisant les motifs des doutes, ce qui ne surprend d'ailleurs personne.

Ce travail journalistique est celui réalisé dans tous les médias. La retransmission simple de la parole officielle, des éléments de langage fournis dans les dossiers de presse, c'est le fait des porte-parole. Au-delà il s'agit de thuriféraires, et la fonction est déjà occupée sur FC Est-ce que j'ai le droit de défendre les membres du gouvernement ?.

De la même manière, dans "Dimanche, et après" du 23/09 (le titre "La chasse à la fraude fiscale est-elle une escroquerie ?" laisse rêveur), un travail de dé-tricotage de la communication gouvernementale permet de relativiser les éléments de langage de la vérité officielle. L'émission traite du "verrou de Bercy", et Julie Gacon introduit le sujet en annonçant que "le verrou a sauté" : les dossiers des fraudeurs seront enfin transmis à la justice.
Mais au cours de l'émission, on apprend incidemment :
- qu'il n'est pas certain que la loi entre en application : cela suppose évidemment la signature de décrets d'application par... Bercy (de nombreuses lois votées restent ainsi lettre morte)
- que la transmission à la justice ne se fera qu'au-delà d'un seuil de 100.000 € de redressement.... et que le montant du redressement est déterminé par les inspecteurs de Bercy
- que seuls les dossiers qualifiés de fraude seront transmis, et cette qualification sera déterminée par... Bercy
- que les dossiers transmis le seront au procureur, hiérarchiquement dépendant de l'exécutif... comme Bercy
- que l'équipe de 30 inspecteurs spécialisés créée par le gouvernement remplacera une équipe de 50.

Voilà l'information que l'on attend de ces émissions.

Voir le profil de l'utilisateur

747
Répondre en citant  
Quoi de neuf contre Macron aujourd'hui? - le Mer 03 Oct 2018, 13:02

Journal de 12 h30. Camille Magnard est aux anges. Il est sûr que la situation politique a de quoi l'inspirer. En bon analyste politique, il commence par parler du doigt d'honneur d'un petit crétin guadeloupéen dans un selfie, qui était la nouvelle d'il y a trois jours. Puis, il se lâche dans sa présentation de la démission de Collomb, on entend ainsi: "Quelque chose de pourri au royaume de la macronie", "irrécupérable""délitement", "cafouillage", "fébrilité", "panique". Même la transmission des pouvoirs entre Collomb et Philippe est jugée marquée par "l'improvisation". On se demande comment elle aurait dû être… On critique aussi le fait que le PM assure l'intérim au nom de l'accumulation des pouvoirs sans vouloir comprendre qu'il s'agit d'un intérim, le temps de trouver le successeur et qu'il faut un titulaire en cas de problème. Ensuite Anne Faucambert se lance dans une explication d'une rare confusion sur l'élection des vice-présidents de l'Assemblée nationale. Et on termine par le rapport de la cour des comptes de Haute Normandie sur la gestion du Havre avec, horreur!, un dépassement de 50 000 € en 6 mois pour le bar d'une centre culturel, et un changement de devis qui correspond , bien évidemment, à un changement de contenu du projet.
Bref du grand FC. Et, comme dans tous les médias d'ailleurs, rien sur Collomb, son comportement étrange sur lequel personne ne lui pose même une seule question, ses mauvaises manières, sa décision imbécile d'annoncer son départ pour 9 mois plus tard, rien sur sa magouille lyonnaise avec son homme de paille démissionnant immédiatement de son poste de maire qu'il tenait au chaud, et une autre utilité locale de son poste de président de l'agglomération, rien sur la psychologie de ce petit monsieur arrivé tardivement à la mairie de Lyon et célèbre localement pour ses entourloupes politiques. De la grande information. Les faits d'abord? Non, l'idéologie d'abord.

Voir le profil de l'utilisateur

748
Répondre en citant  
Actuel et factuel - le Jeu 04 Oct 2018, 08:12

munstead(http://www.regardfc.com/t94p740-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#31401) a écrit:Journal de 12 h30. (...) De la grande information. Les faits d'abord? Non, l'idéologie d'abord.
Eh bien si, les faits d'abord.
- Premier fait présenté par FC : Les 50 000 € du bar du Havre, contrairement à ce que vous dites (mais vous n'êtes vous-même pas très "factuel") ce n'est pas un "dépassement", mais bien un "trou" en 6 mois dans les stocks d'un bar qui ne fonctionne que les soirs de spectacle [son mp3="http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10059-03.10.2018-ITEMA_21835199-0.mp3" debut="14:23" fin="14:35"], c'est donc bien un fait, significatif d'une "gestion" ;
- Second fait présenté par FC : la confusion dans la majorité à l'occasion de l'élection des vice-présidents de l'AN, c'est un autre fait, significatif de l'évolution de LREM, et FC nous en explique le mécanisme ;
- Troisième fait présenté par FC : l'improvisation d'une démission qui aurait dû être gérée avec 9 mois de préavis, c'est encore un autre fait, significatif de la confusion qui règne.
En regard, dans vos quelques lignes, on trouve ces mots : "crétin", "imbécile", "magouille", "homme de paille", "entourloupe", très peu factuels et révèlant plutôt un énervement idéologique de votre part.
Essayez peut-être d'écouter FC avec moins d'a priori idéologique, et vous y trouverez l'approche factuelle, complétée comme il se doit par des commentaires tout à fait représentatifs de la tonalité générale de la presse.
Je vous souhaite une écoute plus apaisée.
munstead(http://www.regardfc.com/t94p740-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#31401) a écrit: rien sur Collomb, son comportement étrange sur lequel personne ne lui pose même une seule question, ses mauvaises manières, (...) rien sur sa magouille lyonnaise avec son homme de paille démissionnant immédiatement de son poste de maire qu'il tenait au chaud,(...) célèbre localement pour ses entourloupes politiques.
En vous lisant, on peut s'interroger : comment faut-il interpréter le terme "parrain" utilisé sur FC pour qualifier le rôle de Collomb vis-à-vis de Macron ? [son mp3="http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10059-03.10.2018-ITEMA_21835199-0.mp3" debut="02:13" fin="02:23"]

Mais rassurez-vous : FC (qui se souvient de l'agressivité présidentielle à l'égard des médias publics) ne se permettrait pas l'insolence de RTL ou La 5 (C Dans l'air). Ce n'est pas sur une radio publique qu'on remarquerait qu'en démissionnant Collomb se comporte à l'égard de Macron comme Macron à l'égard de Hollande... cela c'est l'affaire de chansonniers, alors espérons que la nouvelle mouture des "Papous" reprendra cette tradition salutaire contre l'hubris, qui aura tout de même remis à la mode le grec ancien.

Voir le profil de l'utilisateur

749
Répondre en citant  
Re: Les journaux et la rédaction de FC - le Jeu 04 Oct 2018, 14:29

Arrêtons-en là , mais quand même.
• Profiter d'un trou dans une caisse de bar de centre culturel pour attaquer le PM, est assez dérisoire. Croyez-vous que les maires de grands villes jouent au barmen?
• Le journaliste reprochait l'improvisation de la passation de pouvoirs…
• La confusion était dans la présentation de l'élection des vice-présidents.
Vous lisez trop vite et n"écoutez que d'une oreille. Vos œillères ne vous gêneraient-elles pas?

Voir le profil de l'utilisateur

750
Répondre en citant  
Rions un peu - le Ven 05 Oct 2018, 07:34

Hier, à partir de 8 heures, Erner et Piedtenu interrogeaient (on imaginait la lampe dans les yeux de l'accusé) Brice Hortefeux, que Erner appela à moult reprises "BRICE hortfeux" en insistant lourdement sur le Brice. Il était invité pour parler de l'affaire Collomb, qui fut l'objet d'une première question pratiquement sans réponse, mais les deux compères ne purent se retenir: ils avaient enfin le BRICE dans le leur ligne de mire, un BRICE oublié des médias (sauf FC) depuis des années! Ils essayèrent de le coincer sur sa gestion passée, "ses "chiffres "Pas mes chiffres Monsieur Erner, ce sont les chiffres officiels") sans le moindre succès. Ils avaient oublié que ce redoutable second couteau est un remarquable débatteur, version anguille électrique, et ne réussirent qu'à l'aider à se coiffer d'une auréole de grand ministre de l'Intérieur. Piedtenu est même arrivé à lui poser deux questions agressives qui s'annulaient l'une l'autre, ce que BRICE lui a fait remarquer avec un évident plaisir. La dernière question fut sur Guéant dont BH se sortit brillamment. Du grand art politicien, soulignant sa supériorité par rapport aux deux journalistes.

Ce matin un sourire quand même dans l'avalanche de nouvelles que nous déverse par baquet Catherine Duthu: "Les Invalides vont rendre un hommage national (à Charles Aznavour). Jolie formule.
Enfin, Duthu termine son "journal" par une météo qu'elle nous crache à la figure (en gros il fait mauvais dans le Nord et beau dans le Sud) et termine sans prévenir, sans respiration par: Guillaume Erner. "À Nice il fera 28° Guillaume Erner". Jour après jour, journal après journal, toujours aux mêmes heures, toujours pour la météo, elle utilise le même procédé d'absence de transition (qu'elle affectionne, pour elle c'est du temps de gagné). Jamais, elle ne modifiera sa formulation Guillaume Erner.

Voir le profil de l'utilisateur

751
Répondre en citant  
Le respect s'perd... - le Ven 05 Oct 2018, 08:15

Et ce matin encore, suite à la dernière réflexion philosophique de notre président, qui cette fois déplore les plaintes de ses concitoyens, Catherine Duthut, au lieu de méditer en silence cette profonde sentence, paraît douter de sa pertinence en ajoutant de sa propre initiative (mais qui lui demande quoi que ce ce soit ?) que notre président s'adressait à des retraitées d'agriculteurs qui reçoivent 500 € par mois : [son mp3="http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10055-05.10.2018-ITEMA_21838240-0.mp3" debut="09:14" fin="09:30"].
On ne respecte plus rien sur France Culture.

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé 


752
Répondre en citant  
Re: Les journaux et la rédaction de FC -

Les journaux et la rédaction de FC     Page 75 sur 82

Haut de page ↑   

Aller à la page : Précédent  1 ... 39 ... 74, 75, 76 ... 78 ... 82  Suivant

Accueil / France Culture

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum