-->
Forumactif
Annonce : Le forum change d'adresse. Désormais, elle devient http://regardfc.fr
L'adresse regardfc.com sera indisponible sous peu et ne fonctionnera peut-être plus à l'avenir.

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Regards sur France Culture » LES FORUMS » France Culture » Les journaux et la rédaction de FC

Aller à la page : Précédent  1 ... 41 ... 79, 80, 81, 82  Suivant

Accueil / France Culture

Les journaux et la rédaction de FC    Page 80 sur 82

Bas de page ↓   

791
Répondre en citant  
''ça n'a pas commencé, mais c'est foutu'' - le Sam 10 Nov 2018, 15:36

munstead(http://www.regardfc.com/t94p780-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#31620) a écrit: (...) une jeune fille pressée nous présente les discussions qui s'ouvrent sur l'assurance-chômage: tout va mal, personne ne sera d'accord, des vétos partout, le gouvernement veut passer en force, ça n'a pas commencé, mais c'est foutu.

Bref, le train-train (de Rethondes) de l'information sur FC.
Voilà l'esprit de la station face à la plupart des projets et des réformes : le défaitisme, la critique immédiate, si possible assortie de raillerie.

En passant (sur le site), voici le retour d'un des chouchous de France Culture avec un livre en parfaite harmonie avec l'esprit de la station : "'Fonctionner ou exister,' le dernier essai du philosophe et psychanalyste franco-argentin Miguel Benasayag publié aux éditions du Pommier, propose ainsi un manifeste de résistance à l’injonction d’efficacité et au devenir machine de l’humanité" Fonctionner, une question existentielle Avis critique 10 11 2018.

"un manifeste de résistance
à l’injonction d’efficacité
et au devenir machine
de l’humanité
"

Avec un tel manifeste, Benasayag  devrait passer au minimum  à La Grande table et à Matières à penser.

Voir le profil de l'utilisateur

792
Répondre en citant  
Re: Les journaux et la rédaction de FC - le Lun 12 Nov 2018, 08:03

Pour les journaux de 7 h et 7 h 30, le 11 novembre est déjà loin. L'important c'est la grève à l'EN. D'ailleurs un "reportage" à Toulouse donne la parole à deux enseignants au discours particulièrement confus. On suscite la concurrence entre "les établissements, les professeurs, les élèves, on va s'occuper de chaque élève individuellement… " etc, bref l'horreur éducative. Si l'EN se met à se préoccuper de ses élèves un à un, où va-t-on? Sur le 11 novembre, la rédaction a trouvé l'angle d'attaque négatif qu'elle aime tant. Cette fois, c'est le multilatéralisme cette vieille lubie du PR. Tenez, même un dirigeant de la Banque mondiale nous explique que les ouvriers des aciéries de sa ville natale n'ont pas profité de l'ouverture des frontières. Il s'agit de globalisation, d'économie, pas de multilatéralisme? Et alors?
Steven Boyer a fait un petit montage entre sonneries aux morts et insultes au PR ("Vous êtes un escroc!"). Très élégant, très fin. Le PR est accusé d'avoir voulu courir deux lièvres à la fois dans son périple et l'on retiendra (on, c'est FC) essentiellement les récriminations de certains dont la retraitée "massacrée" par la hausse de CSG sans doute. Bref on est en pleine objectivité.
Erner fait ensuite son numéro, pardon sa revue de presse. La citation d'un titre lui offre l'occasion de quelques bons jeux de mots lourdingues dont il a le secret.  L'actualité de ses confrères est une couverture qu'il tire violemment à lui. Suit un débat sur la pédophilie dans l'église où il pose la question suivante (à peu près) à un interlocuteur intéressant: "Vous pensez vraiment que l'Église est soumise à un pouvoir masculin? Il y a pourtant des femmes dans l'église." Résonnez hautbois, Erner vient de découvrir la  nature du pouvoir dans l'église depuis 2000 ans? Ou alors, il pense que nous ne le savions pas, nous, pauvres auditeurs incultes auxquels il faut, à chaque fois, tout expliquer et réexpliquer.

Voir le profil de l'utilisateur

793
Répondre en citant  
Des militants et des ignorants - le Lun 12 Nov 2018, 22:25

Merci pour le message complet ci-dessus dont j'extrais :
munstead(http://www.regardfc.com/t94p790-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#31630) a écrit: (...)  Sur le 11 novembre, la rédaction a trouvé l'angle d'attaque négatif qu'elle aime tant. (...) Cette fois, c'est le multilatéralisme cette vieille lubie du PR. Tenez, même un dirigeant de la Banque mondiale nous explique que les ouvriers des aciéries de sa ville natale n'ont pas profité de l'ouverture des frontières. Il s'agit de globalisation, d'économie, pas de multilatéralisme? Et alors?
Steven Boyer a fait un petit montage entre sonneries aux morts et insultes au PR ("Vous êtes un escroc!"). Très élégant, très fin. Le PR est accusé d'avoir voulu courir deux lièvres à la fois dans son périple et l'on retiendra (on, c'est FC) essentiellement les récriminations de certains dont la retraitée "massacrée" par la hausse de CSG sans doute. Bref on est en pleine objectivité. (...)
S'agissait-il de cela (votre Steven presque Gouaillier le laisse supposer) : Le Reportage de la rédaction 12 11 2018 "Semaine de commémorations : Emmanuel Macron entre souvenirs et couacs" ["couac" définition CNRTL, est-ce un mot objectif et celui adapté au compte rendu journalistique impartial ?]

Dans le descriptif à "l'angle d'attaque négatif", on lit "la colère actuelle de certains français en lieu et place de la marque du souvenir. ". Cet entêtement à écrire le substantif "Français" avec une minuscule est sans doute un signe de quelque chose, mais de quoi ? Suivez la piste d'un contributeur qui ne met jamais de majuscule à ce nom dans les contributions politiquement engagées sur ce forum, d'ailleurs son pseudo ne serait-il pas la couverture de ce Steven Gouaillier ? La cellule investigation de RFC a été saisie... Smile).

On lit encore "lors du débat surgit après les déclarations d'Emmanuel Macron". Allez Steven (quel âge, quelle formation ?), revoyez vos conjugaisons et écrivez "surgi", ça montrera un minimum de connaissance de la langue.

Enfin "Une semaine toute à la fois cérémoniale et agitée". Ah, ce "toute à la fois" ! Que de beaux exemples de français donnés aux lecteurs...

Bref, le descriptif est "tout à la fois" partial et d'un rédacteur amateur. Munstead a dit ce qu'il fallait penser de l'audio, on ferme.

*****************

Rappel "L'ensemble des contributions hebdomadaires au forum ''France Culture''" Semaine 45, du lundi 05 11 au dimanche 11 11 2018

Voir le profil de l'utilisateur

794
Répondre en citant  
Re: Les journaux et la rédaction de FC - le Mar 13 Nov 2018, 08:06

Hier, la grève des enseignants pour protester contre la diminution de 0,5% des effectifs de l'EN sur trois ans, faisait la une des journaux de 7 h et 7 h 30. Aujourd'hui, les mêmes journaux n'en parlent pas. Que s'est-il passé? Suivie de la controverse infantile habituelle sur les chiffres de participation, cette grève a été un échec complet, donc FC n'en parle pas. C'est aussi simple que ça. LA réalité qui dérange n'existe pas.

En revanche, à plusieurs reprises on parle des "cars Macron" . Guillaume Erner , en particulier en fait l'objet de son dit billet d'humour en se livrant à une analyse économique absurde (absurde économiquement, on ne parle pas ici d'humour absurde). Il répète à plusieurs reprises "cars Macron" de même que Catherine Duthu un peu plus tard. Ouibus va mal, d'autres compagnies s'en sortent, dans toute l'Europe (R-U en particulier) les bus complètent le réseau ferré ou viennent le concurrencer, mais, comme les bus français ont bénéficié d'une libéralisation de la législation qui protégeait la SNCF grâce à Macron alors ministre, ils n'ont aucune chance  aux yeux d'Erner et comparses. Expliquer qu'il y a 13 opérateurs, que certains s'en sortent bien, et que le nombre de liaisons a augmenté, comme le nombre de voyageurs n'a, dans ce cadre mental, aucun intérêt. Ces malheureux cars portent le nom honni, FC n'en veut pas.

Revue de la presse française par Erner: un sabotage de l'information au nom de "l'humour". Erner  adore visiblement ces petites séances de stand-up sans le moindre intérêt, ni informatif, ni humoristique. Un abus de position dominante au sein de la rédaction.

Voir le profil de l'utilisateur

795
Répondre en citant  
Re: Les journaux et la rédaction de FC - le Mar 13 Nov 2018, 11:09

munstead(http://www.regardfc.com/t94p790-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#31630) a écrit:Pour les journaux de 7 h et 7 h 30, le 11 novembre est déjà loin. L'important c'est la grève à l'EN. (...)
Oui, le 12 a succédé au 11 novembre, et c'était déjà ainsi l'an passé. Vos étonnements sont quotidiens, et aujourd'hui vous constatez également que le 12 a été suivi du 13 novembre, ainsi vont la vie et l'actualité.
munstead(http://www.regardfc.com/t94p790-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#31630) a écrit:(...) Steven Boyer a fait un petit montage entre sonneries aux morts et insultes au PR ("Vous êtes un escroc!"). Très élégant, très fin. (...)
La rédaction de FC ne peut inventer un président cultivé et des manifestants élégants : la parole du manifestant ("Escroc !") fait écho à la parole de Macron ("Le pognon de dingue"), et FC ne fait que refléter la déliquescence généralisée et officielle de la culture politique.

Commencer chaque jour sa journée de travail en écrivant un message acrimonieux, comme un tweet mais plus long, c'est certainement pour vous un sacerdoce ou une thérapie personnelle. Cela pourrait faire penser à Pessoa Trois émissions littéraires, se mettant en scène comme un employé aux écritures d'une maison de commerce écrivant quotidiennement son journal au début des années 30, dont on nous dit que l'époque actuelle en retrouve les dérives :

  • Pourquoi est-ce que j'écris, si je n'écris pas mieux ? Mais que deviendrais-je si je n'écrivais pas ce que j'arrive à écrire, tout inférieur à moi-même que cela soit ? Je suis un plébéien de l'inspiration, parce que je tente de réaliser ; je n'ose pas le silence comme celui qui a peur dans le noir. Je suis comme ceux qui aiment plus la médaille que l'effort (...)

Mais Pessoa avait du talent. Dans ces années-là, la polémique pouvait être acharnée, mais tweeter et le libéralisme n'avaient pas encore étouffé la réflexion et la culture. FC reflète la culture contemporaine.

Voir le profil de l'utilisateur

796
Répondre en citant  
Un bol d'air à Houat ? - le Mar 13 Nov 2018, 11:35

Lvstvcrv(http://www.regardfc.com/t94p790-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#31646) a écrit: (...) FC ne fait que refléter la déliquescence généralisée et officielle de la culture politique.
Vous devriez relire votre histoire romaine. Ou tout autre livre d'histoire sur la "culture politique" avant de parler de "déliquescence". Par ailleurs, ce forum rappelle inlassablement la vocation culturelle de la station qui n'est pas de "refléter" l'actualité (car c'est tellement confortable, sans imagination) mais d'ouvrir la sensibilité à des expériences esthétiques et de nourrir l'esprit de champs de savoirs originaux.
Commencer chaque jour sa journée de travail en écrivant un message acrimonieux, comme un tweet mais plus long, c'est certainement pour vous un sacerdoce ou une thérapie personnelle.
On essaie dans ce forum, mais il est vrai que ce n'est pas facile dans certains cas (le vôtre, mais personnellement, je me retiens), de ne pas attaquer le posteur. Si vous avez une contradiction, étayée factuellement, à apporter sur un sujet, c'est bien, c'est même mieux.
Cela pourrait faire penser à Pessoa Trois émissions littéraires, se mettant en scène comme un employé aux écritures d'une maison de commerce écrivant quotidiennement son journal au début des années 30, dont on nous dit que l'époque actuelle en retrouve les dérives :

  • Pourquoi est-ce que j'écris, si je n'écris pas mieux ? Mais que deviendrais-je si je n'écrivais pas ce que j'arrive à écrire, tout inférieur à moi-même que cela soit ? Je suis un plébéien de l'inspiration, parce que je tente de réaliser ; je n'ose pas le silence comme celui qui a peur dans le noir. Je suis comme ceux qui aiment plus la médaille que l'effort (...)

Mais Pessoa avait du talent. Dans ces années-là, la polémique pouvait être acharnée, mais tweeter et le libéralisme n'avaient pas encore étouffé la réflexion et la culture. FC reflète la culture contemporaine.
Votre inépuisable passion pour Pessoa est admirable, enfin de la citation littéraire ! Après Norge, je vous retournerai Henri Thomas (1912-1993), par exemple dans un de ses derniers recueils de brefs textes désenchantés (cela devrait vous plaire) : "La joie de cette vie", souvenirs, réflexions sur les difficultés de l'existence, sur l'écriture, tableaux de l'île d'Houat ("J'entends la mer qui travaille à aplatir la mer").

Voir le profil de l'utilisateur

797
Répondre en citant  
Une séquence écoutée à la loupe - le Mar 13 Nov 2018, 13:41

Philaunet(http://www.regardfc.com/t94p790-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#31642) a écrit:Merci pour le message complet ci-dessus dont j'extrais :
munstead(http://www.regardfc.com/t94p790-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#31630) a écrit: (...)  Sur le 11 novembre, la rédaction a trouvé l'angle d'attaque négatif qu'elle aime tant. (...) Cette fois, c'est le multilatéralisme cette vieille lubie du PR. Tenez, même un dirigeant de la Banque mondiale nous explique que les ouvriers des aciéries de sa ville natale n'ont pas profité de l'ouverture des frontières. Il s'agit de globalisation, d'économie, pas de multilatéralisme? Et alors?
Steven Boyer a fait un petit montage entre sonneries aux morts et insultes au PR ("Vous êtes un escroc!"). Très élégant, très fin. Le PR est accusé d'avoir voulu courir deux lièvres à la fois dans son périple et l'on retiendra (on, c'est FC) essentiellement les récriminations de certains dont la retraitée "massacrée" par la hausse de CSG sans doute. Bref on est en pleine objectivité. (...)
[Fin de citation]

S'agissait-il de cela (votre Steven presque Gouaillier le laisse supposer) : Le Reportage de la rédaction 12 11 2018 "Semaine de commémorations : Emmanuel Macron entre souvenirs et couacs" (...)
Retour sur cette séquence, donc, puisque l'ami L. de la Rédaction n'aime pas qu'on s'interroge sur ses productions.

La séquence durait 4'54'', introduction d'Erner comprise. Jusqu'à 2'35'' le montage laisse croire que durant toute la durée de ses déplacements, le Président de la République (PR) a été accueilli par des insultes ou des critiques. Le monteur du reportage a donc créé une opposition (ah le binaire, seul moyen d'accéder aux cerveaux faibles des auditeurs...) entre le cérémonial et les interpellations, les deux semblant égaux en intensité. Était-ce bien le cas ?

À 2'35, M. Gouaillier parle de "tristesse" en introduisant un témoignage auquel il faut bien tendre l'oreille (qui le peut le matin à cette heure-là ?) et l'on est étonné, vu l'intro, de tomber sur les paroles de ce président d'Anciens combattants condamnant les critiques visant le PR en cette circonstance. Munstead, l'aviez-vous noté ? Puis nouveau témoignage satisfait sur la présence de Mme Merkel. Enfin, brève "analyse" d'un spécialiste en communication jugeant qu'EM a eu tort de jouer sur deux tableaux, le commémoratif et la rencontre sur le terrain avec des Français (je suppose que s'il n'y était pas allé, le même aurait estimé qu'il aurait été dans sa tour d'ivoire...).

Qu'est-ce qui reste d'une séquence de 5 minutes ? Ce qui est le plus audible, à savoir la parole du présentateur et du spécialiste (à fort volume dans des studios). Puis l'introduction et surtout la conclusion qui donne la couleur définitive de la séquence et ce qui reste en mémoire.

Que veut faire passer M. Gouaillier en fin de séquence ? Que les livres d'histoire retiendront la commémoration, mais pas les invectives. En filigrane, c'est un regret du journaliste.

À l'écoute de cette séquence, j'avancerai que M. Gouaillier a conçu un reportage à charge contre le Président de la République tout en intégrant des éléments à décharge, peu audibles et présentés de manière ambiguë, afin de feindre un équilibre. Sa conclusion (sur un ton neutre) sous-entendant que l'histoire retiendra les discours solennels mais pas les quelques imprécations sur le prix de l'essence (le devrait-elle donc ?) est un nouvel exemple de la torsion de l'information en vue de créer un récit politique conforme aux convictions de son auteur.

Voir le profil de l'utilisateur

798
Répondre en citant  
Quelqu'un comprend ? - le Mar 13 Nov 2018, 20:33

Philaunet(http://www.regardfc.com/t94p790-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#31642) a écrit:Merci pour le message complet ci-dessus dont j'extrais : (...)
À l'écoute de cette séquence, j'avancerai que M. Gouaillier a conçu un reportage à charge contre le Président de la République tout en intégrant des éléments à décharge, peu audibles et présentés de manière ambiguë, afin de feindre un équilibre. Sa conclusion (sur un ton neutre) sous-entendant que l'histoire retiendra les discours solennels mais pas les quelques imprécations (...) etc
A conserver dans les annales, si quelqu'un comprend quelque chose à cette rhétorique absconse...mais le service de communication de l'Elysée est débordé par l'ampleur de la tâche, semble-t-il, et les éléments de langage ne sont pas parvenus à RFC. Panique à bord !
Mais France Culture continue d'informer, et c'est l'essentiel.

Voir le profil de l'utilisateur

799
Répondre en citant  
Re: Les journaux et la rédaction de FC - le Mar 13 Nov 2018, 20:56

Lvstvcrv(http://www.regardfc.com/t94p790-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#31652) a écrit:
Philaunet(http://www.regardfc.com/t94p790-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#31642) a écrit:Merci pour le message complet ci-dessus dont j'extrais : (...)
À l'écoute de cette séquence, j'avancerai que M. Gouaillier a conçu un reportage à charge contre le Président de la République tout en intégrant des éléments à décharge, peu audibles et présentés de manière ambiguë, afin de feindre un équilibre. Sa conclusion (sur un ton neutre) sous-entendant que l'histoire retiendra les discours solennels mais pas les quelques imprécations (...) etc
A conserver dans les annales, si quelqu'un comprend quelque chose à cette rhétorique absconse... (...)
Vous ne seriez pas par hasard de très mauvaise foi (ou proche de cette Rédaction que vous défendez de manière suspecte contre l'évidence de sa partialité) ? Il n'y a aucune rhétorique ici, ni rien d'abscons. Vous n'avez jamais fait d'analyse de discours ? Ni d'étude des médias ? Ou votre irritation vient-elle d'un post autre qui vous a déplu (compréhensible) ? Il est clair que M. Gouaillier feint l'équilibre, car dans le contenu analysé très précisément, dans l'ordre des interventions, leur qualité et leur scénarisation, on voit une présentation à charge orientée politiquement. Votre remarque me rappelle les invectives des followers injurieux sur le fil Twitter d'Adèle Van Reeth (qui a l'air de s'en accommoder, comme quoi les sourires...). Vous êtes capable de mieux. Il faut vous ressaisir et revenir à vos chers "fondamentaux" comme Pessoa, Tarkos et Beckett...



Dernière édition par Philaunet le Dim 18 Nov 2018, 08:24, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur

800
Répondre en citant  
Professionnalisme lustucrien - le Mer 14 Nov 2018, 07:37

J'ai envoyé hier une réponse à Lustucru, qui n'a pas été publiée. Elle ne me semblait ni insultante, ni  méprisante, bref différente de ton du message qui l'avait suscitée.

Lustucru défend à tout crin le professionnalisme des journalistes omniscients de FC. Un exemple:
Omar Ouahmane nous explique, en direct de Beyrouth, ce qu'il a compris de la conférence de Palerme sur la Libye. Pas tout, semble-t-il. Il termine en mentionnant lourdement un désaccord entre la France et l'Italie qui aurait marqué ces débats.
Lisons, entre autres, le Monde et le Guardian (depuis plusieurs jours). L'Italie étant très mécontente de la conférence organisée par la France à Paris sur le même sujet a voulu reprendre l'initiative diplomatique. Elle considère toujours que son ancienne colonie est dans son pré carré. Quelques faits: le Premier ministre italien est arrivé quatre heures après le début de la conférence, tandis que le ministre des Affaires étrangères italien se rendait à Bruxelles. Les débats ont été marqués par les tergiversations du maréchal Haftar qui reprend les techniques de sabotage de feu le colonel (pardon maréchal) Kadhafi. Rien de vraiment concluant n'a été décidé, si ce n'est de tenir une hypothétique autre conférence. La Turquie, mécontente du rôle de l'Égypte a claqué la porte avec fracas après quelques heures, et ça c'est un fait important pour la suite. Les États-Unis et la Russie se sont bien gardés de se manifester. JY Le Drian a été d'une discrétion de violette (sans doute amusée si le sujet n'était aussi grave). Bref échec diplomatique complet pour le gouvernement populiste italien qui voulait redorer son terne blason.  Le désaccord italien avec la France n'est qu'un épiphénomène, réglé en principe par la tenue de cette conférence ratée.

Voir le profil de l'utilisateur

801
Répondre en citant  
Re: Les journaux et la rédaction de FC - le Mer 14 Nov 2018, 08:29

munstead(http://www.regardfc.com/t94p790-les-journaux-et-la-redaction-de-fc#31655) a écrit: (...) Lustucru défend à tout crin le professionnalisme des journalistes omniscients de FC.
Quel professionnalisme ? Celui de la constitution d'une séquence pour donner l'illusion d'une impartialité (notamment en quantité de temps et en opposant des témoignages) quand les séquences d'information sont, par le choix des intervenants et l'agencement des faits, par le ton pris par le journaliste, des présentations à charge de toute initiative de l'exécutif français ?

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé 


802
Répondre en citant  
Re: Les journaux et la rédaction de FC -

Les journaux et la rédaction de FC     Page 80 sur 82

Haut de page ↑   

Aller à la page : Précédent  1 ... 41 ... 79, 80, 81, 82  Suivant

Accueil / France Culture

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum