Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Le blog de Jean Lebrun    Page 1 sur 5

Bas de page ?   

1
Répondre en citant  
Le blog de Jean Lebrun - le Dim 30 Aoû 2009, 15:40

Bonjour  à  tous,
nous avons  pris  connaissance, hier  et aujourd'hui,  des  deux  derniers  messages  de Jean Lebrun  sur  son blog.

Je propose, dans ce  fil, de  réagir,  au deuxième  de  ces  deux  textes,   posté  aujourd'hui, et  intitulé  "Sur  le  banc".  Pour  plus de  commodité, je me  permets de  le  reproduire ci-dessous.

=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=
Sur le banc

"Les programmes d’été s’achèvent. Ce n’est pas à moi de faire des commentaires personnalisés sur la “relève” telle qu’elle a pu s’y révéler. Il y a ici assez de censeurs spécialisés dans la dénonciation de l’énonciation, de la prononciation et de l’élocution. Je les laisse bien volontiers guetter, embusqués derrière leurs pseudonymes, les fautes de ceu qui s’e posent devant le micro.
Je voulais juste signaler ce qu’a pu nous apprendre la série de Sur le banc. Un duo, Rafal Yem et Chloë Juhel: le premier, issu d’une famille cambodgienne, vit à Herouville Saint-Clair, près de Caen et la seconde a passé sa jeunesse à Lagny, assez loin de Paris-Centre. Des invités anonymes mais qui mènent dans l’obscurité une action déterminée, notamment dans les “quartiers”: enseignement, théatre ou tout simplement, vente, dans les étages des immeubles, d’un thé succulent…Rafal et Chloé ont déplacé leur banc, soir après soir, de telle sorte qu’il soit toujours face au rayons de la bonne humeur. C’était, autrement que l’emission de Dominique Rousset avec Régis Debray, un “moment fraternité”.
Je lis: ils viennent du Mouv’, leurs hôtes s’e priment mal… Rares, sauf sur ce blog, sont les auditeurs qui n’écoutent que France-Culture. Notre station s’inscrit dans une constellation, Radio France; elle tente de former un système qui s’efforce de répondre à toutes les demandes d’un public nomade et changeant et donc de le retenir dans une offre de service public. En conséquence, il est souhaitable que des producteurs de Culture passent à Inter, tel Nicolas Demorand. Ou bien que Marc Voinchet revienne de Musique pour nous retrouver . Ou encore que Rafal et Chloé nous rejoignent, venus du Mouv. J’ajoute même, horreur, qu’ils préparent pour cette rentrée une émission de… télévision mais sur France 5, toujours le service public donc. Figurez-vous qu’ ils ne se sentent à l’aise que dans cette structure.
Dans le climat du service public, ils respirent comme un air de rigueur. Et nous, nous avons été heureu qu’ils apportent sur notre chaîne encombrée de soucis, de préoccupations, d’abstractions comme un air de fantaisie. “Mais, sans nos quartiers, disait un jour l’un des invités de Sur le banc, vous n’auriez bientôt plus de quoi faire de la vraie radio!”

PS Vous aurez remarqué que, si ma ligne est rétablie, manque aujourd’hui une lettre à mon clavier. Vous rectifierez de vous même dans les blancs que j’ai laissés volontairement. Et constaterez que moi aussi, je peu - non: je puis- être victime d’une censure aveugle.

=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=

J'y  ai  répondu pour  ma  part,   de  façon modérée  et courtoise, je le  crois.  Je pense  que  Jean  Lebrun ne  nous en voudra pas, s'il  visite de  ce blog,  de  trouver  ici   des  réactions un peu  plus  fermes  et critiques.

2
Répondre en citant  
Re: Le blog de Jean Lebrun - le Dim 30 Aoû 2009, 15:58

Quelques remarques générales (je n'ai pas le temps d'une explication de texte complète).

Le sujet "Sur le banc" : curieux, non, que le sujet de rentrée choisi soit celui de cette émission, assez insignifiante, pour plusieurs d'entre nous, mais très représentative de la nouvelle ligne éditoriale de FC. Ou plutôt de la ligne Jean Lebrun. D'où le ton, me semble-t-il, assez défensif du texte, qui est un plaidoyer pro domo. L'ennui est que les arguments développés pour défendre l'émission et ses producteurs laissent vraiment pantois...

1 - l'attaque, désormais classique, contre les " censeurs spécialisés" et surtout, surrtout "la dénonciation" (e l’énonciation, de la prononciation et de l’élocution): nous y voilà. Comme dirait Le Médiateur Pépin, "les heures les plus sombres de notre histoire", les "délateurs", etc. ... Ils n'ont vraiment pas peur du ridicule à France Culture. En quoi, une "critique" – bonne ou mauvaise, justifiée ou injustifiée, peu importe – est-elle, en quoi que ce soit, une dénonciation" ???? En quoi les auditeurs critiques seraient-ils des "censeurs" ?

Nous pourrions reprendre une explication mille fois reprise sur le blog même de Jean Lebrun, rien n'y ferait. Il est plus facile de brandir les grands termes qui font froid dans le dos et visent à vous intimider , que de tâcher de comprendre et d'admettre que des critiques puissent être formulées sur le travail des professionnels de la radio.

2- " embusqués derrière leurs pseudonymes" : et de deux: la deuxième grande marotte de Jean Lebrun ? Mais enfin, quelle importance ? Ce qui compte, c'est ce que l'on dit, ce que l'on écrit. Quel intérêt de savoir si Agathe est Agathe, ou Fernande, ou Marie-Adélaïde de Thunder-ten- Tronckh ? Une critique n'est pas un anonyme, ou une lettre de délation. Il y en a marre, à la fin, de ces âneries.

3- une question: Jean Lebrun a -t-il compris quelque chose au fonctionnement d'internet ? Perso, je m'en ficherais complètement que Jean Lebrun ne soit pas Jean Lebrun, que Jean Lebrun soit un pseudo, ce qui compte c'est ce qu'il fait à la radio.

3
Répondre en citant  
Nessie - le Dim 30 Aoû 2009, 21:27

Il est marrant Jean Lebrun : alors comme ça il y en a qui s'exposent derrière le micro. Parce que l'auditeur lui il s'expose pas, peut-être, avec ses oreilles offertes au babillage et au n'importe quoi de l'horreur radiophonique ?

Lebrun va nous dire qu'il n'est obligé à rien, l'auditeur, et surtout pas à écouter sa radio. Et moi je dirai que rien n'oblige le radioteur à radioter. J'ajouterai que c'est le second qui est au service du premier, et non l'inverse. C'est franchement pas bon signe, quand on est au service de quelqu'un, que de ne pas supporter ses remarques critiques, d'abord polies et mesurées avant de devenir acides et sarcastiques vu l'absence de réponse. Et puis, pour qui bosse dans un média, ne bosser que pour soi et pas pour le public, c'est carrément la faute professionnelle.

Ah tiens, en matière de conscience professionnelle, voila le bouquet : figurez vous que ce Jean Lebrun qui nous fait ici pour la nième fois le numéro de la diva outragée, c'est le même qui a ironisé dans son billet précédent contre les défaillances du service public d'Orange, où il explique en susbtance que chez Orange, on n'est franchement pas service-client. Et dans les 24h qui suivent, on voit le même Jeannot envoyer paître ses auditeurs qui s'étonnent de le voir oeuvrer à faire de France Culture la version radio de "Aujourd'hui en France".

A FC, il y en a qui ont vraiment la tête enflée. Depuis pas mal de temps on savait qu'ils ne se réécoutent même pas. On apprend maintenant qu'ils ne se relisent pas non plus...

4
Répondre en citant  
Re: Le blog de Jean Lebrun - le Dim 30 Aoû 2009, 21:42

Oui, moi aussi, j'ai trouvé ce "billet" inutile et hors-sujet sur Orange assez beauf, pour tout dire, râlant contre ces types délocalisés qui ne comprennent rien à nos besoins. Et de plus, grand prince, donnant la leçon à l'agent qui avait tenté de l'aider dans ses démarches.

On aimerait bien que ceux qui font France Culture aient non seulement une certaine idée, mais une certaine pratique, de leur "devoir"... Puisqu'on nous rebat les oreilles de ce fameux service public...

5
Répondre en citant  
Un bon auditeur est un auditeur qui écoute peu FQ - le Lun 31 Aoû 2009, 19:46

Une chose m'interpelle dans le texte de Jeannot : il justifie le relâchement de la langue sur notre antenne favorite par l'idée que "rares (...) sont les auditeurs qui n'écoutent que France Culture". Le public qui compte pour FQ, est celui qui écoute peu FQ. Auditeurs fidèles : ce n'est pas à vous que la chaîne s'intéresse, taisez-vous donc...
Lebrun envoie promener les auditeurs fidèles au prétexte qu'ils sont fidèles, chapeau !
Moi, je te me l'enverrais bien promener loin, très loin de la maison ronde...

bounce
(merci Yann pour le bon smiley mais je ne suis pas encore très doué pour l'importer tout seul...)

6
Répondre en citant  
Re: Le blog de Jean Lebrun - le Lun 31 Aoû 2009, 22:50

Si cela vous chante, il y a un nouveau billet de la part de JL. Il abandonne ses métaphores marines pour nous parler d'abeilles et de ruches. Et il s'énerve. Il ne sait plus quoi faire pour infantiliser ses auditeurs.

http://franceculture-blogs.com/quai-de-seine/2009/08/31/les-silos-et-la-ruche/

7
Répondre en citant  
Le parler métaphorique - le Jeu 03 Sep 2009, 10:29

Nouvelle mode: le parler par métaphores. Franchement, le moins qu'on puisse dire est que ça n'aide pas à faire avancer les idées. Il n'est plus question que d'abeilles qui butinent et vont faire leur miel dans un silo tandis que la terre s'érode et que le chats-huants hululent et quand la belette passe, les carottes sont cuites.
Non, franchement, qu'est-ce qui leur prend de parler par oracles ? On imagine d'ici les conversations sibyllines entre producteurs.
Rolling Eyes

La Trapé 

8
Répondre en citant  
Re: Le blog de Jean Lebrun - le Jeu 03 Sep 2009, 11:16

Laughing Laughing Laughing Là , pour le coup, Agathe, vous me faites mourir de rire! Et ce, même vous me visiez peut-être aussi , parmi les gens qui métaphorisent, bien que je n'aie voulu dire que mon affection (et oui) à Jean Lebrun. Mais ne sentez-vous pas le "conseiller aux programmes " un peu tiraillé entre des envies, des découvertes, de la rigueur, et... la difficulté de les appliquer à l'antenne ?
Bonne journée!

9
Répondre en citant  
L'explication des métaphores (pour reprendre Queneau) - le Jeu 03 Sep 2009, 12:48

Oui, oui, sans doute, ça doit être difficile d'être mis de cette façon en difficulté et il faut sans doute à JL un certain courage pour laisser sur son blog toutes nos critiques, au vu et au su de tous... (ce dont je ne manque pas une occasion de le remercier). Je suppose aussi qu'il est très difficile de nous répondre, en son nom, ou en tant que responsable. Quant à lui demander de se déjuger ou de déjuger ses supérieurs hiérarchiques, autant demander que les abeilles broutent. MAis on aimerait lire un autre ton, et un peu plus de sérieux dans les réponses. Et personnellement, je trouve ses métaphores nautiques ou apicultrices un brin ridicules... Ça vous a comme un côté grand sage ou grand oracle qui ne parle que par énigmes.
Mais non, je ne vous visais pas !
Bonne journée à vous.

10
Répondre en citant  
Re: Le blog de Jean Lebrun - le Jeu 03 Sep 2009, 13:47

C'est peut-être un code? "La reine des abeilles ne butinera pas par quatre chemins ce soir... Je répète : la reine des abeilles ne butinera pas par quatre chemins ce soir"

Le blog de Jean Lebrun     Page 1 sur 5

Haut de page ?   

Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Accueil / France Culture

Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum